AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] L'Auberge au Bon Brigand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Margot
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Dans l'ombre et le chaos !
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Jeu 23 Sep 2010, 20:38

Sacré descente, le bonhomme. Elle but à son tour , à petites gorgées, prenant le temps de savourer le précieux liquide qui lui réchauffait l'âme et le corps
Plutôt bon gars, finalement, lui avait payé une chope. Enfin , payé si on peut dire, lui avait juste servi une chope. Aucun bruit d'écus sur le comptoir.
Mais la bière était fraiche et gouteuse à souhait, c'était déjà ça ! La vie pouvait se faire belle parfois, tout d'un coup , comme ça...

Elle s'essuya la bouche du revers de la main, époussetta machinalement ses braies piquées de brindilles sèchées et poursuivit, détaillant l'homme sans vergogne. C'est qu'il avait encore de beaux restes le vieux !


- On m'appelle Margot. Tu viens d'Empire ? Moi, d'ma cambrousse natale. Rien à se mettre sous la dent par là bas, le comté est à terre, ça grouille de parvenus et de beau linge qui pensent juste à puiser dans les caisses.

Tout en parlant , elle ne quittait pas la porte des yeux. Elle avait appris à ne jamais baisser sa garde ni sa vigilance.

- Dis donc, pas grand monde ici ! c'est pas un bouge, c'est un cul de basse fosse ! C'est pas encore ce soir que l'prince charmant pouss'ra la porte pour m'enl'ver !

Repoussant d'un geste de la main, une mèche qui lui tombait sur les yeux, elle reporta son regard sur l'homme . Il avait pas l'air bien riche, pas besoin de perdre son temps à lui faire du charme. Mais il connaissait des nobles , il l'avait dit...

- T'en connais alors ? Il m'en faut un , vite fait. Ma bourse est plate, là !Et moi , les culs bénits, j'leur secoue le goupillon et .............................
Bon, tu m'comprends quoi , j'lai débarrasse de tout c'qui les gêne !
Alors, des noms, vite, morbleu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacraï d'Eirbal
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Luxeuil
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Ven 24 Sep 2010, 18:07

Pendant que la jeune femme buvait doucement, lui c'était déjà re servi une chope, décidément les longues routes ca donne soif.
Puis il vit ce regard, celui qui habituellement les dames lui lancent lorsqu'il se balade nu en Franche-Comté.Elle était entrain de le dévisager de la tête au pied.
Ca faisait toujours plaisir surtout qu'il était habillé pour une fois et que quelqu'un le regardait quand même.Il porta sa deuxième chope aux lèvres quand elle prit la parole.


Et bien Margot, ravi de te rencontrer enfin jusqu'à maintenant - il émit un petit rire - Je suis Sacraï, je viens de Franche-Comté.Et je pense qu'on va bien s'entendre vu comment tu parles de tout ces culs dorés comme tu les appelles, enfin je dois peut être le prendre pour moi aussi.
Tout des assoiffés de pouvoir qui pensent pouvoir faire ce qu'ils veulent, mais ca va changer d'ici peu!!!


La miss devait attendre du monde , elle ne cessait de regarder la porte peut être un compagnon ou un compagnon de route.Mais il n'était rien de tout ca il le comprit on l'entendant re prendre la parole.Au moins une personne qui avait de la conversation le voila qui était bien tombé.

Mais bon je vois que même chez les gens "malhonnêtes" la désertification sévit, c'est vraiment navrant faut rapidement trouver un remède a ce mal qui semble incurable.
Ce qui ne risque pas d'attirer nombres de princes charmant ma pauvre, que je te plains!!


La voila qui faisait sa coquette avec ses cheveux , il sourit , elle n'était pas si sauvage que cela et ca restait une femme avant tout.

Je côtoie les culs dorés tout les jours, j'en suis un moi même mais je me soigne!!!
Si tu me dis dans quel coin tu sévis je te donnerais bien quelques noms.
En attendant je me demande comment une ga... si jeune femme à pu se retrouver à en arriver la.
L'appel du risque et de l'aventure? La nécessité? L'obligation? Une entreprise familiale peut être?
Pour le moment je n'en ai connu que pour l'appât du gain, bien que ca m'arrange pour faire des affaires je préfère ceux qui se battent pour quelque chose de valable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Loup
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 3
Localisation : Derrière vous..
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 29 Sep 2010, 00:06

Fermes et ronds à la fois. Les petits culs ne manquaient pas dans ces endroits malfamés, mais les femmes y étaient moins farouches et dociles que les petites donzelles des campagnes boisées. Le Loup se perdait dans la contemplation de la beauté du corps féminin, dans la gestuelle de ces formes exquises qui se remuaient à chaque enjambée, et pour tout dire, ça ne le laissait pas indifférent. Après avoir pissé contre un tronc, sa promenade paradisiaque avait pour objectif de le conduire jusqu'à un bordel ou une auberge afin de se désaltérer. La vessie vidée, et le gosier sec, une bonne chope ne lui serait pas de refus.

Sur le chemin, la tranquillité régnait en maître. Paraît qu'à une ancienne époque, ce n'était pas comme ça, ça se remuait davantage dans les chaumières, mais le banditisme n'était plus ce qu'il était. Ça restait personnel, et ça se complaisait dans la radinerie. Le Pique se gratta l'entrejambe et poursuivit sa marche en direction d'une bâtisse qui semblait éclairée et où une enseigne se mouvait au grès du vent.

La porte s'ouvrit dans un grincement strident. Pour sûr, ça faisait un bail qu'elle n'avait pas été huilée. L'arme à la ceinture, et une main planquée dans le froc, il laissa son regard vagabonder. Pas grand monde, c'était aussi silencieux qu'un rat mort. Mais une conversation jaillit et vint effleurer son ouïe. Ses yeux se posèrent sur deux êtres, un homme et une gamine.


C'est aussi vide que la cervelle d'Armoire-à-rat.

Un crachat contre les planches et une marche hâtive vers les deux inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 20 Juil 2011, 00:39

Le pas boitant, la mine triste et pourtant il n’a pas grandement avancé dans l’âge. Ancien brigand, pillard, du temps du Parti Révolutionnaire, de la Horde Sanguinaire et des In Tenebris. Trahit autrefois par les siens, celui qui se fait nommer Tann’ s’est retrouvé derrière les barreaux.
Condamné à bien pire que la potence, il fut contraint de servir le Royaume pendant bien des années durant.
Travaillant dans les mines mais aussi à la construction de bâtisse pour des familles de nobles, subissant jour après jour, bon nombre de coups de fouet.
Il arriva au bout de sa peine interminable, toujours en vie mais dans un sale et triste état, quelques plaies légèrement ouvertes méritant des soins. Tann’ n’en a pas la force, il s’est mit en route pour le seul endroit sur terre qui lui est familier… la Grotte.

Ce repère de brigands et de malfrats, et c’est l’auberge au bon brigand qu’il rejoignit sans plus attendre. Cet endroit qu’il a découvert lui-même quelques années plus tôt et qu’il a remit à neuf.
Quand il fréquentait encore son frère et sa sœur, la famille de Memma mais ce n’est plus qu’un vague souvenir du passé maintenant.
Poussant donc la porte de l’auberge, il entre timidement, retirant son capuchon qui masquait son visage. Pas un bruit à l’intérieur, rien du tout.

Il connait bien les lieux et c’est sans aucune hésitation qu’il rejoint la grande salle sur sa gauche où il prend place à une table, empoignant déjà une chopine dans laquelle il trempa ses lèvres sèches.
Les souvenirs qui remontent, tout finit par revenir enfin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoko
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 20 Juil 2011, 11:04

Dieu sait pourquoi, la vie est ainsi faite que l'homme revient souvent à ses origines. C'était valable pour le Roux, comme pour d'autres. De l'ancienne époque, peu avaient survécu, mais il restait entre eux une sorte de respect mutuel. En tous cas, c'est ainsi que le rouquin voyait la chose. Et parmi ce petit nombre, peu pouvaient se targuer d'avoir marqué sa mémoire. Discret depuis maintenant un très long moment, on l'eut presque oublié dans la pénombre de l'auberge. Des instants bénis où Zoko, puisque c'est ainsi qu'il était nommé ici, savourait le calme entre les tempêtes.

Mais ce jour là, il se figea. Physionomiste, ce visage ne lui était pas inconnu. Non pas qu'ils aient fait les 400 coups ensemble, loin de là, mais cette famille là avait été décimée. A tel point que le Roux cru presque voir un revenant. Sauf que les revenants, ça picole pas. Celui-ci était donc bien vivant. Le Roux finit son absinthe, se redressa et se dirigea vers le "nouveau" venu. Sans demander permission, c'était pas vraiment son genre, il prit place à sa table, face à lui, sourire amusé sur ses lèvres.


Alors, on salue pas les Anciens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lespiques.forumdediscussions.com/forum
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 20 Juil 2011, 13:15

Les Royaumes sont peuplés de superstitions. Nous autres, voyageurs invétérés, rencontrons bon nombre de cultures et courants de pensées. Nous pourrions presque faire une liste de toutes les histoires fantastiques que l'on entend sur les chemins ou dans les rades que l'on fréquente. Les sorcières reviennent souvent dans ces récits mais il y a beaucoup d'autres créatures... et notamment les fantômes. Et Serra ne pensait pas ce matin en se levant qu'il en croiserait un ce jour même.

C'est en passant devant une salle maintenant bien calme qu'il entendit la voix de Zoko. Ni une ni deux, la perspective de boire un coup avec un autre vieux Gotteux l'incita à entrer le sourire aux lèvres. Mais celui-ci se transforma en une expression de stupéfaction... Après un temps pour se remettre de cette vision d'un supposé mort, Serra put enfin articuler.


- Tann ?? C'est.. bien toi ? ... Ha oui pardon, salut Zoko ! Nan mais faut dire qu'on... enfin je te croyais en train de jouer à la tarentelle avec Aristote.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tann'
Bandit international
Bandit international


Nombre de messages : 448
Age : 26
Localisation : Au bord d'un sentier, à l'ombre d'un pommier...
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 20 Juil 2011, 22:18

Tann' ne pensait pas vraiment que l'auberge au Bon Brigand accueillait encore quelques confrères mais il se trompait. Lui qui pensait à un retour au calme aux cotés des siens eu la surprise de voir un homme prendre place à sa table.
Un homme dont il n'avait pas le souvenir mais qui lui apparemment se rappelait bien du visage de Tann', autrefois un malfrat comme un autre mais qui reprendra un jour ou l'autre du service.


" Je me méfie du passé... pardonne moi mais je n'ai pas souvenir de ton nom. "

Ne voulant en aucun cas être désobligeant, il ne se souvenait vraiment pas de l'identité de cet homme mais ceci lui reviendra sans doute qui sait.

C'est alors qu'un autre visage bien plus connu aux yeux du jeune brigand fit son apparition dans la grande salle, un visage que Tann' ne pourra pas oublier, c'est certain même.
Face à tout un tas de questions, il se permit enfin d'y répondre.


" Et non, je suis bien là, vivant mais pas au meilleur de ma forme. "

Dit-il avec un léger sourire aux lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoko
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Ven 22 Juil 2011, 11:48

Voilà qui aurait pu redonner un sacré coup de vieux au Roux. Pourtant, il n'en fut pas surpris, pas certain lui même de la période à laquelle ils avaient pu se croiser. Probablement après que le Roux se soit rangé, pendant un long moment, et bien qu'il avait continué à traîner ses guêtres dans le coin, il s'était déjà fait beaucoup plus discret à l'époque. Les deux hommes ne s'étaient que peu cotoyés d'après ses souvenirs, et le Roux avait toujours su laisser trainer ses oreilles dans les recoins, sans trop se montrer. En somme, c'est qu'il avait plutôt bien fait son travail, et il s'en amusa plus qu'autre chose.

Ma foi, j'suis pas vraiment surpris... Disons qu'à l'époque j'avais une autre coupe de cheveux, et que mon but n'était pas non plus de me faire remarquer plus que ça. J'te connais peu, mais probablement un peu plus que toi tu ne me connais. Ton frère et ta soeur avaient mon respect, voilà pourquoi je tenais à te saluer.

Le Roux se redressa sur ses jambes, et avant de prendre congé, il se présenta tout de même.

Zoko, pour rafraichir ta mémoire. J'pense pas que tu m'aies connu sous un autre nom. J'trainais parfois avec Akeem, peut-être que ce nom te parlera plus. Si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas. C'est avec plaisir que j'aiderai un De Memma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lespiques.forumdediscussions.com/forum
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Ven 22 Juil 2011, 13:10

Serra eut un sourire en écoutant les deux compères. En effet, ces deux là avaient du se croiser pas mal de fois par ici mais il est vrai que l'apparence de Zoko avait quelque peu changé. Disons que dorénavant, il était moins camouflé en milieu rural mais beaucoup plus discret dans une taverne.

L'homme au chapeau prit place à la table alors que Zoko se levait.

- Tu nous quittes déjà ? Tu vas p'être chercher un portrait de toi à cette époque... D'ailleurs j'espère que tu en as fait un car ça serait dommage d'oublier une pareille coupe. Je sais pas ce que tu te mettais dans les cheveux mais... Enfin, ça donnait un style quoi.

Puis se tournant vers Tann' :
Allons allons Tann', pourquoi se méfier du passé. Et puis si tu te méfies, qu'est ce que tu fiches là vieux brigand ? Tu cherches un peu d'action ? Tu t'ennuies... Tiens d'ailleurs, faut que tu me racontes ce que tu as bien pu fabriquer pendant tout ce temps hein ! Ne me dis pas que c'est une histoire de donzelle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trackoul
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Sam 06 Aoû 2011, 18:47

Après un long moment inactif, il avait repris du service. Pour le moment, se refaire la main avait été sa seule occupation. Artiste, il rêvait de remonter sur les planches, et de jouer de nouvelles pièces. Jouer au ramponneau, ça va bien un moment, mais ça lasse. Au détour d'un chemin, une rencontre avec une épée l'avait forcé à prendre un peu de repos, encore. Il fulminait. L'homme entre d'un pas lourd, le visage fermé, il s'installe près d'un mur, et s'y adosse, pour avoir un bel angle de vue sur la taverne. Il se commande un repas consistant qu'il paye en écus sonnants. A croire que la main n'a pas été perdue. Ses seuls mots auront été brefs.

Salut. Une côte de bœuf et un pichet de bière fraîche.

Il écoute et observe, il n'a pas fait grand chose depuis longtemps, reprendre du service et se faire de nouvelles relations ne va pas être aisé. Lentement, il mange, tendu, il n'avait jamais mis les pieds ici, et il n'y connait personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La brune
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 10 Aoû 2011, 23:38

Y avait pas à dire. Elle avait le chic pour se pointer aux moments propices. Un espèce de don moisi. Un don dont personne ne voudrait hériter. Fallait dire aussi que l'autre n'avait pas vraiment l'air dans son assiette non plus . Un brin tendu peut-être ? Genre grave sur les nefs oui. C'était p'tête trompé d'auberge ? A cette pensée saugrenue, la Brune dut contenir un gloussement. Non non, décidément, il fallait le vouloir pour se retrouver dans ce trou à malfrats. Alors quoi ? Devait sûrement être sur un coup et manquer d'gars. Et une cavale, ça te perturbe ton homme ça, une cavale ? Elle se glissa en face de lui avec un naturel époustouflant. Bah ouais, elle était comme ça. Naturelle.
    « Tu me payes un coup à boire ? »
Qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trackoul
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Jeu 11 Aoû 2011, 22:26

Il dévisage la brune qui s'adresse à lui, et hoche la tête. De la tête au pied, il inspecte la donzelle, et fini par lui montrer une place en face de lui.

Assied-toi, tu vas pas boire debout.

Charmant à ses heures, on dirait que là, c'est justement pas la bonne heure, mais bon, au moins il l'envoie pas caguer la jeunette. Pour le numéro de charme, il faudra repasser plus tard. Pour le moment, un brin nerveux, il l'observe. Quiconque entre ici est un malfrat, donc même sous ses airs innocents, la biche cache certainement son jeu. Il fini par esquisser ce qui pourrait presque passer pour un sourire, ayant terminé son assiette.

Nouvelle ?

Yep ! il fait même la conversation ! Un véritable bavard. Au moins trois mots à la minute. Il faut croire qu'il est un peu sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La brune
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Jeu 11 Aoû 2011, 23:51

Elle se laissa toiser sans trop rechigner, bien que, l'espace d'un court instant, sa main la démangea affreusement. Qu'est c'qu'il cherchait, le frustré, à la reluquer d'la sorte ? Et si elle avait fait pareil hein, ça lui aurait plu peut-être ? Sauf qu'elle resta debout, penaude, à attendre sa réponse. Ses yeux, ses deux grands yeux à elle, ne frôlèrent qu'hâtivement son visage crispé. La Brune ravala les horribles sobriquets qu'elle eut subitement l'intention de lui cracher en pleine figure, et prit place.

Son assiettée avalée qu'elle n'avait eu son verre. Et son visage qu'à toiser.
    « Nouvelle ? »
Futé le frustré.
    « Aussi nouvelle que toi. T'as pas l'air bien, y a un problème ? »
Elle crut alors bon de lui sourire. Rassure toi petit escroc, la Brune ne s'en prend que rarement à moins honnête qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trackoul
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Sam 13 Aoû 2011, 18:09

« Aussi nouvelle que toi. T'as pas l'air bien, y a un problème ? »

Il étouffe un rire, dans une quinte de toux, pas le moment d'attirer les regards sur lui.

Non, aucun, je suis venu faire un tour pour rencontrer quelques personnes. Offrir mes services si c'était possible. Je profite d'un repos forcé pour voir ce que je vais faire de mon avenir. Et toi ?

L'homme est carré d'épaules, il regarde la petite jeune femme qui semble si fragile. Il la trouve un peu naïve, mais reste prudent. C'est qu'il semble se détendre, le brigand. Avec un hochement de tête, il avale sa bière et sert la donzelle.

Et toi ? Tu es seule ? Si tu cherches du monde, on pourrait en discuter en privé.

Il esquisse un sourire aimable, c'est qu'il semble vraiment se détendre.

T'inquiète, je cherche pas de compagnie féminine pour la nuit, j'ai de quoi me payer une catin si besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trackoul
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 24 Aoû 2011, 12:21

Il regarde la gosse, qui semble avoir perdu sa langue, et se lève.

J'ai à faire. Salut.

Court, concis, il n'apprécie pas les longues conversations, encore moins quand il se mange des vents pour le peu qu'il cause. L'homme se dirige vers la porte, qu'il ouvre de la main droite, gardant sa main gauche, la plus agile, disponible comme à chaque fois. Normal, pour un gaucher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Ven 02 Sep 2011, 12:39

Elle entre déterminée dans l'endroit glauque et sombre. Elle doit retrouver sa marraine, lui dire ce qui se passe là bas. L'endroit est dangereux, mais la Noiraude l'y a déjà emmené. Et puis de l'endroit, ou d'elle dans cet état, qui est le pire ? Le visage encore tout gonflé, la patte trainante, la peau pleine d’ecchymoses ; franchement, vu ce qu'elle vient de subir, ça serait difficile de faire pire. Et puis en venant icy, elle va prospecter ; pour mettre un duché à feu et à sang, faut du monde, beaucoup de monde. Quoique ... le duché est petit. Peut être reconnaitra t-elle des anciens phénomènes, comme le Serra, le Memma ou encore la descendance de Fée Bleue. Le Tann' est un peu fourbe mais ... en fait, ils le sont tous. Ne dit on pas qui ne tente rien, n'a rien ?!

TAVERNIER ! C'que t'as d'plus fort !

Ben ouais, elle gueule ! Une fille par ici ça s'écoute pas trop ; surtout quand elle est mal nourrie et arc en ciel des suites de la question ! Femelle, pauvre, maraude, et pas très connue ... ça fait pas beaucoup d'avantages pour qu'on se retourne sur elle. AU moins, elle est sûre qu'aucune maquerelle viendra pour la recruter. Avec un visage si tuméfié et un corps encore tout abîmé, ça fait pas payer le client ça !

Hé l'tenancier ! t'aurais pas vu la Fauve dans les parages ces temps ci ? Faut qu'j'ui parle ! et vite !

L'avantage dans ce genre d'endroit c'est que tout se sait très vite. Y en a bien un qui va la faire mander par missive, parce qu'elle, elle sait pas écrire. ça sera bien plus rapide que d'payer un scribe et d'aller au pigeonnier. Une bonne gueulante dans cet endroit, et c'est gagné !
Revenir en haut Aller en bas
Renarde
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 2
Localisation : partout où on ne m'attend pas
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Dim 04 Sep 2011, 16:16

Elle arrive ...L'endroit la fait frissonner pourtant la rouquine avance déterminée . Elle a tout laissé derrière elle : sa petite vie tranquille , son champ, son échoppe ; il lui en a fallu du courage pour prendre cette décision mais plus rien ne la fera reculer . Elle ne cherche même pas à cacher son visage , seul un foulard recouvre ses cheveux flamboyants , faudrait pas trop se faire remarquer dès le départ .

Elle se sait assez forte pour commencer et elle connait un peu de monde , le larcin est prévu depuis quelques jours , à quatre ça devrait aller ...Pourvu que celui ou celle qu'ils attraperont soit une proie pleine d'écus sonnants et trébuchants .

Elle imagine la lutte , chacun défendant son morceau ...Elle en sourit béatement tout en faisant quelques pas dans la taverne mal éclairée .

Son pas nonchalant attire les regards mais elle n'en a cure , ils doivent tous se demander qui elle est , peut être quelqu'un voudra bien engager la conversation elle n'est pas très farouche et se lier avec quelques énergumènes peut lui apporter du travail , il ne faut rechigner sur rien , surtout ici .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 07 Sep 2011, 21:19

Ce n'est que bien plus tard que la Fauve put mettre les pieds à la grotte. Fut un temps où elle y passait régulièrement mais ces derniers temps, elle n'avait même plus le temps de lever le coude avec les vieux compagnons tellement elle avait tête occupée ailleurs .

Claquant la porte, elle pénétra tranquillement dans l'antre des raclures et s'avança au comptoir bien décidée à profiter d'une soirée de tranquillité. Donnant un coup bref sur le chêne pour se faire remarquer, elle lança en posant son barda à terre.

Hey taulier ! Comment va depuis l'temps ?! Dis donc, t'as pris un coup d'vieux toi dis moi ! Faut arrêter d'boire ta pissette hein... Ça t'réussit visiblement pas  au teint toi !

Se penchant sur le bougre qui s'avançait un verre à la main, elle ajouta plus bas.


Bon alors, quelles sont les nouvelles ? T'as vu passer du monde dans le coin ? Et papy, l'est dans les parages ? Ça fait des lustres que j'ai pas croisé son plumeau !

L'autre, la mine préoccupée, lui fit signe de se pencher et alors qu'elle l'imitait, il en profita pour lui murmurer quelques mots.

Salut à toi la fauve, dis donc c'est qu'j'ai cru qu't'avais passé l'arme à gauche à force de plus t'voir traîner sous mon comptoir ! Du monde... Oui j'en ai vu... L'patron est passé y'a quelques semaines même mais là y'a plus personne. Enfin si, y'a bien quelqu'un qui cherchait après toi...Attends qu'j'vois si il est pas parti... Ah ouai té ! L'drole d'oiseau là bas avec sa capuche ! Au bout à gauche... Ben il a d'mandé après toi y' a quelques heures ! Pis l'est patient l'bougre, c'est qu'il a pas bougé en t'attendant !


Lentement le masque se déporta vers l'endroit indiquant cherchant de ses yeux percants à donner un nom à la chose informe à moitié assoupie sur le comptoir. Il lui fallut cinq bonnes secondes pour comprendre et cinq bonnes secondes pour combattre l'envie subite de filer par la porte de derrière pour ne pas être vue.

Ah.. Ouai je vois... C'est bon l'ami … J'le connais... merci …


Se levant lentement, elle prit directement la bouteille des mains du taulier, se versa une chopine à ras bord et s'emplit longuement le gosier en même temps qu'elle franchissait la distance la séparant de sa proie. Voyant que l'autre n'ouvrait toujours pas l’œil, elle posa brusquement son verre à deux doigts de sa tête prenant plaisir à voir une bonne partie de l'alcool se renverser sur la capuche malodorante.

Salut finaude ! Un moment qu'j'avais pas eu d'tes nouvelles... j'te pensais déjà pendue au bout d'une corde à force... Alors, paraît qu'tu m'cherches ?!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Jeu 08 Sep 2011, 21:43

La brutalisée avait attendu vachement longtemps ... elle avait eu le temps de venir, de repartir, de guetter les aller et venues aussi de certains brigands qu'elle avait croisés du temps de la Noiraude. 'tain ! comment elle faisait pour être si à l'aise dans ce milieu avant de retourner à la caserne, comme si de rien était ? Boh ! de toute façon c'était loin d'être son cas à elle. Les combats et tout ça, c'était pas son truc. Par contre pour partager les bourses, et crier, elle était là. Elle avait r'péré aussi la fausse rousse qui traînait dans les parages ; oui fausse rousse, parce que c'était pas la rousse qu'elle attendait. Elle était entrée, s'était posée, et attendait certainement qu'on vienne la prendre par la main ou lui expliquer les règles du jeu ... tssss ... la Noiraude aurait été là, qu'à coup sûr, elle y s'rait aller. Trop conne ! Elle en était morte d'ailleurs ! Tchôôô fallait pas qu'elle compte sur Brutus pour lui tendre la main, pis quoi encore ! On f'sait pas la charité icy !

Un r'gard par ci, un r'gard par là ; elle s'endort, se réveille en sursaut. Y a des images qu'on n'oublie pas, malheureusement. Y a des moments qui vous obsèdent, qui vous collent à la peau, la laissant putride, colorée, avariée ... Et c'est pas pour rien qu'elle a la chemise aux longues manches, les jupons longs, le chapeau et le foulard, et tout et tout ...

Et puis voilà, la coupe frappe sévèrement près de son oreille. L'alcool lui coule à la joue, comme une larme ... Fauve est là ! Elle est sauvée ! Mais par où va t-elle commencer ... Les heures passées à la question lui ont fait perdre un peu de mordant ... C'est à moitié saoule qu'elle se lance. Elle se redresse d'un coup, saisit à poings fermés le haut de la Fauve, et les yeux encore gonflés de soucis, l'haleine chargée :


Faut qu'tu m'aides Fauve ! Nan faut vraiment là ! J't'assure ! J't'ai rien d'mandé et j'te d'manderai jamais plus rien ! Mais là faut faire un gros coup ! Vraiment ! il en va de la vie d'un duché ! Pendu ? Il m'aurait brûlé ! Ils ont attaqué les femmes ! ils nous ont traité de sorcières ! Ils ont dit " Tu es une femme ! Et à ce titre, tu es un être inférieur dont il faut se méfier, tu incites au pêché ! Tu joues de tes charmes mais le livre des vertus nous apprend à tous que le beau corps féminin ne renferme que pourriture ; toi, Femme, tu brises la force et l'esprit de l'homme. Tu n'es qu' un ensemble de défauts : ta nature est mauvaise, tu es encline à la concupiscence, tu diffères de l'homme par ta fragilité, la faiblesse de ton esprit, ton peu de constance naturelle et de discrétion. TU es l'instigatrice de tous les crimes !" ... Ils m'ont brûlée, trouée, frappée, fouettée ... on était bien quinze ... on nous a dégagé comme des vauriens. Du nettoyage ... pas d'opposant, pas de résistance. C'était son duché à Elle ! Et ils ont tué son Suzerain, comme Elle. Ils l'ont fait transpercé par l'Armée. Une bande de chiens ... Et l'frangin, il m'a soigné, pis y s'est barré. Pis plus personne n'osait sortir ... et moi, moi ... je n'ai plus que Toi ...

Un mois que ça s'est passé. Jusque là, elle avait serré les dents, mais à sa sortie des geosles jamais elle n'avait craqué, vraiment ... Pourquoi là ? Pourquoi devant elle ? C'était pas du chiqué ... C'est juste qu'à le vivre, on s'faisait une raison ; mais à le raconter, c'était prenant ... aux tripes et à chaque douleur. Putain ! Il lui avait fait tout ça oui ... tout ça ...

Tu comprends Fauve ? tu sais la tyrannie ? tu sais l'abus de pouvoir ? tu sais la torture ... On va tous y passer. Et le fils chéri de ta "soeur" n'y échappera pas ! Tout ceux qui les suivent pas, sont contre eux. Et les gens contre eux, ils les tuent ! Même l'Empereur, il sait pas quoi faire, il sait pas quoi dire ... J'peux pas d'mander aux amis, ils sont morts ou terrifiés ! J'peux pas d'mander à Dieu, il m'entend pas ! J'te le dis, j'ai plus qu'toi ... t'es ma seule chance. Faut les détruire avant qu'ils nous détruisent tous ... J't'en supplie ...

ça y est ça déborde. Elle chiale comme une gamine. Elle tombe aux cheville de la Fauve, elle la cramponne de ses doigts sans ongle, elle se tamponne les yeux boursouflés. Elle relève la tête, son visage n'est plus que haine.

Faut qu'tu m'aides à trouver des gars sérieux, des gars qui comprennent c'que ça cache. Pas juste des bourrins hein. Des gars qui sont capables de comprendre qu'après la terreur, qu'après les massacres, ils nous vendront au royaume de France. Des gars qui comprennent le complot, et qui peuvent renverser le sot !!! Fauve ... j'ai que toi ... toi ... en souvenir d'Elle ...

Les soubresauts secouent le corps maltraités et son esprit perturbé. Ils lui ont pris son rire, ils l'ont amputé de son espièglerie ... ils ont violé son âme, ils lui ont volé sa vie ...
Revenir en haut Aller en bas
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Lun 12 Sep 2011, 19:37

Un seul froncement de sourcil trahit la rousse quand la gueuse se releva. Bon sang, c'est pas qu'elle l'aimait beaucoup à celle-là, et même qu'elle l'aurait bien traîné derrière un arbre pour lui faire sa fête à un moment donné mais là... Elle avait dissimulé ce qu'elle avait pu la gueuse, le foulard et la capuche faisaient bien leur office mais pas assez cependant pour qu'on ne puisse être frappé par les marques laissées à son visage.

Et puis il y avait ses yeux... Ordinairement perfides, fourbes et malsains, peu ragoutant en somme mais là... On aurait dit qu'ils avaient fait disparaître toute trace de vie et de malice dans ses prunelles et elle l'aurait avoué pour rien au monde la rousse mais quand même... ça lui faisait un petit quelque chose au fond des tripes.

Et puis les paroles ou plutôt le flot de parole, celui dont on comprend rapidement qu'il ne servirait à rien de tenter de l’arrêter. Les mots se perdent, se chevauchent, s’entremêlent à la bouche de la brune : qui sont ces  « ils » qui l'ont tyrannisé ? Qui ont-ils tués ? Pourquoi « elle » entre t-elle en ligne de compte six mois après sa mort... ? Autant de questions qui lui brûlent les lèvres alors que le flot s’enchaîne, que le corps s'écroule à ses pieds. Elle retient un mouvement de recul, agacée de sentir les mains calleuses s'accrocher à ses jambes. Un rapide regard à droite et à gauche lui confirme ses craintes, les yeux sont braqués sur elles et c'est pas vraiment pour la détendre surtout depuis qu'elle a fait allusion à l'enfant. Ses sens s'aiguisent et son sang ne fait qu'un tour alors que la peur perfide, s'insinue dans ses veines.

Hautaine, elle plante son regard dans deux trois prunelles faisant comprendre que le spectacle est terminé puis un peu brutalement elle accroche la manche de la brute et la relève prestement approchant son visage de sa joue. La voix n'est qu'un murmure rauque alors que son souffle effleure la peau meurtrie de la visiteuse.


Tiens toi donc tranquille ! C'est pas un endroit pour causer ici ! Tu te tais et tu me suis sans discuter !

La main puise à sa bourse une pièce qui atterrit sur le comptoir à peine une seconde avant que le tavernier ne s'en empare. Sacré exploit pour un lourdaud de son acabit !


J'ai besoin d'une chambre ! A l'écart... Sure... Et apporte y un broc d'eau tiède, des lignes et de quoi manger ! Oh puis une bouteille aussi !

Cinq minutes plus tard, la porte se refermait sur les deux jeunes femmes. La rousse défit lentement le lien qui retenait la cape de l'autre, l’ôtant doucement. Sans prendre la peine d'examiner plus avant ses blessures, elle lui tourna le dos pour tremper un linge dans l'eau avant de revenir et de l'appliquer précautionneusement sur son visage. Elle brûlait d'envie de la secouer des pieds à la tête pour lui demander à propos de l'enfant mais au regard d'animal traqué que lui avait lancé l'autre, elle préférait opter pour un interrogatoire un peu plus empreint de finesse, enfin si elle en était encore capable !


Assieds toi ! Dit-elle en lui montrant le lit. Tu t'assois, tu te calmes et tu me racontes ce qui se passe. Je veux savoir qui t'a mis dans cet état là et pourquoi ils l'ont fait et me raconte pas d'histoire, tu sais que j'ai des oreilles partout alors je veux la vérité pour une fois! Et pour finir tu me dis qui ils ont tués et pourquoi l'enfant est en danger ! Et après ça, je verrai ce que j'peux faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renarde
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 2
Localisation : partout où on ne m'attend pas
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 14 Sep 2011, 15:21

Renarde s'était assise un peu à l'écart quand elle vit arriver du monde . Tout d'abord une femme à moitié saoûle , les vêtements qui cachaient son corps et un foulard sur le visage ne laissant pas deviner grand chose de son anatomie, mais leurs regards s'étaient croisés et Renarde comprit vite qu'elle ne devrait rien attendre de celle là . Un regard sans compassion comme si elle lui crachait à la figure qu'elle ne lui viendrait pas en aide . Tant pis! D'ailleurs , elle devait savoir apprendre seule et saurait choisir en temps voulu ceux qui éventuellement pourraient l'aider .
Cependant elle eut le temps de voir les boursouflures sur son visage , sa démarche mal assurée ... Pour sûr cette gueuse avait du prendre une sacrée raclée . Ne rien montrer , surtout ne pas la dévisager plus , baisser le nez dans son verre et penser à autre chose , des fois que la hargne qu'elle avait lu dans ses prunelles ne se retourne contre elle .

Soudain la porte claqua contre le mur , le temps de voir entrer une nouvelle femme. Renarde leva la tête et elle n'en crut pas ses yeux ... Se pouvait il que dans cette antre de mal famés elle rencontre quelqu'un qu'elle connaissait bien ? Elle était certaine que c'était elle ...

Elle n'eut pas le temps de se lever que l'autre femme sautait sur la rousse , la suppliant , crispant ses doigts à ses vêtements . Elle s'était laissée glisser à ses pieds n'ayant plus aucune retenue ; ses mains accrochées aux jambes de la rousse elle débitait ses phrases en pleurant . Un flot de paroles incompréhensibles , des sanglots ...
Elle l'avait appelée Fauve , Renarde retiendrait ce nom , elle voulait la revoir ; se souviendrait elle d'elle ? On ne peut oublier une partie de sa vie , pour sûr qu'elle devait se rappeler .
Les deux femmes s'étaient éclipsées l'une soutenant l'autre .

Renarde allait attendre sagement qu'elles reviennent , il fallait que la rousse la voit ; elle changea de place discrètement et se mit face au couloir qui menait aux chambres .
Attendre ... Combien de temps? elle ne le savait pas , mais elle était patiente et la patience paye .

Tranquillement elle défit un peu le foulard qui cachait ses cheveux laissant deviner leur couleur , elle croisa ses jambes fines sous la table , se détendit ...

Pour un premier contact elle pensait que ce n'était pas si mal . Elle connaissait quelqu'un ici et pas une mauviette tout le montrait : les regards fuyants lorsque Fauve avait balayé du sien les quelques clients de la taverne . Ils avaient tous baissé le leur à croire qu'elle les impressionnait . Ils s'étaient tus , attendant la réaction avec la crainte peinte sur leurs traits.

Qui était elle ? Comment était elle arrivé à se faire cette réputation ? Renarde en était fière comme s'il se fut agit de sa propre personne .

La voir ... Lui parler ... Le pourrait elle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 14 Sep 2011, 18:03

La femme brutalisée s'était assise, sans mot dire. Elle avait accueilli le linge frais comme une brise sur son visage encore marqué. Fauve lui rappelait à certains égards la Noiraude ; elles savaient quand rire et quand ne plus rire. L'une comme l'autre avaient acquis la science de la vie qui fait qu'on distingue en un coup d’œil la vérité du mensonge, la gravité du burlesque. Elle se vida de ses sanglots, obéissant comme un chiot. Comme elle ne l'avait pas encore fait.
Alors son courage lui revint, sa vie aussi, son désir de vengeance encore.
Finies les larmes, bonjour le drame !


Citation :
Je veux savoir qui t'a mis dans cet état là et pourquoi ils l'ont fait et me raconte pas d'histoire, tu sais que j'ai des oreilles partout alors je veux la vérité pour une fois! Et pour finir tu me dis qui ils ont tués et pourquoi l'enfant est en danger ! Et après ça, je verrai ce que j'peux faire...

J'étais sur les terres de c'ui qu't'appelles l'enfant ... il était pas là, heureusement. Il m'a accueilli comme une soeur. J'venais d'entrer au conseil, on était une bonne douzaine à vouloir changer les choses, faire tomber les privilèges, on y croyait en c'temps là. J'travaillais aux champs quand le silence s'est installé. Pis il a fait place à une nuée ... de sabots de chevaux, au trot pis au galop. Les gardes de l'Inquisition, pire qu'des mercenaires ceux là ... Ils m'ont choppé en plein vol ; les paysans criaient, y s'en foutaient ! Ils m'ont ramené au château, j'savais pas c'que j'avais fait d'mal pour eux. Le Grand Inquisiteur s'est occupé de moi et mes compagnons. Tous ceux qui étaient nos amis ont été démis de leur fonction, et à notre sortie, quand nous avons été innocenté le Duc régnant a refusé de redonner les places légitimes de chacun. Les dirigeants se sont ligués avec la sainte Eglise, nous sommes des pions sur un plateau ... Et ils comptent bien faire table rase.

Le frangin ... enfin l'enfant comme tu dis. Il est parti reprendre ses terres. On lui refuse l'accès au Ban, et j's'rai pas étonné qu'les dirigeants, ils cherchent à le faire disparaitre ... comme ils ont fait avec nous ! Il y passera lui aussi, parce qu'il pense pas comme eux et qu'il se laissera pas faire quand ils voudront l'y prendre ses terres.

Et le suzerain d'ta soeur ... à peine remis, fauché par l'armée, parce qu'il a pas exécuté les petits caprices du Duc. Les Sparte se croit tout permis. Ils sont tous ligués, l'église aristotélicienne est avec eux. Tu sais c'qu'on dit par chez moi ? Il paraitrait qui nous ont d'jà vendu au royaume de France, pour ça qu'l'église, elle lève pas un doigt ; pour ça qu'elle laisse faire. Y en a même qui dise qu'c'est pas par hasard qu'l'Empereur il est mort et vite remplacé. Parait qu'bientôt y aura plus d'empire, et la Noiraude doit s'régaler d'voir ça d'où elle est.
Alors foutu pour foutu ...
Sauf que si ça se sait maintenant, on peut p't'être faire quelqu'chose.
J'ai les idées mais j'ai pas les hommes ... ni les armes ...

Mais toi t'es habituée au commandement, pis tu connais les têtes pensantes que côtoyais la Noiraude. Et t'as tes hommes ! Faut qu'tu m'aides ... Si t'as un tant soi peu d'amour pour Elle, pour son fils, pour sa terre d'Exil, pour son Baron, faut qu'tu m'aides... On est tous dans la même galère là. Soit on d'vient galérien, et on se fait fouetter à longueur de journée. Soit on d'vient capitaine de bateau ...
Quand j'étais encore à la Malemort, je f'sais toujours le même rêve ... j'étais capitaine d'un bateau, vert et blanc, d'une élégance rare ... et plus fort que l'ébène pour les trop mauvais temps. Si ça s'réalise bah j't'emménerai en voyage, où tu veux ...
Dis moi qu'tu vas m'aider ... hein oui ...


Elle parle, elle parle. Tout est déjà si clair dans sa tête à la voleuse. Parce que d'aventures en aventures ... et parce qu'il ait des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur ... et pa'que ... pas que ...

ON pourrait s'bouffer une ou deux familles de nobliaux et en plus on déjoue un énorme complot ... qu'es'ce t'en dit ? C'est pas digne de la Noiraude ça ?

Elle sourit, elle se veut rassurante. Un p'tit coup d'coude comme si elles avaient toujours été amies. mais le cœur saigne en silence ce que les mots ne peuvent rendre. Elle se relève du lit, fait quelques pas, passe sa main à sa nuque, attrape la bouteille et en boit une bonne gorgée. Le feu ... oui il faut mettre le feu ...
Revenir en haut Aller en bas
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 14 Sep 2011, 21:30

Au commencement du récit, la fauve avait posé le linge et pris l'unique chaise de la pièce. La retournant elle s'y était assise à califourchon, les coudes posés avec une feinte nonchalance sur le dossier. Elle voulait paraître calme la rouquine, en aucun cas elle ne voulait que l'autre soit spectatrice d'une perte de sang froid et pourtant au fur et à mesure du discours, la raideur inhabituelle de sa mâchoire et la fine ride à son front trahissait son trouble.

L'inquisition... C'était donc eux ! La sueur perle à son front alors qu'elle retient un frisson. D'un coup le bas de ses reins lui brûle terriblement alors que les souvenirs affluent. Ces diables d'inquisiteurs étaient visiblement de retour. Ces suppôts qu'elle pensait avoir réussi à éloigner d'elle avaient apparemment décidés de réapparaître dans sa vie par le biais de l'enfant. Bon sang, l'ange était en danger ! Et elle était bien placée pour savoir qu'un sort pire que la mort pouvait l'attendre à chaque détour des chemins si Ils avaient décidés de s'en prendre à lui, le visage tuméfié de la femme face à elle suffisait d'ailleurs à en témoigner !

En silence elle écouta, prenant le temps de tout assimiler de tout comprendre, les yeux perçant fixés sur la femelle pour tenter de percer les mensonges dont elle la savait capable. Un long moment, elle resta silencieuse, réfléchissant à ses possibilités, pesant le pour et le contre. Elle avait décision à prendre, elle la prendrait mais dans les deux cas, elle se sentirait traîtresse, dans les deux cas, elle savait qu'elle y perdrait...Et pourtant dès qu'elle l'avait vu assise au comptoir, elle avait su, compris qu'elle la suivrait. Rien n'avait plus d'importance que cet enfant qui était un homme et qui l'appelait madame. Quand il s'agissait de lui, il n'était plus question de fidélité à personne et au fond la noireaude l'avait toujours su...

Dans un soupir le corps se délit, la Finaude à gagné. De deux pas, elle supprime la courte distance qui la sépare de son barda, ouvre son baluchon et en sort quelque parchemins racornis et quelque peu taché. Sans prendre garde à leur aspect, elle en choisit un au hasard et le pose sur la tablette près de l'unique fenêtre. Sans prendre la peine de s’asseoir, elle trempe sa pauvre plume émoussée dans le pot d'encre et commence à écrire. Dix bonnes minutes lui furent nécessaires pour terminer sa tache. Entre temps aucun son ne sortit de sa bouche, et valait mieux au fond elle avait besoin de calmer son angoisse avant de parler à la noireaude.

Le temps de sceller le tout et la rousse se tourna enfin vers la finaude lui tendant le parchemin en la fixant. Elle avait retrouvé une voix quasi normale quand elle prit enfin la parole.

Je vois... Effectivement vous vous êtes mis dans de sales draps. Faut pas rigoler avec l'inquisition et je t'avoue que je suis pas rassurée de savoir le petit dans leur angle de visée. L'est bien comme sa mère celui là à toujours se fourrer où il faut pas ! Bon sang, vous auriez pas pu vous faire petit pour une fois ?! Tu devrais le savoir toi quand même, que le peuple n'a pas à se mêler de certaines choses ! Foutre, je te pensais plus intelligente !

Bon m'enfin le mal est fait, on peut plus revenir en arrière. Tu vas prendre cette lettre et revenir de là d'où tu viens, tu vas te faire très discrète et tu vas la remettre au Blaireau. Tu le connais je suppose, un géant blond, ancien artilleur et vieil ami de la noireaude ! Tu vois de qui je cause ? Ouai ben tu le trouves et tu lui remets la lettre. S'il ne me fait pas faux bond, il prendra soin de toi jusqu'à ce que j'arrive !


Se passant la main à la tignasse, elle se gratta un instant le front et commença à faire les cents pas dans la petite pièce.

Oui je vais venir ! Dès que je peux, je rapplique mais je peux pas t'assurer qu'j'aurai des compagnons avec moi, sont très occupés ailleurs en ce moment. D'ailleurs moi aussi j'étais très occupée ailleurs avant qu't'arrives ! Bon sang, j'aurais préféré partir avec toi mais j'peux pas ! J'suis bloquée encore pour quelques jours, j'peux pas filer comme je veux, z'ont reconnu ma tignasse ! Bon en même temps j'ai un peu d'argent sur moi, ça devrait nous aider à voir venir le temps qu'je vois un peu ce qu'on peut faire. Faudrait faire diversion, faire en sorte que vous soyez plus une priorité, juste le temps qu'on s'prépare avant d'leur donner ce qu'ils méritent... Ouai c'est ça, faut faire une diversion... Pourrait m'aider lui... Il connaît encore un peu de monde dans le coin...

La rousse se parlait toute seule à présent, les idées germaient à son esprit fébrile alors qu'elle faisait et défaisait déjà les plans dans sa tête. Se souvenant enfin de la présence de la finaude, elle se tourna brusquement vers elle mettant la main à sa ceinture pour en décrocher sa bourse.

Bon on va faire ça ! Tu prends la lettre et cette bourse ! Une bonne centaine d'écus alors va pas les gaspiller pour rien hein. Tu files chez le blaireau et tu lui donnes la lettre et dans quelques jours, je pense que je pourrais vous rejoindre !

Puis sans crier gare, elle lance un doigt menaçant vers la voleuse, ses yeux aussi flamboyant que sa chevelure. la fauve veut mettre les choses au clair...

Et puis pas d'entourloupe ! Je lui ai dit dans la lettre que je te donnais de l'argent, va pas lui demander la charité ni dans sa bourse, ni dans son lit ! Et puis tu vas causer mieux du petit aussi ! J'aime pas beaucoup la façon dont tu l'appelles ! C'est quoi ces manières de l'appeler le frangin comme si vous aviez tiré le même lait ?! Qu'je sache, en étant son fils, il est aussi ton maître alors va pas commencer à faire des familiarités avec lui ! Qu'je te vois venir avec tes gros sabots et c'est avec mon pied au cul avec que tu feras des familiarités, compris ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Mer 14 Sep 2011, 22:15

La brutalisée commençait à regretter d'avoir parlé en ces termes du frangin, qui, soyons honnête, ne risquait pas grand chose vu sa neutralité et sa facilité à baisser les yeux. Mais le poids de la bourse dans sa petite main encore tremblante lui fit vite ravaler ses paroles.

Elle avait eu peur en voyant la fauve écrire, encore et encore, une lettre qu'elle ne saurait pas déchiffrer. Le Blaireau ? Plutôt crever qu'avoir à refaire avec ce géant fou ! En plus, il connaissait le gros mensonge qu'elle racontait au sujet de ses parents, et la rousse ne lui pardonnerait jamais si elle venait à apprendre ce qu'elle avait fait et raconté … et c'était sans compter les preuves inventées, les histoires racontées au suzerain de la noiraude … et à l'Ange … D'ailleurs, lors de son audience, elle avait tout bonnement inventer des paroles que ni le Blaireau, ni la Fauve n'avaient prononcé. Il n'empêche qu'elle avait été reconnue comme ça.

Ouais, y avait fort à parier qu'avec tous ses écus, la brute se passerait bien des services du Blaireau. Trop risqué.
Elle tiqua tout de même un instant, quand la Fauve parla d'ami de la Noiraude … Elle ne savait donc pas que quelques temps avant sa mort, la Noiraude le soupçonnait lui … lui qui l'avait vendu à l'armée déjà une fois … Comment se faisait il qu'elle l'ignora ? Étrange. D'où une petite méfiance aussi.

Tout prend forme alors dans sa tête. Elle va rentrer, elle va partir. Elle va aller vers lui, en s'arrêtant d'abord du côté des réformés. Y a quelques personnes qui pourraient bien l'aider. Elle va manger à sa faim aussi, elle pourra p't'être même faire un bout de route à dos de charrette. Et quand elle sera là bas, elle avisera.

L'essentiel c'est que la Fauve accepte de venir, de l'aider. Son cœur s'emballe. Elle reboit une gorgée, pis encore une autre, ça la réchauffe, ça la réconforte.


J'te remercie Fauve, j'savais qu'on pouvait compter sur toi. Je vais transmettre tes amitiés à l'Ange puisque je rentre. Je t'attendrais là bas oui. Merci, merci vraiment … pour … la lettre, les écus, ton écoute et tes encouragements. Tu m'aides à y croire, et j'en aurai besoin … J'suis fière qu'on puisse faire un bout de route ensemble un de ces quatr'.


C'est vrai qu'elle est fière. Surtout elle est ravie, contente. Sa vengeance commence à devenir réalité, et Dieu que c'est bon … ou plutôt Déos que c'est bon …

Incapable de dormir depuis ... l'arrestation ... la brute regarde le lit, puis la rousse, enfile la lettre et la bourse dans son corsage, et se renfile une gorgée.


J'aime pas éterniser les au-revoir alors si c'est bon pour toi ... je vais y aller ... plus vite je prendrai la route, et plus vite tout ça sera derrière moi. Je ... je peux y aller ?

Et là l'ombre d'un doute naît. Et si Fauve changeait d'avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Fauve
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 561
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   Dim 18 Sep 2011, 00:17

Ah ces yeux... La rousse se retient de grimacer devant le flot mielleux de remerciement. Décidément, elle n'aime pas la finaude et ne l'aimera sûrement jamais. Déjà du temps de la noireaude, elle évitait de s’éterniser durant les transactions ne supportant pas ses grands airs et la fourberie de sa figure. Un instant, la Fauve fut tentée de la renvoyer, de la laisser se débrouiller seule, un instant seulement car la vision du corps décharnée de l'Ange s'impose avec une force fulgurance à son esprit. D'y penser, son front blêmi et son estomac se noua.

Non, elle était de moins en moins sure de la finaude et pénétrait peut etre dans l'antre du loup mais elle irait là bas. Elle ne pourrait vivre avec la culpabilité de SA mort sur la conscience et puis la noireaude de là où elle se trouvait ne le lui pardonnerait pas.

Lentement elle acquiesça, ne faisant pas même l'effort de lui renvoyer un peu d'enthousiasme. Il ne fallait pas lui en demander trop quand même ! Se dirigeant vers la porte, elle l'ouvrit et la tint ouverte pour que la finaude puisse s'y engager la première. Quand celle ci fut à portée de sa main, elle lui posa sans trop de ménagement la main sur l'épaule en la dévisageant froidement.


Je t'envoie à quelqu'un de bien Finaude, j'en ai pas spécialement envie mais je place ma confiance en toi ! Tu sais ce que ça te coûterait de me trahir n'est ce pas ?

La menace n'était même pas voilée, la rousse voulait être sure que le message serait parfaitement compris.


Tu vas chez le gros, tu lui racontes ce que tu m'as dit, tu lui donnes la lettre et tu m'attends ! Tu ne fais rien sans m'attendre hein... Pas d'entourloupe ma belle, crois moi cela te coûterait très très cher voire plus encore et j'y prendrai assurément un grand plaisir ! C'est entendu... ?

Puis sans attendre sa réponse et sans un regard en arrière, elle avança elle même sur le palier et descendit l'escalier. Elle n'avait plus le temps de traîner ici, beaucoup de choses restaient à régler avant son départ et en premier lieu il fallait qu'elle annonce à la troupe qu'elle partait... Bon sang oui, il lui restait beaucoup de choses à faire et celle ci ne serait certainement pas la plus aisée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] L'Auberge au Bon Brigand   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] L'Auberge au Bon Brigand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP] L'Auberge au Bon Brigand
» [RP] L'auberge Au Bon Brigand
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» Auberge Isolée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: