AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Sam 24 Avr 2010, 13:53

Nuit calme de marche. Pas de victime en vue. Le coup de la nuit passée leur avait assurer survie durant plusieurs jours et la Fauchette n'avait pas manqué de remercier leur sauveteur malgré lui, lui adressant un courrier dont elle se rememorait les mots dans un sourire :" Messire, je vous remercie infiniment pour votre contribution à notre survie. Sans votre gentille aumône nous serions mortes de faim. Au plaisir de vous recroiser sur les chemins."

Toute à ses pensées, elle jeta un oeil à la Saleté :"t'vois ma noiraude ! La politesse me vaut rien ! L'a même pas répondu à mes remerciements le bougre ! Tssss .... Ca m'apprendra à vouloir être gentille tiens !"

Elle éclata de rire, consciente de l'hypocrisie de son acte et s'arrêta tandis qu'elles approchaient les premières chaumières d'une bourgade :" bon ben on a d'quoi bouffer plusieurs jours, on va s'reposer un peu dans l'coin. "

Elles terminèrent ainsi la nuit dans une grange qu'elles avaient dégoté dans l'obscurité, et la Saleté et elle s'installèrent, enroulées dans leurs capes, à même un tas de paille.

Au petit matin, la Fauchette ouvrit les yeux, se demandant où elle se trouvait dans un premier temps et alors que la nuit lui revint en mémoire, elle sortit de la grange et se dirigea vers son cheva
l :" tiens l'canasson ! T'vas être à la fête !"

Elle avait en effet mis la main sur un seau d'avoine dans la grange, elle tira l'animal vers l'abreuvoir et déposa le seau à côté.

C'est alors qu'elle aperçut un parchemin accroché à la besace qui pendait sur le flanc de l'animal.

Intriguée, elle le décrocha et le parcourut.


Citation :
Expéditeur : XXXXXX
Date d'envoi : 2010-04-24 08:27:22
Dame,

J'ai appris que vous étiez de XXXXXX et je dois me rendre dans cette ville.

Ayant déjà été rackettée sur cette route, je ne tiens pas à ce que cela recommence.

Si éventuellement, vous retournez là-bas, accepteriez vous que je voyage en votre compagnie?

Amicalement
XXXXXXX

Elle partit d'un grand éclat de rire devant le saugrenue de la demande et rentra vite fait dans la grange, hoquettant entre deux fous rires :" Debout la Saleté !!! on a une mission d'escorte à assurer !!!"

Se tordant de rire, elle avança vers sa comparse et la secoua du bout du pied pour l'inciter à se lever, se demandant cependant d'où l'expeditrice de la missive tenait ses informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Sam 24 Avr 2010, 17:42

Allongée dans la paille, les bras croisés sous sa nuque, La Saleté profitait des dernières minutes de repos bien mérité. Elles avaient chevauché toute la nuit, ne s'arrêtant que bien après le lever de la lune pour finir par s'écrouler dans cette grange ou le sommeil n'avait pas été long a venir. Alors qu'elle commençait a s'éveiller doucement, le voix de sa blonde ainsi que son pied achevèrent de la tirer des bras de Morphée.

Citation :
" Debout la Saleté !!! on a une mission d'escorte à assurer !!!"

Encore a demi endormie, la belle dévisagea sa compère, perplexe.

Escorte? T'as encore forcé sur la bouteille Faufau? On a rien d'âmes charitables j'te signal! Nous on fait plutôt dans le délestage de bourses et de biens...

Voyant que sa blonde lui tendait un parchemin, la Saleté se leva, s'épousseta afin d'ôter les brins de paille collés a ses vêtements et prit le document en question. Tandis que ses yeux parcouraient les quelques lignes, son sourire s'étira pour finir par se transformer en un joyeux éclat de rire.

Mouarf!! Ben elle est bien tombée celle la! Pour sur qu'on va l'aider la demoiselle! On va même la soulager de sa bourse et de ses affaires! S'te bonne blague! On nous prends pour des escorteurs. D'ailleurs, comment elle sait d'où tu viens? T'en as causé a quelqu'un? M'enfin, une telle aubaine, on va pas laisser passer ça! Pour qu'elle demande une escorte, c'est que sa bourse doit être assez lourde!

De fort bonne humeur, la brunette se leva et constata que la Fauchette avait prit soin de nourrir son cheval mais que, comme d'habitude elle avait négligé le sien. Mais même ça ne parvint pas a entamer sa bonne humeur. Attrapant son canasson par la bride, elle le mena a l'abreuvoir, lui fila un seau d'avoine également et lui flatta les oreilles en lui chuchotant d'une voix riante:

Tu entends ça Gallica? Tu vas devoir te montrer sage et bien dressé espèce de sale carne, tu es un cheval d'escorte maintenant! Levant les yeux vers la Fauchette, elle continua, Écrit lui qu'on sera ravies de mettre nos épées a son service pour la protéger des vilains maraudeurs et autres voleurs qui pourraient se dresser sur son chemin!

La brunette flatta l'encolure de sa monture une dernière fois et partie rassembler ses affaires en chantonnant, de fort bonne humeur. Décidément, la journée commençait bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Dim 25 Avr 2010, 23:16

Joignant ses ricanements à ceux de la Saleté, la Fauchette s'installa dans un coin de la grange en maugréant :" d'abord j'ai rien dit à personne tu m'connais ! j'parle pas beaucoup et surtout pas sur moi ! J'laisse les gens l'découvrir par eux-mêmes !"

Eclatant alors de rire, elle ajouta :" et elle, elle va bien vite le découvrir !"

Puis se rapellant qu'elle avait un message à rédiger, sa mauvaise humeur revint en force. C'est qu'elle avait pas bien l'habitude d'écrire et qu'elle savait pas bien en plus. Elle avait passé plus de temps sur les chemins poussiereux qu'aux côtés de gens cultivés et qui auraient pu lui enseigner l'écriture et autre lecture. Déjà dechiffrer le message lui avait pris un temps fou. Mais bon, c'était pour la bonne cause.

Aussi, de mauvaise grâce, elle fouilla dans sa besace et en sortit une plume à la pointe émoussée ainsi qu'un petit encrier
:" j'sais même pas si ça marche encore ça ... " bougonna t'elle tandis qu'elle plongeait à nouveau sa main dans sa besace, à la recherche d'un bout de parchemin.
N'en trouvant pas, elle résolu d'écrire au dos du message reçu. Se penchant, elle calligraphia du mieux qu'elle put, faisant le moins de râture possible, le minimum de mots nécessaires pour accepter la requête.

Ayant terminé, elle jugea de l'ensemble, grimaçant devant les innombrables pâtés qu'elle avait fait et haussant les épaules, elle grommella
:" bof ça ira bien ... "

Elle jeta alors un oeil à la Saleté et lui lança, tout en se relevant
:" bon, on va aller faire un tour en taverne, voir si on croise pas la donzelle, j'lui file ça et on en profite pour tâter un peu l'terrain, histoire d'être sûres que nos âmes charitables seront bien récompensées .... "

Un sourire mauvais venant terminer sa phrase, elle sortit de la grange et enfourcha son cheval, attendant que la Saleté l'imite avant de se diriger vers le centre de la ville à la recherche de leur potentielle bienfaitrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Mar 27 Avr 2010, 01:20

Retour de la taverne ou elles avaient fait la rencontre de leur future victime. Une demoiselle bien élevée, un peu naïve et bien trop confiante répondant au doux nom de Dame Jenn. La Saleté en était presque désolée pour elle, mais le contenue de sa bourse était bien trop alléchant pour se permettre d'éprouver de la compassion. Après avoir discuté de l'affaire avec leur nouvelle " patronne" et lui avoir assuré de leur fiabilité en usant a outrance de mensonges et de faux sourires, les trois femmes avaient décidées de partir en début d'après midi. L'heure venue, elles avaient enfourché leurs montures et avait prit la direction du Nord, comme il était convenu. Mais, leur accompagnatrice étant une paysanne, elle savait cultiver la terre mais son sens de l'orientation laissait a désirer et elle continua de suivre docilement ses deux supposée protectrices . Chemin faisant, la Saleté ne pouvait s'empêcher de sourire comme une enfant qui s'apprête a faire une mauvaise blague. C'était bien trop simple, Jenn leur faisait une confiance aveugle, persuadée d'être en sécurité avec pareille escorte.

Le soir commençait a tomber et le soleil n'allait pas tarder a disparaitre derrière la barrière de l'horizon. L'heure d'en finir approchait, comme en avait convenue les deux pestes avant de prendre la route. Sautant au bas de Gallica, la peste brune annonça d'une voix enjouée:

Bien, la nuit approche et les chevaux ont besoin de repos. Je pense qu'on peut s'arrêter ici.

Se tournant vers sa camarade de longue date, elle lui lança un simple regard lui signifiant qu'elle n'attendait plus que son feu vert pour commencer les réjouissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Mer 28 Avr 2010, 11:17

Elles s'étaient toutes trois entendues lors d'une rencontre en taverne et la donzelle avait alors avoué aux deux comparses qu'elle avait vendu ses deux champs et qu'elle transportait avec elle le fruit de plusieurs récoltes, de quoi se nourrir pour le voyage et les écus provenant des ventes.

La Fauchette et la Saleté s'étaient alors rendu compte qu'elles pourraient remplir leurs bourses pour un long moment et dès lors, elles redoublèrent d'hypocrisie et de gentillesses malsaines allant même jusqu'à offrir plusieurs tournées.

Vint alors le moment de prendre la route et elles allaient tranquillement, bien câlées sur leur monture respective. Jen' avait pris place derrière la blonde et elle ne pouvait voir les sourires de connivence qui éclairaient de temps à autres les faces des deux brigandes.

La brune s'arrêta après des heures de chevauchée et decréta qu'il était temps de prendre du repos. C'est alors que la naïve gueuse se rendit compte que loin de prendre le chemin escompté, elles avaient pris la route totalement opposée.

Feignant l'incrédulité tout d'abord, la Fauchette lui répondit alors dans un sourire que le canasson avait sans doute trop bu et qu'elle était trop fatiguée pour s'en rendre compte. Allant même jusqu'à s'excuser pour cette effroyable méprise. Visiblement rassurée, la gueuse ne posa plus de questions ce qui tira à la brigande un sourire, tant de naïveté la laissait perplexe. Elle retint un rire mauvais et demanda à Jen' de s'occuper des chevaux.

Tirant alors sans ménagement son acolyte avec elle, les deux teignes s'éloignèrent et la blonde de murmurer
:" on va attendre qu'elle pionce profondément ! S'tu veux mon avis, ça d'vrait pas tarder, vu le nombre de chopines qu'elle s'est enfilé !"

Retournant alors près de la paysanne, toutes trois s'installèrent alors sur le bord du chemin pour un sommeil réparateur ... Attendant les premiers signes annonciateurs de l'endormissement chez leur victime, les deux brigandes se tenaient aux aguets ....

La Fauchette regardait de temps à autres les lourdes besaces qui étaient accrochées aux flancs des chevaux et la charrette pleine de sacs de blé que Gallica tirait depuis leur départ. Elle imaginait déjà les écus sonnants et trébuchants qu'elles allaient gagné cette nuit ....


Après un long moment, sûres désormais que leur victime dormait, elles se mouvèrent très lentement, s'extirpant du fossé dans lequel elles s'étaient allongées .... Mais des bruits de pas sur le chemin les arrêtèrent dans leur élan ...

S'éloignant de leur"mission", toutes deux remarquèrent au même moment la silhouette masculine qui se dressait peu à peu sur le sentier
... "grmmpfff ..... qu'est ce qu'il fou la cui là !" maugréa la Fauchette. Les deux brigandes avaient quitté leur cache et nul doute que l'indésirable les avait repérées .... Il fallait faire vite, aussi sans réfléchir et sans se concerter, les deux complices se jetèrent sur lui, le delestant rapidement de ses biens.
Alors, la Fauchette, dans un vif mouvement sortit sa dague de sa botte, la pointa sur la jugulaire du paysan et lui siffla :
" maint'nant tu dégages .... et en silence .... " Sans demander son reste, le dépouillé détala, réveillant malgré tout Jen'.

Les deux pestes rejoignirent alors leur nouvelle "amie" et la reconfortèrent, lui assurant qu'un malandrin avait tenté de les agresser mais qu'elles avaient su l'en dissuader.

Il était désormais bien tard pour tenter un autre mauvais coup et de mauvaise grâce, les deux acolytes s'endormirent, maudissant le badaud qui les avait fait échouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Mer 28 Avr 2010, 17:19

L'importun mis en déroute et Jenn réconfortée et calmée, La Saleté c'était rallongée dans l'herbe, le regard perdu dans les étoiles. Elle ruminait l'échec de ce soir en maudissant ce stupide paysan. Malgré tout, il avait quelques biens et une petite bourse sympathique, mais rien de comparable au chargement de leur employeur. Il allait encore falloir attendre tout le lendemain, pour refaire le chemin en sens inverse et éviter d'éveiller les soupçons de la paysanne. Impossible d'attaquer de jour sur ces routes, car elle étaient bien trop fréquentées, aussi il leur faudrait a nouveau attendre l'obscurité pour pouvoir frapper. Tout ce temps perdu commençait sérieusement a titiller les nerfs de la belle, mais un coup d'œil aux marchandises entassées dans la charrette et sur la bourse pleine a craquer l'aidèrent à retrouver son calme. Résolue a patienter, la belle ferma les yeux et sombra lentement dans le sommeil.

Aux premières lueurs du jour, la brune s'éveilla, tournant machinalement la tête a la recherche des ses deux compagnes. Toutes deux dormaient encore, La Fauchette ronflant comme un ours. La peste profita de cette tranquillité pour faire un brin de toilette, peignant ses cheveux, se nettoyant le visage et s'arrangeant au mieux. Une fois suffisamment propre, elle retourna prêt des chevaux et prit dans la charrette de quoi faire un agréable petit déjeuner en songeant qu'avant le prochain lever du soleil, tout ce qui se trouvait la serait a elles. Tandis qu'elle préparait un copieux repas, sa blonde sortie de sa torpeur et la rejoignit en grognant, accentuant ainsi sans le savoir sa ressemblance avec un ours. Cette remarque fit pouffer la brune, qui se garda tout de même de faire part de ses pensées a sa compagne. A la place, elle lui sourit, l'invita a s'asseoir et lui offrit une miche de bon pain accompagné d'un délicieux morceau de jambon, d'un peu de fromage et d'eau du ruisseau. Tout en mangeant, la belle se mit a causer, comme toujours:

Bien dormi Faufau? Pas de cauchemars a cause du " Brigand" de cette nuit? se retenant de rire, La Saleté poursuivi a voix basse après avoir vérifié que la troisième voyageuse dormait encore, Je suppose qu'il va falloir qu'on retourne sur nos pas, sans quoi la paysanne va se douter qu'y a anguille sous roche. Mais ca nous éloignerait encore de notre destination et ca me plait pas. Je supporte pas être en retard! Donc, il ne nous reste qu'une solution, tourner en rond jusqu'au soir. La nuit tombée, on se charge d'elle, et cette fois on la rate pas! Espèront qu'on nous laissera bosser en paix... T'en pense quoi?

Sans attendre la réponse, car elle savait que sa complice était entièrement d'accord avec elle, la voleuse s'en alla vers leur supposée protégée et la réveilla doucement, feignant d'être attentionnée et prévenante alors qu'en réalité, elle aurai adoré réveiller cette feignasse en lui vidant un seau d'eau gelé sur la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Jeu 29 Avr 2010, 15:53

"Rohhh .... mais chutttt .... " maugréa la Fauchette :" t'vas finir par la reveiller la belle en cuisse !" D'humeur bougonne, encore plus qu'à son habitude, la blonde n'était pas du tout encline à faire des courbettes et des politesses à la voyageuse ésseulée. Elle acquiesca néanmoins aux dires de la Saleté.

Hors de question de laisser passer une occasion pareille ! Elles n'auraient pas cette chance à deux fois de suite ! Pour le moment ce qui préoccupait plus la blonde, c'était de trouver une excuse crédible pour qu'elle reste une nuit de plus dans le coin. Elle allait en parler à sa comparse quand elle vit que celle-ci s'affairait à reveiller leur "patronne" d'un jour.

Un regard mauvais à son acolyte
! " mais pourquoi elle la réveille ! grrrr"

Puis elle se leva à son tour et tira la brigande aux yeux verrons en arrière
:" bon t'lui fous la paix ! faut d'abord qu'on s'trouve un plan ! comment lui faire avaler qu'il faut qu'on reste une nuit de plus ?"

La fauchette réflechissait à toute vitesse, sachant que leur protégée allait se réveiller d'un instant à l'autre grâce aux bons soins de la Saleté.

Alors, un sourire mauvais vint fendre sa face et elle planta son regard dans celui de sa complice
:' T'm'en veux pas hein ! C'est pour la bonne cause !" Et sans plus de cérémonie, elle assèna un violent coup de pied dans la cheville gauche de la brune.

Regardant celle-ci se plier sous la douleur et avant qu'elle ne put émettre la moindre remarque, la Fauchette se pencha et lui glissa en catimini
:" C'est l'brigand de c'te nuit ! t'a blessée ! On peut pas prendre la route aujourd'hui ! t'faut du repos !"

Puis sans demander son reste, elle fila retrouver leur "mission" qui commençait à donner signe de vie :" bien dormi mam'zelle? " lui denanda t'elle un sourire hypocrite sur les lèvres et jetant en même temps un coup d'oeil à la Saleté qui se frottait toujours la cheville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Jeu 29 Avr 2010, 18:32

La Saleté était penchée au dessus de la paysanne qui commençait a émerger quand elle sentit qu'on la tiré en arrière. Elle s'apprêtait a répondre a la Fauchette qu'il leur suffirait de tourner en rond dans la forêt jusqu'au soir et de feindre d'être perdues si des questions embarrassantes venaient a être posées. Mais avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche, elle croisa le regard de sa blonde et en un éclair elle comprit. Mouarf, elle va me jouer un sale tour, je le sens! pensa la belle. Et avant d'avoir pu esquisser le moindre geste, une formidable douleur explosa dans sa cheville gauche, suivi par les explications de sa complice. Privée de son équilibre, ne pouvant plus s'appuyer sur sa cheville blessée, la jeune fille s'écroula a terre avec un glapissement de surprise.

Se mordant les lèvres pour ne pas hurler, la brune se jura de faire payer cet affront a sa copine a la première occasion. Des larmes de douleur coulaient le long de son visage et la voleuse les essuya calmement, avant de se tourner vers leur "protégée", le visage éclairé par sourire gêné totalement feint mais parfaitement crédible.

Ouaip, j'ai cru ce matin, en me levant, que je pourrais tenir toute la journée sur ma monture, mais j'ai fait a peine quelques pas pour venir vous réveiller, mademoiselle, et je me suis effondrée par terre. Je suis désolée, mais il va me falloir une journée de repos je pense. Ce " brigand" - regard mauvais envers sa complice- m'a pas ratée.

La pigeonne s'approcha alors de la Saleté, prit ses mains entre les siennes et se mit a la remercier d'avoir risqué sa vie pour la protéger, lui jurant que jamais elle n'oublierai ce geste et qu'elle adresserait une prière tous les soirs pour ses deux anges gardiens. Mouais, on verra bien si demain matin tu tiendras le même discours, quand tu nous verra disparaitre a l'horizon avec ta bourse et tes biens, se dit la blessée en réprimant un sourire.

Après avoir expliqué a sa " patronne" que c'était son boulot et qu'elle ne méritait nul remerciement, la Saleté examina sa cheville enflée. La garce de Fauchette y avait pas été de main - ou plutôt de pied- morte, mais elle n'avait rien cassé. Un bel hématome au pire, d'ici deux heures il n'y paraitrait plus. Mais comme il leur fallait gagner une journée, la voleuse aux yeux verrons en rajouta, enduisant sa blessure de baumes divers et terminant par un bandage exagéré pour une simple écorchure.

Profitant que Jenn était occupée avec les chevaux, la brune s'approcha en boitillant de sa Faufau et lui glissa a l'oreille:

Toi ma vieille, tu perds rien pour attendre! On aurait pu se contenter de la faire tourner en rond au lieu de sacrifier ma cheville! Et le pire dans tout ca, c'est que tu m'as ruiné une paire de bottes!! Pour ta peine, une fois ce cirque terminé, tu m'accompagneras au marché et tu m'offriras une nouvelle paire de bottes! Et c'est que le début de ma vengeance ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Dim 02 Mai 2010, 22:02

La Fauchette ricana aux paroles de sa comparse :" t'inquiètes pas pour tes bottes ! t'pourras t'en payer de belles quand on lui aura fait sa fête à la donzelle !"

Un sourire mauvais sur les lèvres, elle regarda en coin leur future victime et reporta son regard sur la brune :" on l'occupe toute la journée et on s'occupe aussi .... Va falloir se la supporter !"

Puis délaissant son acolyte, elle afficha un sourire tout hypocrite et rejoignit Jenn :" une petite ballade dans les bois ? Ca nous occupera vu qu'il faut attendre que Nova aille mieux ... ou du moins sa cheville ! Pour sûr il l'a pas loupée le mécréant !"

La Fauchette n'attendit pas la réponse et enfourcha son canasson, tendant une main bienveillante à leur "amie" pour l'aider avant de se raviser.

"Dit la Noiraude, tu peux pas chevaucher, t'prêtes ton canasson à Jenn ?"

Devant la mine déconfite de sa complice, elle ne put retenir un rire moqueur et son regard s'attarda sur la cheville largement bandée :" ca t'fait pas trop mal au moins hein ?"

Puis elle donna un coup de talon dans les flancs de l'animal pour le mettre en route.

Après leur ballade, elles revinrent à l'endroit où elles avaient laissée Nova et la a journée s'écoula lentement ... très lentement.... et à mesure que le jour déclinait, elle sentait l'impatience la gagner.

De temps en temps sa complice et elle se jetaient des regards mais elles ne pouvaient parler ouvertement. L'habitude de "travailler" ensemble rendait cela moins génant qu'il ne pouvait y paraître et chacune savait exactement ce qu'elle aurait à faire.

Le jour finit par s'eteindre totalement et les deux brigandes et leur victime s'allongèrent pour leur nuit ... qu'elles savaient courtes.


Jenn s'endormit très rapidement, sereine et confiante, ce qui arracha un sourire à la Fauchette qui loin d'éprouver le moindre remord, s'imaginait déjà avec la bourse remplie d'écus durement gagnés.

Un coup de coude à sa complice quand elle fut sûre que la pauvre naïve dormait et les festivités commencèrent ....

La Fauchette assomma la pauvre Jenn d'un bon coup de poing
" comme ça on est sur qu'elle se reveillera pas !" puis se tournant vers la Saleté :" a toi l'honneur ! je m'occupe du blé !"

Et elle fila arnacher gallica de la charrette pleine de sacs.


Citation :
28-04-2010 04:11 : Vous avez racketté XXXXXX qui possédait 825,54 écus et des objets (85 sacs de blé et 50 miches de pain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Lun 03 Mai 2010, 19:04

Citation :
"Dit la Noiraude, tu peux pas chevaucher, t'prêtes ton canasson à Jenn ?"


Prêter Gallica?!! La Saleté commença par grimacer a cette idée. Ce cheval, elle y tenait tout particulièrement car c'était un compagnon de longue date. Ensemble, ils avaient parcouru bien des lieux et vécus bien des aventures. Mais après une seconde de réflexion, elle acquiesça et consentit a laisser les rênes a leur future victime. La pauvre Jenn ignorait totalement dans quoi elle mettait les pieds. Galli était loin d'être une bête agréable a monter pour qui ne le connaissait pas. En dehors de sa propriétaire et de La Fauchette, le canasson ne se laissait par diriger facilement, tirant sur les rênes ou se cabrant a la moindre occasion. La pauvre paysanne allait rentrer de sa ballade bien fatiguée, ce qui s'avérait une excellente chose au final.

Nova profita de la ballade de ses deux compagnes de route pour flemmarder et somnola a l'ombre d'un arbre une bonne partie de la matinée. Une fois Kaly et Jenn de retour, la journée s'écoula lentement, forçant la belle a faire ce qu'elle détestait le plus au monde: attendre patiemment.

A la nuit tombée, comme elle s'en doutait, leur "protégée" s'endormit du sommeil du juste. Le moment était enfin venu de larguer le boulet et de finir le boulot. Pas trop tôt! Avant qu'elle n'ait pu faire un geste, sa complice avait déjà assené un coup de poing sauvage a la pigeonne et était partie s'occuper des marchandises, laissant a Nova le loisir de dépouiller Jenn.

Tout sourire, la Saleté se pencha sur elle, l'examinant la tête légèrement penchée sur le coté. Ma foi, physiquement la Fauchette a tout d'une jolie jeune femme, mais elle cogne vraiment comme un mec! pensa la belle en examinant le visage tuméfié ou déjà apparaissait les premières marques du coup porté. Revenant a sa mission, ses mains agiles explorèrent rapidement les vêtements de la paysanne et dénichèrent ce qu'elles cherchaient. Une bourse des plus fournie, un véritable régal pour les yeux! D'un coup de dague, elle coupa la lanière qui retenait le petit sac a la ceinture de Jenn et repartie en direction de sa complice qui terminait d'arnacher Gallica.

S'approchant de son animal, elle caressa son encolure et lui souffla a l'oreille:

Je sais que tu n'aime pas tracter des charrettes mon vieux, mais rassure toi, y en a plus pour longtemps! Et une fois tout ça terminé, promis je te paye des nouveaux fers et tout un nouvel équipement, avec selle, mord et fillet tout neufs! Alors un dernier effort. Puis se retournant vers sa blonde, elle agita la bourse sous son nez, T'as vu ça! Un fort jolie coup, elle était plutôt friquée notre patronne! Je comprends qu'elle ait voulu une escorte pour pas se faire dépouiller!

Partant d'un joyeux éclat de rire, La Saleté grimpa dans la charrette, saisi la bride de son cheval et, toujours en riant, fit claquer sa langue pour mettre l'animal en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   Dim 09 Mai 2010, 17:09

Leur méfait commis, la Fauchette enfourcha son cheval à la robe isabelle et talonna l'animal.
Chevauchant aux côtés de Gallica arnaché, elle tourna la tête et avisa sa complice
:" joli coup ! quelle gourde cette Jenn !" Puis elle partit d'un grand éclat de rire, ne pouvant s'empêcher de contempler la silhouette toujours allongée de laquelle elles s'éloignaient inéxorablement.

Regardant à nouveau devant elle, elle reprit :" bon .... m'est avis qu'il faut pas traîner dans l'coin ! Pour sûr, dès qu'elle va se reveiller, elle va aller courir pour se plaindre de nous ... alors qu'on a fait que lui rendre le service qu'elle demandait ! On l'aide à transporter ses petites affaires !"

Riant de sa mauvaise foi, la blonde et la brune entreprirent alors de discuter de leurs prochains lieux de "travail".

C'était ainsi après chaque coup réussi.... A la joie d'avoir réuni quelques écus bien gagnés, se mêlait l'impression de désoeuvrement.
Aussi, sitôt la victoire savourée, s'empressaient-elles de voir la suite ....

Dans l'immédiat, elles devaient aller mettre en lieu sûr le fruit de leur labeur ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour sûr ... on va t'aider ma belle ....
» Nouvelles images pour Monster Hunter 3 !
» Présentation de la Team Glam&Our
» Mon armée d'Eldar
» Qui peut m'aider pour 100%

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: