AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] La nostalgie du clown !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: [RP] La nostalgie du clown !   Mar 12 Fév 2013, 16:13

Peu étaient ceux qui pouvaient se targuer d’avoir entendu raisonner son rire charismatique dans les méandres de la Grotte des Joyeux Brigands. Il avait connu la misère et l’anonymat, puis la richesse et la renommée, avant de retomber plus bas encore. Il avait été malade, abandonné, trahi, blessé, fou, incarcéré, condamné, on l’avait dit mort. Des « come-back » il en avait fait des tas, espérant retrouver de sa superbe, toujours en vain, retombant dans l’oubli, rongé par la folie. Comment avait-il fini ? On racontait dans les tavernes à ivrognes qu’il aurait été tué en Germanie après la prise d’un Château, mais d’autres disaient qu’ils l’avaient aperçu à l’entrée d’une certaine Grotte bien après cela. Parfois, on pouvait entendre qu’il avait écopé d’une peine de prison à vie et que plus personne n’entendrait jamais parler du Receleur de Provence.

Seulement, était-il réellement fini ? De ses amis, aucun ne savait vraiment ce qu’il était advenu de lui. Beaucoup avaient même perdu espoir de refaire un jour un bout de chemin avec celui que l’on surnommait Le Joker.

De l’espoir, il n’en avait pas non plus. Mais depuis sa cellule dans la prison de R. il avait eu le temps de faire une rétrospective sur sa vie. Lui qui faisait il y a quelques années la Une de tous les journaux avec ses compères les Pègres de la Grotte, était aujourd’hui un prisonnier anonyme, dont le nom ne figurait même plus sur le registre des geôles. La société l’avait oublié. Le bilan de cette rétrospective et de ce constat amer rimait avec « nostalgie »…

On aurait pu penser qu’un homme ayant passé toute sa vie à se battre pour de l’or, à fuir les autorités, et à moisir en prison, chercherait quand viendrait le crépuscule de sa vie, la rédemption... Mais Le Joker n’était pas un homme moral, sans foi, sans conscience, il ne regrettait qu’une chose : le bon vieux temps.

Et c’était là tout ce qui poussa le Receleur de Provence à revenir faire entendre son rire aux Grotteux.

Un beau matin, un geôlier le somma de quitter sa cellule pour laisser place à une vermine qui venait de racketter un couple de jeunes mariés partant en voyage de noces, et comme l’homme de loi ne savait absolument pas qui était Le Joker, il lui fit signe de déguerpir pensant que le malheureux croupissait en cellule injustement pour vagabondage.

Il était donc libre de se rendre où il souhaitait. Sans argent, sans connaissance, sans domicile, mais libre. Après être passé par la ville la plus proche afin de se refaire une beauté –son maquillage et ses cheveux colorés- et après avoir chapardé quelques vêtements convenables au marché, il se rendit chez les Grotteux.


Ainsi s’écrit l’histoire, d’un fabuleux brigand,
A la recherch’ de gloire mais égal’ment d’argent !
Ce type plein d’ambition, court à travers la France,
En laissant derrière lui, la mort et la souffrance !...


Sur le chemin, il avait entonné l’Hymne du Joker qu’il n’avait pas chanté depuis des lustres. Le temps était frais et Le Joker très peu couvert, mais cette chanson le réchauffait.

C’est un sacré voyou comme chacun d’ses compères,
Sans scrupules, sans problème, ils sèment la misère !
A chacun ses emmerdes ; la prison, la vinasse,
Pour lui c’est la routine, là il est à sa place !...


Il se souvenait parfaitement du chemin à suivre pour arriver jusqu’à la Grotte. Espérant seulement qu’il y ait encore du monde dedans ! Allez savoir, les bandits n’existaient peut-être plus. Briseys était peut-être même devenu pape –en plus c’est d’actualité !

A cette pensée, Le Joker se mit à rire, se rappelant que l’hispanique voulait entreprendre des études de théologie pour enfumé les curés. Ah ah ! Sacré Briseys !


Attablé au comptoir, à jouer au poker,
Au milieu des écus, en train de boire une bière !
C’est le noble travail du plus grand receleur,
Mais voilà Le Renard, ça veut dire qu’il est l’heure !...


Aaaaah et que dire de ce bon vieux Renard, chef d’orchestre hors-pair des plus beaux coups du royaume. C’était un beau duo qu’il formait avec l’érudit en théologie ! Le Joker devait énormément à ces deux gaillards.

Merci messires les Ducs pour ces charmants écus,
Ils seront bien gardés, et vous l’avez dans l’cul !
C’était l’histoire d’un homme, prénommait Le Joker,
N’oubliez pas mesdames, ce voyou de première !


Des écus « bien gardés »… Le receleur n’en avait plus un seul… Enfin si, il en avait deux qu’il avait trouvé par terre !

Une fois dans la Grotte, il tomba sur l’affiche du classement des plus gros casses. Il explosa de rire en constatant qu’il était toujours impliqué dans chacun des coups aux trois premières places !


M’ouahahaha !!

Son rire raisonna de nouveau dans toute la Grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Jeu 14 Fév 2013, 11:27

Excepté ce rire machiavélique et nasillard, aucun bruit n’émanait de la Grotte. Pas un rat dans les couloirs –du moins au sens figuré, pas même des bruits de verres qui exploseraient en provenance de la taverne, et c’était quelque chose de rare.

Il sembla d’ailleurs au Joker que de tous temps, il n’avait jamais vu la Grotte aussi silencieuse. Il arpenta les lieux en clopinant, respirant fort et passant régulièrement sa langue sur ses lèvres comme le ferait un lézard.

Après avoir fait plusieurs fois le tour du proprio, il n’y avait belle et bien personne. Toutefois, une atmosphère pesante et malsaine régnait chez les Joyeux Brigands, et pour cela, le receleur avait un flair infaillible. Il était certain qu’il se tramait quelque chose dans l’ombre, qu’un petit monde s’affairait en secret entre les murs informes de cette Grotte.

Le provençal laissa inconsciemment échapper un rire, comme pour briser ce silence qui aurait très vite pu le rendre paranoïaque.

S’asseyant sur une petite caisse en bois, il croisa les bras et baissa la tête, un peu comme un enfant qu’on aurait mis au coin parce qu’il aurait fait une bêtise. Il attendit là une bonne vingtaine de minutes, sans bouger, jusqu’à entendre des chuchotements qui le firent se dresser comme un « i ». Sa tête virevolta de gauche à droite pour discerner d’où venaient ces murmures, mais en vain. Tout ce petit manège se passait sans doute dans l’esprit tourmenté du receleur, mais il sortit son couteau et l’agita dans le vide.


Ah ! Où tu es ? Je croyais que c’était moi, le roi des mauvaises blagues… Viens me voir, j’ai un joli cadeau pour toi, une belle boutonnière toute neuve… A moins que tu ne préfères te faire épingler au mur après que je t’ai sorti les boyaux…

Il poussa un grognement animal et éclata de rire instantanément.

Oh, n’aies pas peur, je te ferai aucun mal, je veux juste… il laissa un long silence. Te crever les yeux.

Complétement hilare, il rangea son arme et se dirigea vers une porte derrière laquelle il avait entendu un bruit. Il l’ouvrit d’un grand coup de pied et y découvrit un chat.

Oh un chat ! Il est joli celui-là… Viens voir tonton, minou minou. C’est toi qui fais le sournois depuis tout à l’heure ?

Effrayé, le chat se jeta entre les jambes du Joker pour s’enfuir, manquant de faire tomber ce dernier dans l’encart de la porte. « Foutu greffier !! » pensa t’il. Agacé, mais certain d’avoir fait fuir ses tourments, il décida d’aller se rassoir sur sa caisse ; quand il aperçut sur celle-ci une missive.

Il se précipita pour l’ouvrir –pouvant croire à une mauvaise blague du chat… Le Joker lut une fois, puis deux. Il avait raison, il n’était pas seul dans cette Grotte et quelqu’un l’avait reconnu ! Ce quelqu’un, un certain monsieur « T. », lui proposait une association afin de s’attirer les services d’un « bon vieux brigand ». Voilà qui était parfait pour gonfler l’égo surdimensionné du receleur.

Malheureusement, il n’avait pas d’encre pour rédiger une réponse à monsieur T… Il déposa toutes ses affaires sur la caisse et s’en alla dans la Grotte à la recherche d’un peu d’encre.

Il revint, une dizaine de minutes plus tard tenant « le » chat mort par une patte. Il lui mit quelques coups de couteau pour le faire saigner puis le lâcha sur le sol. Le pauvre animal baignait dans son propre sang, mais au moins, Le Joker avait de l’encre.


Alors, tu fais moins le malin maintenant hein ? Ah ah !

Il trempa une plume dans le sang de l’animal et rédigea une réponse on ne peut plus explicite à ce mystérieux T. lui demandant d’avoir l’amabilité de bien vouloir se faire connaitre davantage.

Content de sa réponse, le receleur, toujours assis sur sa caisse croisa les bras et baissa à nouveau la tête, après s’être assuré que T. recevrait bien son courrier.

La tête dans les nuages, il songea au bon vieux temps, le temps où il n’aurait pas pu s’assoir sur une caisse dans les couloirs de la Grotte sans qu’un bandit vienne lui souffler dans les bronches. Il songea, songea, jusqu’à sombrer dans un léger sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Jeu 14 Fév 2013, 12:07

Serra avait le sourire. Ce n'était pas dans ses habitudes mais là, il fallait dire que pour une fois, c'était un bon jour alors pourquoi ne pas se fendre d'un petit rictus. Une mairie tombée. En voilà une bonne raison d'être plutôt ravi. De plus, le maire nouvellement réélu n'avait même pas eu le temps de jouir de sa victoire que celle-ci lui était siffler sous le nez. Nan franchement, c'était une bonne journée.

Pourtant au détour d'un mur, Serra tomba sur Le spécialiste des rictus et autres grimaces lui servant d'expressions... "joyeuses"?!.. Rien de moins sur... D'expression tout court en tout cas.

Celui-ci était affalé sur une caisse avec à ses pieds un chat baignant dans une marre de sang. Le sien à première vue. Qu'est ce qui était encore passé dans la tête de ce vieux fou pour s'en prendre à un pauvre matou et le saigner ainsi ?... Rien à faire, ce receleur avait bien une case en moins.


- Tu n'as pas eu assez faim pour terminer ton repas c'est ça ? Pourtant, un peu d'gras sur le bide ne te ferait pas d'mal vieux lascar... Tu as une sale trogne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Jeu 14 Fév 2013, 14:20

Les yeux fermés, il s’imaginait attaquant un château avec une horde de bandits sanguinaires, non pas pour s’enrichir mais par simple plaisir de semer le chao et la panique. Ca faisait longtemps que ce bon vieux Joker n’avait pas réussi un coup d’éclat, il avait peut-être perdu la main.

- Tu n'as pas eu assez faim pour terminer ton repas c'est ça ? Pourtant, un peu d'gras sur le bide ne te ferait pas d'mal vieux lascar... Tu as une sale trogne.

Le receleur leva la tête et ouvrit un œil. Cette voix, il l’avait évidemment reconnu ! C’était celle du taulier en ces murs, Serrallonga. Voilà encore un sacré bonhomme avec qui le provençal avait partagé la plupart de ses aventures les plus épiques. Un type avec des airs de vieillard toujours coiffé d’un chapeau. Le clown regarda son camarade quelques secondes, il y avait fort à parier que le « vieux » Serra n’était pas aussi vieux qu’il n’y paraissait, peut-être même qu’il l’était moins que le receleur.

Il poussa un bref soupir suivi d'un éclat de rire nerveux.


Ah tiens, ça fait plaisir de te voir l'ami ! Cette saloperie de chat n'arrêtait pas de comploter dans mon dos, ça me rendait un peu... toc toc !

Il agita ses mains nerveusement autour de sa tête pour mimer la folie à son ami chapeauté.

T'as remarqué, je suis complétement désécher, on dirait une vieille branche d'arbre à moitié pourrie. Je suis resté enfermé longtemps dans un petite pièce... très peu de lumière, de la bouffe dégueulasse et puis y'avait tout un tas de...

Dit il tout en faisant de grands gestes avec ses bras. Mais il n'exprima pas le fond de sa penser car il remarqua soudainement un rictus sur le visage de Serrallonga, chose assez rare chez celui qui avait toujours un bon mot cinglant peu importe la situation et le visage sérieux. Certains pouvaient penser que Serra était devenu aigri, mais Le Joker y voyait de la détermination endurcie avec le temps, une qualité pour quiconque veut réussir dans le brigandage.

C'est quoi ce sourire que tu nous fais là ? Roh la la, ce que t'as l'air malsain, tu me foutrais presque les jetons !

S'il souriait comme ça, il devait y avoir une bonne raison. Tout excité de savoir ce qui se cachait derrière ce rictus, le receleur se leva de sa caisse, ramassa son chat en le prenant par la queue et il s'avança vers son ami, laissant un petit bout de sa langue sortir de sa bouche.

Alors, les affaires vont bien j'imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Jeu 14 Fév 2013, 22:18

Il était content de son coup, le chat placé au bonne endroit, il s'était empressé de déposer sa lettre sur la chaise.
Évidemment qui a part lui aurait pu signer avec un simple T.


Il avait quand même un peu de remords pour le chat.
je vais encore avoirs des problèmes avec la guilde des ferventes défenseures des animaux.
il décida de sortir de l'ombre pour mieu faire connaissance mais changea d'avis en voyant approcher un homme au chapeau et ce chapeau la il le connaissait ça ne pouvait être que le gardien de ces lieux .


finalement il sortit de l'ombre car patienter ce n'a pas vraiment été fort et puis il n'avait pas que ça faire.

tu peux m’appeler Tywin à la place de monsieur T et merci de m'avoir débarrassé de ce chat, je l'ai jamais aimée de toute façon.

Il sortit une bouteille d'alcool, aussi sombre que la nuit et tout aussi meurtrière.

Tu veux un coup de crocodile . On dit qu'à force d'en boire certaines personnes voient leurs peaux devenir comme celle du reptile d’où le nom en faite .

Tywin tendit la bouteille à l'homme.


évidement il n'oublia pas de saluer serra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Ven 15 Fév 2013, 17:09

Alors qu’il profitait de ses retrouvailles avec son ami Serrallonga, un type sortit d’un coin d’ombre en s’adressant directement au receleur.

Tu peux m’appeler Tywin à la place de monsieur T et merci de m'avoir débarrassé de ce chat, je l'ai jamais aimé de toute façon.

Le provençal regarda le nouvel arrivant avec de grands yeux, surpris de le voir débarquer aussi mystérieusement. C’était l’auteur de la lettre qu’il avait reçu un peu plus tôt, et visiblement, le propriétaire du chat mort qu’il tenait encore par la queue.

Un peu paranoïaque, Le Joker envisagea l’espace d’un instant que ce Tywin avait dressé un chat pour venir l’espionner, si bien qu’il aurait pu devenir complétement hystérique s’il n’avait pas reporté son regard sur Serra. Revoir un visage amical qu’il connaissait depuis des années fit redescendre ce psychopathe de Joker sur terre. S’adressant à son ami.


Attends, d’où il sort celui-là ? Tu l’as vu arriver ?

Posant la main sur l’épaule de Serra tout en se cachant légèrement derrière lui, il s’adressa à Tywin.

Salut blondinet… Ce chat, il est à toi ? lui lançant le chat à ses pieds. Désolé… Tu pourras toujours t’en servir pour t’essuyer les groles.

Il éclata de rire et s’avança un peu vers son nouvel interlocuteur. Il tirait légèrement la langue et avançait tout doucement, un peu comme un prédateur chassant sa proie.

Tu veux un coup de crocodile. On dit qu'à force d'en boire certaines personnes voient leurs peaux devenir comme celle du reptile d’où le nom en fait.

A ces mots, Le Joker tourna la tête vers son compère au chapeau.

T’as vu ? Il veut m’offrir à boire, il sait pas l'effet que ça me fait ! Ah ah !

Reposant ses yeux sur Tywin.

C’est… du crocodile ? Qu’est-ce que c’est que cette cochonnerie ? J’en ai jamais entendu parler… T’as déjà entendu parler de ça toi, Serra ? Moi j’évite de boire ce genre de trucs, ça a tendance à me rendre un peu… maboul. Et j’ai besoin de toute ma tête, tu comprends ?

En réalité, Le Joker était complétement cinglé. Il n’avait plus un seul boulon qui tenait en place. Il agitait ses mains en permanence, tirer presque constamment la langue, ponctuait toutes ses phrases par des éclats de rire –jusque-là rien de nouveau- et était complétement paranoïaque, au point de ne se fier à personne, excepté à ses très vieilles connaissances avec qui il avait tout vécu.

Alors, comme ça, tu veux un vieux briscard comme moi dans ton équipe… J’imagine que tu as lu ma réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4816
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Ven 15 Fév 2013, 19:57

Vache ! Mains sur les hanches la brunette regardait le couple que formait le receleur et papy. T'as retrouvé le chemin de la sortie depuis le fond de ta tombe ? Tu verrais ta poire mon vieux... Elle toisa Lannister à côté de qui elle passa. Vous faites un boucan de tous les diables. On peut plus picoler en silence ici ! J'avais l'habitude d'entendre les mouches volées. C'est à peu prés la seule distraction valable que je trouve à faire ici le soir. Ça, et compter les punaises de ma paillasse... C'est très bucoloque... Non... Bicolique...? Bucolique !

La jeune femme se gratta le menton, réfléchissant à ces propos plein de sens tout en observant les deux hommes. Merdouillette saucisse, Le Joker... Fallait-il y croire ? Sourire ? Pleurer ? Se lamenter ? Lui taper sur l'épaule ? Le faire tourner ? Lui balancer une claque ? Ou encore rajouter une pierre à sa sénilité édifiante ? Elle pointa un pouce dans la direction de Tywin.

Fais pas attention à ce type. Il joue à écrire son nom en pissant dans la neige.

Satyne roula des yeux.

Bon... Qu'est ce que tu viens foutre ici ? Je te préviens hein... J'ai pas tes 3 000 écus... Et joue pas sur la corde sensible, je chie pas encore des lingots. J'y pense... Mais c'est pas en bectant un écu par jour que j'arriverai à en faire...

La jeune femme finit par hausser les épaules.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Ven 15 Fév 2013, 22:21

Tywin rigola en voyant satyne se pointer, cette vieille pucelle était donc toujours en vie.
Il se demandait combien de temps elle pouvait tenir, généralement une femme ne tient pas plus de quelques secondes mais elle c'etais un cas a part, une denrée rare certes elle avait perdu toute sa valeur mais il donnerait cher pour la voir attachée entre ces deux étalons noirs, donné le signal à ses hommes, entendre le premier craque, le premier cri strident la victime, et enfin, le grand final le moment où tout le monde attendait ou tout le monde retenait son souffle, la séparation des membres, mais lesquelles lâche en premier c’est le tout le plaisir du jeu et pour les parieurs invétéré, ils peuvent miser sur quelles membres se détachera du lot sinon pour les moins chanceux, faut plus qu'attendre jusqu’a à ce que l'on installe la victime suivante.


Il frissonna en pensant à tout ça, c'était les petits plaisirs que tywin s’accordait sur la journée.

oui se dit-il un jour, un jour mais pas maintenant j'ai déjà assé de problèmes avec la guilde protectrice des animaux inutiles de rajouter une vipère à mon tableau de chasse.

Il rigola tout en frottant ses bottes noires dans le sang encore chaud du félin, recouvrant celle-ci d'un rouge éclatant.

Tu m'en voudras par hein, tu m'étais pas très utile de toute façon.

Tywin prit une lampée de croco tout en fixant son interlocuteur qui laissait pendre sa langue, il se demandait si cet homme était encore plus fou que lui. Il avait lut ça lettre il l'avait parcouru tout en soupirant car il demandait une des rares choses qu'il ne pouvait offrir.

J'ai bien lut ta lettre, tu es resté enfermée trop longtemps, c'est temps la sont finis.

Il reprit un coup a sa bouteille, puis un deuxième et enfin il vida sa bouteille et la lança se briser contre une des parois de la grotte,
l'écho retentir dans toute la grotte laissant une impression de vide


Tu entends ça ...
tu comprends maintenant pourquoi ce que tu me demandes est impossible ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Sam 16 Fév 2013, 10:13

A peine avait-il fini de parler que quelqu’un arriva dans leurs dos.

Vache ! Satyne… Aucun doute, c’était bien la petite brune. Elle passa à côté du couple de vieux brigands en regardant Le Joker avec un air quelque peu interloqué.

Voyant sa camarade en face de lui, le receleur laissa échapper un grand sourire, content de voir qu’il restait encore du beau monde en ces lieux.

Vous faites un boucan de tous les diables. On peut plus picoler en silence ici ! J'avais l'habitude d'entendre les mouches volées. C'est à peu près la seule distraction valable que je trouve à faire ici le soir. Ça, et compter les punaises de ma paillasse... C'est très bucoloque... Non... Bicolique...? Bucolique !

Effectivement oui, c’était bien elle.

La jeune femme désigna Tywin du doigt en ajoutant une phrase qui fit éclater de rire le provençal. Décidément, cette Satyne ne changerait jamais : un brin souillon, pas des plus malines, mais tellement drôle et attachante. Le receleur, bien content de revoir son amie après une longue disette amical se rapprocha de la brunette pour une étreinte – ce qui lui ressemblait guère- mais il fut coupé par la brigande qui n’avait rien perdu de son légendaire sens de la formule !

Bon... Qu'est-ce que tu viens foutre ici ? Je te préviens hein... J'ai pas tes 3 000 écus... Et joue pas sur la corde sensible, je chie pas encore des lingots. J'y pense... Mais c'est pas en bectant un écu par jour que j'arriverai à en faire...

Encore une fois, Le Joker explosa de rire… « 3000 écus », c’était bien vrai ! Après un casse qu’ils avaient fait ensemble, le receleur avait laissé son butin à la petite brune. Pas que l’argent ne l’intéressait pas, mais il avait certainement eu une bonne raison de lâcher une partie –infime- de sa fortune… Puis le provençal avait disparu, et il n’espérait même plus revoir ses piécettes.

Hé ! J’espère bien que t’as plus ces foutus écus ! Comme on dit, les absents ont toujours tort… Et puis, de toute façon, j’aurais été foutu de les perdre ; j’ai plus vraiment la lumière à tous les étages…

Il se gratta la tête un moment, comme s’il avait oublié pourquoi il était là.

Nan… eeeeh… si je reviens hanter ces murs, c’est pour profiter de ma toute récente liberté… Et crois-moi ou non, je suis nostalgique ! Et toi, qu’est-ce que tu deviens ? Toujours la guigne ?! Ah ah !

L’air moqueur, il regarda un instant vers Serrallonga qui restait un peu silencieux. Fallait avouer que les évènements s’étaient un peu enchainer sans qu’il puisse en placer une. Aaaaah, la réactivité des anciens, j’vous jure !

Se tournant vers Tywin.

Tu comprends maintenant pourquoi ce que tu me demandes est impossible ?

« Hein ? » pensa le receleur. Il fronça légèrement les yeux en penchant la tête, pour se donner un air sérieux –air qu’il réussit à garder 18 secondes avant de laisser échapper un rire.

Comment ça ce que je te demande ? C’est toi qui es venu me chercher, et la seule chose que je t’ai demandé c’est de m’en dire plus sur toi. En ce moment, j’ai un peu de mal à faire confiance aux gens. Après, tout ce que je t’ai dit c’est non négociable.

Le Joker regarda vers ses deux compères.

Voyez, Tywin me propose de me rallier à sa bande bandits. Comme je lui dis, je suis un solitaire. Puis c’est pas dans les prérogatives d’un bon receleur de vivre en autarcie avec un petit groupe. Alors je lui ai parlé des fameux « Pègres de la Grotte » dont on a tous les trois fait partie à un moment ou à un autre et dont vous faites peut-être encore partie. Où chaque bandit est interchangeable, en somme, c’est une association lucrative, sans obligation. Et c’est là-dedans que j’ai toujours évolué.

Reposant son regard sur Tywin, il poussa un éclat de rire qui retentit dans toute Grotte.

T’entends cet écho ? A toi, il te fait croire qu’aujourd’hui y’a plus un rat dans la boutique et que cette association de bandits ne peut plus marcher. A moi, et j’y mets ma main à couper –pourtant j’y tiens- il me fait croire qu’il y a un petit monde qui s’affairent dans des pièces secrètes dont tu ignores l’existence.

Il passa sa langue sur ses lèvres pour les humidifier.

Voilà l’une des plus grandes leçons du brigandage : la discrétion. Ne crois jamais avoir toutes les cartes en main, y’a toujours un type plus malin quelque part, plus discret, plus patient. Regarde le vieux Serrallonga et la brunette par exemple. Ils payent pas de mine comme ça, pourtant ils ont toujours un ou deux coups d’avance sur tout le monde.

Encore une chose, c’est vrai que tu pisses dans la neige ?


Tout en jetant un œil à Satyne, il se mit à ricaner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4816
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mar 19 Fév 2013, 11:36

Ha ça ! Pour les « dépenser » les écus, elle les avait « dépensé » ! La jeune femme baissa le nez et s’intéressa de près à ses chausses. Comment avouer qu’avec sa poisse légendaire elle s’était faite brigander au détour d’un chemin ? Non contente d’y laisser la part du Joker, elle y avait aussi laissé la sienne. La brunette fit la moue. Franchement, qu’elle idée de remuer le passé ? Pourquoi avait-elle remis ça sur le tapis la niaise ? Elle se serait foutue une baffe pour le coup.  Une ouverture se profila à l’horizon.

Ce que je deviens ? Euh… Et bien il y a quelques jours j’ai participé à la révolte d’Angoulême, avec les Crotteux du coin. Nous avons tenu la mairie deux jours. Un sacré bordel. Et là… Là… Euh… Je voyage.

Satyne haussa les épaules. Que dire de plus ? Elle n’allait pas rentrer dans les détails de ces derniers jours. Si elle avait décidé de quitter le groupe ce n’était pas pour s’en expliquer à tout bout de champ. Les gens ça allaient et ça venaient. Ici c’était la règle. Elle avait toujours préféré voyager en petit comité qu’en grande bande organisée, et ses projets allaient prendre la tangente si à un moment ou un autre elle ne se posait pas un peu.

Ses yeux suivirent Le Joker. Ça avait du bon de revoir les anciens. Mais il y avait toujours une bouffée de nostalgie à croiser un vieux de la vieille. Il émanait  du Receleur une aura de provocation, de  celle qui disait qu’avec les années ils s’étaient ramollis et divisés.


Ca s’affaire. Tu as raison. Mais dans d’autres endroits. La Pègre, elle, n’existe plus. Depuis deux ans au moins. Il ne faut plus compter sur les « anciens » tu sais. Nous sommes les reliquats de l’âge d’or de la Grotte. Ho bien sûr, de temps en temps ça se réveille... Ça arpente les couloirs avec un air princier... Ça vient se faire mousser, parce que se la péter ça ne fonctionne que si on a un vis-à-vis. Mais ils retournent tous pieuter dans leur lit à la nuit tombée. On est les derniers bouseux encore à se rouler en boule dans le vomi du gars du coin ! Les survivants ! Elle ne put s’empêcher de se fendre d’un sourire. J’aime bien l’idée…

Elle se calla contre un mur.

On a revu le Faucheur dans le coin, et son frangin : Tanneguy. Je sais pas si ça te parle… Ils ont relancé la Horde ou je sais pas trop quoi avec je sais pas trop qui. Fauve les a rejoint. Me demande bien ce qu’elle leur trouve… La brune fronça les sourcils, un brin boudeuse. Y’a Thoros aussi qui joue toujours des coudes avec son armée. On peut lui reconnaître d’être un bon fouteur de m.erde. Surtout avec la guerre qui secoue les royaumes. Y’a des cartes à tirer. Tino, bah… Il donne dans les conseils comtaux. Et toujours à parcourir la voie de l’église. Tu verras qu’ils vont nous l’avoir celui-ci… El-le-terrible… Plus vu depuis des lustres. Il s’est fait anoblir. Alors tu comprends, il préfère jouer avec ceux qui ont des particules. Nouveau haussement d’épaules. Bref, de temps en temps on a des visites de routine. Ils pissent dans un godet, crache dans un autre et se font un touché rec… Aheeeem… Ils passent quoi…

La donzelle glissa un regard vers Le Joker.

J’aurai bien un truc à proposer. Mais va falloir te refaire, parce que je suppose que t’as plus beaucoup de marchandises. Moi ça me plairait bien de relancer la Pègre en tout cas. On est pas mal d’indépendants dans le coin. Y'a une sacrée relève ! J’dis pas non en tout cas. Mais cette fois-ci essaie de rester un peu plus que quelques semaines...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mar 19 Fév 2013, 21:44

Loeiz avait entendu du boucan. Un taré qui criait, une bouteille qui s'pétait, des rires qui vous glacent le sang... Pas froussard pour un sou, il décida d'aller jeter un oeil, histoire de voir qui pouvait faire un bordel pareil.
Il vit dès son arrivée les visages familiers de Serra et de Satyne, puis celui déjà moins connu de Twin -qu'il ne connaissait pas vraiment. Enfin, entre tous se trouvait pour lui un parfait inconnu, mais en écoutant la conversation et aux mots de "Pègre de la Grotte", il frissonna... Cet homme qui se tenait devant lui, ce n'était pas n'importe qui.
La curiosité souvent planquée du jeune Breton se mis à lui chatouiller les lèvres, mais comment aborder la situation ?
Ni une ni deux, il décida qu'il était trop tôt ou trop tard pour réfléchir, et improvisa son entrée dans la conversation.


Ahem, b'jour tout le monde... Ou bonsoir, j'sais pas fait tout le temps sombre ici.

Il venait déjà de majestueusement foirer son approche.

Satyne, comment vas-tu ?

Il sourit à son amie, avant que son regard ne se pose sur l'inconnu.

Je suis Loeiz, assez nouveau dans le métier -quelques mois- un néophyte attesté mais plus puceau des mairies. Fin 'voyez quoi...

Il se demandait si le type voyait vraiment ce qu'il voulait dire.

Fin bref moi j'vous ai entendu parler de Pègre tout ça... Enfin vous comprenez que pour un jeune con comme moi, c'est aussi passionnant qu'inconnu... bref vous pourriez... enfin si ça vous dit quoi, si z'avez l'temps... me parler des anciennes histoires de la Grotte ? Je veux dire de l'âge d'or, tout ça...

Il se sentait un peu bélître de faire une telle demande aussi maladroitement, m'enfin la curiosité l'avait encore emportée. Un jour il se ferait buter à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mar 19 Fév 2013, 22:32

Tywin bailla, être ici l’ennuyait énormément.
Il tapa dans ses mains en rigolant.


2 jours, je pensais pas que les merdeux étaient capables d'un tel exploit, comme quoi de nos jours nous n’arrêtons plus le progrès.
Et sinon vous avez prévu une notre mairie pour la fin de l'année?

Il fixa ensuite le joker, se désintéressant de la pucelle.

Tien au moi au courant si tu reprends le métier de receleur, une cinquantaine de ...... sa peut toujours te renflouer.


Jetant un regard noire sur le nouvelle arrivant tout en souriant, de la viande fraiche, voila qui ferait plaisir à son ami.

Ou bien tu peux toujours t'amuser a lui raconté des histoires.

Il décida de s'éclipser, arrivé au bout du couloir il se retourna sur le petit groupe ayant oublié quelqu'un.

Il siffla


Non ce n'est pas toi que j'appelle satyne !
Zeus au pied !


Il attendit que la bête noire sortît de l'ombre pour sortir un morceau de viande humaine de son sac.

Déguste mon ami, les receleurs ça ne courent plus les chemins de nos jours.


Il se retourna et quitta la grotte avec son fidèle ami qui tenait toujours son morceau entre ses canines.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mar 19 Fév 2013, 22:44

2 jours, je pensais pas que les merdeux étaient capables d'un tel exploit, comme quoi de nos jours nous n’arrêtons plus le progrès.
Et sinon vous avez prévu une notre mairie pour la fin de l'année?


Ludwig grimaça, décidément en v'là un qui cherchait la maronnade.

C'est qu'en ce qui te concerne on entend pas beaucoup parler de toi, c'est dommage ça doit être tellement plus divertissant. Tu as pas envie de nous raconter tes exploits ?

Mais Twin s'en allait, il n'avait peut être pas entendu. Qu'importe, des comme ça on en voyait partout, ils finissaient tous crevés la bouche ouverte dans le caniveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mer 20 Fév 2013, 09:17

Le Joker écouta attentivement son interlocutrice pour qui la vie n’avait visiblement pas l’air d’aller si mal : une prise de mairie, ça n’était pas Versailles mais tout de même ! Preuve que la machine du brigandage était toujours en marche !

Toutefois, le receleur sentit une sorte de résignation dans les propos de la jeune femme. Satyne était à l’avant-garde du fameux spleen baudelairien, on percevait chez elle comme une interrogation existentielle sur la condition du brigand, un ennui qui avait quelque chose de presque angoissant, peut-être dû à l’isolement ou à l’individualisme de beaucoup. A n’en pas douter, de la brigande descendrait l’auteur des Fleurs du mal ! Enfin, peut-être.

Elle énuméra une liste non-exhaustive des quelques « anciens » qui hantaient toujours la Grotte, ce qui rappela quelques souvenirs au provençal : Le Faucheur, Fauve, Thoros et surtout l’ami Briseys ! Apparemment, l’espingouin, en plus de se la jouer cureton, se dorait aussi les miches en politique… Etait-ce possible ? Y’avait-il des gens assez stupides pour voter Briseys aux élections comtales ?


Quoi ?! Tino fait de la politique ? Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. Et dire que tous ces mariolles de politiques et ces ignares de villageois gueulaient quand Bris’ prenait le pouvoir par la force… Aujourd’hui, ils le lui donnent volontiers et avec le sourire en plus... Je crois que je ne comprendrai jamais rien à la race humaine !

Il se gratta la tête un instant, les cochonneries qu’il se mettait sur la tête pour avoir les cheveux verts lui donnaient un certain style certes, mais elles lui filaient surtout tout un tas de puces et autres parasites. Aaaah il était beau le receleur de Provence !

Dans son discours, Satyne évoqua une proposition qu’elle pourrait éventuellement faire au Joker… Mais elle l’avait bien compris, il n’était plus que l’ombre de lui-même, pas un sous en poche, plus capable d’acheter une quelconque marchandise, très peu de relationnel et surtout, une foutue histoire d’encombrement qui allait l’empêcher de trimballer son matos ! Il allait falloir qu’il trouve une combine pour passer à travers ce problème sans quoi le métier de receleur allait prendre une bonne claque.


Hum, pour être franc je suis plutôt dans une phase d’approche. Je reviens gentiment, à la sournoise.

Il fit un large sourire avant de reprendre.

A t’entendre, je crois comprendre que la jeune génération du banditisme a du potentielle, ça fait plaisir ! Personnellement je me donne jusqu’à la fin du mois pour reprendre mes affaires à grande échelle… Je suis sur un coup qui peut me rapporter un petit millier d’écus, on va voir si j’ai pas perdu la main pour les escroqueries.

Un rire vint ponctuer sa phrase puis il enchaina.

M’enfin, pour l’heure je suis en train de gagner ma croute en spéculant comme je peux sur le marché de la ville où je crèche. Figure toi que les villageois sont tous prêts à payer le prix fort pour un produit pourvu que tu sois le seul à le vendre… J’arrive à vendre des légumes à 13 ou 14 écus pièce par exemple. Alors c’est sûr, c’est pas reluisant de bosser comme ça, mais comme j’ai dit, je reviens gentiment.

Effectivement, il était de retour avec la ferme intention de remettre son business en marche. Penser à faire renaitre La Pègre n’était peut-être pas une mauvaise idée. Puis, si la nouvelle génération était motivée et talentueuse, il y aurait peut-être un petit jeune ambitieux comme avait pu l’être un certain Asrumen dit Kandler Le Renard, quelques années plus tôt, qui emmènerait à nouveau La Pègre au sommet.

Le receleur réfléchissait à toute cette histoire de Pègre quand un individu fit son apparition au milieu du petit groupe de glandus qui s’était formé dans le couloir.


Ahem, b'jour tout le monde... Ou bonsoir, j'sais pas fait tout le temps sombre ici.

C’était bien vrai, au beau milieu de la Grotte, avec quelques verres dans le nez, il était quasiment impossible de savoir s’il faisait jour ou non !

Le Joker regarda l’homme qui salua Satyne et qui se présenta ensuite à lui sous le nom de Loeiz. Le provençal lui tendit volontiers la main, le type semblait humble et avait vraisemblablement réussi une prise de mairie, ce qui était tout à son honneur.

Le nouvel arrivant enchaina.


Fin bref moi j'vous ai entendu parler de Pègre tout ça... Enfin vous comprenez que pour un jeune con comme moi, c'est aussi passionnant qu'inconnu... bref vous pourriez... enfin si ça vous dit quoi, si z'avez l'temps... me parler des anciennes histoires de la Grotte ? Je veux dire de l'âge d'or, tout ça...

Ce jeune était peut-être humble, mais il ne fallait pas qu’il lui lèche trop les pompes sans quoi il allait finir par en prendre une dans l’arrière train, Le Joker n’aimait pas vraiment qu’on lance des fleurs à l’ancienne génération, surtout quand c’était des petits jeunes qui lançaient les bouquets. A la rigueur, quand c’était les vieux qui discutaient du bon vieux temps, ça faisait un peu « salon de thé pour quinquagénaires nostalgiques » mais quand c’était venant de jeunes bandits, Le Joker ne savait jamais si c’était sincère ou non. Paranoïaque un jour, parano toujours.

Moi c’est Le Joker. Je pense qu’on pourrait t’en dire beaucoup sur le brigandage de ces dernières années, mais garde bien à l’esprit que l’âge d’or du brigandage n’est jamais fini temps qu’il y encore des p’tits jeunes dans ton genre pour s’en foutre plein les poches. Aujourd’hui c’est vous qui êtes au centre de la lumière, nous les vieux on a plus qu’à suivre le rythme aussi longtemps qu’on le peut. Enfin je dis les vieux, mais Satyne est encore jeune !

Alors qu’il expliquait à Loeiz qu’il ne fallait pas se complaire dans un passé glorieux mais plutôt aller de l’avant pour ne pas souffrir des souvenir du passé –pardonnez-moi la comparaison mais un peu à l’image de l’équipe de France 98 au glorieux passé qui réduit les joueurs modernes au rang d’amateurs prétentieux, mon dieu que je suis maladroit ; Tywin s’adressa à Satyne sur un ton condescendant, puis ce fut vers le receleur qu’il se tourna.

Tiens au moi au courant si tu reprends le métier de receleur, une cinquantaine de ...... ça peut toujours te renflouer. Puis il s’enfonça davantage. Ou bien tu peux toujours t'amuser à lui raconter des histoires.

Mais pour qui il se prenait celui-là ? En se retirant, il balança une dernière insulte à Satyne… Pire encore, il donna un morceau de viande à un espèce de sac à puce tout miteux en ajoutant une phrase digne du grand Turasi. La relève de Kandler le Renard n’était peut-être pas assurée, mais celle des bouffons l’était amplement.

Le receleur se retourna vers ses camarades.


Non mais qu’est-ce que c’est que ce blaireau ?

Voilà peut-être la raison qui poussa Satyne dans le spleen... Le spleen de la Grotte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Lunaire
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 468
Localisation : Jamais là, où tu le penses.
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Mer 20 Fév 2013, 18:45

Ombre Lunaire était là, tapi dans un recoin sombre comme à son habitude. Ses deux corbeaux faisant de même un peu plus haut dans le couloir, nichés qu'ils étaient dans une anfractuosité rocheuse qu'offrait les couloirs inégalement équarris de la Grotte. Il avait ce don de se trouver toujours au bon endroit au bon moment, aussi n'avait-il pas perdu une seule parole ni un seul geste, que les interlocuteurs avaient échangés jusque là.

Il avait été le témoin de l'étrange manège qu'offrait celui qui se nommait Le Joker. Surprenant ! Depuis qu'il arpentait la Grotte ainsi que le monde sordide des brigands, Ombre Lunaire avait déjà été le témoin de pas mal de choses insolites, mais ce qu'il avait vu du Joker le saisissait le plus. Cheveux teint, visage maquillé, rouge à lèvre écarlate, sans oublier bien sur les yeux déments, les tics de langue et autres comportements paranoïaques... Voilà de quoi faire un beau taré en puissance ! Au moins avec ce genre de type, la couleur était tout de suite affichée, chose qui au fond ne pouvait qu'être saluée si on pensait à tous ces petits bourgeois et autres nobliaux se cachant derrière le pâle masque des conventions et autres règles de bienséance insipides... Mais au-delà des aspects, Le Joker semblait être un vieux baroudeur, rusé, expérimenté et avec toujours un tour dans son sac.

D'ailleurs en songeant aux vieux baroudeurs, Ombre Lunaire vit venir le vieux Serra avec son célèbre chapeau. Visiblement, il connaissait bien l'excentrique peinturluré et commença à taper la discute avec lui. Discussion au cours de laquelle vinrent se mêler plusieurs autres personnages. Tywin par exemple, dont les interventions étaient toutes empruntes d'un certain sens du théâtral, il restait juste à déterminer si elles tenaient plus du tragique ou de comique... La petite Satyne, toujours aussi directe, maladroite, grossière et même un brin naïve. Bref, une personne à laquelle Ombre Lunaire s'était de plus en plus attachée au cours de ses derniers mois. Et enfin Ludwig, un autre compagnon de route, qui avait au moins le mérite de vouloir en savoir toujours plus, sur le vécu et l'expérience des plus anciens que lui.

La conversation se poursuivit encore un peu. Des politesses et autres "amabilités" furent échangées de part et d'autres, quand finalement Tywin décida de s'en aller avec sur ses talons, un drôle de cerbère décharné qui visiblement devait sentir au moins aussi bon que son maître. C'est à ce moment qu'Ombre Lunaire décida de sortir de sa cachette et par là même de son habituel mutisme. Se déplaçant aussi silencieusement qu'un courant d'air, il arriva à hauteur de la petite Satyne, lui fit un bref signe de tête à elle ainsi qu'aux deux autres personnages de sa connaissance et s'adressa directement au Joker.


Non mais qu’est-ce que c’est que ce blaireau ?

Ça ? Et bien messire Joker, en dépit de la trogne peinte que tu affiches ici, sache qu'en ces lieux, c'est Tywin le vrai clown de la Grotte ! *esquisse un petit sourire*

Interprétant l'intervention de leur maitre comme un signal, les deux corbeaux s'envolèrent de leur perchoir et allèrent se poser sur les épaules d'Ombre Lunaire, d'où ils regardèrent d'un œil curieux le divertissant Joker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Ven 22 Fév 2013, 18:25

Ludwig sourit à la vue de Ombre puis eut un imperceptible rictus d'amusement en entendant la réplique de ce dernier sur Twin.

C'est vrai, ce gars-là se la joue mais il ne fera jamais rien de grand.

Ce qui supposait que lui, Ludwig, voulait faire et ferai quelque chose de grand.

Dis moi Joker, si jamais on fait assez parler de nous - je parle de mon groupe - qu'on te montre qu'on est pas des blancs bec et qu'on en a là où il faut, tu accepterais dans le futur de travailler à certains coups avec nous ?

Lud regarda le type avec sa tête de fou, il avait eu un frisson en l'entendant parler. Il n'avait d'ailleurs pas voulu lui raconter d'histoire, mais peu importait ; il les entendrait un jour ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Joker
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Jamais très loin...
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   Dim 24 Fév 2013, 19:07

Décidemment, il y avait bien du monde dans ce couloir ! La nostalgie du vieux clown s’estompait au fur et à mesure qu’il voyait qu’il y avait encore du monde pour faire vivre le brigandage. Que ce fut les vieux briscards comme Serra, les branquignoles comme Tywin ou la nouvelle vague prometteuse comme Loeiz.

A peine sa réplique sur Tywin terminée, un homme surgit d’un recoin d’où il devait sans doute observer la scène. Ce nouveau protagoniste accompagna sa dramatique entrée d’une phrase on ne peut plus comique.


Ça ? Et bien messire Joker, en dépit de la trogne peinte que tu affiches ici, sache qu'en ces lieux, c'est Tywin le vrai clown de la Grotte !

A ces mots, le receleur éclata de rire.

Ah ah ! Ça m’a l’air bien vrai. A qui ai-je l’honn… Il ne termina pas sa phrase, surpris de voir venir se poser sur l’épaule du nouveau brigand, deux corbeaux qui le regardèrent avec attention.

Le provençal tourna la tête au ralenti en direction de Loeiz, Satyne et Serra, l’air fasciné.

Hé mais vous avez vu ça ?! Nan mais hé ! Y’a deux piafs qui viennent de se poser sur l’épaule de ce type et…

Il laissa échapper un éclat de rire avant de reposer ses yeux sur l’homme aux corbeaux avec dans le regard la même lueur que celle qu’il y a dans les yeux d’un enfant à qui on offre le jouet de ses rêves. Pas qu’il aimait particulièrement les animaux –le cadavre du chat qu’il avait égorgé quinze minutes plutôt pouvait en témoigner, c’était le fait que les oiseaux puissent se mettre sur des épaules, comme de parfaits petits animaux dressés qui le fasciné.

Cet évènement pourtant anodin plongea le receleur dans une légère folie, si bien qu’il s’adressa directement aux oiseaux.


Salut les p’tits gars ! Ah ah ! Ooooooh oui, salut ! Alors, on est… on est tombé du nid ?

Passant sa langue sur ses lèvres plusieurs fois tout en approchant son visage assez près des volatiles il s’arrêta brusquement, comme s’il venait de prendre conscience du ridicule de la situation. Il rentra sa langue dans sa bouche et se redressa avant de s’adresser au propriétaire des oiseaux.

Hum… mais je t’en prie, viens donc débattre avec nous de la décadence du grand banditisme et de notre ami le clown Tywin, clown usurpateur de titre malgré lui, ah ah ! C'est pas le tout de se la jouer gros bras...

C'est vrai, ce gars-là se la joue mais il ne fera jamais rien de grand. S'exclama Loeiz, certainement avec l’intention de rajouter quelques belles prises à son CV dans un futur proche.

Le jeunot enchaina d’ailleurs avec une proposition pour Le Joker.

Dis-moi Joker, si jamais on fait assez parler de nous - je parle de mon groupe - qu'on te montre qu'on est pas des blancs bec et qu'on en a là où il faut, tu accepterais dans le futur de travailler à certains coups avec nous ?

Lorsqu’il entendit « blancs bec » le receleur ne put s’empêcher de rire, pensant aux becs noirs des oiseaux qu’il venait d’observer, un rien l’amusait. Il entendit ceci dit la proposition du jeune brigand et il lui répondit d’un sourire démoniaque. S’approchant du bandit, il pinça la joue de Ludwig, hilare, un peu comme le font les grands-mères.

Ah ah ! Loeiz… Loeiz, Loeiz… Tu as l’air d’avoir de beaux projets, mais ne laisse pas ta naïveté tout gacher… Tu serais prêt à partager les secrets de tes futurs coups avec un type que tu ne connais que de réputation ? Et j’aime autant te dire que ma réputation ne date pas d’hier ! Qui te dit que les années de prison ne m’ont pas rendu complètement cinglé… Enfin non… La folie ne m’a jamais empêché de travailler… mais eh… Ah ah ! Eh… Je suis peut-être à la recherche de la divine rédemption, qui sait ? En fait, ça serait plutôt à moi de prouver que je suis pas encore rouillé, de prouver que l’attention que vous me portez tous depuis que j’ai refoutu les pieds ici est justifiée.

Ce qu’il voulait dire, c’était qu’il ne fallait jamais vraiment se fier à quelqu’un en ne se basant que sur des « on dit », sans quoi, on tombait inévitablement sur une pomme pourrie… Chose qui ferait capoter n’importe quelle opération. Les clés de la réussite résidaient dans la discrétion, la fiabilité des membres et la préparation. Heureusement Le Joker était quelqu'un de fiable et n'avait qu'une parole !

Avec le nombre de taupes qui trainent par ici, il faut bien plus qu’un nom connu pour mériter la confiance de quelqu’un. Cela dit, je t’avoue que ça m’aurait mis de travers si tu m’avais pris pour une taupe d’entrée de jeu.

A la fin de cette phrase, son sourire machiavélique se dessina à nouveau sur son visage. Il ne fallait pas se fier au premier venu juste parce qu'il était connu, mais ça l'aurait mis en rogne qu'on ne lui fasse pas confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] La nostalgie du clown !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] La nostalgie du clown !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] La nostalgie du clown !
» [Nostalgie] Les dessins animés...
» La nostalgie des années 80-90 içi aussi
» [Présentation] FAN DES ANNEES 80 nostalgie!!!!!
» Adieu,nostalgie te voila .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: