AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP]"Immanitas et Fortunae"~ Carnet de Moustache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moustache
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Ici ! .... euh non... Là-bas !
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: [RP]"Immanitas et Fortunae"~ Carnet de Moustache   Ven 01 Jan 2010, 10:20

Sur la route accidenté qui menait au repère - une petite cabane cachée par des buissons - , le vent soufflait avec rage et puissance et la neige, emportée par le souffle, crépitait contre le visage meurtris de l'adolescent .
Il devait être âgé d'une quinzaine années, probablement plus. Il avait les traits fins : un visage fin, une fine bouche couverte de fausses mais raffinées moustaches... Seul ses cheveux, longs, gras et poussiéreux; laissait penser, à qui le regardait vraiment, qu'il était un de ces misérables fils de paysans descendus à la ville dans l'espoir de faire fortune...
Il était vêtu, comme toujours, de ses braies rafistolées, de son veston à moitié rongé par les rats et de ses bottes trouées...
Ce garçon, malgré son état pitoyable, aurait peut-être put inspirer confiance aux passants. Mais ses yeux, deux petits yeux en amandes, deux petits yeux de fouines... Deux petits yeux qui laissait supposé toute la méchanceté, que dis-je ! La barbarie !
On dit que les yeux sont le reflet de l'âme... considérons alors Moustache comme un être sans scrupule, un tire-au-flanc, prêt à tout pour atteindre son but : L'or, les femmes et la reconnaissance... Peu importe le prix à payer....




[Dans son repère, au coin du feu...]



Le jeune homme était assis près du feu, aux côtés d' Hubert , son âne... Lorsqu'il prit pour la première fois sa plume et un petit carnet qui, dorénavant, ne le quitteront plus jamais...


Citation :

1 janvier 1458,


Il fait froid, la terre est gelée... la Route est déserte... Je doit avouer que j'ai un peu peur... C'est étrange. Pourtant, vous ne l'ignorez sans doute pas Seigneur, je n'en suis pas à mon premier délit... Mais c'était différent...
Ici, je suis seul. Pas un bruit, pas même une branche qui craque... la nature me semble morte, ou plutôt endormie...
J'ignore comment j'en suis arrivé là. Enfin si, je le sais... mais tout s'est passé si vite... Je ne sais par où commencé...


Mes parents n'y sont pour rien. Ils ont été si aimants. Comment pourrais-je leur en vouloir ? Nous n'étions pas riches, vous savez? Mais le paternel se débrouillait toujours pour nous redonner le sourire. Non, ce n'est pas leur faute...
Tout petit déjà, à l'âge de trois ans, je mis le feu à l'étable de la mère Boravel. A quatre ans, je commençai à voler. Des morceaux de pains par ci par là. Ensuite, je me souviens avoir volé des poules. Ma réputation au village se noircissait de jours en jours. Mes parents, n'en pouvant plus d'entendre tous ces imbéciles leur crier à longueur de journée: "Vot' rej'ton est un menteur ! Vot' rej'ton est un voleur !" finirent par céder. Ce fut ma mère qui partit la première, mon père ne tarda guère afin de la rejoindre...
Après la mort de mes parents, je descendis en ville dans l'espoir de faire fortune. Les gens du village ne voulait plus de moi de toutes façons...
Une nuit, je pris toutes mes affaires - ce fut très rapide étant donné que je n'en possède aucunes - et "emprunta" une charrette et son âne au fils Boravel. Un fois arrivé à destination, je vendis la charette et pris l'âne avec moi.
Ah ! Ce satané bourricot ! Je l'ai appelé Hubert, il est mon plus fidèle compagnon... Croyez moi ou non, il vaut bien plus que la plupart des gens peuplant ce foutu Royaume.
Bref ! Je suis finalement arrivé en ville. Un couple de paysans à bien voulu nous accueillir moi et Hubert et nous sommes restés là-bas une semaine, peut-être plus.
Je me suis vite rendus que ça ne serait pas aussi facile que je ne l'avais imaginé. La seule chose que je sais faire, c'est voler. C'est... faire le mal ! J'ai donc décider de faire la seule chose que je savais faire... Et après quelques larcins peu fructueux, me voilà icelieu... à sillonner la Route et à traqué la veille bigote imprudente...

C'est peu brillant et je le reconnais bien volonté Seigneur, mais c'est ma vie. Pour l'heure, j'ai du travail...



Au plaisir de vous écrire,


L'adolescent posa sa plume, rangea soigneusement son carnet dans son baluchon avant de s'en aller au "perchoir"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moustache
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Ici ! .... euh non... Là-bas !
Date d'inscription : 23/12/2009

MessageSujet: Re: [RP]"Immanitas et Fortunae"~ Carnet de Moustache   Dim 03 Jan 2010, 18:08

L'adolescent campait depuis deux jours sur sa petite coline à la merci des vents glacials. Ces vents froids et secs qui vous gèle un brave gaillard... alors un minet, vous pensez...
La tête lourde, les yeux gonflé et le visage tuméfié, Moustache prit sa plume et, malgré ses mains gelées, écrivit ses quelques ligne dans son carnet...



Citation :

3 janvier 1458,

Le froid se de plus en plus rude. J'ignore encore combien de temps je vais pouvoir tenir... J'ignore même comment j'ai pu tenir jusqu'à maintenant.
Sans doute me cherche t-il en ce moment même. En tout cas, il ne viendront sûrement pas jusqu'ici pour me trouver.
Depuis deux jours, il n'y a pas grand monde sur la Route. Quelques paysans qui ramène leur troupeau... Mais que ferai-je de toutes ces vaches ? Je les laissent en paix, leurs bêtes ne valent pas le coup...
Hier soir, j'ai croisé un couple habillés richement. Une occasion en or pour grossir ma maigre bourse. Foutus richards ! A peine eus-je le temps de me présenter en des termes tout à fait convenable, avant de leur demander - très poliment - leurs bourses bien garnies, que les deux me tombèrent dessus... La suite, je ne m'en souviens plus. Je me suis réveiller le lendemain matin. En sang, la tête lourde et le corps meurtris... Les rats ! Ils ne m'ont pas loupés ! Peut-être aurai-je plus de chance la prochaine fois...
Aujourd'hui, j'ai décider de prendre un peu de repos. Mon état laisse à désirer. Je coupe un peu de bois et commence à me bâtir un petit nid douillet... Le repère commence à prendre de l'allure !
Veuillez m'excusez Seigneur, mais j'ai encore du travail.



Moustache !





... Le jeune posa sa plume et s'en retourna au bois. La nuit commençait à tomber et le hurlement des chiens errants n'était pas pour le rassurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[RP]"Immanitas et Fortunae"~ Carnet de Moustache
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]"Immanitas et Fortunae"~ Carnet de Moustache
» Objet(s) introuvable(s) du niveau "T'as saisi ?"
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» Demande de locaux pour les "Soldats du feu"
» Contrer la tactique "jeu créatif"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: