AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP]Ma vie de brigand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: [RP]Ma vie de brigand   Mer 15 Avr 2009, 20:44

Je suis Nimoy
J'ai grandit dans un bourg de Franche Comté. Bercé par la naïveté caractéristique de la populace ordinaire.
Comme bon nombre d'attardés je pensais être heureux. En fait, non, je ne pensais pas, mon destin était tout tracé.
En âge de travailler, j'ai acquis mon champs et gratté la terre comme un acharné pour récolter quelques misérables sacs de blé que j'ai vendus à un prix dérisoire sur le marché. Par la suite j'aurais payé des impôts, épousé la génitrice de mes futurs rejetons et embrassé un métier usant me rapportant une misère.
Aujourd'hui, au crépuscule de ma vie, je souris. Je fais le bilan avant de rejoindre Christos ou n'importe quel autre guignol qui tire les ficelles.
Je n'ai pas vêcu une vie ordinaire. J'ai tracé mon propre destin. Je pourrais dire que je n'ai jamais eu à rougir de mes actes, en bon menteur professionnel...

Tout a commencé le 13 avril 1457, je m'en souviens comme si c'était hier. Je venais de mettre en vente ma première récolte. Je pourrais dire que j'en étais fier mais ce serait mentir, bien que mentir ne me dérange pas mais là ... enfin bref...
Je revenais du marché sans me poser de question sur la vie et la mort, le bien et le mal, comme un bon paysan honnête, respectable, travailleur. Comme j'arrivais devant chez moi, une force irrésistible me poussa à ne pas entrer. Je continuais ma route et aprés maints détours et moultes impasses, je me retrouvais devant l'entrée d'une grotte.
J'y pénétrais, exercice dans lequel j'excelle et fus surpris de rencontrer bon nombre de personnes. Il se dégageait de ces personnes-là un parfum de mystère. Dans l'innocence de ma jeunesse, je ne pus m'empêcher de les dévisager.
Je tendis l'oreille, les récits qui me parvinrent me subjuguèrent. Je sentis naître en moi un sentiment nouveau. J'eus l'impression d'être arrivé chez moi. Je me sentais vraiment bien, comme si ma vraie nature pouvait se révéler enfin. Je venais de découvrir La Grotte des Joyeux Brigands ! Un repaire dont j'avais entendu parler mais qui demeurait mystérieux.
J'ai visité la grotte, elle était immense à mes yeux de novice. Aujourd'hui je la connais dans ses moindres recoins, elle n'a plus aucun secret pour moi. Lorsqu'il m'arrive de croiser un petit nouveau, je ne peux m'empêcher de le regarder en prenant un air de sombre conspirateur en masquant mon sourire. Ils me rappelent moi à leur âge.
Je me suis baladé tout l'aprés midi dans cette grotte. Il y avait tellement d'histoires et de légendes. Des héros à mes yeux. Je suis sorti en fin d'aprés midi. J'étais assis devant l'entrée quand je fus abordé par un joli brin de fille. Le genre qu'aujourd'hui j'aime encore à détrousser sur un coin de table aprés une soirée bien arrosée en taverne.
Elle m'a abordé. J'ai admiré son culot. Elle m'a dit d'emblé, sans prendre de gant qu'elle cherchait un partenaire de travail. Savoir qu'elle débutait m'a rassuré. J'étais moi-même un brigand sans mauvaise action à mon actif. Un débutant. Un bleu bite. Un beau gosse timide et maladroit.
Alors que je regardais sa poitrine en rougissant, je lui ai répondu que son offre m'intéressait. Et puis j'ai réfléchit, attitude assez peu naturelle, j'ai arrêté de la déshabiller du regard et je me suis dit "là c'est différent, Nimoy, c'est un collègue de travail, une complice, selon ses termes à elle, alors range ton outils et met toi en pause le temps de bosser". Je dois avouer que par peur d'être naïf, je me suis méfié de cette donzelle. Je l'ai d'abord prise pour une espionne de la maréchaussée, par la suite je me suis rendu compte qu'elle était plutôt "débile". Non en fait je ne m'en suis pas aperçu, c'est elle qui me l'a dit.
Nous avons fait connaissance. Elle m'a semblé de prime abord franche et fonceuse. J'ai apprécié. Nous avons décidé d'unir nos forces pour écumer les chemins. Deux jeunes loups assoiffés de sang et d'écus. Pour l'heure il nous fallait vendre nos champs à quelque esclave...heu...agriculteur et nous gaver de viande. Nous avons repris la route vers nos demeures respectives et avons correspondu par pigeon. J'avais hâte de la retrouver pour commencer à faire le mal.
Je ne savais pas à cette époque ce qui m'attendait...


Dernière édition par nimoy le Lun 27 Juil 2009, 06:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Sam 25 Avr 2009, 03:57

Je suis caché derrière un buisson, j'ai le coeur qui cogne dans
ma poitrine. Je guette le moindre mouvement, le moindre son. Je suis à
l'affût, hyper concentré, mais également excité comme un gosse
qui va faire sa première connerie.
Mon premier brigandage ! Je suis seul. Je n'ai pas beaucoup de force.
La raison aurait été d'attendre encore avant de me lancer.
Je suis jeune, la raison n'a aucune prise sur moi. Je suis
comme un adolescent révolté. On me dit fais pas ça, je le fais.
Soudain, un bruit ! Je sens l'adrénaline déferler dans tout mon
corps par vague. Ma vue se fait plus nette, mon ouie plus aigue,
mon rythme cardiaque s'accélère, mes muscles sont bandés.
J'aperçois une silhouette. Lorsqu'elle est à ma portée, je
bondis, je lui barre la route. Et là je me sens tout con.
Que dois je faire à présent ? Je ne sais pourquoi, mais je crie :
" La bourse ou la vie !!! " Je ne dois pas être très crédible car
l'homme en face de moi me réponds " Fi sale gueux, poursuit
ton chemin " Ne comprenant pas la moitié de sa phrase et pour
couper court à cette conversation qui ne fait qu'augmenter ma
nervosité, je lui envoie mon poing en pleine face. A ma grande
surprise, il tombe en arrière, tout droit, sans même un soupire.
Je m'empare rapidement de sa bourse 30 écus et de ses objets :
8 miches de pain, 20 sacs de maïs et 1 peau.
Tout guilleret je reprends la route bien décidé à poursuivre
sur ma lancée. Je rêve de devenir célèbre.
Devnie quelqu'un, une pointure. "Nimoy, le roi des brigands !"
Je voudrais que mon nom fasse trembler dans les chaumières.
"Mange ta miche de pain ou j'appelle Nimoy !!!"
Je voudrais que l'on parle de moi ainsi dans les misérables
chaumières des gratteurs de terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Jeu 30 Avr 2009, 16:20

C'est presque par hasard que je commis mon deuxième racket.
Je marchais en direction d'une capitale d'un pays frontalier,
lorsque je tomhais nez à nez avec un voyageur.
Sans dire un mot, cette fois ci, je lui sautais dessus,
lui assénais un violent coup à la tête et m'emparais de sa bourse.
Ma prise fur bien maigre, seulement 6.25 écus, point de marchandise.
Je laissais le voyageur étendu en plein milieu du chemin et repris ma route.
Alors que j'avais parcouru une centaine de mètres, je me retournais.
Ma victime était toujours allongée, baignant dans son sang.
J'avais frappé fort. Tant pis pour elle. Au moins elle ne donnera pas l'alerte.
Ce jour là, je me suis découvert deux qualités : l'absence de pitié et le pragmatisme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Mer 13 Mai 2009, 00:30

Je suis de nouveau en embuscade. Quelle délectation.
Je savoure cet instant.
Avant l'aube, j'aurai une nouvelle victime à mon tableau de chasse.
Je prépare mentalement une tactique bien inutile puisque j'imporvise toujours à la dernière minute.
Je veux juste en profiter un maximum, ne penser qu'à ça.
Je m'astreins à une grande concentration, une vigilance de chaque instant.
Je suis prêt à déchainer ma violence même pour une miche de pain.
Je prends autant de plaisir à frapper qu'à voler. Par instant je me fais peur.
Je deviens un monstre. Je suis pire qu'un animal. Je ne tue pas pour me nourrir, je tue par plaisir.
L'attente est longue. Je commence à désespérer quand j'entends des bruits de pas, des bruits métaliques.
Je m'avance un peu. C'est un homme juché sur un cheval. Il me parait fort comme un boeuf.
Son visage est marqué de balafres qui ne laissent présager rien de bon.
Je me résigne. Je n'aurai pas le dessus.
Je regarde mes poches vides. J'entends mon estomac gargouiller. Je laisse passer le voyageur.
Le jour commence à poindre lorsque je quitte ma cachette et me mets en route.
Je suis d'une humeur massacrante. Je décide de gagner la ville la plus proche.
Je n'ai prévu aucune provision, trop confiant en moi même. Erreur de jeunesse. J'en tire la leçon.
Quitte à me faire racketter, à l'avenir je ne partirai plus les poches vides.
Un travail normal d'une journée et je repars en chasse.
S'agit de pas traîner en route Mon collègue de travail doit me rejoindre en Bourgogne.
Nous allons unir nos forces, créer notre petite entreprise.
Mais si ça se passe mal, s'il me pose problêmes, je lui règle son compte.
Ce sera vite fait bien fait. Propre et net comme pour un client.
Je pense à Marish. Pas de nouvelle. J'ai bien peur qu'elle soit crevée dans un fossé.
Je ne suis pas sensible mais là, j'avoue que ... l'était plutôt jolie la Blonde, et quel sale caractère, tout ce que j'adore.
Enfin bref.
Je poursuis ma route. Je ne m'étais pas rendu compte du chemin parcouru. Je commence à avoir sérieusement faim.
Mes forces vont diminuer. Rien à manger avant demain. Je me suis vraiment mal débrouillé. ça m'énerve.
Je plains le gringalet qui va croiser mon chemin.
Ah ! enfin ! J'aperçois les premières maisons des gratteurs de terre.
Bon, premièrement : trouver un boulot, ensuite demain je mange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Jeu 21 Mai 2009, 18:32

J'ai pu manger à ma faim mais j'ai perdu de la force,
je décide de rester deux jours dans ce petit village.
La bière est bonne et les filles faciles.
ça compense un peu mon manque d'action.
Un brin de causette et de belles sapes.
Elles ne demandent pas grand chose.
Faut les faire rêver, leur parler de voyage.
Pas compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Sam 13 Juin 2009, 15:58

Je quitte ce petit village, charmant, mais peuplé de bouseux.
Je ne les envie pas. Je les laisse à leur vie de gratteur de terre.
J'ai repris des forces, j'ai une mine superbe, mes muscles sont dures comme l'acier.
Le moral est au beau fixe.
Je reprends la route, la limite du village se dessine sous mes yeux.
L'horizon, les bois environnants, enfin je respire.
Le chemin se fraye un passage dans les sous bois, un vrai coupe gorge.
J'entends des bruits de pas devant moi.
Il se rapprochent.
un sourire féroce se dessine sur mes lèvres.
Un homme, seul, lourdement chargé.
Je me plante au milieu du chemin.
Je suis invincible, magnifique.
Il me voit et comprend tout de suite, pas besoin d'un dessin.
Je le regarde, il dépose son lourd paquetage au sol.
Il se met en garde avec pour seule un bouclier usé.
J'éclate de rire.

"Hola voyageur, donne moi ta bourse et ne fais pas d'histoire"

Il me répond : " Viens la chercher si tu l'oses "
en s'avançant vers moi.
Quelle prétention.
Je regarde le contenu de son sac se déverser sur le sol :
1 miche de pains, 13 poissons, 6 morceaux de viande,
1 légume, 39 stères de bois et 1 bon kilo de ferraille.
Mais que fait il ? Il me saute dessus le bougre !
Je le reçois d'un grand coup de bouclier en plein visage.
Il crache du sang, son nez éclate.
Je lui envois un coup de pied dans les côtes.
L'imbécile essai de me frapper avec son bouclier.
J'esquive et le frappe d'estoc dans le coeur.
J'enfonce bien ma lame et donne un quart de tour,
juste pour le plaisir d'entendre craquer les côtes.
Je lâche mon épée et regarde le bougre chuter en arrière,
ma lame plantée solidement dans son torse.
Je pose mon talon sur son menton, appuie et fait craquer les cervicales.

" Et voilà, imbécile, t'es mort deux fois "

Je pose mon pied sur son torse et retire ma lame.
Je suis ému, oui, ému, voir ainsi mon épée souillée de sang m'émeut.
Je sors un linge de la poche de ... je ne connais même pas son nom,
j'éclate de rire, et nettoie soigneusement ma lame.
Je prends le sac de l'inconnu - feu voyageur marchand - et reprends ma route en sifflotant,
et en grignotant un bout de viande, quelle délice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Mar 16 Juin 2009, 16:54

Cette région me plait bien.
Les voyageurs sont nombreux et bien chargés pour un jeune brigand comme moi.
Jusqu'à présent je n'ai connu aucun revers.
Mes victimes prennent prennent peur et me remettent leur bien sans trop discuter.
Les rares téméraires qui osent m'affronter ne font pas le poids.
J'ai entrepris de fonder un petit groupe. Je me suis mis à recruter.
Un ami m'attend à 2 jours d'ici, il se refait une santé suite à quelques imprudences.
Je suis assis contre un arbre, caché derrière un buisson.
Je ressens toujours la même excitation.
L'attente. Le contact. La découverte du butin.
La surprise de découvrir ce que transportent mes clients.
J'entends des pas, légers, une demoiselle à n'en pas douter.
Je relève un peu la tête. Le spectacle me fait rire.
C'est bien une jeune femme portant bien en évidence une bourse énorme.
Quelle imprudente. Exhiber ainsi ses écus...
Pour un peu, sa naïveté serait touchante si je n'étais pas aussi cupide.
Je sors de ma cachette et saute au milieu de la route en hurlant comme une bête.
Elle me regarde avec des yeux grands ouverts, lâche sa bourse et s'enfuit en courant.
J'éclate de rire. Je ramasse l'objet de ma convoitise et les miches de pain qu'elle a semées.
Je défais les cordons de la bourse.
Je n'en crois pas mes yeux. Je compte les écus.
C'est pour l'instant ma plus grosse prise : 723,95 écus !!!

"Merci jeune fille ! "

Hum...pas sûr qu'elle m'ait entendu.
Je regarde la bourse. que vais je faire de tout cet argent ?
Je fais une liste dans ma tête
-bière
-viande
Voilà pour le principal. J'ai bien gagné ma journée.
Ma plus grosse prise depuis ma "prise de fonction".
Je souris, parfois je parle comme un de la maraichaussée.
Bien, il est temps de reprendre la route, direction une grande ville.
Allons festoyer et vénérer Sainte Boulasse, la seule qui me plaise dans ce panthéon de fantoches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Ven 26 Juin 2009, 23:10

J'ai bien fêté ma dernière prise.
J'ai tellement picolé que j'ai même acheté un second champs.
Un potager.
Et oui, je suis propriétaire de mon potager.
Parfois je me demande si je suis sain d'esprit.
Qu'est ce que je vais faire avec des légumes ?
ça se mange pas.
Enfin, bref, tant pis.
Je vais le mettre en vente.
Je reprends la route, mon potager à l'esprit.
Tiens ! que vois je arriver face à moi ?
Un jeune homme tout freluquet.
La victime idéale.
Seul pas costaud.
Je l'attrape par le col et le secoue,
juste assez pour lui montrer qui est le maître.

" Donne moi ta bourse et je te laisse la vie sauve "

Il me regarde avec un petit sourire en coin.
Je n'y prête pas attention, je surveille surtout ses mains.
Il me sort un couteau et je l'embroche sans hésiter.
Bon, ça va, il sort sa bourse et la laisse tomber au sol.

" Allez, casse toi ! "

Il déguerpit à une vitesse impressionnante.
A tel point que le temps de ramasser sa bourse,
il est hors de ma vue.
Je tâte la bourse et là je comprends.
Elle est vide ! Il m'a berné l'enfoiré.
J'aurais pu le fouiller. Quel idiot.
Je m'en veux, je me suis fait doublé comme un bleu.
Si j'agis de la sorte avec mon boulet,
le respect va pas durer.
Bon, rien ne sert de se lamenter.
J'ajuste mon baluchon et je reprends la route.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Jeu 02 Juil 2009, 16:18

Je suis énervé, ma dernière occupation a été un fiasco.
J'en garde un gout amère.
Mais, je dois le prendre comme une leçon.
Il n'est plus question de laisser s'échapper mes "clients".
Je dois les tenir jusqu'à ce que ma fouille soit complète.
Je suis encore dans mes pensées lorsque je vois un jeune arriver dans ma direction.

"oh toi, c'est pas ton jour de chance "

Cette fois je ne demande rien.
De peur qu'il ne m'échappe, je sors ma lame et lui assène de grands coups.
Je le taille en pièce. Son sang m'éclabousse le visage.
Je suis enragé, excité par le massacre.
Je m'acharne sur ma victime, sûr qu'il ne prendra pas la fuite.
D'un grand coup d'épée, je lui ouvre le ventre de droite à gauche.
Il tombe à genou devant moi.
Pour en terminer, je rabat mon épée et lui fend le crâne en deux.
J'admire mon spectacle, je lui trouve un air idiot, ainsi la tête coupée en deux.
Je prends le temps de nettoyer mon épée que je n'aime pas voir souillée.
Ma rapière propre et brillante, je la range dans son fourreau et m'attèle à déplacer le corps du malheureux.
Une cheville dans chaque main, je le tire dans le fossé.
Assis tranquillement à ses côtés, je lui fouille consciencieusement les poches.
Et là je me rends compte que je ne suis même pas essoufflé.
Je tiens une forme du tonnerre.
Je pourrai massacrer une armée à moi tout seul.
Je me sens invincible, je suis le Dieu de la Guerre !!!
Je lève les bras au soleil et je me mets à hurler :

"Je suis le dieu de la guerre !!! "

Me sentant observant par le cadavre,
je m'assois un peu rouge de honte.

" Bon allez, calme toi Nimoy, cesse de dire des âneries.
Voyons voir, l'ami, que contient cette bourse ... 100, 110, ... 118 écus.
Je vous remercie infiniment.
Voilà qui arrange mes affaires.
Bien, à présent je vais reprendre ma route,
mais...je vous en prie, prenez un peu de repos,
un repos éternel. "


Je suis conscient de parler tout seul.
Peut être la solitude me rend elle dingue.
Nimoy le dangereux psychopathe qui parle tout seul.
Ma barbe a poussé, mes cheveux sont sales,
le visage couvert de crasse et de poussière
maculé de sang, je dois être hideux.
Qu'importe, le premier ruisseau fera l'affaire.
Je sens la fatigue s'emparer de moi,
je me suis bien dépensé, il me faut prendre du repos.
Je m'allonge dans un champs, pas trop loin de la route.
Mon morceaux de viande englouti, je sombre dans un profond sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Ven 10 Juil 2009, 00:02

Je suis tiré de mon sommeil par des bruits de pas.
Je lève la tête.
Un freluquet !
Sa bourse pend sur le côté, elle n'est pas très remplie mais tout écu est bon à prendre.
Je me lève, je suis en pleine forme.
Planté au milieu du chemin je le regarde s'approcher de moi.
Je me passe la main sur le visage.
Lorsque je regarde à nouveau le sentier, le freluquet a disparu.
Je regarde de tous les côtés.
Impossible !
Je tends l'oreille...
La canaille, il a filé à travers bois.
Je me lance à sa poursuite.
Je suis sa piste, il fuit, il ne cherche pas à masquer son passage, il n'en a pas le temps.
Je prends une allure souple, pas trop rapide, je sais qu'il ne tiendra pas la distance.
La peur le force à dépasser ses limites.
Je l'entends râler, le souffle court.
J'accélère un peu le rythme.
Il est devant moi, à présent je peux le voir.
Je pousse un grand cri et j'éclate de rire en le voyant trébucher.
L'épée hors du fourreau je me rue sur lui.
Il est jeune, il tremble de peur.

" Allez donne moi ta bourse et je t'épargne, t'es trop jeune pour mourir. "

J'attrape la bourse qu'il me lance et le regarde détaler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Ven 17 Juil 2009, 14:00

Me revoilà en attente.
Après le racket du freluquet, j'ai grand besoin de défoulement.
Une bonne bagarre avec efflusion de sang, cris, suplications et coups de grâce.
Deux voyageurs s'approchent.
Je ne suis même pas caché.
J'ai tellement confiance en moi qu'à présent je reste à découvert.
Je suis debout au milieu du chemin.
J'ai sorti mon épée hors de son fourreau et l'ai plantée dans le sol.
Je suis appuyé dessus, l'air détaché.
Je les regarde approcher.
Qu'ils ont l'air dédaigneux.
Ils savent pourquoi j'attends.
Leur fausse assurance n'entame pas ma détermination.
Ils n'ont rien de guerriers mais ils ont l'avantage du nombre.
Le combat peut savérer intéressant.

" Hola brave gens ! Je suis pressé, envoyez vos bourses et disparaissez.
Je suis de mauvaise humeur alors trainez pas ! "


Ils dégainent leur baton, j'éclate de rire
Mais c'est qu'il me foncent dessus les bougres.
D'un geste que je pense magistrale j'empoigne mon épée
j'effectue une raotation sur moi même,
ma lame a pris une telle vitesse que je fends le crâne du premier.
Je dégage la lame coincée dans la tête fendue dans un craquement d'os qui terrifie mon deuxième assaillant.
Il s'arrête net, me fixe un moment et s'enfuit à grandes enjambées.
Je me lance à sa poursuite. Il court vite.
La course s'éternise. Je fais tourner ma lame et d'un mouvement de poignet je lui coupe les jarrets.
Il s'écroule de manière ridicule.
Tranchés nets. Je suis fier de ma précision.
Je l'achève d'un grand coup de pied dans la machoire.
Il ne bouge plus. Je prends sa tête à deux mains,
quand je la remue elle tombe de côté, je trouve ça plutot amusant.
J'approche sa tête de la mienne.

" T'as l'air fin maintenant ! "

A présent je peux procéder aux fouilles.
Hum... 122 écus et du maïs...
Pouah, du maïs !
Moi qui ne mange que de la viande.
Enfin, je pourrai m'en acheter sur le marché.
Je laisse les corps au milieu de la route
et, après avoir nettoyé soigneusement mon épée, je reprends la route
tout guilleret, fier de ma journée.
J'ai hâte de recommencer. J'adore mon métier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Ven 24 Juil 2009, 12:10

Bon, j'ai enfin des nouvelles de mon boulet.
On s'est donné rendez vous, encore une fois ...
Trois jours à attendre.
Pas rapide le boulet.
Quelle purge !
Comment fait il pour se perdre ?
Moi qui n'aime pas rester deux jours au même endroit.
Je tiens plus en place.
Qu'est ce que j'vais faire ?
A part me gaver de viande...
J'vais quand même pas travailler !!!
Allez, je me décide, un p'tit tour en taverne
histoire de vénérer sainte boulasse,
la seule sainte de mon panthéon.
J'vais me souler pendant trois jours,
j'ai de quoi tenir, des écus pleins les poches,
une tonne de viande.
J'irai peut être faire un tour sur mes champs,
juste pour voir si mes esclaves travaillent bien.
C'est que, après tout, je suis exploitant agricole.
Je me demande encore ce qui m'a prit d'acheter un deuxième champs...
arf, l'alcool peut faire prendre de drôles de décisions.
Ou bien je pensais à mes vieux jours,
quand je serai un vieux brigand tout brisé,
plus de dents, plus de force et une lame rouillée.
Je bous d'impatience.
La date du rendez vous approche.
J'ai pas droit à l'erreur, le temps presse.
Si mon boulet déconne, je continues seul,
je veux pas rater le départ des festivités.
Et si je peux, je lui fends le crâne en deux,
pas juste pour le plaisir, non non,
Je le massacre dans un but pédagogique.
Une leçon post-mortem.
J'adore ce mot : Post-mortem.
Je ne sais combien j'ai laissé de client post-mortem dans le fossé.
Bon, assez radoté, en avant pour la boulasse !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Lun 27 Juil 2009, 14:40

J'ai retrouvé mon boulet, dans un triste état.
J'ai failli pas le reconnaitre.
Sur le coup j'ai sorti mon épée, pensant avoir à faire avec un sanglier.
Il pue le bougre, il est sale.
Quelle horreur !
Moi qui suis toujours d'une tenue impeccable.
Enfin, quand c'est possible.

Je lui fait le topo de la situation.
Il hoche la tête comme s'il comprenait.
J'ai de gros doutes. Je commence à penser qu'il est vraiment débile.
Quelle face !
J'ai du mal à le regarder dans les yeux.
Je vois bien qu'il est affamé. Je lui jette un morceaux de viande par pitié.
Il est temps de se mettre en route.
le jour du rendez vous approche.
Nous devons nous presser, marcher d'un bon rythme.
point de halte, point de pause
je ne sais si mon boulet parviendra à destination.
Je l'entends raler à mes côtés
Il sue de l'écume.
Si je pouvais, j'aurais pitié.
Je serre la garde de mon épée, prêt à lui donner le coup de grâce
mais je me retiens, il n'a que 3 ou 4 pains sur lui,
ça n'en vaut pas la peine, et puis il pourra peut être me servir.
Me servir à quoi ?
Je le vois bien comme protège-bouclier.
En cas de probleme, il prendrait les coups protégeant mon bouclier des rayures.
Nous approchons du but.
Nous avons coupé à travers bois.
Nous ne sommes plus seuls.
Quelques personnes cheminent à nos côtés silencieusement.
A voir leur tête, ils ne sont pas paysans.
A la lisière, nous sommes une bonne petite troupe.
Je confie à mon boulet la tâche de trouver un coin pour dormir.
Il est doué pour ça, il flaire les meilleurs coins.
C'est d'ailleurs son seul talent.
J'allume un feu et me laisse bercer par les conversations alentours.
Les yeux rivés sur le chateau, je laisse mes paupières se fermer lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Mer 29 Juil 2009, 18:20

L'attaque du chateau

réveil

Mon boulet s'est pelotonné à mes pieds.
Le brave, il m'a tenu les pieds au chaud.
Sans l'odeur j'aurai passé une bonne nuit.
Je remue les orteils et lui tire un grand coup de pied dans les côtes.

"Réveille toi faignasse !
Va me chercher à boire."


Je le regarde s'éloigner et je sursaute mentalement.

Mais ... il court à quatre pattes !?!
De plus en plus bizarre c't'animal.
Je me passe la main sur le visage.
Hum, ma barbe a bien poussé, je serai plus difficile à repérer.

Nous sommes rassemblés en lisière de forêt
Une troupe d'une cinquantaine de brigands.
J'ai un mauvais pressentiment.
Je cherche un coin à l'écart pour me restaurer.
Mon boulet m'a ramené une bière d'un gout douteux.
Je l'observe, il me sourit, ses dents noirâtres ne présagent pas des meilleures effluves.

Dis moi, qu'est ce qui t'es arrivé ?
Avant tu parlais. On discutait.
Enfin tu étais normal.
Tu veux pas me dire un p'tit quelque chose ?"


Il me regarde de son air niais et me dit :

" C'est un boucher qui a un bébé,
tout content de le présenter à ses amis,
vient la question piège du poids,
combien il pèse d'après chacun,
tous donnent un nombre, 3kg5, 3kg9,et pour
ne pas être dans l'erreur longtemps
il dit à son apprenti, va le peser !
il revient au bout d'un bon moment,
il jette le gosse sur l'étal "2kg900 désossé-roulé" !!!


J'ouvre la bouche mais aucun son n'en sort.
Mes yeux s'agrandissent d'effroi.
Je suis stupéfait. Je ne sais même pas s'il comprend ce qu'il dit lui même.
Le sourire qu'il affiche est un ange de douceur comparé à son regard sanguinaire.
Je lui tapote l'épaule doucement.

"Tu dois savoir une chose : un jour je vais devoir m'occuper de ton cas.
Tu sais que je n'ai pas le choix. désolé"


Il hoche de la tête et part en courant comme un dingue,
il vient de voir un gars jeter un baton...

Mon attention se reporte aux murs du chateau.
Je me pose des questions.
Je ne sais si j'ai bien fait d'accepter...
Je ne suis pas un pilleur, je préfère nettement brigander.
Certes les gains sont moins élevés mais c'est mon choix.
N'en déplaisent aux cons pourris d'autosatisfaction qui établissent des hiérarchies,
détrousser ou piller, chacun fait ce qu'il veut et j'emmerde quiconque cherchera à me classer. Ma lame est bien affûtée.

L'attaque est prévue pour ce soir, j'ai encore le temps de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nimoy
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Espagne ou Italie ou peut etre France
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   Sam 15 Aoû 2009, 19:10

La nuit est tombée. Je suis à l'orée du bois.
Je regarde le château devant moi, les fenêtres sont éclairées.
Lumière pâlotte des chandelles.
J'imagine les nobles faisant ripaille.
La tables surchargées de nourriture que je ne pourrais même pas nommer.
Et le vin ... je salive à cette pensée.
Les heures passent.
Je vois un gaillard s'approcher de nous.
Il marche fièrement pourtant je décèle en lui une grande incertitude,
de l'hésitation.
Voilà, mes doutes me reviennent en pleine figure.
Qu'est ce que je fous là.
Il commence son discours.
La noblesse et bla bla, les écus volés aux braves gens bla bla.
Il parle bien, il doit nous prendre pour des moutons.
Moi je m'en fous des braves gens. Tout ce qui m'intéresse c'est les écus.
J'écoute distraitement. Je retiens que l'attaque se fera sur ordre.
Pouah, je sens la bile me remonter à la gorge.
Sur ordre ! Voilà bien un mot que je déteste.
Je dois prendre sur moi. A mon avis, si je lui cassais la tête, je ferais pas long feu.
Les autres me tomberaient dessus rapidement.
Je m'assois contre un arbre. Je prends mon bien le plus cher et l'aiguise lentement, méthodiquement.
J'ouvre les yeux. Il sont tous assemblés autour de la grande gueule.
Je suis allongé par terre enlaçant mon épée.
Mais pourquoi ils rient en me voyant ?
Je me suis frotte le visage, c'est humide.
Je porte un doigt à la bouche. Du sang !
Quel con, je me suis tailladé la gueule avec mon épée !

" Z'AVEZ RIEN D'AUTRE A FOUTRE ? "

Je crois que j'ai l'air convainquant, ils se détournent de moi.
Pendant ce temps, le grand fiérot se place derrière la troupe et crie d'un coup :

"A L'ATTAQUE !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]Ma vie de brigand   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]Ma vie de brigand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» [Recherche] Recherche de Brigand pour RP sur un forum annexe
» Guide du brigand (caché quelque part dans la bibliothèque)
» Fier d'être brigand
» Le Guide du Joyeux Brigand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: