AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les pérégrinations de Balafron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:41

[hrp] J'ouvre ce topic, copie d'un que j'ai crée en gargote officielle des RR, car tout finit par disparaitre là-bas et au càs où mon personnage changerait de région, pour continuer le dit RP. Avis à toutes les taupes, mon nom IG est Balafron, allez pas le crier sur tous les toits hein, la sorcellerie est interdite ! Pour l'instant les joueurs du BA sont fair play, ils me laissent "travailler" en paix, ils attendent sûrement d'avoir des preuves et c'est tout à leur honneur. Pourvu que ça dure. Merci ! [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:43

[Montluçon]


Et voilà, le moment tant attendu était arrivé. Il n'avait pas hésité un seul instant, il avait choisi sa voie depuis quelques temps déjà. Ainsi suivrait il les traces paternelles.
L'autre avait pourtant lourdement insisté pour lui refourguer une friche pleine de ronces, lui disant que c'était l'endroit idéal pour planter du blé.
Soi disant pour nourrir le village, devenir riche et respecté.

Que nenni l'ami ! Je n'a que faire de ton lopin ! T'façons ya personne à nourrir ici !
Les tavernes sont plus vides que ma bourse, motif de révolte ça !

La révolte, il y avait franchement pensé. Tous les jours. Il ne voulait certes pas le crier haut et fort et s'était fait discret, à guetter l'embauche de miliciens chaque matin. Par malchance la bâtisse n'était que trop bien gardée.
Une nouvelle élection était programmée pour bientôt, il avait songé à tenter sa chance. Ce jeune fou pensait surement faire de Montluçon un royaume autonome dont il aurait été le Roy. Ou tout simplement tout piller pour ce faire un pécule digne de ce nom, avant de disparaitre. Quoiqu'il en soit, vu l'acabit de son concurrent il n'avait pour ainsi dire aucune chance.

Sa décision était donc toute prise. Il alla une dernière fois au marché, acheta quelques miches et une paire de braies toutes neuves. Comble de l'ironie il les acheta au fameux bourgmestre dont il avait tant convoité la mairie. Bâton en main, il se voyait déjà dévaliser quelques milliers d'écus au premier pigeon venu. Certes il n'était pas bien costaud, pour ne pas dire complétement chétif et malingre. Mais il comptait sur sa " belle gueule " et surtout sur sa bonne étoile. Les armées qui le traquerait, les malotrus qui tenteraient de le laisser pour mort au bord du chemin ; pour l'heure il s'en moquait. Il était libre et se sentait pousser des ailes.

Ainsi partit le balafré sur les chemins, sans un regard en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:45

Pfiou, la vie de brigand n'était pas vraiment telle qu'il se l'imaginait. Deux jours à poireauter autour d'un feu de camp et il était toujours broucouille !
Il avait bien croiser un groupe de gens, mais ils l'avait plus effrayé qu'autre chose. Les miquettes comme on dit dans le jargon.
Peu nain porte, sa volonté était sans faille ! Pour l'instant. Il détrousserait quelqu'un avant la fin de ses réserves, ou il ne s'appelait pas Balafron. C'était soit ça soit aller à Clermont, tenter de se faire passer pour un gentilhomme.
Vu sa dégaine autant dire qu'il valait mieux pour lui que la providence mette une victime sur sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:46

Il attendait, ça oui il attendait. Il tuait le temps en jouant à la Tarentelle, jeu auquel il trichait allégrement.

Hahaha, encore gagné !

Il commençait vraiment à trouver le temps long mais se disait que la solitude n'était finalement pas pire qu'à Montluçon. Au moins profitait il du grand air.
Alors qu'il se posait des questions existentielles en observant les étoiles, une personne en approche le ramena à la réalité.
Tapi, il observât sa future proie. A vue d'œil le tour était jouable, la fameuse providence montrait enfin le bout de son nez.

Elle était incarnée en un gueux en haillons, à la barbe tout de même bien rasée. C'était certes pas le perdreau de l'année mais on fait avec ce qu'on a ! Le scénario était bien huilé dans sa tête. A portée, il bondit :


BWAAAAH ! Toi là ! On n'passe pas !

L'autre avait eu un brusque mouvement de recul et devait avoir le cœur qui battait la chamade. Balafron profita de l'effet de surprise.
Il se tourna vers les arbres et interpela ses amis imaginaires.


Jacky ! Michel ! J'en tiens un passez moi l'gourdin !
Toi là ! Files y tout sinon on t'découpe !

L'autre ne chercha même pas à se battre, il donna sa bourse et fila sans demander son reste.
Le Balafré avait fait sa toute première victime, première d'une longue série.
Et se retrouvait plus riche d'une centaine d'écus.


Citation :
02/06/1463 04:08 : Vous avez racketté Golgar qui possédait 94,69 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:48

Dès la nuit suivante, il croisa deux nouvelles personnes. La première qui passa, bien qu'à l'allure maladroite l'impressionna quelque peu. Son bouclier doré et blasonné surtout.
Il décida de ne pas se faire remarquer. Il s'en voulut, sa main à couper que ses poches débordaient de richesses.

La deuxième était une donzelle également, une hache à la ceinture. Elle était seule, une aubaine.
Elle semblait un peu plus costaude que l'avorton de la veille mais il n'allait pas en laisser passer deux de suite. Un peu de hardiesse que diable !
En d'autres circonstances il l'aurait peut être trouvée attractive, mais il n'était pas là pour conter fleurette.
Seulement pour compter écus sonnants et trébuchants !


Il reproduisit le stratagème de la veille, qui de nouveau fonctionna.

Toi là ! Blablabla Donnes y tout ! Etc..

Citation :
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé Krakinette et Elsalucie.
03/06/1463 04:11 : Vous avez racketté Elsalucie qui possédait 144,39 écus et des objets.

Maintenant plusieurs choix s'offraient à lui, Il n'avait jamais été aussi riche et ça le faisait douter sur la marche à suivre.
Il n'arrivait vraiment pas à se décider. Et comme à chaque fois que cela lui arrivait, il sortit son dé.


Un 1, je retente ma chance ce soir. Héhé jamais deux sans trois.
Un 2, j'vas au plus vite m'acheter une épée. Ca c'est la classe !
Un 3, ou une hache plutôt, pis un bouclier si j'ai assez.
Un 4, j'me goinfre de viande, ça s'rait pas du luxe.
Un 5, ou alors j'bois tout à la taverne, c'est bon ça !
Un 6, allez à moi les p'tites femmes de Clermont !!


Balafron se concentra et jeta le dé..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Dim 14 Juin 2015, 22:50

Un deux, il était tombé sur un deux. Excellent choix. Malheureusement il ne trouva guère de lame sur le marché. Il fit donc un mix entre le trois et le quatre. Grosse erreur !
Attention Balafron ! Tricher à la Tarentelle était une chose, mais aux dés c'était une toute autre histoire. Il risquait une atrophie de ses attributs masculins et moult autres malédictions.. On ne badine pas avec le divin hasard.

Il retourna sur les chemins, de nouveau prêt à en découdre. Plus question de faire dans la finesse maintenant qu'il était armé et dangereux. Enfin armé surtout. Il sauta sur le premier qui passa, la hache brandit. Elle était trop lourde pour lui, elle l'encombrait plus qu'autre chose.

Il se prit une rouste comme jamais, tout alla très vite. Il partit, humilié, trainant la patte arrière.


Citation :
11/06/1463 04:11 : Vous vous êtes battu avec Karloy (coefficient de combat 4), qui essayait de vous résister. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant vous enfuir en boitillant.

- Je ne porte pas plainte, faut bien que jeunesse se fasse la main, avait dit l'autre.

Fallait si attendre, à attaquer plus gros que soi. Ca devait bien finir par arriver.
Mais quand on tombe de poney faut remonter dessus, se dit il.
Dès le lendemain, encore claudiquant, il retenta sa chance.


Citation :
12/06/1463 04:06 : Vous vous êtes battu avec Distephano (coefficient de combat 4), qui essayait de vous résister. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant vous enfuir en boitillant.

Ah il était beau, à boiter des deux pattes arrières. Voilà ce qu'il en coutait de défier les dés ! Ils vous le font toujours payer. Le peu de forces qu'il avait venait de fondre comme neige au soleil. Il resta néanmoins sur ce chemin, car mine de rien il avait croisé pas mal de monde.

Surtout qu'il n'avait pas perdu espoir de toucher le gros lôt bientôt. Il se remit en position.


Allez ! Cette fois c'est la bonne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:09

Citation :
19/06/1463 04:06 : Vous vous êtes battu avec Linor (coefficient de combat 4), qui essayait de vous résister. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant vous enfuir en boitillant.

Et encore une fois notre ami se prit une branlée, pour rester poli. Par une fillette en plus, de quoi lui faire ravaler sa fierté pour les dix ans à venir.
Mais donnez de la viande à cet asticot, qu'il arrête de se ridiculiser en place publique !
Dépité, littéralement au bout de sa vie et  boitant comme un canard à trois pattes il décida d'aller sur Clermont se refaire une santé.
L'accueil de prime abord ne fût pas des meilleurs, la maréchaussée l'attendait aux abords des remparts.


- Halte là ! Balafré on a à t'parler !
-Euh.. Moi m'sieur c'est Balafron.
- FAIS PAS L'MALIN ! TU T'APPELLES COMME MOI J'TE DIS QU'TU T'APPELLES !

Ne voulant pas déclencher une nouvelle salve de postillons Balafron se tût et attendit la suite des évènements, qui ne tarda pas à arriver par missive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:10

[Premier Procès : Balafron est accusé de trouble à l'ordre public.]

La Procure a écrit:
* Levio avait recu le dossier concernant un nouveau cas de brigandage. Après étude, il avait réunis les informations et fais mener l'accusé au Palais de Justice pour ouvrir la séance du procès *


Votre Honneur,

En ce jour du 20 Juin 1463, comparait devant Madame le Juge Laure d'Orsenac, Messire Balafron, suite à la mise en accusation par le Procureur Levio requérant pour le Duché du Bourbonnais-Auvergne pour motif de Trouble à l'ordre public pour cause de Brigandage selon l'article 3 du titre B du livre III du Codex du Bourbonnais Auvergne

*Et Levio énonça l'article visé, malheureusement souvent cité dans ce tribunal *

Je cite:

Livre III : Du Code Pénal
Titre B : Des délits et crimes
Article 3 : Du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.


*se tourne vers l'accusé et demande à un huissier de lui remettre le Corpus ainsi que la liste des avocats du Duché bien qu'elle devait en avoir un exemplaire déjà*

Nous vous remettons un exemplaire du Corpus des lois en vigueur, ainsi que ces procédures.
http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=11681
Sachez, messire, que vous avez le droit de faire appel gratuitement à un avocat du Duché pour votre défense.
http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=710766

Messire Balafron, je vous informe, que vous avez le droit d'appeler deux personnes à la barre pour témoigner et soutenir votre défense. Ils auront alors 48 heures pour se prononcer.

Je rajoute que, si vous décidez de garder le silence ou de quitter cette salle au cours du procès, vous en serez le seul responsable, en vertu du principe de condamnation par défaut de la Charte de Bonne Justice de la Cour d Appel, votre absence ou silence ne peut servir à invoquer une atteinte aux droits de la défense. Tout retard ou empêchement doit être notifié à notre Cour de Justice, dont le Juge ici-présent sera seul à en accepter ou non les termes.



* Une fois le travail des pages effectué, il enchaîna en s'adressant au Juge *

Votre honneur,

L'accusé Messire Balafron est un habitant de Montlucon, en Bourbonnais Auvergne, et ne dispose actuellement pas d'un casier judiciaire dans notre duché.

Messire Balafron ici présent est accusé d'avoir agressé et tenté de brigander Demoiselle Linor dans la nuit du 18 au 19 juin 1463, entre Montpensier et Clermont. A noter que l'agresseur s'est fait habilement repoussé et la demoiselle aura su s'en dépêtrer.

A la suite de ce brigandage, le 19 juin 1463, la victime a porté plainte au près du Prévôt, Dame Sunburn.
Voici une copie de la missive en question avec la description de l'accusé.
---------------------------------------------------------
De Linor Date d'envoi Le 19 Juin 1463 à 22h17
Objet Dépôt de plainte

Bonsoir Sun,

Je porte plainte contre mon agresseur.
Cela s'est passée dans la nuit du 18 au 19 juin 1463, entre Montpensier et Clermont.
C'était un homme blond, vétu de braies noires et portant une hache, il ne portait pas de chemise mais des haillons lui couvraient le torse.
J'ai réussi à lui mettre une belle raclée, il est reparti bredouille sans m'avoir rien volé.

En espérant avoir répondu à tout ce que tu me demandais,

Bonne soirée,
Aliénor
-----------------------------------------------------------------------
19/06/1463 04:06 : un malfaiteur nommé Balafron (coefficient de combat 1) a tenté de vous détrousser. Vous lui avez infligé une bonne correction, et il est parti en boitant, après s'être excusé à genoux.
-----------------------------------------------------------------------

Au 20 juin 1463, suite à la description de la victime "un homme blond, vétu de braies noires et portant une hache, il ne portait pas de chemise mais des haillons lui couvraient le torse ", l'agresseur fut reconnu et a été assigné à Clermont le 20 juin 1463 pour une durée de 10 jours, soit jusqu'au 30 juin 1463.

Voici une copie de l'assignation faite par Dame Maywenn Angel de Walburghe, Maréchale et Douanière de Clermont:

___________________________

Messire Balafron

Une enquête a été ouverte contre vous pour Trouble à l'Ordre Public, en conséquence de quoi vous êtes assigné sur place et ne pouvez donc quitter le village de Clermont jusqu'au 30 juin 1463 sous peine de voir les charges retenues contre vous aggravées.

Tout voyage hors de Clermont effectué de façon non autorisée en période d'assignation est passible d'une peine de prison.
De même, toute tentative de fuite ou de se cacher des forces de l'ordre seront punies pour Délit de fuite (IV.B.4.f) et passible d'arrestation par la force par nos armées.

Cordialement,
--
Fait à Clermont,
le 20 juin 1463,
par Maywenn Angel de Walburghe, Maréchale et Douanière de Clermont

_________________________________


Enfin, sont appelées à témoigner, Dame Linor, elle pourra ainsi reconnaître ou non l'accusé ainsi que confirmer et compléter son témoignage concernant les faits ; Ainsi que le prévôt dame Sunburn, qui pourra confirmer ou infirmer le déroulement de la procédure mise en place suite au dépôt de plainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:11

[Première plaidoirie de la défense]


A peine arrivé à Clermont donc, que Balafron fût appréhendé par la maréchaussée. Lui qui avait eut une nuit agitée avait bien d'autres choses à faire que de discutailler avec eux mais il n'avait vraisemblablement pas le choix. Une fois au tribunal il écouta les faits qu'on lui reprochait, et pendant toutes ces parlottes inutiles en profita pour détailler ses accusateurs. Il resta les yeux écarquillés devant les bottes du sieur qui lisait et relisait des textes. Vert fluo ! Il n'avait jamais vu une tel accoutrement, ni même une telle couleur ! Pour sûr il était bien en la capitale.

Un avocat ?! Que Nenni jamais ! Plutôt me couper une main que de faire appel à ces brigands !

Il se tourna ensuite vers Madame le Juge, c'était elle qu'il fallait convaincre et il le savait. C'est qu'elle était mignonne en plus la bougresse, avec son petit air hautain.
Fichtre, s'il avait su il aurait prit un bain dans la rivière avant de venir.


Madame, ô vénérable Juge. Tout ceci n'est que fâcheuse méprise. J'étions bien entre Montpensier et Clermont la nuit dite, j'arrivions en notre belle capitale. J'ai bien croisé la dite dame Limorve sur la route et galant que je suis je me suis proposé de porter ses affaires. Elle s'est de suite énervée, p'têt ben qu'elle pensait que j'allais la détrousser ! Elle m'a alors empoigné, s'est mise à me frapper, de toutes ses forces ! Tout est allé très vite, je n'ai rien pu faire pour arrêter cette folle.

Balafron montra ses blessures de guerre pour appuyer ses dires.

Moi j'allions pas taper une femme ! Surtout qu'elle faisait au moins quatre fois mon poids... Je me suis alors excusé pour pouvoir m'en sortir.
Encore heureux qu'elle s'en est pas pris à ma vertu, l'honneur est sauf ! C'est moi la victime dans l'histoire, c'est moi qui porte plainte contre cette personne !


Il la montra dans l'assemblée.

Que justice soit faite !

Je n'ai pas de témoin à appeler à la barre, il n'y avait que cette furie et moi même
.

Balafron se tût et attendit en fixant Madame le Juge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:13

[L'accusation a appelé Linor à la barre]


Citation :
*Linor revenait de Montluçon avec sa soeur Patience quand elles croisèrent cet individu louche. Alors que Patience n'avait pas hésité à sauter dans le premier buisson pour se cacher, Linor, elle, avait tout simplement dégainé l'épée qu'elle portait à la ceinture. Il fallait bien que les heures passées à s'entrainer avec son frère servent à quelque chose. Et même si elle n'avait que douze années, elle ne comptait pas se laisser faire. Malgré son petit physique, les muscles étaient bien là. Et elle s'était bien défendue contre cet homme adulte, beaucoup plus grand et beaucoup plus lourd qu'elle.
Elle informa le Prévôt de cette rencontre et sous ses conseils décida de porter plainte. Son sens inné de la justice lui venait très certainement de feu sa mère.

Elle était dans le Tribunal, écoutant la maigre défense de l'accusé. Elle l'avait reconnu au premier coup d'oeil. Elle attendait sagement son tour pour prendre la parole, faisant fi des impolitesses et de la mauvaise foi de l'homme au banc des accusés. Fille de religieux, ça devait aider à repérer les enfants du Sans Nom.*

Madame le Juge, messire le Procureur, membres du jury,

Je m'appelle Aliénor de la Serna-Harispe et je viens maintenir ma plainte contre le sieur Balafron ici présent. C'est bien lui qui a tenté de me détrousser dans la nuit du 18 au 19 juin 1463, entre Montpensier et Clermont. Je le reconnais sans aucun doute : blond, braies noires, haillons en guise de chemise...
Une chance qu'il soit plus lourd et plus grand que moi, son physique lui a desservi et m'a permis de lui faire tâter de mon épée et ainsi le faire battre en retraite avant qu'il puisse me voler mes biens. Je l'ai regardé boiter en s'éloignant, sous les rayons du clair de lune, un grand sourire aux lèvres, fière de lui avoir échappée, malgré la frousse qu'il m'avait causée.

*Elle réfléchit pour savoir si elle avait tout dit et ne trouva rien à ajouter.*

J'en ai fini avec mon témoignage, merci de m'avoir écouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:13

[L'accusation a appelé Sunburn à la barre]


La Prévotte a écrit:
*Enième affaire d'agression, sauf qu'un retournement de situation avait eut lieu. De prendre la parole, sitôt que Linor se soit exprimée*

Messire Procureur, Votre Honneur,

Au 19 juin 1463, je recevais un courrier de demoiselle Linor concernant l'agression dont elle avait été sujette avec sa soeur. Je l'encourageais à porter plainte et sitôt celle-ci reçu, je préparais le dit dossier. Ainsi, les faits relatés furent ceci : dans la nuit du 18 au 19 juin 1463, entre Montpensier et Clermont, un individu fondit sur les jeunes filles en vue de les détrousser de leurs biens.
L'accusé, messire Balafron, fut facilement identifié par la maréchale de garde, dame Maywenn, lorsqu'il vient à franchir les remparts de Clermont, aidée par la description qui aura été fait par la victime.
Cette dernière, après les vérifications d'usage, assignait donc Balafron à Clermont le 20 juin 1463, pour une durée de 10 jours, soit jusqu'au 30 juin 1463.
Le dossier fut ensuite transféré à la Procure pour qu'il soit instruit.
Je suis satisfaite de ce retournement de situation car s'en prendre à de jeunes enfants mériterait une sanction des plus radicales !

*Le Prévôt se rassied pour attendre sagement la suite du déroulement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Ven 03 Juil 2015, 13:14

La suite du déroulement, ou le déroulement de la suite -c'est pareil- tardait à venir.
Balafron trépignait d'impatience, le temps passait, passait et le Procureur n'avait pas l'air de se rendre compte que c'était à lui de s'exprimer. Et que le tribunal était bondé d'autres innocents comme lui, attendant leur acquittement. C'est qu'ils n'avaient pas toute l'année ! Excédé, une veine gonflant à vue d'œil au niveau de la tempe, il se mît à s'énerver sur le moulin à paroles qui ne disait plus rien.


Hola ! Faut s'réveiller mon grand ! Pas l'moment de rêvasser à comment truquer un match de soule sans s'faire prendre ; ou que sais-je encore ?! Faut y dont que j'fasse tout moi même, dans s'patelin ?!


Il changea de voix, partit dans les aigus.

Sieur Balafron, vous vous êtes fait rosser par une nobliotte ! Nonobstant ces faits vous êtes coupable, vostre parole ne vaut pas un pet de lapin ! Je réclame une peine de trois ans de prison et une amende de 5000 écus ! Et qu'on lui marque le front au fer rouge !


Reprenant sa voix normale il ajouta :

Pas compliqué quand même !

Devant la mine choquée de certains membres de l'assistance, il se ressaisit quelque peu.
Il se tourna vers la Juge, plus amoureux que jamais.


Veuillez excuser mon emportement, ma Dame..
C'est que je dois rendre visite à une vieille tante malade, j'aimerai pouvoir le faire avant qu'elle meure de vieillesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Jeu 09 Juil 2015, 21:17

[Réquisitoire de l'accusation]


La Procure a écrit:
* Après avoir entendu les témoignages, Levio se lève de nouveau et s'adresse au Juge en prenant un air un peu amusé, se bottes vertes bien en avant *

Votre Honneur,
Voilà une histoire amusante, apriori.

La plaignante et l'accusé sont bien d'accord sur le lieu de la date de leur rencontre peu joyeuse, mais nous donnent deux versions légèrement différentes. On ne peut pas complètement écarter la possibilité, que les deux versions soient correctes, de leurs points de vue, et il semble y avoir eu plus de peur que de mal au final.

* Levio prend un air plus sévère *

Mais est-ce vraiment si amusant de voir des enfants terrorisés de la sorte ?

Messire, regardez-vous, regardez-nous ! Nous sommes tous deux des hommes à la stature imposante... Quelle idée d'aller à l'encontre de deux enfants aussi jeunes sur les chemins, pendant la nuit. Enfin la petite Aliénor a le courage au ventre, et je crois que vous avez bien compris qu'il faudra y aller avec des pincettes la prochaine fois.
Si elle n'avait pas été aussi courageuse, vous pourriez vous voir accuser d'ennuis plus importants. réfléchissez-y.

* Levio s'adresse à nouveau au Juge, de facon posée *

Votre Honneur,
les faits sont reconnus, mais sans grand malheur, et la plaignante aura déjà eu l'occasion de réparer sa peur,
mais les propos de l'accusé ne font pas preuve d'une grande maturité.

Je demande à le reconnaitre coupable de Trouble de l'ordre publique, et de le faire passer une journée de liberté restreinte dans la grande école publique maternelle de Clermont pour y apprendre à connaitre les enfants et à se comporter correctement avec eux. Je n'ai aucun doute que le personnel y aura également besoin d'aide pour l'entretien des latrines. Cela représentera donc une journée d'emprisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Jeu 09 Juil 2015, 23:54

[Dernière plaidoirie de la défense]


Enfin le procureur se réveilla, c'était pas trop tôt. Balafron lui répondit aussitôt.


Une enfant ?! Ne m'fais pas rire et regarde la bien, elle a au moins une douzaine d'années ! Elle est bonne à marier moi j'te le dis ! Bon sa sœur j'dis pas, elle est tellement p'tite que j'l'avions même point vue !

C'est alors qu'il décida de changer de ligne de défense, ça lui prit comme une envie de pisser.

Ou alors, dans s'cas là moi aussi j'suis un enfant. J'suis pas beaucoup plus vieux qu'elle hein, c'est juste que j'ai grandi très vite ! Pas plus tard que l'mois dernier je tétions encore la Suzon, à Montluçon ! Si ça c'est pas être un enfant ?! Regarde, j'ai encore du lait qui me sort du nez. Depuis quand les chamailleries entre gamins finissent elles au tribunal ? Où va l'monde ?!

Il se tourna alors vers le juge, apparemment satisfait de son petit stratagème même s'il y avait peu de chance pour que cela passe.

En tant qu'avocat d'moi même, nous souhaitons la relaxe pure et simple, Madame le Juge.
Ainsi qu'une trentaine d'écus de dédommagement pour la gêne occasionnée et le salissage de notre immaculée réputation.
Nous acceptons également de retirer notre plainte pour violence aggravée sur notre personne.
Sachons nous arranger en bonne intelligence
.

En lui même Balafron ricanait. Le procureur n'avait requis qu'une journée de prison, pas très dissuasif tout ça.
Quant à ses latrines, il pouvait se brosser pour qu'il les nettoient. Sa spécialité à lui, c'était plutôt de les repeindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Mar 14 Juil 2015, 04:37

Notre héros était parti pendant le délibéré, se désaltérer en taverne afin de fêter sa future victoire. Mais une nouvelle fois le temps passait, passait. Il sortit sa plume et se mit à griffonner à qui de droit.


Citation :
Le bonjour ma p'tite juge adorée !

Un p'tit mot pour te dire de m'acquitter fissa fissa, je suis en partance pour ma fameuse vieille tante malade je ne peux attendre la suite de ce procès plus longtemps.

Je sais que les lenteurs administratives sont coutumes en BA mais il y a des limites, j'ai croisé un barbu qui attend sa sentence depuis Janvier. Je sais que ce n'est pas forcément d'ta faute mais tu as le pouvoir de régler tout ça, surtout que dans 5 jours arrivent les élections donc c'est maintenant ou jamais.

Je serai toi je me bougerai le derche pour expédier toutes ses affaires dans la semaine, on est pas à une erreur judiciaire prêt.
N'hésites pas, fout les moi donc tous au trou au moins ils seront fixés.

Ton bien aimé,

Balafron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balafron
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   Mer 15 Juil 2015, 02:20

Un mois qu'il trainait ses braies en la Capitale et qu'il les usait sur les sièges de la taverne de l'Au Verre Gna. Pas mal de débats avait eut lieu, ça veut toujours refaire le monde un Balafron bourré. Mais son âme vagabonde avait repris le dessus, surtout que son palmarès de brigand n'était pas franchement folichon. Il fallait arranger ça. Deux victoires sans véritable combat, trois défaites contre des plus costauds, un procès. Mais maintenant les choses allaient changer, pour sûr. Il avait rencontrer dans une grotte mal famée des complices désirant s'associer avec lui. Rendez vous était donné, hors des frontières du duché. Ainsi visiterait il d'autres tribunaux, pourrait écrire un guide sur les prisons les plus accueillantes du royaume.

Bon débarras ! Diront certains.

Mais pas tous. Il avait fait de belles rencontres et certaines ne voulaient pas trop le laisser filer. Lui même avait un pincement au cœur, à croire qu'il n'était pas aussi méchant qu'il voulait le faire croire. Il fît une dernière fois le tour de sa chaumière, tour très rapide car il n'y avait strictement rien, pas même une paillasse. Il avait décidé de la brûler, laisser un p'tit souvenir à la mode de chez lui. Un beau feu de joie, lui qui avait raté la St Jean se rattrapait comme il pouvait. Il alluma sa chandelle, l'approcha de la chaume et fit le tour tout en l'enflammant. Le temps était sec depuis plusieurs jours, l'édifice s'embrasa en un instant.

A la tienne, oncle Jean ! dit il en buvant de sa gourdasse ce qui semblait bien être de la liqueur.

Il fixa les flammes un moment, puis commença à s'éloigner dans la nuit soudain plus si noire. Ses pensées allaient vers Lamoth, Mindy et même vers Patou qu'il ne connaissait que depuis deux jours. Ce bon vieux Patou ! Ainsi allait la magie des tavernes, où l'on pouvait sympathiser avec des gens contre qui il faudrait peut être se battre un jour. Il se promit que la prochaine fois il les emmènerait toutes avec lui sur les chemins, jouer au jeu du "Vis ma vie". Une fois les remparts passés, il se concentra sur ce qu'il avait à faire, sortit sa carte. Dans son sac peu de provisions, il ne faudrait pas lambiner en chemin.

Et c'est r'parti pour l'aventure ! Poussez vous, vlà Balafron !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pérégrinations de Balafron   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pérégrinations de Balafron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Divers] Mes pérégrinations peinturluresques...
» [Divers] Mes pérégrinations peinturluresques...
» Les pérégrinations d'un Noutcheron...
» Mission Habitat : Pérégrinations d'un Campagnol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: