AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Brigandage et perspectives politiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 17:32

Salut à tous !

Ecoeuré par les manigances de nos politiques et l'apathie des citoyens, tout autant que par la pauvreté des réformes proposées par la frange "éclairée" de ceux "qui veulent le bien du peuple", sans parler de l'atmosphère policière du comté où je vis (Provence), l'ignominie du clergé et la scandaleuse administration de la justice, j'ai estimé que devenir brigand était la seule raison susceptible de me redonner le goût de vivre dans les Royaumes.
Cependant, au-delà de l'aspect aventureux de la chose, je me demande si l'on ne pourrait pas y adjoindre une dimension singulièrement subversive, en devenant une véritable force de déstabilisation des Royaumes, un force politique en somme, c'est à dire en étant plus que la variable d'ajustement à laquelle le banditisme se réduit lui-même.
On m'a dit que l'établissement de l'anarchie était impossible en ces contrées.
Pourtant, je rêve d'une organisation non-hiérarchique, secrète et séditieuse, capable de renverser l'ordre ancien Clergé-Justice-Noblesse-Police !
Pour cela, je préconise l'organisation d'états-généraux du brigandage, afin de mettre en place une organisation occulte dont un module servirait de bureau de renseignements pour nous autres brigands, afin de cibler nos ennemis : écclésiastiques, juges et baillis, mouchards de tous poils, etc.
Je veux que les représentants du pouvoir aient peur, et qu'ils aient de bonnes raisons pour cela !
Je suis pour que les brigands allument un incendie dans les consciences et sur la surface du monde !
Un feu d'artifice, les amis !
Ecrivons une page d'histoire tumultueuse, transformons notre geste en légende,et érigeons notre odyssée en ce qui deviendra un mythe pour les futures générations des Royaumes !

Parce que je préfère mourir debout que vivre à genoux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zieg
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Sur les routes...
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 17:40

L'idée d'unir les brigands sous une même banniére est régulièrement proposé et à chaque fois repoussé : Quand on opte pour le brigandage on cherche une certaine forme d'indépendance. Pour ce qui est de destabiliser le pouvoir c'est régulièrement fait : parcour le forum et tu verras que les force de l'ordre ne parviennent pas toujours a faire leur boulot, par exemple en ce moment il semble (je n'y suis pas) que la confédération hélvétique subit une situation assez chaotique et il est déjà arrivé que des brigands tiennent une mairie envers et contre tous...
Bref ton projet peut paraitre attrayant mais c'est une utopie et puis les chose ne sont pas si mal (pour nous, pas si bien si on se place du coté de la classe dirigeante) comme je viens de le montrer.

P-S : Par contre félicitation pour la rédaction, ca c'est un discours comme je les aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 17:51

Ton intervention me rassure, l'été m'avait fait douté des mes habitudes, mais maintenant, c'est bon, je sais qu'on entend ce genre d'appel tous les mois en moyenne ...

J'ai attentivement lu ton plaidoyer, j'avouerais qu'il me fait simplement penser à la tentative d'un frustré qui souhaite recréer un ordre social dans lequel il n'a pas réussi. Une sorte de pied-de-nez à une société qui t'a etouffé dans l'oeuf. Être brigand, ce n'est pas le fait d'un certain opportunisme, le brigandage, c'est toute une vocation.

Nombre ont déjà rêvé de créer des organisations sombres les plus séditieuses possibles, avec pour seul but de renverser le pouvoir. En général, ces gens se rendent vite compte qu'une organisation au sens où on l'entend souvent dans les royaumes -c'est à dire une organisation très hiérarchisée, cloisonnée, dont l'ascension est basée sur le mérite reconnaissable en public n'est pas un modèle applicable à la société hors-la-loi. S'ils ne se rendent pas compte, les autres le font, une organisation ne faisant rien de concret ne vaut rien ...

Chez nous, seuls fonctionnent les relations entres personnes, entres brigands, le réseau social : je connais tel brigand, qui connaît tel autre, qui a lui-même un ami qui organise le pillage de telle ville. Seule une structure de ce type peut fonctionner durablement par chez nous. Les brigands ne sont pas du genre à s'encroûter dans une orga, obéissant à des ordre non-contreversibles d'une élite auto-proclamée.


Une dernière chose ... je connaissais un makno à l'époque, de la grotte. C'est le même ?

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 17:56

Je te dirais que l'utopie, précisément, est une dimension propre à fédérer un certain nombre d'entre nous, et celle à laquelle je pense plus particulièrement me semble-t-il. Cependant, il est vrai qu'avoir à lutter contre l'ordre établi cristalise certains désirs, ce que n'offre pas une société plan-plan, fut-elle libertaire (au moins dans les RR). Mais bon, ne me décourage pas trop quand même ! D'autant plus que le combat contre les représentants du puvoir me semble être une excellent et savoureuse perspective.
Je persiste à croire qu'une agence de renseignements chargée de renseigner les nôtres de tout déplacement de prélats, juges, baillis, bref... tout nos ennemis naturels, est pertinent et peu participer d'une évolution intéressante dans la philosophie du brigandage...
Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:00

Nan, c'est pas le même.
Et le fait qu'on puisse me soupçonner de vouloir faire partie d'une "élite" me fait prendre conscience que je me suis mal exprimé. Quant à l'aspect non-réversible, je ne vois pas de quoi tu parles, en tout cas pas de ce que je préconise.
Mais bon, OK, OK...
Continuons juste d'être une nuisance pour le pouvoir, ça change toujours des dragouilleries de tavernes, hein ?
quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zieg
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Sur les routes...
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:02

Une agence de renseignement ne serait pas trés utile, quand un brigand a une info utile il l'utilise en montant un coup, ou alors il la fait parvenir a d'autre qui s'en occuperont... N'est pas suffisant ?

P-S : le premier post était mieu rédigé mais ca reste agréable a lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:04

Les renseignements, j'en brasse tous les jours. (si tu savais quelle était ma place en ce moment dans la société que tu critiques =P )
Si je le transmettais à une agence, je sais que ça n'atteindrait pas avec assurance les personnes qui peuvent être intéressées par le renseignement. Sans compter que je suis plutôt du genre à n'aider que les gens que je connais.
Conclusion, le renseignement, je le partage de manière personnelle, et ça marche bien ... hein Brandon ?

Sourire innocent.

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:19

Du coup, impossible de cibler (un minimum) nos victimes... c'est gênant, ça !
Finalement, aucune noblesse dans le brigandage, aucune possibilité de faire de nous des "bandits d'honneur" à la sauce Gaspard de Besse, Mandrin ou Dick Turpin... vous n'en manifestez pas la volonté, en tout cas... et ça me chagrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:23

Bien sûr que si, lorsqu'on sait auprès de qui se renseigner, on sait aussi cibler ses victimes.

Quant à parler de noblesse dans le brigandage, je ne vois pas ce qu'elle vient faire dans ce débat, c'est une tout autre question. Tout d'abord, qu'est-ce que la noblesse ?
Une récompense attribuée par une personne (ou par un collège de ~s) à une autre personne, ou bien la reconnaissance qu'octroyent ses pairs à quelqu'un ?

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.


Dernière édition par le Mar 18 Sep 2007, 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zieg
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Sur les routes...
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:24

Makhno a écrit:
Du coup, impossible de cibler (un minimum) nos victimes... c'est gênant, ça !
C'est possible mais la collecte de renseignement est à ta charge, ou alors il faut connaitre du monde. Sur ce plan la comunauté des brigand est assez inégalitaire c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:32

La noblesse dans le brigandage ?
J'aurais peut-être dû parler d'honneur... Il me semble en tout cas, qu'il y en a davantage à détrousser un juge sur renseignement qu'un paysan à l'aveugle... Exprimé comme cela, c'est suffisamment compréhensible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynos
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:36

Citation :
L'idée d'unir les brigands sous une même banniére est régulièrement proposé et à chaque fois repoussé : Quand on opte pour le brigandage on cherche une certaine forme d'indépendance.

> vous ne vous rendez pas compte mais c'est ce que nous avons fait, du moins les bases, cette double prise de mairie était l'oeuvre de plusieurs groupes unis et solidaires jusqu'au bout... C'est donc possible et nous en sommes la preuve seulement il ne faut pas chercher les plus gros partenaires quand on vise des gros objectifs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 18:42


Ca me semble foutrement intéressant comme expérience !
Je crois que nos amis, enfin Leroy en tout cas, craignent que je sois un crypto-communiste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 19:29

Cynos a écrit:
> vous ne vous rendez pas compte mais c'est ce que nous avons fait, du moins les bases, cette double prise de mairie était l'oeuvre de plusieurs groupes unis et solidaires jusqu'au bout... C'est donc possible et nous en sommes la preuve seulement il ne faut pas chercher les plus gros partenaires quand on vise des gros objectifs...

Tout à fait, mais ce sont plusieurs groupes qui on mis leurs forces en commun le temps de quelques affaires. Ce n'est pas une seule grosse orga comme le propose Makhno.
Personnellement, je reste convaincu que les affaires qui marchent le mieux sont celles où on fait jouer ses contacts persos et le bouche à oreille. Après, ça fait un bail que je n'ai plus eu d'activités au niveau prises de mairies par la force ...

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 21:45

Hum !
Je ne nie pas qu'il me reste des choses à apprendre...
Néanmoins, je ne peux pas dissocier les activités de brigandage de certaines perspectives philosophiques, morales ou politiques.
A vrai dire, j'ai la crainte que, en tant que brigand, nous ne rentrions finalement que dans un tableau statistique et ne renforcions par la même occasion l'organisation des RR telle qu'elle m'apparaît, que j'abhorre. J'ai envie de subvertir cela en profondeur.
Et il me semble que le brigandage sans discours anarchiste ou nihiliste, ou même - et peut-être surtout - poétique, ne mène à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 21:50

Personnellement, je n'ai pas de philosophie : je m'en fiche plein les poches et je nargue la justice, c'est tout ...

Après, certains s'essaient à cette branche, je te renvoie à un texte que j'avais recopié pour mes archives persos : http://lgjb.123.fr/wikini/wakka.php?wiki=TL1Brigand

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marlou
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 314
Localisation : Sur les routes....
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mar 18 Sep 2007, 23:36

Makhno a écrit:
Du coup, impossible de cibler (un minimum) nos victimes... c'est gênant, ça !
Finalement, aucune noblesse dans le brigandage, aucune possibilité de faire de nous des "bandits d'honneur" à la sauce Gaspard de Besse, Mandrin ou Dick Turpin... vous n'en manifestez pas la volonté, en tout cas... et ça me chagrine.

Viens faire un tour sur les routes avec moi, et tu verras quel est l'honneur des brigands...

Je connais des gens dans cette grotte qui ont plus d'honneur que tous les juges, comtes, ducs ou procureurs !!!! Avant de parler, renseignes-toi un peu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zieg
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Sur les routes...
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Mer 19 Sep 2007, 12:53

Makhno a écrit:

Je crois que nos amis, enfin Leroy en tout cas, craignent que je sois un crypto-communiste !
C'est un peu vrai pour moi...et ce n'est pas ton pseudo qui va le dementir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 11:13

Certes, Siegfried, certes... Makhno se définissait comme un communiste libertaire, mais n'oublions pas qu'il a dénoncé et combattu les bolchéviks. Il représente pour tous les anarchistes une figure admirable, et je n'échappe pas à la règle. Bon, de toute façon, je doute que ce soit le lieu pour discuter de cela, n'est-ce pas ?
J'envisage pour ma part de poster un petit texte tentant de définir les bases et perspectives philosophiques et morales du brigandage. Je ne sais pas pourquoi, mais cela me semble essentiel... qu'en penses-tu ? Peut-être que cela a déjà été fait par d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Cougar
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 260
Localisation : Sur les sentes...
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 11:35

Non. Ca avait été évoqué lorsque l'on parlait de la réorganisation du forum... Mais l'idée (bonne, c'était la mienne) est passée à la trappe. C'est quelque-chose qui m'intéresse, mais attention, sans tomber dans des comparaisons anarcho-bolchévico nauséabondes. Plutôt sous l'angle profession de foi avec les commandements... Là, d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 13:26

Je ne vois pas ce que cela a de nauséabond.
Cela dit, c'est complètement déplacé, c'est sûr.
Pour ma part, je n'envisage pas d'éditer de profession de foi, et encore moins de commandements. Je suggère plutôt d'établir un champ de réflexion susceptible de déterminer une éthique du brigand. En d'autres termes, entre anarchie et nihilisme, quelle est la part de romantisme, d'esthétique, de pure crapulerie, d'exemplarité RP et/ou HRP de la geste des brigands ; dans quelles mesures sommes-nous moralement habilités à assassiner nos semblables, notre existence ne ne renforce-t-elle pas le système Noblesse-Clergé-Justice, etc ?
En définitive, au-delà d'une posture de rebelle à trois deniers, y a-t-il une possibilité de donner un sens à l'action de brigandage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zieg
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Sur les routes...
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 13:52

Vous ne manquez pas d'ambition, nous verrons bien ce que cela donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 14:15

Je dirais que mon ambition ne se résume pas à prendre le pognon et foutre le camp au soleil. Je vois dans le brigandage la possibilités de transmettre un message universel d'insoumission, avec son cortège d'héroïsme, d'ambiguité, d'amitié, de beuveries, de courage, d'esthétisme, de vengeance, d'exploits, de littérature, de sang, de génie, de grandiloquence (qui ne m'épargne pas, comme on peut le constater), etc.
Est-ce pour autant que cela va changer quoi que ce soit dans les RR ?
Est-ce que le fait d'occire mon prochain sera moralement plus acceptable par ma simple adhésion à une charte éthique ou n'importe quel griffonage théorique que je ne suis d'ailleurs pas prêt de rédiger ?

Par-dessus tout, je tiens à une sorte d'exemplarité... je passe le peu de temps que je peux trouver à faire l'apologie de l'anarchie dans les tavernes (au risque de finir en prison), et à ce titre je voudrais continuer à semer les graines de la sédition. Mais comment m'y prendre si je suis perçu comme un ignoble assassin, détrousseur de paysans, etc ?
Sacré cas de conscience, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Jeu 20 Sep 2007, 16:51

HRP : Les conceptions anarcho-bolchéviques (qu'elles soient nauséabondes ou non) n'ont rien à faire dans des discussions RP, merci d'avance.

Quant à une sous-section de débats plus ou moins philosophiques, ça avait été évoqué à l'époque par BC, et ça ne m'aurait pas déplu. Il faut qu'on en cause sérieusement, qu'est-ce qui aurait sa place dans un tel sous-forum, et puis qu'on trouve quelqu'un prêt à animer/relancer les déabts. Ensuite, j'en ouvre volontiers une Wink

Désolé pour cette intrusion HRP dans un sujet qui était parti, mais ça s'imposait ...

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makhno
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   Ven 21 Sep 2007, 10:13

HRP [D'accord avec toi en ce qui concerne les bolchéviques (hi hi !)
Non, sérieusement, d'accord avec ce qui concerne les références proprement historiques, genre hitler, Staline et consorts. Pour ce qui concerne l'anarchie, l'etymologie nous permet d'utiliser ce terme sur ce forum, à l'instar de démocratie ou autre (cf nos amis de la Grèce antique).
Je suis résolument d'accord pour éviter de tomber dans les règlements de compte politiques qui pourraient finir par des trucs genre Sarko facho, Trotsky pourri ! Mais je pense que pour certains intervenants, ça va être tentant de le faire, car si nos petites discussions prennent un tour intéressant, les termes de brigands et de politique vont s'associer à un moment ou à un autre, et en ce qui me concerne, je me vois mal ne pas évoquer l'anarchie, l'utopie, le nihilisme, la piraterie, le sabotage, etc. Quand je dis, par exemple, que je passe mon temps en taverne à faire l'apologie de l'anarchie, je n'ai absolument pas le sentiment d'être HRP, bien au contraire ! (même si parfois, une certaine porosité entre RP/HRP se fait sentir, dans ce domaine comme dans d'autres), je (mon perso) ne défends pas les couleurs d'un parti du XXème s., mais un concept philosophique.
De plus, il ne faut pas non plus brider nos discours sous prétexte que certains des termes que nous employons n'avaient pas cours en 1455. En fait, je crois pouvoir dire que 80% de ce que nous disons n'a aucun rapport avec la langue de l'époque !]
J'ai eu une autre idée, je vous en reparle plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brigandage et perspectives politiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brigandage et perspectives politiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brigandage et perspectives politiques
» [ARC]Réforme du brigandage
» Yasmin_b - 22.IX.1458 - C - TOP (Brigandage)
» [Elias1710 - TOP Brigandage] [Annulé]
» Meek051179 - brigandage sur Vereka(Tribunal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Fi ! Gare aux brigands !-
Sauter vers: