AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Provence : entre le marteau et l'enclume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Grander, le boros
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Ven 15 Jan 2010, 12:18

La géopolitique de ce conflit est assez passionnante, car toutes les factions et groupes armées, se sont mis en alerte, en attendant la moindre faiblesse, pour agir. Mais, certains marchent sur les plates bandes de d'autres, et vice versa.

Les réseaux d'informations de partout, sont des véritables gruyères, à part ceux des groupes de dirigeants, les réseaux très privés. Amusez vous bien, que massacre, meurtre, au nom d'un tout vous accompagne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Provence
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Ven 15 Jan 2010, 18:49

Armoria, Armoria... Et Ingeburge dans l'histoire ? Faut pas l'oublier celle-là, rien ne dit qu'elle n'est pas derrière tout ça, elle qui a toujours une dent contre la Provence.

Sinon, j'suis d'accord sur un point : le fait que la Provence n'a jamais osé affirmer haut et fort leur indépendance, ce qui a fait que pendant trois ans, elle est restée dans l'ombre et toujours le SRING qui disait que cette indépendance n'était pas officielle.
La Provence s'est aplatie devant certains duchés et comtés, les à caresser dans le sens du poil, elle était soumise à la France et au SRING, sachant que si attaque il y avait, ils se feraient déglinguer... Et Gênes, bah, ils les aideront... Ils leur doivent bien ça en tout cas.

Mais bizarrement, 'suis pas du côté provençal. Et j'espère qu'ils ne gagneront pas, ils seraient encore capables de la ramener.
C'est comme chez nous ça... Le p'tit bandit qui s'détache de son groupe pour continuer sa route seul et dire défection à ses anciens potes, bah il a intérêt à être costaud pour pouvoir les défier au cas où. S'il en est pas capable et peut pas ramener du monde à sa cause, il se fait écraser.

L'Indépendance, c'était beau mais il aurait fallu rassembler des Comtés/Duchés voisins pour former un truc plus grand... Le Comté d'Provence dans le marquisat de "Provence", c'était ridicule.

PS :: Pas pour ça que j'dis pas non pour défoncer ces enfoirés d'français... et impériaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Prince
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Sam 16 Jan 2010, 00:57

-"Bien content de voir la tournure des évènements. La Provence mérite d'être écrasé comme un vers, mais ce n'est pas pour autant que nous devons rester les bras croisés à attendre que cela se passe, il nous faut profiter du moment pour attaquer les provinces françaises affaiblies, ces chiens de loyalistes n'auront, à leur tout que se qu'ils méritent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Black
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Toujours près des écus
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Dim 17 Jan 2010, 11:06

Est-ce-que je pourrai savoir combien il y a d'armé sur la Provence actuellement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noirlupus
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Lun 18 Jan 2010, 15:31

Pour le moment à l'extérieur de la ville d'Aix, y'a 4 armées...plus celles en retrait: 2.
Ca, c'est les armées regulières. Les Vassaux. Les Valets. Les Rempants.

Citation :
Armées présentes ici :


Armée "Crepi Coronia" commandée par P3r3v3rt
L'armée est aux portes de la ville



Armée "Ost Orléanais" commandée par Bourguignon
L'armée est aux portes de la ville


Armée "In Phooka Memoriam" commandée par Patsy
L'armée est aux portes de la ville


Armée "de la rose noire" commandée par Oli13
L'armée est aux portes de la ville


Côté Provençal:
Citation :
Armées présentes ici :

Armée "La Mistrale" commandée par Hersende
L'armée est dans l'enceinte de la ville


Armée "L'Impasse Provençale" commandée par Castor22
L'armée est dans l'enceinte de la ville


Armée "Le Scorpion Noir" commandée par Axle_x
L'armée est dans l'enceinte de la ville


Ensuite, et ça, c'est plus dommagable pour l'éthique de la profession, quoi qu'en disent certains, y'aurait deux armées à venir de bandits qui font alliance avec le Big Brother Normand...eux, ils s'occuperaient de l'occupation des sols une fois que les Provençaux se seront fait écarteler.

Déjà quelques victimes des faucheuses Françoyses côté Provençal et une escarmouche plutôt sympa puisque un félon à la Provence qui veut absolument s'arroger un titre aprés l'issue du combat, le Gens-foutre Deubs s'est fait démonter la tronche en voulant entrer à Aix, comme un nazbroc...



Pour la Grotte, votre envoyé trés spécial, kika...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigmar
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Lun 18 Jan 2010, 20:52

Étant actuellement en Bretagne, je peux vous afficher ici les déclaration du Grand Duc breton Myrlin:
Citation :

A tous,

La Bretagne a appris avec stupeur, horreur et indignation l'agression de la Provence par des armées françaises.
Attaquer un pays en paix n'est jamais glorieux, le faire sans déclaration de guerre est une atteinte impardonnable à l'honneur.
De plus, détourner les troupes et les moyens prévus pour une croisade afin de piller par surprise un Comté aristotélicien ajoute un aspect méprisable à ce qui était déjà inacceptable.

Aussi nous condamnons fermement cet acte barbare trahissant une volonté expansionniste totalement illégitime. Nous sommes également attristés de voir la Couronne de France s'asseoir à nouveau sur le droit des peuples à disposer d'eux mêmes et de n'avoir d'autre langage que celui de la violence aveugle. Nous espérions, à tort, que ces pratiques honteuses, étaient révolues. Hélas pour la Provence ce n'est pas le cas.

En ce jour nous pensons d'abord à la Provence, à son peuple et sa noblesse qui doivent encore être sous le choc d'un tel crime. Nous savons ce que vous vivez et nous prions pour vous. Puissiez-vous résister à cet acte barbare et obtenir, tôt ou tard, justice contre vos agresseurs. Toute la Bretagne est à vos côtés dans cette période douloureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ezioauditore
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 00:45

Salut, je me présente vu que je suis nouveau et aspirant au brigandage meurtre et autre jouissance.

Pour ceux qui voudrait attaquer et mettre le chaos dans les terres du roi je vous conseil la champagne, ou je suis actuellement. Ça me ferai plaisir de les voir à nouveau dans la défection. Seul problème c'est qu'ils sont un peu sur la défensive en se moment. Les nobles champenois faut les pendre haut et court Pendaison

Au passage je félicite ceux qui ont pris Reims et le château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noirlupus
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 06:55

Courbette aux félicitations de l'homme:

Je vous remercie l'ami...même si cette prise n'est que peu représentative de ce qui arrive. A grand pas.
Les Loyalistes vont dans un mur du haut de leur impunité.

Les Bretons pour leur part ont toujours été aux avant postes d'idées novatrices sur l'accomplissement des hommes: le refus de se soumettre est leur marque de fabrique.
J'avais eu des contacts avancés avec des groupes de brigands qui eux avaient répondu présents avant même l'Ignoble Agression.
Mais là, un palier est franchi avec cette déclaration on ne peut plus officielle du Grand Duc...

Tapons...mordons...volons...mettons à sac tout ce qui peut affaiblir Le Roy, sa Fille et les Rampants Laquets.

Narbonne tombe: alors que le Languedoc prend part à cette guerre de Colonisation, cette ville ne resiste pas longtemps au valeureux L'Acier.
Ce dernier proclamant la ville autonome.

Tapons...mordons...volons...mettons à sac !!

Les richesses sont pas en Provence mais chez les agresseurs!
L'Hydre a saisi l'occasion de mettre à mal les Rampants.
Que ses membres soient glorifiés!

Tapons...mordons...volons...mettons à sac !!!

Parlons nous, Compagnons...communiquons et agissons de concert pour porter le coup de grace!
Nous sommes en nombre suffisant pour effacer à jamais le sourire entendu qui se dessine sur le visage de Levan Le Conquérant Du Vent..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 09:41

Serra écoutait l'homme planqué sous sa peau de bête. Le débat était intéressant mais là... il ne put s'empêcher de rire aux éclats.
Noirlupus a écrit:
Narbonne tombe: alors que le Languedoc prend part à cette guerre de Colonisation, cette ville ne resiste pas longtemps au valeureux L'Acier.
Ce dernier proclamant la ville autonome.
La grande blague... Comme quoi, tout est bon pour récupérer certains faits qui n'ont absolument aucun rapport.
- Hahaha.... Non mais... haha... Nan sérieux. Vous vous êtes un peu renseigné sur ce qui s'y passe en Languedoc ?...Haha... Au moins j'aurais bien rigolé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noirlupus
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 12:20

Ben quoi...je rend juste cet acte un peu politique et l'éleve un peu plus qu'au dessus d'un vol pur et simple...
*rit*
Par contre, suis fier de faire rire une pointure comme toi...
Parfait...et sinon, outre tes rires à la con, t'en penses quoi de tout ça?
T'as une position ou tu te satifais de rapiner comme un malotru?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 12:50

Décidément, son fou-rire n'allait pas s'arranger de sitôt.

- Alors pour ton information, celui qui a déclaré sa ville indépendante du pouvoir languedocien est le maire légitime et ça, depuis un sacré bout de temps...
Serra se remémore la prise de Montpellier où il avait déjà pu voir que cette personne était à l'époque déjà considéré comme un ancien de la région.
Je doute fort que ce soit pour piller la mairie... En effet, il a fait ça pour s'opposer politiquement au comte actuel et n'envisage surement pas de partir se cacher quelque part avec les caisses. Rien à voir avec la Provence et encore moins avec un quelconque pillage... Mais bref. Je serais assez curieux de voir sa tête quand tu lui proposeras sa récompense pour avoir agit contre le Roy.

Concernant ma position... Et bien je dois dire qu'effectivement, rapiner comme un malotru me plait bien. Et pour ce qui est de l'affaire de la Provence, je ne soutient bien évidement pas les forces royales et si je peux affaiblir un pouvoir à la botte des nobliots en place, je ne m'en priverai pas. De plus, la Liberté ne se fait pas museler par les armées. Au contraire, celles-ci ravivent les passions. Si la Provence est si livbre qu'elle le prétend, je suis sur que cela ne va pas être aussi simple de la faire plier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noirlupus
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 13:07

Ecoute attentif

Il a rien revendiqué, le gonze, alors, y'a rien à lui rétroceder...cela dit se fut avec plaisir que je lui donnais sa part s'il avait clamé un peu de haine envers les Françoys.
Bref...pour moi, tout acte est politique. Le sien, que tu viens d'exposer me plait beaucoup à vrai dire. Surtout dans la configuration actuelle de la Région Sud...

Se détend et sourit:

Prise de position efficace...un passage à l'acte te tente, ou le souvenir lointain de Montpellier te satisfait?
Cela dit, faut pas non plus croire que je suis le gars mandaté par la Provence afin de lever des hordes de Brigands, hein!
Me fou des recommandations et execre les manipulations sur ma personne.
C'est juste que la cause me semble noble.
Apres, cela, pour moi, la Provence redeviendra mon terrain de jeu, tout naturellement.
Mais avant: oust les Laquets en tous genres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antraxe
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 14:33

Le Lorrain sourit en entendant les uns et les autres prendre position pour tel ou tel camp. Beaucoup se prétendaient libres, mais étaient prêts à défendre une partie de ceux qui voulaient leur mort.

C'est étrange, non? Beaucoup d'entre nous se prétendent contre l'ordre en place, contre l'oppression dont nous faisons l'objet, et pourtant, dès que cet ordre se déchire un deux camps, vous êtes prêts à défendre l'un d'eux. Vous ne faites que supporter un ordre particulier au détriment d'un autre !

La Provence ne vaut pas plus que le Royaume de France. Son élite n'est qu'une bande d'ambitieux qui s'attachent à la moindre parcelle de pouvoir qu'elle peut gagner. Impôts, laisser-passer, noblesses et d'autres, finalement, tout revient au même, ce n'est que la bannière qui change. La preuve : ces suppôts du Marquis n'ont-ils pas volé au secours des nobliaux et des curetons béarnais, quand ceux-ci étaient mis en danger?

Non, moi je n'espère qu'une chose : que ce conflit dure le plus longtemps possible, qu'il entraine le chaos. Je veux voir le maximum de sang de soldat couler, et des prêtres pendus par les couilles (qui auront une utilité, pour une fois). Que le peuple comprenne que l'hobereau n'est pas son berger, mais le loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Black
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Toujours près des écus
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 18:06

J'ai appris que deux armés de bandits venai sur la Provençe,pour la sécuriser,après que les Français l'auront prix.
Et je pourrai savoir de combien est ce nombre de brigands dans ces deux armés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santiago Riccardo
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Provence
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 18:48

Antraxe a écrit:
La preuve : ces suppôts du Marquis n'ont-ils pas volé au secours des nobliaux et des curetons béarnais, quand ceux-ci étaient mis en danger?[/b]

Hmm, y a du vrai.
Le lion de Juda, j'm'en sens quand même plus proches que des provençaux et que de leurs dirigeants, au niveau clan gentil/méchant.
Les provençaux ont voulu combattre l'un des nôtres, et nous défendons les provençaux ?
Par là, j'vois aussi une façon de trahir le lion de juda ce qui, normalement, ne devrait pas être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord navigorn
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 02/03/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mar 19 Jan 2010, 21:25

Je me souviens de la guerre qui n'a pas eu lieu; entre le Sring et la Provence. A cette époque, notre communauté s'était massivement engagée en faveur de la nation naissante symbole de liberté. Depuis de l'eau a coulé sous les pont ... La Provence a déçu c'est certain; on y voyait une Bretagne impériale et finalement on a une Province pacifiste et plus accommodante envers tous les puissants de ce monde. Le rêve provençal en a pris un coup ; un coup a hauteur des espoir qu'il a suscité en fait...


Alors allez ce battre ou tout simplement aller voir le spectacle en Provence. Pourquoi pas ?


tiens sinon Kika on parle de toi:


Citation :
Moi, Alcalnn Blackney, Duc de Mortain, Amiral de France, aux habitants de Brignoles qui leyront et oïront, salut et paix.

Qu'il soit su qu'en ce jour, nous vous demandons instamment de rendre les clefs de vostre ville et de ne point faire résistance envers les Compagnies d'Ordonnances.

Au nom de l'Ordre Établi, du Royaume de France et pour l'Empire, nous vous affranchissons de la rébellion du Marquisat des Alpes Occidentale. Vous êtes désormais revenu dans l'Empire.

Le félon et hérétique dénommé Yuel, n'a aucun droit sur vous. Il a pillé vostre mairie. Il a tout mis dans sa propriété. Il profite du fait qu'il a pactisé avec la rebelle Hersende pour s'emparer du pouvoir ici. Le Népotisme prend fin dès aujourd'hui. Demain, vous serez maitre de vostre destin et de nouveau, fidèles et loyaux sujets de l'Empire.

Soyez fiers! Vous pouvez désormais relever la tête! Vous pouvez désormais dire tout haut ce que vous pensez, vous n'êtes plus obligés de vous cacher pour critiquer le Marquisat, ses lois incompréhensibles, son copinage intempestif!

Vous vous demandez surement, "mais pourquoi vous", "pourquoi de français s'occuperaient de l'Empire"? Et bien c'est extrêmement simple, sous ses airs de sainte nitouche, le Marquisat paye, pactise et utilise, brigands et hérétiques pour s'emparer des biens d'autrui. Il y a peu, la ville de Reims, capitale de Champagne, a été pillée de fond en comble, pour la deuxième fois. L'un des coupables? Kika. Kika qui est un familier de la Marquise! Et avant hier, nous avons occis des Sicaires du Lion de Judas, qui tentaient vainement de s'échapper de la ville après avoir profité de l'accueil de la Marquise! Est là vos souhaits pour vostre Comté? D'être un havre de paix pour les Brigands, les Rebelles de tout poil et les Hérétiques? Quand on apprend que la perfide Marquise comptait s'en prendre à un Duché actuellement dans le trouble? Vous envoyer en Languedoc! D'autant plus que de l'autre main, non content de voler à autrui, ils vous volent vous! Ils se sont emparés de toutes les ressources du Comté, des villes, pour éviter qu'une fois libérés vous ne vous releviez. Ils veulent vous voir ramper dans la fange.

Mais nous, nous disons non! Nous disons que les Provençaux sont des gens fiers, qu'on ne peut exploiter comme ils le font! Pour eux vous n'êtes rien, regardez! Ils préfèrent que vous creviez tous de faim, sans argent, sans protection, plutôt que de vous laissez libre de ne pas les suivre dans leur folie! Alors qui est le plus envahissant des deux? Demain, nous ne pillerons pas, car pour une simple et bonne raison, c'est que c'est le soit disant "maire" qui ne veut que vostre "bien" qui aura tout dans sa propriété!

A bas le Marquisat! A bas la Marquise qui vend faveurs et charme en même temps! A bas les amis de la Marquise qui partout en Provence se servent dans les Mairies!

Facit devant Brignoles, le XIXe jour du mois de Janvier, MIIIICLVIII

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mer 20 Jan 2010, 10:56

Serra écouta la réponse de son interlocuteur. Il disait ne pas être un envoyé de la Provence.. Soit. Il en avait pourtant l'air mais, plus important, il osait défendre ses idées et ça, c'était appréciable en tout cas.

- Ho si, il a revendiqué... Et d'ailleurs, il est surement plus attaché à sa région que le comte languedocien lui-même. L'acte est bien politique mais aucun rapport avec la Provence... C'est une guerre interne qui s'y déroule.

Plusieurs personnes prirent la parole et Serra rebondit sur cette dernière intervention.
Effectivement. Pour la Provence, ce qui est dommage, c'est de ne pas avoir poussé cette volonté d'indépendance suffisamment loin. La région a eu un très bon élan dans cette direction puis, et c'est bien dommage, elle n'a pas su garder ce cap et elle a trop souvent courbé l'échine. Elle paye désormais, des 2 côtés, se manque de conviction car elle aura du mal à trouver des alliés. J'espère que cet épisode fera réfléchir certains.

Par contre, cette missive... Rhaaa... Ca, ça donne envie de se ranger aux côtés de la Provence. Non pas parce qu'elle parle d'un refuge de brigands mais plutôt pour son ton nauséabond et dégoulinant de suffisance... Je serais ravi de pouvoir croiser le fer avec ce nobliot de mon derche* !


* (©Grander)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mer 20 Jan 2010, 16:12

Edition du titre du topic en reprenant celui de l'article paru (AAP).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korzybski
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 19
Localisation : à la CFM
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mer 20 Jan 2010, 16:29

Alfred, qui venait depuis peu fréquenter ce sombre lieu à la recherche d'esprits libres, saisit en passant une bribe de conversation qui lui plut bien:
Serrallonga a écrit:
..Elle paye désormais, des 2 côtés, se manque de conviction car elle aura du mal à trouver des alliés. J'espère que cet épisode fera réfléchir certains...
Il interpela alors l'auteur de ces dires, sans manière mais sans animosité.
Pardon, mais vous voulez dire par là qu'il est des bandits qui réfléchissent? Qu'il est parfois une autre conviction que l'appat du gain pour motiver des actes réprouvés par les puissants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfrancsmestriers.forumactif.org
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mer 20 Jan 2010, 17:35

Serra se retourna vers la personne qui venait de l'apostropher. Pas facile de voir de quoi elle avait l'air, son visage et la grande majorité de son corps étaient dissimulés par l'obscurité.

- Des bandits qui réfléchissent ?... Ca arrive en effet. Je n'dis pas que c'est la majorité mais on en croise effectivement. Pour ce qui est de l'appât du gain, c'est une motivation très répandu dans les professions qui jouent avec les lois et coutumes... Mais il existe bien d'autres motivations qui poussent des personnes à s'écarter du droit chemin dessiné par les autorités.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne
Scribe officiel
Scribe officiel
avatar

Nombre de messages : 4748
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Mer 20 Jan 2010, 23:17

La Dévouée traînait ses chausses un peu dans tous les recoins de la Grotte et la dernière intervention lui donna envie de répondre.

Oui, les gains sont là, mais mettre en place de telles actions sur une durée de temps indéterminée, mettant en scène une quantité de personnes de tous les Royaumes est un travail de longue haleine. Je vous permets de ne pas être d'accord avec nos procédés. Mais je ne vous permets pas de nous juger tous comme des piques bourses ou des coupeurs de jaret. Dans les actions telles que celles de la Provence, d'Orléans, de Champagne, d'Allemagne, que j'ai vécu notamment il y a plusieurs années, je ne me suis jamais sentie aussi vivante, aussi impliquée. J'ai trouvé là des promesses, des échanges, des discussions passionnées que même le mandat le mieux garni n'aurait pas pu remplacer. Nous réfléchissons. Sauf que nos conséquences ne sont pas les votres car nous n'avons pas grand chose à perdre.

Sait-on si la Provence recevra de l'aide des Italiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noirlupus
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Jeu 21 Jan 2010, 07:51

Les Genois devraient effectivement aider...la tuile étant que les Françoys vont leur couper le chemin...et les poutrer si tout se passe comme ils l'entendent...
David vs Goliath...ça vous dit parle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korzybski
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 19
Localisation : à la CFM
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Jeu 21 Jan 2010, 08:30

Alfred sourit à la remarque de la Dame, sur les conséquences de ses actions.
Vous évoquez, madame, les conséquences de vos actes pour vous même , et les miennes pour mon compte... Ma préoccupation première, en tant que Franc Maçon, est plutôt de considérer les conséquences de mes actes pour les autres, et pour leur liberté.
Puis il repris, plus largement.
J'ai cru comprendre, à écouter par ci par là, que l'argent était souvent un moyen et non une fin; mais j'ai aussi entendu des motivations de différents types: certains vont lutter contre le pouvoir pour défendre une idée de la liberté, quand d'autres le feront pour promouvoir une autre sorte de pouvoir...

Enfin, il se tourna vers celui qui semblait défendre avec acharnement la petite Provence...
Votre position bien affirmée, et haut clamée, vous la qualifieriez comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfrancsmestriers.forumactif.org
Osselet
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 32
Localisation : La gueule dans la chope.
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Jeu 21 Jan 2010, 12:31

Ca ne s'annonçait pas très bien pour la Provence :

-Y parait qu'la Brignoles elle est tombée c'matin aux mains des Fraçoises !

Désignant un bout de parchemin :
AAP a écrit:
21-01-2010 : Brignoles aux mains des Français

L'Osselet, voyant soudain là une occasion de se faire de l'argent, déclara :

-Bon bah.. Qui qu'ça dit un p'tit pari ? Moi j'en met 10 ecus qu'les Royalo vont s'faire Marseille juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   Jeu 21 Jan 2010, 13:46

Serra regarda l'homme qui venait de prendre la parole. Y'a pas à dire... les chicos de celui-ci ne devaient pas aimer les fruits pas assez mûrs...

- Fallait s'y attendre hein... Ils vont pas attendre comme des manches devant la porte. Ou alors, fallait pas venir. Par contre, maintenant qu'ils ont montré qu'ils étaient pas venus seulement pour gouter le vin local, va p'être y avoir des pour-parlers non ?

Le plus amusant, ça va êter d'voir la réaction de l'Empire... S'il laisse faire ça, c'est la porte ouverte à toutes les f'nêtres...

Au fait, j'tiens l'pari tiens. Si d'ici une semaine ils ont pas pris Marseille, tu m'dois... bah heu... t'as quelque chose au moins toi ?...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Provence : entre le marteau et l'enclume   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Provence : entre le marteau et l'enclume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» couper Queu avec un marteau
» Un mode au marteau (Marteau de la terps)
» talent pour le marteau
» Inibatix : Pandawa Air/Eau au marteau lvl 105
» Maitre-picoleur, pandawa au marteau [niveau 199]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Fi ! Gare aux brigands !-
Sauter vers: