AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mer 13 Oct 2010, 18:00

Fallait pas s'mentir. Y'avait eu une couille dans l'potage dans c't'affaire... Laquelle ? C'était une question encore en suspens mais de toute façon, il fallait rebondir et repartir de bons pieds sur les chemins vers d'autres horizons. Rester sur place n'aurait rien arrangé. Mais vers où ? En fait, peu importait, Serra voulait retrouver les chemins et voir où cela le mènerait. Plusieurs options... Des choix sur qui suivre dans l'immédiat et qui rejoindre par la suite... Pour le moment, l'homme au chapeau voulait simplement se changer les idées avec un projet simple. C'était également l'avis de Fauve avec qui il avait traversé de long en large le Royaume dernièrement. Pas besoin de réfléchir plus longtemps, ils allaient suivre le chemin proposé par La Dévouée.

- Allez ma grande! On fait nos paquetages et on décampe sur le champ. On va faire deux groupes histoires de pas se marcher sur les pieds et de pas effrayer le moindre douanier puceau.

Serra portait toujours son accoutrement des plus étranges. En effet, la Fauve lui avait fait toute une histoire pour qu'il retire son chapeau afin de ne pas attirer l'attention... Résultat des courses, il portait une toque des plus ridicules et il se baladait le séant à l'air!

_________________


Dernière édition par Serrallonga le Mer 27 Oct 2010, 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4748
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Sam 16 Oct 2010, 19:27

Mais pourquoi il est obligé de porter des braies si fines hein ? Franchement j'en ai les yeux qui brûlent rien qu'en le regardant ! Bah ouais quand il est dans la lumière je vois tout tellement le tissu est fin. Serra met une culotte de lin par pitiè !

La Dévouée chouinait depuis une heure car sa vue était légèrement gachée. Le vieux marchant en tête elle n'avait dans sa ligne de mire que le cul poilu de ce dernier. Qui plus est son mal de pieds se combinait très mal avec celui de sa tête et le baragouinage de ses compagnons de route. Il faut dire qu'elle n'aurait pas du s'envoyer le litron de rosé à 6 heures, mais à la fraîche y'avait que ça qui lui promettait chaleur et engourdissement suffisant pour prendre la route. Elle détestait marcher ! Elle détestait les ornières, et les cailloux dans les bottes, et la boue qui collait aux semelles, et le chant de marche de L'Epouvanteur, et le cri des chouettes qui se répercutaient dans son petit crâne de donzelle. Non ce matin ça n'allait pas...

Quand t'est-ce qu'on arrive...? Héééééé.... On arrive quaaaaand ? Heiiinnnn ? Dites...

Fauve essaya de lui expliquer que depuis les 5 dernières minutes ils n'avaient pas avancer subitement de plusieurs lieues, au grand désespoir de tous, lorsqu'un patelin se profila à l'horizon.

Ho ho ho... Qui qui va se remplir le bide ? Et se faire masser les pieds ? Bah faites pas comme si vous entendez rien non plus ! J'ai droit à une traitement de faveur car je porte les plus gros sacs ! Enfin mon cheval... Mais c'est pareil !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Sam 16 Oct 2010, 21:40

La rousse maugréait depuis le départ. Déjà partir la queue entre les jambes, c'était pas vraiment dans ses habitudes mais devoir se farcir des geignards toute une nuit, là ca devenait trop pour elle!

Le Serra marchait en tete bien sur. Celui là, depuis qu'elle avait fait trois malheureuses remarques sur son manque de gout vestimentaire se trimbalait le cul à l'air! Si c'était pas pitié pour un brigand de cette envergure. Tout le monde connaisait la renommée du Serrallonga et les minots se seraient damnés pour avoir quelques précieux conseils. Bon sang, s'ils le voyaient maintenant avec sa bouse sur la tete et les braies tombantes! Quelle honte ! Ca faisait vraiment pitié de vieillir ainsi...

La Fauve passa une main sous sa capuche, essayant d'apaiser la migraine qui lui enserrait le crane depuis plus de deux heures et réfreinant l'envie de flanquer son poing dans la figure de la geignarde. La seule chose qui la retenait vraiment était la certitude que cela ne ferait que la faire gueuler un peu plus fort. Et la route tournait trop, et ses bottes étaient trop petites, et y'avait des cailloux et y'avait si et y'avait ça... Bordel mais ne se taisait-elle jamais?! Elle connaissait pas encore la Fauve la minette, parce qu'elle aurait compris au son douceureux et diaboliquement calme de sa voix que l'explosion n'était vraiment pas bien loin.


Ho ho ho... Qui qui va se remplir le bide ? Et se faire masser les pieds ? Bah faites pas comme si vous entendez rien non plus ! J'ai droit à une traitement de faveur car je porte les plus gros sacs ! Enfin mon cheval... Mais c'est pareil !

Oh un village, enfin !!! Bientot le calvaire serait terminé, bientot elle se tairait... Allez reste calme ma belle, ne réponds rien, plus qu'une petite heure à supporter et ce sera bon. Allez du calme la belle, on a besoin de tous les bras valides, ne l'amoche pas ...

Et deux heures plus tards, attablés à un comptoir , les compagnons de route avaient vite fait d'oublier les jérémiades de la Dévouée. La Fauve, pleine comme une outre et donc libérée de quelques unes de ces inhibitions, gloussait comme une pintade en flanquant son coude dans l'épaule la jeune femme.

Hein Dévouée... tu crois qu'il va nous les ficher sous l'nez encore longtemps ses pommes d'amour notre Serra? Nannn mais c'est pas qu'ça m'dérange hein... j'suis pas bégueule mais... humm euh t'as remarqué comme ca sautille quand il marche...? Moi j'te'l'dis hein mais si il range pas ça vite fait, on va finir par avoir des ennuis !!

Hochant la tête pour appuyer ses dires, elle chuchotta en jetant un regard vers l'objet de leur discussion.

Hein ca reste entre nous hein... mais ben j'ai entendu des bruits qui courent! Ouai... des bruits... En ouvrant de grands yeux et en articulant exagérément. Parait qu'y'a une gueuse qui s'est jetée sur lui sur l'marché hier matin! Ouai et meme qu'elle aurait essayé de l'ui bouffer l'asticot devant la porte de l'église mais qu'elle a pas pu à caus' d'son mari qui est arrivé trop vite !

Remplissant à nouveau leur verre, elle ravala un rot avant d'ajouter.

Moi j'te'l dis, s'il cache pas son Paulo notre Serra,ben on va s'retrouver dans l' fumier nous z' autres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mar 19 Oct 2010, 18:33

"Elle est pas trop mal c't'auberge", se dit-il en observant la salle. Bon, la vinasse n'était pas des plus extraordinaire mais ça se decendait bien et ça arrivait même jusqu'aux arpions pour les réchauffer. Faut dire qu'ils en avaient fait des lieux sur ces sentiers moitiés boueux et pas moyen de marcher à son rythme... Naaann... Fallait toujours attendre l'un ou l'autre et vérifier qu'il n'y en avait pas un pour se barrer dans l'mauvais sens ou s'endormir contre un arbre.

Et puis pas moyen non plus d'être tranquille. Y'avait l'autre donzelle qui n'arrêtait pas de s'plaindre et de jacasser. Pire que la Fauve! Il n'aurait pas tenu si longtemps à ses côtés sur les routes dans de telles conditions. Au premier village, l'homme au chapeau aurait largué la donzelle au premier venu ou dans un bouge et serait reparti au calme sur les chemins. Mais bon, là c'était un voyage en groupe... Fallait bien supporter les uns et les autres.

En parlant des donzelles, Serra remarqua que les deux commères étaient en train de le regarder. Qu'est ce qu'elles avaient encore ? Fallait toujours qu'elles trouvent quelque chose à redire... Mais?? Qu'est ce qu'elle regardait la Fauve là ??

Ce fut les dernières de la Fauve qu'il réussit à comprendre malgré le bruit dans l'établissement qui le replongea dans un souvenir tout frais...

"Comment toute cette histoire a commencé déjà ?", se demanda-t-il tout en fixant Fauve à l'autre bout du comptoir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mar 19 Oct 2010, 20:23

Exaspérée par son compagnon de route et l'esprit embrumé par les volutes d'alcool et de fumée, la Fauve continuait ainsi à déblatérer sans trop se soucier des réponses avinées de sa partenaire quand elle sentit un picotement nerveux au niveau de la nuque. Oh pas besoin de se tourner pour savoir qui était la cause de cette raideur soudaine, depuis quelques jours déjà, elle évitait le Serra comme la peste et s'ingéniait à l'éviter sans pouvoir s'empécher de le dénigrer dès qu'elle le pouvait. Quelques secondes, elle résista à l'envie de tourner son regard vers l'homme mais quelques secondes seulement... et l'erreur fut fatale.

En un instant, tout ce qu'elle essayait vainement d'oublier depuis des jours lui remonta en mémoire et le rouge lui monta au front. Bon sang, elle aurait pourtant donné cher pour l'oublier cette fameuse nuit, oui elle aurait payé tout l'or du monde pour ne pas ressentir cette honte et ce malaise qui s'emparait d 'elle à ce moment là. Les yeux fixés sur l'homme, elle ne put empecher son esprit de refaire mentalement le cours de cette fameuse soirée...

La marche avait été rude ce jour là et la pluie avait pénétré les chairs et les âmes quand ils étaient enfin arrivés à l'auberge. Oh ils s'étaient bien réchauffés avec la bibine locale et avaient discutaillés une bonne partie de la soirée et meme en puisant dans ses souvenirs, la Fauve ne se souvenait pas comment le Serra et elle s'étaient retrouvés seuls dans la meme chambre. Ils discutaient tout simplement, comme ils le faisaient depuis des mois désormais, du lendemain, de l'itinéraire, des provisions...
Quand la discussion avait -elle dégénérée? Quand elle lui avait demandé d'aller chercher un de leur compagnon au bordel ou quand il avait fait des remarques sur son manque de féminité...? Elle ne savait plus très bien mais c'est là qu'elle avait décidée de lui jouer un tour à sa manière.
Le bougre était vexant à ne jamais la regarder comme une femme et à douter de son pouvoir de séduction. Elle avait alors décidé de lui prouver qu'elle était une femme, une vraie et elle ne sortirait de cette pièce que lorsque il lui aurait fait ses excuses !

Elle avait alors retrouvé les reflexes de ses 15 ans, avait ondulé des hanches et souri aux anges comme elle le faisait pour attirer les clients chez la mère Blandine. Une carresse sur la joue, une main posée négligement sur sa poitrine, de douces promesses sussurées à ces oreilles... la rousse n'avait finalement rien perdu de ses qualités de catin. Elle semblait maitriser le jeu à la perfection et se sentait fière de mener ainsi le grand Serrallonga à la baguette et pourtant une chose lui échappa cette nuit là.

Quand les bras de l'homme se resserrerent sur sa taille et que ses lèvres se posèrent sur les siennes, la Fauve, la femme de glace comme on l'avait surnommée, ne s'attendait pas à ce que son corps s'enflamme avec autant de ... de désir...Bon sang, elle était vraiment dans la mouise !


Dernière édition par Fauve le Mer 20 Oct 2010, 08:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4748
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mar 19 Oct 2010, 20:57

Mouahaha !

Pourquoi est-ce qu'elle riait au fait ? La jeune femme lorgna son verre avec méfiance, se rendant compte trop tard que c'était le "verre de trop" celui pour lequel on se cognait la tête et avec qui la langue finissait par dire des choses incompréhensibles.

Incompréhensibles ou à ne pas révéler.


Ha oui une histoire d'asticot...

Bah moi quand j'étais petite... Bah j'étais pas grande... Mouhahaha ! Nouvelle explosion de fous rires, sa main tapant ses cuisses frénétiquement, le ventre tordu par une douleur qu'elle avait depuis longtemps oublié. La jeune femme avait l'impression que ses joues ne cesseraient de remonter jusqu'à ses oreilles et qu'elle y perdrait le souffle. De diou que c'était bon ! Effrayant, mais bon ! Elle se tourna vers Fauve cherchant un regard approbateur, presque l'autorisation de se laisser aller de la sorte. Langue aiguisée pour corps frêle et esprit égaré. La Dévouée ne savait jamais si elle devait trop apprécier les gens, les situations ou les personnes. Mais là, pour la première fois depuis une éternité : elle s'amusait.

Nan... Serra s'est fait attraper le bout en pleine messe ! Waouh la classe ! J'me demande d'ailleurs si ça vaut le coup... Pas son bout hein. Mais la messe... Mine faussement réfléchie avant de reprendre un verre.

Fauve... Fauve... Fauve ! Cornedru saucisse ! T'es toute rouge ma pauvre ! Va me faire une syncope la nénette... Hep... Tu m'entends ? Gniiii !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mer 20 Oct 2010, 18:06

Voilà que l'autre chouignarde était morte de rire maintenant... Qu'est ce qu'elles complotaient encore dans son dos ? Faut dire que la Fauve avait déjà balancé des histoires sur le compte de son compagnon de route lorsqu'elle avait quelques pichets dans l'nez. Notamment cette histoire d'épée oubliée lors du tournoi de Genève... De quoi être méfiant désormais.
Et puis ... Et puis il y avait depuis peu cette nuit là. Impossible de l'oublier... Bien sur, la soirée avait été bien arrosée. Mais ça n'expliquait pas tout. Et faut dire aussi que la Fauve avait plutôt bien détourné son attention. Il avait été surpris le Serra en voyant le changement de comportement de sa compagne de route ce soir là. Non pas qu'il avait oublié que c'était une femme -plutôt bien foutu qui plus est- mais il n'imaginait pas qu'elle userait un jour de ses charmes pour le tenter... Encore une histoire d'alcool ?... Pas sur.


- Une autre bière aubergiste !

Une autre bière oui, pour oublier toute cette histoire... Oublier la fourberie, le machiavélisme, la perfidie, ... la...démarche, le baiser... Humm! Attention à ne pas se laisser emporter! C'était bien un coup fourré qu'elle lui avait fait!!
Haaa bien sur, ça avait été bien amené c't'affaire. Une proposition indécente accompagnée d'une vue splendide sur des formes généreuses. Puis un retournement de situation lorsqu'elle lui demanda de la laisser faire pour réaliser un de ses fantasmes... Et voilà qu'il se retrouve cul nu -bon ça, depuis un certain temps il commençait à en prendre l'habitude- mais les yeux fermés. Grave erreur de baisser sa garde ! Elle tente de lui enfiler ce jupon rouge qu'elle devait mettre elle à l'origine ! Oui mais voilà ! Il était pas à sa taille ce jupon !... Bon normal en fait hein... Mais le problème c'est qu'elle force la donzelle !!

Sur ce, la scène repasse dans la tête du Serra au ralenti. Tout d'abord la perte d'équilibre... Puis la Fauve qui n'arrive pas à se dépêtrer à temps... La chute... Et pour finir la Fauve qui lui tombe dessus...

...Si quelqu'un était entré à cet instant dans la pièce...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Jeu 21 Oct 2010, 21:22

La rousse est perdue dans ses pensées yeux rivés sur le moustachu qui s'enfile bières sur bières.

Fauve... Fauve... Fauve ! Cornedru saucisse ! T'es toute rouge ma pauvre ! Va me faire une syncope la nénette... Hep... Tu m'entends ? Gniiii !

Hein quoi?!

La Fauve se redresse et se retourne avec surprise vers sa compagne d'infortune. Sacrebleu, elle l'avait presque oubliée tant elle était perdue dans ses pensées.

Hein... Mais non qu'j'ai pas chaud ! Pfutt une syncope quelle idée ! Tu m'prends pour une pouliche de luxe ou quoi?! Tu crois qu'les filles com' nous, ca peut s'permettre de faire des malaises toi...?! Nannnn , nous on est des rocs, pas l'temps pour s'laisser aller à la pamoison !

Gnarf, elle dit ça mais y'a pas si longtemps, elle l'était presque dans la pamoison. Faut dire que si elle avait été maîtresse des évènements au début, elle avait eu plus de mal à garder les rennes à la fin de la grande scène la Fauve. Dé diou, elle aurait pas cru sous ses airs ballots mais il savait toucher les femmes le Serra, ouai il était pas aussi lourdeau qu'elle l'aurait cru de prime abord. Elle avait pourtant tout fait pour garder la main, elle avait retrouvé ses habitudes: toujours elle qui proposait, ça évitait de faire des choses qui la répugnait ou du moins qui la répugnait encore plus...

Se déshabiller, l'inviter à en faire de meme. Au début, elle voulait juste le laisser à poil dans le couloir et rameuter la troupe pour qu'ils se paient sa tête mais elle avait changé d'avis en voyant le jupon rouge qu'elle avait rapporté de Toulouse pour la bohémienne . Bon sang si elle arrivait à lui faire enfiler ça et arrivait à le flanquer à la porte de la chambre ainsi vétu, la grotte en ferait des gorges chaudes durant des mois !

Ni une ni deux, la belle avait redoublé d'ardeur pour le convaincre, parlant de fantasme inavoué... Au fond, elle n'avait jamais vraiment cru que ça puisse marcher mais elle avait quand meme tenté sa chance et puis... Bah oui autant avouer que ca faisait durer le jeu encore un peu plus et qu'elle avait pas craché contre un peu plus d'émotions la rouquine !

Jetant un regard sous le manteau à la Dévouée, la Fauve serre les lèvres.

Bon sang quelle honte! Et la Dévouée qui était arrivée au moment même ou les deux accolytes s'étaient cassés la figure, empétrés dans les replis du jupon. Elle en chemise assise, jambes écartées, sur le dos du Serra, complètement immobilisé par le tas de tissus. Pour sur qu'elle était mal tombée la guigne, elle les avait vite ramennés à la réalité.

La Fauve avait à peine maugrée quelques excuses en finissant de réduire le vêtement en pièces et avait déguerpi sans demander son reste. Depuis les deux compagnons ne s'adressaient presque plus la parole et s'évitaient avec soin: le Serra avait toujours un drole d'air quand il la regardait: était-il furieux? Blessé? Comment savoir ... En tout cas, elle lui demanderait pas, ça c'était certain. Mieux valait prendre un peu de distance, et pour ça l'encapuchonné arrivait à point ! Une ballade de quelques jours sur un noeud serait un très bon exutoire et un peu de distance ne leur ferait surement pas de mal...


Parlant assez haut pour qu'il l'entende, elle lanca à La dévouée:

Humm Ah ! Au fait... j'vais prendre l'air un jour ou deux avec un collègue, voir si j'peux remplir un peu plus ma bourse hein... J's'rai pas absente bien longtemps, juste le temps de voir si y a de beaux morceaux dans le coin !

La voix n'est pas très assurée , elle le sent et ça l'ennerve. Pourquoi s'inquiéter ainsi?! Humm serait ce parce que c'était la première fois depuis des mois qu'elle ne voyagerait pas avec lui...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4748
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Mer 27 Oct 2010, 09:38

Bah écoute si tu veux aller prendre l’air vas-y hein…
 
Mais qu’est-ce qu’elle regardait en coin avec autant d’insistance ? La Dévouée se pencha un peu sur le côté apercevant derrière la brigande Serrallonga en train de se pochtronner au bar.
 
Un regard vers le Vieux.
Un regard vers la Rousse.
 
Gni… Non… Arf… Ses yeux ! Ses yeux brûlaient encore !
 
Dans son esprit noyé sous un litron de picole les souvenirs affluèrent, ceux d’un soir où elle avait retrouvé Fauve et Serra, cul par-dessus tête, emmitouflés dans un jupon rouge : cauchemardesque ! Mais qu’est-ce qui lui avait pris de partir à la traque « au chanteur » en petite culotte et chemisette dans ce couloir glacial ? Pourquoi sa main avait ouvert cette porte pourtant si bien fermée ? Pourquoi le Très Haut lui en voulait-il de la sorte ? Comment son idole avait pu se laisser enfiler un jupon ?
 
Un jupon !
 
La jeune femme bougonna à l’éveil de cette anecdote et tapa le plat de la main sur la table. Franchement il fallait qu’elle en découse avec Fauve pour savoir ce qu’elle comptait faire à Serra. Non vraiment on ne toucherait pas à SON idole aussi facilement ! Foi de Dévouée !

 
Hum… Euh… Dis… De son index sale la gamine faisait le tour de son verre d’un air faussement pensif.
 
Tu sais… Quand je vous… Toi et… Toujours sans regarder Fauve dans les yeux elle montra Serra du menton. Puis elle soupira, se décida à la fixer et s’exclama d’un seul tenant.
 
J’te jure que ça me fait rien si t’es amourachée de ce poivrot ! J’suis même pas vraiment attirée par lui hein ! Enfin pas comme toi quand tu l’as mis dans ton lit si tu vois ce que j’veux dire ! C’est juste que c’est un vrai modèle pour moi ! Il dit des choses si… tellement… très… euh… intelligentes ! Les yeux de la jeune femme se mirent à briller d’excitation. Puis il se bat avec tant de courage ! De force ! Il a un vrai charisme ! Et son chapeau ! Tu as vu son chapeau ?! Elle saisit le bras de Fauve et s’y accrocha avec force. Haaaaa ! J’adore son chapeau ! J’ai d’ailleurs l’intention d’acheter le même... Je lui ai même piqué une de ses plumes la dernière fois. Elle se mit à pouffer puis redevint sérieuse d’un coup. Non mais ça n’a rien à voir avec du vol hein… C’est comme pour sa chemise blanche : je lui ai juste emprunté hein ! Vas pas croire que je fais des trucs bizarres avec ses affaires.
 
Elle fit la grimace et fronça le nez.
 
J’suis pas une tapée du ciboulot !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Jeu 28 Oct 2010, 15:30

Et voilà ! Fallait bien qu'on en arrive là au final, la rousse aurait du se douter que la gamine ne laisserait pas tomber aussi facilement! Elle était tellement toquée du Vieux, faut dire... Bizarre quand même cette adoration sans bornes!

Bon sang, et dire qu'à trente ans passés, elle en était réduite à devoir se justifier devant une morveuse bourrée et fêlée! Pour sur que si elle niait encore, elle allait passer pour une midinette incapable d'assumer et la gamine ne croirait jamais à ses explications. D'ailleurs qui croirait à leurs explications hein... même elle avait du mal à y voir clair dans cette histoire!

Bon trouver un bon scénario, voilà la chose à faire... tenter d'endiguer le rouge qui lui montait au visage et garder un minimum de dignité! Humm s'accrocher à un peu de dignité oui, voilà ce qu'il fallait faire. En quelques secondes,le temps d'avaler une bonne rasade, la rousse trouva le personnage parfait pour jouer le rôle qu'elle voulait tenir! Oui elle serait parfaite la vieille catin que plus rien ne pouvait surprendre et elle l'avait déjà jouée des dizaines de fois quand les choses devenaient compliquées au bordel.

Le changement s'opère en quelques secondes, un port de tête plus droit, des gestes plus souples et graciles, le regard qui semble se perdre dans le vague et le petit rictus désabusé au bord des lèvres. Ça y est elle est l'autre, la scène peut commencer.


Elle se penche en douceur sur la gamine et lui prend la main d'un air contrit puis se lance.

Humm je sais que tu apprécies beaucoup Serra, ma belle et ça me fait mal au cœur de devoir te décevoir mais... Tu sais il n'est qu'un homme... Et les hommes ont parfois quelques, comment dire... elle semble chercher ses mots alors qu'elle sait très bien ce qu'elle va dire. Ils ont quelques préférences oui voilà des préférences. Tu sais, un homme peut être excité par des maigres, des grosses, des grandes, des moches et même par des vieilles! Il peut aimer être soumis, d'autres préfèrent diriger les opérations et certains ben... certains aiment parfois se mettre à la place des femmes pendant l'acte, interchanger un peu les rôles . Humm euh.... tu vois ce que je veux dire...?

Elle laisse un peu de temps à la gamine pour digérer l'information mais enchaine avant qu'elle ne puisse répondre quoi que ce soit.

Tu sais, çà fait pas d'eux des hommes mauvais ou à fuir... Ça fait même pas d'eux des mauvais amants! Mais voilà ils sont comme ça...

Un raclement de gorge en priant que le ciel ne lui tombe pas sur la tête pour son énormité et elle conclue dans un souffle.

Je vais pas te mentir et faire honte à ton intelligence, tu mérites de connaître la vérité. Le Serra et moi, on s'est amusé cette nuit là d'accord, c'était la première fois qu'on s'amusait comme ça . Je... tu sais on est très proches tous les deux, on partage nos vie depuis pas mal de temps maintenant même si il ose rien te dire, je sais que ça le gène beaucoup que tu nous ais surpris. Il prendrait mal que toute cette histoire soit connue de tout le monde! Les hommes ont leur fierté...
Et puis tu sais comment c'est, un soir de beuverie, de solitude et de désir... deux corps qui se cherchent sans se faire de promesse et la certitude que rien ne sortira jamais de la chambre... Mais voilà tu es arrivée et.. euh et je crois vraiment que tu devrais oublier tout ça... Pour notre bien être à tous, efface le de ton esprit et si tu n'y arrives pas ben n'en parle au moins à personne
.

La rousse était pas peu fière de son petit discours, si son plan marchait , elle n'entendrait plus jamais parler de l'histoire et pourrait garder un peu de dignité. Bon d'accord elle passait pour avoir des lubies bizarres mais au final elle préférait cela que de passer pour la nigaude de service pas fichue d'aller jusqu'au bout de sa vengeance! Et le Serra dans tout ça...? Ben de toute façon, c'était tellement énorme que la petite n'irait jamais lui en parler , il ne pouvait souffrir de ce qu'il ignorait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Jeu 28 Oct 2010, 17:48

Pas moyen de se concentrer tranquillement sur son picrate. Même si le son de la taverne couvrait les discussions en cours, Serra pouvait sentir les regards lancés régulièrement vers lui par les deux donzelles... *Nouvelle rasade envoyée directement dans le gosier* Il ne voulait pas y penser mais il fallait bien admettre qu'il y avait de grandes probabilités pour qu'elles parlent de lui... et peut-être même de cette fameuse nuit !! Ca ne pouvait être que ça! Entre la première qui lui avait joué un sale tour et l'autre qui en avait été témoin par accident... Encore que... Et si ce n'était pas un accident !! Et si... et si la Fauve avait dit à La Dévouée de passer justement à ce moment là !! *Nouvelle rasade*

Nooon pas possible.. La Fauve avait eu l'air aussi gênée qu'une pucelle surprise en pleine découverte des joies du coït... Qu'elle ait eu l'intention de se jouer de lui, c'était un fait certain. Maintenant, il fallait savoir ce qu'elle était disait justement à La Dévouée. *Encore une rasade et le Serra se lève pour se diriger, non sans manquer de trébucher sur une saloperie de chopine qui trainait là alors qu'on lui avait rien demandé... Non mais. Un coup de pied plus tard dans le récipient en question et il continuait sa progression vers l'autre bout du comptoir, son pinard à la main.


Alors les donzelles... On s'amuse ?

Une idée lui traversa l'esprit embrumé par l'alcool. Une idée qui pourrait lui assurer de sauver le peu d'honneur qu'il pouvait de cette mésaventure et de retourner la situation contre La Fauve.

Au fait La Dévouée, tu tombes bien tiens... Bon pour faire rapide, la Fauve là... Bah ça va pas fort... Non non ne dis rien va, dit-il en plaçant un doigt sur les lèvres de cette dernière. Tu voulais que je t'aide alors c'est ce que je vais faire.

L'hisoire c'est que la Fauve donc, bah elle sait plus trop où elle en est. Elle voulait rien te dire mais elle en pince pour toi. Bon jusque là, pourquoi pas. Mais comme elle ne se l'avoue pas complètement ... D'ailleurs elle va surement protester... Et bah du coup, je me suis fait embarquer dans un jeu pour l'aider à comprendre que finalement... c'était les femmes qui l'attiraient et ... notamment toi !


Sans laisser le temps à la Fauve d'intervenir, Serra continue dans un même souffle.

Du coup, moi je veux bien aider tant que je peux mais y'a certaines limites... Et je pense que si tu portes un jupon rouge, elle finira par comprendre complètement ce qu'elle essaye de nier. Moi je peux plus rien pour elle...


Nouvelle rasade avec un léger sourire en coin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   Jeu 28 Oct 2010, 18:32

La fauve a senti le danger avant même d'entendre sa voix, il est tout près mais a t-il entendu ce qu'elle vient de dire... Oh madre de dios,c'est encore pire que ce qu'elle pouvait s'imaginer! Le scélérat, l'enflure, le raclure, elle va le tuer oui c'est certain maintenant , elle va le tuer ! Et l'autre gamine qui le regarde la bouche grande ouverte... Bon sang, elle bave tellement devant lui qu'elle est fichue de le croire!
Elle, aimer les femmes ! Mais où avait-il bien pu trouver une idée pareille?! Bon c'est vrai qu'elle portait pas les hommes dans son cœur et qu'elle avait eu peu voire pas du tout de relations qui n'étaient pas contraintes et forcées mais bon c'était pas le sujet d'abord!

Elle qui venait de se donner un mal de chien pour régler la situation, pour que chacun y trouve son compte sans que personne n'en souffre! Elle avait voulu lui éviter une humiliation si on y réfléchissait bien, il n'aurait jamais rien su de ses mensonges et aurait continué son petit bonhomme de chemin sans problème. Mais lui, le roublard, lui avait visiblement à cœur de la salir et de la compromettre dans toute la grotte! Elle en aurait pleuré si elle était pas aussi en colère. Au fond , il l'avait trahie …

Le doigt de l'homme était toujours tout contre sa bouche et elle retint l'envie infantile de le mordre jusqu'au sang. Ce genre de réaction n'arrangerait pas ses affaires et mettre encore plus d'eau à son moulin, la Fauve en avait parfaitement conscience. Hurler, crier au scandale, à l'injustice et au mensonge..? Bah à voir le sourire narquois du bougre, il n'attendait que cela pour la démolir davantage , pfutttt et dire qu'elle l'avait trouvé séduisant et attentionné à une époque. Mes fesses oui! Attentionné pour mieux vous poignarder dans le dos, voilà la technique du Serra !

Reprends toi Fauve, reprends toi! Ton personnage il ferait quoi hein..? Il ferait quoi..? Rester calme , oui rester calme et le prendre de haut, voilà ce qu'il fallait faire.

Reprenant calmement une respiration normale, elle tenta un sourire de circonstance, dédaigneux à souhait dont elle était plutôt fière au vu des battements effrénés de son cœur. Elle se leva et vint s'appuyer à l'épaule de l'homme dans une attitude désinvolte. Avec douceur, elle lui caressa la joue même si son cœur lui criait de la griffer au sang et elle lança avec toute la douceur dont elle était capable.



Serra mon chou... pas la peine de s'escrimer à inventer quelque chose va... j'ai déjà tout raconté à la petite! Chuttt... Elle posa, comme il l'avait fait un peu plus tôt, un doigt sur ses lèvres et continua calmement. Oui je sais que tu voulais pas en parler mais après tout, on a rien fait de mal et la petite comprend très bien ! Je suis désolée Serra, ça m'aurait pas dérangé de raconter que j'aime les femmes si ça pouvait te rassurer. Bon c'est pas très plausible mais j'aurai pu le jouer, j'ai le dos large et j'en suis pas à un racontar de plus sur mon compte mais là c'est trop tard... j'ai déjà tout dit...

Elle posa son bras sur son épaule, le frictionnant dans un geste qui pouvait passer pour une tendre intimité et ajouta suavement.

Écoute, c'est pas grave... on a perdu l'esprit une nuit et alors? A qui ça peut faire de mal puisqu'on était tous les deux consentants...? Ça regarde personne d'autre que nous après tout la façon dont on passe nos nuits !
N'embette pas la petite avec nos histoire Serra, je crois qu'elle en a assez pris dans les mirettes pour aujourd'hui hui la pauvre ! Regarde la, elle sait plus où elle en est, vraiment tu exagères avec tes bétises !


Voilà, elle pouvait pas faire mieux pour démolir les mensonge de ce sale rat! Avec un peu de chance, la Dévouée partirait en courant et il ne chercherait pas à en savoir davantage sur ce qu'elle avait raconté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP/IG] Eh ben moi une fois j’ai pissé par la fenêtre !
» [ RESOLU ] Faire disparaître un personnage + enlever un événement une fois fait
» eldars cette fois ci ! ^^
» Console coregrafx qui s'allume une fois sur deux
» IL ETAIT UNE FOIS L'ESPACE (Popy) 1981

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: