AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laVeuveNoire
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 654
Localisation : Jamais très loin de ta poche
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse   Jeu 01 Aoû 2013, 12:51

Assise quelque part sur une petite colline, s'ennuyant à mourir, pour plusieurs raison..

1. Nœuds impraticables car pris d'assaut par une armée Namay-y-cale,

Qu'elle en était à deux doigts la VeuVasse d'écrire un mot au meneur afin de lui faire part des mauvaises conditions de travail que cela importait en ces temps de crises existentielles bla bla bla enfin bref.

Donc IMPRATICABLES les nœuds.

2. Pas loin du Duché de chez elle, et comme chacun sait..

LaVeuVasse a écrit:
Quand tu n'es pas loin du "dit" chez toi.. Abstiens toi..

ça fait pas très propre de saloper les ruelles de notre village du jour donc se faire sage, propre, sourire, élégance y tout y tout.

Pour en revenir aux moutons, ou dindons voir pigeons.. La Veuvasse donc relisait, assise sur une petite colline, les vélins partagés récemment avec un de ses fournisseurs en babioles de tout genre.


R a écrit:
•Expéditeur :NOM EFFACE POUR NE PAS ENTACHER LA PLUME DU MESSIRE
•Date d'envoi : 29/06/1461 - 19:27:54
•Titre : la voleuse^^
•bonjour,
bien jouer tant que ca vous permet de pas trop grossir ...surtout que votre silhouette semble

tres bien ...hummm envie de vous lecher votre belle chatte et de vous prendre votre jolie petit

cue et vous remplir tout vos oriffices .

vosu m'avez meme pas laisser le temps pour ca dommage

a bientot peut etre .

R

Il faut dire que l'homme paraissait avoir grande imagination et c'est donc sur ses gentilles phrases qu'un dialogue s'installa rapidement entre les deux convives.
La Veuvasse s'empressa donc de lui répondre..

X a écrit:
Très cher inconnu,
je vous remercie profondément pour votre don si généreux ^^
Vous me parlez de ma.. "chatte" moooon diiiiieu mais je n'ai qu'un chasse ripaille monseigneur, et il n'est pas dit qu'il se laisse léchouiller..
Enfin, votre verbe est si dénaturé que je ferai je vous le promet une prière pour vous ôter toutes pensées comme celles que vous avez envers les animaux.. Pauvre bête..
En tous les cas je vous remercie encore et vous tire ma révérence.
Puisse le très haut me faire recroiser votre route.
Pensez à me donner plus d'écus la prochaine fois, je vous avoue que les pains sont très lourds à transbahuter et par les temps qui courent.. Les routes ne sont tranquilles.
Bien à vous.

Pas très longtemps plus tard un nouveau pigeon vint frapper au carreau de la Veuve VInasse dict la VeuVasse dict la Veuve Noire , bé ui ça fait plus jolie quand même..

R a écrit:
•Expéditeur : R
•Date d'envoi : 29/06/1461 - 19:54:37
•Titre : Re: le vilain
•hummm qu'elle ecriture ....  votre ripaille m'en moque completement ^^ seule votre corps vos levres en bas et en haut

m'interesse et votre jolie anus ... OUH oui... de le penetrer doucement avecmon gros gland .

et pour se qui est de mon vocabulaire il est cru comme je suis cru et moi aussi je serts des

personnes et les suits mais pas pour les memes choses que vous .

enfin quoi qu'il en soit le desirs de vous prendre ou de vous baisers votre jolie petite chatte

bestiale ^^ langoureusement en regardant ma queue rentrer et sortir ouh ...hummm trop bon

j'en bande d'avance ^^

R

L'on pourra remarquer ici oh combien l'homme semble semble irrité, énervé, vexé et surtout trèèèèès trèèèèès Humus Vulgaris Célératis Obsédum.. En latin ça fait plus joli na ?
Forcément notre veuve de lui répondre..

LaVeuvasse a écrit:
Prends le papelard, le tourne dans tous les sens, plisse les yeux..
AH oui quand même..
Prend un fusin et écrit en dessous du Courier du messire.
MEDICASTRE JSUISHS 2 rue de la pompe dans les ruelles du pré de tes rêves.
A consulter de suite. Sinon faut aller y voir Mado.. A Montpelier, elle aura sûrement des filles pour vous. J'crois ça devient urgent pour vos méninges sinon z'aller tourner dingo.
Au pire essayez vot' paume si vous êtes habile, mais au plus pressé.. MADO
Sinon moi j'aime bien tuer.
Proprement, finement, laissant la lame d'un coutelât descendre doucement du cou au ventre, le sentir se crisper sous la lame, le voir rentrer dans la chaire, avec le petit bruit caractéristique "zip" sentir sur mes doigts le sang couler encore chaud, les hurlements qui s'en mêlent, la lame qui entre encore plus profondément, le faire glisser plus loin, passer la main dans son entre et en arracher les trippes, et délicatement à deux doigts, en choisir un morceau de choix afin d'en faire une fronde. S'accroupir devant le corps encore agonisant, lui tenir la main, le sang qui sèche sur mes doigts, l'odeur. Le dernier râle.. *soupir* pfiuuu tout ça me manque..
Sinon ça va vous ?
Faut vous détendre quand même hein sinon z'aller finir drôlement vulgaire vous.

Ce qui n'empêcha l'homme de lui répondre avec un ton plus doux presque affectueux..

R a écrit:
•Expéditeur : R
•Date d'envoi : 30/06/1461 - 20:40:49
•Titre : Re: Re: Re: le vilain
•ah ah ah,
du caractere en plus tuer tuer...... mouai ^^ moi non pour l'instant m'enrichire ...enfin plutot
enrichire mon ami trop long a espliquer , les affaires sont les affaires^^.

en ce qui conserne ma vulgaritais non DAME je parle simplement rudement a ce sujet rien de plus , comme vous volez...^^

bonne soiree a vous nous devrions nous revoir .

R

Et effectivement quelques jours plus tard ils devaient se retrouver en taverne.
Etrangement tous les mots dans la bouche de l'homme qui étaient il faut le dire "glauque", se transformèrent en mots aimables et posés..
Comme quoi .. Il n'est pas si difficile de calmer ces petits êtres rencontrés par hasards et qui semble hostile voir austère au premier regard.

Il faudra remercier au passage R pour sa gentille donation. Peu d'écus mais beaucoup d'objets

Citation :
 28/06/1461 04:20 : Vous avez racketté R qui possédait 21,34 écus et des objets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laVeuveNoire
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 654
Localisation : Jamais très loin de ta poche
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse   Sam 07 Sep 2013, 11:34

L'histoire pationnante de moi a écrit:
Bon alors, après avoir lu le journal intime du Joker, avoir pris deux cognac en guise d'Aspirine pour ne pas rater une bride des phrases et des mots qui dansaient devant mes yeux.
Oui j'aime lire et ?
Le verbe est ma passion, tiens ça me rappelle une copine, comment c'était son nom déjà.. Dora ? na celle là c'est l'exploratrice, Martine ? ahhh non celle là elle fait tout, connait tout, oh et puis On S'En Fou hein.
Bon alors faut faire une rétrospective sur sa vie et bé.. bon bé si ta des trucs à faire te prive pas parcque là.. *gonfle ses joues"
Bon alors on y va.
Alors moi bé déjà je suis née je sais plus trop où en Italie.
Ma mère a connue un type sur les routes, grande voleuse ma mère, une chieuse, une dingue de la religion de lion de truc.
Fin bref, cte nouille est morte sur un nœud en me mettant au monde. C'était mon premier meurtre.
Après c'est vague.
Une dinde m'a prise sous son aile, elle coquinait aussi avec mon père. Sacré don Juan le padre hein.
Bref, moi en France, el padre en Italie. Ils ont voulu me marié avec un comte de je sais plus quoi. Alors que moi bé je chassai les poules avec Eldovin.
Un grand brun, le teint mate, trop beau. Voleur, bandit mais trop beau.
On voulait se marier. Mais il n'était pas noblio. ça a pas plus. On s'est enfuit.
Son père nous a aidé. Krabat, c'est son nom. Pour le définir ? Un mot. UN CON !!
Bref, donc on était sur les routes, on devait aller dans une taverne récupérer un larcin "x".
Et là.. La Zone. On nous attendait.
Des soldats armés jusqu'au dent. Eldo m'a balancé à travers une fenêtre, du coup jme suis mangée le bord dans la tronche. d'où ma jolie cicatrice.
Mais comme ça je peux raconter genre que j'ai fais de grandes batailles et que je me suis battue comme une bête. *gonfle le torse*
Et puis bon j'aurai pu lui en vouloir à l'Eldovin de m'avoir abimée et l'engueuler ou lui en coller une mais bon il est mort.
D'ailleurs ces cons là sont tous Dead ce jour là. Et j'ai retrouvée mon frangin.
Entre parenthèse jsais pas pourquoi mais les gens que je croise souvent ils crèvent Oo.
La Cru, ça c'est ma vieille qui me suit souvent, une bretonne croisée avec un Royaliste qui me sert de chaperon, elle dit souvent que je porte malheur.
Elle me nomme la Veuvasse Noire. Elle dit que les types qui me croisent crève.*Hausse les épaules*

(bon là lecteur ouverture parenthèse c'est que ma poupée est tarée et qu'elle a pas mal de gens dans sa tête qui lui cause de temps à autre. Va savoir pourquoi, sûrement la fenêtre qui lui a ratiboisée la cervelle, pour ta gouverne il y a souvent le Krabat et La Cru qui comme quand ils étaient en vie se foutent sur la gueule sans arrêt cause religion et autre, bref si ta un médicastre pour son salut à ma poupée, n'hésite pas. Y A DU BOULOT !!)

*compte sur ses doigts* Mouai bé non le dernier il est pas mort tssss. ah par contre.. Oui mais non ça c'est une autre histoire.
Donc pour en revenir à mon frangin..
C't'histoire de fada, en fait mon con de père avait envoyé ces mercenaires dont mon frangin pour me liquider. RATE !!
J'ai été récupérée par ce frêre, et au bon soin laissée dans une taverne avec des anges. Na pas des trucs avec des ailes tsss. Les trucs qui farfouillent tes poches et qui te font croire que tu es au paradis ^^
Bref, j'me suis baladée avec eux et le fréro, pillant à droite et à gauche. Faut bien vivre hein.
Et mon tonton que je "kif grave" (c'est de l'étranger le "kif grave", un jour j't'expliquerai) bé lui a cause d'une donzelle il est partit sur les routes.
J'ai rencontrée la sœur d'âme de ma sœur de cœur une lionne, marrante. Et on s'est dit comme ça qu'on allait dépouiller Pau.
Non parcqu'entre temps j'avais fais la connaissance d'un capitaine du Bearn. Donc bé c'est bon ça hein ?
Quand sa aime sa te laisse passer les doigts dans le nez.
Bref, donc PAU. ah oui mais non, y avait EL CARMINO. Donc bé voilà, dévouement, je sors ma plume et lui jette ma plus belle prose d'admiration etc etc etc.
Du coup bé il me laisse entrer dans PAU, je déménage. Et là grave erreure comme une nouille j'ai oubliée qu'en Guyenne dans ma grange y avait ma chariotte tsssss.
PAS GRAVE !

(non pas grave parcqu'après j'ai récupérée celle de Feu Kenan, bé quoi il est mort il est mort ! C'pas ma faute tssss ! M ENFIN !!! je l'ai un peu tapé, enfin ON, oui ON parcque Serra et moi on l'a quand même.. OUI BON BE SA VA HEIN, en plus il faisait nuit tsss. SI SI SI )

Bon bé voilà du coup PAU la prise de château en vue et là.. TRAFALGAR.. Non c'est pas un type c'est mon capitaine qui me lance que si on pille SON château il nous bute.
Mouai, donc bé on se casse !
Autant te dire que El Carmino il m'a dans le pif.
Dommage il m'amusait bien moi El Carmino.
Qu'ils se démerdent avec leur château à la Con, VIDE EN PLUS..!! Et ensuite bé voilà, je tombe sur un type mort, je fouille dans ses poches. Normal faut toujours soulager les morts pour qu'ils partent léger.
Et là bé je trouve l'adresse de la grotte.
J'y colle une annonce. Et shawie m'ouvre la porte. Le Reste ? Bé c'est en cours hein.

Sinon si tu veux une bannière, un parchemin ou autre bé on peut s'arranger. *Regarde sa bourse vide et sourit étrangement*
Sinon je fabrique des croix en bois, alors pour les simples c'est 500 écus, pour la petite inscription personnelle c'est 1000 écus et autres bé à débattre. *Sourit*
Et faites mains les croix. *penche la tête et te regarde les yeux vides de sens*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laVeuveNoire
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 654
Localisation : Jamais très loin de ta poche
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse   Lun 23 Sep 2013, 13:51

L'Italie.. Eldovin..
Parfois elle y pensait encore la veuvasse, mais l'évoquer lui était devenue insupportable,
Quand elle sentait monter en elle cette évidente morsure qui prônait autant dans ses souvenirs que sur son minois,
elle s'obligeait à détacher son esprit de cette blessure pour la fixer sur un projet.
Une mairie, un nœud.. Qu'importe !
A l'idée de se faire prendre, et de se faire enfermer comme ses collègues qui tombaient comme des mouches les uns après les autres..
A croire que le sort s'acharnait contre eux.
bé quoi faut partager m'enfin !
Bref un sourire étrange se formait sur ses lèvres, à croire que rester dans le noir et l'humidité lui faisait le plus grand bien.
Elle se remit à penser à Espalion, pourtant, tout avait été programmé comme sur du papier à musique.
Mais une nuit.. Un freluquet s'enquérant de monter une armée fit mouche.
Elle leur avait pourtant paru bien fictive son armée . A croire que maintenant dans l'armée on pense.
Résultat des courses .. CHOUX BLANC !!

Elle s'était sentie envahir par un gout amer de déception profonde.
Cela aurait pu rester des jours dans sa pauvre tête, à noircir ce doux visage d'ange quand..
Une lettre du vieux, son oncle.
Ses mots dansaient sur le vélin comme l'aurait fait un naja.
Ils s'auto dévoraient les uns dans les autres, s'emmêlant de sentiments perdus dans les méandres noueux d'un amour qui se noyait.
Elle sentait son impuissance face à ce destin qui se dessinait devant lui.
Et quelque part, cela lui fit du bien.
Non pas de sentir son oncle croupir dans son passé, non, elle savait que parfois la gorge de celui çi se remplissait de nuages sombres.
Elle se l'imaginait le visage impassible, la mâchoire serrée, devant tenir le cap du sourire devant son enfant qu'il gardait précieusement prêt de lui.
Mais les mots qui jaillissaient de son encre, trahissaient ses émotions qu'il tentait vainement de cacher par un charabia dont seul lui en avait la maîtrise.
Ces propres mots, étrangement, avait un effet de baume sur la veuvasse.
Surtout lorsqu'elle finissait par ce dire qu'il était plus à plaindre qu'elle.

En pleine méditation, un pigeon en appelant un autre..

Sa sœurette dame de cœur ou de cœur d'âme, elle ne savait plus très bien, bref,
elle lui envoya aussi à son tour parchemin.
Elle aussi, les fourmis dans les jambes commençaient à la ronger.

Il était temps de reprendre la route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le petit Carnet de la Veuvasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Le petit Carnet de la Veuvasse
» Petit carnet de voyage de la Chine
» Petit carnet de bord By Bastie13
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» le petit lapin et les webradios

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: