AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un ... Deux ... Trois ... Et après?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Lun 19 Avr 2010, 15:39

Après son mauvais tour à la taverne, La Saleté avait entrainé ses deux acolytes dehors, les menant jusqu'à l'orée du bois. La elle se pencha pour ramasser quatre bouts de bois, suffisamment gros mais pas trop, et droit. Voyant que les deux autre la regardaient sans comprendre, elle leur sourit et leur lança : Pour l'attelle.

Une fois le matériel ramassé, la brune invita Théo a s'asseoir sur un rocher. L'invita est un bien grand mot, car habituée qu'elle était a faire dans la dentelle, la peste avait saisit le gamin par la chemise et l'avait forcé à poser son séant sur le-dit rocher. Attrapant sa besace a malice, comme elle la surnommée, elle se mit en quête des onguents et autre baumes qui ne la quittés jamais. Lorsqu'on exerçait un métier comme le leur, mieux valait avoir toujours de quoi se soigner sur soi, et plus d'une fois elle avait remercié ses frères et son ancien instructeur chevalier de lui avoir enseigné les bases de la médecine. Farfouillant dans sa besace encombrée, elle trouva ce qu'elle cherchait. Un baume a base de Cousoude pour ressouder les os de son poignet, surement fêlés et un baume a l'Achillée pour arrêter les saignements de son bras. Plus tard, elle lui appliquerait un onguent a base de Marjolaine pour apaiser les contusions sur son visage, mais le plus urgent était son bras, salement amoché. Raclure de Faucheur, maugréa la belle entre ses dents.

Les baumes, les branches pour l'attelle...tout était prêt, il ne manquait a la Saleté que quelques linges pour nettoyer, faire un pansement et maintenir les bouts de bois de l'attelle. Et c'est la que le problème se posait. Elle avait bien une chemise de rechange dans son sac, mais hors de question de la tailler en petits bouts pour soigner le gosse!! Une chemise toute neuve! Et si la sienne venait a se déchirer, elle n'aurai plus rien a se mettre! Sa coquetterie lui interdisait de massacrer ainsi un vêtement de secours. Ainsi, elle se tourna vers la Fauchette, feignant l'embarras, et lui dit sans la moindre gêne:

Euh... Faufau, pour le soigner j'ai besoin de bande de tissus et j'en ai plus aucune. Fait moi penser a en reprendre sur les prochains pigeons qu'on se fera. Mais en attendant, va falloir que tu sacrifie un morceau de ta chemise ou de tes braies. Ou même de ta cape d'ailleurs, je m'en fout complètement, mais il me faut du tissu. De toute façon, vu l'état de ta tenue ca te changera pas beaucoup, quelques trous de plus ou de moins!

Un sourire plein d'ironie et de malice étira ses lèvres et pour éviter que sa blonde ne comprenne qu'elle se foutait royalement d'elle, la peste se tourna vers Théo et lui dit :

Bon, je vais soigner les plaies de ton bras avant que tu te vide de ton sang, et après je poserai une attelle parsque j'ai peur que ton poignet, bien que n'étant pas cassé par chance, soit tout de même fêlé. Les baumes risquent de te démanger mais si je te vois te gratter une seule fois, je te coupe les deux mains! Je me suis bien fait comprendre? Et que ca devienne pas une habitude de me prendre pour ta guérisseuse, c'est exceptionnel! J'ai déjà assez de boulot entre ma blondasse et moi, pas besoin en plus de devoir soigner les petits bobos d'un jeune insolent qui se jette littéralement la tête la première dans les ennuis. Suis je bien clair?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Lun 19 Avr 2010, 19:17

Liquidant sa dernière chopine, la Fauchette emboîta le pas à la brune. Celle-ci les mena à l'orée du bois et la blonde jeta un coup d'oeil intrigué et interrogateur à la brigande au regard étrange.
La Saleté souriait ... encore ... ce qui avait le don d'exaspérer la blonde qui maugréa à la réponse
:" l'a pas fini d'nous faire perdre du temps cui-la ..."tandis que la Saleté s'emparait du "matériel" nécessaire pour réparer la casse.

Elle se remémora les coups que le jeunot avait pris et un rictus fendit sa face
:" pour sûr ... l'a du l'sentir " ajouta t'elle pour elle-même tandis qu'elle assistait, impassible, à la séance de guerrisseuse à laquelle s'adonnait la Saleté.

Elle ne put s'empêcher de sourire aux différentes remarques dont elle affublait le p'tiot tandis qu'elle étalait, rafistolait, consolidait le membre meurtri.


Elle fut tirée de sa contemplation du spectacle par une phrase :

Euh... Faufau, pour le soigner j'ai besoin de bande de tissus et j'en ai plus aucune. Fait moi penser a en reprendre sur les prochains pigeons qu'on se fera. Mais en attendant, va falloir que tu sacrifie un morceau de ta chemise ou de tes braies. Ou même de ta cape d'ailleurs, je m'en fout complètement, mais il me faut du tissu. De toute façon, vu l'état de ta tenue ca te changera pas beaucoup, quelques trous de plus ou de moins!

D'impassible, le visage passa au cramoisi avant qu'elle ne rétorque :" hein ??? pis quoi encore !!! c'est ses conneries ! il assume !" et avant que l'un des deux autres aient pu répondre quoi que ce soit, elle fondit sur Théo et arracha sans ménagement la manche de la chemise qui recouvrait le bras encore valide.
Elle le tendit à la Saleté, ronchonnant des paroles à peine compréhensibles qui masquaient difficilement son impatience
:" tiens ça d'vrait faire l'affaire ! Après tout pourquoi je bousillerai mes sapes toutes neuves pour ses beaux yeux hein ???"

Haussant les épaules, elle ajouta
:" pis magnez vous ! on a pas qu'ça à faire !"

Elle s'installa alors sur un rocher, attendant que l'autre cesse de pisser le sang et que son bras ait repris une forme à peu près normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'enjôleur
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Lun 19 Avr 2010, 21:30

Voilà la taverne, il en avait connu des mieux dans sa vie mais il en avait un peu marre de devoir cottoyer des nobliaux qui se découper le pouvoir en part bien importantes et en même temps leurs impôts, il avait par le passé effectué quelques vols avant de se ranger mais sûrement que l'instinct reprenait le dessus.

Un bout de parchemin l'avait mené ici, bien sûr il était pas venu sans rien et il fallait mieux rester prudent, facile de se faire détrousser dans ses lieux maudits.

L'Enjôleur entra, il avait choisit ce nom car il avait une tête d'un ange qui inspirait confiance, surtout aux jeunes donzelles en recherche de quelques aventures ...

Le don de charmer pouvait être utile mais la dague restait l'arme principale, cette pointe d'acier qui pouvait trancher...

Hum il sortit de ses pensées et s'installa à une table, commandant une bière.

Il se remémora les derniers évènements de sa vie dans cette contrée où il avait perdu beaucoup, et surtout du temps. Servir un duché, il avait vu et il n'y retournerai plus jamais, il voulait partir loin, parcourir les chemins...

Plusieurs chopines étaient passées, personne...Il se décida donc à sortir de la taverne, son regard parcouru les bois, peut être qu'il devrait y allait seul, reprendre du service seul, quelques voyageurs égarés s'y trouvaient peut être...

Marchant vers le bois, il aperçut des ombres et stoppa net, la main sur la dague, à sa droite des voix se faisaient également entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Mar 20 Avr 2010, 15:24

Toujours assise sur son rocher, la Fauchette rongeait son frein. Elle jetait de temps à autre des regards empreints d'agacement et d'impatience aux deux autres qui regardaient, l'oeil circonspect, les blessures suintantes.

"bon ben on va pas y passer la nuit hein !!!" lança t'elle de mauvaise humeur.

La brune la regarda alors, son éternel sourire accroché aux lèvres, avant de lui retorquer qu'elle avait d'abord besoin d'un remontant :
" ben v'là ! on est pas rendu !!!"

Tandis que la Saleté remontait vers la grotte, elle sauta de son rocher et vint se planter devant le jeunot qui restait muet. Un sourire machiavélque sur la trogne, elle lui annonça froidement :" bon ben ta guerisseuse t'abandonne ! plus qu'une solution !" Tirant vivement sa dague de sa botte, elle posa la lame sur le bras meurtri :" on va trancher dans le vif !"

Eclatant alors de rire, elle s'interrompit brusquement. Son ouïe très fine, habituée à être aux aguets, venait de déceler un bruit anormal.

Elle posa alors un doigt sur sa bouche, intimant par ce geste le silence à Théo et à pas de loup, elle s'éloigna en direction des bruits suspects.

Après quelques pas, elle aperçut une silhouette qu'elle détailla afin de tenter de l'identifier. Manifestement il s'agissait là d'un inconnu et la Fauchette se méfia d'instinct.

Se camouflant derrière un bosquet d'arbustes, elle avança prudemment puis, s'estimant assez près pour un effet de surprise, elle fondit sur le nouvel arrivant, dague en avant.


Pointant le bout de sa lame sur la jugulaire masculine, elle l'observa un moment en silence, sondant le regard et le visage inconnus :" t'es qui toi ? t'espionnes ?" L'oeil mauvais, elle attendit une réponse tandis que sa lame s'enfonçait un peu dans la chair du cou, laissant couler un mince filet de sang qu'elle ne sembla pas remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : J'sais plus
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Mer 21 Avr 2010, 14:41

Le gosse sortit de la taverne un drôle de sourire au lèvre, bon il à mal pensé. Pour finir elle savait s'amuser la peste. Ensemble, ils se dirigèrent vers la forêt, quelque fois La Saletée se baissait pour ramasser des morceaux de bois. Une fois arrivée devant quelques rochers la peste le forca et s'asseoir sur un de ces derniers. Il la regarda fouiller après ces affaires dans sa bescace, pendant que son autre partenaire se moque de lui. Il la regarda et hausse un sourcil. Une fois que la saletée avait trouvé ce qu'il lui fallait, Théo tendit son bras blessé dans la direction de sa nouvelle et futur partenaire... Pfff, faut comprendre hein! Mais... Oh! Il lui manque toujours un truc a cette dernière... Enfin, la belle égoiste. Et en plus voilà que la fauchette refuse de faire un trou de plus dans ces vêtemement. Pour finir c'est l'adolescent qui va devoir... Trop tard! V'là qu'la brigande fond sur le fuyard pour lui arracher la manche qui couvrait son bras encore valide.


Mais...


Elle peut pas s'empêcher de toucher l'adolescent, c'est pour ça! On va pas se plaindre alors. L'escroc revenu à ses blessures. Les deux plus jeunes regardaient ces dernières. Théo s'en foutait un peu en fait s'était juste pour s'approcher de la brune. Alors qu'il se raprochait de plus en plus d'elle, la fauchette lui dit qu'elle doit aller chercher un petit soit disant remontant.


Non je veu pas q...


Grrr... Elle l'énerve vraiment cette donzelle! Et maintenant elle a le culot d'éssayer de lui faire croire qu'elle va lui couper le bras. Il hausse un sourcil une nouvelle fois.


Que d'la gu...


Elle fait ch#ier à lui couper la parole. Mais cette fois ci c'était pour une bonne raison. Une fois que sa partenaire s'était éloignée il se leva durement a son tour, et se dirigea lui plus sur le côté. Il appercut alors son "amie" la pointe d'une dague contre la gorge. Le gosse se raprocha discrètement du gueux, étant assez conscient pour ne pas faire tuer la fauchette. Pour finir, il se dit qu'il s'était assez rapproché de son futur adversaire, il courru vers ce dernier et le fit tomber au sol en le poussant violament. Avant de sortir sa dague, et de la pointer en direction de l'homme au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Mer 21 Avr 2010, 22:30

Durant son petit détour a la taverne pour prendre un remontant avant sa séance de soin, La Saleté avait fait la connaissance d'un jeune homme. Une bien belle mésaventure et une charmante rencontre. C'est le cœur léger et l'esprit enivré de cette rencontre qu'elle s'en retournait vers ses camarades. Avançant en chantonnant, d'humeur fort joyeuse, elle se rendit rapidement compte que quelque chose clochait. La Fauchette, dague en main l'air plus que pas contente... Ma foi, elle avait rarement l'air de bonne humeur, a l'inverse de la brune qui souriait en permanence. Théo, a terre, sa propre lame appuyée contre la gorge d'un autre homme... Ces deux compères avaient du surprendre un espion ou un importun qui devait s'en mordre les doigts... La situation étant sous contrôle, la peste ne jugea pas nécessaire de tirer son épée, aussi c'est désarmée qu'elle s'approcha de la scène, sans cesser de chantonner. Arrivée a hauteur de la Fauchette, elle se posta a coté d'elle et observa Théo et l'homme a terre, la tête légèrement penchée sur le coté, avant de demander d'une voix amusée:

On peut pas vous laisser seuls cinq minutes! Je vais boire une choppe a la taverne pour me préparer a soigner l'autre gringalet, et je vous retrouve en train de martyriser un pauvre type. On pourrait savoir ce qu'il a fait pour s'attirer ainsi votre sympathie?

La belle partit d'un joyeux éclat de rire avant d'adresser a la Fauchette un signe de tête lui signifiant de s'occuper de l'intrus. S'avançant, La Saleté attrapa Théo par l'oreille et le forçat a la suivre docilement, l'entrainant a quelques mètres de l'altercation afin de pouvoir finir de le soigner. Ainsi, elle gardait tout de même un œil sur sa blondasse, au cas ou ...

Vu ton état, t'as pas le droit de jouer a égorger les méchants! Ça t'apprendra a te faire passer a tabac! Je vais te poser ton attelle et soigner le tout et si tu es sage, je te laisserai peut être retourner faire mumuse avec Faufau!

Le ton était volontairement moqueur, la peste cherchant une fois de plus a faire enrager son jeune compagnon. Elle sortit alors de son sac les baumes, la manche déchirée et les morceaux de bois et se mit au travail. Rapidement, les plaies furent nettoyées et pansées, et en un rien de temps, l'attelle fut posée et solidement attachée. C'est qu'elle avait l'habitude. Elle même en avait portée une plus d'une fois et en avait posée a de nombreuses reprise également. Son travail accomplis, la Saleté contempla son œuvre, pas peu fière d'elle avant de retourner voir si la blonde n'avait pas besoin d'aide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'enjôleur
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Jeu 22 Avr 2010, 00:35

L'incompréhension totale, voilà le sentiment de l'enjôleur en quelques secondes...
Tout d'abord, les voix se turent, il allait continuer son chemin quand une pointe sortit d'on ne sait où arriva sur sa gorge, lui avait toujours la main sur la sienne mais point le temps de la sortir.
La donzelle était planté là et il sentit la dague s'enfoncé un peu dans la chair, légère grimace avant de vouloir répondre à sa question.


Moi je suis perso....

Ban ! le voilà renversé et à terre, on venait de lui rentrer dedans par derrière, à ce moment là il ne savait plus où il était un peu perdu sous le coup du choc.
Heureusement la dague n'avait pas tranché la gorge lorsqu'il se trouva à terre, il ne s'en serait sûrement pas remis.
Tournant la tête, c'est celle d'un adolescent qui tenait une dague lui aussi face à lui sauf que cette fois ci elle était pas sur sa gorge, ce qui dans un mouvement de roulade sur la droite lui permis de sortir la sienne et de la pointer également.


T'as d'la force toi pour ton âge. Me semblait pas que l'autre donzelle était en danger, c'était plutôt l'inverse.

Sourire en coin, il attendit de pouvoir se relever quand une autre femme s'approcha, décidément il était tombé sur un groupe, combien ils étaient encore ?
Sauf que là elle attrapa l'oreille du môme qui étaient pas dans un parfait état.
Nouveau sourire de l'enjôleur devant la scène avant de reporter rapidement le regard sur la première qui l'avait fait légèrement saigner.


Bon alors on fait quoi ? On va pas rester là trois heures. Pas que ça m'intéresserai pas mais dans d'autre conditions alors !

Il attendit la réaction, lui qui comptait détrousser ce soir c'était mal parti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Jeu 22 Avr 2010, 11:00

La Fauchette tenait toujours sa dague sur la jugulaire de l'homme quand elle vit Théo fondre sur lui. Ne comprenant rien, elle resta ainsi pantoise et bouche bée ... "Mais qu'est c'qui lui prend encore à lui !"

En moins de temps qu'il en faut pour le dire, la situation s'était retournée et de menacé, l'inconnu devint menaçant pointant sa dague sur un Théo sous contrôle. La Fauchette se serait amusée de la situation si cette andouille de Théo ne risquait pas de mettre leurs vie en péril par son impétuosité. Il avait foncé dans le tas, sans même réfléchir et les rôles étaient maintenant inversés.

Secouant la tête, elle rangea sa dague maintenant inutile dans sa botte et s'adressant d'abord à l'inconnu :" M'le tue pas va ! L'a d'jà pris une bonne rouste par le Fauch ! regarde son bras et sa gueule ! Et j'lui ai d'jà collé deux ou trois beignes mais il en veut encore on dirait ! Ca calme pas sa fougue !L'est complètement cinglé mais l'a pas froid aux yeux ! " Elle jeta alors un regard à Théo :" et toi l'jeunot, si t'veux vivre assez vieux pour bosser avec nous va falloir que tu t'calmes ! Sinon j'tai d'jà dit, J'risquerai bien d'finir le travail que l'Fauch a commencé !"

La saleté débarqua alors, chantonnant et souriant, ce qui tira un profond soupir de la bouche de la blonde :" ben v'la ! manquait plus qu'elle !"

Souriant d'un air mauvais à ses remarques, elle ne put néanmoins s'empêcher de retorquer :" et toi t'faisais quoi ? Ca t'dérange pas qu'on s'fasse attaquer pendant qu'tu t'en envoies derrière le col sous prétexte qu't'as b'soin d'un r'montant ? " elle partit d'un franc éclat de rire quand elle la vit empoigner Théo par l'oreille et l'tirer pour le torturer à sa manière.

Elle laissa la "guerisseuse" et sa "victime" à leurs occupations et se tourna à nouveau vers l'inconnu. Le jaugeant d'un regard rapide mais précis, elle nota qu'il n'avait pas broncher durant toute la petite scène, se contentant d'observer en souriant.
"semble pas qu'il est d'mauvaises intentions ... du moins pas à notre égard" se dit-elle.

Elle le dévisagea alors sans retenue et lui adressa un franc sourire
:" eh l'ami ! j'ai rangé mon instrument " lui dit-elle, indiquant d'un signe du menton sa botte dans laquelle sa dague était camouflée. " Fais en autant qu'on puisse causer".

Elle attendit que l'arme disparaisse à son tour avant de reprendre :" bon on en était où des présentations ? S'cuses pour les deux autres abrutis, l'jeunot l'est pas encore très au fait de ce qui est la discrétion et la saleté.... bah c'est la Saleté ... elle m'enerve mais j'peux pas m'separer d'elle, elle me colle aux chausses !" la Fauchette ommettait bien évidement de stipuler que le fait qu'elles soient inséparables la Fauchette et la Saleté était aussi bien du à la brune qu'à la blonde.

Haussant les épaules, elle reprit, répondant à sa question
:" t'as raison on va pas prendre racine dans l'coin ! Par ici on m'appelle la Fauchette, la brunasse là-bas c'est la Saleté et le p'tiot c'est Théo" Elle jeta un oeil à ses deux acolytes puis reporta son regard sur l'homme " et: toi ..." Elle nota alors le faciès masculin et ajouta dans un sourire :" .... gueule d'amour ... t'es qui ? et t'fais quoi par ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : J'sais plus
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Ven 23 Avr 2010, 20:01

Dague pointé vers l'homme au sol, qui d'ailleurs roule sur le côté et qu'il le menace lui aussi de sa dague... Oups... C'est La Fauchette qui va pas être contente.


Attention t'vas t'bless...


Et voilà La Saleté qui se repointe et le tire par l'oreille comme si c'était un gamin qu'on engueulait après qu'il est fait une connerie... Bref... Elle le força à nouveau à s'asseoir sur le rocher. Alors que la fauch' mettait encore tout sur le dos de théo. Quelle peste!


Vu ton état, t'as pas le droit de jouer a égorger les méchants! Ça t'apprendra a te faire passer a tabac! Je vais te poser ton attelle et soigner le tout et si tu es sage, je te laisserai peut être retourner faire mumuse avec Faufau!


Ouais ca va etre marrant!


Une fois que sa guérrisseuse eu finie elle se dirigea vers le gueux, et lui pivota juste sur son rocher et regarda le nouveau pas très fort, une fois sur pied il pourra peut etre lui foutre une raclée pour se vanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'enjôleur
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Sam 24 Avr 2010, 00:40

A présent que le morveux avait été dégagé, celle qui l'avait eut par surprise rangea sa dague dans sa botte, l'Enjôleur suivit son mouvement avec attention, gardant la sienne en main au cas où un des comparses reviendrait ou qu'un autre apparaitrait dont ne sait où.

Il continua à les écouter sans rien dire, et sourit de plus belle quand elle lui demanda de ranger son outil faisant signe qu'elle avait fait de même en montrant sa botte. Pouvait il lui faire confiance ? hum après tout les deux autres s'étaient éloignés.

Bien j'la range mais pas d'entourloupe hein ?!

Il se releva et rangea sa dague sous sa cape, un coup d'oeil rapide vers le couple près du rocher, pas besoin de prendre plus de risques mais ils ne semblaient pas lui vouloir quoique ce soit, on aurait plus dit qu'ils s'étaient sentis menacés.
Souriant aux mots, gueule d'amour, il se présenta à son tour.


Moi c'est l'Enjôleur, quoique gueule d'amour c'est pas mal aussi... Disons que de nombreuses donzelles ont perdues plus que leurs écus à mon passage...Un avantage comme un autre...

Réflichissant à la deuxième question, il se dit que la vérité ferait très bien l'affaire, il avait rien à gagner ou à perdre de raconter des bobars.

Pour c'qui est de mon passage dans le coin, à vrai dire je cherchais des acolytes pour profiter de certains voyageurs qui seraient paumés mais pas trouvés grand monde...Je partais seul vers les bois.

Et vous, à part jouer à soigner le ptiot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Sam 24 Avr 2010, 13:33

Elle l'écouta la Fauchette, non sans surveiller du coin de l'oeil chacun de ses faits et gestes. C'est qu'sa confiance ... elle la donnait pas comme ça !

Un coup d'oeil à la Saleté et au P'tiot qui jouaient au médicastre :
"manqu'rait plus qui nous fassent un marmot les deux là ..."


Bougonnant et marmonnant, elle n'en restait pas moins attentive à l'Enjôleur qui venait de se présenter. Sourire en coin :" t'gardes tes mains dans tes braies, t'gardes tes yeux bien placés et on va p'tetre causer affaires !"

Nouveau sourire en coin et de reprendre
:" t'cherches des acolytes tu dis ? T'veux tâter d'la rapine ? Mouai .... "

Jaugeant de la carrure de l'homme et s'arrêtant sur sa face, elle reprit
:" sure q'avec ta gueule d'ange, t'dois les faire craquer et leur inspirer confiance ... c'peut être bien ..."

La Fauchette réflechissait tout en parlant, Gueule d'Amour serait sans doute un atout pour faire tomber les donzelles dans leurs pièges, il n'avait pas l'air manchot qui plus est, ce qui faisait de lui un éventuel comparse de rapine plutôt pas mal.

Un sourire se dessinant sur ses lèvres, elle poursuivit
:" j'aurai p'tetre un truc à t'proposer ..."

Elle s'approcha alors de lui et s'ensuivit un dialogue sur le ton de la confidence, durant lequel murmures et sourires vinrent conclure leur marché.

Se reculant, elle adressa un regard à ses deux acolytes et les héla
:" hep v'nez voir vous deux ! Deux ou trois choses à mettre au point !"

Se tournant à nouveau vers l'Enjôleur
:" on d'vrait pouvoir faire affaire Gueule d'Amour, si t'arrives à supporter la Saleté et sa maniaquerie et le P'tiot et sa sale manie de foncer sur tout ce qui bouge et qui en a dans les braies !"

Elle éclata de rire à la seule pensée des roustes que le P'tiot avait déjà pris et qu'il prendrait surement encore ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : J'sais plus
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Sam 24 Avr 2010, 16:28

L'adolescent, de son rocher, toisa l'enjôleur de haut en bas... Quel hypocrite, celui-là! Pensa t'il. C'est qu'ils vont être potes aussi eux deux ! C'est alors que la fauch' se retourna.


" hep v'nez voir vous deux ! Deux ou trois choses à mettre au point !"


Théo soupira. Oh non... Il se doutait bien que c'était pour l'autre gueux. Il se leva péniblement, et se dirigea vers la brigande.


Un fois arrivé à sa hauteur, elle éclata de rire. Théo n'y faisant pas attention très longtemps regarda froidement l'enjôleur, et serra de nouveau le poingt.


Quoi?! Y'a un problème?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Sam 24 Avr 2010, 17:01

Postée non loin d'eux, une fois Théo soigné, la Saleté tendait l'oreille pour capter la teneur de leur conversation, souriant aux propos de la blondasse a son sujet. Remarque, elle avait pas tort. La brunette ne pouvait se passer de sa blonde, seule personne qu'y ait pu la supporter jusqu'ici et avec qui elle avait noué une solide amitié malgré les apparences. Et il était également vrai que la brunette était légèrement maniaque sur les bords lorsqu'il s'agissait de vêtements. D'ailleurs, elle aurai plus d'une fois dilapider l'intégralité du fruit de ses rapines en divers tenues si la Fauchette ne l'avait pas rappelé a l'ordre.
Quand cette dernière les invita a les rejoindre, la Saleté s'approcha, sachant déjà ce qui allait se dire. Elle remarqua les poings serrés de Théo et pouffa discrètement. Le gamin n'allait sans doute pas apprécier de voir débarquer un autre homme dans la petite bande, lui qui espérait voyager aux cotés des deux jolies donzelles. La suite promettait d'être très amusante. Mais pour l'heure, le jeunot devait se tenir tranquille car elle en avait marre de le rafistoler. Elle posa une main ferme sur son épaule et lui souffla a l'oreille:

Tiens toi tranquille ou je te casse l'autre bras et les deux jambes et je te laisse agoniser ici! Tu as assez fait de boulettes pour aujourd'hui je pense. Réjouit toi plutôt de voir un autre élément masculin se joindre a nous, ca te fera un compagnon! Puis elle repris a voix haute, s'adressant au nouveau, L'Enjôleur... étrange et très modeste comme surnom! Pour moi, ca sera Jojo, même si tu y vois un inconvénient! Sourire de provocation a l'attention du bellâtre. La Saleté cherchait a tester ses limites, comme a son habitude. La provoc, un art qu'elle affectionnait particulièrement et qu'elle maitrisait parfaitement. Mais qui, plus d'une fois, lui avait valu de s'attirer des ennuis, a elle et a sa comparse. Mais si ce type devait partager leur quotidien, autan qu'il soit tout de suite prévenu. Il n'avait pas a faire a deux jolie jeunes femmes fragiles, mais plutôt a deux véritables pestes sans scrupules qui allait lui mener la vie dure et probablement l'entrainer dans les pire galères imaginable. Une vrai vie d'aventurier. Le sourire aux lèvres la belle attendait la réaction de L'Enjôleur, prête a faire face
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'enjôleur
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Dim 25 Avr 2010, 17:54

L'Enjôleur écouta la Fauchette qui finalement lui proposa de les rejoindre, apparemment elle était sur un coup et elle commença à lui part du marché après quelques murmures, il accepta et attendit que les deux autres comparses rappliquent.

Le jeunot s'approcha et lui lança quelques mots, apparemment il cherchait la bagarre sauf que l'Enjôleur il était assez patient mais il fallait se méfier, il oubliait rarement.
Il préféra ignorer ses paroles par un sourire en coin et se reporta que celle qui se dénommait la Saleté et qui en faisait voir de toutes les couleurs au jeunot.


La Saleté ? Hum qu'est ce qui t'a valu ce beau surnom ?

Jojo ? voilà qu'elle voulait l'appelait ainsi, il allait répliquait que ça lui plairait pas mais il se ravisa, elle jouait la carte de la provocation, il ferait donc de même.

Si Sally te convient également, y a pas de soucis, pourquoi y en aurait ? Jojo et Sally, pas mal non ? T'en pense quoi la Fauchette ?

Regard rapide vers le garçon, préféré rester vigilant car il pourrait à nouveau lui rentrer dedans, sauf que cette fois-ci il pourrait avoir un peu plus bobo le jeunot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Saleté
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : En train de preparer un mauvais coup.
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Dim 25 Avr 2010, 19:10

Citation :
La Saleté ? Hum qu'est ce qui t'a valu ce beau surnom ?

La Saleté éclata de rire en entendant la question. C'était pas la première ni la dernière fois qu'elle l'entendait. Souriant au tout dernier membre de leur petit groupe, elle lui rétorqua, l'œil pétillant de malice:

Étrange comme surnom pour une jeune fille aussi propre sur soi, n'est ce pas? Ce surnom, je le dois a la blonde qui se trouve juste la- désigne la Fauchette du doigt-. D'après elle, je serai une vrai peste doté d'un caractère de chien aimant pousser les gens a bout et les rendre fou de colère juste pour le plaisir et enfin, j'aurai un don innée pour m'attirer des ennuies. En bref, je serai une Saleté! Et comme elle a parfaitement raison, j'ai gardé ce pseudonyme. Ça te va comme explication?

Se tournant vers la Fauchette, la brunette lui envoya un baiser suivit d'un sourire plein d'ironie.
Mais malgré toutes ses provocations et ses piques, l'Enjôleur ne semblait pas réagir. Pire, il tentait a son tour de pousser la belle a bout. Sally? Bof, pourquoi pas après tout. Un surnom qui en vaut un autre, pour la Saleté ca ne changeait rien et ne la gênait pas le moins du monde. En revanche, Jojo semblait tout de même moins apprécier son surnom. A voir lequel des deux craquerait le premier et au jeu de la guerre des nerfs, la voleuse avait rarement perdue.

Sally? Si ça t'amuse pourquoi pas, j'y vois aucune objections, Jojo. Se tournant vers la Fauchette, elle repris sur un ton légèrement plus sérieux, Bon ben nous voila quatre Enfin, trois et demi on peut pas encore compter le gamin comme un grand. Nouveau sourire de provocation envers Théo. Lui elle était sure de le faire partir au quart de tour avec de tels propos. Ceci dit, on fait quoi maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fauchette
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Localisation : tout près ... juste derrière ... Trop tard !!!
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Dim 25 Avr 2010, 23:32

La Fauchette se tut, laissant ses trois comparses faire connaissance à leurs manières. Théo continuait à faire son petit coq, ce qui avait le don d'exaspérer la brigande mais elle commençait à avoir l'habitude des sales manies du P'tiot et elle sourit même en le voyant serrer les poings.

La Saleté et l'Enjôleur s'amusèrent ensuite à se titiller gentillement, se narguant et s'affublant de surnoms tout aussi ridicule l'un que l'autre.

Elle répondit au baiser envoyé par la Saleté par un regard mauvais et enfin se décida à prendre la parole
:" dites quand vous aurez fini de jouer à celui qui énervera le plus l'autre, on pourra p'têtre causer sérieux. Comme j'ai dit à Gueule d'Amour, on est sur un coup mais qui tarde un peu à se préciser. Pour le moment, on va décider d'un point de ralliement, on se retrouve tous là d'ici quelques jours et on avise. Vous en dites quoi ?"

Sans attendre les réponses, elle ajouta : " pour le moment il se fait soif et j'serai pas contre m'en envoyer une ou deux p'tites derrière le pal'tot ! Vous êtes partants, on en profitera pour régler les p'tits détails ?"

Puis se tournant vers l'Enjôleur :" au fait y'a une règle à respecter ! Le dernier arrivé dans l'groupe paye la douloureuse !"

Elle omit bien sûr de préciser que cette règle sortait tout droit de son imagination et qu'elle venait de l'inventer et espérer que le P'tiot ne la ramène pas ... Lui n'avait pas eu a payer sa tournée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : J'sais plus
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Mar 27 Avr 2010, 13:09

L'escroc sentit une main ferme se poser sur son épaule, puis la saleté rapprocha son visage du sien pour lui souffler ces mots:


Tiens toi tranquille ou je te casse l'autre bras et les deux jambes et je te laisse agoniser ici! Tu as assez fait de boulettes pour aujourd'hui je pense. Réjouit toi plutôt de voir un autre élément masculin se joindre a nous, ca te fera un compagnon!


Sur ce il désserra ses poings calmement, il n'eut même pas le temps de répondre à la brigande qu'elle s'amusa à éssayer d'énerver le nouveau. Pas que lui était ancien mais déjà plus que lui! Quoi? Théo n'y croyait pas ses yeux! L'enjôleur restait calme face à la peste, ce qui ne manqua pas de faire sourire le jeunot, même ci le dernier arrivant dans le groupe, lui lançait quelques regards méfiant.


Bon ben nous voila quatre Enfin, trois et demi on peut pas encore compter le gamin comme un grand


Il haussa les épaules, comme si il en avait rien à faire. Mais en réalité, à l'intérieur il bouillonnait, il commençait déjà à en avoir sérieusement marre de cette donzelle!


" pour le moment il se fait soif et j'serai pas contre m'en envoyer une ou deux p'tites derrière le pal'tot ! Vous êtes partants, on en profitera pour régler les p'tits détails ? au fait y'a une règle à respecter ! Le dernier arrivé dans l'groupe paye la douloureuse !"


Un dernier regard vers les deux donzelles puis il s'arrête sur l'enjôleur.


Ouep, j'ai payé la mienne! Dit t'il même si cela était faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'enjôleur
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   Mar 27 Avr 2010, 20:47

L'enjôleur écouta les explications sur le surnom, apparemment il lui allait très bien et elle devait vraiment être une saleté avec les gens lorsqu'elle le voulait.
La Saleté ou Sally, ne paraissait pas gênée du moins du monde...Hum après tout ils ont l'air coriaces ces trois là, ils ont dû en voir des vertes et des pas mûres.
Petit sourire à l'évocation du "et demi" pour le gamin.


En effet, m'a l'ai pas bien vieux le gamin.

La Fauchette qui en avait marre d'attendre apparemment, interrompis la conversation qui redevint sérieuse.
Un point de ralliement était nécessaire en effet et il ne le manquera pas.


Pas de soucis, vous me dites où on se fait ce ralliement et j'y serais.

Voilà qu'elle proposait d'aller boire, en voilà une riche idée pour se remettre de tout ça, mais l'Enjôleur tiqua sur le fait que le dernier payait la tournée.
Regard rapide vers le gamin qui lui sortit qu'il avait payé la sienne. Vrai ou faux, impossible à savoir mais bon il se tapait l'incruste après tout.


Bon allez, deux trois p'tites chopes, nous feront pas de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un ... Deux ... Trois ... Et après?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ... Deux ... Trois ... Et après?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Un ... Deux ... Trois ... Et après?
» Un, Deux, Trois, Démons!
» La taille de Napoléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: