AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal de Tanneguy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Journal de Tanneguy   Dim 01 Juil 2007, 14:54

J'ai beaucoup hésité et réfléchis mais j'ai tout de même finit par prendre une décision. J'ai donc prix ma plume et commencé à raconter mes aventures. Bien que celles si soient très variées et qu'elle s'étendent sur plusieurs mois, j'ai décidé de raconter mon histoire à partir du début de semaine dernière où j'ai fait la rencontre de deux brigands qui sont aujourd'hui devenus de véritables amis.



Tout à commencer à Valence, dans une taverne. J'écoutais attentivement les dernières nouvelle d'un lieutenant de police mais au final, rien de bien intéressant. C'est alors que j'ai décidé de reprendre le métier de brigand, après avoir passé plusieurs jours caché, dissimulé parmi les autres habitants. Et ce fut pour moi un renouveau car j'ai eu un jour la grande surprise de recevoir un courier de la part d'un collègue qui voulut travailler avec moi. Ce ne fut qu'au bout de trois jours d'attentes que je le rencontra enfin, toujours à Valence. Nous nous sommes mis à discuter sur nos futurs projets et c'est alors à ce moment que je fit la rencontre d'un autre collègue cette fois si plus expérimenté.

Un journée passa pour que nous mettions en place notre projet et nous voici aujourd'hui sur les routes.


1° et 2° journée

A l'aube du premier jour, alors que nous marchions en quêtes d'éventuels "proies", nous avions eu le grand désespoir de tomber sur une patrouille. Il était donc inutile de tenter notre chance alors nous nous sommes remis en route pour nous éloigner un peut.

Au deuxième jour, alors que mes collègues et moi attendions sagement dans un fossé, nous avons vu la chance nous sourire. Une petite silhouette apparut au loin. il ne suffit que de quelques minutes pour pouvoir la distinguer, c'était un homme assez robuste, il était seul mais i avait l'air de bien savoir manier l'épée. Un de mes collègue se lança puis il se jeta sur l'inconnu qui tomba sur le sol. Étourdit par le choc qu'il venait de subir, mon deuxième collègue s'occupa de le ligoter et de le laisser contre un arbre. Quelqu'un allait bien finir par passer et le détacher.


01-07-2007 04:15 : Vous avez racketté ******* qui possédait 15,80 écus et des objets.

Le butin fut bien maigre mais nous ne perdions pas espoir et voila que déjà nous étions en route dans l'espoir de trouver une prochaine victime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   Lun 02 Juil 2007, 10:08

3° Jours


Un peut déçus par le maigre butin de la veille, nous nous étions remis en route dans l'espoir de trouver de quoi remplir nos bourses.
En réalité, nous ne nous étions déplacés que de quelques lieux du racket du jour passé afin de ne pas trop attirer l'attention.

Nous avions trouvé un endroit parfait pour attendre d'éventuels passants, un endroit vaste avec des étendues d'herbe qui n'en finissaient pas et qui s'étendaient à perte de vue... Il y avait des arbres tout autour, c'était l'idéal pour tendre une embuscade...



Mes deux collègues c'étaient cachés chacun en haut d'un arbre pour monter la garde quand à moi, j'était tapis dans les hautes herbes àattendre leur signal. Ce n'est seulement au bout de quelque minutes que l'un de mes collègue me fit un signe et sans même prendre le temps de réfléchir à un échappatoire, je me redressa aussitôt, repérant tout de suite le passant. Je courut vers lui, lui barrant le passage arme à la main prêt à m'en servir. Je lui dit de la manière la plus simple qu'il soit.


" Inutile de me présenter à toi, donnes moi ce que je veut. "

Mais le passant prix ses jambes à son coup et il commença à s'enfuir dans la direction où il était venu. Mais j'avais décidé de ne pas le laisser fuir, il aurai put aller rapporter au poste de police le plus proche qu'un groupe de trois brigands tendait des embuscades aux passants. C'est alors que mes collègues descendirent des arbres et se mirent à courir. L'un deux rattrapa le passant et l'assomma d'un coup de pierre... Son état ne fut pas critique alors nous avions décidé de le laisser dans un champs sans oublier de prendre ce qui nous intéressaient.

02-07-2007 04:13 : Vous avez racketté ******* qui possédait 10,53 écus et des objets.

Le butin fut encore plus maigre que le jour précédent en écus mais pour ce qui était des objets, nous avions la de quoi nous nourrir pendant plusieurs jours. Nous décidions alors de rester au même endroit et d'attendre le jour suivant alors que la nuit commençait à tomber sur la plaine, nous mangions et buvions à notre guise autour d'un feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   Jeu 05 Juil 2007, 21:00

Deuxième partie: Une retrouvaille inattendue

J'ai passé trois merveilleux jours en compagnie de ces collègues qui n'avaient pas froid aux yeux mais l'heure était venue pour eux et pour moi de nous séparer. Ils me donnèrent de quoi parcourir deux jours de marche et suffisamment d'argent pour me nourrir une fois arrivé en attendant de trouver un peut plus d'argent. quand à eux, ils restèrent sur place pour continuer leur traque bien que les passants n'étaient pas très riches. Le voyage fut très long, le premier jour fut le pire de tous, j'ai du marcher au soleil, à découvert sans arbre sur le bord de route pour me mettre à l'ombre. Je passa toute la nuit qui suivit allongé dans un champs à contempler les étoiles bercé par le champs des insectes nocturnes qui faisaient tout de même un rafut pas possible.
Le lendemain, dès l'aube je me remit en route mais cette fois si, le temps c'était couvert et les premiers signes de pluie apparaissaient dans le ciel... Mais je prix mon courage à deux mains et je continua mon chemin en direction de Mâcon, ville où j'était censé rencontrer mon frère. Il plut toute la matinée et ce n'est qu'en début d'après midi que j'eu la chance de croiser un marchand bien aimable qui m'accueilli à bord de sa charrette afin de ne pas marcher sous la pluie. Je décida donc de laisser ce marchand tranquille, de plus il n'avait pas l'air très riche et ses marchandises ne comportaient que des paniers fait à la main et d'autre objets. En fin de journée, nous arrivâmes aux portes de Macon qui fut gardée par un groupe de soldats. Sois disant que des brigands essayaient de pénétrer dans la ville ( Rolling Eyes ). C'est à peine si ils me remarquèrent à bord de la charrette, je n'eu le droit qu'à un simple petit contrôle ainsi qu'une fouille corporelle où ils ne trouvèrent rien de contraignant. Heureusement que j'avais caché ma bourse fort bien remplie dans le veston du marchand qui passa inaperçu aux yeux des gardes. (quand on peut s'éviter des ennuis)...

Tanneguy pénétra donc dans Mâcon sans encombre, il ne lui restait maintenant plus qu'à trouver un endroit où dormir et bien sur... Son frère...


Dernière édition par le Ven 06 Juil 2007, 08:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   Jeu 05 Juil 2007, 23:18

Première journée à Mâcon: Les ennuis commencent déjà.

Alors que je venait d'arriver à Mâcon, je m'étais fixé comme but de retrouver mon frère et afin d'y arriver, j'avais décidé de me rendre en taverne afin de questionner quelques habitués du coin qui auraient pu être au courant de quelque chose d'intéressant au sujet de son frère. Il ne lui fallut que quelques minutes à peines pour trouver une taverne qui faisait office d'auberge pour voyageurs. La ville regorgeait de tavernes, d'échoppes et d'auberges en tout genre, du jamais vu pour Tanneguy. A peine entré dans la taverne, son attention fut attirée par une affiche placardée sur un mur. Cette affiche parlait des procès publics qui allait avoir lieux dans les jours à venir et son regard se posa sur une ligne où le nom de son frère était mentionné. Il prix donc ses jambes à son coup puis il se fit accompagner par un jeune homme à la salle d'audience où le procès de son frère venait tout juste de débuter. Tann' s'empressa de trouver une place dans la salle afin d'assister au début du procès. Mais plus les minutes passèrent et plus le procès dégénérait car l'épouse de Nathan étant enceinte sentit son bébé arriver. Personne ne réagissait pour détacher Nathan afin qu'il aille aider sa femme et je me suis donc interposer. Résultat, moi et mon frère nous sommes retrouvés enfermés dans une cage en fer en attendant la décision des autorités sur nos sorts. Les retrouvailles allaient pouvoir commencer mais pas tout fait comme Tanneguy l'imaginait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   Mer 25 Juil 2007, 16:56

Troisième partie: en route pour l'Helvetie

Les acusations contre moi ayant été abolis, le juge ainsi que le Procureur de Bourgogne décidèrent de me rendre ma liberté. Ce ne fut qu'un bref moment de satisfaction au moment où j'appris la nouvelle que mon frère était obligé de rester enfermé dans cette cage. Nos regard se croisèrent à nouveau puis je lui cria ces quelques mots alors que les soldats étaient déjà sur moi pour me faire quitter les lieux.

" FRERE ! Je reviendrai ! "

L'impression qu'il ne l'avait pas entenu plongea Tanneguy dans un profond désespoir mais à présent, il devait quitter la Bourgogne s'il ne voulait pas à nouveau e retrouver enfermé. Il ne fallut que quelques heures avant que Tann' trouva de nouveaux habits ainsi que quelques vives afin de se mettre en route vers l'Helvetie, terre qu'il connai très bien. Il prix la route en direction de la Savoie, ces routes étaient moins dangereuses que celle de Franche Comté qui étaient la plupart du temps gardées par des patrouilles. Le temps fut très long pendant ces quelques jours de marches et les haltes furent très brèves. Le soleil fut présent pendant tout le temps et Tann' n'attendais qu'une seule chose; la pluie et... une bière fraiche aussi. Il est vrai que cela faisait déjà quelques temps qu'il n'avait pas gouté à ce délicieux arôme qu'était l'alcool et rien que d'y penser, cela lui donner l'eau à la bouche.
Quelques jours plus tard, après avoir passé Chambéry, il apperçu au loin les énormes chaines de montagnes, signe qu'il ne tardera pas à toucher à son but. Une demi journée plus tard, Tann' toucha enfin à son but et à sa grande surprise, il n'y avait personne pour garder la frontière. Il continua donc son trajet en direction de Genève et à son grand désespoir, ses vivres se faisaient bien maigre. Il décida de s'arrêter le temps d'une nuit pour se reposer et surtout pour se changer les idées juqu'à ce que son attention fut attirée par un bruit provenant de d'un petit sentier non loin de lui. Le regard à l'affut et l'oreille atentive a moindre bruit, il sortit un cordage de son sac de voyage puis il attendit. Quelques secondes après, un passant pointa son nez à quelques mètres de Tanneguy qui attendit que celui passe devant lui sans le remarquer pour bondir hors de sa cachette et lui sauter dessus. D'un simple revers de la main, Tann' assoma le passant qui tomba sur le sol poussiéreux. Il le fouilla sans plus attendre, impatient de savoir ce qu'il pourra en tirer et à sa grande et heureuse surprise, il trouva dans l'une des poches du veston du passant de quoi remplir sa bourse d'au moins trois semaines de travail à la mine.


19-07-2007 04:15 : Vous avez racketté ***** qui possédait 112,42 écus et des objets.

112 écus, enfin une bonne nouvelle. Il y trouva également quelques fruits et du pain. Tann' se contenta d'atacher sa victime et de le laisser derrière un buisson. Il nettoya les quelques preuves qui montraient qu'une agression venait de se produire puis il reprix la route en direction de Genève.

Arrivé à Genève, Tann' ne s'arrêta pas, il descendi dans les rues, cherchant un endroit pour passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   Mar 21 Aoû 2007, 11:41

Troisième partie (suite): les petites affaires

Tann' qui était arrivé à Genève depuis plus d'un mois avait réussi à s'attirer la sympathie des habitants. N'éveillant pas les doutes sur lui, il réussi à se faire une place parmi la communauté Helvète mais le brigand qui sommeillait en lui était toujours bien présent. Obtenant par la suite un titre de propriété, il élu domicile dans cette même ville de Genève, essayant de mener une vie normale à l'intérieur des terres... Personne n'aurais jamais oser douter que Tann' était un brigand tellement il jouait bien son rôle de citoyen honnête mais il n'allait pas tarder à reprendre ses petites affaires.

Alors que les élections de Genève approchait à grand pas, Tann' décida de s'éclipser pendant quelques jours sur les chemins... Il resta deux jours et deux nuits entières entre Genève et Annecy à dormir à la belle étoile et à manger des fruits sauvages et c'est alors... Qu'à l'aube du troisième jours, De l'activité non loin du chemin où se trouvait Tann' attira son attention. Se rapprochant un peut en essayant de ne pas attirer l'attention sur lui, il vit à sa grande surprise un voyageur qui marchait au beau milieu de la route et qui en plus de cela sifflotait. L'on aurai dit qu'il essayait de se faire remarquer et Tann' pensa tout de suite à un piège mais de nature têtu, il décida de tenter le coup.

Il prix un manche de bois qui traînait sur le sol non loin de lui puis il bondit hors du buisson dans lequel il était caché, barrant la route au voyageur imprudent. Le regardant droit dans les yeux, il lui dit.

" Alors comme sa on veut se rendre à Genève hein ?! Désolé pour toi mais aujourd'hui les frontières sont fermées. "

Le voyageur prix vite peur et il se mit à courir dans le sens inverse d'où il était venu. Tann' désespéré se mit également à courir en direction du voyageur ralenti par le poids de ses sacs et il ne suffit que d'un coup de manche dans la nuque pour que celui si tombe sur le sol.


Citation :
21-08-2007 04:17 : Vous avez racketté ****** qui possédait 192,76 écus et des objets.

- 4 bouteilles de lait
- 1 morceau de viande


Tann' fut heureux de lui dérober sa bourse qui était fort bien remplie et lui prix également ses objets les plus précieux. Laissant le voyageur à moitié endormi au pied d'un arbre, il prix le soin de lui écrire un petit mot qu'il pourra lire à son réveil. A midi, Tann' dégusta le délicieux morceau de viande don il prix un malin plaisir à savourer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Tanneguy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Tanneguy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: