AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 18 Mai 2012, 12:19

[Préambule ]


L’histoire de Valentina débute comme toutes les belles histoires. Elle est née un soir d’hiver de janvier 1441 d’une mère auvergnate, à la chevelure de feu et tisserande et d’un père aux racines italiennes, cordonnier de son état. Valentina fut aimée dans cette humble famille. Elle ne manqua de rien, ni d’amour, ni de nourriture et encore moins d’attention, et les années de sa prime jeunesse se déroulèrent paisiblement.



Toute bonne chose a une fin.



A l’aube de la nouvelle année, elle perdit ses deux parents, emportés par une fièvre. Les biens de la famille Squilacci furent saisis par les Autorités et la jeune fille n’eut d’autres solutions que de se trouver une cabane de bois comme nouvelle demeure. La jeune fille était de nature craintive, réservée et renfermée. Seule, sans famille, sans amis ni attaches, elle décida un jour de découvrir le monde, de rencontrer des gens. Jusqu’à présent, Valentina avait été isolée, élevée dans un cocon fermé. La solitude était son quotidien, sa seule amie.

Grand mal lui en prit.

Une nuit – une de ces nuits où la lune est invisible dissimulée par d’épais nuages – alors qu’elle déambulait sur un chemin désert, Valentina fit une mauvaise rencontre. Vous savez ? Une de ces mauvaises rencontres qui forment le caractère et vous marquent à jamais au plus profond de votre chaire et de votre âme. La route de la jeune fille avait croisé celle de trois hommes, grands, forts, très forts, vêtus d’uniformes – des maréchaux à n’en pas douter –, complètement éméchés, et ils ne l’avaient pas ratés.

Ils l’avaient molesté. Les tordus avaient commencé par quelques bousculades agrémentées d’une ou deux claques sur le visage. Oh, Val’ n’avait pas bronché. La petite rousse n’avait rien sur elle pourtant, pas un écu ni même une marchandise. Les trois compères avaient ensuite redoublé de coups. Cette violence gratuite semblait les griser, les stimuler. Certaines personnes sont comme cela et ont besoin d’un minimum de pouvoir et de domination pour se sentir forte et supérieure. Alors ils avaient frappé, encore et encore, dans les côtes, sur le visage, le dos, les jambes. Les coups de pieds, les coups de poings, les crachats… Le craquement des os que l’on malmène, l’odeur du sang, sa chaleur, la sueur. Le souffle chaud des trois tordus et leur haleine fétide avaient agressé sa peau et son être. Tout y était passé.

Tout ou presque.

S’étaient-ils rendus compte que c’était une jeune fille ?

Probablement que non.

Tandis que deux des tordus la maintenait debout pour l’empêcher de bouger, le troisième l’avait asséné de coups jusqu’à ce coup plus fort que les autres dans la poitrine. Le temps s’était arrêté quelques secondes, tout comme sa respiration. Souffle coupé, yeux écarquillés, ils l’avaient lâché dans un grand éclat de rire. Val’ était tombée à terre, les mains crispées dans les touffes d’herbes, tentant vainement que l’air pénètre à nouveau dans ses poumons, luttant contre l’étau qui lui enserrait la poitrine.

A ce moment précis, elle représentait la proie parfaite. Mais, heureusement pour son séant, elle avait échappé à la souillure de se faire abuser. Valentina n’était pas très grande, la silhouette frêle, la poitrine plutôt menue, ses cheveux couleur de feu n’étaient pas très long et de nuit, emmitouflée dans son capuchon, on pouvait tout à fait la prendre pour un jeune homme. En guise d’affront ultime, ils lui avaient seulement donné à tour de rôle un bon coup de pied dans le ventre pour finalement lui cracher dessus une nouvelle fois.

La jeune fille avait subi les coups sans mots dire mais non sans maudire. Lorsqu’ils étaient enfin repartis, elle était restée dans le fossé – gisante, courbaturée, le nez, les mains recouverts du précieux liquide carmin, le visage et le corps tuméfiés – sans bouger. Combien de temps était-elle restée là ? Elle n’en savait fichtrement rien. Pourquoi ? Toutes ses questions ne trouvaient pas de réponses. N’était-il donc plus possible de faire confiance à l’Autorité ?

Résignée, abattue, elle avait trouvé la force de se bouger, d’arrêter de sangloter. Val’ avait entendu parler dans son enfance d’une grotte, d’une grotte mythique où se réunissaient ceux qui avaient choisi une autre vie. Si l’Autorité ne respectait plus rien, pourquoi la respecterait-elle ?

Elle deviendrait l’agresseur, plutôt que l’agressée, le bourreau plutôt que le souffre-douleur… et bientôt, oui bientôt, elle se vengerait d’eux et de l’Autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 18 Mai 2012, 12:52

[Un nouvel espoir]

Val’ était rentrée chez elle suite à l’agression. Se laver, brûler ses vêtements, oublier la honte, il le fallait. C’était comme un instinct de survie. Elle sursautait à chaque bruit, paniquait dés qu’il y avait un peu trop de monde autour d’elle. Pour un rien, son cœur se mettait à battre la chamade mais de peur. Elle ne trouvait de quiétude que dans le silence et lorsqu’elle était seule.

La jeune fille avait minutieusement préparée son départ pour la grotte. Elle avait commencé par tracer son itinéraire. Et dans son petit sac de cuir, elle avait placé quelques parchemins, une plume, celle de Buzz, son merle, un encrier, une tenue de rechange, quelques provisions et une trentaine d’écus. Sa quête avait ensuite débuté. Valentina voyageait de nuit et un peu à l’écart des chemins pour éviter de croiser du monde. Elle se reposait en journée dans le coin d’une taverne à l’heure où tout le monde est à la mine ou occupé aux champs. Puis à la nuit tombée, elle reprenait sa route et ainsi de suite chaque jour.

Jusqu’à ce jour où la quête s’était achevée. La petite rousse avait pénétré dans l’antre. Elle avait pris connaissance des divers parchemins, et fait sa demande. Val’ cherchait un mentor, un maitre qui lui apprendrait les rouages et les ficelles du métier, elle s’était exprimée, faisant fi de ses craintes et de sa timidité. Elle n’avait pas patienté bien longtemps avant de recevoir un petit courrier. Après quelques échanges épistolaires, Val’ avait trouvé son mentor en la personne de « S ».

Derrière le pseudonyme de « S. » se cachait une femme. Valentina s’était sentie plutôt rassurée. Rapidement son apprentissage avait débuté. Evaluer sa force, les principes de bases pour bien débuter, son mentor ne la ménageait pas. Val’ notait tout dans son petit carnet intitulé « Le parfait du maraudeur » pour s’en souvenir.


Citation :

1) Manger de la viande, tu devras
2) Ne pas avoir d’état d’âme, il faudra
3) Te cacher et être discret, tu devras
4) Dans l’immobilier, investir, tu pourras
5) Et commerçant, tu deviendras !

Mais comme un bon exercice pratique vaut mieux que beaucoup de blabla…



L’ordre avait été donné. Cette nuit, ils entameraient leurs activités commerciales. Elle en avait la boule au ventre de peur. Shawie lui avait expliqué qu’ils mettraient en pratique la méthode du sandwich. Les derniers conseils avaient été prodigués et après un petit somme au coin du feu, ils étaient partis se cacher.

Tapie dans son buisson, l’apprenti observait, épiait, écoutait le moindre craquement, ou hululement d’une chouette mettaient tous ses sens en alerte. Dans l’attente, ses mains devinrent moites. Des bruits de pas retentirent dans la nuit profonde, Val’, en appui sur ses jambes, patientait. Au signal, ne réfléchissant plus, elle embrassa Buzz’, son merle qui était caché avec elle, sortit de son buisson, tête baissée, et s’élança vers les deux voyageurs.


Haut les mains, peau de lapin !

La petite rousse avait oublié de demander à son Maitre la manière dont il fallait s’adresser aux clients. Tant pis, elle lui demanderait lors du prochain cours. Pour le moment, place à l’improvisation.

Vide tes poches ou je te file une taloche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 18 Mai 2012, 13:33

Haut les mains, peau de lapin !

Charmant comme salutation, se dit tywin.Il sorti de sa cachette et se placa derriere les deux voyageurs pour les empecher de rebrousser le chemin.

-Allons messieur dame faites ce que la jolie demoiselle vous demande et on vous fera aucun mal.

-Jamais je me laisserais détrousser sans me battre.

-Comme vous le voulez, j'avais de toute façon besoin d'entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 18 Mai 2012, 18:44

Feu crépitant sous la nuit presque tombée, encrier sortit, plume mâchouillait, elle se sentait rajeunie de dix ans au moins -lorsqu’on essayait de lui apprendre comment faire du pain avec les bonnes doses de farines-. Ce soir, elle prenait plaisir, ce qui ne lui arrivait pas souvent ces jours ci. La morosité, aussi parsemé de lassitude donné un triste tableau. Mais bon, ce soir, elle donnait un cours des plus passionnant vu qu’elle parlait de quelque chose qu’elle aimait. Quels hommes que ceux dont l'âme tout entière gît dans le cérémonial, qui passent toute l'année à imaginer les moyens de pouvoir se glisser à table à une place plus haute d'un siège ! * Ce n'est pas qu'ils manquent d'ailleurs d'occupation ; tout au contraire, ces futiles débats leur taillent de la besogne, et les empêchent de terminer les affaires importantes.

Et puis, ces vices revenaient tous un à un, en plein visage, comme si la dernière fois n’avait pas suffit. Une jeune fille, une femme, se présentait à elle pour qu’elle l’aide, qu’elle lui apprenne les ficelles du métier. Alors qu’une seule envie lui ronger les sangs, savoir si un jour, elle pourrait l’embrasser comme elle le désirait tant depuis le premier regard. Forger une carapace, ne pas parler trop, rester à bonne distance … qu’elle idée, elle préférait profiter de la vie. Une rousse comme une connaissance avec qui elle avait fait un faux pas, une femme pourtant interdit, une relation vouée à l’échec avant même d’avoir pu commencer. Si seulement. Si seulement elle n’avait pas accepté de l’aider, ca aurait bien plus simple.

Et puis voila une cape sur ces épaules pour éviter qu’elle attrape froid pendant son sommeil et quelques heures plus tard, Shawie réveilla les deux bleus pour aller se mettre en place après avoir remballer leur affaire. Oh, ils n’avaient pas beaucoup à marcher vu que la brune avait repéré le campement d’un couple peut être, plus loin d’eux. Comme prévu, le couple de victime était là, prêt à partir. Ils se postèrent dans un recoin … attendre … il semblait que Val était nerveuse -ca fait toujours ça la première fois-. Elle aurait voulu la rassurer, lui montrer qu’elle était là mais elle ne fut rien à part un léger regard pour donner le départ de l’assaut.

Un « haut les mains, peau de lapin ! » lui déchira les oreilles. Misère, elle allait passer pour un tuteur de pâquerette là. Elle en toucherait deux mots à la rousse plus tard. Alors que Twin se posta derrière les deux gus, Val se tenait devant, Shawie sortit de sa planque, épée déjà en main.


- Vide tes poches ou je te file une taloche. Répliqua Valentina.

- Allons messieur dame faites ce que la jolie demoiselle vous demande et on vous fera aucun mal. Enchaina Twin.

- Jamais je me laisserais détrousser sans me battre. Dit courageusement -ou pas- la victime.

- Comme vous le voulez, j'avais de toute façon besoin d'entrainement. Répliqua Twin

Voila, ca y est, elle avait perdu patience, c’est pourquoi, Shawie se rapprocha, le regard noir vers les deux guignols qui allaient finir la tête dans la terre, sans plus aucun écus en poche, en moins de deux. Son épée termina sous la gorge de la donzelle avec une légère entaille. Ca calme toujours les ardeurs des mâles de s’attaquer à leur femme/maitresse/sœur.

Ce que fit la femme, elle commençait déjà à vider ces poches, puis un regard vers l’homme …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Sam 19 Mai 2012, 12:33

[«Ni armes, ni violence et sans haine»… enfin, ça dépend aussi !]


C’est que Val’ n’était pas peu fière d’elle et de sa manière d’aborder les clients de la soirée, les tous premiers d’une longue lignée, elle l’espérait. La timide rousse était loin d’imaginer que ses propos sur les lapins avaient défrisé son Mentor et amusé Tywin. Puis, il faut bien l’avouer, elle était à cent mille lieux de tout cela. La peur avait laissé place à l’excitation qui était à son comble et l’adrénaline coulait dans ses veines réchauffant tout son être petit à petit. Le plaisir, qu’elle ressentait de débuter cette nouvelle vie, c’en était presque jouissif.

Campée sur ses jambes, Valentina observait Tywin prêt à bondir puis Shawie. Val' laissa trainer son regard azur sur l'arme de son mentor. La Belle en imposait fichtrement beaucoup avec son épée dans la main. Ces deux compagnons semblaient décidés à employer tous les moyens nécessaires pour parvenir à leurs fins. Comme si un “Haut les mains, peau de lapin” pouvait suffire à obtenir bourses et objets. Sur ce point, la petite rousse avait encore beaucoup de progrès à faire. Il faut parfois y mettre plus de convictions et c’est ce que fit Shawie. L’épée du Maître fut placée sous la gorge de l’inconnue et Val’ ne put s’empêcher de regarder du coin de l’oeil l’homme du duo.

Il ne bronchait pas pour le plus grand bien de la fine et frêle gorge de sa compagne de voyage. Val’ s’approcha et lui glissa à l’oreille.

A ta place, j’obtempèrerais. Une femme sans tête ne te sera pas bien utile.
Tu ne crois pas ? Tu l’aimes ?
Elle fit un mouvement de tête en direction de son mentor et de l’inconnue. Alors fais comme elle et vide tes poches. Elle en serait presque bavarde pour le coup la petite. La patronne ne plaisante pas, elle va lui trancher la gorge si tu ne coopères pas.

Son visage se voila d’une pointe d’appréhension. Elle n’avait jamais posé la question. Mais tuait-on les clients s’ils n’obéissaient pas ? Ma Val’, tu as des progrès à faire en la matière, se disait-elle. Tuer oui, elle le ferait un jour. Mais ce sort, elle le réservait à d’autres, et rien qu’à eux. Sur ces entrefaits, l’homme commença à vider le contenu de ses poches par terre, quelques écus par-ci par-là, deux-trois épis de maïs. Val’ le regardait faire, son bâton toujours en main. Alors qu’il lâchait le dernier épis, la jeune fille se rendit compte qu’il cachait quelque chose dans l’une de ses mains.

Hep, hep, hep ! Tu n’aurais pas oublié quelque chose par hasard ?

N’attendant même pas de réponses, Val’ interpella Tywin et Shawie.

Je crois qu’il planque encore quelque chose !




Citation : A Spaggiari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Sam 19 Mai 2012, 16:58

Et la tentation d’enfoncer la lame dans la gorge la tiraillée. Avoir le pouvoir de choisir qui vit et qui meurt, juste au bout de son épée, c’était jouissif comme jamais. Ceux qui diront que cette décision n’appartient qu’au Très Haut sont des menteurs. Qui n’a jamais pensé à tuer une personne ? Qui ne pourrait pas se délecter d’avoir le pouvoir de laisser vivre ou faire mourir une personne. La petite entaille faite sous la gorge de l’inconnue ne lui suffisait apparemment pas. Et plus elle regardait la rousse plus elle se sentait frustré et impuissante face à ces désirs inavoués.

Son regard se porta sur Val, elle semblait en pleine conversation avec l’homme. Pourtant sa compagne du jour semblait obéissante et avait quasiment vidé ces poches. Les écus tombaient au sol dans un petit bruit appréciable. Et enfin, l’homme suivit comme un bon petit mouton sa compagne et commença à vider -très lentement- ces poches. Pourquoi c’était si lent … avaient ils du renfort qui allait arriver ? Shawie se tourna et fit un tour de garde du regard, vérifiant que personne n’allait les attendre quelques mètres plus loin. Non apparemment l’homme désirait faire l’homme et se sentait courageux pour provoquer les trois brigands.


Je crois qu’il planque encore quelque chose !

Au départ, quand elle entendit la rousse lui parler, elle crut qu’elle était en danger, ou que l’homme était en train de se faire la malle. Elle se tourna brusquement vers eux.

Bon allez, finit de jouer.

Elle tourna son épée et donne un coup de pommeau de son épée sur la tête de la femme et se dirigea vers l’homme. Elle passa derrière lui et lui arracher ce qu’il avait dans les mains. Rien de moins qu’une cinquantaine d’écus en plus. Le butin tournait autour des 100 écus pour les trois compères. Puis, un coup d’œil rapide et elle se rendit compte qu’il y avait une charrette bourrée de neige -étrange- puis une échelle derrière le groupe. Sourire aux lèvres pour cette prise.

Puis elle s’adressa à Val.


Occupe toi de l’homme. Il a voulut nous berner en cachant l’échelle et la charrette.

Shawie resta plus loin, jaugeant son apprenti … voir comment elle allait gérer mais surtout ce qu’elle allait décider de faire à l’homme. Elle prit appuis contre la charrette et regarda la scène du coin de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Sam 19 Mai 2012, 23:24

Une charrete remplit de neige voila ce qui mettait tywin en rogne plus que tout.
Malheuresement shawie avait ordonné a valentina et non a lui de s'occuper du suicidaire
Heuresement pour lui car Tywin l'aurais passé a tabas.

Tywin se posa sur un arbre et ètais curieux de voir ce que valentina allait faire esperant quelle n'allait pas nous sortir une de ces formule magique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 21 Mai 2012, 01:46

Zut de zut. A usiter de formules farfelues, voilà ce qui arrive. Suite à la découverte miraculeuse, d’une charette pleine de neige – pour le plus grand plaisir de Val’ qui se demandait ce qu’ils pourraient faire de toute cette poudreuse blanche et surtout comment en Mai, elle pouvait encore tenir. De la neige éternelle évidemment, ce ne pouvait être que ça – elle venait de recevoir l’ordre de s’occuper de l’homme. Valentina grimaça. S’en occuper ? Mais il avait déjà donné ses écus, ses épis de maïs, la charette, la neige et meme l’échelle. Se demandant bien ce que son Mentor voulait qu’elle fasse, elle fit un bref tour d’horizon. Shawie s’était appuyée sur la charette et observait. Tywin, qui semblait contrarié, adossé contre l’arbre observait également.

Val’ soupirait, tergiversait. Il était certain que Tywin et Shawie attendaient qu’elle fasse quelque chose. Tabasser cet homme peut-être ? Sauf que se battre, elle ne savait pas faire. Pas encore du moins. L’homme avait trainasser à donner ses économies et le reste mais finalement, il l’avait fait un peu contraint.

Sourcils froncés, regard qui se voulait noir, Val’ le toisa – essaya de le toiser serait plus juste – et pour cela, elle se mit sur la pointe des pieds. Du haut de son mètre soixante, l’inconnu dépassait la petite rousse d’une bonne tête, voir de deux. Que devait-elle faire ? Le frapper ? Elle avisa ses deux amis. C’est sûrement ce qu’ils attendaient d’elle. Sauf qu’elle avait deux muscles tout petit, un dans chaque bras et qu’elle n’avait pas spécialement envie de le frapper. Il avait donné ce qu’il avait et eux étaient plus riches de quelques écus, de neiges, d’une charette et de quelques maïs.

Val’ se rapprocha de l’homme, le bâton toujours à la main et le regard menaçant. La petite rousse frappa légèrement l’épaule de l’homme à l’aide du bâton. Puis une idée lumineuse lui vint à l’esprit.

Déshabilles-toi !
Enlève tous tes vêtements et va les poser dans la charette. Ensuite, tu prends ta compagne et tu t’en vas vers la ville la plus proche. Tu nous oublies et si tu racontes quoi que ce soit, tu vois la brune là-bas
, Val’ lui montra Shawie, elle viendra trancher la gorge de ta femme. Et tu vois, l’homme là, d’un geste de la main, elle lui montra Tywin, lui, il s’occupera de toi.
C’est bien clair ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 21 Mai 2012, 17:28

Avec l’impulsivité ou la fatigue semble se dissiper le sens de ces actes comme si sa vigilance était la condition d’un sens. Pourtant, la réflexion décèle de la cohérence et du sens là où nous n’en mettons pas ; comme si, en nous, un principe -l’inconscient- agissait à notre insu. Et bien là, c’était presque inconsciemment qu’elle espérait qu’il se passe quelque chose pour la sortir de cet état -qu’on pourrait qualifier de second-. Elle la regardait sans pour autant attendre quelque chose. La rousse semblait déchirée entre se demander ce qu’elle devait faire et surtout comment le faire. Shawie, elle, n’attendait rien du tout. Non, c’était bien au dessus de ça. Qu’elle le laisse partir sans rien lui faire ou le faire regretter d’avoir tenté de cacher des écus, finalement ca l’importait peu.

Et puis de nouveau cette pensée lui rongea l’esprit. Une pensée malsaine sur sa jeune recrue. Pourtant, Shawie avait prit soin de se procurer des « champignons » spéciaux. Au moins, quand elle était dans les vapes, elle ne pensait plus à ces choses qualifiées plus tôt de perversion. Depuis peu, elle avait trouvé un tout nouveau jeu pour passer le temps sur les chemins. Car, il faut bien l’avouer, marcher des jours et des semaines durante auprès d’une personne dont seulement l’odeur vous ordonner de lui sauter littéralement au cou n’était pas simple à gérer. Aussi, c’est donc en se détruisant qu’elle y arrivait. Et quelle erreur fatale de lui dire que « les champignons aux taches dessus étaient mortels ».


Déshabilles-toi !

Hum ? Qu’est-ce qui se passe encore ? Revenant lentement à la réalité, elle tomba face à quelque chose que jamais elle n’aurait voulu voir : un homme nu qui lui passait devant pour aller déposer -en bon chien obéissant- ces vêtements dans la charrette. Sadique et perverse la petit Val !

Elle se redressa, attrapa la femme par le bras et la poussa violement vers son homme. Puis, elle leur indiqua la route.


Par pitié, retourne toi bon sang, la vue me donne la nausée. Faites ce qu’elle vous dit et partez loin d’ici. Ne vous retournez pas surtout …

Un léger sourire se dessina sur ces lèvres avant d’enchainer.

Ah aussi, faites attention si vous croisez une armée. Il parait que les militaires sont souvent en manque et ne reconnaissent pas le fessier féminin et masculin. Ca serait dommage de t’abimer quand même.

Elle planqua le reste de ces écus dans son décolté, rangea son arme et fit signe à Twin et Val.

Allez, on décolle. Twin, n’en profite pas pour reluquer le cul de ce pouilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 21 Mai 2012, 20:46

Val tu aurais pu penser a moi et ordonner a la femme de se déshabiller aussi.

tywin se demandais si il n'avait pas dépasser les limites,enfin il était prêt a tout pour arriver à ses fin même a braver ses limites éthiques, il savait qu'un jours il devra payer tout sa, qu'il se retrouvera au bagne a casser des cayoux 
mais heureusement tous sa n'est pas pour aujourd'hui alors par ici les écues 

Shawie donna l'ordre de partir 

Regarder ce que j'ai ramené pour fêté sa!

Tywin sortit de son sac une excellente bouteille de bordeaux. 
Buvons mes demoiselles a notre premier brigandage!! Enfin pour Val et moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 21 Mai 2012, 22:45

Toute sourire la petite rousse car elle venait de trouver son style. Elle ne frapperait pas, ne serait pas une violente, ou du moins le temps qu’elle ne devienne plus forte ou ne change. Val’ serait la commerçante déshabilleuse. Finalement, lorsqu’on y pense, ce doit être terriblement frustrant et blessant de se faire voler. L’amour propre doit en prendre un coup. Mais quand en plus, on ne finit pas la tête dans la boue mais tout nu, ce doit être pire pour la fierté.

Les azurs se portèrent sur ses deux compagnons. Shawie intimait les derniers ordres aux deux volés, et Tywin lui faisait remarquer qu’elle aurait pu demander à la femme du duo de se dévêtir. Val’ porta son regard sur la jeune femme puis sur son acolyte masculin. Les yeux dans ceux de Tywin, un léger sourire sur les lèvres se dessina.


Elle a donné ses écus sans réfléchir, elle. Et je devais m’occuper seulement de l’homme puis, la femme a déjà eu une belle entaille sur la gorge.
Pauvre femme, elle n’aurait pas mérité cela en plus. Et surtout, c’est plus drôle avec un homme. Val’ rajouta néanmoins à l’attention de Tywin. Ce sera pour la prochaine fois !

Elle ramassa son barda, fourra des écus, un maïs et de la neige dans ses poches. Valentina alla, ensuite, chercher son Buzz, toujours dans le buisson et le glissa dans son petit sac de cuir avant de rejoindre Tywin et leur maitre qui sonnait le départ et demandait à Tywin de ne pas regarder le séant du client. A cette remarque, la petite rousse lâcha un petit rire puis reporta son attention sur le dit séant. Pauvre de lui, il allait se les geler...


On a réussi, on a réussi.

Elle sautillait sur place complètement excitée accueillant avec plaisir la bouteille de Tywin bien qu’elle ne buvait pas très souvent.

Que va-t-on faire de toute cette neige ?
Nous pourrions la vendre ou bien attaquer avec ?
Nous recommençons quand ?


Valentina s’adressa ensuite à Shawie.

Maitre, comment avons-nous été pour notre première opération commerciale ?


Grand sourire sur les lèvres, Val’ donnait des petits coups de pieds dans les cailloux, heureuse de cette prise, de ce nouveau départ. Son cœur battait à sang à l’heure et elle n’avait qu’une envie, recommencer. L’adrénaline, la plaisir que l’on ressentait à faire cela n’était comparable à rien d’autre.
La renfermée qu’elle était jusqu'à présent commençait à s’ouvrir petit à petit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Mar 22 Mai 2012, 14:11

Elle ne les avait pas attendu, on se sait jamais, qu’ils lui saute au cou de bonheur. Trop d’émotion pour ces jeunes. Ah la jeunesse, elle se contente de peu pour être heureuse. 100 écus à trois … c’était presque lamentable mais bon, il ne fallait pas ruiner leur espoir de bien faire. Quand Twin sortit une bouteille, elle le regarda du coin de l’œil. Le sale môme avait dérobé un grand cru dans une taverne. Il remontait d’un coup dans son estime alors que la rousse, restait inespérément à la chose qu’il ne fallait absolument pas toucher.

Elle se mit à son niveau et lui prit des mains. Charité bien ordonnée commence par soi même. C’était une des premières règles qu’elle avait apprise. Une première gorgée afin de s’assurer que ce n’était pas de la pistrouille Bourguignonne et elle enchaina une grande gorgée et redonna la bouteille à Val tout en marchant.


La neige, on la jettera. Ca prend de la place pour rien et c’est inutile. Je me demande ce qu’ils faisaient avec cette neige. Peut être pour faire de la boisson fraiche. Enfin, chacun ferra ce qu‘il veut, mais attention, si on tombe sur un autre groupe, ne vous plaignez pas si vous ne pouvez plus rien porter. Ca serait bête de laisser de belle marchandise pour de la neige.

Accélérant le pas. Il ne fallait pas trop trainer dans les environs. Surement que des miliciens et/ou maréchaux ne tarderaient pas à venir sur le chemin en question. Finir en geôle, ca serait le pompon.

On va prendre un peu le large, s’éloigner de la ville, on recommencera de l’autre coté de la frontière je pense.

Elle s’arrêta et sortit sa carte qu’elle déplia au sol pour montrer le plan. Après tout, il fallait leur apprendre le métier. Même le coté paperasse.

Bon alors, on est ici, entre ces deux villes. Si on reste la, il est probable qu’ils nous envoient des miliciens et des maréchaux pour nous arrêter ou nous poursuivre.

Elle traça un chemin avec son doigt sur la carte. Puis reprit la bouteille, prit une gorgée et la posa au sol.

On va se déplacer par là pour retrouver les autres. On s’arrêtera une nouvelle fois pour vous faire la main … ici ! Ah aussi, Val.

Son regard se posa dans le sien.

Tu es diaboliquement perverse ! Le coup de mettre cet homme à poil, c’était … spécial. Twin, le prochain coup, c’est toi qui te chargera de la peine pour nos clients.

Elle remballa sa carte et repartit devant en leur faisant signe.

Allez, ne trainez pas. On ferra une pause plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Mer 23 Mai 2012, 16:40

Jeter la neige ? Non…
De joyeuse et surexcitée, Val’ devint désemparée lorsqu’elle entendit Shawie dire qu’ils jetteraient la neige. Valentina aurait voulu protester mais n’en fit rien. Après tout, elle ne pouvait remettre en question les paroles de son mentor. Disciplinée, la rousse suivit donc le maitre et Tywin. Son choix était fait, elle ne jetterait pas cette neige éternelle durement gagnée. Elle essaierait de la revendre ou bien d'ouvrir un commerce de fruit givré afin de dépouiller les potentiels acheteurs.

Val’ n’avait pas trainé lorsque Shawie leur avait expliqué que s’ils s’attardaient trop, ils risquaient d’avoir des miliciens et des maréchaux aux trousses. Une légère grimace avait barré le visage de la petite rousse à cette idée – mauvais souvenir encore trop récent – et c’est d’un bon pas qu’elle s’était mise en route, ne s’arrêtant seulement que pour inspecter la carte.

Lorsque son Mentor la félicita sur sa méthode, la petite rousse en tira une petite fierté. Elle s’attendait à se faire réprimander – pour le « Haut les Mains, peau de lapin » ou pour ne pas avoir tabasser dans les règles de l’art celui qui avait essayé de les entourlouper – et non pas féliciter, bien que le « diaboliquement perverse » la laissait un peu perplexe.

Merci Maitre. C’est une méthode pour ne pas usiter de la force que je n’ai pas encore.

Cet argument sonnait comme un besoin de justification à destination de celle qui incarnait depuis peu une figure protectrice et maternelle en quelque sorte. Mais qu’importe.


[Quand les affaires reprennent]

Les jours se suivaient et se ressemblaient. Les deux bleus apprenaient les ficelles du métier sous la houlette de leur Mentor. Les esprits se découvraient, les caractères également et Val’ n’était pas mécontente d’avoir découvert l’un des points faibles de son Mentor et ne manquait pas de s’en servir dés lors qu’elle se trouvait mise en défaut, ce qui était tout de même relativement fréquent pour la jeune fille.

L’ordre avait été donné en milieu de journée. Ils recommenceraient ce soir. Val’, studieuse, relisait ses notes et se récitait intérieurement ce qu’elle devait faire – se cacher, guetter, se faire discrète, se dévoiler et ne pas hésiter – lorsque soudain un cri se fit entendre. Val’ s’était exécutée aux ordres de son maître. L’après-midi qui devait être calme et reposante ne l’avait pas été finalement – entre partie de chasse improvisée et tentative de noyade sur une apprentie – et s’était soldée par deux égos vexés.

Le jour s’était sauvé lentement, laissant place à un ciel orangé-pourpre puis plus sombre. Valentina avait rejoint le buisson où elle guetterait le chemin. Tapie dans l’ombre, Buzz posé sur ses genoux, ses sens étaient de nouveau aux aguets, les sentiments se mélangeaient tout comme la première fois, cette pointe de peur dans le ventre, l’excitation, l’envie, les palpitations.

Mais ce soir au menu, ce serait frustration…

Un groupe était passé, le bruit des écus résonnait dans la nuit. Pourtant, ils n’avaient pas bougé. Val’ avait regardé les tirelires passer complètement dépitée mais Shawie avait été claire. Il ne fallait pas s’attaquer à ceux qui semblaient plus forts. Le groupe de tirelires était bien plus nombreux. Valentina trépignait d’impatience seule dans son buisson et découvrait une nouvelle facette de sa personnalité…
Elle se boucha donc les oreilles et ferma les yeux pour ne plus les voir, ni les entendre et oublier ainsi la frustration grandissante ressentie.

Puis…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 25 Mai 2012, 22:17

Cette fois c'etait à Tywin de commencer le travaille. Il attandait patiemment de repérer un voyageur seul et vieux de préference, il ne voulais pas s'attaquer a un tros gros poisson. Allors caché dans le buisson il guettait les voyageurs, voyant que val ne pouvait plus tennir en place il décida de passer a l'action

Il sorta de son buisson et bloqua la route au vagabonds.

La bourse ou la vie !

Le vagabond ne savait quoi répondre.

Tu te décides j'ai pas toutes la nuit

Tywin perdit passiance, il attrapa le futur détroussé et le colla contre un arbre

J'ai l'impression que tu as un peux de mal,attend je vais t'aider

L'homme était tellement peureux qu'il se faisait dessus

Haaa c'est dégueulasse, Shawie je fais quoi de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Ven 25 Mai 2012, 22:55

Elle c'était un peu emporté ce soir la, comme toujours dès qu'elle tentait de parler à coeur ouvert. Elle se butait, la personne en face ne la comprenait plus, ne comprenait pas pourquoi elle passée sur la défensive et finalement cela finissait en quiproquo énorme et dans la confusion totale. Ce soir, c'était Val qui en avait fait les frais. C'est pourquoi, qu'une fois dans les buissons, elle ne l'avait pas quitté des yeux.

Comme promis à Twin, c'était lui qui était de chasse ce soir. C'est donc tout fier qu'il sortit le premier du buisson pour attraper au sol un petit homme, pas très musclé, parfait pour Twin et son premier vrai brigandage. Elle regarda Val puis sortit elle aussi du buisson, faisant signe à Val de suivre de prêt. La Brune resta en retrait pour regarder le bleu se débrouiller. Il le faisait bien, ca lui arracha un sourire.


Bien, avant tout, tu as vérifié qu'il était seul ?

Elle regarda autour d'eux, le groupe d'invidus était bien plus loin mais il fallait rester discret.

Ah oui ...

Regard vers les braies du client, un peu dégoutée.

Twin, tu l'as impressionné. Occupes toi de lui vider les poches, on le laissera avec sa pisse sur lui. A moins que ...

Elle se tourna vers Val.

Une fois que Twin c'est occupé de lui, tu veux le finir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Dim 27 Mai 2012, 13:17

La frustration atteignait des sommets lorsque Tywin sortit brusquement des fourrés où il s'était caché. Val' abandonna son Buzz après un baiser sur la tête et suivit le Maitre, pour porter soutien à l'homme du trio si cela s'avérait nécessaire. Mais ce ne fut pas le cas.

La bourse ou la vie !

La réplique fit sourire Val'. Tywin semblait avoir fait cela toute sa vie. Il semblait sûr de lui et ses gestes, ses paroles étaient fluides et sans maladresse. Un violent placage contre l'arbre – Val' retint la technique pour plus tard, cela pourrait servir lorqu'elle aurait de la force – et le client du soir allait vider ses poches sans discuter.

Mais non... il ne vida pas ses poches mais sa vessie. Val' regarda l'homme effarée. La petite rousse n'avait jamais vu cela. Elle aurait eu pitié presque de lui. Il était tellement apeuré qu'il urinait dans ses propres vêtements.


Une fois que Twin c'est occupé de lui, tu veux le finir ?

Valentina glissa ses azurs sur son mentor et secoua la tête.

Non, il a eu assez d'émotions comme cela et se faire dessus est aussi dégradant et ridicule que de se retrouver sans vêtements. Puis, nous allons trainer une odeur de mort avec nous, si nous les lui prenons.

Les azurs de la petite rousse balayèrent cette fois le vagabond se demandant bien ce qu'il pouvait cacher pour se faire dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Dim 27 Mai 2012, 20:42

Elle regarda Twin l’invitant donc à dégarnir la victime. Elle resterait surement dans un top dix des victimes les plus louches, classement qui comptait bien évidement, des gens qui se baladaient avec de la neige en plein été ou l’homme qui avait des poux, ou encore celui qui était habillé en femme. Toute sorte de trophée, d’ailleurs, elle se demandait si elle ne devait pas leur prendre -comme un bout de cheveux- à chacun, comme une sorte de trophée. Elle avait bien entendu dire qu’un se baladait avec des dents humaines en guise de collier.

Val était relativement compatissante avec les victimes. Shawie ne comprenait pas cette sorte de compassion ressentis, jamais elle n’avait de peine pour eux. Elle croisa le regard de la petite rousse puis se résilia à passer sa colère, oui car elle était en colère.


Nous ne faisons pas dans le social sais tu. Qu’il se pisse dessus, je pense qu’il s’en souviendra bien longtemps, c’est sur.

En revanche, Twin et Toi, essayez de regarder ce qu’il garde dans ces poches quand même. Je déteste repartir bredouille surtout face à un pleutre comme lui.


Le tout accompagné d’un geste de la main, agacée.

Twin, regarde ce qu’il cache en essayant de ne pas toucher l’urine de ce porc.

Aussi, l’homme semblait inoffensif, et en bien mauvaise position. Aussi, c’est pourquoi, elle rangea son arme et reprit le chemin. Avec un peu de chance, elle trouvera un bon client plus loin pour passer son énervement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
tywin.lannister
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 247
Localisation : Aux quatres coins du monde
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Dim 03 Juin 2012, 22:53

Voila quelque semaines que le butin n'etait pas au rendez vous, apres deux tentatives de prise de mairie sans succes.
Shawie avait décidé d'organiser un petit concours entre brigand pour remonter le moral.

une fois les equipes faites tywin se demanda pourquoi il n'étais plus avec val et shawie pour brigander. Peut etre es ce une epreuve ?

tywin se prépara pour changer de groupe et faire ses adieux a val et a son maitre.

il prenna val dans ces bras.

j'èspere que tu vas pas te blesser toute seul et que tu t'en durcisseras.

il sapprocha ensuitte de son maitre


J'attend avec impatience que vous payer la tourné maitre.

Et il s'en allait en rigolant étant sur de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina...
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 2284
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 04 Juin 2012, 00:31

Le Maitre n'était vraiment pas d'humeur ce soir. Et Val se fit reprendre en beauté. Pas de compassion pour les clients, cela lui avait été dit et répété mais rien y faisait, cela n'entrait pas dans son crâne. Ce n'était pas tellement de la compassion en plus. Valentina ne voyait seulement pas l'intérêt de les frapper ou de leur faire du mal à partir du moment où il répondait à ses attentes. Et par répondre à ses attentes, Val entendait bien évidemment, vider ses poches. Réprimandée comme une enfant, elle resta près de Tywin qui devait récolter la centaine d'écus ainsi que les miches de pains en la possession du client du soir.

Le reste de la nuit avait été calme et ils avaient cheminé jusqu'au village suivant.

Quelques jours s'écoulèrent plutôt calme, en apparence du moins. Coupe de bois, revente fructueuse, rencontres insolites en taverne ponctuées de quelques expérimentations nouvelles intéressantes, et ils avaient repris la route pour rejoindre un autre groupe.

L'apprentissage avait alors été étoffé de nouvelles expériences. Les apprentis avaient découvert des sensations bien plus fortes, décuplées, et une déception en conséquence aussi lorsque le projet échouait. Mais c'est comme cela qu'ils apprenaient. Observer des journées entières sur la place de la mairie, faire parler les gens d'une manière ou d'une autre – conventionnelle ou pas – en taverne, avaient été leurs principales occupations. Toutes ces épreuves avaient – malgré les nombreuses questions qui trottaient désormais dans sa tête – ravi la petite rousse...



[Plus tard]


Un concours avait été organisé pour déterminer le groupe dont le commerce serait le plus fructueux. L'heure était à un adieu temporaire. Val avait été un peu déçue de voir que Tywin allait être dans un autre groupe. Ils avaient débuté ensemble et puis Tywin cachait des bonnes bouteilles de vin dans son sac en cas de petite soif...

Dans les bras de Tywin, Valentina posa une grosse bise bruyante sur la joue de son compagnon de bleusaille.


Bonne chance, Tywin. Je ferai attention mais fais-en de même. Nous nous revoyons dans deux jours pour faire les comptes. J'espère que cela ira pour toi dans ta nouvelle équipe. Si tu vois des gens tous nus passer, tu sais qu'ils séront passer entre nos mains déjà.


La petite rousse lui adressa un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawie
Taulière qui roule les R
Taulière qui roule les R
avatar

Nombre de messages : 4293
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   Lun 04 Juin 2012, 17:27

Une rencontre avec un Karty l’avait occupé pendant plusieurs jours. Ce n’était pas courant ce genre de rencontre, aussi, lui avait elle promit, de le mettre à une place honorable sur son tableau de chasse. Lyon avait été des plus louches. A première vue, c’était une ville aux apparences courantes. Des tavernes, des villageois presque accueillants puis au fil des découvertes, elle les trouvait presque sympathique. Du moment qu’on lui payait à boire, les gens montaient facilement dans son estime. Ce fut bien trois tonneaux de bières qui durent être ouverts pour étancher une soif importante.

Mais c’est bien la que les apparences de la ville avaient dégringolés dans son estime. Un simple malentendu comme jamais -qu’elle avait essayé de faire croire- une sortie de taverne tardive en compagnie de son apprentis et une virée devant la mairie. Mais, qui aurait pu prévoir qu’un cailloux dans la fenêtre d’une mairie et des chants bien trop bruyants lui aurait donné le privilège de tâter le tribunal local.

Aujourd’hui, un concours, il fallait absolument remonter le moral et la fierté du petit groupe. C’est pourquoi des groupes à peu près égal avait été fait. Val termina dans les bras de Twin et elle ne pu s‘empêcher de se demander si Twin lui réservé le même sort … ouf non.


Fais nous honneur mon petit. Commence à économiser, tu vas devoir payer à boire aux vainqueurs qui ne sera personne d’autre que nous. Et, à ce que j’ai pu entendre, j’ai une soif difficile à étancher.

Petite tape sur son épaule et elle tourna les talons pour commencer à faire son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP/IG] Recommencer, ce n’est pas refaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courses bonne a refaire histoire de se faire un peu d'argent
» [DECO] Refaire les bandes d'une jeutel
» Utile : voici de quoi refaire vos stickers
» [Résolu] Besoin de tout refaire ^^'
» Se refaire un niveau à SC2?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: