AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Dim 03 Juin 2007, 17:56

Preface :

[HRP] Apres de longs mois passés au cœur de l’univers des royaumes renaissants, alors que j’avais la ferme attention de tirer ma révérence. Je tenais avant de partir, à rendre hommage à ce personnage au travers duquel j’avais vécu de nombreuses aventures.

Akeem a parcouru bien des chemins et a fait bien des rencontres. Certains ont juste croisé sa route, d’autres l’ont côtoyé plus longuement et connaissent certaines facettes de sa personnalité. Personne cependant, n’a jamais vraiment percé à jour l’ensemble de ses secrets

Escroc, espion, sorcier, brigand … Il a toujours navigué dans les eaux troubles des royaumes et je pense que ses péripéties valent la peine d’être contées.

Les « Confessions d’un homme de l’ombre » ont été postées à la vue de tous, sur plusieurs forums officiels :
La gargotte d’Orléans, celle de Tours, celle de la Confédération Helvétique ainsi que sur les halles de Joinville, Argonne et Poligny.

Le topic a été consulté plus de 3 000 fois. Sa rédaction m’a redonné le goût du jeu et a permis à Akeemallah de poursuivre ses aventures.

Attention ... c'est long !!! Sleep [HRP]


Dernière édition par le Mar 03 Juil 2007, 06:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Lun 25 Juin 2007, 16:49

Depuis déjà plusieurs heures, Akeem était assis là, dans la clairière, au cœur de la forêt helvète. Face au feu, le regard fixe, comme hypnotisé par la danse des flammes, il frottait machinalement la lame de son épée avec un chiffon imbibé d’alcool.

Les pensées pour la femme merveilleuse qu’il s’apprêtait à abandonner l’obsédaient.
Il tendit le bras pour saisir la bouteille de cognac posée à ses pieds et s’envoya une énorme gorgée dans l’espoir de chasser de son esprit l’image de sa compagne.
Il venait de prendre une grave décision qui le rendait à la fois ivre de bonheur et fou de tristesse.
Encore une fois il allait tout plaquer pour poursuivre seul son chemin vers l’inconnu.

L’alcool ne suffisant pas à calmer son agitation, il sortit de son sac sa pipe à opium, la prépara soigneusement puis s’installa par terre avant de l’allumer.

Lentement la douce fumée enveloppa son cerveau l’entraînant dans un étrange voyage au pays des souvenirs et des regrets …


Dernière édition par le Lun 25 Juin 2007, 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Lun 25 Juin 2007, 16:51

Chapitre 1 : Loches


Apres une enfance et une jeunesse chaotique et tourmentée, c’est dans le petit village de Loches en Touraine que commencèrent les aventures d’Akeem.

Il était venu ici pour rejoindre Carpets son petit frère qui avait grandement facilité son intégration.
Un léger sourire apparu au coin de ses lèvres alors qu’il se remémorait à quel point il était agité et turbulant lors de son arrivée. Il passait le plus clair de son temps en taverne et buvait et parlait bien plus qu’il n’aurait dû.

Il régnait à Loches une ambiance de fête et il fit rapidement connaissance avec les villageois dont les noms et les visages restent gravés dans sa mémoire, Louskina, Lapinn7, Carpets, Theram, Casper357, Babak, Bozal, l’Archevêque Bibineloden ou ce bon vieux Fransou.

Apres quelques temps, désireux de s’investir d’avantage dans la vie du royaume, Akeem s’engageait dans l’armée puis postulait à un poste d’ambassadeur.
Il faut savoir qu’à cette époque, la Touraine connaissait une situation étrange. Personne n’avait plus de nouvelles du Duc Fnor et sa femme Morgwen assurait l’intérim. Elle octroya à Akeem un poste d’Ambassadeur en Artois.
L’Artois, de toute sa vie, Akeem n’y a jamais posé les pieds et il s’aperçu très vite que les relations diplomatiques entre les deux Duchés étaient quasiment inexistantes. Certes il avait un titre de diplomate, mais il savait qu’il ne servait strictement à rien.
C’est alors qu’une idée germa dans son esprit. Mêlant ses envies d’aventure et le besoin de se rendre utile, Akeem proposa à la « presque » Duchesse de devenir son serviteur et son espion : A elle de choisir l’endroit dans lequel il pourrait être utile en glanant quelques informations.

En plein peuplement, le Duché de l’Orléanais paraissait le plus menaçant. Morgwen avait fait son choix ... Akeem fit ses valises. Il débarqua à Blois, en Orléans, dans son nouveau costume d’espion au service de la Touraine …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Mar 26 Juin 2007, 14:43

Chapitre 2 : Blois, En territoire ennemi.


Les objectifs étaient clairs, s’intégrer dans la population et infiltrer les institutions afin de recueillir le maximum d’informations. Akeem s’attela à la tache et s’engagea dans l’armée en vantant son expérience militaire.

La population de l’Orléanais étant le double de celle de Touraine, la menace d’une attaque militaire existait et sa présence dans l’armée permettait d’obtenir de précieuses informations. Il fut même promu comme sergent par ce bon vieux Lieutenant Ferdelinx. Un brave homme ce Ferdelinx … brave mais, pas très courageux, au moment de combattre, il avait préféré rester à la maison.

Rapidement, Akeem obtint aussi un nouveau poste d’ambassadeur, mais cette fois … en Touraine.
Morgwen craignait les brigands, très nombreux en Orléans. Elle espérait un traité de coopération judiciaire entre les deux Duchés, ils pensaient que cette fonction d’ambassadeur en accélèrerait la signature.
Allez comprendre, en 4 mois de demandes incessantes, impossible d’obtenir un accord qui aurait pourtant été bénéfique pour les deux parties … Amro, Fauville, les Ducs se succédaient les uns aux autres, tous aussi nuls les uns que les autres. Aucun ne se souciait de structurer l’administration, un désastre ...

Akeem découvrait peu à peu la vie des grandes villes. Comparée à Loches, Blois avait des allures de fourmilière. La bière coulait à flots à toutes heures dans les tavernes, les voyageurs allaient et venaient continuellement. Les brigands se regroupaient ou se reposaient de leurs longues virées nocturnes. Ce bon vieux Caracala, qui deviendrait plus tard l’idole d’Akeem, venait lui de s’enfuir avec la caisse de la mairie alors que Joseph4 prenait tout seul la mairie de Gien !
Ils sont forts ces brigands !

C’est à cette époque qu’ Akeem commença à s’intéresser à eux et à les recenser …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Mer 27 Juin 2007, 04:15

Chapitre 3 : Blois, De l’ombre à l’ombre.


Les journaux, les rapports de police, les archives judiciaires, Akeem dévorait tout ce qui touchait au brigandage. Une vraie obsession !
Bon, c’est vrai servir une Duchesse et une patrie c’est bien, mais faut pas oublier de travailler pour soi-même !

Avant tout Akeem aimait la liberté et l’aventure. Le banditisme comporte des risques, mais apporte les deux. La tentation était forte et il ne pouvait résister.

Son destin bascula quand il appris la prise de mairie de Loches par un vagabond. Deux personnes avaient comploté et avaient envoyé de simples courriers aux vagabonds les incitant à la révolte. Une grande réussite ! Même si les deux furent immédiatement exécutés pour sorcellerie …
La sorcellerie …
Le grand tabou des royaumes ...
Pourtant si répandue …

Avec 2 hommes, Akeem pouvait prendre une mairie ?
Si il pouvait envoûter 2 hommes, pourquoi ne pas en envoûter 4 ?

Il se procura le plus facilement du monde la substance nécessaire dans une taverne mal fréquentée de Blois puis finalement, opta pour 5 personnes. Akeem fut Malheureusement trahi avant que la prise de mairie n’aboutisse mais son intérêt pour la sorcellerie, lui, ne cessa pas de grandir.
A une époque, il contrôlait jusqu’à 6 personnes. Elles étaient toutes prêtes à mourir pour lui sans l’ombre d’une hésitation.

Désireux d’honorer ces engagements envers Morgwen et la Touraine, Akeem refusait de commettre lui-même des délits. Il voulait rester crédible dans ses rôles de militaire et de diplomate en Orléans. Il imagina alors une combine pour s’enrichir sans prendre de risques :
Envoûter des vagabonds, les obliger à revendre leur champ le plus tôt possible et les convaincre ensuite de lui remettre l’argent.
Pas très rapide, mais plutôt discret et efficace.
Il regroupait ensuite ses disciples sur les routes et les faisait brigander ou espionner pour son compte.

Akeem poursuivit ses activités jusqu’à ce que la politique ne vienne l’interrompre. La Bretagne réclamait son indépendance, le roi réclamait ses soldats …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Ven 29 Juin 2007, 14:38

Chapitre 4 : Saumur, Sur les sentiers de la guerre.


La Bretagne désirait son indépendance ...

Akeem n’y voyait pas d’inconvénients mais il était soldat et il devait le rester. C’est à contre cœur, dans le seul but de conserver son poste dans l’armée, qu’il se mit en route pour la guerre. Direction Saumur.

Comme à son habitude, l’état major pataugeait et c’est entouré d’une foule de soldats désorganisés qu’Akeem se mit en route. Un regroupement à Blois puis un jour de marche vers Tours et un autre vers Chinon où ils devraient attendre plusieurs jours l’arrivée des retardataires.
Péniblement, la glorieuse armée orléanaise se déplaçait …
Pendant que le Duc Amro, fidèle à lui-même, se pavanait dans une tenue flambante neuve en tété du cortège, un grognement commençait à se faire entendre dans les rangs.
Les soldats avaient faim ... L’armée avait promis un morceau de viande par jour de campagne, mais jusque là, personne n’en avait vu la couleur. Le Capitaine Fauville avait beau promettre l’arrivée imminente d’un convoi, les hommes perdaient peu à peu confiance. Ce n’est déjà pas plaisant de partir en guerre, alors à ses propres frais …
Akeem voyait très bien l’intérêt qu’en tirait le duché sur un plan économique, mais alors du point de vue militaire … Certainement une autre stratégie complexe du Duc Amro, seulement compréhensible par les élites, bien au dessus de ce que les simples gens peuvent concevoir.
Bon, finalement, ils finiraient par leur payer généreusement en fin de campagne une solde de 75 écus pour 8 jours. A croire qu’à trop fréquenter les châteaux et leurs élites, on en oublie le prix de la viande …

Après de longs jours de silence et d’incompréhension, l’ordre tomba enfin, le Capitaine annonça le départ de Chinon pour Saumur en Anjou. La bataille était prévue pour le lendemain, une partie de l’armée attaquerait le château alors que l’autre prendrait d’assaut la mairie.
Le cœur battant, Akeem marchait en tête de la garnison. Le jour se levait à peine et il pouvait distinguer dans la lumière naissante le clocher de l’église de Saumur quand un soldat lui tapa sur l’épaule :

« On attaque plus sergent, ya contre-ordre, les négociations ont abouti ! »

Quoi ? Tout ce chemin pour rien ? Akeem éclata de rire. Apres tout, tant mieux, il pourrait reprendre plus rapidement ses activités.

Le sourire au lèvres et la gorge sèche, son amie Ladykiller et lui, furent les premiers à entrer dans Saumur. Ils se précipitèrent dans la première taverne venue pour fêter l’événement et eurent droit à un étrange accueil. Une jeune femme du nom de Kaikai les attendait de pied ferme.
Visiblement, la capitaine de l’armée angevine n’était pas au courant du succès des négociations, elle était venue avec une montagne d’écus dans le but d’anéantir en les saoulant, un maximum de soldats de l’OST royal !
Une guerre à l’alcool ? Quelle grande idée ! Reconnaissant la bravoure et le sens de l’hospitalité de son agresseur, Akeem but de bon cœur !
Le lendemain, avec un sérieux mal de crâne, mais sans une égratignure, il prit la route du retour.


Sur les sentiers de la guerre, Akeem n’avait pas combattu. Un événement pourtant allait bouleverser son existence. Lors de ce trajet il avait rencontré Kao, une jeune cavalière patichone qui fuyait un passé douloureux. Il était tout de suite tombé sous son charme et il avait tout mis en œuvre pour la séduire.

Sur les sentiers de la guerre, Akeem n’avait certes pas combattu, mais il avait trouvé l’amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Sam 30 Juin 2007, 18:23

Chapitre 5 : Patay, Quelques mois d’accalmie.


Contre toute attente et malgré son besoin d’indépendance, Akeem était amoureux.

Kao et lui ne se quittaient plus et naturellement, il désirait vivre auprès d’elle. A Blois, Akeem avait rencontré beaucoup de gens de passage, il avait eu l’honneur d’échanger quelques bières et quelques mots avec quelques brigands célèbres comme Badon, Caracala, Akunoch, Laquedem ou Lebarbare mais au final, en dehors de Clairibelle et quelques autres, il n’y avait plus beaucoup d’amis. C’est donc sans aucun regret qu’il vendit ses champs et déménagea vers Patay. Dans les bras de sa compagne, il allait y vivre paisiblement pendant quelques mois.

Il fit l’acquisition d’un moulin et se concentra sur la production et le commerce de farine. Progressivement, il délaissait ses activités de diplomatie et de sorcellerie. Il gardait juste une jeune femme du nom de Jada sous son influence et conservait son poste de sergent afin de surveiller l’armée.

Patay était une ville agréable et ses habitants chaleureux. Akeem coulait des jours heureux en compagnie de Kao, Ladymarianna, Lastarrow, Saino, Sieur et des autres. Ses disciples l’avaient rendu riche et il pouvait voyager à sa guise et découvrir les environs. Il partait souvent en vadrouille avec Kaori, ils adoraient ça.

C’est lors d’un de ses voyages, qu’Akeem fit la connaissance de Gyfarno, un grand benêt violant qui par le passé avait fait souffrir sa bien aimée. La rencontre fut plutôt houleuse, insultes, crachats … cet idiot avait même osé le frapper !

La vengeance est un plat qui se mange froid.
Akeem avait patienté de longues semaines… puis il avait envoyé Jada.
Ne dit-on pas « œil pour œil » ?
Sous les assauts de Jada, sans comprendre ce qui lui arrivait, Gyfarno perdit un des siens dans une taverne de Mortagne. Si la justice est aveugle, lui serait dorénavant borgne …

En dehors de cet incident … la vie suivait paisiblement son cours. Kao et lui vivaient une grande histoire, pleine de sincérité et d’engagement. Ils profitèrent pleinement de ces quelques mois de bonheur et de tranquillité.
L’été avait succédé au printemps et Akeem était heureux mais peu à peu, l’inactivité devenait de plus en plus pesante. Observer le monde dans la peau d’un spectateur passif ne lui suffisait plus. Il avait appris que Caracala, avec l’attaque de Lisieux, avait réussi sa deuxième prise de mairie et pour lui, l’attrait de l’illégalité devenait chaque jour plus irrésistible. Une idée fixe hantait son esprit.

Le Clan du Silence …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Dim 01 Juil 2007, 18:57

Chapitre 6 : Verneuil, Les préparatifs.


La rupture avec Kao fut un déchirement, mais elle n’aurait pas été à sa place dans les projets d’Akeem. Le cœur brisé, il quitta Patay pour s’installer à Verneuil en Alençon.

Avant de partir, il avait tenté une dernière fois d’intervenir auprès du nouveau Duc Archimbaud pour faire aboutir le traité avec la Touraine. Il s’était encore une fois heurté à un mur … Il abandonna complètement ses activités d’espionnage. Les résultats étaient assez médiocres mais l’étroite collaboration avec la Duchesse pendant de longs mois avait été un plaisir. Elle lui avait fait confiance et encore aujourd’hui, Akeem rendait hommage à sa droiture.

Il se retrouvait donc à Verneuil, seul, libre de tout engagement. Il allait pouvoir mettre toute son énergie au service de son projet, le Clan du Silence.

Premièrement, recenser le maximum de brigands.
Deuxièmement, dénicher un endroit pour les recevoir.
Où recenser des brigands ? En prison bien sur. Akeem prit son bâton et partit en pèlerinage. La Touraine, l’Alençon, le Maine, la Bretagne, la Normandie, il en visita tout les châteaux et tous les palais de justice. Il consultait les registres et les archives. En quelques semaines, il avait réuni sur une même liste plusieurs dizaines de noms de brigands.
Quelques temps plus tard, il devint propriétaire d’un vieux château qu’il rénova entièrement avec l’aide de sa fidèle Jada.

Il avait à présent à sa disposition une liste d’alliés potentiels et un endroit chaleureux pour les recevoir. Il ne lui restait plus qu’à envoyer les invitations pour faire connaissance avec tout ce petit monde …


Citation :
Bonjour,

Vous avez été repéré par nos services de renseignements.

Il semblerait que vous ne soyez pas du genre à vous contenter du train train quotidien et que votre besoin d’adrénaline vous attire de temps à autre sur les chemins.

Nous venons justement de créer un endroit destiné à faciliter les rencontres et les échanges entre gens comme nous et nous serions honorés de votre présence en ces lieux.

Nous sommes heureux de vous inviter à nous rendre visite dans la Loge du silence.

Vous pouvez vous rendre au château de façon anonyme, vous n’aurez aucune obligation et nous ne vous demanderons absolument rien en échange.
Seul votre présence nous intéresse.

Merci de votre attention et de votre discrétion,
A bientôt j’espère dans la Loge du Silence.
Rendez vous ici : http://clandusilence.xooit.fr

Shaman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Lun 02 Juil 2007, 16:36

Chapitre 7 : Shaman, le temps des masques.


Rapidement, poussés par la curiosité, les premiers convives, frappèrent à la porte. Tout comme ses invités, Akeem avait le visage masqué pour les accueillir. Il répondait à présent au nom de Shaman, fondateur de la Loge du Silence.

L’endroit était divisé en deux parties distinctes comme l’avait voulu Shaman. D’un coté, la Loge du Silence ou chacun pouvait se rendre librement pour faire des rencontres, discuter ou recruter sans avoir de compte à rendre à personne. De l’autre, le Clan du Silence, lui réservé aux membres qui eux, se devaient de respecter diverses obligations.

Cette organisation comportait plusieurs avantages. L’espace libre permettait d’avoir le temps de faire connaissance avec les postulants mais aussi, de lier des contacts avec de nombreux brigands d’horizons différents. Le premier étage, réservé aux membres du Clan, n’en était que mieux protégé du regard des taupes et autres espions des veilleurs ou autres services de police.

L’objectif de Shaman était de regrouper suffisamment d’hommes loyaux pour pouvoir s’attaquer aux mairies. Le départ était encourageant, venant de tous les coins du royaume, des brigands chevronnés passaient les portes de l’imposante bâtisse. Un certain nombre d’entre eux décidaient de s’engager à ses cotés.

Enfin Akeem était immergé au cœur du monde qui l’avait toujours fasciné. Il s’engouffra avec bonheur dans les eaux troubles de l’univers des brigands. Il fut bientôt à la tête d’une armée d’une vingtaine d’hommes près à voler et piller tout sur leur passage.

Il décida de fixer une première cible, Joinville …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Mer 04 Juil 2007, 03:18

Chapitre 8 : En route vers l’Est.


Venant par petits groupes de Bretagne, du Maine, de Bourgogne ou de Lorraine, le Clan du Silence était en marche. Les uns après les autres, ses membres se dirigeaient vers la Bourgogne, vers une petite ville enclavée dans la Champagne : Joinville.

Akeem, quand à lui connaissait quelques complications en … Touraine.
Il s’était attaqué en chemin à une jeune voleuse et avait été aperçu par une patrouille. Les soldats s’étaient bien gardé d’intervenir mais ils s’étaient précipité dans le bureau du procureur afin de lui signaler le délit.
C’est en faisant une halte à Tours que Morgwen lui avait appris une nouvelle plus inquiétante. Burin_khazad, le chien de garde du duché, certainement vexé par l’attitude de la patrouille, s’était lancé à ses trousses.

Arff, au moment où son équipe se regroupait, Akeem était attendu au tribunal et ce vieux bougre de Burin voulait sa peau. Tout ça pour 2 bout de bois et 3 écus. Si il voulait être ponctuel, Akeem allait devoir arranger tout ça. Son unique espoir était le Duc Theram, un de ses plus anciens amis. Morgwen parvint à arranger une entrevue discrète entre les deux hommes mais Theram était un homme strict. Il ne comprenait pas qu’Akeem puisse brigander sur le sol de Touraine, il prenait ça pour une provocation. Tout ce qu’il pu lui offrir, c’est la promesse d’intervenir en sa faveur au procès.
Attendre calmement que la justice se mette au travail, il n’en était pas question. Akeem était pressé, il tenterait sa chance sur les chemins. Par crainte que Burin ne l’attende entre Tours et Blois, il partit vers le sud, vers Loches.

Le Duc lui avait promis qu’en cas de fuite, il serait impitoyablement traqué par l’armée. En dispersant les soldats, Akeem avait peut être facilité la tâche de Manticoras, qui le lendemain réussissait la prise de mairie de Vendôme. Il avait eu l’intelligence de profiter du jour de noël pour attaquer la mairie avec seulement une douzaine d’hommes. Un travail soigné avec à la clé un gros butin et une amende raisonnable.
Le comble c’est qu’Akeem était persuadé que la jeune voleuse qu’il avait malmenée, se rendait à Vendôme pour participer à la révolte. En revanche, il ne saurait jamais si Cuculus le procureur ou DonPerico et Solange S. Curnonsky, qu’il avait surpris la veille en train de comploter dans une taverne, étaient mêlés à cette affaire.

Akeem poursuivit sa route vers l’Est et la Bourgogne sans autres aléas. Il arriva à l’heure au point de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Mer 04 Juil 2007, 23:44

Chapitre 9 : Joinville, première cible.


Akeem, ou plutôt, Shaman, faisait connaissance avec ses nouveaux collègues, Anne, Azahine, Ombre, Nico, Marlou, Aquablue, Paris, l’Excuse ou encore le Bûcheron et bien d’autres. Chaque nouveau jour voyait l’arrivée d’un nouveau membre du Clan du Silence.

Il avait appris par l’un d’eux qu’une autre équipe de pilleurs de mairies se réunissait non loin de là, à Argonne. Certains des brigands présents hésitaient encore pour choisir entre les deux options. Akeem décida de prendre contact avec le meneur de ce second groupe, un dénommé Ariel, assez connu dans le milieu du brigandage. Les deux hommes négocièrent longtemps avant d’aboutir à un accord mais finalement prirent la décision qui s’imposait. Plutôt que de se concurrencer, mieux valait s’entraider.
Les deux groupes étaient composés chacun d’une douzaine d’hommes, ce qui est un peu juste pour une attaque de mairie. Deux villes, deux attaques, les hommes du Clan aideraient ceux d’Ariel à Argonne, puis ses hommes leurs rendraient la politesse à Joinville.
Leurs projets paraissaient en bonne voie.

Malheureusement, l’équipe d’Ariel échoua lors de son test de fiabilité. Son groupe avait été infiltré et il dû le dissoudre. Shaman et ses amis se retrouvaient seuls, pas assez nombreux pour mener l’offensive contre les 7 ou 8 personnes qui défendaient la ville.
Il leur fallut patienter quelques jours pour laisser le temps à d’autres brigands d’arriver en renfort et le grand jour arriva enfin.
Shaman avait réuni 17 personnes, il donna l’ordre de lancer l’assaut.

Le Clan du Silence avait envahi la mairie. En fin d'après midi, tous pensaient la victoire acquise quand ils eurent la surprise de voir 4 ou 5 hommes venir soutenir la garde. L’arrivée le matin même de plusieurs brigands renommés avait sans doute alerté les autorités. Cette fois, ce sont les défenseurs de Joinville qui repoussaient les combattants du Clan. Il ne leur restait qu’une seule chance de retourner la situation et elle était maigre, impliquer des vagabonds dans le combat.
La journée était déjà bien avancée quand Jada se chargea en toute hâte d’envoyer des missives les invitants à se révolter. Les combats se prolongèrent une bonne partie de la nuit puis au petit matin …

[15-01-2007 04:10 : Votre révolte a été un échec. Vous étiez une bonne quinzaine contre un escadron de gardes.]

Inutile de traîner dans le coin. Le Clan du Silence se dispersa par petits groupes dans toutes les directions.
Jada fut la seule à être inquiétée par la justice. Elle fut condamnée à 2 jours de prison et 6 écus d’amende pour incitation à la révolte. Longue vie à ce juge Bourguignon !

Etrangement trois jours plus tard, une poignée de vagabonds motivés par cette lettre s’attaquait à la mairie et obtenait … de bien meilleurs résultats.

[18-01-2007 04 :21 : Révolte à Joinville, Keltica prend le pouvoir !]

Pfff … Allez comprendre … 3 jours plus tard … une vagabonde …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Jeu 05 Juil 2007, 20:51

Chapitre 10 : Argonne, la revanche


Apres cet échec cuisant, Akeem était parti seul sur les routes à la recherche d’un village sans trop de protection.

Il était inquiet sur l’avenir de son organisation. Le Clan allait-il subsister ? Ses membres seraient-ils encore près à le suivre ? Il était en proie au doute quand il reçu une missive de Marlou, un des membres les plus actifs. Lui et quelques autres avaient fuis en direction de la Champagne. Ils se trouvaient à Argonne et ils constataient que les défenses de la ville étaient assez faibles. Le Clan du Silence comptait encore une quinzaine de ses membres dans les environs, pourquoi ne pas en profiter ?
Retour au nord, direction Argonne.

Passant par Joinville, Akeem en profita pour rendre visite à une jolie jeune fille qu’il avait rencontrée pendant son précédant séjour. Ils avaient un peu flirté ensemble et elle lui manquait bien plus qu’il ne l’avait imaginé. Il l’invita à l’accompagner dans ses péripéties. Par bonheur, elle accepta.

Il retrouva son équipe presque au complet quelques jours plus tard à Argonne. Comme à l’accoutumée, ils n’étaient pas suffisamment nombreux mais qu’importe, ils avaient une nouvelle stratégie. Cette fois, les vagabonds seraient invités à la fête très tôt le matin.
Se rappelant la prise de mairie de Loches, il y a longtemps par un vagabond, ils tenteraient de procéder de la même manière. Deux lettres annonçant la création d’un impôt seraient rédigées par deux personnes différentes.
Deux invitations à la révoltes reçues le même jour, ça devrait quand même leur donner l’impression qu’il se passe réellement quelque chose de grave dans le village.

Le plan fut respecté. Une fois les lettres envoyées, la quinzaine de brigands du Clan se ruaient à l’assaut de la mairie. Une terrible bataille s’engagea. Cette fois, ils étaient certains de tenir leur revanche.

Au petit matin …

[ 02-02-2007 04:10 : Votre révolte a été un échec. Vous étiez une bonne quinzaine contre un escadron de gardes. ]

Arff …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Sam 07 Juil 2007, 05:52

Chapitre 11 : En chemin, la recherche d’un second souffle.


Pas de temps à perdre, pour éviter les ennuis, il fallait fuir au plus vite la Champagne. Une nouvelle fois, le clan du Silence se dispersa dans la nature.

Akeem opta pour la Lorraine, il prit la direction de Toul avec sa compagne et quelques amis. Le petit groupe passa sans encombres la frontière mais le soulagement fut de courte durée. A peine avaient-ils foulé le sol du village de Toul, qu’un escadron de gens d’armes se ruait sur Akeem. Il n’opposa aucune résistance et les suivit dans leurs locaux. Il était parfaitement conscient que son mode vie comportait des risques et il était près à en assumer les conséquences.

Apres quelques brèves explications, Akeem fut jeté dans un cachot sordide. Les faits qu’on lui reprochait n’étaient pas vraiment récents. Il avait écopé de 2 jours d’emprisonnement pour cette vielle histoire de racket en Touraine. Ces faits dataient de plus de 50 jours et ils lui étaient complètement sortis de la tête. Arff … la justice … Qu’a cela ne tienne, il avait bien besoin de repos et cette cellule sale et humide ne viendrait pas à bout de lui.

[Vous êtes en prison, vous ne pouvez donc rien faire. Fini de faire le mariole !]

En fait ce séjour fut même très agréable. Quelques pièces de monnaie habilement glissées dans la main de son geôlier avaient suffit à grandement améliorer ses conditions de détention.
En effet, ce brave homme, certainement trop mal rémunéré, avait consentit à héberger une personne supplémentaire. C’est ainsi qu’ Aly avait rejoint Akeem dans sa cellule la transformant comme d’un coup de baguette magique, en un palace de grand luxe. Il garderait tout deux un merveilleux souvenir de ces 2 jours passés dans les bras l’un de l’autre.
A sa sortie, Akeem était en pleine forme, près à en découdre avec le monde entier.

Aly et lui, traversèrent ensemble toute la Lorraine du nord vers le sud en attaquant le moindre voyageur qui croisait leur route. La jeune femme découvrait le brigandage et elle adorait ça.

Quelques temps auparavant, Akeem avait été contacté par un dénommé Arakh qui l’avait mis en relation avec d’autres dirigeants d’organisation criminelle. Connaissant tous les mêmes problèmes d’effectif, nous avions décidé d’unir nos forces dans un village de Bourgogne. Akeem avait donc demandé aux membres du Clan de se diriger vers le point de rendez-vous.
A mesure qu’il s’en rapprochait, il comprenait que son groupe était le seul à s’y rendre. Les autres avaient à faire face à divers problèmes.

Après deux échecs, alors que la plupart de ses amis avaient déjà marché plusieurs jours, Akeem du annuler l’opération. Il savait que la motivation de tous allait être mise à rude épreuve et qu’il risquait d’y perdre son organisation.

Le Clan du Silence s’affaiblissait et il fallait de toute urgence trouver des renforts pour pouvoir envisager un nouveau coup. Akeem décida de partir pour la Confédération Helvétique, le nouveau terrain de jeu des brigands des royaumes …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Lun 09 Juil 2007, 06:27

Chapitre 12 : La Confédération Helvétique.


Akeem s’installa avec sa compagne à Grandson, un joli village près de la frontière franc-comtoise.
D’ici, il espérait pouvoir donner un second souffle au Clan du Silence. Il se mit aussitôt au travail.

L’Helvétie regorge de brigands et les repérer n’était pas très difficile. Akeem invita ceux qui lui paraissaient les plus fiables à se rendre dans la Loge. Il entama aussi une grande ballade dans le duché afin d’aller à leur rencontre, sans oublier bien sur, de racketter les voyageurs en passant. Il devait bien se soulager de toute cette pression.

[28-02-2007 04:09 : Vous avez racketté Jeansire qui possédait 674,39 écus et des objets.]

Progressivement, Akeem élargissait son réseau, mais en matière de recrutement, les résultats étaient décevants. Le projet de la sombre armée était en préparation, elle et d’autres organisations tentaient de se renforcer et contactait, elles aussi, les criminels de la région. La concurrence …

Finalement, quelques valeureux brigands comme Friedrich, Dresden et quelques autres décidèrent de les rejoindre. Les membres du Clan du Silence étant répartis pour moitié en Bourgogne et pour moitié en Helvétie, l’endroit idéal pour un regroupement était la Franche-Comté.

Ils décidèrent alors avec Arakh et le chef d’une seconde organisation de fixer une nouvelle cible : St-Claude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Mer 11 Juil 2007, 06:22

Chapitre 13 : Poligny, la dernière chance.


Akeem ne pouvait pas se permettre un nouvel échec. Pour l’attaque de la mairie de St Claude, il voulait 20 hommes minimum. Il fit une sélection parmi ceux dont il disposait et, anticipant les inévitables défaillances, invita les 25 personnes qui lui paraissaient les plus fiables.

Il était sûr à 100% d’une quinzaine de ses brigands mais il devait prendre quelques risques concernant la dizaine d’autres. Malheureusement, dans son empressement à étoffer son équipe, Akeem avait commis une erreur. Il avait convié à la fête une jeune brigande qui lui avait paru fiable. Elle n’était pas une taupe d’un des différents services de police. Il ne s’était pas trompé sur ce point. En fait, elle se révéla appartenir à une autre organisation criminelle, les Ombres.

Akeem l’appris une poignée de jour avant la date prévue pour l’attaque, cette femme n’avait aucunement l’intention de participer à l’assaut. Elle et les Ombres allaient tenter de les doubler. Ils se déploieraient dans les environs et les laisseraient attaquer seul la mairie en espérant ensuite intercepter le butin.
De plus, ils avaient été repérés par les autorités et alors que les membres du clan n’étaient pas encore sur place, les effectifs des défenses de la ville avaient déjà été doublés.

In extremis, ils durent modifier leurs plans et leur cible. Ils envoyèrent les Ombres suivre une fausse piste à Luxeuil pendant qu’eux, se regroupaient à Poligny.

Le jour J, Ils étaient 19 présents dans la ville. Les autorités étaient en alerte et plusieurs lances avaient été organisées pour défendre la mairie. Dans ces conditions, il leur était impossible de jauger avec précision les forces en présence.
Sans trop y croire, Akeem donna l’ordre d’attaquer. La bataille fut d’une rare violence, plusieurs d’entre eux y laissèrent la vie.
Le lendemain matin …

[19-03-2007 04:08 : Votre révolte a été un échec. Vous étiez une bonne quinzaine contre un escadron de gardes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Ven 13 Juil 2007, 06:03

Chapitre 14 : Genève / Grandson, début de la fin.


Cela faisait quelques temps déjà qu’Akeem ne se sentait pas bien. Apres cette nouvelle mésaventure son état de santé empirait rapidement.

Il avait annonçait qu’en cas d’échec à Poligny, il quitterait la tête de son organisation. Il tint sa parole et abandonna le Clan du Silence à ses compagnons d’aventure.

Il parvint à rejoindre péniblement Genève où il se réfugia à l’église. Il pourrait s’y reposer et y bénéficier de soins médicaux. A sa sortie, une dizaine de jours plus tard, Akeem se sentait nettement mieux. Il rentra à Grandson puis, satisfait de sa forme, partit racketter sur les chemins.
Les deux premiers jours passèrent sans encombres, même si les butins étaient ridicules, mais le matin du troisième jour, il ressentit d’étranges vertiges. Plus tard dans la journée, il s’écroula sur le sol victime d’un malaise plus grave.
Il se réveilla le lendemain au dispensaire de Grandson et y passa les 20 jours suivants.

Cette fois, à sa sortie, Akeem se savait faible et vulnérable. Un homme sait quand sa fin est proche. Il le ressent au fond de lui, au fond de ses entrailles.
Il avait eu longuement le temps de méditer sur sa vie.
Les femmes, les amis, la liberté, l’alcool, l’opium, les aventures mais aussi les échecs et les efforts fournis en vain, le pouvoir et les puissants, la police et leurs espions, les brigands et leur monde fascinant, Akeem avait rencontré beaucoup de gens, il avait vu beaucoup de paysages. Certes, il avait subit beaucoup d’échecs et avait connu son lot de désillusions mais il ne regrettait rien. Ainsi était sa destinée.

Il marchait à présent vers sa propre mort et il voulait s’y rendre seul.
Il avait fait ses adieux à ses amis. Il était difficilement parvenu à quitter sa fidèle et merveilleuse compagne. Il ne tenait pas à se qu’elle assiste à sa lente déchéance.

Il finirait sa vie en brigandant sur les chemins, une activité qui dans sa vie lui avait procuré énormément de plaisir et d’excitation. Sa décision était prise, il partit seul sur les routes helvétiques, bercé par le chant des oiseaux …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Ven 13 Juil 2007, 06:04

Le jour se levait à peine quand Akeem ouvrit un œil, le chant guilleret des oiseaux venait de le tirer de son profond sommeil. Il écarquilla les yeux aveuglé par la lumière intense des premiers rayons du soleil.

La confusion régnait dans son esprit. Il lui semblait que la nuit avait été agitée mais il ne parvenait pas à se souvenir de ses rêves. Il se redressa lentement et observa autour de lui. Sa pipe à opium gisait là, dans l’herbe humidifiée par la rosée matinale. Le feu de la veille n’était plus qu’un tas de braises tièdes desquelles s’échappait une mince fumée blanche.

Akeem ramassa sa bouteille de cognac et en bu une gorgée. Il se leva, regroupa ses affaires en silence puis partit, marchant lentement vers son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Ven 13 Juil 2007, 06:15

[HRP] Un grand merci à tous ceux qui auront pris la peine de suivre jusqu’au bout ce long récit. Je voudrais préciser que j’ai tenu à le conserver sous sa forme initiale bien que plusieurs éléments soient un peu différents aujourd’hui (Ma motivation pour le jeu retrouvée ou mes relations dorénavant très respectueuses avec le Faucheur et ses ombres).

Je tiens à remercier particulièrement tous les membres du Clan du Silence sans qui je ne serais rien ni personne aujourd’hui.
Je tiens aussi à rendre hommage aux membres disparus. Sayana, Nico, Ombre, Tumunao, Jada et ceux que j’oublie …
Paix à vos âmes.

Pour ceux d’entre vous que les aventures du passé n’auraient pas rassasiés, vous pouvez suivre la suite du parcours d’Akeemallah sur la gargotte hevétique :

“Au détour des sentiers ; Vivre libre ou Mourir …”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Méphistophélès
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 77
Localisation : Là où la corruption règne
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Jeu 19 Juil 2007, 15:05

J'ai tout lu vraiment sympa, c'est drôle de voir des gens que j'ai connu dans vos récits, comme quoi les RR sont un monde petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Lun 13 Aoû 2007, 17:42

2000ème click sur les sentiers.

Ca se fête !
cheers


“Au détour des sentiers, Vivre libre ou Mourir …”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Akeemallah
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 349
Localisation : ... Quelque part entre Dieu et le Diable ...
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Dim 27 Jan 2008, 16:25

Citation :
Akeem fait son apparition dans le wiki :

http://3ans.lesroyaumes.com/index.php/Akeemallah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=238340
Le Faucheur
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 105
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   Dim 27 Jan 2008, 20:13

Un récit à ancrer dans les mémoires... Tout comme l'homme qui en est l'acteur principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akeemallah : Confessions d’un homme de l’ombre …
» Une ombre chinoise au tableau…
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» 1500 points Homme lézard
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: