AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin des temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méliandulys
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: La fin des temps   Lun 22 Fév 2010, 17:38

Diffusion de grande envergure. Les pigeons volaient, les missives étaient délivrées, les affiches fleurissaient. Aux quatre coins du monde connu et inconnu, des plus grandes bourgades aux campagnes les plus reculées, tout quidam sachant lire ne pouvait décemment prétendre n'avoir pas pris connaissance de la fameuse déclaration....

Citation :
Au nom de Dieu qui sait tout : le présent, le futur, le passé, le caché et l'évident, le visible et l'invisible,

Le Consistoire du Lion de Juda assemblé annonce haut et fort ce qui suit :

Loin des procès d'intention, le Prince Léviathan a fini par terrasser Gabriel. Jadis porté par la tempérance, il sombre aujourd'hui dans les eaux saumâtres et abyssales de la colère ! Au sein des Royaumes l'amour de son prochain a laissé place à la haine et à la révolution permanente guidée par l'envie, renvoyant l'écrasante majorité du genre humain sous la botte de l'Eglise Romaine aux rangs des armées damnées se contorsionnant de douleur dans la gueule reptilienne des portes de l'enfer au sein de la montagne de désolation. Au fil des siècles, gavé par la méprisable simonie et l'intolérable hégémonie papiste, le prince démon s'est mué en un dragon caïman titanesque dont les ondulations destructrices à Pau, Mont-de-Marsan, Reims, Mâcon, Dôle, et en Provence annoncent les prémices d'une catastrophe épouvantable, susceptible de bouleverser le globe terrestre et de renverser l'ordre et la face du monde, sinon de l'annihiler.

La bête de l'apocalypse fait basculer le monde dans une guerre globale destinée à perdurer de nombreuses années, où les réformateurs et les souverainistes de tous horizons incarneront la farouche résistance face à l'oppression papiste et royale. La survie du monde libre, qu'il soit françoys ou Impérial, se joue aujourd'hui partout au sein même de nos frontières dans une lutte totale et meurtrière qui engendrera des millions de morts sur toute la surface de la terre sans distinction aucune entre civils et militaires, car tous sont concernés par le carnage à suivre. Rome et Paris sont aujourd'hui cernés par la Divine Alliance qui a décidé de rompre son isolement pour débarquer partout où l'iniquité des puissants exercera sa tyrannie sur les faibles.

De Ceatharlach à Chieti, de l'Irlande à la Sicile, le front est désormais ouvert.


Le Consistoire du Lion de Juda, le 21 février de l’an 1458 de l’Ère de la réformation de la Foi,


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanctus
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fin des temps   Lun 01 Mar 2010, 15:10

Il est parfois des choses essentielles qu'il est bon de rappeler. Le temps efface les actions des hommes, mais rien n'enterre les écrits. Le Vieux a parfois des éclairs ou se dit inspiré du Très Haut. Un jour, comme ça, hop, il nous a pondu les "52". Nous, réformés, aussi appelés huguenots, les considérons comme justes.

Izaac a écrit:


Au nom du Très Haut, Amen.

1. Il n’est de Dieu que Dieu.
2. En disant : « croyez en moi », le Très Haut a voulu que la vie entière des fidèles fût l’antichambre du Ciel.
3. Cette parole ne peut pas souffrir des prescriptions d’une Autorité, telles qu'elles sont exigées par le prêtre et le seigneur. Aucune prescription d’Homme n’est légitime.
4. Le Très haut transmet ses commandements par les rêves et par le verbe.
5. C’est pourquoi le vrai croyant doit se défier de ceux qui usurpent la parole divine, et ce jusqu’à l’entrée dans le royaume des cieux.

6. Le pape ne peut remettre le salut de sa propre autorité ou par l'autorité des canons.
7. Le pape ne peut se placer comme intermédiaire entre les hommes et Dieu. S’il le fait, il méprise le pouvoir du Très Haut et entraîne les hommes qui le suivent dans son péché.
8. Dieu interdit à l’Homme de s'humilier et s'abaisser devant un prêtre.
9. Les prêtres agissent mal et d'une façon inintelligente.
10. Les dîmes et autres privilèges du clergé sont illégitimes.

11. La mort délie de tout.
12. Une piété incomplète, un amour imparfait donnent nécessairement une grande crainte au mourant. Plus l'amour est petit, plus grande est la terreur.
13. Cette crainte, cette épouvante suffit déjà, sans parler des autres peines, à constituer la peine dans l’Au-delà, car elle approche le plus de l'horreur du désespoir.
14. Il semble qu'entre l'Enfer et le Ciel il y ait la même différence qu'entre le désespoir et la sécurité.
15. Il semble que chez les âmes fidèles, l'Amour doive grandir à mesure que l'horreur diminue.

16. Il ne paraît pas qu'on puisse prouver par la raison et par Aristote que les âmes soient parfaitement assurées de leur béatitude.
17. C'est pourquoi les prédicateurs se trompent quand ils disent que les messages du Pape délivrent l'Homme de toutes les peines et le sauvent.
18. Ainsi ces magnifiques et universelles promesses accordées à tous sans distinction, trompent nécessairement la majeure partie du peuple.
19. Le même pouvoir que le Pape peut avoir, chaque évêque le possède en particulier dans son diocèse, chaque pasteur dans sa paroisse. En le suivant, l’âme se perd.

20. Le Pape ferait bien de ne pas donner aux âmes le pardon en vertu du pouvoir de clefs qu'il n'a pas.
21. Ils prêchent des inventions humaines, ceux qui prétendent qu'aussitôt que l'argent résonne dans leur caisse, l'âme s'envole vers le Ciel. Les dîmes sont donc hautement illégitimes.
22. Ce qui est certain, c'est qu'aussitôt que l'argent résonne, l'avarice et la rapacité grandissent. Quant au suffrage du Ciel, il dépend uniquement de la bonne volonté du Très Haut.

23. Nul n'est certain de la vérité de sa contrition ; encore moins peut-on l'être de l'entière rémission.
24. Il est rare de trouver en ce monde, aujourd’hui, un homme vraiment pénitent.
25. Ils seront éternellement damnés avec ceux qui les enseignent, ceux qui pensent que les raisons d’Aristote seules, leur assurent le salut.

26. On ne saurait trop se garder de ces hommes qui disent Aristote comme le don unique et inestimable de Dieu par lequel l'homme est réconcilié avec lui.
27. Car les Grâces ne s'appliquent par aucune lois établies par les Hommes.
28. Ils prêchent une doctrine périlleuse, ceux qui enseignent que pour le rachat des âmes, la contrition n'est pas nécessaire.
29. Tout fidèle vraiment contrit a droit à la rémission entière de la peine et du péché, même sans le mot du Pape ou de ses serviteurs.

30. Tout vrai fidèle, se doit de se détourner de participer à l’enrichissement de l'Église d’Aristote, par quelques moyens que ce soit.
31. Néanmoins il ne faut pas mépriser celui qui se tourne vers le Très Haut, même tardivement ; car il est une déclaration du pardon de Dieu.
32. C'est une chose extraordinairement difficile, même pour les plus habiles théologiens, d'exalter en même temps devant le peuple la puissance de l’Eglise et la nécessité de la contrition.

33. Il faut enseigner que l'intention du Pape ne saurait être comparée en aucune manière aux Oeuvres de miséricorde.
34. Il faut enseigner que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux voit s’entrouvrir les portes du Ciel.
35. Car par l'exercice même de la charité, la charité grandit et l'homme devient meilleur.

36. Il faut enseigner que celui qui voyant son prochain dans l'indigence, le délaisse, ne s'achète que l'indignation de Dieu.
37. Il faut enseigner que le devoir est d'appliquer ce qu’il a aux besoins de sa maison plutôt que de le prodiguer à enrichir les clercs et les seigneurs.
38. Il faut enseigner que le croyant ayant plus besoin de prières que d'argent demande, plutôt de ferventes prières que de l'argent.

39. Ce sont des ennemis du Très Haut, ceux qui interdisent la prédication de la parole de Dieu.

40. Les trésors de l'Église ne sont ni suffisamment définis, ni assez connus du peuple.
41. Ces trésors ne sont que des biens temporels ; et loin de distribuer ces biens temporels, les prédicateurs en amassent plutôt.
42. Averroes a dit que le trésor du Très Haut est le très saint Livre de la gloire et de la grâce de Dieu. En cela il a parlé le langage de son époque.
43. Ce trésor est avec raison un objet de haine car par lui les premiers deviennent les derniers.
44. Nous disons sans témérité que les trésors de l’Eglise d’Aristote et de ses serviteurs zélés, doivent avec raison être recherché par le croyant ; car par lui les derniers deviennent les premiers.

45. Maudit soit celui qui parle contre la Vérité Du Très Haut.
46. Mais béni soit celui qui s'inquiète de la licence et des paroles impudentes des prédicateurs de Rome.

47. Dire que la croix ornée des armes d’Aristote est icône du Très Haut, c'est un blasphème. Le Très Haut n’a pas d’image. Il est le Verbe de toute chose.
48. Les croyants qui laissent prononcer de telles paroles devant le peuple en rendront compte.

49. Quelle est cette nouvelle sainteté qui, pour de l'argent, délivre une âme, tandis qu'on refuse de délivrer une autre, par compassion pour ses souffrances, par amour et gratuitement ?
50. Et encore : pourquoi le Pape n'édifie-t-il pas ses basiliques de ses propres deniers, plutôt qu'avec l'argent des pauvres fidèles, puisque ses richesses sont aujourd'hui plus grandes que celles de l'homme le plus opulent ?
51. Encore : ne serait-il pas d'un plus grand avantage, si le Pape les distribuait cent fois par jour et à tout fidèle ?

52. Qu'ils disparaissent donc tous, ces faux prophètes qui disent au peuple : « Paix, paix ! » Malheureusement, il n'y a pas de paix ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nefertari
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: La fin des temps   Lun 01 Mar 2010, 18:08

Vous permettez, j'ai pris quelques notes à la lecture de ce texte des 52.
Commençons par les 5 premiers machins.
Je dis machin non par mépris mais en pensant à la machine de combat magnifique qu'elle est !

Citation :

"1. Il n’est de Dieu que Dieu."

Soit ! Si nous posons comme hypothèse Dieu, en vertu du principe d'identité selon lequel A est A et ne peut-être B, Dieu est Dieu et ne peut pas être autre chose que lui-même. Mais, là est le dilemme si Dieu est le tout puissant, se peut-il qu'il peut être autre chose ? Bien évidemment, oui, toutefois Dieu bien qu'en étant autre chose reste Dieu. C'est d'ailleurs d'après ce que j'ai saisi l'hypothèse spinoziste selon lequel Dieu est la substance de tout ce qui est...

"2. En disant : « croyez en moi », le Très Haut a voulu que la vie entière des fidèles fût l’antichambre du Ciel."

Désolé mais c'est réduire Dieu au seul Ciel. Comment pouvez-vous expliquer cela ?

"3. Cette parole ne peut pas souffrir des prescriptions d’une Autorité, telles qu'elles sont exigées par le prêtre et le seigneur. Aucune prescription d’Homme n’est légitime."

Je suis bien d'accord. Quoique je ne comprends pas la parole en question. N'est-ce pas encore un homme qui décide à la place de Dieu ce que Dieu veut ?

"4. Le Très haut transmet ses commandements par les rêves et par le verbe."

Ah bon ! Et comment sait-on que c'est bien lui qui parle ?

"5. C’est pourquoi le vrai croyant doit se défier de ceux qui usurpent la parole divine, et ce jusqu’à l’entrée dans le royaume des cieux."

Pour sur ! Si l'on est sourd et insomniaque ce problème ne se ne rencontrera pas. A contrario, les sourds et insomniaques pourront-ils entrer au royaume des cieux, car s'il n'entendent ni ne rêvent n'encourent-ils pas le risque d'être aussi bien coupés des fausses paroles et faux rêves que des vrais paroles et vrais rêves ?

Tout est-il du même tonneau !?
Je vais en profiter pour me rincer le gosier avec un alcool fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le vieux
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : Genève, phare du monde connu, et inconnu, d'ailleurs aussi...
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: La fin des temps   Mar 02 Mar 2010, 14:41

Vous vous endormirez avant Madame, ne vous donnez pas cette peine. Je me complets dans une naïve et maladroite quête d'un chemin où je pourrai ainsi travailler à mon salut ou à celui des défunts qui me sont chers. Mais c'est bien parce que j'ai le temps.

Nous croyons et confessons qu'il y a un seul Dieu, qui est une seule et simple essence spirituelle, éternelle, invisible, immuable, infinie, incompréhensible, ineffable, qui peut toutes choses, qui est toute sage, toute bonne, toute juste, et toute miséricordieuse. C'est notre coté bisounours.

Ce Dieu se manifeste tel aux hommes, premièrement par ses oeuvres, tant par la création que par la conservation et conduite de celles-ci . Secondement et plus clairement par sa parole, laquelle au commencement révélée par oracle, a été puis après rédigée par écrit dans les livres que nous appelons Ecriture Sainte. Des fois aussi, quand on a bu ou quand on dort profondément, ou qu'on fume de la réglisse, Deos se manifeste directement. Mais bon, là, je concède qu'on puisse me traiter d'ivrogne. On verra quand je serai mort. En attendant, ma foi... Et puis croire n'est pas savoir. L'erreur est humaine.

L'efficace et la vertu du baptême ne dépend pas de celui qui l'administre, surtout si c'est un gars avec une grosse bagouse et qui s'habille en robe blanche. Tout le monde sait que c'est ridicule, le blanc est salissant. Sous cette croyance nous protestons que là où la Parole de Déos est reçue et où il n'y a nul usage des sacrements, on ne peut juger qu'il n'y ait assemblée des croyants. Nous condamnons les assemblées de la Papauté, vu que la pure vérité de Deos en est bannie - ça c'est un point de vue personnel : quand on passe son temps à dénigrer des braves gars comme moi par exemple, on ne peut pas être fondamentalement honnête et se revendiquer de la vérité de Deos - les sacrements sont corrompus, abatardis, falsifiés ou anéantis du tout, et toutes superstitions et idolatries ont la vogue - ça, y'a qu'a entrer dans une église au moment d'un mariage- Nous tenons donc que tous ceux qui se mêlent en tels actes et y communiquent, se séparent et retranchent du chemin du Salut. Parce que quand même, ils déconnent.

Certes, c'est hérétique et niais. M'enfin ça occupe, et ça change des légumes et de la cueillette. M'enfin, je vous dis ça, mais bon, Sanctus, lui, est plus... moins... enfin vous voyez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliandulys
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fin des temps   Mar 23 Mar 2010, 23:59

D'autres affiches s'étaient alors mise à fleurir un peu partout, sans que l'on sache précisément comment elles avaient bien pu arriver là...

Citation :
Au nom de Dieu qui sait tout : le présent, le futur, le passé, le caché et l'évident, le visible et l'invisible,

Les récents événements qui touchent le royaume de France nous amène à réagir de façon solennelle car le moment est grave.
Les châteaux et les villes tombent les uns après les autres sans que le pouvoir en place ne soit capable de lever le petit doigt-clic pour réagir efficacement.
Il y a dans tout cela, et c’est une évidence, la divine Manifestation, le sublime Signe du Très Haut qui d’un regard foudroie ses ennemis. Tel le Lion Ailé qui apporte sa Parole, il frappe au cœur ses ennemis corrompus et fornicateurs.
Car cette série de malheurs porte un nom : le clergé de Rome !
Ce sont les évêques et leur cohorte sombre de curetons en soutane qui sont cause de tous les maux. Par leurs péchés et leur goût du lucre et du pouvoir, ils ont attiré sur eux la Colère de Dieu.

Nous appelons ce jour les nobles du royaume à renoncer à leur allégeance au pape. Nous leur demandons de rejeter leur baptême, faux simulacre destiné à contrôlé les corps. Nous les engageons à épouser la Réforme aristotélicienne, seule vraie foi légitime, antérieure au clergé et persécutée depuis mille ans.
Nous appelons ce jour le peuple du royaume de France à arrêter de tâter le cul de ses vaches et à prendre fourches et fléaux afin de briser ceux qui resteraient fidèles à Rome.
De nouveaux temps sont annoncés. Le Salut est pour bientôt.

Le Consistoire du Lion de Juda, le 23 mars de l’an 1458 de l’Ère de la réformation de la Foi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asilve
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: La fin des temps   Ven 26 Mar 2010, 10:27

Ben voyons....

Vous êtes vraiment des as de la récupération vous autres du Lion.
Dès qu'un chien cague dans un pré, un lionceau feule que le champ le cabot et ses déjections sont de descendance féline.

Votre Grand Cuisinier Deos popote pour toutes les auberges, son pote Aristote n'a qu'une étoile de plus au "guide des tourmentés".

L'Apocalypse qui emportera les Royaumes se suffit à elle même.
Qui osera prétendre couvrir la nudité du néant ?

Les systèmes politiques, de la féodalité à la république sont voués à disparaître ainsi que toutes croyances sectaires ayant bien réussi ou pas.

Aucune bannière réputée légitime salvatrice ou scélérate n'y résistera.

Aucune alliance naturelle ou contre nature, aucune cabale de salon, de cathédrale ou de hameau paysan, rien...
Pas même les rumeurs manipulatrices des marionnettistes imbus de leur personne, ni plus l'attrait de richesses...
Rien ne saura en dévier la fatale conclusion.

Tellement obscure est votre compréhension que vous n'en voyez que les prémices et que déjà vous les accommodez à votre sauce.


Et caressant distraitement le rat juché sur son épaule
Non... ne bouge pas encore Ravachol. Pas encore...
Ils vont penser que ton père portait crinière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliandulys
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fin des temps   Ven 26 Mar 2010, 16:11

Bras croisés, visage se ridant sous la concentration et regard curieux posé sans retenue sur la donzelle sortie de nulle part.
Le capitaine ressentit alors une profonde, très profonde lassitude...


Enchanté de faire votre connaissance itou, parvint-il à expulser dans un soupire.
Et maintenant qu'elle s'est vidée... elle se sent plus légère la p'tite dame ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanctus
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fin des temps   Ven 26 Mar 2010, 19:27

Bon sang ! J'avais oublié cette dernière proclamation !

Citation :
Au nom de Dieu qui sait tout : le présent, le futur, le passé, le caché et l'évident, le visible et l'invisible,

Qu’il soit connu de tous, des vrais croyants comme des impies, que depuis le 24 mars 1458 de l’Ere de la réformation de la foi, la cité de Genève, Phare de l’aristotélité, Guide de la vraie foi, Phallus de la Communauté des fidèles et repoussoir des évêques, vient de replacer à sa tête un avoyer légitime et réformé en la personne du bienheureux Meliandulys.
Ainsi donc, la honte et la souillure qui ont frappé notre bonne ville ces derniers mois sont maintenant lavées.
Grâce soit rendue au Très Haut et pour l’épreuve subie et pour la légitime récompense qu’il a bien voulu accorder.
Et qu’Armoria l’impie, les évêques licencieux et libidineux et les pourceaux qui forment les armées dites « saintes » aillent pourrir en enfer.

Le Consistoire du Lion de Juda, le 25 mars de l’an 1458 de l’Ère de la réformation de la Foi




Dis-moi Melian... la dame... elle nous faisait un compliment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliandulys
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fin des temps   Ven 26 Mar 2010, 23:40

Arg !! j'crois que tu viens de griller ma couverture...

Le visage du Capitaine-avoyer hésitant entre une grimace et une sourire.
Ça lui donnait l'espace d'un instant une mine affreuse à en faire fuir en courant une catin cul-de-jatte et aveugle.


J'avoue ne pas savoir trop quoi te répondre Sanctus... ça pourrait aussi bien tenir de l'ode enflammée chantant nos louanges que du pamphlet acerbe dans le seul but de nous chercher querelles.

Réfléchissant un court instant avant d'annoncer un facile.

Joker ! Mais elle y a mis du cœur à l'ouvrage la bougresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Faucheur
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 652
Age : 105
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: La fin des temps   Sam 27 Mar 2010, 15:43

Adossé contre la façade d'une bâtisse délabrée, le Faucheur assistait au dialogue des lionceaux, un sourire amusé flottant sur ses lèvres. Par les Saints Pillards ! Elle savait trouver les mots, la p'tite. Pour sûr, le brigand la soutenait dans ses paroles, convaincu que les réformés ne cherchaient qu'à supprimer un pouvoir déjà puissant pour le remplacer par un autre, tout aussi absolu mais un peu moins fourbe. Jamais il ne les avait considérés comme des confrères, mais faut dire qu'ils avaient pas mal de style. Charismatiques, les fauves. Mais pas brigands.

Ses doigts se refermèrent sur une petite pierre, à ses pieds. Il les observait en silence. Pris d'un soudain élan futile, il jeta le caillou, visant la tête de l'encapuchonné. L'homme évita le projectile d'un bon mètre, insouciant. Raté.

Plus décisif et impliqué que jamais dans cette discussion, le chaotique s'en fut après ce geste des plus mûrs...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliandulys
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fin des temps   Dim 28 Mar 2010, 20:12

Simple réflexe inconscient. Le capitaine s'était décalé d'un pas, se détournant ainsi de la trajectoire du projectile , sans pour autant perdre le fil de la conversation. C'est seulement lorsque sa langue eut fini de dessiner des arabesques et que le silence se fit, lui permettant de recouvrer tout ses esprits, qu'il réalisa soudainement ce qu'il venait de se passer.

P'tain... ça sent vraiment pas bon cette histoire.
Voilà que Déos se mets à la pluie de cailloux maintenant.

J'te le dis, il est pas content le Très Haut. Mais alors pas content du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin des temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin des temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zonage et temps de trajet
» Les énigmes qui font passer le temps
» Ellipse de temps
» Sondage 1: Votre meneur de jeu préferé de tous les temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Fi ! Gare aux brigands !-
Sauter vers: