AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Guide du Receleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Le Guide du Receleur   Mar 10 Aoû 2010, 17:42

Le Guide du Receleur




Réalisé par Briseys, Joker et Satyne




I/ Qu’est-ce que le recel ?


Le recel est le fait d’acheter de la marchandise volée en grande quantité et à petit prix, puis de la revendre à un bon prix sur les marchés des villages. Le recel est une activité non déclarée qui n’est pas pour autant illégale dans le monde des RR, mais à ce jour aucune loi ne l’interdit.


II/ Le recel, In Game et Rôle Play :

Le recel n’est pas un métier IG des Royaumes Renaissants, il va plutôt s'apprécier de façon RP. Cependant, certaines fonctions IG sont nécessaires à la mise en place de ce RP, elles permettent au receleur de maintenir un lien entre IG et RP, il s'agit du marché, des tavernes et des mandats.


III/ Le receleur et les brigands :


Le receleur est avant tout un commerçant, que l’on peut qualifier sans mal d’opportuniste, son but premier étant de faire des bénéfices.  Il n'est pas à proprement parler un « hors-la-loi » comme la justice veut bien l'entendre le plus souvent. Malgré cela, il est important de préciser ici la place qu'il peut avoir au sein d'un groupe de brigands.
Un receleur fournisseur d'un groupe de brigands, peut facilement les débarrasser de leurs marchandises encombrantes d'un seul coup. Ainsi, s’il est difficile de vendre 15 épées de manière légale à un prix raisonnable, il est très facile de vendre le tout à un receleur. De ce fait, au lieu de vendre quinze épées à 180 écus l’unité en trois semaines ou plus, le receleur rachètera le tout 2 500 écus en vingt secondes. C'est donc un procédé avantageux pour les brigands comme pour le receleur. Il existe également des marchandises invendables sur les marchés, comme les pierres par exemple, dont la vente attire forcément l'attention. Le receleur peut les racheter à très bas prix aux brigands et les revendre plus tard à un duché/comté. Il sera mieux placer que les brigands pour effectuer ce genre de transaction.
Nous pouvons en conclure que le receleur a un rôle de commerçant, mais qu'il épaule avec brio tout groupe de brigands.


IV/ Le receleur et la justice :

Comme dit plus haut, il n’existe aucune loi concrète contre le recel, cependant il en existe une qui sanctionne le profit sur des ventes, et cela dans tous les duchés et comtés des Royaumes : la spéculation.

Il s'agit alors d’acheter des marchandises à un prix donné afin de les revendre à un prix supérieur au prix d’achat. Cette spéculation entraine l'inflation du marché, ce qui est nuisible à l’économie d'un village/comté/duché. Elle est passible d’une mise en accusation pour « trouble à l’ordre public », ainsi que d’une peine maximale de 200 écus assortie d'un jour de prison dans la majorité des territoires des Royaumes. (Il faut toute fois que la justice puisse avoir la preuve que le receleur fasse de la spéculation pour qu'il y ait une mise en accusation).

Exemple de spéculation :
Si le receleur achète à un brigand dix épées à 160 écus, puis qu’il les revend à 175 écus l’unité sur un marché et que l'on trouve la preuve de l’achat suivi de la vente, alors le procès est envisageable.
La preuve vient souvent des policiers sillonnant le marché et achetant les produits à bas prix qui traineraient.

Lors d'un procès, un receleur peut utiliser comme alibi le fait qu'il soit un marchant ambulant venant d'un Comté/Duché voisin et que la marchandise est parfaitement légale.


V/ Le receleur et les gens de bien :

Le receleur ne doit pas être un marginal ou un exclu de la société des gens de bien. Puisque ce sont ces derniers, pour la plupart, qui lui rachètent ses marchandises et lui permettent de vivre confortablement.
Il faut donc, en bon receleur, savoir nouer des liens avec des personnes clés du comté/duché où vous décidez de vous établir (des maires, des nobles, des conseilleurs, et autres personnes populaires ou influentes dans le duché/comté). Pour ce faire il n’y a pas de secret : il faut parler avec eux régulièrement et savoir se vendre. En effet, il est primordial de faire de la propagande autour de son affaire dans certains endroits stratégiques en affichant vos prix et en faisant le premier pas vers les mairies ou les dirigeants régionaux. Il en va de votre clientèle, car plus vous leurs serez indispensable, plus vous recevrez protection et aide en cas de litige. Il est aussi vivement conseiller de fréquenter les tavernes, là, en toute courtoisie vous pourrez vous mêler des affaires du villages et payer des choppes pour vous attirer les amitiés des villageois.


VI/ Le receleur et ses débuts :

Pour bien commencer, je préconise (conseil du Joker) d’avoir au moins 400 écus et une taverne. Il faut effectivement un minimum de fond pour pouvoir racheter des marchandises. D'ailleurs, pour commencer, mieux vaut se cantonner à la nourriture comme le pain, le maïs et la viande. La taverne, quant à elle, permet d'éviter les accusation pour spéculation : en mettant en place des menus à base de vos marchandises vous n'avez pas à passer par le marché pour liquider les excédents de votre stock, évidement cette façon d'écouler les denrées est plus longue. La taverne est aussi un endroit où de nombreux liens sociaux se tissent.
Il vaut mieux éviter d’être trop gourmand à vos débuts et laisser faire les choses à un rythme normal en rachetant des miches de pain à 4,50 écus, voir 5, et en les revendant à 5,50 écus. Vous gagnerez progressivement 50, 100, puis 300 écus etc.

Il faut savoir trouver un compromis sans se laisser marcher sur les pieds et toujours garder à l'esprit que c'est le receleur qui rend le service et non le client, par conséquent c'est le receleur qui décide de ce qui doit être fait.


VII/ Le receleur et la réussite :

Quand votre affaire commence à prendre de l’envergure (et que vous avez assez d’argent – au moins 2 000 écus -) deux choix s’offrent à vous :

1- Vous pouvez quitter votre ville pour partir à la conquête d’autres horizons. Dés lors vous devez gérer votre vie comme une entreprise. Acheter tous types de marchandises aux brigands est alors fortement conseillé, ainsi vous gagnerez très vite de quoi multiplier votre fond de départ (soit des milliers d'écus). Il vous faut aussi traiter avec les duchés/comtés et les mairies. Effectivement, depuis quelques temps les marchandises pour les niveaux 4 (jambon, vin, tonnelet, céramique...) en plus d'être prisées par ces derniers, le sont aussi par les municipalités, cela peut-être une bonne idée de parcourir les royaumes en récoltant ces denrées afin de les revendre au prix fort chez le voisin. Vous pouvez également être un receleur ambulant, voyager par exemple avec une troupe de brigands qui réalise plusieurs pillages, et leurs acheter les marchandises qu’ils ne veulent pas après la prise d’un château (le bois, le fer et les pierres sont des marchandises qui intéressent rarement les brigands au contraire des dirigeants de duché/comté). Attention cependant: voyager dans les Royaumes est aussi le risque de se faire racketter par un brigand et de tout perdre ! Retour à la case départ…

2- Vous pouvez rester cantonner dans votre village et faire prospérer votre affaire avec vos petites habitudes.


VIII/ Où bien receler ?

Aucun lieu de prédilection n’est préconisé pour s’établir en tant que receleur, il est tout de même conseiller de s’installer là où vous avez un maximum de contacts, que se soit en tant que fournisseur de brigands ou de villageois lambdas.

PS : S’installer au centre des Royaumes peut avoir son utilité afin d'avoir un potentiel de fournisseurs plus large et ce à courte distance.


VIV/ Le receleur et le danger :

Receleur est un métier à risque. Il est amené à se promener en général avec un minimum de 2 000 écus et souvent l’équivalent en marchandise, ce qui fait de lui une proie de choix pour des brigands.  Il faut donc qu'il soit fort, voir qu'il voyage en groupe, et aussi qu'il soit charismatique. En effet, plus le receleur à de charisme, plus il a de chance d’être le premier à acheter les marchandises à bas prix mises sur le marché par ses connaissances. (Si quelqu’un vient à les récupérer avant lui, cette personne pourrait établir des preuves de spéculation.)


X/ Comment trouver des fournisseurs et clients ?

Les meilleurs fournisseurs d'un receleur restent les brigands, et l'endroit par excellence pour rencontrer ces derniers est : La Grotte des Joyeux Brigands (http://lgjb.fr-bb.com/forum.htm). Là-bas, en se faisant une bonne réputation, le receleur pourra y faire connaître son commerce et gagnera de nombreux amis grossistes.

Quant aux clients, ils ne sont autres que les villageois lambdas, les nobles ou encore les membres d'un conseil d'un comté/duché. Pour prendre contact avec eux : rien de mieux que le zèle !
L'astuce du Joker célèbre receleur de Provence :
Bien avant de passer par le comté/duché qui vous intéresse (environ une semaine avant par exemple) il faut envoyer un courrier de ce genre à un des membres du conseil.

« Bien à vous messire/dame,
Je me présente à vous : « machinchouette ». Par cette présente je me permet de vous faire savoir que je compte traverser votre charmante région d’ici une semaine. J'aimerais savoir s’il m'est nécessaire de demander un laisser-passer pour cette occasion, ou bien un droit de séjourner.
Je vous remercie par avance pour votre réponse,
et vous prie d'accepter mes salutations distinguées.
Machinchouette ».

Une fois que le gars répond, il faut lui dire que vous avez un surplus de marchandises à vendre (mettons 100 miches de pain), que vous ne courez pas après l’argent et que vous vous proposez de le vendre au comté/duché pour 200 écus (ça vous fait perdre un peu d’argent mais vous aurez un contact et les bonnes grâces du comté/duché). Après, libre à vous de faire jouer votre savoir faire pour garder ce contact et finir par côtoyer aussi souvent que faire ce peut l’élite des comtés/duchés.

Pensez également à fréquenter les tavernes et la halle du village où réside votre commerce. Puis Le quartier des Halles et Les Galeries LaFayotte de Paris (forum secondaire dans la section Les Royaumes Renaissants : Role-Playing). Vous aurez alors la possibilité d’y installer une échoppe de recel offrant une clientèle bourgeoise aisée et vendre toute sorte de marchandise en toute discrétion (échoppe créée de façon RP pour le RP seulement). Une bonne réputation est le garant d'un commerce durable !


XI/ Le receleur et la conclusion :

En conclusion nous pouvons retenir que le receleur doit avoir un sens du commerce aiguisé et être sociable. Il est important d’avoir beaucoup de connaissances dans les deux camps et surtout un capital de départ.


XII/ Une petite notion d’économie qui peut être utile… :


Ce qui détermine la valeur d’un objet c’est sa rareté, ainsi, le receleur malin vendra ses marchandises au compte gouttes pour récolter un maximum d’argent (il faut jouer sur l'offre et la demande en faisant de son client quelqu'un de prêt à dépenser beaucoup d'écus). Il est aussi conseillé de s'informer régulièrement sur la valeur des marchandises à votre disposition dans le comté/duché où vous travaillez, pour cela rendez-vous à l'agence de presse « KAP » où il vous suffira ensuite de choisir quelques options pour connaître les valeurs marchandes. (http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php).



Nous tenons à remercier : LJD Cymoril, Maitre_aupyl et Jaccot, pour leurs précieuses informations.
Pour toute idée d'amélioration veuillez contacter Satyne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Le Guide du Receleur   Mar 10 Aoû 2010, 18:04

[b][center][size=24]Le Guide du Receleur[/size]

[img]http://www.spirou.peuleux.fr/albums/38_jeunesse/b_faussaire/faussaire.gif[/img]
Réalisé par Briseys et Joker.
Corrigé par Satyne.
[/center]


[u]
I/ Qu’est-ce que le recel ?[/u]

Le recel est le fait d’acheter de la marchandise volée en grande quantité et à petit prix, puis de la revendre à un bon prix sur les marchés des villages. Le recel est une activité non déclarée qui n’est pas pour autant illégale dans le monde des RR, mais à ce jour aucune loi ne l’interdit.


[u]II/ Le recel, In Game et Rôle Play :[/u]

Le recel n’est pas un métier IG des Royaumes Renaissants, il va plutôt s'apprécier de façon RP. Cependant, certaines fonctions IG sont nécessaires à la mise en place de ce RP, elles permettent au receleur de maintenir un lien entre IG et RP, il s'agit du marché, des tavernes et des mandats.

[u]
III/ Le receleur et les brigands :[/u]

Le receleur est avant tout un commerçant, que l’on peut qualifier sans mal d’opportuniste, son but premier étant de faire des bénéfices. Il n'est pas à proprement parler un « hors-la-loi » comme la justice veut bien l'entendre le plus souvent. Malgré cela, il est important de préciser ici la place qu'il peut avoir au sein d'un groupe de brigands.
Un receleur fournisseur d'un groupe de brigands, peut facilement les débarrasser de leurs marchandises encombrantes d'un seul coup. Ainsi, s’il est difficile de vendre 15 épées de manière légale à un prix raisonnable, il est très facile de vendre le tout à un receleur. De ce fait, au lieu de vendre quinze épées à 180 écus l’unité en trois semaines ou plus, le receleur rachètera le tout 2 500 écus en vingt secondes. C'est donc un procédé avantageux pour les brigands comme pour le receleur. Il existe également des marchandises invendables sur les marchés, comme les pierres par exemple, dont la vente attire forcément l'attention. Le receleur peut les racheter à très bas prix aux brigands et les revendre plus tard à un duché/comté. Il sera mieux placer que les brigands pour effectuer ce genre de transaction.
Nous pouvons en conclure que le receleur a un rôle de commerçant, mais qu'il épaule avec brio tout groupe de brigands.


[u]IV/ Le receleur et la justice :[/u]

Comme dit plus haut, il n’existe aucune loi concrète contre le recel, cependant il en existe une qui sanctionne le profit sur des ventes, et cela dans tous les duchés et comtés des Royaumes : la spéculation.

Il s'agit alors d’acheter des marchandises à un prix donné afin de les revendre à un prix supérieur au prix d’achat. Cette spéculation entraine l'inflation du marché, ce qui est nuisible à l’économie d'un village/comté/duché. Elle est passible d’une mise en accusation pour « trouble à l’ordre public », ainsi que d’une peine maximale de 200 écus assortie d'un jour de prison dans la majorité des territoires des Royaumes. (Il faut toute fois que la justice puisse avoir la preuve que le receleur fasse de la spéculation pour qu'il y ait une mise en accusation).

Exemple de spéculation :
Si le receleur achète à un brigand dix épées à 160 écus, puis qu’il les revend à 175 écus l’unité sur un marché et que l'on trouve la preuve de l’achat suivi de la vente, alors le procès est envisageable.
La preuve vient souvent des policiers sillonnant le marché et achetant les produits à bas prix qui traineraient.

Lors d'un procès, un receleur peut utiliser comme alibi le fait qu'il soit un marchant ambulant venant d'un Comté/Duché voisin et que la marchandise est parfaitement légale.


[u]V/ Le receleur et les gens de bien :[/u]

Le receleur ne doit pas être un marginal ou un exclu de la société des gens de bien. Puisque ce sont ces derniers, pour la plupart, qui lui rachètent ses marchandises et lui permettent de vivre confortablement.
Il faut donc, en bon receleur, savoir nouer des liens avec des personnes clés du comté/duché où vous décidez de vous établir (des maires, des nobles, des conseilleurs, et autres personnes populaires ou influentes dans le duché/comté). Pour ce faire il n’y a pas de secret : il faut parler avec eux régulièrement et savoir se vendre. En effet, il est primordial de faire de la propagande autour de son affaire dans certains endroits stratégiques en affichant vos prix et en faisant le premier pas vers les mairies ou les dirigeants régionaux. Il en va de votre clientèle, car plus vous leurs serez indispensable, plus vous recevrez protection et aide en cas de litige. Il est aussi vivement conseiller de fréquenter les tavernes, là, en toute courtoisie vous pourrez vous mêler des affaires du villages et payer des choppes pour vous attirer les amitiés des villageois.


[u]VI/ Le receleur et ses débuts :[/u]

Pour bien commencer, je préconise (conseil du Joker) d’avoir au moins 400 écus et une taverne. Il faut effectivement un minimum de fond pour pouvoir racheter des marchandises. D'ailleurs, pour commencer, mieux vaut se cantonner à la nourriture comme le pain, le maïs et la viande. La taverne, quant à elle, permet d'éviter les accusation pour spéculation : en mettant en place des menus à base de vos marchandises vous n'avez pas à passer par le marché pour liquider les excédents de votre stock, évidement cette façon d'écouler les denrées est plus longue. La taverne est aussi un endroit où de nombreux liens sociaux se tissent.
Il vaut mieux éviter d’être trop gourmand à vos débuts et laisser faire les choses à un rythme normal en rachetant des miches de pain à 4,50 écus, voir 5, et en les revendant à 5,50 écus. Vous gagnerez progressivement 50, 100, puis 300 écus etc.

Il faut savoir trouver un compromis sans se laisser marcher sur les pieds et toujours garder à l'esprit que c'est le receleur qui rend le service et non le client, par conséquent c'est le receleur qui décide de ce qui doit être fait.


[u]VII/ Le receleur et la réussite :
[/u]
Quand votre affaire commence à prendre de l’envergure (et que vous avez assez d’argent – au moins 2 000 écus -) deux choix s’offrent à vous :

1- Vous pouvez quitter votre ville pour partir à la conquête d’autres horizons. Dés lors vous devez gérer votre vie comme une entreprise. Acheter tous types de marchandises aux brigands est alors fortement conseillé, ainsi vous gagnerez très vite de quoi multiplier votre fond de départ (soit des milliers d'écus). Il vous faut aussi traiter avec les duchés/comtés et les mairies. Effectivement, depuis quelques temps les marchandises pour les niveaux 4 (jambon, vin, tonnelet, céramique...) en plus d'être prisées par ces derniers, le sont aussi par les municipalités, cela peut-être une bonne idée de parcourir les royaumes en récoltant ces denrées afin de les revendre au prix fort chez le voisin. Vous pouvez également être un receleur ambulant, voyager par exemple avec une troupe de brigands qui réalise plusieurs pillages, et leurs acheter les marchandises qu’ils ne veulent pas après la prise d’un château (le bois, le fer et les pierres sont des marchandises qui intéressent rarement les brigands au contraire des dirigeants de duché/comté). Attention cependant: voyager dans les Royaumes est aussi le risque de se faire racketter par un brigand et de tout perdre ! Retour à la case départ…

2- Vous pouvez rester cantonner dans votre village et faire prospérer votre affaire avec vos petites habitudes.


[u]VIII/ Où bien receler ?
[/u]
Aucun lieu de prédilection n’est préconisé pour s’établir en tant que receleur, il est tout de même conseiller de s’installer là où vous avez un maximum de contacts, que se soit en tant que fournisseur de brigands ou de villageois lambdas.

PS : S’installer au centre des Royaumes peut avoir son utilité afin d'avoir un potentiel de fournisseurs plus large et ce à courte distance.


[u]VIV/ Le receleur et le danger :[/u]

Receleur est un métier à risque. Il est amené à se promener en général avec un minimum de 2 000 écus et souvent l’équivalent en marchandise, ce qui fait de lui une proie de choix pour des brigands. Il faut donc qu'il soit fort, voir qu'il voyage en groupe, et aussi qu'il soit charismatique. En effet, plus le receleur à de charisme, plus il a de chance d’être le premier à acheter les marchandises à bas prix mises sur le marché par ses connaissances. (Si quelqu’un vient à les récupérer avant lui, cette personne pourrait établir des preuves de spéculation.)


[u]X/ Comment trouver des fournisseurs et clients ?[/u]

Les meilleurs fournisseurs d'un receleur restent les brigands, et l'endroit par excellence pour rencontrer ces derniers est : La Grotte des Joyeux Brigands (http://lgjb.fr-bb.com/forum.htm). Là-bas, en se faisant une bonne réputation, le receleur pourra y faire connaître son commerce et gagnera de nombreux amis grossistes.

Quant aux clients, ils ne sont autres que les villageois lambdas, les nobles ou encore les membres d'un conseil d'un comté/duché. Pour prendre contact avec eux : rien de mieux que le zèle !
L'astuce du Joker célèbre receleur de Provence :
Bien avant de passer par le comté/duché qui vous intéresse (environ une semaine avant par exemple) il faut envoyer un courrier de ce genre à un des membres du conseil.

« Bien à vous messire/dame,
Je me présente à vous : « machinchouette ». Par cette présente je me permet de vous faire savoir que je compte traverser votre charmante région d’ici une semaine. J'aimerais savoir s’il m'est nécessaire de demander un laisser-passer pour cette occasion, ou bien un droit de séjourner.
Je vous remercie par avance pour votre réponse,
et vous prie d'accepter mes salutations distinguées.
Machinchouette ».

Une fois que le gars répond, il faut lui dire que vous avez un surplus de marchandises à vendre (mettons 100 miches de pain), que vous ne courez pas après l’argent et que vous vous proposez de le vendre au comté/duché pour 200 écus (ça vous fait perdre un peu d’argent mais vous aurez un contact et les bonnes grâces du comté/duché). Après, libre à vous de faire jouer votre savoir faire pour garder ce contact et finir par côtoyer aussi souvent que faire ce peut l’élite des comtés/duchés.

Pensez également à fréquenter les tavernes et la halle du village où réside votre commerce. Puis Le quartier des Halles et Les Galeries LaFayotte de Paris (forum secondaire dans la section Les Royaumes Renaissants : Role-Playing). Vous aurez alors la possibilité d’y installer une échoppe de recel offrant une clientèle bourgeoise aisée et vendre toute sorte de marchandise en toute discrétion (échoppe créée de façon RP pour le RP seulement). Une bonne réputation est le garant d'un commerce durable !


[u]XI/ Le receleur et la conclusion :[/u]

En conclusion nous pouvons retenir que le receleur doit avoir un sens du commerce aiguisé et être sociable. Il est important d’avoir beaucoup de connaissances dans les deux camps et surtout un capital de départ.

[u]
XII/ Une petite notion d’économie qui peut être utile… :[/u]

Ce qui détermine la valeur d’un objet c’est sa rareté, ainsi, le receleur malin vendra ses marchandises au compte gouttes pour récolter un maximum d’argent (il faut jouer sur l'offre et la demande en faisant de son client quelqu'un de prêt à dépenser beaucoup d'écus). Il est aussi conseillé de s'informer régulièrement sur la valeur des marchandises à votre disposition dans le comté/duché où vous travaillez, pour cela rendez-vous à l'agence de presse « KAP » où il vous suffira ensuite de choisir quelques options pour connaître les valeurs marchandes. (http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php).



[size=9]Nous tenons à remercier : LJD Cymoril, Maitre_aupyl et Jaccot, pour leurs précieuses informations.
Pour toute idée d'amélioration veuillez contacter Argantino.[/size][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Guide du Receleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Guide du Receleur
» [Guide] Donjon bulbes et sort de capture d'ames
» [RP] Guide de l'Eglise
» Guide : Les Haut-Faits gloire au héros
» Le guide du Vagabond (Niveaux 0)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [HRP] Comment Brigander ? :: La Bibliothèque-
Sauter vers: