AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JD_Jaccot
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 13:17

Introduction :

*Pfiouu... pfiouu... allez, une-deux, une-deux, on s'échauffe, on fait quelques flexions. Bras tendus et on respire. Innnnspirez... Eeeexpirez... Innnnspirez...*

C'est bon, là, j'suis chaud !

*Eeeexpirez...*

Ouais, bon, ça va, on a compris, je l'sais que j'vais m'en prendre plein la poire, y a pas besoin d'en rajouter...

*se tourne vers l'assemblée*

Humhumhum !

Et bien, le bonjour à tous les gens ici pas présents (c'est vrai quoi, moi j'suis tout seul dans ma chambre, c'est beau la magie d'internet, et pis surtout ce nouveau truc, là, j'sais plus comment qu'ils l'appellent... ah oui, le wifi).

*Inspire*

Je disais donc, avant de me perdre dans mes pensées, que je viens à vous en ces heures sombres...

*écarquille les yeux, relit son texte, regarde la couverture du bouquin et met de côté son exemplaire du Seigneur des Anneaux en sifflotant pour limiter la gêne.*

Je viens donc à vous dans mon manteau rouge... et... blanc, sur un traîneau... Hé, mais c'est quoi, s't'histoire !? On est pas dans la chanson, là !

*Lance un petit regard gêné autour de lui.*

Enfin oui, bref, reprenons : donc en laissant de côté les froufrous, je viens à vous sous l'impulsion de JD Fauve (c'est tout sa faute, pendez-la/le !) suite à une discussion qui a actuellement lieu dans les remarques et suggestions du forum 1 afin de discuter avec vous d'un sujet délicat... hum... la garde-à-vue.

Commençons donc par l'essentiel : siouplaît, j'vous en prie, vraiment, me passez pas à l'échafaud : j'ai la peau sensible et le jus de tomate jure avec mon teint diaphane de jeune Ephèbe au corps musculeux.

Alors voilà, les préambules étant établis (pfiouuu, c'était plus facile avec les sélénites), voici de quoi que c'est qu'il s'agit :

L'idée d'ensemble :

Intégrer à l'IG, sous la forme d'un nouveau codage, un système permettant la garde-à-vue avec les conditions suivantes :

Généralités :

- le codage doit en être simple (sinon, ça ne se fera jamais)
- ça doit être interactif et créer du jeu (sinon, c'est pas la peine)

Du côté des forces de la loi :

- Le système doit leur offrir une option de gestion des déplacements des vilains personnages (habituez-vous au terme, j'en suis fan) dans leur comté/duché sans passer par la case armée -> poutrage (que je pense qu'on sera pas mal à être d'accord que de rester planté 45 jours dans une ville morte où, en plus, les seuls deux habitants présents vous détestent, c'est franchement pas fun).

- Le système doit être cher et son usage limité par quelques complications malicieusement placées-là absolument pas par hasard.

Du côté des vilains personnages :

- Le système doit leur permettre de se défendre (sinon, encore une fois, c'est pas fun).

- Le système doit permettre de justifier d'une arrestation (possibilité d'une « traque » IG sous la forme de la nécessité d'une arrestation avant la mise en procès d'un vilain personnage).

- Les conséquences de la garde-à-vue doivent rester légères et ne pas empêcher le jeu du joueur concerné.

Voilou. Donc en partant de là, on en est arrivés à une idée de base :

Nous disposons déjà d'un codage permettant les rencontres conflictuelles du quotidien entre les persos : le brigandage. Idée : le recycler.

Réalisation :

Phase 1 : l'identification

On est tous d'accord qu'un brigand indigne de ce nom et ne souhaitant donc pas se faire une réputation auprès de tous les ménestrels locaux sera plutôt réfractaire à l'idée de clamer son nom haut et fort à tous ceux qu'il dévalise ou de le clouer sur les murs des mairies et châteaux où il effectue un petit séjour touristique. Ceci étant dit, une victime à laquelle on n'aura pas préalablement crevé les yeux devrait également avoir quelques critères lui permettant éventuellement de trembler de peur et faire dans ses chausses à chaque fois qu'elle croise quelqu'un ressemblant vaguement, de loin, quand il fait nuit, à son agresseur.

Là, on se retrouve donc face à un défi : comment gérer ça ? Réponse : Pas avec un codage simple, ce qui contredit la première condition posée pour rendre le tout réalisable.

Conclusion : Il va falloir accepter de faire avec un système qui ne sera pas parfait en incluant dans les possibilités de défense différents processus permettant de rééquilibrer la balance et d'éviter que le moindre petit tire-laine des rues se fasse immédiatement mettre aux arrêts.

Idée : Nous disposons déjà d'un système de reconnaissance IG, tout imparfait soit-il : les mémoires et visions. Il s'agit donc de l'utiliser et de donner aux maréchaux (j'avais d'abord pensé inclure les miliciens mais le risque d'abus me semble quand même trop grand) l'option d'interpeller un personnage leur semblant suspect.

Comment jouer cela en RP est laissé à la libre appréciation de chacun. Ca peut aller du « Hé, toi ! T'as un gros nez, j't'aime pas, tu vas venir faire un tour au poste avec moi. » à « S't'une bien grosse charrette remplie d'écus qu'vous transportez-là, m'sieur l'gars vêtu tout de haillons. Z'êtes sûr qu'c'est ben à vous ? 'Vous embête pas si que j'y jette un oeil ? Hééé, mais c'est l'sceau à Sa Grâce Bogossdu21 dict Henri de la Jardinière, ça ! Chopez-le, les gars, s't'un d'ces pourceaux qu'a assassiné la comtesse ! »

Donc bref, les possibilités sont multiples. En terme d'IG, le maréchal voit passer quelqu'un qu'il n'aime pas et son joueur clique sur un bouton « mettre ce vilain personnage aux arrêts » disponible en cliquant sur les noms affichés dans les mémoires et visions (en lieu et place de la fiche), ou sur la fiche mais seulement pour les maréchaux qui ont pu, de fait, voir passer ce vilain personnage, ou alors via ce même bouton mais situé dans la zone même des mémoires et visions, ou même dans un menu spécial de « mes charges et responsabilités ». Laquelle de ces solutions que c'est la plus mieux, j'en sais vraiment fichtre rien mais il va bien falloir en choisir une, si possible la plus facile à coder.

Phase 2 : L'interpellation

Suite à ce clic, à la mise-à-jour, un combat impliquant tous les maréchaux tentant d'interpeller le vilain personnage, le vilain personnage lui-même et tout éventuel groupe dont il pourrait faire partie est résolu sur l'exact modèle du brigandage (si ce n'est qu'on ne brigande pas la victime mais qu'on la met aux arrêts à la place).

Codage supplémentaire : Ajouter aux options de groupe un menu « en cas d'intervention des forces de la loi, je me défends : » avec les mêmes options que pour la défense face à un brigandage.

Option : Ajouter également aux options de groupe un menu : « si les forces de la loi viennent saisir mon petit copain, je le défends » avec de nouveau les mêmes options que pour la défense face à un brigand, mais là, le codage devient compliqué alors je préfère le garder juste au stade de l'option pour le moment.

Phase 3 : L'arrestation, ou pas, du vilain personnage

Si le vilain personnage gagne ce combat, il est libre de continuer à se balader comme bon lui semble : les forces de la loi se sont pris une bonne roustée et il s'est échappé dans la nature avec ses compagnons. S'il est dans une ville et qu'il décide d'y passer quelques temps, l'interpellation ne sera plus possible jusqu'à son prochain déplacement puisqu'il n'apparaîtra plus dans les mémoires et visions du maréchal en tant que « aujourd'hui, sur les chemins, vous avez rencontré ».

Si ce sont les forces de la loi qui l'emportent, le vilain personnage est considéré en garde-à-vue : il ne peut plus se déplacer (ni entreprendre d'actions assimilées à un déplacement) mais est libre de ses mouvements à l'intérieur de la ville dans laquelle il se trouve : il peut travailler, se nourrir, aller sur le marché, en taverne, demander pardon au Très Haut durant la messe, etc.

En sus, les désagréments habituels ont lieu pour le perdant de l'affrontement (perte de caractéristiques) et ce, qu'il s'agisse du vilain personnage ou de ces fous de maréchaux qui se sont lancés sur une brute trois fois leur taille.

Conséquences envisagées :

- Les joueurs de légalistes disposeront enfin de l'option d'arrêter les gens que certains désirent si ardemment.

- Les probabilités du brigandage étant utilisées, il n'est jamais certain qu'un vilain personnage se fasse réellement arrêter et ce, d'autant moins que les vilains personnages s'amusent à se balader en groupes conséquents (un parrallèle peut être tiré avec la situation connue par les voyageurs souhaitant éviter le brigandage avec une conséquence annexe : pour s'occuper des gros groupes, on préférera user des armées).

- Du fait des pertes de caractéristiques occasionnées par une défaite qui peut avoir lieu quand bien même les forces engagées étaient en supériorité numérique patente, le maréchal qui décide de procéder à une interpellation prend un risque réel : on s'attaque là où ça fait mal, une des raisons (si pas la raison) qui a fait l'accueil plutôt mitigé de la lice : ça coûte et, tout soudain, on devient tout faible, on est moins efficace, on étudie moins bien, on perd des PC et, du coup, lorsque le brigand suivant se pointera, on aura déjà un peu plus de mal à y faire face, d'où un risque de défaite accrue, d'où une potentielle hésitation...

- Du coup, il en découle deux choses : une relance de la consommation de nourritures fournissant des caractéristiques (puisqu'on en perd et que, fatalement, on préférera que ses maréchaux reprennent un peu du poil de la bête, au cas où) et, tout aussi important, un réel dilemne pour le maréchal : « j'y vais ou j'y vais pas ? » « On est quatre, oui, mais est-ce que tout le monde a bien effectué son clic ? » menant à de potentiels refus d'ordre « Tout seul face à ces timbrés !? Mais non, j'y vais pas, pas fou !? » et donc un dilemne pour le Prévôt « Si t'y vas pas, on te colle un procès pour trahison ! » « Et ben foutez-le moi, votre procès, et pis veuillez bien agréer l'expression de ma démission distinguée et ce doigt levé signifiant que si vous voulez vraiment arrêter machin, et ben vous pouvez toujours aller vous y faire botter le cul vous-même. »

- Un dilemne supplémentaire au sein des conseils comtaux entre le pôle éco (« c'est trop cher ») et le pôle sécurité (« si vous ne nous donnez pas ces maréchaux, les autres vont se faire défoncer et on ne pourra rien faire ») avec pour conséquence probable l'impossibilité pour beaucoup de comtés de généraliser la manoeuvre : pour que ça marche, il faut plusieurs maréchaux constamment dans toutes les villes et ça, c'est vraiment cher.

- Pour les joueurs de vilains personnages : possibilité de s'en sortir et de faire la nique aux forces de la loi en voyageant en groupes conséquents.

- Toujours pour ces mêmes joueurs : un argument béton contre les procès clic (« Non mais ça va pas ? Mon perso a laissé les quatre maréchaux avec le nez en sang, attachés à un arbre au bord de la route... j'vois vraiment pas comment vous allez faire pour le traîner dans votre foutu tribunal ! »)

- Du jeu et des événements fun au niveau de l'IG qui peuvent titiller l'imagination et générer des vocations concernant l'envie de faire du RP et de jouer la scène (y a qu'en faisant s'intégrer le RP dans l'IG qu'on y arrivera, à mon sens).


Donc brefle, voilà, en vue d'arriver à quelque chose de potentiellement codable, d'acceptable et, surtout, de fun, votre avis est donc humblement sollicité afin de souligner les défauts de la chose et de l'améliorer. Gênez-vous pas, j'suis pas fragile : j'ai mis mon armure en sagex.

Et pis merci à ceux zet celles qui ont eu le courage de me lire jusqu'au bout, aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoko
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 13:36

l'idée me parait excellente, ça donne du jeu à tout le monde, c'est assez sympa.

J'ai tout lu, mais peut-être que certaines choses m'ont échappé. Techniquement, il y a juste un truc qui me gène. Si j'ai bien compris, les maréchaux/miliciens ne pourraient interpeller que des voyageurs via les Mémoire et vision. Ce qui signifie que quelqu'un qui séjourne dans une ville et y reste ne peut pas être interpellé. Je me trompe ? Ce qui me pousse à aller plus loin : chaque personne présente dans un village devrait pouvoir être interpellée. Du coup, ça ne limite pas le système aux brigands, mais aussi aux escrocs sédentaires, esclavagistes et cie.

J'aurai peut-être d'autres remarques à l'avenir ou dans la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lespiques.forumdediscussions.com/forum
Le_Brochet
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 295
Localisation : Ouagadoudou
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 14:50

J'aime assez, mais je me permets d'ajouter une chose qui sort un poil du sujet :

Je suis dégouté d'avoir vu mon personnage se prendre 10 jours de prison et donc 10 jours de pack noblesse et furtif dans le cul vu que le compteur continue de tourner. On peut vite avoir des soucis d'anti jeu si la pratique devient courante, à quoi bon prendre un pack furtif pour un LJD brigand si il passe la moitié du temps à ne pas pouvoir en jouir ?

Je pense que si tu pouvais inclure dans ta proposition, le fait de stopper le compteur journalier des allo pass pour les personnages en prison, en garde à vue, et en retraite, ce serait pas du luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 15:28

Heuuu... j'ai loupé quelque chose ? Car pour moi, la garde à vue existe déjà...
Là où je suis actuellement, mon personnage n'a qu'un co-détenu comme camarade de jeu du shoot-le-rat-avec-le-morceau-de-pain-moisi mais je viens de me renseigner et j'ai trouvé un chouette coin où ils ne sont pas moins d'une petite quinzaine au trou en "garde à vue" ...
Citation :
Liste des prisonniers :
***** - garde à vue
*****- garde à vue
*****- garde à vue
*****- garde à vue
*****- garde à vue
*****- garde à vue
(....)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leroy
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2044
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 16:10

Oui, effectivement, il y a déjà une garde à vue. C'est comme la prison, sauf qu'on ne peut jamais en sortir. Les admins utilisent ça pour des problèmes de paiement paypal, apparemment (mais il y a très, très, très longtemps, ils mettaient en garde à vue à la demande d'un juge ou d'un proc, pour "n'importe" quelle raison).

Là, si j'ai bien compris, l'idée serait plutôt de coder un système d'arrestation. Ce serait intéressant, sans aucun doute.

Et je plussoie la remarque du Brochet.

Nota Bene : chacun peut aller participer sur le forum officiel.

_________________
Plus une discussion à la grotte des joyeux brigands dure longtemps, plus la probabilité qu'elle se transforme en critique aigrie contre le lavabo s'approche de 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Lun 27 Juin 2011, 19:28

Tu n'es pas le seul à t’être fait prendre papy, j'ai du demander au JNCP hier soir ce que signifiait la garde à vue et comme le dit Leroy c'est effectivement un soucis de paiement allopass apparemment.

Pour le reste... Ah ben merci LJD Jaccot! c'est du joli de retourner la faute sur moi! Nan mais j'vous jure, m'envoyer à la potence qu'il voudrait le bougre! Pfut heureusement que quand même ses idées sont intéressantes hein sinon ça allait chier dans les épinards! Dieu que les hommes sont lâches à se cacher ainsi derrière les faibles femmes que nous sommes!

Euh par contre j'avais une question, combien de temps durerait la fonctionnalité de l'arrestation? Une journée, celle du lendemain des visions ou plusieurs jours...? Et si le "brigand" n'est pas sur un nœud le lendemain ça marche ou pas...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JD_Jaccot
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   Mar 28 Juin 2011, 19:24

Moi, j'dis que toutes ces femmes au regard d'acier et au tempéramment de feu, et bien il faut les envoyer en première ligne afin qu'elles puissent y révéler et mettre à profit toutes leurs qualités. Nous autres, pitoyables mâles, sommes bien mieux à côté du fourneau, une bonne bière à la main, à les encourager depuis une distance rassurante. Donc merci, JD Fauve, d'être à la fois l'épée qui fend la bise et le bouclier sur lequel se brisent les vagues permettant aux hommes de moindre stature de cultiver leurs champs ou d'emprunter dilligemment la bourse de leur voisin sans que la peste ou le choléra ne s'en mêlent. Smile

Concernant la garde-à-vue qui a lieu actuellement, oui, c'est un outil utilisé par les admins et l'idée est donc bien, ici, d'en généraliser l'usage aux joueurs sous une certaine forme (les joueurs n'étant pas des dieux tout puissants, cette forme doit même être diablement limitée afin que les abus qui en résulteront probablement ne soient pas d'envergure trop importante). On peut appeler ça « mise aux arrêts », si vous préférez, afin d'éviter les confusions, mais je tiens à ce que cette « mise aux arrêts » laisse au personnage interpelé une bonne marge de liberté sous la forme de tous les clics que l'on peut faire à l'intérieur d'une ville.

Concernant les fonctionalités, tout se discute mais, à mon sens, le point essentiel était de permettre de limiter les mouvements des personnages arrêtés sans pour autant que cela devienne trop pénalisant. A mon sens, une immobilisation de 3 jours permet aux joueurs légalistes d'organiser leur défense et de mener les diverses actions qu'ils pourraient souhaiter entreprendre sans être trop contraignante du côté du JD brigand qui devrait donc reformer un chouilla ses projets afin de faire rentrer ce léger contre-temps dans son programme.

Je n'ai pas particulièrement envisagé la problématique : « arrestation en vue de mettre un perso en procès » mais me suis plutôt concentré sur celle : « immobilisation et empêchement de nuire en cas de tentative de prise de château/mairie » mais je suis ravi de voir ici des encouragements à généraliser la manoeuvre, cela peut donc, naturellement, être envisagé.

En fait, d'un point de vue légaliste, il me semblait qu'on était confronté à trois différents types de menaces :

- le brigand des routes qui dévalise les passant : le modèle proposé ici permet de tenter de réduire sa faculté d'action en l'immobilisant momentanément dans une ville où il ne pourra plus exercer son oeuvre. L'immobilisation étant passagère, cela ne devrait pas mettre un terme à l'activité de détrousser les passants mais fournir aux duchés un outil de gestion de celle-ci pour peu qu'ils sachent l'utiliser.

- les groupes de pillards souhaitant s'en prendre à une mairie et/ou un château : l'intérêt de l'arrestation est de pouvoir isoler certains éléments afin de traiter les cas séparément tout en montant la défense des objectifs ciblés (mairies et château). Ici encore, la durée limitée de l'arrestation permet également aux brigands de s'organiser tout en monopolisant des maréchaux à distance de l'objectif principal pour ce faire. Rappelons également que l'usage des probabilités de brigandage ne permet pas de profiter du rapport défensif « 1 maréchal = 2 brigands », il faut donc bien choisir la répartition de ses forces en vue d'assurer à la fois la défense des objectifs et la contre-attaque contre les brigands.

- Les petits troubles du quotidien qui ont lieu au sein d'une ville : spéculation, esclavagisme, trahisons, etc. : A mon sens, pour ce genre de cas, le système actuel de justice est largement suffisant : on s'adresse à quelqu'un résidant dans une ville connue et donc on lui envoie un joli papier afin de le convoquer au tribunal. Il y vient ou n'y vient pas et, au final, on envoie quelqu'un chez-lui afin de le contraindre à l'application de la sentence. Ca ne marche, bien évidemment, pas sur quelqu'un qui se cache (pack furtif) et qu'on ne sait donc pas où aller chercher.

C'est pour ça qu'au final, de mon point de vue légaliste qui est celui que je connais, l'arrestation en ville même ne me semble pas nécessaire. C'est également pour ça que je suis bien content que vous vous intéressiez à la problématique et que vous y apportiez votre point de vue de brigands afin que nous puissions arriver à quelque chose de plus global et prenant donc en compte plus de facteurs que simplement ceux que j'ai envisagés. Si j'ai bien compris les quelques remarques exprimées concernant la possibilité d'une arrestation en ville, il s'agirait bien d'une arrestation précédant un procès ou bien est-ce que cela resterait deux processus complètement distincts que l'on pourrait toujours activer indépendemment l'un de l'autre ?

Concernant la compatibilité du système avec les différents packs payants, et bien on arrive à un sacré sac de noeuds. Les packs noblesse, par exemple, permettent de se déplacer de trois noeuds mais également d'étudier plus vite, de fournir des écus à la ville (qu'on pourra par la suite piller), de voter double aux élections... la plupart des fonctionnalités ne servent pas au brigand de passage, mais elles restent néanmoins-là. Les couper durant le temps de l'arrestation serait probablement embêtant pour certains joueurs désirant s'en servir (je pense surtout au meilleur rendement des études).

De même, un pack furtif empêchera toujours la mise en procès au sein d'une ville tant que les conditions de la furtivité seront remplies. L'arrestation ayant forcément lieu dans une ville (j'y reviens un peu après), cette fonctionnalité garderait donc son intérêt dans ce cas-là (et poserait même un problème si l'on veut se servir de l'arrestation en vue de justifier un procès.

Ce que j'aurais tendance à proposer, mais ce serait une suggestion d'amélioration posée totalement en parrallèle et les deux projets ne seraient donc pas liés, serait de proposer la mise en place d'une possibilité de suspension temporaire du compteur et des avantages allo-pass en fonction de la volonté du joueur (genre je mets mon perso en retraite et je décide donc de suspendre la chose, ou mon perso est immobilisé dans une ville et décide de suspendre mon pack noblesse). J'ai peu d'espoir quant à l'aboutissement d'une telle demande, ceci dit, vu qu'elle aurait plutôt tendance à retirer des rentrées d'argent chez Celsius qu'à leur en apporter, mais qui ne tente rien n'a rien.

Et puis il y a un petit problème qui avait été soulevé par JD Cymoril concernant l'arrestation sur un noeud d'un perso tentant de contourner une ville pour continuer sa route (et donc qui passe par la ville sans s'y arrêter). A mon sens, ce problème pourrait être levé en n'offrant la possibilité d'arrestation qu'à la dernière ligne des mémoires et vision (celle prenant en compte le dernier déplacement) et donc pas à la précédente (qui pourrait se produire lors du simple passage en ville et déboucher sur une arrestation sur un noeud, ce qui serait drôlement vache pour le perso ciblé).

Et enfin, parce qu'il faut bien que je termine ma pataffe sinon je vais tous vous étouffer avec mes longs discours (j'l'ai dit que j'étais meilleur aux fourneaux qu'à l'assaut, non ?), concernant la remarque de JD Zoko, il faut aussi indiquer la proposition de JD Mertin qui irait un peu dans le sens de généraliser le processus :

Il s'agirait de fournir au Prévôt une nouvelle fonctionnalité permettant de lister les persos recherchés dans le duché (avec si possible une limitation importante concernant le nombre de persos listés, qui devrait donc être limité). Ensuite, chaque maréchal, milicien et potentiellement différents lances et corps d'armes, selon des modalités à définir, pourrait procéder à l'interpellation des personnages recherchés selon d'autres modalités également à définir. A mon sens, le codage deviendrait vite un peu lourd mais l'on peut envisager quelque chose comme un nouveau menu dans « mes charges et responsabilités » pour tous les miliciens et maréchaux du comté (en laissant de côté pour l'instant les lances et corps d'armées qui ouvreraient, à mon sens, sur passablement d'abus et surtout des complications importantes) en permettant ensuite l'arrestation par une corrélation entre la personne recherée et son apparition dans la liste des villageois du village, par exemple sur le modèle de la mise en procès (on peut toujours tenter le clic mais ça ne marche que si les conditions sont remplies) : cela redonnerait toute sa valeur au pack furtif, permettrait d'impliquer à nouveau les miliciens (le problème important que je voyais, sinon, était que n'importe qui pouvant s'engager dans la milice, n'importe qui aurait pu tenter une interpellation au nom du duché). Du coup, le système redeviendrait un peu moins cher (les miliciens sont généralement moins chers que les maréchaux et de toute façon là pour assurer la défense de la ville) et l'on pourrait envisager le processus comme une nécessité avant la mise en procès (les persos arrêtés apparaissant alors dans une liste spéciale au tribunal d'où on pourrait lancer un procès), sachant que pour ceux qui ne se défendent pas face aux forces de la loi (option sélectionnée par défaut), cela ne changerait rien par rapport à la situation actuelle si ce n'est qu'ils ne pourraient plus se déplacer durant les premiers temps ou la mise-en-procès. Ca aurait aussi l'avantage de limiter les verdicts qui tombent sur des persos à l'autre bout des royaumes et autres joyeusetés.

Dans un sens, ce serait donc plus complet mais également plus complexe. Ceci dit, s'il vous semble, de votre point de vue de JD brigands que cette solution serait préférable, je suis sûr qu'on doit pouvoir arriver à un codage simple et intéressant afin de rendre la chose interactive et réaliste.

Voili, voilou, et puis surtout, merci pour les remarques et les réponses. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Proposition de codage : La garde-à-vue (patapé, patapé)
» proposition liste d'armée GI - A commenter svp
» La Garde Impériale
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [HRP] Comment Brigander ? :: La salle des débats-
Sauter vers: