AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Quand le passé vous rattrape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bess saincte merveille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 3
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Lun 13 Juil 2009, 23:24

[De la taverne à la ferme - même pas le temps de boire un coup ! bordel !]

Non ais des fois c'est bien un peu d'exercice mais on aurait pu leur laisser le temps de boire leur bière, en plus le Cap il l'a payée la bière ! Namého !

On se lève, on s'équipe, on enfourche la monture et on part comme si on avait le feu aux trousses. Petit sourire au Loup parce qu'on a beau ronchonner, c'est surtout une habitude plus qu'autre chose, la vraie pensée c'est "Enfin !!! ça va chauffer !!!!", et pour une fois c'est pas elle qui donne les ordres, ça sera d'autant plus jouissif qu'elle n'aura qu'à réfléchir à taper et non pas à autre chose, et ça c'est encore meilleur.

Le chemin est vite parcouru, tous sont prets à en découdre en fait, et les mauvaises langues diront qu'ils n'attendent que ça... peut être n'ont ils pas tort... ou peut être que si. Nul ne sait vraiment, toujours est-il que la ferme est vite atteinte, et qu'ils ne mettent que quelques instant à prendre leur marque. Bess ne réagit pas au premier abord, aprés tout ce ne sont que quelques briguands, rien à voir avec des soldats aguérris sur un champ de bataille n'est ce pas ?

Juste un petite problème... le grand, il lui rappel quelque chose tout en étant certaine de ne pas le connaitre. Pourquoi ? elle ne l'a jamais vu par ici ça c'est sûr... c'est juste une impression de déjà vu... ou déjà connu. C'est le cri de Corentine qui lui remet les idées en place.


De Gaulle...

Simple murmure, alors qu'elle fixe la silhouette massive, un regard bleu qu'elle n'aurait pas du oublier. La seule chose c'est que ça n'est pas lui, ça c'est sûr, lui est mort à Orléans... avec d'autres d'ailleurs. Elle secoue la tête, pas besoin de se souvenir d'Orléans, trop mauvais et surtout trop douloureux. C'est quoi cette manie de lui rappeler ça ? ça fait un an maintenant... Elle perçoit le regard interrogateur de Shiska et lui fait un signe négatif de la tête, elle lui expliquera plus tard, pour l'heure ils ont une mission. Signe de la main à Corentine pour lui dire qu'elle à comprit. Et là on refait pas les mêmes erreurs..pas question de finir dans les mains de barbières ou de médicastre. On entre, on tape, on sort victorieux et c'est tout ! namého !


Dernière édition par bess saincte merveille le Mar 14 Juil 2009, 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassilissa
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Mar 14 Juil 2009, 21:45

L'odeur du foin, mêlée au parfum de la sueur. Les souffles s'entremêlent, comme les corps, les têtes se vident. Pourquoi faut-il toujours que...

- C'est quoi, c'boucan ? On avait pas d'chevaux, si ?

Mais Eddy était déjà debout, et à moitié rhabillé. L'intermède était terminé. Avec un soupir, Vass se releva, secoua ses cheveux pour en faire tomber les derniers brins de foin, et commença à ramasser ses affaires. Elle emboîta les pas du géant en terminant de boucler sa ceinture, où pendait son épée.

Retour à la case ferme. Galuche et sa belle, quelques morceaux de viande... et une belle troupe de soldats qui les attendaient dehors, maintenant.


- Dites, c'est moi ou z'ont l'air d'connaître certains d'entre nous ?
Eddy, t'as rien oublié d'raconter, avant d'm'entrainer dans c't'affaire ?

Elle affichait un air ennuyé, et s'étira longuement avant d'aller rejoindre ses amis à la porte. Elle détestait les siestes interrompues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeCadet
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Mer 15 Juil 2009, 22:16

[Juste devant la porte de la ferme]

Grattement caractéristique de menton et air hébété, pour un géant au torse dénudé. Musculature massive à l’air, épée au fourreau, dague dissimulée à l’arrière de la ceinture. Remarque pertinente.

J’crois b’en qu’la fête est finie…

Le regard du géant se tourne par-dessus son épaule, en direction de Vass, comme pour se rassurer, avant de regarder la jeunette, Eurydice, car il sait qu’elle n’est pas aussi habituée que les autres à se battre…

Euh, t’peux aller ch…chercher c’qui reste à emporter s’te plait hein ?

Encore une fois, une main géante vînt gratter le menton mal rasé de Eddy, alors que sa main droite saisissait la garde de son épée, la sortant de son fourreau. Finit de se gratter, sa main gauche désormais libre saisit sa dague, la tenant lame vers le bas, comme pour égorger. Puis alors qu’il se tournait vers ses Fée, il émit un espèce de ricanement, mélange de grognement et de rire débile qui ne fit qu’accroître son air abruti de brute épaisse.

On va s’marrer hein gars…

Sourire hébété à son nouveau compagnon d’armes, puis son regard électrique se tourne à nouveau vers les Limousins, qu’il observa un instant… Pourquoi qu’ils le regardaient comme ça eux, hein ? Et mais… Z’ont l’air d’être des soldats… dans le Limousin ? Donc… des Soldats Limousins ?
Lentement, l’esprit arriéré de Eddy construisait quelque chose, comme une logique implacable il finit par comprendre… Sans doute avaient-ils participé à sa mort, la mort d’Angel…
Des dizaines d’images revinrent soudainement dans son maigre cerveau, la tombe, l’auberge… Comme s’il était projeté dans la bagarre telle que le tavernier l’avait décrite, du sang, beaucoup de sang… la Savoie, encore du sang, de l’eau de la pluie, de la boue, des corps, des cadavres… Angel

Quelque chose s’embrasa dans le regard électrique du géant, ses sourcils se fronçant alors qu’il levait à nouveau son regard vers ses adversaires du jour… En quelques secondes, l’arriéré avait compris que, face à lui, il avait peut-être des amis des meurtriers d’Angel...

Nan j...j’connais pos… On leur c…casse l’crâne p’is on va s…s’faire l’village hein…

Ces quelques mots, ils les avaient prononcés sans regarder ni fée ni Eurydice, ni même sa maîtresse. Quelque chose était remonté en lui, comme ce jour-là, dans le Château de Dijon… Son souffle se faisait fort, sa poitrine montait et descendait puissamment, immense, et ses énormes mains agrippaient fermement ses deux armes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corenthine
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Jeu 16 Juil 2009, 00:47

[Devant la ferme]

Finalement quatre têtes au total sortaient de la porte de la ferme.
Deux hommes et deux femmes. Enfin un homme et un colosse.
Les ordres de Shiska étaient que Balmir et elle reste sur le géant....mais depuis 3 autres têtes étaient apparues dans l'encadrement.
Le garçonnet avait parlé de quatre ou cinq brigands.
Peut être d'autres étaient venus.
Avec leur chance habituelle autant il en était arrivé une petite poignée de plus.
Un groupe se devait d'aller inspecter l'intérieur de la ferme pour être sur que les lieux étaient vierges de tous brigands.

Son épée à la main, elle préféra y mettre l'autre. Ses deux mains ne seraient pas de trop face au géant.
Corenthine déglutie avec peine mais ne laissa pas sa peur transparaitre. Une fois au corps à corps, la rage de vaincre prendrait le dessus et son angoisse disparaitrait.

Elle entendit Bess.

De Gaulles....

Oui c'était bien ça le nom du géant d'Orléans, Angel DeGaulles.
Goliath avait finalement périt sous le joug de David avec les attaques limousines.
Avec de la chance, ce jour connaitrait cette même fin.

Une dague dans une main et une épée dans l'autre, le titanesque bandit était armé jusqu'aux dents.
Sa fierté lui ordonnait d'avancer et c'est ce qu'elle fit, espérant sentir à ses côtés nombres de ses amis présents.

Un regard noir le groupe, pour effacer son appréhension et elle se mit en garde. Elle ne regretta pas sa queue de cheval et sa chemise légère, lui donnant plus d'aisance dans ses mouvements.

Tiens, tiens, ça se complique pour vous on dirait.
Vous pensiez peut être vous en tirez à bon compte! Mais n'oubliez pas que vous êtes en terre limousine!

L'ironie du ton employé, était un leurre face aux brigands, pour les faire attaquer les premiers ou les faire fuir. Mais à voir la tenue du géant au regard bleu, il n'avait pas l'air de vouloir faire marche arrière.
Ses amis le suivraient sans doute si il existait entre eux un lien réel.

Elle défiait les bandits outrageusement en jetant un regard derrière son épaule pour voir ses acolytes se placer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Fée
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Ven 17 Juil 2009, 18:29

-Eh ben l'Grand, en plus d'un bon petit pillage, tu nous ramènes des soldats. Et comment qu'on va se faire plaisir.

Ce n'était un secret pour personne, cette rivalité entre soldats et brigands. Les brigands détestaient les soldats, les soldats chassaient les brigands, malgré que bien souvent, la barrière les séparant était bien mince. Galuche lui même avait déjà fait quelques boulots de mercenaire, ça payait toujours bien dans des moments où les prises étaient moins fortunées.

Mais bon, le temps n'était pas à la nostalgie, et la Fée dégaina lentement son épée, un sourire carnassier aux lèvres. Attitude qui ne reflétait pas vraiment ses pensées, qui étaient plus inquiètes qu'autre chose à l'idée de combattre des gens entraînés. Mais il avait appris à ne pas laisser paraître de telle émotion, lors d'un racket c'était crucial: si la victime voyait le malandrin hésiter, elle aurait tout de suite moins peur, peut-être voudrait-elle combattre pour garder le peu qu'elle avait. Un petit sourire laissant transparaître une légère folie était aussi toujours utile, et c'était surtout hilarant à s'en déchirer les poumons quand la victime déféquait dans ses braies... Mais bon... ahem, c'était pas le sujet.

Le Géant et les soldats s'échangèrent des mots, Petite Fée n'en comprenant rien, une des soldats leur déclarant le bla bla habituel des forces de l'ordre. Avec le Géant à côté qui commençait à s'exciter, qui semblait sur le point d'exploser, il vit la dites soldats jeter un regard derrière elle. C'était le moment qu'il attendait et, rapidement, leva sa lame au dessus de sa tête, s'avançant rapidement vers la distraite, ou du moins le croyait-il, abattant de toute ses forces sa lame, serrant des dents, comptant bien la découper en deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balmir
Brigand en herbe
Brigand en herbe


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 01/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Ven 17 Juil 2009, 23:08

Aux côtés des Limousins, le Breton avançait. Le gnome avait sortit son épée. Le Gouverneur de Bourganeuf regardait en arrière.

Corenthine

tout en criant, il se rua entre la lame et Finitou, bloquant l'attaque de son épée et repoussant le brigand.

Pas si vite l'ami, tu crois pouvoir terminer si rapidement ?

Il avança, le regard planté dans celui de l'homme, l'invitant à venir à lui pour en découdre. il allait enfin montrer de quoi il était capable. Lui un Breton, se battre aux côtés des Limousins. Et pourquoi pas après tout, un guerrier est un guerrier, se battre est sa vocation, sa vie, sa raison d'être. Même si Bretagne l'a déçu, peut-être qu'ici il trouvera ce qu'il cherche. toujours est-il qu'il fait fasse au gnome et que le combat va commencer. La rage, le fer et le sang comme horizon. Simplement frapper pour ne pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shiska
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Sam 18 Juil 2009, 10:55

Apparemment les informations donnés par le jeune étaient inexactes... Bah ça changeait pas grand chose de d'habitude... Les combats en sous nombre où on se voit à prendre possession des bâtiments contrôlés par les adversaires d'un jour ça le connaissait. Encore qu'il était plus habitué à rentrer par les toits et à délocaliser les habitants un par un mais ça c'est une autre histoire...

Premiers coups d'yeux en direction de sa belle, apparemment ils arrivaient plus en terrain connu qu'il ne le croyait... Celle ci le dissuada d'aller plus loin dans la discussion, après tout c'était pas plus mal puisqu'ils avaient pas vraiment le temps de tailler la bavette. Fin si ils allaient tailler dans le gras mais point de bavette n'y en a. Premiers coups de lames échangés par les brigands qui semblaient passablement remontés d'un coup. Ah la digestion c'est toujours difficile après un repas trop copieux...

Le capitaine tira son épée de son fourreaux et les loups se faufilèrent sur le côté pour contourner les deux brigands en première ligne et assaillir les opposants qui étaient restés dans l'encadrement de la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corenthine
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Dim 19 Juil 2009, 15:45

A peine un bref moment d'inattention et un des brigand leva son épée en avant vers le Gouverneur. La voix de Balmir retentit à ses oreilles et elle eut à peine de temps de s'écarter que le breton s'interposa entre l'épée ennemi et elle.
Il croisa le fer avec le brigand, leur épée en suspend dans les airs.

Deux pas sur le côté pour leur laisser une marge de manoeuvre assez ample et elle s'avança vers le géant. Les deux femmes restant encore un peu en retrait.
L'immense taille du brigand obligea Corenthine à lever la tête. Malgré la différence de taille, elle dévisagea l'homme.
A son corps défendant, elle ne pouvait faire autrement que de l'affronter. Il était hors de question qu'elle rebrousse chemin. Ca ne lui était jamais arrivé et ce n'était pas aujourd'hui que ça changerait même au péril de sa vie.

Ses autres compagnons avaient fait le tour pour les prendre en tenaille.

Le combat engagé, elle n'écouta que son courage, elle fondit sur le géant l'épée ancrée dans ses mains pour tenter une estocade. Ses mains étaient crispées sur la fusée de son épée pour essayer de parer un coup éventuel du brigand. Sa force devait être considérable.
Une escarmouche aurait eu l'air d'un coup dans l'eau face à l'imposante ossature de son ennemi, elle allait devoir puiser en elle, la force nécessaire pour ne pas lui faciliter la tâche, essayant surtout d'avoir le dessus grâce à la rapidité de ses attaques.

L'énergie qu'elle déploya pour faire mouche, lui arracha un cri qui fendit l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vassilissa
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Lun 20 Juil 2009, 22:45

Rhaaaaa, décidément...
Du coin de l'oeil, Vass vit un homme disparaître au coin de la maison, tandis que les deux qui étaient devant tentaient de riposter à l'attaque rageuse de Galuche. Il allait vraiment falloir se battre...
Dégainant son épée, elle alla se placer dos au géant, un peu nerveuse soudain. Par où surgiraient-ils ?
La lame s'agita un peu au bout de son bras, moulinant dans les airs comme pour fendre le vide en deux.
Une dernière boutade et elle serait prête :


- J'te laisse t'occuper d'ça, Eddy ? T'vas t'en sortir, d'une tite minette comme ça ?

Fermant les yeux, elle prit une longue inspiration, et son corps se tendit. Le bruit des lames qui s'entrechoquaient l'empêchait de se concentrer sur les pas des hommes au dehors. Elle jura et regarda par dessus son épaule.

- N'empêche que si on sort vivants de là, Degaulles, j'refous plus un pied dans ta couche ! Tudieu, quand j'ai dit que j'aimais l'corps à corps, j'causais pas d'ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurydice
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Mar 28 Juil 2009, 22:40

Mais ! Juste au moment où ça devenait intéressant, il fallait que le Grand lui demande service, aller chercher ses affaires restées à l'intérieur. Bon gré mal gré, elle se dirigea vers la ferme, se disant qu'au moins, son homme pourrait se concentrer sur le combat au lieu de s'inquiéter pour elle.

Tison et dague en mains, elle se précipite à l'intérieur, non sans apercevoir une greluche qui se jette sur son homme épée au clair, ou l'inverse, mais de toute façon, c'est la greluche qu'était en tort et si jamais elle avait touché ne serait ce qu'un cheveu de Petite Fée...

Toute à son énervement, elle n'aperçut pas les gens qui contournaient la bâtisse, Eurydice déposa immédiatement le tison dans le feu, qu'il se ravive et se dirigea illico vers les affaires du Cadet, cherchant une bouteille ou un tonnelet qui leur servirait ensuite, pour fêter la victoire. Parce qu'ils triompheraient elle n'en doutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeCadet
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Mer 29 Juil 2009, 12:36

La jeune femme qui lui fait face et qui n’a de cesse de discourir, encore une, ne se rend-t-elle pas compte que, par ses menaces et son air qu’il lui trouve supérieur, elle ne fait qu’attiser la rage que son esprit arriéré a fait grimper en flèche en lui ? Pas le temps de se lancer sur la grande bouche que déjà la Fée se jette contre elle tandis que, derrière lui, le géant sent Vass se coller à lui...

P’quoi qu’tu v’endrais plus hein ? C’tait pos b’en ?

Son regard électrique allait d’un adversaire à l’autre, et il se rendit compte qu’il en manquait certains… Où qu’y sont allés ? Et Euridyce est-elle allée dans la maison ?

S…surveilles Euridyce ma belle, on s’occupe d’eux hein…

Comme pour l’encourager à rentrer dans la maison, la brute fit un pas en avant, délaissant le dos et les formes alléchantes de sa maîtresses pour avancer vers les adversaires face à lui. Déjà Fée est aux prises avec un adversaire… Pourquoi qu’c’est un homme, l’avait attaqué une donzelle nan ? Enfin bref, pas le temps pour Eddy de réfléchir à comment ils en sont arrivés là, que la donzelle à grande bouche se jette sur lui, épée dressée dans les airs… Et ouvrant encore une fois sa bouche pour hurler…

Comme si l’on avait pu ralentir la scène, le géant haussant un sourcil, un peu surpris...

‘l’est barge…

Fin des remarques et observations intelligentes pour le cadet des DeGaulles, contraint de lever sa propre épée afin de contrer le coup de son adversaire. Le choc est violent, mais son bras ne bronche pas, immobile dans les airs il absorbe le contact, puis, sans attendre ni laisser le temps à la jeune femme de réagir, son énorme poing gauche s’élance vers le visage de la-dite dame, laissant ressortir toute la haine que le Deg’ ressent pour ce peuple du Limousin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bess saincte merveille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 3
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Jeu 30 Juil 2009, 22:20

Un loup tout seul .. passe encore on peut s'en débarrasser... un couple là ça devient plus compliqué.

Epée et dague en main, simple coup d'oeil pour se mettre d'accord avec son Shiska, ils laissèrent donc Finitou et le jeune Balmir à leurs affaires, pour contourner et attraper le restant. Nan mais c'est vrai ! j'vois pas pourquoi ça serait toujours les mêmes qui s'amuseraient.

Ils n'eurent pas à aller bien loin, d'une la ferme était plutôt petite, à se demander pourquoi être aussi nombreux pour si peu. De deux, il semblait que tout le monde avait envie d'en découdre.

Dans ce genre de cas faut pas attendre, on n'est pas à l'orée d'une bataille ou la tactique prime, mais bien sur un champ ou le combat doit se faire ici et maintenant, on fonce, on frappe, on tue, on coupe dans le tas. Le but étant bien entendu de sauver sa peau... le premier qui frappe ou il faut gagne c'est bien connu.

C'est pas une montagne telle celle postée dehors qui les attendait, mais bien une jeune femme. Et ça change quoi ? ben rien ! j'vois pas pourquoi ça changerait quoi que ce soit, aprés tout si elle est là elle l'a choisit et quand on choisit on assume.

Pas d'avertissement, pas besoin, pi qui a dit qu'un soldat prévient quand il attaque ? rien ! donc on prévient pas et on se lance. Quelques pas pour rejoindre la donzelle. Mouvement qu'elle aurait perçu dans son champ de vision ? ou alors elle a l'ouïe fine peut être. La "garce" se retourne au moment opportun. Rapide la d'moiselle, elle esquive d'un petit pas, sourire aux lèvres elle à l'air d'apprécier, mais face à une épée que fera sa dague ? nan mais y en a j'vous jure ils doutent de rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeCadet
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   Sam 05 Déc 2009, 12:29

[Plusieurs semaines plus tard, Dijon, Capitale Bourguignonne]

Assis sur un créneau, les pieds dans le vide. Le géant ressace, le regard perdu au loin entre les oriflammes des pitoyables royalistes, contraints d'assiéger leur propre ville. Tant de choses dans son esprit... Les souvenirs qui remontent...

Ses yeux ont perdu cette lueur de joie attristée qui faisaient leur caractéristique, leur bleu électrique est devenu froid, comme une lame mordante. Il n'y a plus de tendresse dans ses yeux, même plus lorsqu'il regarde les deux mômes.
Dans son coeur, la haine se mêle à la peine, entrecoupée par la honte. Comment peut-il laisser ici les deux enfants, et partir... La sortie sera suicidaire, foncer ainsi entre les lignes royalistes, en si petit nombre...

Les souvenirs s'entremêlent dans son esprit arriéré, le corps qui vole contre l'armoire qui explose, la femme qui gémit, mais trop fière ne demande pas de pitié ni pardon, son corps qui s'écrase contre les murs, le sang, ses membres qui se disloquent comme de l'eau sur des rochers. Les veines du géant qui palpitent contre ses tempes et le long de son cou musculeux, alors qu'il frappe toujours plus fort, faisant voler sa victime.
Il hurle, il jure, mais elle ne veut rien dire, qui a tué Angel, qui, son corps virevolte à travers la pièce, comme une poupée de chiffon qu'un garçonnet enverrait en l'air pour embêter sa soeur, le géant fait voler la Limousine d'un bout à l'autre de la pièce, saccagée.
Bientôt, elle n'arrive même plus à se tenir debout, même pas à genoux, brisée par la fureur de Edouard.

La nuit tombe sur Dijon...

Puis on l'appele dans la taverne, ses yeux rouges de haine et son souffle rauque lui donne l'air d'une bête sauvage, alors qu'il se tourne vers la porte de la chambrée : les Limousins sont là, ils vont attaquer pour récupérer la prisonnière, il faut partir sinon les brigands mourront tous les 4...
Dernier coup d'oeil haineux vers sa victime, avant d'attraper ses affaires et de filer...

Une main qui l'effleure, c'est l'heure d'y aller, on va sortir...

Fichue victime qui n'a rien dit... Plus costaud qu'on ne l'aurait cru, délaissée dans cette chambre. Si quelques jours avant, ils s'étaient douter de ce qui allait se passer... L'attaque sur la ferme, le repas... Sa maîtresse dans le foin, puis les hennissements de chevaux, les armes, le fracas des combats. La Limousine sous le bras, la ferme qui s'embrase et les brigands qui s'éloignent à travers la forêt. comment s'appele leur prisonnière ? Corenthine, c'est le nom que les soldats au loin appelent...
Filer vite et loin, et interroger la prisonnière, profiter du repit offert par l'incendie de la ferme pour mettre de la distance...

On sort, cette nuit sera sanglante... Pas dans la nuit silencieuse, ombres qui se faufilent le long du chemin vers le campement royaliste...

On se dissimule dans une taverne, à quelques lieues du lieux de l'attaque, et le géant monte dans une chambre avec sa prisonnière. Bientôt, aux bruits de la taverne se mêlent des bruits de bagarre, de meubles qui cassent et les cris du géant...

[hrp] Voilà, c'est la fin du RP, réellement désolé que ça ait dû finir ainsi, mais suite à une conversation avec l'organisatrice du RP nous avons conclu qu'il valait mieux en rester là. Cela est dû à une "disparition" de joueur && l'absence prolongée de certains autres. J'espère que malgré tout vous aurez pris du plaisir à le lire.
Bon jeu,
LJD DeGaulles [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Quand le passé vous rattrape   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Quand le passé vous rattrape
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand le passé nous tien...
» Que faites vous lorsqu'un jeu vous enerve
» Quand le Mektoub vous envoie un clin d’œil, saute sur l’occasion tel un lion !
» Le dernier film que vous avez vu
» Tu m'as manquée |ft Keenan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: