AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Caravane en Germanie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:13

Spoiler:
 

Le Renard :



Il était à peu près onze heures. Cela faisait maintenant plusieurs heures que la caravane roulait en direction de l'Est, lentement mais surement. Le temps semblait comme suspendu pour permettre aux voyageurs d'apprécier ces paysages nouveaux dans ces lointaines contrées Germaniques. Bien qu'il fasse un froid glacial, il n'y avait par chance aucunes brises de vent et le ciel était dégagé laissant ainsi apercevoir des imposantes montagnes au loin.


L'Renard sifflotant gaiement, tenait les rênes de son cheval Macramé qui tirait la charrette. Cela faisait déjà deux semaines que le voyage avait débuté depuis le Royaume de France. Le Barbu ne prêtait maintenait plus attention au bruit inlaçable des sabots des chevaux et des roues sur le sol. Les jours se suivaient et se ressemblaient pourtant c'était toujours avec joie que le Brigand se levait le matin. Soudain un cri strident se fit entendre dans son dos. L'Renard fit volte-face et souri. Maelisse était à l'arrière de la carriole avec leur fille, Julia. Des dizaines de couvertures en laine de moutons avaient été mis à disposition par ordre du Renard pour que le bébé n'attrape surtout pas froid. Lâchant un soupire plénitude. Tout lui réussissait et surtout sa Déesse qu'il aimait par dessus tout, cette femme qui lui avait offert une descendance.
Attachant les rênes à une barrière de la charrette, L'Homme enjamba le banc de devant et alla rejoindre Maelisse, laissant Macramé suivre naïvement les autres carrioles.


Le voyage n'est pas trop dur? Julia ne se plaint pas trop?

L'Brigand embrassa tendrement son aimée puis prit sa fille dans ses bras. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres lorsque la petite regarda, de manière pure et innocente, le visage de son père. Déposant délicatement un baiser sur ses petites joues, L'Renard leva la tête vers la mère pour s'assurer que tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:17

Maelisse :



Un aigle sur volait les chemins, comme pour épier les mouvements de la caravane, ou peut être les avertir en cas de danger.
Les quelques animaux qui se risquaient à regarder passer cette étrange troupe, se sauvaient a la vu des pointes des flèches.
L air était froid, mais sec, et si l on s’approchait on pouvait voir un ballet de fumée sortir de la bouche des voyageurs.


Assise derrière, sa fille blotti contre elle, les pensées tournées vers l avenir de sa fille, Maël la regardait avec des yeux d amour maternel, jamais elle n avait été aussi heureuse… Tout en étant bercée par le ballotement de la charrette, le bébé, se réveilla au moment cruciale pour elle… se nourrir ! La mère reconnu immédiatement le cri, mais L’renard qui fut alerté par les pleurs ne mit pas longtemps à les rejoindre, pour se s inquiéter que tout allait bien.


Ne t inquiète pas... nous sommes très bien installées, Julia est très calme…

Maël laissa un moment le père et la fille se regarder en chiens de faïence, puis reprit doucement sa progéniture.

Ta fille a faim.

Elle déboutonna trois boutons de sa robe, pour que la petite aille se repue au sein gonflé de lait. Elle savait trouver le chemin seule, sans grande difficulté.
Maël regarda son aimé dans les yeux et lui sourit.


Tout se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:18

Le Renard :

Tout lui souriait, aussi bien les affaires que sa famille. Quel homme pouvait être plus heureux que lui? Voilà que maintenant il était père d'un ange que sa Déesse lui avait offert. L'Renard ne ressemblait en rien à ce qu'il était au par avant. Le Brigand était plus posé, plus calme même si son amour de la perfection restait ancrée dans son sang. Il adorait observer sa fille têter le sein de sa mère. C'était un geste si pure qu'il en oubliait toutes les affaires qu'il devait mener à bien. Pourtant, cette fois ci L'Renard avait une idée qui vagabondait dans sa tête.

Tout se passe bien.

Parfait. dit il en s'emparant de son luth, vestige de ses débuts dans le metier lors de ses premiers detroussages de passants. Je dois aller rejoindre Briseys, j'ai une petite surprise. Prends garde à ce que Julia n'attrape pas froid, nous sommes en Germanie. On a des stocks de laines, sers toi en.

L'Barbu souria puis se pencha pour venir glisser un baiser sur les lèvres à sa femme. Regardant une dernière fois sa fille, le Brigand sauta hors de la carriole, retrouvant enfin le plancher des vaches et non le balancement incessant du voyage en . Se degourdissant quelque peu les jambes, il prit un grand bol d'air frais et observa le paysage enneigé. Ainsi donc voilà que les Brigands ayant fait nombreux pillages dans le Royaume de France se retrouvait maintenant prêt à defier la couronne Germanique. Lachant un léger soupire, L'Renard balanca son instrument sur son épaule et remonta la longue caravane de charettes qui zizaguaient, les unes à les suites des autres, entres les montagnes de ces contrées inconnus. Saluant d'un geste de la main les confrères qui siegeaient sur les bancs de leurs voitures respectives, L'Renard s'arreta quand il vit l'ami Wizard, assi tout seul sur un rocher, qui visiblement avait l'air perdu dans ses pensées. Intrigué par son comportement, le Barbu s'approcha et lui lança avec bonne humeur:

Et bien Wizard! Je vois que l'approche du pillage te pousse à te retrancher dans de profondes reflexions. T'inquiètes ca se passera bien. Pas de raison que ca foire avec nous, on est des professionnels maintenant. N'ais pas peur, dit L'Renard, un sourire sur les lèvres. Dis moi, j'vais chercher Briseys, surement à l'arrière. Tu m'accompagnes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:20

Wizard :



La Germanie, pays de ses ancêtres et belle région d'Ausburg. Wizard flânait depuis quelques semaines déjà dans ces contrées, faisant du toursime, admirait les cathédrales, les constructions, les maisons... et le langage local. Il avait enlevé son masque de tête de mort en bois pour éviter de passer pour un fou et faire capoter l'attaque. Toute fois, même avec tout son envie d'enfin connaître son pays natal, il ne pouvait pas risquer de se faire repérer. Si jamais il lui venait, de commencer une conversation, avec son faible niveau en allemand, il se ferait choper.
Néanmoins, il devait le faire. Entrer dans la milice et espionner les allers et venus, surveiller les forces armées pour se donner une vue d'ensemble des défenses de la région.

Puis il avait fini par rejoindre la caravane des compagnons de routes. Alors qu'il s'était arrêter sur un rocher au bord du sentier, il vit L'Renard et se femme venir avec leur charrette et un nourrisson visiblement. Il se leva, baissa son chapeau et toujours sa hallebarde en main, le manche tâtonnant le sol. Lorsque l'homme lui parla, il lui répondit froidement et sans conviction:


Je n'ai pas peur, je songeais juste à mon pécule perdu il y a peu, face à un brigand germain! C'est foutu type ont la peau dur!
Il se retourna.
Laisse ce catalan venir par ses propres pattes, moi ca fait depuis 4 mois que je voyage sans arrêt, sans me faire un château.
Et tout en marchant
On se retrouve à la prochaine halte! Bonne journée à vous deux!

[i]Il était agacé. Pourquoi il devait commencer par attaquer son pays natal? Pourquoi, par quelle malchance, diablotin soit-il, l'aurait empêcher de participer au pillage de Tours, de Reims et à la prise, quoique ratée, de Dole?
Il n'aimait pas les brigands, il n'aimait pas ses actes criminel. Mais il avait besoin d'eux, pour plusieurs raison. Personnel ou pas. Et il fallait qu'il commence par le plus difficile.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:22

Le Renard :

[Voici la Musique en lien avec mon texte : Ici. Les Cigales-La Rue Kétanou. Très belle musique, bien dans le Thème bienque ne respectant pas trop le RP du Luth. Ecoutez là en lisant et dites ce que vous en pensez.]

L'Renard fronça les sourcils, qu'arrivait il à Wizard? Le suivant du regard, le Brigand observa son confrère s'éloigner sans comprendre la moindre de ses reactions. Ne preferant pas perdre son temps à décoder ses humeurs soudainement étranges, il lacha un nouveau soupire d'incompréhension et, toujours instrument sur l'épaule, continua sa route à contre sens du defilement des charettes pour enfin arriver à celle de Briseys. Saluant la Compagne de son ami, L'Renard s'adressa finalement à lui:

S'lut Briseys! Quand on aura terminer de passer ces montagnes qui s'éparent la partie Francophone de l'Empire à la partie Germaine, on retrouvera un Climat plus doux. expliqua L'Renard sachant très bien que l'Castillais était un frileux.Tes amis les Voleurs de Poules sont en tête de la caravane. J'les ai mis là bas comme ca je suis certain qu'ils ne seront pas à la traine.

Sans en demander la permission, le Barbu prit appuis sur la rambarde du balcon de l'arrière de la carriole et grimpa sur le toit. De là un magnifique panoramo s'offrit à lui. Il ne connaissait guère la neige ou la montagne en général, et voir des fôrets de sapins enneigés courir sur les pentes de ce relief suffisait à captiver son regard.
Allant s'assoire sur le bord de l'avant, les jambes se balançant dans le vide, L'Renard posa son luth derrière lui et dit tout en se malaxant quelque peu les mains.


Bienvenue en Germanie...
Souffle puis frotte sur ses mains energetiquement.
Dis moi mon bon lourdeaux de Briseys, tu sais danser?


Un sourire niché sur les lèvres L'Renard se debarrassa de son Mantel pour être plus à l'aise et se saisit de son luth. Il avait appris cette chanson specialement pour ce voyage qu'il savait bien serait un des plus longs que jamais il ne ferait. Grattant légèrement les cordes de son instrument, L'Brigand se concentra puis se lanca. D'une voix joyeuse, il se mit à chanter, brisant ainsi le song sourd du martellement des sabots des chevaux tirants la caravane. Avec habilitait ses doigts dansaient sur les cordes du Luth d'où s'élevait une mélodie entrainante, comblé par des paroles de fêtes.

-Il y a des Cigales, dans la Fourmilière!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:24

Briseys :



Clac, clac, clac, le bruit des sabots contre la route clac, clac, clac, réussisse souvent à faire dormir le brigand clac, clac , clac, et quand le brigand dort il ronfle, clac, clac, clac, et quand le brigand ronfle en benh il se prend une claque par sa brigande favorite CLAC !

Briseys se réveille en sursaut et regarde de droite à gauche, de bas en haut, de devant à derrière, pour trouver d'où provenait l'attaque, il finit par en conclure que cette attaque n'était autre que la main de son adorée.
Aie !

Le brigand pas content qu'on le frappe ainsi, rejeta le plus absurde des mots puisqu'il n'avait pas mal "aie" dans l'espoir de faire culpabiliser un minimum sa tendre. Benh rater, elle regarde en avant en m'ignorant totalement le sourire taquin au lèvre, elle conduisait la carriole et si surprenant qu'on puisse l'imaginer une femme c'est conduire une charrette, surprenant n'es pas... L'allure était lente il n'y avait rien à faire du voyage alors pour passer le temps l'Espagnol s'épanouissait en regardant le visage blanc de sa belle, elle était si magnifique dans la neige, Briseys en a passé des heures à l'admirer, il était tellement envouter par son charme qu'il n'en entendait même plus son ami le Renard.


S'lut Briseys! Quand on aura terminer de passer ces montagnes qui s'éparent la partie Francophone de l'Empire à la partie Germaine, on retrouvera un Climat plus doux. Tes amis les Voleurs de Poules sont en tête de la caravane. J'les ai mis là bas comme ca je suis certain qu'ils ne seront pas à la traine.

Briseys ne fit pas attention au début de ce que disait le Renard c'est après qu'il comprit qu'on s'adressait à lui, il regarda son confrère et essuya sa moustache des petits flocons qui c'était glisser à l'intérieure, surement pour avoir un peu plus chaud qu'ils se cachaient pensa l'homme avant de répondre au Renard.


Itch con'd'frère ? Hein ?! Les Gitans sont à l'avant du convoi ? Mais t'es dingue ?! C'est sur qu'ils ne seront pas à la traine mais ce qui est sur aussi c'est qu'ils nous on surement perdu aussi ! T'connais mal les Gitans toi... Va les voir si tu le souhaites je vais faire un tour dans cette forêt, j'vais faire une sorte d'éclaireur.

Briseys souria à son ami, vola un baiser à son Amour, sauta sur son destrier, lui claqua les flancs et s'enfonça légèrement dans l'épaisse forêt sans que personne ne puisse dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:26

Gramgroum :

Le Gramgroum, il avait choisi ce surnom d'un comte de son enfance. L'ogre qui emmene les enfants pas sages dans son grand sac pour les noyer dans la rivière (et notamment la Poupoune pour les connaisseurs^^). Aujourd'hui, point d'enfant geignard autour de la cariole qui les transporte vers le blizzard, lui et sa compagne. Emmitouflé dans une couverture auvergnate, le Gramgroum ronge son frein en regardant par un interstice de l'espèce de toile tendue par dessus lui. La carriole semble d'aspect vétuste vue de loin, mais en y prêtant un peu plus attention, on peut s'apercevoir que ce n'est pas une simple charrette de paysan. L'ouvrage est solide et de bonne facture, l'intérieur est confortable et presque luxueux. La gueuse assise à l'avant, tenant les rênes paraitrait faible, mais sous les guenilles se cache une redoutable guerrière armée jusqu'au dent. Le Gram ne craint pas les vulgaires coupe jarrets qu'on rencontre à tous les croisements sur les chemins.
Il se retourne dans un cahot et peste de douleur en sentant sa jambe droite manquer de sang. Depuis cet accident malheureux avec une armée, le Gram ne peut plus bouger les deux jambes. Le pire étant que depuis quelques semaines, il commence enfin à ressentir des sensations dans ses jambes, mais ce ne sont que des douleurs.

Un pigeon roucoule sur le toit. Nouvel arrêt de la carriole pour récupérer le message apporté. La femme apporte le vélin au Gram dans la carriole et en profite pour l'ausculter rapidement. Le Gram fait un geste impatient et lis le vélin. Depuis quelques jours, les oiseaux messagers se succèdent à un rythme effréné et le guano s'accumule sur la bâche. Le Gram brule le vélin et s'allonge pour réfléchir. Tant d'ennemis les poursuivent...

La femme pousse un léger cri au détour du chemin. derrière un bosquet, elle viens de voir distinctement une longue caravane armée. Connaissant son travail, elle emmène la carriole à l'abri d'un chêne et détache un des chevaux pour partir en éclaireur.

Le Gram la surveille, inquiet et impuissant dans son abri. A chacune de ces manœuvre, il imagine le pire. Affaiblis et sans défense il ferait une proie facile pour ses poursuivants.
Il se détend et surveille d'un œil quand elle reviens accompagnée d'un homme d'arme. Gram reconnais un tzigane et sourit. Un homme tel que celui ci ne peut être que son rendez vous dans cette région de froid et de neige. La carriole repars enfin pour rejoindre la caravane. Des gens les salue de leur bonne humeur et de la musique s'élève à travers le convoi. Le Gram sourit en se disant que pour la 2eme fois qu'il travaille avec des tziganes, il aime toujours leur façons de faire. Mais l'heure n'est pas à plaisanter encore et le Gramgroum reste cloitré dans sa cariole pour reprendre sa plume pour tenter d'écrire un code sur un minuscule parchemin à destination de ses hommes.

Les réjouissances n'ont pas encore lieu d'être. Il fait signe à sa guerrière de s'arrêter sur le bord pour envoyer le pigeon. Ils reprendront la route en fin de caravane, avec l'arrière garde, plus discrète que les manouches au sang chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:28

Ko :



[Loin de la frontière germano-francophone, en plein dans les terres enneigés]

Ça fait combien de temps qu'il est dans ce pays ? Combien de semaines qu'il maudit ces nuages gris qui font tomber des flocons sur sa cape ? Il n'en sait rien, il a perdu la notion du temps. Il se souvient juste du temps qu'il a mis pour arriver là, et ses nuits sur les chemins frontaliers, attendant un passant à détrousser.

Maintenant, la date fatidique était proche. Bientôt, il allait falloir se dégourdir les jambes en courant sur les murailles d'un château, poussant les soldats dans les douves. Mais avant, il fallait parcourir 30 lieux. La routine, quoi.

Tôt le matin, il ouvrit les yeux dans la chambre d'une auberge germaine. Rien de luxueux, c'était un établissement même plutôt délabré dans la banlieue d'Ausgburg. La porte en bois mal placée laissait entrer l'air froid du couloir pendant qu'on était à moitié nu, entrain de se préparer pour sortir.

L'escalier branlant craquait sous les bottes de d'adolescent qui le descendait pour aller à la réception.

Arriver en bas, Ko lança un regard circulaire à la salle. Des hommes, surement des paysans, jouaient aux cartes en riant, laissant découvrir le peu de dents noirs qui leur reste.
En même temps, la serveuse plus que légèrement enrobée, le décolleté laissant voir sa poitrine imposante, son tablier tâché de toute sorte de choses, se faisait taper le postérieur par des alcooliques du comptoir. Cette bande d'adultes riaient de bon cœur en se regardant après avoir eu "l'audace" de se permettre une telle familiarité avec la vielle -pour l'époque- femme.

Si ça se trouve, ça lui plait. Ah non, elle a giflé violament un des ivrognes qui soulevait sa robe. Le bougre est tombé à terre et ne s'est jamais relevé, du moins, pas quand le jeune brigand lui marcha sur la main.

Craque !

Ça, c'était surement un os. Faut dire que le gamin avait prit du poids, il n'arrêtait pas de manger de la viande depuis son départ de Genève.

C'est donc en souriant en voyant la tête des compagnons de boisson du nouveau manchot que l'adolescent qui devenait un jeune homme -les poils qu'il avait au menton en témoignait- s'accouda au comptoir et regarda le tenancier.


Je pars... Tu comprends ce que je raconte ?

Après avoir louché plusieurs fois, le propriétaire bien engraissé à la nourriture moisie, lui aussi, fit un grand sourire enjoleur et commença à parler fort, comme ci le francophone était sourd.

Da ! Che veut 1 taler pourch la nuich !

Ko roula les yeux. Étonnant qu'il en veuille qu'un seul. Pendant un moment, il songea même à le payer avec sa dague dans le gras du ventre... Mais non. Briseys et L'Renard avaient dit de ne pas se faire remarquer. Dommage.

Voilach pour toich ! dit il en exagérant les [ch]

le jeune brigand glissa sa main sous sa cape, près de sa dague. Pour un écus, ça valait peut être pas le coup... Mais Maelle l'avait énervé. Cette cicatrice à la gorge lui laissait un désagréable souvenir.

Bref... Ko saisit sa bourse, frôlant le manche de sa dague, et ouvrit le petit sac.


Un tolar pour une piteuse nuit, quand même... La prochaine fois, je dors dans une étable !

Il lui lança la pièce sur le comptoir (10-02-2009 05:08 : Vous avez passé la nuit à l'hôtel (coût : 1,00 écu). Le propriétaire, qui vérifiait que la pièce n'était pas un vulgaire bout de métal peint, écoutait d'une oreille distraite les plaintes incompréhensibles, pour lui, de son client. Pour dire les choses telles qu'elle sont, il s'en foutait complètement tant qu'il était payé.

Devant un spectacle aussi vexant, surtout pour l'orgueil réputé de Ko, il serra les dents et marcha d'un pas lourd vers la sortie, avant de claquer violament la porte qui menaça de sortir de ses gonds pour tomber à terre.


Dehors, le froid venu mordre le visage de Ko, tel un serpent enragé. Le vent soufflait moins que les jours précédent, mais on était encore loin des douces chaleurs.

Le jeune brigand rabattit son capuchon sur son visage, et partit en direction des écuries de l'auberge : une dizaine de poutres qui supportent de larges planches, le tout ronger par les rats.

Au milieu de ce bazar, un cheval crasseux. On pouvait voir à sa crinière qu'il avait voyagé pendant plusieurs jours, et que son propriétaire n'avait pas prit le temps de soigner l'animal. Le jeune brigand n'en avait rien à faire de cette brave bête, il en volerait un autre quand celui ci mourra d'une quelconque maladie.

L'adolescent monta sur le destrier, et claqua ses bottes contre ses flancs.


Aller ! Au galop !

Et ils partirent tous les deux en coup de vent sous les regards agars des habitués de la taverne qui s'étaient réunis derrière la fenêtre, après que le manchot se soit réveillé.

Une bonne heure plus tard, la monture et son maitre étaient à la lisière de la forêt. Aucune habitation n'était dans les environs, et personne ne semblait venir par ici, pour d'obscures raisons.

Ko descendit de l'équidé et commença à écarter le feuillage d'un imposant buisson... Trop gros pour être naturel. C'est ce qui fut vérifier quand toutes les branches furent retirer : cet amas de végétaux cachait un chariot. Rien d'imposant, juste une charrette solidement montée qui contenait un inventaire bien remplie. Une trentaine de miches de pain étaient disposés à l'avant, deux sacs de maïs étaient sur le côté tandis qu'une paire de poissons étaient loin du siège du cocher, à cause de l'odeur.

Le jeune brigand accrocha le cheval, qui était plus un cheval de course que de trait, à la charrette, et commença à crier pour qu'il avance.

C'est ainsi que Ko partit sur la route, celle qui l'a vu grandir et devenir ce qu'il est maintenant, en attendant le moment fatidique où il faudra aller se battre pour le Brigandage, la richesse, la gloire et pour une vie plus attrayante que celle d'un paysan ou bureaucrate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:30

La Dévouée :



[La Palourde et La Dévouée, aprés la frontière germaine, aux alentours de 10 heures du matin.]


Le poste de douanes venait d’être franchi, un sacré merdier la Germanie ! Satyne en avait encore des sueurs froides quand Clothilde tourna ses deux petits yeux de fouine vers elle et la toisa du haut de ses un mètre. Saleté de môme ! Pour le coup il lui tardait de se débarrasser de la nièce de La Palourde qui commençait à devenir intrigante. C’était gênant de se faire rembarrer par une gamine de 5 ans tout de même…

Le reste du voyage se passa sans encombre réelle. Bien entendu la petite ayant eu droit de sortir son museau de sous la cape de sa tante elle s’en donna à cœur joie durant une bonne partie de la route, babillant allégrement de choses et d’autres. Satyne gardait son cheval en arrière, bien décidée à se débarrasser de la coquine au village annoncé par Euphrasie. Elle n’eut qu’à patienter quelques heures avant qu’elles ne déposent le colis empoisonné chez une sorte de nourrice.

La Dévouée faisait le planton dans le village, regardant avec un œil circonspect les germaines et leurs hanches dodues charrier eau, lait et toutes autres sortes de denrées sur leur large dos de matrice. C’était étrange… Les hommes ne semblaient pas bien nombreux. Le peu que la jeune femme en aperçut ne la ravit guère, ils étaient courtauds, rouges, gonflés comme des outres à vin, et généralement plus très jeunes pour copuler. Pendant ce temps Euphrasie conversait dans la maison de la Kamertruc du grand père sa famille, on pouvait entendre Clothilde geindre depuis la ruelle. Renfrognée la jeune femme prit son mal en patience, prenant note de l’architecture rustique qui l’entourait. Ce n’est qu’une heure plus tard que La Palourde revint à elle, un semblant de culpabilité dans le regard.


Me dis pas que t’es gênée de laisser la môme chez les vieux ? Penses à moi non de dieu, j’t’ai pas demandé de m’accompagner pour jouer la nourrice… P’tain je me suis déshydratée à t’attendre, on va encore prendre du retard et on me tapera sur les doigts à cause de ton inconscience. Bon bon… J’avoue le coup de la douane c’était bien ficelé, mais n’empêche qu’une gamine ça n’a rien à faire dans ce genre de conflit… Rien… Quelques souvenirs amers lui revinrent en mémoire. Crois moi… Mieux pour elle… Elle grogna les derniers mots et remonta en selle.

Allez la grande, en route, on a un convoi à rattraper !
Elle donna du talon et prit les devants pour sortir du village, bien plus soulagée qu’à l’arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:31

La Palourde :



[La Palourde et La Dévouée, aprés la frontière germaine, aux alentours de 10 heures 05 du matin.]

La Palourde, bien que les remontrances de son amie soient justifiables, se sentait tout de même coupable d'avoir abandonné sa nièce à la Kammerzofe. Non pas qu'elle crut que grand malheur lui arriverait au sein de sa famille, non. Elle se demanda juste par quel moyen elle pourrait par la suite récupérer la petite. Elle savait à quel point le vieux d'Überstadt désirait garder l'enfant auprès de lui pour en faire une petite nobliote germaine, et nul doute qu'il serait difficile à Euphra de venir rechercher Clotilde quand elle en aurait l'occasion... Néanmoins, elle avait la Kammerzofe de son coté, et la jeune femme lui avait promis de rester le plus longtemps possible dans le village où elles s'étaient donné rendez-vous, afin de lui rendre l'enfant au même endroit, sans passer par la case "maison de famille". Restait plus qu'à espérer que cette petite escapade ne tourne pas mal, et ne s'éternise pas trop...

Tout du long du chemin, elle ne pipa mot, ne porta pas un regard vers sa compagne de route, rien... Entre concentration et remord, son esprit naviguait dans les hautes herbes de son inconscient tourmenté. Elle avait abandonné sa nièce pour quelques écus et des jours de geôle, et ça elle ne se le pardonnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:33

Zarti :

[Au même instant, Zarti en avance sur le convoit, dans les alentours de la mine.]

Cela faisait déjà plus d'une semaine que Zarti avait monté son bivouaque près de la mine où il travaillait tous les jours en attendant le jour fatidique. Et nous y étions. Il savait que ses compagnons étaient présents dans les environs mais ne sortaient pas beaucoup pour ne pas être repérés.

J'espère que ca va bien se passer et qu'on aura pas de problèmes avec l'armée. Il regardait souvent son bâton et lui parlait comme cela pour faire passer le temps.

Il voulait aussi rencontrer son Mentor L'Renard en chair et en os et voir à quoi pouvait bien ressembler cet homme qui organisait des coups d'éclats de l'ouest à l'est et du nord au sud.

Il leva sa choppe et pensa fort Cette nuit, c'est notre nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:34

Ramon_bout :





Après avoir gagné un duel face à un homme cocu.... Yohann avait dû faire une longue route depuis la Savoie pour venir ici, en Germanie.
Il avait choisi d'éviter l'Helvétie pour des raisons liés à son passé... Et il préféra éviter les villages et les villes pour plus de discrétion.
Il avait juste fait une halte d'une nuit dans une grange de la campagne de Franche Comté où il avait revu une très bonne amie... Il était très heureux, son moral avait été rechargé. Cette aventure lui plaisait, même la neige lui faisait plaisir, elle lui rappelait son enfance.

Sur le dos de son cheval qui gallopait à toute allure, Yohann arrive derrière le convoit. Il était revêtu d'une armure et un casque étincelant, il se présenta:




Ramon! Ramon Bout! Il avait choisi ce speudo pour éviter de se faire reconnaitre par tout le monde.

Regardant tout le monde, il partit à l'avant du convoit rejoindre les gitans. Il déscendit de son cheval et fit une bise à Nej et Lu.Il demanda à Nej d'une voix étonné en regardant un homme:


Alors, c'est lui ton nouveau mari?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:35

Wizard :

L'habituel masqué s'était encore arrêter. Il était depuis le début devant tout le monde et il avait tendance à dépassé tout le monde, causant personne, sauf pour des informations stratégiques. Parfois, à cause de la neige, il essaya de courir pour par faire enfoncer sa "karette", comme il dit, souvenir patois quand il avait été de séjour dans l'Artois. Il ne se retourna point, pour voir où était les autres, admirait juste le paysage de devant. Il avait donc pris une certaine avance de quelques centaine de mètres.

Puis, à force de vouloir aller vite, il s'arrêta, exténué. Heureusement pour lui qu'il était bien vêtu, car il faisait horriblement froid. Il se décoiffa de son chapeau et s'essuya son front trempé. Observant après s'être retourné ses camarades au loin, il lui montra son chapeau et fit des geste brusque vertical puis horizontal, du genre "dépêchez-vous, défection!". Impatient, est-il vrai, certain n'allez pas non plus de leur mieux.
Une fois qu'ils arrivèrent à son niveau, L'Renard en premier, il lui jeta d'une parole sèche:


T'es pas fou de chanter en Français toi? On fait quoi si il y a des germains qui se ramène! Crois-moi, fort bien j'apprécie ta chanson, mais fallait faire sa avant, hein!
Et, voyant qu'il s'énerver trop pour rien, il rajouta
Désoler, je suis sur les crans en ce moment...
En reprenant sa "karrète"
Faut pas faire fondre vos carriole ici, il neige!

En effet, la neige refaisait son apparition, sous la forme de petit flocon. Elles descendaient du ciel et s'écrasa au sol, tenant bien sur le sentier. Il faisait bien froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:38

Le Renard :

Fichtre! Mais qu'avait donc Wizard?! Il venait l'interrompre alors que L'Renard commencait à peine de chanter. Ce dernier pesta et posa sèchement son luth. Perché sur le toit de la roulotte, il fixa son confrère se questionnant sur ses étranges sauts d'humeurs.

Et bien quoi?! Tu sais pas apprecié l'Art! J'te rappele Wizard qu'on est une trentaine, et je t'assure que tous ont déjà montré ce dont ils étaient capables. Quand bien même on tomberait sur des paysans Germains, tu penses vraiment qu'ils auraient une chance de nous filer entre les doigts!

Ayant un léger frisson, le Barbu s'empressa d'enfiler son Mantel avant d'être definitvement saisi par le froid hivernal. S'emparant de son luth, il bondit à terre rejoindre Wizard.

Et en plus de ca voilà qu'il se met à neiger de nouveau. Pourriture d'Hiver Germanique!

Visiblement la bonne humeur du Renard semblait être tachée par l'incompréhensible comportement du Brigand et le mauvais temps qui les accompagnait tout au long de leur périple. Retrouvant son sérieux imposant, il déclara:

Bon on va faire une halte pour midi. Ca sert à rien de continuer d'avancer avec ce temps. J'espère qu'la Bougresse de Satyne et son amie farfelue seront bientôt là. Il y a une paire de jour j'ai recu de leurs nouvelles par missives, elles étaient sur nos traces et pensaient rejoindre le convoit aujourd'hui. dit il légèrement perplexe, sachant très bien que la Donzelle aimait picoler. Rends moi service. Vas prévenir Gram' et ceux à l'arrière de la caravane.
En même temps qu'il parlait, L'Renard se dirigea vers les flancs de la charette où était attachée la corde d'un cheval tout rachitique qu'ils avaient trouvé la veille coincé dans un épais tapis de neige.

Moi je pars à l'avant guider la caravane.

L'Brigand defit rapidement le noeud de la corde puis la mit dans le chariot ainsi qu'avec son luth dont il ne pouvait pas s'encombrer. Passant la paume de sa main sur le cou de l'animal comme pour faire connaissance, le Barbu grimpa dessus et donna lui donna des petits coups secs au niveau des flancs. Pendant un instant L'Renard crut qu'il allait tomber avec la demarche peu assurée du canasson mais par chance il parvint à hauteur de la carriole des manouches. Decedant de sa monture pour ne pas la fatiguer plus necessaire et surtout pour ne pas prendre le risque de se blesser, il rattacha la bête et alla à la rencontre de la tête de la caravane.

Bonjour les Tsig..

Un curieux personnage s'imposa dans le chant de vision du Renard. Un Type d'assez grande taille entièrement habillée d'une armure étincelante. Ne reconnaissant pas l'inconnu, il porta sa main à sa lame quand il comprit qu'il s'agissait de ce bougre de Yohann.

..les Tsiganes! M'ouarf t'as recu un coup sur la tête Yohann? Si tu continues à te trimballer en armure avec les temperatures qu'il fait et la neige qui commence à tomber tu vas finir congeler. Tu dois bien avoir quelque chose de plus chaud que des bouts de metaux?

Passant sur ce petit conseil qui, ma foi, était plein de bon sens, L'Renard poursuivit.

Désolé mais vous parlerait après, on va s'arreter faire une halte. On a déjà bien avancée, ca sert à rien d'avancer pour arriver trop en avance, deplus le temps ne s'y prête pas. Yo' tu peux partir en éclaireur avec ton etalon pour voir si il y aurait pas un endroit où stationner toute la caravane? Quand à vous les Tsiganes vous êtes des habitués, pouriez vous nous faire un grand feu une fois que nous nous serons arrêté histoire qu'on puisse avoir une source de chaleur autre que nos couvertures. Tant pis pour la fumée. Je doute qu'on nous repère étant donné la blancheur du ciel et le vent qui souffle.

Au même instant, comme pour illustrer ses propos, une rafale vint se briser sur les joues du Renard qui machinalement se protega le visage de son avant bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:39

Mahedit :

Il faisait froid, beaucoup trop froid pour les tsiganes. Ma' avait beau se serrer contre Sam, elle sentait ses doigts se raidir. Elle se rappelait le soleil du Portugal...

Sous son armure étincelante, Yo vint les rejoindre et ranima les les conversations heureuses que le froid engourdissait. Il ne manquait plus qu'un joli feu et ça irait bien mieux. Puis vint le sujet de plaisanterie du moment. Le mariage espéré par les tourtereaux.

non, non, ils sont pas mariés.

Ma' regarde le lézard qui piaffe d'impatience. Imaginez donc un lézards en train de piaffer et vous comprendrez toute la joie qui entrait dans la tête de la Ma' en voyant le regard impatient du jeune homme.
juste promis
J'ai accepté que Gelko tourne autour de ma fille, il nous faut un sage de chez nous pour les marier. J'attends mon frère, et cela ne fera pas de mal à Gelko d'apprendre la patience. Par son mariage il entrera ainsi dans la famille.

Leurs babillages coupés de rires fut interrompu par un de ceux qui avaient été présenté à Lu comme un des "chefs". Elle entendit sa voix coupée par le vent.

Citation :
..les Tsiganes! M'ouarf t'as recu un coup sur la tête Yohann? Si tu continues à te trimballer en armure avec les temperatures qu'il fait et la neige qui commence à tomber tu vas finir congeler. Tu dois bien avoir quelque chose de plus chaud que des bouts de metaux?

Lu, manquant s'esclaffer, s'imagina aussitôt Yo en tenue d'Adam ou presque sous ses morceaux de métaux. Trop d'expérience pour jouer à ça... La remarque du Renard ne manquait pas de sel et la bonne humeur de Lu n'en fut qu'augmentée et eut de la peine à cacher son rire au Renard. Ces gadje avaient décidément des problèmes avec le temps. On était sous la neige, presque arrivés, le campement n'était pas montés, et les hommes étaient déjà à cran.

Citation :
Désolé mais vous parlerez après, on va s'arreter faire une halte. On a déjà bien avancée, ca sert à rien d'avancer pour arriver trop en avance, de plus le temps ne s'y prête pas. Yo' tu peux partir en éclaireur avec ton etalon pour voir si il y aurait pas un endroit où stationner toute la caravane? Quand à vous les Tsiganes vous êtes des habitués, pouriez vous nous faire un grand feu une fois que nous nous serons arrêté histoire qu'on puisse avoir une source de chaleur autre que nos couvertures. Tant pis pour la fumée. Je doute qu'on nous repère étant donné la blancheur du ciel et le vent qui souffle.

Pas de soucis chef Alors on fera un feu couvert, pas très clair, mais bien chauffant, par contre, oui, il y aura de la fumée. De toutes manières, on peut pas tout avoir, ça sera vite fait, mais on est nombreux et il serait plus judicieux de faire plusieurs feux, bien trois ou quatre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:40

Ramon_Bout :

Ah oui, pas marié? Juste fiancé alors. J'espere être invité au mariage nej.

Il fit un clin d'oeil à Nej.

Il écouta le renard qui coupa la discution qu'il avait avec Nej et Ma:


L'renard, si je suis en armure c'est pour me protéger, je suis toujours en armure quand je vais dans la campagne, mais là j'en ai une nouvelle très résistance. Commence à s'emporter dans ses paroles et sa voix... Je suis prêt à affronter n'importe qui!
Et j'ai une bonne fourure en dessous de mon armure... Il faut bien protéger ma force de lion du temps et de nos ennemis!
Et toi, tu as l'intelligence d'un renard... on se compléte à nous deux.


Sourit du compliment qu'il vient de faire au renard, mais celui ci lui demande de partir en éclaireur... Sur une voix de protestation:

Mais...!

Il aurait bien aimé rester pour boire un verre et parler plus longtemps à ces amis et aux personnes qu'il ne connaissait pas. Il le fera plus tard. Il préféra suivre l'ordre du renard pour l'instant. Il prit à nouveau sa voix calme:

Bon j'y vais alors, mon cheval doit bien encore pouvoir faire 1 ou 2 heures de chevauchés. Et bien, à bientôt.

Il se remit sur son cheval et partit au triple galop sur le chemin, observant avec attention les lieux traversés. Il revient quelques dizaines de minutes plus tard, affirmant au renard:

J'ai trouvé une clairière, pas très loin d'un chemin de terre qui part vers la droite au prochain carrefour. Je pense qu'elle sera idéale pour faire une pause d'une journée. Le carrefour est à quelques centaines de mètres devant, venez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:43

Wizard :

Wizard écouta passivement l'Renard lui faire la moral. Il soupira puis exécuta ses ordres: partir prévenir les autres qu'on allait s'arrêter.
Il quitta sa charrette, et marcha difficilement dans la neige qui commençait déjà à avoir une certaine épaisseur. C'est pas croyable comment le temps peux varier en quelques instants. En expirant, il dégagea une fumée de vapeur.
Il vit le retard qu'avaient les autres. Et du coup, il pressa le pas.

Quand il arriva au niveau des premiers, il cria:


On s'arrête pour la bouffe, il est midi! Et il neige trop pour continuer!
Le premier de la série fut Gram. Agacé de voir des limaces trainer sur le sentier, il lui dit:
Bordel, vous êtes super lent! Et encore les charrettes sont même pas encore remplis!vociféra t-ilMa grand-mère serez déjà dans l'Empire Russe! Allez, venez manger, vous en avez besoin!

Il revient, étant un peu frileux, il se blotti dans son mantel. Et sur le lieu du repos, il s'assit contre le tron d'un arbre, sortit quelques pomme et mangea à grande bouché. Et il dit au groupe qui commença à s'installer:

On repenchra quanch il neichera pluch!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:44

Le Renard :

L'Renard avait ressorti son septre en or et s'amusait à le faire tourner entre ses doigts. Il se laissait mal mener, assi sur un des flancs de la cariole des Gitans, balancé au rythme continu des bruits de sabots étouffés de plus en plus par la neige qui commencait à bien recouvrir la chemin. Cela faisait maintenant une p'tite demi-heure que le convoit attendait des nouvelles de Yohann et l'attente se faisait de plus en plus longue au fure et à mesure que la tempête se levait.

Soudain un hennissement se fit entendre. Aussitôt L'Renard bondit leva la tête et vit le parfait petit soldat revenir au triple galot. Se depechant d'aller l'acceuillir, L'Brigand le laissa descendre de sa monture et écouta ses nouvelles avec attention.


L'Renard hocha brievement la tête en signe de remerciement puis se retourna vers la Caravane Tsigane.

Bien vous avez entendu Yohann, voilà où nous ferons notre halte.

Sans s'eterniser d'avantage, Le Barbu se souvint du conseil de Briseys sur l'orientation Gitane et prit la decision de guider la caravane. Comme l'avait expliqué Yohann, ils arrivèrent à un croisement et bifurquèrent sur un petit chemin de terre qui descendé en pente vers la droite. Après avoir continuait pendant une dizaine de minutes, le convoit de Brigands déboucha enfin sur la fameuse Clairière. Certes cela ne ressemblait à rien au petit paradis boisé que l'on rencontrer en été mais au moins le sol était relativement plat, loin du chemin principal et bien entouré de gros pins enneigés.

Bienvenue chez vous. Rassemblez toutes les charettes à fin de faire un grand cercle. Amis Tsiganes à vous de jouer, vous êtes les plus expérimentés dans ce domaine. On a un bon gros Chariot remplit de dizaines de vivres, souvenirs de Champagne, servez vous.

Laissant soin à toute la bande de preparer le campement, L'Renard prefera s'isoler pour réfléchir calmement. Sans prevenir les autres, il s'éloigna, slalomant entres les arbres, et s'enfonca dans les bois. Il faisait très froid, mais bizarement le Barbu ne chercha pas à se réchauffer. Les bruits du Campement avaient maintenant disparu. Lachant un soupire, L'Brigand s'adossa contre un tronc et partit dans ses pensées. Le Royaume de France avaient subi nombreuses blessures, et il était la lame de plusieurs de ses cicatrices. Comment pouvait il résumer la situation Brigande actuelle? Des dizaines de plans avaient vu le jour, tous autant foireux les uns que les autres. Tout cela pour aboutir à un chaos général dont personne ne tirait profit, tout du moins pas les Brigands. Et voilà qu'il était embarqué en Germanie pour entreprendre ce dont personne n'avait encore jamais fait. Est ce bien? Des dizaines s'interrogeaient sur la question, s'interrogeait sur ce qu'il faisait lui. Mais dorénavant il n'en avait que faire, si la plupart aimait se reposer sur une Gloire passée pour combler leur ridicul, tant mieux, lui en serait fru...

Touf!

L'Renard fit volte et degaina son épée. Rien, ce n'était juste qu'une pomme de pain qui était venue s'écraser au sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:46

Bellotte :



Bellotte lasse de conduire avait attaché son vago a celui de ses parents et se laisait doucement bercer, leur présence ainsi que celle de Gel était suffisante a la rassurer .
L'arret du tangage la reveilla en sursauts .
La route avait été longue, les haltes peu nombreuses, le temps mausssade et neigeux ne les avait pas aidé dans la progression, aussi un arret pour preparer l'étape suivante était le bienvenu.
Les vagos se rangeraient en rond pour proteger le feu qui serait tout a la fois lieu de repas et de rencontre entre les differents membres du convoi .
La premiere tache était de ramasser du bois ..humm pas tres sec avec cette neige qui n'arretait pas de tomber mais les tsiganes étaint rompu a toutes les choses imprevues et le feu grace a la foret proche fut rapidement allumé .brindilles et petit bois jonchaient le sol , des bucherons avaient oublié quelques belles buches qui regagnèrent vite le foyer et la flambée était joyeuse
De belles flammes montaient haut dans le ciel .
Les gens commençaient a se rapprocher . Il serait bientôt temps de preparer le repas pour toute cette troupe ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:48

La Dévouée :

Il avait l’air fatigué, l’épée sortie, les yeux cernés. La Dévouée, dissimulée derrière un arbre, avait failli se laisser découvrir par une stupide pigne de pain, de quoi déjouer son passage en mode furtif. Si elle sortait maintenant elle aurait la primeur de celle qui l’harponnait par surprise, et ce genre de situation n’était pas pour lui déplaire. Ca lui ferait les pieds au brigand de Grand Chemin, au Fenek de fortune de prendre un peu d’humanité dans les dents. Elle gloussa silencieusement et doucement mit un pied dehors.

La jeune femme était arrivée quelques instants plus tôt en compagnie de La Palourde, qui s’était montrée peu volubile une fois débarrassée de sa petite nièce. Satyne en avait été réduite à écouter la neige tomber durant le reste du trajet, priant pour que la clairière, lieu de rendez-vous, ne soit au final pas si éloignée. Elle avait dû tout de même patienter prés de quatre heures pour que son souhait soit exaucé.

Une fois sa monture dessellée, débarrassée de ses sacs, bouchonnée et confiée aux bons soins d’une personne serviable, elle s’était enquise du chef des opérations : L’Renard. On lui avait indiqué un endroit reculé et c’est ainsi qu’elle l’avait suivi en douce.


Béh alors l’fenek, on cherche un endroit calme où se reposait sa p’tite tête ? Elle se fendit d’un large sourire, sachant que la suite le ferait bondir, petit jeu de piques auquel ils aimaient s’adonner. C’est qu’ton marmot est bruyant hein ? Pire qu’la mère ? Hum suis sûre que tu t’doutais pas d’ça en lui faisant le gosse… La brigande appuya la phrase d’un coup d’œil lubrique tout en restant à une distance suffisante de l’homme au cas où il déciderait d’en venir aux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:54

Le Renard :

L'image habituelle d'un bois enneigé s'offrait au Renard quand tout à coup une bougresse sortit sa tête de derrière le tronc d'un arbre. Le Brigand eut un léger recule de surprise puis pesta dans sa barbe. Rangeant sa lame dans son fourreau d'un geste rageur, il fixa la Dévouée. Ainsi donc elle avait finalement réussi à rattraper la caravane.

C’est qu’ton marmot est bruyant hein ? Pire qu’la mère ? Hum suis sûre que tu t’doutais pas d’ça en lui faisant le gosse…

Je dois t'avouer que j'ai beaucoup hésité avant de faire un enfant à Mael. Mais quand je me suis dis qu'une grognasse t'avait mis au monde ce serait le comble que ma Femme ne puisse réussir.

Terminant ainsi les traditionnelles joutes de politesses entre ces deux personnage, L'Renard dévisagea la Brigande et s'aperçut que quelquechose clocher.

Il me semble que tu m'avais parlé d'une amie à toi? Où est elle? Tout en parlant, le Barbu fit volte face et se mit à marcher. Le camp devait maintenant être mis en place, il devait retourner voir ses confrères pour s'assurer que tout aller pour le mieu. Lui intimant de le suivre, il poursuivit. On avance bien. Tu étais la dernière à manquer à l'appel. Une fois que nous aurons pénétré dans l'eceinte de Munchen nous irons nous frotter à la garde et prendrons possession du Chateau. On n'a guère d'information pour établir un profil des autorités Germaines, on ne sait pas s'ils sont réactifs, si il y a des tentions politiques mais Ko est en avance et nous fait parvenir régulièrement des rapports. Je pense que tout cela déroulera comme prévu.

Le temps qu'il finisse son expliquation sur la situation actuelle, les deux Brigands débouchèrent sur la clairière. Ils contournèrent une des charettes qui était un des maillons du cercle formé autour d'un grand brasier et retrouvèrent toutes la joyeuse bande. Se rapprochant des flammes pour retrouver un peu de chaleur, L'Renard lança à Bellotte

Felicitations pour le camp! On reconnait l'experience Tsigane.
Je ne pense pas que le temps se calme durant l'après midi, alors autant ne pas tenter le Diable. On reprendra la route demain dès l'aube. Mangez à votre faim mes amis, nous ne manquons pas de vivre.


Le sol était recouvert de neige, impossible de pouvoir poser son séant autre part que sur les charettes. L'Renard, comme surement un peu tout le monde, avait une certaine overdose des carrioles. Portant sa main à sa barbe il se creusa la tête pour trouver un moyen de pouvoir s'assoir sans se gêler quand son choix se porta sur le bric à brac qu'il n'avait pas pu poser chez lui avant de partir. Pourquoi transporter des Barques sans leur trouver la moindre utilité? Ne perdant pas une seconde, avec l'aide d'un confrère venu pour lui prêter main forte, il extirpa une barque du charriot de marchandise et l'amena près du feu pour la poser à face retournée sur le sol et en faire un banc.

Lachant un léger soupire, le Barbu s'assit, fixant sur les flammes qui dansaient dans un crépitement endiablé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:55

Ramon_Bout :

Pendant que le camp s'installait, Yohann descendit de son cheval et l'attacha au vago de Ma, il retira son casque.
La tête dans des rêves pendant plusieurs minutes, il réfléchissant à ce qui l'attendait. Il était sûr de la réussite de leurs plans mais pas de son retour vers la France.

Au bout d'un moment, il partit à la rencontre de Nej et Ma, il leur demanda:


Alors.... Comment sa va depuis notre derniere rencontre? Tu es fiancé Nej, mes félicitations!

Il tourna sa tête pour regarder attentivement le camp, les vagos et le feu.

Sa commence à souffler par ici. Ce pays est peu acceuillant!
Je me demande où je vais dormir la nuit prochaine. Il reste de la place dans l'un de vos vagos? J'en ai marre de passer des nuits au froid dehors avec mon cheval. Il me faut un lieu chaud et douillet.


Fait un grand sourire espérant que sa volonté soit exhaussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:56

Bellotte :

Bellotte éclate de rire en entendant Ramon :

Alors.... Comment sa va depuis notre derniere rencontre? Tu es fiancé Nej, mes félicitations!

Je me demande où je vais dormir la nuit prochaine. Il reste de la place dans l'un de vos vagos? J'en ai marre de passer des nuits au froid dehors avec mon cheval. Il me faut un lieu chaud et douillet.


Des places dans les vagos..Pas pour ton cheval en tout cas .Pour toi , héhé .. Il va falloir que tu poses la question a Gelko, il doit avoir une place ..Les vagos des femmes ne sont pas accessibles , ou juste a leurs hommes ! comme tu l'as dit nous sommes fiancés et il n'a pas encore acces a mon vago ...enfin heuuu ...bon ..

Se retournant vers le foyer , elle pose sur le feu un gros chaudron qu'elle remplit de legumes et de viande. Ceci fait elle pose quelques poissons a griller.

Il faudrait que les hommes ramassent encore du bois pour maintenir ce feu gaillard ! Vous ne pensez pas que nous allons vous servir non plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 15:58

Mahedit :

Des places dans les vagos..Pas pour ton cheval en tout cas .Pour toi , héhé .. Il va falloir que tu poses la question a Gelko, il doit avoir une place ..Les vagos des femmes ne sont pas accessibles , ou juste a leurs hommes ! comme tu l'as dit nous sommes fiancés et il n'a pas encore acces a mon vago ...enfin heuuu ...bon ..

Il faudrait que les hommes ramassent encore du bois pour maintenir ce feu gaillard ! Vous ne pensez pas que nous allons vous servir non plus ?

Ma' se tourne vers Yohann en riant.
Je ne sais pas pourquoi, mais Nej n'a pas l'air de bonne humeur...
Puis s'adressant à sa fille
Allons Nej, tu sais bien qu'il faut se boucher une oreille quand on écoute un homme ! Laisse-les donc réclamer leur pitance. Quand ils auront faim, ils se serviront et le ventre plein oublieront leurs jérémiades.
Demande plutôt à Sam du vin, mais pas de trop, il faut rester sensible au froid


Elle prend yohann par le bras et le mène vers son vago

Pas de souci Yohann, tu peux t'installer dans le vago avec Gel, je vais prendre Nej avec nous. Et prends donc ces couvertes, et ces édredons de plume, tu seras bien mieux.

Lucine lui pose sur les bras un paquet de couvertes et edredons de plumes sous lequel il finit par disparaitre. Puis elle le pousse et le guide vers le vago de Gel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briseys
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 1895
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   Dim 12 Avr 2009, 16:00

Ramon_Bout :

Il faudrait que les hommes ramassent encore du bois pour maintenir ce feu gaillard !
Bien sûr, qu'ils y aillent...

Quoi? Comment sa?

La question de Nej le fit sursauter. Son sourire s'estompa net. Ne pas se faire servir?
Depuis quelques jours, il avait quitté son écuyer, et devait donc se débrouiller tout seul. Mais maintenant qu'il y avait du monde autour de lui, il espérait bien se faire servir un peu.

Puis il fit rassuré par Ma qui le couvre de couverture,il lui chuchotta:


Tu es une amour! Merci.

Quand il dit amour, faut le prendre au sens "d'amitié". Il arrive jusqu'au vago de Gel et demande à Ma d'ouvrir la porte ayant les bras très chargés. Il prendra ensuite le premier lit libre qu'il trouve, y place rapidement et un peu n'importe comment les oreillers et les couvertures.
S'allongeant, il était partit pour une bonne sieste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Caravane en Germanie !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Caravane en Germanie !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event RP JCJ] Les loups aboient et la caravane trépasse
» CARAVANE II: TRAJET SANS RETOUR
» Une caravane
» transfert caravane
» La caravane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: