AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Rp] Noyeux Joel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4289
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: [Rp] Noyeux Joel   Mar 25 Déc 2012, 16:22

24 Décembre - Entre Mimizan et Dax -


Depuis leur prise vers Bordeaux, les deux compères avaient une sorte de sangsue collée aux basques, c’était désagréable au début et puis on s’habitue à tout, même aux morpionx. Le jeune garçon avait demandé seulement du pain pour manger, elles lui avait offert le paradis, depuis, il ne les quittait plus, allez savoir pourquoi.

Spoiler:
 

Alors le projet était plus que simple : partir de la Guyenne pour échapper à un procès des plus ridicule. La question serait plutôt de savoir s’il y a des procès juste et qui en valent la peine ? Non, de toute façon, nous sommes bien coupable avant même le verdict, alors à quoi bon ? C’est pourquoi cette soirée, ils se trouvaient hors de ce duché pour voyager tranquillement vers Dax. Elle était censée s’acheter des trucs inutiles comme des dattes, du lait de brebis, des olives, des cailloux, des choppes, bref des trucs sans grande utilités à première vue. Bref, des trucs de filles quoi.

Après une nuit peu fructueuse sur les chemins, bon c’était déjà ça dirons nous. Ils s’étaient un peu défoulés sur la pauvre femme pour lui chouraver quelques cailloux, maïs et bout de pain qui trainaient. Elle c’était débattu pour sur, mais à trois contre un, elle n’avait aucune chance de vaincre. C’est pourquoi d’ailleurs, la victime ouvrit sa bourse sans plus de résistance et en sortis une cinquantaine de pièce partagées en trois équitablement. Même le Moustique eut sa part.


Spoiler:
 

Le Moustique, la rousse et elle apercevaient déjà les remparts de la ville Gascogne quand ils se retrouvèrent très rapidement la tête dans la neige. En tout cas pour la brune. Un premier coup d’épée lui fit lâcher son bouclier pour tenir à deux mains son épée mais en vain. Ils étaient combien pour lui prendre le pain durement gagner la ?

Sales lâches ! Vous n’aurez rien du tout, que dalle, nada s’pèce de trouffion.

Car oui, c’était bien une armée qu’ils avaient sur le dos. Epée bien en main, le premier reflexe fut de chercher du regard Moustique et Val mais il faisait nuit, les coups pleuvaient alors, n‘y voyant que dalle, elle balança à son tour des coups … pour finir désarmé, un cri lui déchirant la voix, elle tomba à genoux sur la neige, se tenant l‘épaule, puis enfin le flan.

Charogne, toussa pour trois fichus épis de mais et quatre pains, c‘était quand même démesuré comme sentence.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2283
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Mar 25 Déc 2012, 23:47

Les jours se suivaient et se ressemblaient. La petite troupe voyageait gaiement depuis plusieurs jours et les nuits de travail étaient plutôt fameuses. Car même lorsque la bourse n'était pas très pleine, les gens à l'approche des festivités de fin d'année transportaient tout un tas de bêtises dans leurs charrettes. C'est ainsi que la petite rousse avait failli embrasser un crapaud et obtenu des dattes ou qu'elle avait récupéré un petit stock de couteaux et une épée flambant neuve de cette femme qui devait posséder une armurerie pour transporter toute cette ferraille avec elle. Et c'est sans crainte ni peur que le trio avait décidé de se rendre à Dax afin de déguster les délices locaux et assister – pourquoi pas – à un spectacle d'un combat viril et torride entre un homme et un bovidé.

Mais ce fut un tout autre combat qui agita cette nuit du 25 décembre alors que Shawie, Moustique et elle-même apercevaient l'enceinte de la belle ville de Dax. En effet, un étrange cliquetis résonna dans la nuit étoilée, à peine éclairée par le croissant de lune, à demi-caché par la brume qui semblait s'épaissir. Les minutes se transformèrent en secondes, et en très peu de temps, une nuée métallique s'abattit sur le petit groupe. Les épées s'entrechoquaient dans un hurlement strident et morbide. Toutefois, Valentina n'eut pas le temps de se saisir de son arme qu'elle prit un coup perdu sur la tête qui la fit défaillir et sombrer tête la première dans la neige.


Spoiler:
 

La neige lui glaçait les os et chaque mèche de cheveux roux semblait recouvert d'une fine couche de gel – offrant ainsi à la poudreuse comme des milliers de petits stalactites rouges – lorsque Val émergea. La Caprese balaya ce qui avait été le théâtre du champ de bataille, quelques heures auparavant encore – hormis des taches de sang et des flaques d'eau boueuse là où la neige avait fondu, il n'y avait plus rien ni personne. La petite rousse se remit droite sur ses jambes, elle était entière et n'avait qu'une grosse bosse sur le crâne. L'odeur de sang – qui saturait l'air – lui souleva le coeur, tandis que ses yeux affolés scrutaient les environs à la recherche d'un petit blond emmitouflé dans un manteau de fourrure et d'une brune dans une belle robe blanche.

Shawie, Moustique? , dit-elle en contenant les larmes qui l'assaillaient.

Où êtes-vous ?, hurla-t-elle tout en arpentant les quatre coins du chemin.

Et si...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4289
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Jeu 27 Déc 2012, 15:01

Et si fuir était la seule chose possible ? Toujours agenouillée devant deux hommes, ils se mirent surement à parler pour savoir quel sort lui réserver. Donc, ils détournèrent la tête un instant et la brune fit de même pour chercher du regard ces deux compères de mésaventure. Elle n’aperçut que Moustique un peu plus loin et pas de rousse. Avec un peu de chance elle c’était planquée dans un terrier de lièvre ou dans un buisson, bref elle était en sécurité. De toute façon elle n’avait pas le temps d’aller vérifier l’état de santé de sa rouquine, malheureusement.

Serrant les dents, son épée étant en deux morceaux, son bouclier de même, elle se releva aussi rapidement que possible et attrapa Moustique par le col pour le pousser aussi fort qu’elle put.


Cours par la ! Te retourne pas.

Montrant d’un signe de tête la direction d’où ils venaient, c’est-à-dire vers Bordeaux. C’était impossible de se rendre à Dax, l’armée avait posé son campement. Il était surement blessé, surement apeuré même mais pour le moment la seule chose qui comptait était bien d’essayer de le garder en vie.

Un bruit lourd se fit entendre un peu plus loin, enfin juste derrière : c’était la cavalerie, merd* ! S’assurant que le Moustique filent, elle resta un instant plantée la, toujours à la recherche de la rouquine, en vain. Une promesse de la retrouver maintenant, surement l’un des seules qu’elle tiendrait.

Et se fut la course folle pour échapper aux cavaliers. La forets n‘avaient plus de limite, ils coururent surement des kilomètres avant de se planquer dans une grotte à peine quelques heures. A bout de force, d‘espoir aussi, elle ferma les yeux juste un instant, quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2283
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Sam 29 Déc 2012, 19:36

Quelques minutes... Les minutes s'égrainaient au rythme des heures et Valentina piétinait de gauche à droite et de droite à gauche sans rien voir qui avait l'once d'apparence d'un moustique ou d'un Mentor. L'angoisse grandissait et la panique de la jeune femme grimpait crescendo. Il fallait se reprendre et c'est ce qu'elle fit en se posant sur une grosse pierre pour réfléchir et libérer sa boule anti-stress, son oiseau, de son sac où il nichait habituellement. Le menton enfoui dans la paume de ses mains et les azurs perdues dans le vide, Val était pensive et soucieuse. S'ils étaient morts, les flaques de sang seraient sûrement plus grosses. Peut-être avaient-ils été faits prisonniers. Ou alors, ils s'étaient échappés. L'auraient-ils abandonné ? Les sourcils de la petite rousse se froncèrent. Ventrebleu, non ! Jamais, on ne laisse un camarade derrière ! Mais tout de même, le doute s'immisçait petit à petit lorsqu'elle aperçut son merle – Buzz – sautiller devant elle en laissant des empreintes à même la neige.

Mais bien sûr ! Voleuse de pacotille., ne put-elle s'empêcher de se dire à elle-même.

La Caprese se leva d'un bond, courbant l'échine pour espérer découvrir les empreintes de chausses de Moustique et de Shawie. Par ici, des marques de bottes et des traces de sabots. Ils devaient probablement s'agir des empreintes appartenant aux hommes de l'armée. Tout était fouilli et le piétinement de la rousse quelques instants plus tôt, cumulé à la boue qui s'était créée suite à la fonte de la neige par endroit, n'avait pas amélioré la chose. Et c'était sans compter le soleil qui n'avait pas l'air de vouloir se lever.

A force de persévérance, Val finit par trouver néanmoins un semblant de traces de pas qui filaient vers la forêt, à l'opposé du mur d'enceinte de Dax. Elle n'avait rien à perdre à suivre ces marques. Grelottante et courbée pour mieux discerner les traces laissées par ses deux amis. Depuis combien de temps marchait-elle ? Elle n'en savait rien mais le soleil commençait à poindre lorsqu'elle s'arrêta près d'une rivière afin de se désaltérer.

Assise sur une grosse branche de bois au sol, la petite rousse se saisit de son carnet qui ne la quittait jamais – et où elle consignait toutes les choses importantes – pour en déchirer une page. Armée de sa plume de Buzz et de son encrier, d'une main tremblante, elle débuta une courte lettre.


Citation :
Shawie, Moustique.

Que s'est-il passé ? Où êtes-vous ? Je vous cherche. Comment vous portez-vous ?
Lorsque j'ai repris conscience, vous n'étiez plus là...
Etes-vous blessés ? Je m'inquiète.

Val

La dernière lettre tracée sur le courrier, la petite rousse noua le pli à la patte de Buzz et après un baiser sur la tête de l'oiseau, ce dernier prit son envol.

Et Valentina reprit la route – une fois ses effets personnels rassemblés dans son sac –, route qui lui semblait interminable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4289
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Dim 30 Déc 2012, 19:00

Ce qui lui semblait interminable c’était bien cette douleur. A force de lutter contre, parait il qu’on ne la sent plus du tout. Mensonge ! Lorsqu’elle rouvrit les yeux, c’était pour voir le visage de cette vieille femme penchée au dessus d’elle et qui lui mandé de retirer sa chemise. Alors ca ma cocote, tu sais pas ce que tu demande la. Celle qui ferra enlever sa chemise à la brune n’était pas née encore, foi de Shawie qu’elle restera habillée, nah mais oh.

Deux seconde après, elle se retrouva la chemise mise ouverte -par compromis bien sur- et toujours cette vieille femme au regard vaseux en train de … bah défection alors, de la recoudre. Dans un élan de fausse force, elle effleura le poignet de la femme pour l’arrêter mais en vain bien sur. Elle lui fit boire une breuvage pour assommer un cheval au moins. Encore plus dans le pâté, elle luttait contre le sommeil. On ne sait jamais, que la mamie se prenne à vouloir la déplumer, c’est qu’elle en avait des écus planqués sur elle.

Et Moustique dans tout ca ?

Et Val ?

Moustique passait bien en second plan pour le moment. Une seule pensée pour la rouquine, allez savoir pourquoi, c’était bien son visage qui revenait. Et puis étrangement, la brune commença à se remémorer des souvenirs, parait que c’est mauvais signe ça. Les débuts, la rencontre, les parties de cartes, les tricheries bien sur, la course de charrette, le vol du chapeau de papi, d’ailleurs, faudrait penser à lui rendre un de ces jours. Le vol de la mitre de Satyne aussi. La aussi, faudrait penser à lui rendre. Les crêpes de Silvin, f’in bref, toussa quoi.

BOUM !

Ca c’est le bruit de Buzz qui heurte sans ménagement la fenêtre. Oui, parce que dans le groupe, on ne fait jamais rien à moitié. La brune ouvrit légèrement l’œil mais bien incapable de bouger, c’est donc la mamie qui attrapa le piaf et lu le parchemin. Est-ce que Buzz amenait une mauvaise nouvelle ?? Etre le spectateur passif était insupportable, encore plus lorsque sa « medicastre » se décida à prendre la plume.


Citation :
J’ai une femme brune avec moi qui n'a fait que raler, assez grande, j'ai eu du mal à la trainer. L'a un bracelet aussi. Rien de plus que j'peux dire. Mais maintenant je m'en suis occupée, ca arrete de raler. Je sais pas si c'est votre femme.

Je ne sais pas si elle passera la nuit. Pas de Moustique en vue. Elle n’avait pas d’animal avec elle. Je vis à Bordeaux, dans une échoppe au bord de la Garonne. Vous pouvez pas la louper, c’est la première quand vous passez les remparts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuncio
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Jeu 03 Jan 2013, 18:09

Les remparts. Ce fut la première chose qu'il vit lorsqu'il ouvrit les yeux. Mais où était-il ? Et surtout que c'était-il passé et comment avait-il atterri dans cette chambre ?

Les souvenirs remontèrent petit à petit.
Une route tranquille... puis un déchaînement de violence. Oui c'était bien ça. Une armée les avait pris pour cible et le carnage n'avait pu être évité. Le môme avait à peine eu le temps de sortir son épée que celle-ci était brisée et qu'il sombrait dans une semi-inconscience après avoir pris un mauvais coup sur la tête.

Puis c'était la course... Ha non, il y avait tout d'abord eu le réveil brutal lorsque Shawie l'avait traîné hors du champ de bataille.

Mais comment avait-il terminé ici ? Et qui lui avait fait ce bandage autour de la caboche qui lui cachait la moitié de la tête ?... Et où se trouvait désormais ses nouveaux compagnons de voyage ? S'en étaient-elles sorties ?

Les remparts ... Il les reconnaissait maintenant. Il s'agissait bien de Bordeaux. Ils y avaient fait halte peu de temps auparavant.

La tristesse l'envahit... Il devait se trouver bien loin de ses deux amies -car c'étaient bien ainsi qu'il les considérait-, et il ne les retrouverait surement jamais. Il était désormais de nouveau seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2283
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Ven 04 Jan 2013, 12:18

Seule à marcher, seule à pleurer, seule à paniquer... désespérément seule comme avant... Comme avant lorsqu'elle avait perdu ses parents, comme avant de rencontrer sa nouvelle famille – les Grotteux-Crotteux –, comme avant d'arriver à la Grotte et de trouver son Mentor, celle qui lui avait redonné confiance et lui avait patiemment enseigner tout son savoir. La petite rousse paniquait de plus en plus à l'idée d'avoir perdu définitivement son Mentor et son Moustique.

Toujours un peu courbée, Valentina observait les empreintes au sol, qui s'effaçaient par ci, par là, avec la fonte des neiges. Le soleil était désormais bien à l'ouest lorsque la petite rousse découvrit une grotte où menaient les traces de pas. Un regain d'espoir naquit alors dans l'esprit de la petite rousse. Mais cet espoir s'évapora aussi sec lorsqu'elle entra dans l'abri naturel. Il n'y avait personne, ou plus personne. Moustique et Shawie avaient dû trouver refuge quelques heures ici avant de repartir. Néanmoins, il y avait encore un infime espoir qu'ils soient tous deux encore en vie. D'ailleurs Buzz avait-il trouvé le groupe ? Elle l'espérait de tout coeur. Car même lui n'était plus là avec elle, c'est qu'elle y tenait à son oiseau la Caprese. A bout de force et sans rien manger, Val s'endormit à même le sol caillouteux.

Une piqûre sur le dos de la main, puis deux, puis trois. C'est ce qui réveilla en sursaut l'Apprentie alors que l'aube était là. La piqûre n'était autre que le bec de son volatile qui se plantait doucement dans la chair tendre de sa main pour la réveiller. Et il tenait en son bec un pli qu'il déposa dans la paume de la petite rousse. D'un geste rapide, Val en prit connaissance.


Citation :
J’ai une femme brune avec moi qui n'a fait que raler, assez grande, j'ai eu du mal à la trainer.
Un sourire se dessina sur ses lèvres de Valentina. C'était sa bécasse montée sur échasse, forcément.

Citation :
L'a un bracelet aussi. Rien de plus que j'peux dire. Mais maintenant je m'en suis occupée, ca arrete de raler. Je sais pas si c'est votre femme.

- Ventrebleu, c'est certain, c'est la mienne, s'exclama-t-elle avec un rire nerveux, sans se rendre compte pour une fois de la connotation que pouvait avoir ses paroles.

Citation :
Je ne sais pas si elle passera la nuit.
Mais... Mais non, comment était-ce possible de redonner espoir et de le reprendre aussitôt ? C'était cruel...

Citation :
Pas de Moustique en vue. Elle n’avait pas d’animal avec elle.
Aïe, où était-il ? Mais peut-être Val n'avait-elle pas été assez claire puisqu'à en croire ces lignes Moustique était pris pour un animal. Il fallait réécrire et repréciser car les empreintes étaient celles de deux personnes. Il était forcément avec elle...

Citation :
Je vis à Bordeaux, dans une échoppe au bord de la Garonne. Vous pouvez pas la louper, c’est la première quand vous passez les remparts.
... à Bordeaux.

La Caprese embrassa sur la tête son merle et attrapa son sac sans ménagement pour arracher un nouveau feuillet de son carnet et y tracer quelques lignes.


Citation :
Bienfaiteur,

C'est bien la femme que je cherche. Ne la laissez pas mourir s'il vous plait...
Elle était accompagnée d'un jeune garçon d'une douzaine d'année environ. Il est blond et est vêtu d'un manteau bordeaux à fourrure blanche. Etes-vous sûr de ne pas l'avoir aperçu ? Pouvez-vous vous renseigner s'il vous plait ? Lui aussi a été attaqué par l'armée.
J'ai passé Mimizan en milieu d'après-midi hier, je ne dois pas être loin de la Teste et je serai là demain.

Merci.

Le pli lié à la patte de Buzz, elle le laissa s'envoler à nouveau, après l'avoir gratifié de quelques grains de maïs, puis attrapa son sac pour reprendre la route immédiatement. Il n'y avait pas de temps à perdre et elle savait dorénavant dans quelle direction avancer sans avoir besoin de faire un jeu de piste. Tout irait bien plus vite maintenant. La peur était toujours là, mais le courrier avait été source de secours et de réconfort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4289
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Lun 07 Jan 2013, 18:48

C’était le moment de prendre le vent. La vieille dame semblait être partit de la chambre pour écrire donc, la brune se leva, ravalant un cris de douleur, puis s’assit. C’était un bon début. La première chose qu’elle vérifia c’était de de savoir si elle était toujours entière : deux bras, deux jambes. Piouf, toujours ces deux oreilles, les doigts semblaient eux aussi tous la. Les yeux, c’était correct malgré le floutage. Maintenant, il était temps de chercher Moustique.

Citation :
Pas de jeune garçon avec elle. Je ne pouvais pas le receuillir en plus donc c'est le médicastre du village qui l'a embarqué.

Et de toute façon, votre amie est partit.

Descendant les escaliers sur la pointe des pieds, elle manqua de se vautrer gracieusement mais se rattrapa à la rampe et ne bougea plus. Repérée … pas repérée … aucuns mouvements pendant quelques secondes, et puis elle reprit son ascension. Elle ramassa sa sacoche et tira la tronche en se rappelant que son épée était en lambeaux. Dehors, et bien comme tout hiver, il faisait froid et elle n’avait pas du tout prévu ça. Le bon côté quand il fait froid, c’est qu’on ne ressent plus aucune douleur.

Moustique ne devait pas être loin de toute façon, ils c’étaient quittés à la grotte et si la vieille femme l’avait recueillis à elle, pour sur que le gamin était aussi dans la ville. Sa main gauche était complètement inutilisable et c’était plutôt problématique. En passant devant les échoppes, elle s’approcha des fenêtres afin de s’assurer qu’il ne s’y trouvait pas. C’était vraiment en vain, Bordeaux était quand même un bled peuplé, pas comme certaines villes du nord.

Une échoppe de médicastre, comme il en fleurissait un peu partout dans le royaume. Avec un peu de chance, il se trouvait la et un bon médicastre l’avait recueillis avant qu’il ne meurt de froid. C’est qu’elle c’était attaché à ce petit, un peu comme Lix en y pensant.


Moustique ?? T’es la bon sang ?

Valll ???


Et puis, lassée, elle s’en alla sur les bords de l’eau, une rivière peut être, un lac. Il était temps de faire du feu la. Tss, d’habitude c’est Val qui s’en charge ou encore Silvin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2283
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   Mar 15 Jan 2013, 21:26

La neige, le froid, le vent... Tout cela glaçait jusqu'à la moelle la petite rousse qui cheminait sur la route menant à Bordeaux, ville lumière réputée pour son vin. L'achat des bottes en peau de... renard blanc... n'avait pas été une mauvaise affaire car à défaut d'avoir chaud, au moins elle avait les pieds au sec. Inquiète un brin, la Caprese l'était depuis le dernier courrier du bienfaiteur de Shawie puisqu'il confirmait ne pas avoir recueilli Asuncio. En arrivant, elle irait voir le médicastre pour se renseigner mais en attendant, il fallait poursuivre son chemin sans se faire attaquer ou bien manger par une bête sauvage. Car oui Valentina n'était pas des plus rassurés. Bizarrement ou pas d'ailleurs, être à nouveau seule sur la route l'effrayait un peu, et les mauvais souvenirs s'immisçaient à nouveau dans son esprit. Serrant un peu plus fort contre elle Buzz, elle mettait un pied devant l'autre en essayant d'éviter les crevasses et les racines noueuses qui flirtaient à la surface de la terre mais invisibles sous la couche de neige qui le recouvrait.

Et les remparts de Bordeaux se dressèrent enfin, si froids mais si majestueux. Un soupir s'échappa des lèvres de Val laissant une buée onduler dans l'air. Un soupir de soulagement. Le bienfaiteur avait évoqué une maison au bord de la Garonne. Le fleuve il ne se rate pas et la rousse y avait passé du temps à pêcher quelques jours auparavant. Une maison, deux maisons, trois maisons, des échoppes un peu partout. Ventrebleu qu'avait dit le bienfaiteur ? Elle sortit de sa poche, après nombre d'efforts pour ses doigts endoloris et gelés, le pli reçu du bienfaiteur.


- "Première maison quand vous passez les remparts"... Hum..., soupira-t-elle en reportant ses azurs sur la dite maison. Cela doit être celle-ci., poursuivit-elle en se dirigeant vers la porte sur le bois de laquelle elle toqua.

Une seconde, une minute ? Peu de temps s'était écoulé entre le choc de sa main sur la porte de chêne et l'ouverture de celle-ci, laissant apparaître un visage flétri comme une pomme bien trop vielle, et des mains aussi noueuses que des racines du plus vieil arbre. Après un mouvement de recul, Valentina se ressaisit et posa la question qui lui brûlait les lèvres.

- Bonjour, c'est avec moi que vous avez échangé à propos de la femme que vous avez recueilli. Où est-elle ? Puis-je la voir ?


Son visage s'était décomposé lorsque la vieille sorcière lui avait annoncé que la Brune avait pris le large. Du Shawie tout craché... Tss... Après lui avoir demandé où se trouvait le médicastre qui aurait pu recueillir Moustique, Valentina reprit la route, chassant les cailloux qui osait la défier d'un bon coup de botte enragé.

- SHAWIE ! T'es où ? Aaarggghhh., tempêtait-elle malgré que ce n'était pas dans ses habitudes de se mettre en colère.

- A-t-on idée de se sauver lorsqu'on a échappé à la mort ! Cazzo..., ruminait-elle.

Et après avoir déambulé dans diverses petites rues, hélé les gens pour leur demander s'il n'avait pas vu une brune amochée, la petite rousse frappa à celle qui marquait l'entrée du cabinet du médicastre que lui avait indiqué la vieille femme. A défaut de retrouver son Mentor, peut-être retrouverait-elle son Moustique.


- Ohé ! Y a quelqu'un ?


Val tambourina un peu plus fort sur la porte, peut-être n'avait-il pas entendu. Et dans le cas contraire, elle se prendrait un seau rempli de-je-ne-sais-pas-quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp] Noyeux Joel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp] Noyeux Joel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noyeux Joel
» Joyeux Joel (Arrault)... heu Joyeux Noel ^^
» Noyeux J'anniversaire à ... Fenrir !
» Noyeux janniversaire moi-même ! :D
» Noyeux Joël !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: