AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reconnaitre un riche et le traquer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacquou
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Reconnaitre un riche et le traquer.   Sam 05 Juin 2010, 01:18

Jacquou pénétra pour la deuxième dans la grotte des joyeux brigands. Il s'enfonça dans l'obscurité avant de revoir la lueur des torches quelques mètres plus loin. La taverne se trouvait devant, toujours animée, alors il avança dans sa direction. Il monta lentement les marches qui grinçaient sous ses pieds et ouvrit la porte fit un premier pas, posa son regard sur l'assemblée, et referma la porte essayant de se faire place au comptoir.

Là il appela le tavernier et commandant une bière. Au moment de la lui apporter, Jacquou se mit sur la pointe des pieds pour s'approcher de son oreille et, après avoir caché ses lèvres lui dit a voix basse :

Dis moi l'ami, sais tu où je pourrais trouver quelqu'un qui saurait comment reconnaitre un riche et comment les trouver et les traquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Ven 11 Juin 2010, 19:37

Retour a la grotte. Ça faisait un moment qu'elle n'y avait pas mit les pieds, bien trop occupée sur les chemins. Mais voila, des évènements indépendants de sa volonté les avait forcées, elle et la Fauchette a venir se terrer quelques temps a l’abri. Recherchées par les autorités, mais surtout, trahis par un des leurs. Enfoiré de Théo, maugréa la belle en pénétrant dans la taverne. Ce sale petit chien galeux avait osé engager des mercenaires pour lui faire la peau! A elle, la Saleté! Traquée comme un animal! Elle l'avait mauvaise cette histoire, et depuis elle était d'humeur massacrante.

Sans prendre garde aux autres brigands présents, elle s'installa au comptoir et aboya après le tavernier pour qu'il lui serve une chopine. Le tavernier en question du sentir que Nova était de très mauvaise humeur car il s'empressa de lui apporter sa commande et disparut presque aussitôt. Un sourire amusé étira les lèvres de la Saleté, chose qui s'était fait rare ces derniers temps.

En attendant sa comparse a qui elle avait donné rendez vous ici, elle jeta un coup d’œil a la ronde cherchant des visages familiers. Avisant son voisin, ses yeux s’écarquillèrent de surprise.

Tien donc!! Te revoilà toi! Je pensais pas te retrouver un jour ici Jacquou! Tu en as donc fini avec celui que tu devais assassiner, ton soi disant frère? Si c'est le cas, que viens tu faire ici alors? Intéressé par le brigandage en fin de compte?

Et comme par magie, le sourire de la belle brune revint instinctivement. Cet étrange sourire énigmatique qui la caractérisée revenait enfin éclairer son visage tandis qu'elle attendait les réponses du jeune homme a ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacquou
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Ven 11 Juin 2010, 19:52

Jacquou vit le tavernier partir en vitesse sans dire mot, il le laissait tomber sans donner de réponses a ses questions, alors le jeune homme se mis a ronchonner dans sa barbe n'osant pas trop attirer l'attention des autres brigands sur lui.
Il restait donc là a attendre que le tavernier revienne, et, quand il passa devant lui, Jacquou l'appela.....Mais le bougre continua sa route sans même prêter attention au jeune homme.
Désespéré, il plongea son nez dans la mousse de la bière afin de faire passer le temps mais aussi pour ne pas se faire remarquer.

Citation :
Tien donc!! Te revoilà toi!

Le jeune homme, a ces paroles fit comme si il n'avait rien entendu, était ce quelqu'un qui lui voulait du mal? Peut etre avait elle remarquée qu'il était nouveau dans le milieu et ainsi profiter de son inexpérience?

Citation :
Je pensais pas te retrouver un jour ici Jacquou! Tu en as donc fini avec celui que tu devais assassiner, ton soi disant frère? Si c'est le cas, que viens tu faire ici alors? Intéressé par le brigandage en fin de compte?

Mais elle continua et rassura inconsciemment le jeune homme. C'était elle, la Saleté comme elle se fait appeler ici, celle qui l'avait aidé la première fois qu'il était venu dans ces lieux, alors, tout lentement, il sortit le nez de sa choppe et se tourna vers cette femme.
Après quoi, il se rapprocha, lui, et sa choppe de la Saleté et, regardant le comptoir pour paraitre plus discret, lui dit :

Oui, le brigandage m'interesse mais.....pas pour ce que tu crois.....une longue histoire....mais pour la finir, il me faut trouver des riches, et apprendre a les traquer en étant le plus discret possible.....

Erf je ne sais pas comment faire, maintenant les gens sont tous habillé avec de beaux vêtements, je ne reconnais plus les riches des pauvres....Avant ce devait etre le bon vieux temps non ? Facile a reconnaitre et leur arrogance devait leur faire prendre des risques....


Puis la regardant au plus profond de ses yeux, et après avoir posé ses mains sur ses épaules, il lui dit :

Dis moi Saleté, tu veux pas m'aider dis ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Sam 12 Juin 2010, 19:26

Le bougre mit un certain temps avant de lever le nez de sa chope pour lui faire face. L'aurait elle effrayé? L'idée l'amusa beaucoup. Le fixant toujours en souriant, la Saleté écouta sans broncher son monologue et ses explications sur son retour en ces lieux. A la fin du monologue de Jacquou, quand ce dernier posa ses mains sur ses épaules, la jeune voleuse eut un mouvement de recul. Décidément, le jeune homme avait le contact facile... Déjà la fois précédente. Sans se départir de son sourire, la belle ôta les mains masculines et se tourna vers le comptoir. Saisissant sa choppe, elle en but plusieurs gorgées, en prenant tout son temps, non pour emmerder son monde, mais pour se donner le temps de réfléchir.

Ses derniers temps, elle n'avait pas eut beaucoup de chance avec ses associés, notamment avec ceux du sexe masculin. Mais Jacquou n'avait rien a voir avec ses fréquentations habituelles. Il n'était pas un brigand sans scrupules ni honneur, mais un paysan que la vie avait poussé dans ce triste endroit. Et puis, elle ne risquait rien a lui filer quelques conseils.

Reportant son attention sur son voisin, elle plongea son étrange regard dans celui du jeune homme et lui répondit,le sourire moqueur et voix chargée d'ironie:

Le brigandage t’intéresse, mais a cause d'une longue histoire... Décidément, tu peux rien faire dans la simplicité toi! Faut toujours que tout soit compliqué. Fin bref, c'est pas mes oignons. Quand au bon vieux temps, excuse moi, mais j'ai pas encore 20ans, aussi je suis un peu jeune pour utiliser ce genre d'expression.
Mais bref, je vais te filer quelque petits conseils, ça mange pas de pain. Bon, pour commencer, les notions de riches et de pauvres, tu oublies. Il m'est arrivée de détrousser des nobles a la bourse aussi vide que leurs cervelles, et a l'inverse, j'ai dépouillé des paysans possédant un jolie petit pactole! En faite, il est impossible de savoir ce que transporte réellement un voyageur... Tu peux toujours trainer en taverne et garder les oreilles grandes ouvertes, scruter les bourses, et attendre que les plus fournies se mettent en route pour les coincer. Ou tu peux aussi te proposer comme escorte et entrainer ta victime dans un coin tranquille.


A ces mots, la Saleté se mit a sourire, se remémorant la pauvre Jenn qui se croyait escortée par deux braves guerrières au cœur juste... Quel surprise pour cette pauvre paysanne de découvrir qu'elle voyageait avec deux pestes de voleuses sans scrupules! D'un mouvement de la tête elle chassa ce souvenir pour se reconcentrer sur Jacquou:

Enfin bref, en gros, il est impossible de savoir a l'avance ce que tu vas récolter. Quoi qu'il arrive, n'oublie pas que la chance est une des qualités essentielles a un bon brigand! La chance et l'audace., vidant sa choppe d'une traite, elle la claqua bruyamment sur le comptoir et continua, Et comme tu le sais, mes services ne sont pas gratuits, alors en échange de mes conseils et explications, payes moi donc une autre choppe. Ma collègue est en retard, comme a son habitude, et j'ai soif
d'avoir tant causé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacquou
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Sam 12 Juin 2010, 19:57

Jacquou se demandais si il n'était pas aller trop loin en posant ses mains les épaules de La Saleté, qui, les ôta avant de se tourner vers le comptoir.
Le jeune homme la regardait boire sa bière lentement, se demandant si il l'avait fâchée, il restait là, immobile ne voulant toujours pas attirer l'attention des autres brigands, il la regardait espérant un jour, un signe de sa part....
Après quelques gorgées, la femme décida enfin de se retourner et refit face a Jacquou encore immobile.

Citation :
Le brigandage t’intéresse, mais a cause d'une longue histoire... Décidément, tu peux rien faire dans la simplicité toi! Faut toujours que tout soit compliqué. Fin bref, c'est pas mes oignons. Quand au bon vieux temps, excuse moi, mais j'ai pas encore 20ans, aussi je suis un peu jeune pour utiliser ce genre d'expression.

A ces paroles, le jeune homme souriait gêné, comment lui expliquer qu'il ne voulait pas brigander les pauvres gens, non a cause de leurs bourses vide mais par compassion...Lui aussi souffrait du manque d'argent, il souffrait du conseil de son duché délaissait les paysans au profit des nobles et des riches qui ne cessait de trémousser leur cul en taverne en exposant leur richesse devant une population majoritairement dans le besoin.
Citation :

Mais bref, je vais te filer quelque petits conseils, ça mange pas de pain. Bon, pour commencer, les notions de riches et de pauvres, tu oublies. Il m'est arrivée de détrousser des nobles a la bourse aussi vide que leurs cervelles, et a l'inverse, j'ai dépouillé des paysans possédant un jolie petit pactole! En faite, il est impossible de savoir ce que transporte réellement un voyageur... Tu peux toujours trainer en taverne et garder les oreilles grandes ouvertes, scruter les bourses, et attendre que les plus fournies se mettent en route pour les coincer. Ou tu peux aussi te proposer comme escorte et entrainer ta victime dans un coin tranquille.

Jacquou ne savait plus quoi penser.... oublier la notion de riches et de pauvres alors qu'elle était une ligne direction de son idée, comment pouvait il faire ?
Le coup de l'escorte il y avait bien pensé mais comment paraitre crédible avec un baton....Il lui fallait réfléchir ou trouver des partenaire pour l'aider a lutter contre la pauvreté. Le jeune homme, le regard dans le vide réfléchissant, repensant aux paroles de La Saleté fut sortit de sa réflexion par le bruit que fit la choppe vide de la Saleté en heurtant le comptoir. Jacquou la regarda et la jeune femme lui dit :

Citation :
Et comme tu le sais, mes services ne sont pas gratuits, alors en échange de mes conseils et explications, payes moi donc une autre choppe. Ma collègue est en retard, comme a son habitude, et j'ai soif d'avoir tant causé.

Gloump.....fit discrètement le jeune homme avant de sortir les quelques écus qu'il lui restait et qu'il tenait fermement dans son poing fermé afin de ne pas se les faire voler, et se tourna vers le tavernier puis commandant une choppe de bière.
Jacquou regardait droit devant lui le temps que sa commande arrive, il se posait bon nombre de questions....Puis, jetant un coup d'oeil discret sur le coté en direction de la jeune femme qui attendait sa choppe, il se tourna vers elle et lui dit :

Tu sais La Saleté, si je veux brigander c'est pour.........Pardon.......Dit il en se poussant afin de laissé le tavernier poser la choppe. Puis après l'avoir payé il reprit :

Oui, je disais, je ne veux pas brigander n'importe qui, je ne veux pas m'attaquer a de pauvres gens innocents qui souffrent eux aussi du manque d'écus et du manque d'aide. Je veux des riches, des nobles, qui profites de la corruption des conseillés !
Et.
..........N'osant pas continuer il la regarda d'un air gêné....Avala sa salive et continua :
Je....Je ne veux pas m'enrichir en brigandant, juste de quoi survivre, le reste......Je veux le donner a ceux qui sont comme moi mais qui n'ont pas la force de se battre, a ses hommes blessé en guerre dont on a oublié les faits d'armes et dont on a laissé dépérir dans leur misérable bicoque, a ces femmes qui ont perdus leur mari sur les champs de bataille et qui trainent dans la boue afin de pouvoir nourrir leur enfants avant de penser a elles, et a ces pauvres malheureux qui se regroupent aux portes des églises les dimanches pour espérer un geste des riches qui foulent les marches dans leurs beau habits.

Le regard rempli d'incompréhension en repensant a ces conseillés élus par les villageois, qui délaisse la population il continua :

L'autre jour, alors que je me rendait au marché pour vendre les quelques miches que j'avais pus faire, j'y ai vu un homme, un grand, un costaud pourtant, mendier en s'agenouillant devant les bottes d'un des nobles qui peuplent nos terres, sous les yeux de sa maigre femme......Je sais que tu me prend pour un fou, et que t'aimerais me gifler pour me remettre les idées en places......Mais j'ai envie d'aider ces pauvres malheureux qui ne cessent de peupler nos villes......Mais il me faut de l'aide....j'espérais bien te trouver en venant ici La Saleté......

Fermant les yeux en prenant une profonde inspiration pour se donner du courage, il lui dit :

Ne veux tu pas mettre ta vie de brigande de coté un moment et de m'aider durant un moment, le temps de commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Sam 12 Juin 2010, 23:58

Voyant sa bière arrivée, La Saleté saisit la choppe et lança un regard mauvais au tavernier qui partit se réfugier plus loin. Terroriser les autres faisait partie de ses passes temps préférés. Sirotant sa récompense méritée, elle écoutait Jacquou. Au fur et a mesure qu'il exposait ses motivations, le sourire de la jeune femme disparaissait et son regard se faisait plus sombre encore. Elle se tourna et fixa son voisin, s'attardant sur son regard un long moment. Et ce qu'elle y vit lui fit l'effet d'un coup de couteau dans le cœur. Ce regard, elle ne le connaissait que trop bien. Elle avait le même il n'y a pas si longtemps. Les mêmes aspirations, les mêmes désirs d’égalité pour tous et la même envie de changer le monde. Elle aussi, elle souhaitait faire son possible pour les autres. Seulement voila, elle avait réalisé que tout ça n'était que du vent.

Détournant le regard, incapable de regarder Jacquou et sa candeur naïve et utopique plus longtemps, elle poussa un long et douloureux soupir. Fixant sa choppe sur le comptoir, elle répondit, la voix chargé de tristesse et d'amertume.

Détrompe toi, Jacquou, je n'ai pas envie de te gifler... Il se trouve que ... Il se trouve que j'ai été comme toi a une époque pas si lointaine. Relevant la tête et regardant a nouveau son voisin, elle lui adressa un sourire triste a fendre l’âme, Fut une époque, j'étais apprentie chevalier et moi aussi je voulais lutter contre les inégalités qui peuplent notre monde. J’éprouvais une haine farouche pour les brigands, les considérant comme des monstres sans honneur ni morale. Et oui, qui l'eut cru n'est ce pas?

Nova n'ayant jamais vraiment aimé se confier, elle attrapa sa chope et se demanda si elle devait tout lui raconter. Ceci dit, peut être son expérience pourrait elle être profitable a son voisin. Inspirant a fond, elle choisit de lui en révéler un peu plus, juste le nécessaire rien de plus. Elle reprit:

J'ai suivi les enseignements d'un chevalier et pendant plus d'un an, j'ai respecté un code d'honneur très strict, basé sur le respect d'autrui et la défense des plus faibles. Mais seulement voila, les Hommes sont des créatures vils et égoïstes. Riches ou pauvres, ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Ils sont prêt a tout pour de l’argent, même a mordre la main qui les aide.... Je vais te donner deux conseils, et une fois n'est pas coutume ils seront gratuits.
Premièrement: Abandonne l'idée d'être brigand, tu n'as pas la carrure ni l’état d'esprit nécessaire. Si tu parcoures les chemins, tôt ou tard tu seras amener a voler des paysans, que tu le veilles ou non. Il est impossible de savoir a l'avance sur qui tu vas tomber, ce sont les aléa du métier. De plus, il te faudra forcement te battre et mettre ta vie en jeu. Et immanquablement, tu seras amené a tuer aussi. Hors je doute que tu soit prêt a tuer sans raison autre que l'argent. Tu as le cœur trop tendre pour cette vie Jacquou...


Le dévisageant un instant pour voir sa réaction, Nova reprit sur un ton un peu plus léger:

Cependant, si tu tiens quand même a perdre ton temps et a risquer ta vie pour des gens qui n'en ont rien a foutre de toi, je te conseilles ceci. Ne brigandes pas sur les chemins, c'est bien trop aléatoire. Monte une équipe et prends toi en directement aux mairies et aux châteaux. Tu es certain de dépouiller les riches de cette manière. Mais c'est aussi bien plus risqué et ta tête seras mise a prix.
Mais quoi qu'il en soit, je suis désolée mon ami, mais je ne peux pas t'aider. Il y a bien longtemps que je ne me bats plus que pour moi et moi seule. Je ne peux pas cesser d'être ce que je suis, et encore moins redevenir ce que j'étais avant. J'ai bien trop été déçue pour avoir encore l'envie d'aider les autres... Désolée, mais il te falloir compter sur quelqu'un d'autre que moi pour ce genre d'affaire.


Cette discutions avait fait remonté a la surface de nombreux souvenirs enfouis que la Saleté avait essayé d'oublier, et pour essayer de les faire retourner tout au fond de sa mémoire, la belle ne trouva pas mieux que de gueuler après le pauvre tavernier afin qu'il lui amène une bouteille de son meilleur rhum. Rien de tel qu'une bonne cuite pour chasser les fantômes du passé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacquou
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   Dim 13 Juin 2010, 00:48

Jacquou écoutait les réponses de La Saleté, intéressé par son passé qui ressemblait au sien, lui qui avait fait partie d'une armée, et qui était monté en grade afin de défendre les habitants de sa villes, ses amis et sa femme, il l'avait quitté après une déception.
Le jeune homme avait osé croire qu'elle aurait put l'aider....mais elle lui donna une tout autre réponse. Déçu par sa réponse, Jacquou baissa la tête, et serra les poings. Oublier cette idée de brigander pour aider ces pauvres malheureux qui luttaient contre la famine et les maladies, les abandonner a son tour ? Lui qui avait été abandonné bébé par ses parent a cause d'une histoire d'argent, devant les portes d'une église, il ne pouvait oublier cet idée.

Regardant a nouveau La Saleté qui lui paraissait triste, il ouvrit la bouche afin d'essayer de la convaincre a nouveau....Mais....voyant ses souvenirs trop douloureux pour elle, il s'y refusa. Il leva son pied droit pour se rapprocher d'elle et poser une main réconfortante sur son épaule mais arrêta cette idée....Surement était il dur pour elle de montrer ses émotions, à cause de son activité de brigands, ou quelque chose de plus profond.
Alors Jacquou soupira profondément, se gratta l'épaule droite et lui dit :

Je ne peux pour l'instant abandonner cette idée....Je veux au moins essayer elle m'apportera, si ce n'est pas la joie d'avoir eu l'impression de changer les choses, celle d'avoir essayer de tout faire pour ....
Je ne sais pas quoi te dire La Saleté....J'espérais vraiment que dise oui, ton expérience et mes bras auraient put leur donner l'espoir d'une justice........ Sois en sûr, je n'abandonne pas mon idée, je me suis reculé dans une foret afin d'établir mon refuge....


Puis glissant discrètement un papier dans sa main il lui dit :

Tiens, prends le et garde le, tu y trouvera l'endroit où se trouve cette foret, viens y jeter un oeil ne serait ce par curiosité ....mais surtout, voir que je ne suis pas parti a l'aveugle, peut etre l'idée te conviendra t elle après ça.


Après quoi le tavernier emmena la bouteille que La Saleté avait commandée, c'est ce moment que choisis Jacquou pour quitter les lieux et retourner dans la foret espérant y voir la Saleté. Il croisa une dernière fois son regard, ses yeux pétillant de déception, il lui offrit un sourire pour seul solde en échange de ses conseils puis lui dit :

Passes et je t'offrirai de quoi boire ou manger mais....ne t'attends pas un festin......Je te remercies encore une fois et....peut etre un jour, je me ferais un nom dans ton milieu.

Après ces dernières paroles, Jacquou quitta la taverne en direction de la sortie de la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reconnaitre un riche et le traquer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reconnaitre un riche et le traquer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reconnaitre un riche et le traquer.
» Comment reconnaitre une bootleg MVS sans ouvrir la cartouche
» reconnaitre la version de sa neo geo
» La Ville Riche
» Riche ou pauvre ? Comment le savoir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: