AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Provence Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santiago Riccardo
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Provence
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: La Provence Libre   Dim 18 Déc 2011, 23:44

[quote="Vitryol"]
Citation :


Nous, Savié Audisio, Comte Illustre de Provence, Vicomte d'Orange, Seigneur de Lorgues.

Suite aux différents problèmes survenus en Provence, devons prendre une décision.

Avons donc réuni un collège constitué de 6 personnes pour nous donner Conseil.
Parmi ces personnes, figuraient des politiciens de plusieurs partis politiques, aux idées radicalement différentes, des nobles, mais également des personnes non provençales, et n’ayant jamais vécu sur nos terres, pour nous apporter un conseil plus objectif.

Ce collège avait pour but de nous conseiller quant à l’avenir de la Provence.

La dégradation de la vie politique, bloquant toute possibilité d’évolution, les querelles internes, les insultes et mesquineries ne pouvaient plus durer.
Des mesures devaient donc être envisagées.

Par l’intermédiaire de ce collège, nous avons étudié les différents travaux et décisions des Conseils Comtaux, présent et passés.

Ces Conseils Comtaux changeant tous les deux mois, et même si certains peuvent parfois faire plusieurs mandats, ce brassage de conseillers permet de montrer que cette dégradation linéaire était trop régulière pour ne venir que de ces Conseils.

L’attention s’est donc tournée vers le Marquisat, seul élément durable du pouvoir politique.

Etant le sujet le plus récurent, au centre de pratiquement tous les débats politiques, de bon nombre de blocages et querelles, il n’a pas été ardu de conclure que le sujet du Marquisat – et non forcément l’institution elle-même – en était la cause principale.

Toujours par l’intermédiaire de ce collège, avons donc étudié les relations Provence/Marquisat sur les dernières années.
Avons étudié des dizaines, voire une centaine, de discussions, d’échanges et de votes.

Certains ont immédiatement demandé à ce que la Provence sorte du Marquisat.
Le peuple s’étant exprimé sur ce point, nous, en tant que Comte Illustre, premier représentant des Provençaux, avons donc pris sur nous d’exclure cette proposition sans qu’aucun débat ne puissent intervenir sur ce point.

Le collège s’est donc tourné vers Hersende de Brotel, Marquise des Alpes-Occidentales.

Voici ses conclusions :

Citation :
Hersende de Brotel, a énormément servi la Provence, surtout comme Conseillère Comtale.
Elle se présente comme gentille, disponible et travailleuse.

Malheureusement, nous avons pu voir que ces dernières années furent loin des prouesses de ses débuts.

Notre Collège a donc pris une décision pour conseiller l’Illustre sur les bases suivantes :
- Pour avoir insulté le précédent Conseil Comtal,
- Pour être, de nombreuses fois, intervenue lors de votes du Conseil Comtal, pour tenter de les influencer,
- Pour avoir créé illégalement, un service de renseignements généraux à son compte et son nom. Service, utilisant principalement la sorcellerie. Service ayant été jusqu’à mettre en place des systèmes de propagandes pour influencer les élections de certaines personnes aux différentes mairies.
- Pour avoir, appuyée par ses amis, mis en place des réformes illégales du Marquisat, incompatibles avec la déclaration d’indépendance si chère aux Provençaux,
- Pour avoir retiré à la Provence, son droit de décision libre quant à son avenir, en obligeant le Conseil Comtal à passer par le Marquisat pour des procédures uniquement Provençales,
- Pour avoir, par deux fois, empêché des Illustres Provençaux de consulter leur peuple, par des manœuvres politiques, sachant que le résultat des consultations n’auraient pas été dans son sens,
- Pour ses très nombreuses ingérences dans les débats des différentes institutions Provençales. Ingérences qui lui ont été maintes fois rappelées.
- Pour de trop nombreux avertissements quant à ses comportements déviants, avertissements répartis sur de nombreux Conseils Comtaux, donnés par plusieurs Illustres et de nombreux Conseillers,
- Pour n’intervenir principalement au Conseil Comtal pour pousser les Conseillers Comtaux à se quereller,
- Pour avoir placé aux postes clés, ses amis, sans ouvrir les candidatures à tous, contrairement à ses promesses, pour s’assurer les votes en sa faveur.

Pour toutes ces raisons, décidons que la Marquise des Alpes-Occidentales devrait faire face à la justice.

Certains de ces points furent immédiatement reconnus, d’autres discutés, mais le résultat fût unanime.

Nous, Savié Audisio, Comte Illustre de Provence, décidons donc de prendre une décision allant en ce sens.

Nous souhaiterions que le Marquise soit présentée devant l’institution juridique adéquate.
Cependant, au même titre que l’on ne peut être jugé objectivement par ses pires ennemis, on ne peut pas l’être par ses meilleurs amis.
La Cour Suprême du Marquisat des Alpes Occidentales s’étant vu imposer à sa tête, son plus proche ami, l’intégrité de cette institution serait forcément remise en question.

Nous, Savié Audisio, Comte Illustre de Provence, Vicomte d’Orange, Seigneur de Lorgues, prenons donc la décision suivante :
Au vu de l’injustice flagrante devant laquelle les Provençaux pourraient se retrouver, au vu de tous les points mis en avant, les ingérences, les abus de pouvoirs,
Décidons ne plus reconnaitre Hersende de Brotel comme l’une des vassales de la Provence.
Décidons que de par son comportement, elle s’est éloignée de son devoir d’aide de la Provence, malgré les très nombreux avertissements et mises au point, mais n’a cherché qu’à asseoir son pouvoir personnel.
Décidons donc que lui seront retirées toutes ses terres et titres à effet immédiat, terres de mérites, de retraites ainsi que civiles.

Comme le stipulent les statuts du Marquisat, les statuts de la noblesse, mais également comme le souligne très clairement la volonté du législateur - qui lui est si chère, le Marquis des Alpes Occidentales doit être un noble de l’une des provinces le constituant.

Hersende de Brotel ne l’étant donc plus, elle se retrouve donc dans l’incapacité d’occuper cette fonction.

De cet état de fait, découlent deux conséquences.

La première est que le Conseil Marquisal doit, dans les plus brefs délais, ouvrir de nouvelles élections au poste de Marquis, afin de ne pas bloquer l’institution.

La deuxième est qu’Hersende de Brotel devient donc justiciable du Comté et pourra donc répondre de ses actes directement devant les Provençaux.

Pensant que nous serions mal placé pour lancer ce procès, demandons donc au prochain Conseil Comtal, avant même de connaitre les résultats des votes, de décider lui-même si l’ancienne Marquise doit en plus recevoir un procès civil ou non.



Nous ne doutons pas une seconde que les moutons crieront au scandale.
Nous ne doutons pas une seconde que les loups hurleront, ravis.
Mais nous ne doutons encore moins qu’aucun n’aura la présence d’esprit d’essayer de vérifier avant de prendre parti.

Nous tenons également à préciser que les membres de ce collège ont toute liberté pour affirmer publiquement leur appartenance à celui-ci.
Cependant, compte tenu de la réaction de certains Provençaux, face à ceux qui n’ont pas les mêmes opinions qu’eux, les insultes, les harcèlements, nous leur avons clairement conseillé de ne pas faire une telle déclaration.

Pour finir, nous tenons à préciser que d’ici quelques jours, nous nous exprimerons publiquement sur ce sujet.
Chacun pourra venir y poser les questions qu’il désire afin que tous puissent comprendre les raisons qui ont poussé à cette décision qui fut tout, sauf facile.
Chacun pourra alors se faire sa propre opinion et pourra ainsi prendre position en toute connaissance de cause.


Fait à Aix en Provence, le Dix-septième jour du mois de décembre de l’an 1459.

Pour la Provence et pour l’Eglise.

Docteur Savié Audisio,
Comte Illustre de Provence, Vicomte d’Orange, Seigneur de Lorgues.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Provence Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Fi ! Gare aux brigands !-
Sauter vers: