AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] En quête d'épopées épiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Ici ou ailleurs
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: [RP] En quête d'épopées épiques   Mar 28 Déc 2010, 22:51

Nouvelles Orées aux Effluves de Luxe !

Inédite.... Totalement inédite et inattendue.... Ce sont les deux adjectifs qui me semblent le plus représentatif de cette nuit de noël.


Tapie dans un taillis, plissant les yeux pour tenter d'apercevoir quelques ombres mouvantes à l'aspect humain qui traverseraient la clairière toute proche, essayant d'amoindrir le bruit de mes mâchoires s'entrechoquant sous le froid transmis par la neige amoncelée jusqu'à mi mollets (à moins que ce ne soit une angoisse compréhensible mais inavouable qui faisait également fléchir mes genoux) ; j'attendais...
Et l'attente silencieuse permettait malheureusement à mon esprit de prendre un chemin librement choisi.

Je revoyais l'église : je me souvenais de la haute façade un peu austère, du faîte du clocher, du bedeau suspendu hilare, du mauvais vin et de toutes les prières, précisément...
Étonnamment, je constatai qu'aucune nostalgie ne venait teinter mes pensées d'un quelconque souffle romantique. J'étais transie de froid, apeurée et plutôt désorientée mais rien ne m'aurait fait bouger de cette cachette. J'étais ici pour la Très Haute Cause, guidée par une flamme nouvelle. Ce concept qui avait germé en mon esprit était lui-même porté par l'Amitié... et pour le moment, cette Amitié était incarnée par Réba dont l'immobilité attentive près de moi ne faisait qu'accentuer mon appréhension.

J'en étais à ces constatations philosophico-spirituelles lorsqu'un coup de coude dans mes côtes me ramena à la réalité du terrain. Je faillis laisser échapper un cri de protestation avant que mon visage ne se tourne dans la direction désignée et que mes yeux ne distinguent enfin une silhouette qui s'approchait lentement de nous.
J'arrêtai un instant de respirer lorsque j'entendis Réba annoncer : « On y va ».

Nous sortîmes alors des taillis (non sans quelques griffures qui signeraient sans doute dignement nos méfaits).
Plantée au milieu du chemin, j'entendis Réba ordonner à la femme qui se tenait maintenant à seulement quelques pieds de nous, de nous donner sa bourse.
Pendant que celle-ci s'exécutait, j'en profitai alors pour aborder la notion de Partage et d'Amitié. J'enjoignai notre « rencontre » à propager l'idée de la Très Haute Cause au delà des villages et des lieux saints afin que chacun puisse agir pour le Bien et pour la sauvegarde de l'âme de tous les Hommes sans exception.

Réba avait déjà récupéré les possessions convoitées. Je crus l'entendre grommeler et me dis qu'il était temps de conclure. Je lançai un dernier « Pour la Très haute Cause » que j'espérai grandiloquent -bien qu'il sonna de manière quelque peu pathétique à mes oreilles- avant de filer et de m'enfoncer dans le sous-bois à la suite de ma compagne d'aventures.

Haletante et exténuée, je fus soulagée lorsque nous nous arrêtâmes enfin. Réba m'apprit alors le sujet de son courroux : 2 écus.... La femme croisée précédemment n'avait dans sa bourse que deux écus. Seules quelques miches de pain étaient venues gonfler le butin...

Dépitées, il s'en suivit un long moment de silence où chacune réfléchît au résultat de cette première tentative : quel serait le partage possible avec ce maigre gain ?
Certes, il était peu porteur mais dénotait le début de notre quête et de notre progression vers une vie nouvelle. Rien n'avait réellement entravé notre entreprise et nous pouvions donc raisonnablement poursuivre notre chemin sans avoir à rougir d'un enrichissement trop rapide qui eut sans doute nuit à la propagation première de la Très Haute Cause...

Je gardai cependant ces réflexions pour moi, sentant Réba préoccupée et sans doute peu réceptive en l'état actuel à mes arguments.

La route serait longue et les rencontres vraisemblablement nombreuses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réba
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Au fond d'une chope
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: [RP] En quête d'épopées épiques   Jeu 30 Déc 2010, 11:33

Quand on confond vitesse et précipitation...

Atterrée... Je suis atterrée... 2 écus... Voilà le fruit de notre rapine du jour. D'abord il y a eu l'attente. L'attente en cette froide nuit d'hiver, le trognon dans la neige, et le nez dans les branches des sapinettes, à guetter l'arrivée de quelque voyageur esseulé sur les chemins en ce lendemain de noël.

Puis il y a eu cette donzelle, dont j'aurais pu me douter en voyant sa mise qu'elle n'allait pas nous offrir de quoi s'organiser un contre-réveillon. Elle était maigre, elle était pâle, et si peu vêtue que c'était à se demander comment elle n'avait pas encore gelé sur pieds en route. Mais bon, hein, quand ça caille, et bien on a envie de bouger ! J'ai pas résisté... Et bien sûr, elle n'a pas résisté non plus une seconde, nous lâchant une petite bourse laissant présager un vide quasi-total, mais également, avec un sourire narquois, me jetant entre les mains quatre quignons de pains, détrempés par l'humidité. Je du m'éloigner un peu afin de conserver un semblant de sérieux, hésitant entre la crise de rire et la crise de nerfs. Je sens que sur ce coup, on va vraiment se distinguer.

Derrière moi, pendant que je constatais que la bourse contenait la somme, parfaitement partageable pour le binôme que nous sommes, de deux écus, j'entendis s'élever la discrète mais inébranlable mélopée de la Haute Cause. La Très Haute Cause, pardon. J'ai pas tout compris, voire pas compris grand chose à cette histoire de Très Haute cause qui semble désormais être la marotte d'Hannah... Un rapide regard en coin à la jeune femme dépouillée sur la route. Ah... Je crois qu'elle aussi, la Très Haute Cause lui passe au dessus des couettes... Mieux vaut filer dans le sous-bois avant qu'il ne lui pique l'idée de se mettre à crier.

Me retourner pour voir si Hannah me suivait bien le train fut une bonne idée : j'ai pu ainsi apercevoir un messire fort bien apprêté qui arrivait au tournant du chemin que nous venions de quitter. Tiens, c'est marrant, lui... lui aussi, il était tout seul, mais lui... lui, il avait l'air riche... très riche même... Nom de dieu, quand on a pas de bol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[RP] En quête d'épopées épiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une nouvelle épopée
» [Recit] L'épopée de Ortzyn le maudit.
» [Bande Dessinée] L'épopée d'une Orque.
» L'oeuvre monumentale de René Grousset
» L'épopée de Maritin. (Chapitre 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: