AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Le Lion est mort ce soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leamance
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 488
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: [RP] Le Lion est mort ce soir   Ven 17 Mai 2013, 21:37

Genève est en deuil
Citation :
17/05/1461 Le Lion est mort ce soir

Genève (AAP) : Thomas Cromwell, le fondateur de la secte réformée du Lion de Juda est mort ce vendredi 10 mai devant les remparts de Genève. Ironie du sort, le vendredi, jour des humbles, est jour de prière et de recueillement pour les Réformés.

Le charismatique Cromwell, alias Sanctus, alias le Vieux Lion, Emir du Lion de Juda, a livré son dernier combat. Sans nouvelle d’Izaac du Salève, Genève étant défaite face à l’Empire, la communauté réformée est triplement en deuil. Même si certains récits disent que le groupe dit du Lion de Juda aurait été fondé par Fra Dolcino lors des premiers jours de l’Eglise aristotélicienne romaine, Cromwell est connu pour avoir revigoré la secte et lui avoir donné la forme que le monde aristotélicien lui connaît aujourd’hui.

Le groupe religieux a été fondé pour mettre un terme à l’existence de l’Eglise, et faire advenir le dogme de l’aristotélisme réformé qui stipule notamment que les croyants n’ont pas besoin d’intermédiaire sacerdotal entre le hommes et Dieu. Les Réformés considèrent ainsi que le clergé est coupable d’usurpation, et dénoncent sa mainmise sur la vie politique temporelle de tous les pays concordataires. Les sicaires du Lion de Juda n’ont eu de cesse depuis de livrer la guerre aux autorités de ces régions par tous les moyens : le harcèlement par la guerre asymétrique, la guerre massive, mais aussi sur le terrain politique et religieux. Ils ne visent pas les curés de campagnes, mais les évêques et autres signataires de concordats.

Souvent appelés à tort « les lions », les sicaires sont appelés ainsi à cause de la petite lame courbée qu’ils portent, la sica, qui atteste de leur appartenance au Lion de Juda. Elle leur est donnée lors d’une cérémonie pendant laquelle les impétrants- ou taliban- subissent des rituels mal connus : on parle de marquage au fer rouge, d’entaille du pouce ou de bisou sur le nez. Les sicaires sont cooptés entre eux, après avoir fait leurs preuves. Leur représentant, le Primus Inter Pares (ou premier d’entre les siens), est élu à chaque équinoxe par les sicaires. Il n'a cependant qu'un rôle de représentation et n'a pas de pouvoir décisionnaire. Le Lion vient en fait des écrits de Fra Dolcino : c'est par un lion ailé que lui aurait été dictés les textes originels de la secte, dont le Liber Leonis, ou Livre du Lion. Le Lion ailé aurait également visité Cromwell, après qu'il ait abusé de l'herbe a pipe qu'il aimait à consommer, selon certains sicaires.

Sous l’impulsion de Cromwell, la reprise de l’activité du Lion de Juda a eu lieu en Confédération Helvétique, plus précisément à Genève, autour de 1455. De taille encore modeste, mais composée de membres déterminés et prêts à trouver le martyr pour rejoindre le « Jardin des Délices », la méthode de prédilection de la secte est alors de se positionner sur les nœuds en groupes restreints, et d’interpeller les passants. Le choix leur est alors donné de rejoindre la Réforme ou de donner aux membres du Lion une part de leur chargement. Ce butin, ou « impôt léonin », était destiné à financer la guerre contre le clergé, mais le but est surtout de déstabiliser les autorités en place. Ces méthodes ont valu pendant longtemps aux membres du Lion d’êtres dénoncés comme brigands. A la différence de ces derniers, ils n’ont pas d’appétit pécuniaire. C’est de cette manière que le Lion a rencontré Izaac du Salève, autre membre fondateur.

Par la suite, ayant fait de Genève son sanctuaire et ayant contribué à la faire rayonner, le Lion de Juda a continué son combat, en mêlant tractations diplomatiques, escarmouches diverses et opérations d’ampleur en s’alliant avec des groupes de brigands et d’aventuriers, tels les Loups du Guévaudan, l’Hydre, l’Eldorado, ou plus récemment Fatum. La réputation de la République Lémanique, les persécutions des Réformés, et les ressentiments à l’encontre de l’Eglise ont contribué à faire enfler l’influence du Lion de Juda. La chasse dont font l’objet depuis toujours les sicaires leur ont conféré une certaine culture du secret. Si certains membres historiques sont connus, des rumeurs disent qu’ils sont présents dans nombre de conseils ducaux et équipes municipales au sein des Royaumes.

Mais aujourd’hui, un coup dur est porté au Lion de Juda, par l’intermédiaire des troupes impériales qui ont laissé sans vie Thomas Cromwell, dont la verve concise mais incisive était appréciée même par certains de ses ennemis. En confédération helvétique, personne n’ose entonner l’éternelle antienne cent fois clamée lors de tous les combats contre la Réforme : le Lion est mort ce soir.

Cependant, si ce décès inopiné intervient comme un coup dur pour tous les sicaires, la plupart des Réformés, beaucoup d’helvètes et sans doute nombre de bonnes gens, le Lion de Juda n’a pas déposé les armes pour autant.

Zarathoustra, pour l’AAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[RP] Le Lion est mort ce soir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lion est mort vive lion !
» "quand le Lion est mort les chacals se partagent l'empire"
» [RP] Le Lion est mort ce soir
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» L'acteur HEATH LEDGER est mort (le prochain Joker).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Recrutements et Services-
Sauter vers: