AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs des attaques d'une aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 03 Jan 2009, 22:23

Citation :

La jeune femme se déplaçait seule ce soir là…L’air était frais et ses pas s’enfonçaient dans un épais tapis de neige.
Ses pieds la faisaient souffrir de martyre tant le froid les était présent.
Sa démarche était hésitante mais la danseuse savait ce qu’elle faisait là…seule.

La jeune brigande, âgée de dix huit ans..en somme trop jeune pour le métier s’apprêtait à commettre un autre de ses méfaits.
Si certains la connaissaient c’étaient pour être la fille de Annyah de Memma…et de Klesk de Louvelle...mais surtout pour sa beauté qui lui est étrangère et son infirmité.

En effet, cette jeune danseuse malgré le fait qu’elle n’ait jamais pu voir depuis sa naissance, intrigue bien des confrères et inquiète ses victimes. Et ce soir là, un homme allait découvrir cette femme pour la première fois…

******* ou Maelle pour les confrères, s’arrêta en chemin dès qu’un bruit parvint à ses oreilles.
Malgré la perte de sa vue tous ces autres sens s’étaient vu décuplés comme pour compenser celui qui lui manquait…
Elle resta silencieuse et caressa l’écorce d’un arbre et se cacha derrière celui-ci. Son visage laissé à découvert, elle attendit patiemment que les pas dépassent l’endroit où elle avait décidé de se cacher.

Une fois fait, l’aveugle garda son manche en main et elle sortie de l’obscurité.

Les pas de l’individu avait cessé de bouger peut être venait ‘elle de se faire repérer mais elle en avait cure….L’adolescente frappa de toute ses forces en direction de l’homme et entendit un bruit creux puis un bruit plus violent…

Peut être venait il de se laisser tomber au sol … ou l’avait’ elle enfin assommé ?.....Il fallait en être sûr.
Utilisant son bâton pour effleurer le sol, et se repérer, elle heurta quelque chose du dur…
La victime ! La brigande prit son bâton bien en main et le leva fièrement avant de le rabattre sur le corps….Elle donna des coups aux hasards et entendit un drôle de soupire…

Elle s’agenouilla et tapota le corps….masculin d’après cette drôle de bosse….et finit par fouiller ses poches et décrocher sa bourse….Bien lourde de surcroit !!

La danseuse de feu n’en revenait pas….Elle avait réussit ! et elle était tombée sur un beau butin….

N’entendant aucun bruit de pas se dirigeant vers elle, elle prit place sur le corps de sa victime, bien tranquillement.
Il était hors de question de poser son derrière dans le froid.
Elle sortit chaque pièce une par une et en apprécia les formes….Elle calcula les écus et parvint…après un long moment à plus de mille écus !

Un sourire de vainqueur se dessine sur son visage…..Une belle somme décidément….

Alors qu’elle rangea les écus et se releva, la victime émit de drôle de bruit sourd….Des ronflements ?...

Elle ricane puis continue sa route, seule l’esprit tranquille d’avoir laissé ainsi derrière elle, un homme apaisé et dormant paisiblement dans une épaisse couche de glace…

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Jeu 29 Jan 2009, 20:26

Dur matinée que celle-ci…La jeune aveugle avait trouvé un endroit des plus primaires pour passer la nuit et s’abriter du froid.

Quand elle sentit quelques rayons chaud caresser son visage, elle se redressa un peu…Elle sentait encore cette odeur de vaches…Quelle idée de dormir dans une grange…

*********, passa une main dans sa chevelure et sorti quelques brindilles de paille… La brigande se releva et tapota ses habits pour en retirer, poussière, foin et paille…

La nuit avait été des plus reposantes et agréables, mais il était temps pour elle de prendre la route du marché pour gagner son pain quotidien…
La jeune femme sentit par ailleurs une douleur vive au ventre….son estomac criait famine et elle avait l’impression de sentir ses tripes se tordre…

Ses gargouillis, et son agitation, firent réveiller son animal de compagnie…Elle sentit en effet son doux pelage sur ses jambes..Elle s’abaisse et le caresse, le laissant ainsi lécher son visage…
Rien de très excitant…Sylste émet quelques rires tout en guidant ses doigts jusqu’au collier et à la corde de « Fourbe »


Allez le Fourbe
…lui dit’ elle avant de poursuivre…Marché !

L’Aveugle avait de la chance d’avoir cet animal à ses côtés, elle avait mit du temps pour le dresser…mais un ami l’avait également aidé…
Il était un compagnon, et outil, nécessaire pour ainsi prendre les chemins seule…et il allait encore une fois montrer ce don il était capable.

**********serra la corde entre ses doigts et ébouriffa le poil de la bête avant de s’avancer surement vers le marché…

Guidée par son chien pour éviter les individus, les murs et surtout les trous…Elle savait que le mot « marché » était synonyme de nourriture autant pour elle que pour lui…Se dirigeant ainsi vers les odeurs les plus alléchantes, et le bruit ils finirent par y arriver.

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..


Dernière édition par L'aveugle le Sam 31 Jan 2009, 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Jeu 29 Jan 2009, 20:26

[le marché]

Enfin…après une bonne marche, elle laissa un sourire se dessiner sur ses fines lèvres.

Il était temps de se faire discret, et surtout de trouver de quoi manger…
L’animal et elle se faufilaient entre les gueux présents, en heurtant malencontreusement quelques uns au passage…
Aucune excuse de sa part…ni un simple relèvement de tête. Elle n’avait pas de temps à perdre, son ventre la rappelait à l’ordre…

L’odeur de la viande et du saucisson vint titiller ses narines, et elle sentit sa faim la torturer encore plus…

L’aveugle s’approcha de l’endroit d’où provenait ses odeurs si…délicieuses…
Elle entendit alors le charcutier discuter avec une cliente…certainement une noble, vu son langage si précis et son ton si hautain… Rien de mieux pour elle que de profiter de l’occasion.

Une main caressa les charcuteries essayant ainsi d’en repérer celle qui serait le plus facile à cacher puis elle se pencha vers son chien, lui ordonnant d’aboyer.
Il s’exécuta et la jeune femme entendit la donzelle s’énerver…Elle avait eu peur à cause de ses aboiements soudain et il fallut peu de temps pour que le boucher vienne se proposer à lui porter main forte.

Le moment était venu….*****glissa un morceau de saucisson dans la poche de ses braies et se retourna l’air de rien vers son animal et les voix…

Le charcutier hurlait à l’Aveugle de maintenir son chien, la traitant de cruche au passage…alors qu’elle essayait en vint d’oublier les cris alarmistes de la poule…

Calmez vous Dame !! Pardonnez mon animal…Je vais mieux le tenir, croyez moi…Encore désolé de vous avoir effrayé…

********baissa le ton de sa voix, se faisant très rassurante et hypocrite…
Et s’en alla, tirant son chien vers un ruelle plus calme….

Fourbe…Aux pieds !

Une fois, la tranquillité présente, elle se posta contre le mur et se laissa tomber au sol…Le cul au frais elle tapota ses genoux et laissa son chien se laisser tomber contre son ventre et ses jambes…Elle l’entendait haleter et cela la faisait légèrement sourire…

Elle sorti le saucisson de sa poche et força pour le couper en deux…Elle refila un morceau à Fourbe et commença a se remplir l’estomac…En espérant que personne n’ait remarquer sa mascarade.


_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..


Dernière édition par L'aveugle le Dim 01 Fév 2009, 11:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 10:06

[Une intervention ou comment pourrir un RP]

Pinpin:

En se promenant dans les rues de Tulle, Pinpin aperçu une jeune femme assise à même le sol en train de manger un morceau de viande et lui dit:

Et bien Damoiselle vous m'avez l'air d'avoir grande faim!
Savez- vous qu'il y a des tavernes un peu plus haut!
Vous y seriez au chaud au moins.
Puis-je vous demander sans indiscretion ce que vous faites assise à même le sol?

Maelle :

Son estomac cessait sa musique infernale, et douloureuse, à chaque bouchées qu’elle faisait.
Une main, sur le crâne de sa bête et l’autre sur sa cuisse qui la lançait encore, la danseuse prenait un repas bien mérité.
Elle avait connu des moments pire que cela mais qu’importe.

Ses braies commençaient à s’humidifier à cause de la neige qui tapissait le sol, refroidissant par la même occasion son fessier.

Soudain, elle sent Fourbe bougé, comme perturbé…L’Aveugle se concentre et cesse tout mouvement.
La jeune brigande cherche à découvrir ce que c’est…Des bruits de pas….
Son rythme cardiaque s’accélère, et sa main se dirige vers sa ceinture pour y caresser du bout des doigts la lame de son couteau.

Une voix, masculine….On s’adresse à elle, et on lui porte conseil…Tiens voilà une chose dont elle a cure.

Mais il est vrai que se réchauffer, ne serait pas de refus pour elle et son chien…Ses coussinets sont déjà bien abimés a cause du froid…

La jeune femme, tourne légèrement la tête dans sa direction, et rompt le petit moment de silence qui suivit son monologue…

J’aime faire languir les gens vous savez messire…Alors sachez que cette réponse vous ne l’aurez pas maintenant et qu’en plus, elle ne vous regarde en rien.

Elle entendant Fourbe grogner, à l’attention de cet étranger, lui montrant ce qu’il risque de lui advenir s’il insiste un peu plus….
****** finit son morceau de saucisson discrètement et pousse son chien pour enfin se relever…

Elle devait quitter cette ruelle…S’il l’avait remarqué autant d’autre en avait fait autant, et qui sait peut être cet étranger la vue agir…La brigande ne devait pas s’attarder…


PINPIN :
[et le meilleur pour la fin !!!]


Pinpin surpris par la réaction de la damoiselle fît demi-tour et s'en alla.
Hum! Pensa t' il: Peut être une brigande qui sait?

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 11:02

La brigande tapota ses fesses pour en retirer le reste de neige et elle resta un peu déçue de l'intervention de cet homme, sans tripes ni audace.

Elle reprit la corde de son chien, essayant un peu de calmer son agressivité.

La jeune femme entendit les bruits de pas s'éloigner...puis elle soupira, de désolation, se demandant si tous les habitants étaient aussi laches...

Allez Fourbe...On va s'amuser un peu à notre manière cette fois...


Elle reprit la marche, laissant ses bottes s'enfoncer dans la neige.
Elle heurta quelques personnes, décidément ce marché était connaissait son plus beau jour...

******, entendit son animal couiner...Une prise de conscience..La Neige !
Ses coussinets étaient déjà abimés ... Arf elle allait devoir .

La brigande s'arrêta quelques instants et elle s'agouilla dans la neige, peut importe les gens aux alentours...

Elle sortit son couteau et retira ses bas...L'Aveugle commença alors a faire des bandes de tissus à partir de ses bas.
Ceux-ci devinrent des lambeaux et les jambes de la brigande étaient parsemées de quelques frissons..

Ses mains se posèrent sur les pattes de son chien, qu'elle recouvra de ses bouts de tissus. Elle les enroula et serra...Il allait avoir ses propres chausses...
Plus utiles que pour l'esthétique, la jeune femme prenait soin de son animal comme elle pouvait.

La brigande remit ses bottes les plus rapidement possible, ses pieds commençaient à la faire souffrir à cause du froid..

Elle rangea son couteau et reprit la corde de son animal...quand elle entendit quelqu'un qui semblait s'adresser a elle...




[HRP : juste pour info si je fais un RP pour animer un peu la halle, ce n'est pas pour avoir des réponses de 3 lignes et une intuition aussi forte que celle d'un perso ayant lu dans les pensés de ******....]

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 17:31

CASSECOOL :
Citation :

Cass marchait tout doucement dehors, laissant le vent froid et les flocons de neiges toucher son visage qu'elle avait découvert ainsi que ses cheveux d'un blond clair. Elle marchait, sans but précis, rencontrant ses amis qu'elle salua quand ils firent de même. Ses pensées semblaient se diriger un peu partout, allant de ses enfants à son ancienne vie à Bourg, passant même par l'idée de ce qu'elle allait faire pour le dîner.

Passant aux côtés de Pinpin, Cass lui fit un grand bonjour, qu'il érpondit à peine, semblant inquiète, voir même perdu dans une réfléction de la plus haute importance. Haussant les sourcils, la jeune femme se demandiat bien ce qui pouvait l'occupé à ce point, puisqu'il avait à peine salué son amie.

De nature curieuse, la mère de trois enfants essaya de retracer le chemain de Pinpin pour savoir ce qui l'avait autant dérangé. Elle observa les traces sur le sol, les suivant de son mieux. Arrivé à la hauteur des bois, elle vit une jeune femme, avec un animal. un chien, vu de loin. Craigant lui faire peur, elle s'avança doucement et rendu près d'elle, Cass s'anonça de la manière suivante.

-Je peux vous aider?
déclara-t-elle d'une voix douce.

MAELLE :
Citation :

[Une dernière danse….ou le début d’un cauchemar pour les Tullistes ?]

Une fois les protections pour son chien faites la jeune femme s’arrête en sentant la chaleur d’un feu..
Des torches !!! Soudain elle se souvient de sa passion, ce qui la fait vivre…La danse du feu..Avec sa blessure elle n’avait pas pu mais désormais…l’occasion se présentait a elle.
La brigande fait trainer ses doigts sur les murs de la ruelle et en saisit une torche…Elle longe le mur et en saisit une deuxième..

Elle s’arrête brusquement en entendant une voix de femme et se retourne pour lui faire face…

Non dame…tout vas bien merci….Je me permet de vous dire que je fais une représentation…si vous aimez la danse venez…je vous promet un résultat….inimaginable…lui dit’ elle d’un ton plein d’ironie, avant de se concentrer sur ses affaires…Suivez moi dame si vous désirez…

Faites place..laissez passer !..Aveugle avec des
torches…Attention….aujourd’hui une danse offerte
… !!

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..


Dernière édition par L'aveugle le Sam 31 Jan 2009, 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 17:32

[sur une place qui lui semble tranquille]

Citation :

Une fois qu’elle n’entend plus trop de bruit elle relâche la corde de son chien, et se met en place.

Elle cherche d’une main sa jupe dans sa sacoche, et essaye de l’enfiler par-dessus ses braies d’une main…
Prenant le temps nécessaire pour ainsi faire cette opération, elle finit par y arriver et elle retire ensuite ses braies cachées par sa jupe…

Les jambes désormais nues sous sa jupe elle prend une torche dans chaque main et commence sa danse…

Elle commence à jongler en douceur, pour se souvenir des mouvements puis elle accélère le rythme …
Ses gestes se font précis..ses bras ses croisent et les torches s’élèvent et reviennent dans les mains de la danseuse.

********accompagne désormais les mouvements de ses bras par des pas de danse, ondulant du bassin et relevant légèrement les jambes, les laissant se montrer…

Les pas lui reviennent et c’est ensuite l’habitude qui s’exprime…Des pas légers et des cercles de feu ardents…Des ondulations suggestives mais néanmoins réservées…
Elle savait allier plaisir des yeux et le talent des danseurs…Et cette danse qu’elle offrait aux habitants allait être une représentation flamboyante….

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 19:01

(suite du RP déjà publié )


En effet après avoir danser plusieurs minutes, elle s’arrête brusquement et salue…On sait jamais peut être des gens étaient là…

La brigande garde les torches et récupère la laisse de Fourbe avant de se diriger vers la sortie de la ville…
Elle avait prit de quoi vivre quelques jours et il était temps de laisser un souvenir inoubliable de sa visite….

Une fois arrivée aux portes de la ville la brigande jette les torches le plus haut possible…espérant que l’une d’entre elles..finissent par enflammée les toits…

La brigande quitte la ville sans regret…pensant même à cette divine taverne de Chantal et de Isi..

Alors qu’elle se perd dans les chemins, elle laisse derrière elle, un village qui s’enflamme…

Petite pensée à Lout…sa plaisanterie avait été prise aux mots.

Une danse enflammée…je leur avais promis…dit ‘elle alors que son corps se perd dans l’ombre des feuillages..

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 22:03

Citation :
Christisag en sortant de la taverne vit des flammes commencer à ambraser quelques maisons.

Il rentra dans la première des tavernes et dit: Isi, chantal, Laurent, Lout, vite sortez de là et aidez moi, il y a le feu à Tulle.

Christisag demanda à Chantal si elle avait des seaux.

En entendant, sa réponse affirmative, il dit: Allez il faut les remplir rapidement.

Faisons une chaine humaine, si nous ne voulons pas que notre ville disparaisse à jamais.

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Sam 31 Jan 2009, 22:31

Citation :
Isitor entendit une voix à l'extérieur!!! Il courut à l'extérieur et vit Chris entrain de dire au feu!!

Mais que c'est-il passé????

Sans attendre, il prit un sceau et le lança a chris et en pris un aussi.

Alle l'ami on fonce éteindre ce feu. Venez nous aider tout le monde

Courant à coté de son ami ils foncerent vers l'incendie

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: UNE RENCONTRE AVEC LES LOUPS   Lun 02 Fév 2009, 13:26

Citation :
L’Aveugle afficha un sourire moqueur…Semblerait que les habitants d’ici soient trop confiants…
Ne doit-on pas, en effet ne pas vendre la peau « du loup » avant de l’avoir tué…

La jeune femme, avait déjà entendu parler des Loups…Mais de là à s’imaginer les voir courir les jupons des hautaines auvergnates…Cela était décevant..

La danseuse, resserra la corde de son chien de berger et s’avança un peu, entendant une voix masculine et agréable…jusqu'à ce qu'elle soit couverte par celle d'une donzelle excitée...

Il s’amusait lui aussi à les provoquer…Peut être à tord..Ou a raison..
S’ils séduisaient et perdaient leur sang froid comme ils attaquaient l’Auvergne n’aurait rien à craindre d’eux.

Passant devant l’homme parlant de dressage, elle, lui lança quelques murmures

Méfiez vous…Il se pourrait qu’il ait l’alcool mauvais ce loup…et que la donzelle vous égorge..
.


La brigande afficha un sourire en coin et alla se poster un peu plus loin, de manière à pouvoir assouvir sa curiosité…


Paillard a écrit:
Il prit le temps de détailler la... femme, qui venait de cracher quelques phrases. L'égérie de la bande ?

Encore une qui considérait que le mépris et la révolte soit disant "populaire" lui donnaient un caractère. L'argutie classique du voleur, du pilleur, face à la soi disant dictature de l'écu...

Vous voulez l'or ? Bonne idée, on vous le fondra dans la bouche, je suis sur que vous le digérerez fort bien.

Le passage d'une aveugle à l'avertissement fort clair le fit sourire.

Regardez où vous mettez les pieds... Le terrain est accidenté par ici.

--Le_hurleur_public a écrit:
La hurleur n'écoutait pas vraiment la conversation. Il était plongé dans ses pensée et ne percevait que quelques bribes de la conversation somme toute sans aucun intérêt...

Des soldats fier de leur patrie qui pavanaient et des loups qui les provoquaient. Un air de déjà vu... Il jeta un coup d'œil rapide au petit groupe qui grossissait... Tiens, si ça continue on va avoir la garnison de Polignac toute entière. Ils pouvaient pavaner; défendre des caisses vides ce n'est guère dangereux...

Le climat de la région devenaient malsain, trop de gardes et soldats en tout genre. Le duché avait pris au sérieux les menaces des loups et des groupes de brigands rassemblés pour fêter leur retour sur le devant de la scène.

Les discutions animées de la veille lui revenaient. Jamais, aucun des leurs n'avait vu autant de force de sécurités déployées. L'idée de mettre les voiles avait été émise puis finalement rejetée. Les loups avaient tout leur temps et le BA était un endroit agréable pour passer l'hiver. L'emploi ne manquait pas; emploi parfait pour les loups glander ivre mort dans la maréchaussée en se gaussant de leur camarade sur le qui vive. A dépenser quotidiennement l'équivalent de la trésorerie d'une mairie, ils allaient finir par se lasser...

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 02 Fév 2009, 13:31

Linoa a écrit:
Lin sourit aux paroles de Sofio, un cirque peut être bien en tout cas elle avait l'impression que ça le devenait avec toutes ces personnes arrivées.
Paille se joigna au deux femmes et au vieux loups, elle fut amusée de son commentaire et lui répondit

Au dressage, oui si l'on peut dire quoique plus amusant et intéressant que le dressage.

Au tour de la louve enragée, pas si enragée que ça d'ailleurs, un peu exitée peut être.
Ah! Il faut croire que notre compagnie lui parrait être bien voir plus, elle regarda la louvette, peut être un peu jeune aussi pour savoir comment tout marche. Une autre jeune femme arriva, elle souriait, elle aussi devait peut être s'amuser de la scène, peu après elle passait aux côtés de Paille et lui glissa quelques mots avant d'aller un peu plus loin.

La discussion simple qu'elle avait eu avec le vieux loup lui aurait presque manqué, il ne disait mot, elle le regardait, ne sachant pourquoi.

--Vieux_loup_solitaire a écrit:
Le vieux loup écoutait toujours, l'esprit légèrement embrumé par l'alcool ingurgité. Pas d'attaque ce soir, encore quelques rasades et le vent serait suffisant pour le plaquer au sol... Ce soir maréchaussée; le poste idéal pour roupiller dans un coin et cuver...

Il sortit de sa besace une missive qu'il avait reçu ce matin.

Citation :
[rp]

La meute s'étend davantage que la peste dans une ville... Les hommes libres nous apprécient. Nous avons apporté notre protection au dénommé Asturion désormais Baron sur les terres Provençales...

En espérant que les ressortissants et sympathisants des homme libres sauront laver l'affront de la résiliation du traité de la reconnaissance du statut de Provence libre du BA.


Par et pour la meute

La Bête
Section provençale des loups du Gévaudan
[/rp]

Il replia la missive et la tendit à la serpente.


- Tenez Mamzelle, je ne me sens pas d'humeur a aller porter ca au bureau du duc. Si on vous demande, j'lai trouvé par terre ce matin.

sourit puis reprend.

- Nous dresser; drôle d'idée, mais a vrai dire z'êtes pas les premier a y'avoir penser. M'arrive parfois de faire un tour en cage mais j'reste toujours sauvage et mords de plus belle a la sortie.


Emet un sourire en coin.

- z'etes pas la première a vouloir percer la couane au vieux loup que j'suis... Et certainement pas la dernière. Mais j'crois sincèrement qu'vous le f'eriez pas. Trop l'sens de l'honneur pour abattre un loup la queue en l'air et les bras désarmés, non ? pi j'crois aussi qu'vous s'riez curieuse d'voir qu'ca donne une bête au lit

Rit

[hrp]
les loups se renseignent un peu sur la défense et a déjà été a Polignac. Il pense vraiment que Paillard est soldat pour l'avoir vu en lance à plusieurs reprise lors de ces passage a Polignac :wink: [/hrp]

Maelle a écrit:
Alors qu’elle part s’assoir dans un coin et laisser son chien s’assoir entre ses jambes, elle ne peut que sourire à la remarque de l’homme….Ce n’est pas la première fois qu’on lui dit de faire attention et pas la première non plus qu’elle se retrouve face contre terre…

La jeune danseuse écoute et ne peut s’empêcher d’afficher un sourire narquois….Il ne manquait pas d’audace ce gueux à la vieille voix…

Séduire la donzelle auvergnate…Choix intéressant…Mais elle était sûre d’une chose, que cela marcherait…Nombre de paysannes sont attirées par les brigands, par ce cran que leur frêle mari n’ont pas…Alors cette gueuse n’échappera pas à la règle…Elle-même utilisait cela envers les villageois pour s’assurer une certaine échappatoire…

Elle reste à sa place et s’adresse à ce vieillard…

Messire, vous pensez vraiment que vous avez quelque chose à lui apporter…Vous me semblez bien usé..comme le démontre votre voix…Il serait inutile de vous achever en partageant votre couche avec une jeune femme qui semble bien vivante..non ?


Son impertinence, lui a valu bien des représailles mais elle en a cure…Elle était solitaire, et assumait toujours ses dires…

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 02 Fév 2009, 13:33

Linoa a écrit:
Il fouillait encore dans sa besace, une autre bouteille? Il n'avait pas finit encore la sienne...Elle remarqua le pli dans les mains du vieux loup qu'il lui tendit. Elle déplia le parchemin pour lire ce qui était écrit, elle se demanda un instant si ce vieux loup savait...
Un nom qu'elle connaissait, certe, elle donna le pli au sénéchal pour qu'elle regarde à son tour. Le vieux loup avait reprit la parole, ce qui l'amusa.


Effectivement ce ne serait pas digne de tuer un loup si le combat n'est pas à égalité, même si celui ci se ficherait royalement de ceci, elle reprit son sourire narquois, ces discussions lui manquaient peut être, un peu de changement, la routine un peu bousculée, cela lui plaisait un peu quand même. Elle se rapprocha un peu du vieux loup pour que seul lui entende ses paroles

Curieuse n'est pas le bon terme mais s'il fallait en arriver à une telle scène pour vous tuer, ce ne serait pas un soucis mais je serais un temps soit peu déçue de ne plus vous entendre ronronner.

Elle se recula pour revenir à sa place et sortit une pomme de sa besace dans laquelle elle croqua, écoutant cette fois ci la jeune femme qui s'était assise, son loup à ses pieds.
Elle sourit, en effet l'impertinence dont elle faisait preuve lui vaudrait sûrement quelque chose, elle regarda le vieux loup, attendant une réplique de sa part.




[hrp]J'ai édité pour ne pas que ça encombre le rp, mais j'avais oublié ce détail, lili pense même savoir la dernière fois qu'ils sont passé à Polignac :wink: [/hrp]

--Vieux_loup_solitaire a écrit:
Le vieux loup s'arrêta un instant sur la jeune femme jusqu'ici plutôt discrète. Messire ? On l'avait gratifié de bien des titres au cours de sa longue carrière; du vil brigand à gibier de potence mais jamais on ne l'avait appeler ainsi.


- M'ssire; c'est trop d'honneur d'm'appler ainsi; suis point nobliaux moi; me reste un poil de fierté.



Sourit a l'audace de la demoiselle et se redressa légèrement en reprenant un œil plus vif.



- Moué c'est y vrai que je suis plus tout jeune. Mais suffisamment alerte pour éviter qu'on passe la corde au cou. .. Et j'parle pas que des donzelles en mal d'homme si vous voyez c'que j'veux dire. Alors s'rez d'accord avec moué que si j'cours plus vite qu'les marechaux, sôldat, cornus et aut'e enquiquineurs, j'peux toujours aller butiner chez ent' les cuisses des zolis filles, non ?


Se rapproche de la sergente et lui chuchote



S'il fallait en arriver à une telle extrémité pour vous entendre "ronronner" au delà du raisonnable, ce ne serait pas un soucis mais je doute que vous auriez toujours envie de me tuer après ca.


lui fait un petit clin d'œil discret

Maelle a écrit:
La brigande écouta attentivement, caressant le poil de sa bête qui avait trouver plus agréable la chaleur de ses jambes…Puis il s’adressa enfin à elle…

Elle fut agréablement surprise de voir qu’il accepterai de répondre à ses remarques…
La jeune aveugle afficha un sourire taquin, et reprit…

Messire, n’est point un titre honorifique, juste une appellation que je donne avec une totale indifférence…Mais veillez juste m’expliquer le rapport entre fuir lâchement et culbuter une cruche je vous prie, car ce n’est pas le même effort qui est requit..enfin il me semble…

A ces mots l’Aveugle, se releva et fit quelques pas pour se rapprocher du dit Loup…Chose aisée car son odeur était unique et agressive…


--Vieux_loup_solitaire a écrit:
Le loups s'amusa de la remarque de la demoiselle qui décidément ne manquait pas d'aplomb ni de répondant. La jeune femme lui plaisait décidément. Digne d'une louve et pour lui ce n'était pas un vain compliment. Bien entendu de vive voix il ne laissa rien transparaitre et se contenta d'afficher un sourire amusé avant de reprendre.

- Fouir lâchement ... se gratte la barbe d'un air pensif avant de reprendre; Si vous cherchez de courageux brigand, j'vous conseille d'aller fouiner du coté des cul d'basse fosse ou des potence, z'en sont plein...

Esquisse un léger sourire:

- j'dirais le r'apport c'est une question d'instinct... pi j'aime bien l'humidité des cruches renversés dans les tavernes alors si l'donzelle veut s'ouvrir pour l'grand frisson; ptre qu'ca lui f'ra comprendre de quelle bord sont les vrai zommes, non? Pi ca m'changera d'enfoncer aut' chose qu'un poignard dans le corps d'une soldate.


La voyant a proximité en profite pour ajouter a voix basse

- Même si l'frisson s'ra po comparable que c'elui qu'on éprouve avec une femme libre. Savent pas s'lacher les brebis...

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 02 Fév 2009, 13:47

Maelle a écrit:
Un sourire moqueur sur ses fines lèvres et elle s’immobilise à quelque pas de lui..
Toujours son animal pour la guider non loin…Et puis ont sait jamais, un chien berger à toujours été très efficace pour faire fuir les loups…même ceux qui sont les plus sournois.

Elle le laissa faire son monologue…Enfin un gueux qui a aussi du répondant et qui partage le même avis qu’elle, quant aux villageoises, qui cherchent toujours "l’action" et qui pourtant se plaignent de ceux qu’elles aimeraient bien avoir en elle…

Vous me semblez bien sûr de vous…peut être me direz vous que cela est du à votre grand âge et votre expérience…Dans ce cas je vous rétorquerai peut être, que si vous cherchez à offrir encore une fois le grand frisson, ce ne soit votre dernier soupire que vous lui souffleriez à son oreille…

La danseuse ne peut s’empêcher de ricaner et elle resta à sa place avant de lui répondre sur le même ton que ces murmures...

Je suis tout à fait d’accord….Mais peut être que vous devriez vous contenter des brebis…Les femmes libres et solitaires, sont aussi rares que difficile à dompter…


_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 02 Fév 2009, 14:23

--Mask a écrit:


Le Mask approcha des Loups. Cette "meute", il en avait déjà entendu parler, en bien, évidement...Enfin, tout dépend de quel côté on envisageait les choses.

Gloussant en se rapprocha du Vieux Loup, il lui dit:


Vieux Loup Solitaire, sachez que la Compagnie Noire sera à vos côtés et se battra griffes et crocs au clair si vous envisagez de semer le trouble et le chaos dans la région.

Evidement, l'or m'intéresse autant que le sang!


L'Homme Aux Mille Visages sourit, il n'avait pas l'air sain d'esprit, mais au fond de ses prunelles marron brillait une lueur d'intelligence et de ruse.

EvilBoy est notre chef, je suis moi même Haut Intendant de la Compagnie Noire.
Beaucoup de parias sont sur les lieux, et la Compagnie ne partira que si elle en a envie, et non sur les ordres d'un duc...

Je ne sais si Sangliers et Loups s'entendent, mais nous devrions faire quelque chose ensemble, non?


Encore une fois, Mask, dans un rictus, tenta de faire un sourire chaleureux, mais le résultat n'était pas à la hauteur de ses espèrances...

Olyana a écrit:
*Odeur de bière..Envie d'aller voir*

La Blonde sentait une odeur ennivrante..Une odeur qui lui titillait les narines..."Fichtre! M'on pas attendue pour boire encore bande d'pochtrons!" pensa t-elle...

Arrivant sur ses contre-fais,la Blonde ouvrit grand les yeux.Expression comique qu'elle pris pour voir les personnes présentes.Premier coup d'oeil,des femmes.."Pas une seule blonde..bah tiens j'srai la première" pensa t-elle encore...

Deuxième coup d'oeil,un p'tit vieux..Sachant la situation dans laquelle se trouvait le BA,la Blonde se doutait bien qu'il n'était,lui et ses "compagnons",pas là pour faire une petite visite amicale.Prenant son air le plus innocent qui soit,elle claironna:


"Oh....un 'tit vieux,comme c'est chou !

La Oly le regardait sous l'nez,sourire d'ange devenant narquois.

et..euh..c'vous qui d'vez nous faire d'mal ?

Sourire charmeur,elle passa la main derrière son épaule et atrappa son baluchon..Poivrotte comme elle l'était,elle se sortit sa p'tite bouteille de calva et en engloutie une dose non dégligeable sous les yeux des autres.
La cyroce,comme disait Db,lécha ses lèvres de l'langue avant de prendre encore la parole:


"Vous savez..j'suis pas une femme qu'on ploit facillement mais...je ne suis pas non plus une vrai auvergnate mais..

Prenant un ton taquin..La Oly le fixe

..une femme reste une femme..On boit peut-ètre,on est peut-ètre un tantinet plus faible que vous,les hommes mais on se laisse pas faire,croyez-moi..

Reprenant son sérieux,elle reboucha sa bouteille et la rangea dans son baluchon..La Blonde analysait de la tète aux pieds le 'tit vieux,tatotant son corcet..Sourire cajoleur,elle pensait à ses dagues bien cachées dans celui-ci...

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 02 Fév 2009, 15:33

--Vieux_loup_solitaire a écrit:
Le vieux loup se plaisait a se faire sous estimé... delà sorte; mieux valait paraitre vieux, débauché et a l'article se la mort plutôt que d'attirer méfiance et surveillance. Il s'apprêtait à répondre a la jeune aveugle pour poursuivre cette conversation au final sans grand intérêt que de faire passer le temps en attendant l'action quand survint celui qui s'annonça comme le Haut Intendant de la Compagnie Noire. Il écouta puis simula un mal de dos pour faire un signe de la tête à un de ces compères qui après avoir rédiger un mot le remis discrètement à l'homme...

Il repris ensuite son petit jeu pour tuer le temps...

- Ma doué, m'vla donc déjà aux portes de l'Eden entouré de nymphes avant l'houre. Manquait plus qu'des c'veux de feu pour parfaire le tableau.

MAELLE :
Citation :
La jeune femme toussota…L’homme qui venait de se faire entendre manquait cruellement de méninges..S’afficher ainsi devant de toute évidence un soldat voir plus…Imprudence ou provocation ?..se demanda t'elle.

Puis alors qu’elle allait de nouveau être aussi dur avec ces propos, une odeur d’alcool..Plus fraîche pour une femme qui apparemment ne l’est pas…
La brigande recule d’un pas…l’odeur est intenable pour son sens trop développé…déjà que celle du Loup était à la limite du supportable…
Elle laisse l’ivrogne tenter d’allécher le loup puis elle affiche un sourire au coin de ses lèvres…la danseuse était joueuse et voir un semblant de femme auvergnate donner l’impression de se battre pour un morceau de chair ranci, était assez sympathique, il est vrai.

La danseuse eu une pensée ironique pour ce Loup qui avait désormais l’occasion de faire frissonner une brebis ivre…

L’Aveugle écouta les dernières paroles du Loup et s’adressa à lui une dernière fois, avec franchise et sans aucune provocation...

En tout cas, pour un vieillard vous avez des paroles tranchantes et je ne demandais rien de mieux que profiter d’une telle compagnie avant de reprendre mon entrainement…Peut être que vous montrerez à ces villageois votre vraie nature…qui sait..Du moins il serait bien que vous soyez à la hauteur de vos paroles...


Elle se retourna et laissa ainsi le monde derrière elle, la danseuse n’avait pas joué avec le feu depuis qu’elle avait embrasé Tulle…Son chien la guidant vers un lieu plus tranquille...Son corps se perdit dans les ombres des ruelles…


_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: en Rouergue   Dim 22 Fév 2009, 10:12

Comment tenter de motiver les habitants ?

Citation :
La brigande venait enfin d’arriver, en Guyenne et comme prévue, l’atmosphère était encore un peu tendue.
L’oreille bien prête à écouter les moindres murmures…Elle arpentait les ruelles, accompagnée de son chien de berger, et également garde du corps.

L’entrain de la danseuse, diminuait au fur et à mesure que la situation de Guyenne se précisait, et que les murmures se transformait en appel à la guerre, et chose surprenante, les brigands étaient peu apprécier à leur tour…

S’il y a bien une chose sur laquelle, Maelle, à bien tendance à réagir c’est bien, les critiques portant sur ses semblables.

La jeune femme, s’avança vers une place…normalement, elle y fait ses spectacles mais là c’était plus pour interpeler les villageois.

Holà !!! Messire, et Dames…
Depuis toujours, les brigands sont en vain critiqués, et là encore, le village est en alerte…premièrement à cause de la Gasconne, et deuxièmement à cause de l’arrivée de certains brigands…
Mais le plus étonnant, ou décevant à vous de choisir, c’est que l’idée que les brigands viennent en aide, non pas gratuitement, la charité n’est pas le fort de nos semblables, aux guyennois ne vous soient pas venu à l’esprit !
Trop remonté par la guerre, trop inspiré par l’idée de protéger vos terres, vous en oubliez ceux qui pourraient s’allier à vous, pour remplir vos rangs !
Nous sommes là, bien présents, on jubile à l’idée de vous voir vous agiter seul, alors que vous avez des bras devant vous, habitués depuis longtemps aux combats, et aux guerres !


Elle reprit son souffle et reprit de plus belles...

Alors, retirez vos casques qui limitent votre visions, et confiez les à des brigands…
Je sais que certain son septique à l’idée de s’allier à des brigands et pourtant…Pour une fois que nos intérêts et les vôtres s’allient..il faut en profiter.

Mes confrères, refuseront peut être l’idée de servir ceux qu’ils nomment « Bisounours » mais à vous, villageois de leur montrer votre force, votre grandeur d’esprit…et soyez aussi fourbe qu’un brigand !
Servez vous de leurs bras pour votre cause, les brigands sont aussi des mercenaires…
On demande une certaine tranquillité et un certain salaire, pour venir vous aider. Vous serez plus nombreux, plus fort ! …La victoire sera assurément votre !
Utilisez nous ! laissez nous agir avec vous contre des écus trébuchants !

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Dim 22 Fév 2009, 20:18

--Lechevelu a écrit:
Le Chev'lu était revenu en Guyenne, qu'il connaissait bien trop maintenant, et se baladait sur la place du village lorsqu'il entendit une voix qu'il reconnu s'élever dans les airs. Il s'approcha et remarqua la demoiselle aveugle qu'il avait déjà vu auparavant en Bourbonnais se lancer dans un discours.

Quelle étrange idée.... que eux... brigands...s'allient avec des soldats royaux...personnes qu'ils ont en horreur, pour les aider dans une guerre qui ne les concerne absolument pas....
Étrange...mais pourquoi pas cela dit.... après tout, avide de baston, une baston était une baston, quelque soient les camarades et les ennemis... Il réfléchit rapidement, puis s'approcha de l'Aveugle.


Ma foi mon amie, quelle étrange et surprenante idée que tu as là... Cependant, je dois t'avouer que cela est plutôt attirant. On ramasse des écus...on les aide a récupérer leurs terres chéries... et ils nous laissent même tranquillement après... Tout le monde est gagnant, n'est-il pas?

Vous là!!! pauvres paysans, qui luttez déjà suffisamment pour vous nourrir et vivre, allez vous laisser la Gascogne envahir vos terres!!! Non bien sûr que non!!! Et refuseriez-vous un coup de main dans cette guerre??? Non, bien sûr que non! Ou alors c'est que vous seriez sacrément stupides...et dans ce cas la on ne peut plus rien pour vous. Mais comme l'a dit mon amie, il est vrai que nous sommes brigands, je le reconnais, et cela ne plait pas forcément a tout le monde ( comment ça a personne???). Bref...mais en passant sur ce léger petit détail, ne serions-nous pas pour vous quelques nombreux bras supplémentaires???
Réfléchissez...et vous verrez que notre offre va, pour une fois, dans l'intérêt de chacun!!


Puis il s'arrêta et regarda quelques personnes ici présentes.... La plupart des gens semblait ébahit...

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: PREMIER PROCES !   Mer 25 Mar 2009, 10:05

Citation :
*son chien près d’elle, et des gardes pour la conduire devant la barre, c’est ainsi de Maelle se présente…
On ne parlera pas du réveil plus que peu agréable qu’ils lui ont offert, et des actes qu’on lui reproche.
Elle attend qu’on lui donne la parole…Ne sachant pas vraiment ce qu’elle fait ici..*

Lo sientot, senora…mais si vous pensez que je ment à propos de mon infirmité, j’aurai aimé que cela soit le cas. Votre humour, car j’ose espéré que cela est le cas, est de mauvais goût.

Je suis née dans l’obscurité et ne connait que cela, tant mieux pour vous, qui avait l’air maligne si vous savez lire…ou même écrire…Mais voilà des plaisirs qui me sont interdit…Il y a mieux à faire Dame, que croire en la fausseté de ma cécité.


*Légèrement agacée par cette réplique, plus que déplacée de la Dame, elle pousse les quelques mèches de devant ses yeux, lui laissant voir la couleur nacre de ceux-ci…*

Les choses remisent aux clairs, je vous prie messire le Juge, de ne pas me refuser la possibilité de garder mon chien de berger à mes côtés…Je ne serai pas capable de sortir de là sans, et si je dois aller en geôle…Je demanderai que l’on s’occupe de lui, des bons traitements s’il vous plait….Ce n’est pas un endroit pour un chien, mais apparemment une adolescente Aveugle, elle, y a sa place….

*caressant le poils de sa bête pour se détendre, elle reste toujours autant perdue quand à ce qu’on lui reproche….*

J’ai entendu, un jour un pigeon de poser sur le rebord de ma fenêtre, j’ai été incapable de lire….Je ne vous en veut pas, vous n’êtes pas les seuls à faire cette erreur, je n’en tiens jamais rigueur….

Alors si à la patte de ce pigeon était marqué quoique ce soit sur ma raison d’être ici, j’aurai eu bien du mal, malgré ma volonté de le lire….Ne voyez pas en moi une comédienne, car j’en serai blessée, car mon handicap est vrai, et j’ai appris à ne plus envier les voyants et ainsi l’accepter.

Maintenant apparemment, on me reproche ma taverne….alors je vous dirais que était habitante de Muret, j’en ai le droit. Et ne crois faire de tord à personne en l’ayant construite dans mon bon droit.

Quant à comment je l’ai construite…Je vous dirai certainement de la même façon que ceux qui en ont construite et qui avoisine ma taverne…Il faut croire que des gens, plus futés et généreux, m’ont porté main forte pour la bâtir et pour cela je leur suis reconnaissante.

Désormais, vous savez comment j’ai construit la taverne dans la légalité et avec l’aide de bras musclés des hommes de cette ville.

Maintenant, parlons de l’affiche….J’ai demandé à un érudit, contre des écus, en somme un travail mérite salaire, d’écrire mes paroles, il ne fut en rien choqué par mes paroles. Il semblerait que la tolérance soit de rigueur pour cet homme.

Je ne dis rien pour ceux qui engage des catins, dans leur établissement, pour ceux qui humilient les étrangers, alors laissez moi offrir à ceux qui sont s’en cesse expulsés des tavernes de pouvoir avoir un lieu, sans préjugés et accueillant.

De toutes les façons des brigands ont toujours côtoyés les tavernes que je sache, alors qu’ils aillent dans la mienne, ou dans celles des autres , je ne vois pas ce qui vaut la peine de me mettre dans un tribunal pour parler d’une évidente fatalité.

Quant, à me traiter de brigande, c’est vraiment parler à tord et à travers…Il n’y a aucune preuve de cela, mon affiche (de la taverne) ne le mentionne pas, et la seule activité que j’accepte de faire c’est la danse.


*elle prend un peu de souffle avant de reprendre*

Je suis une danseuse, et m’attendant à une réplique de la Dame, j’lui dirai qu’on a pas besoin de voir pour danser et animer les rues pour y réaliser des spectacles, qui seront payés par la bonne volonté des passants….

*Elle revient au témoignage de Neyo*

Messire Neyo, j’espère que vous vous rendez compte que vos paroles, sont….des mystifications.
Comment voulez vous, que je vous brigande...avec de la chance certes je pourrai vous rentrer dedans, et vous, effrayer par mon animal, et mes yeux sans vies, vous auriez lâché vos écus, me prenant pour un monstre que l’on peut acheter….
Voyez en cette ironie, la seule chose qui pourrait en effet me faire passer pour une brigande…

Mais cessons de rire ! Vous êtes certainement tombés sur une autre personne, une jeune femme peut être mais certainement pas moi….Comment aurais je pu, avec ma force de donzelle, ma non voyance, vous trouver volontairement, vous agresser et retrouver ma route comme si de rien était avec des écus plein les poches…

Alors il y a une autre possibilité, continuons avec sérieux…Messire, Seyo, aurait bu, et il s’est reposé contre une souche, ou s’est écroulé sur le sol…Moi, je marche dans les parages, et je trébuche sur le corps inerte….je fouille ses poches et trouve des écus…le prenant pour mort…La vie à notre époque est relativement dur, et un mort en chemin n’est pas chose originale et à quoi sert des écus à un mort ?! à rien...Donc autant que ça serve aux vivants.

Et ensuite, les deux hypothèses continuent. Je le retrouve en taverne et il est vrai que sa voix me revient mais comment lui dire, que les écus, je ne les ai plus…ayant en effet aidé à la construction de la taverne dans laquelle il m’a retrouvé, et que les écus, m’ont permis d’acheter des miches que je vends à perte pour les habitants de Muret qui m’ont aidé pour construire ce lieu de tolérance et qui ne m’ont pas jugé….

Alors, maintenant monsieur le Juge, il serait temps de mettre fin à ce spectacle…cette mascarade…

Il n’y a comme preuve, que mon affiche de taverne, que j’ai expliqué et ma cécité, qui elle n’est en rien fausse….


[hrp : je ne suis en rien pour les screens tout simplement, les appareils photos au Moyen age, pardonnez moi mais cela n’existe pas, alors jouons ce procès de manière RP, merci ! LJD le juge, choisissez la meilleure plaidorie]


[le screens de la fiche du joueur, est une preuve du manque de sérieux de LJD Archibaldane qui amène cela comme preuve, je répète que Maelle n’a pas sur son front, la fiche que les joueurs sont censés lire…-_-‘…alors merci de respecter le jeu et le RP !...Ljd Maelle]

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Dim 24 Mai 2009, 11:26

Deux silhouettes longent les chemins poussiéreux du comté de Narbonne. Maelle, une main solidement appuyée sur le manche en bois, et l’autre maintenant la laisse de son chien, s’éloigne de la ville de Bézier, bien trop agaçante à son goût.

Elle n’avait eu de cesse d’être réveillée brusquement par des maréchaux, et d’être convoquée devant le tribunal….La brigande commençait bien à connaitre les gardes et même à sympathiser avec eux…Chaque arrestation, devenait un plaisir qui enrageait les royalistes, en quête de tête à trancher. Etrangement, la femme savait jouer de sa cécité, et savait attendrir les cœurs…..

Maelle retira sa cape et sa capuche, l’air était désormais plus lourd et sous cet attirail, les gouttes de sueurs se faisaient plus présente sur son front.
Une pause….Il lui fallait boire un peu, se reposer et sa bête fera de même.
Fourbe, pause ! Sous cet ordre l’animal qu’elle avait mit des années à dresser la conduisit hors du sentier, et s’enfonça vers la forêt.

Le bois du manche s’encrait dans la terre, tant la brigande avait marché et cherchait un soutient…
Elle relâche la corde, puis le manche, retire sa sacoche et enfin dépose son accoutrement sensé cacher son identité, avant de se laisser tomber au sol.

Enfin, elle respirait….Plus de poids sur ses épaules et ses jambes désormais allongée ne la lançait plus.

Mmmmm…….No aguento mas…

Ses doigts se portent à son front, essuie la sueur et elle retire quelques liens de son corset, histoire d’augmenter son confort.
La fatigue la gagne, et c’est sur ce tapis moelleux qu’elle finit par s’endormir…

Quelques heures peut être, ou quelques minutes…Elle n’en savait rien, mais la marque de l’herbe devait être encrée sur son visage….Un sommeil profond qui prit fin brutalement quand son chien se mit à s’agiter.

Que pasa ¿....que te ocurre ¿
La brigande se tait, et écoute…Son ouïe fine se veut encore plus précise. Du bruit ! Des voyageurs ?


---------[acte 1 : scène 1 : une aveugle perdue et esseulée...]

Un sourire sadique, la journée semble bien s’annoncer !
Ni une ni deux, elle lace un peu son corset et cache son identité.
Le manche en main, la sacoche bien remplie qui ne demande qu’a s’empiffrer de quelques autres denrées puis elle se laisse à nouveau guidée par le canidé.

Une voix de donzelle, qui trouve malin de chanter ces amourettes sur les chemins….Et si on lui jouait un petit tour à le senora…entre femmes…on se comprend et on s’aide non ?...

La brigande se précipite vers le sentier, et s’allonge avant de recouvrir son visage d’un peu de poussière….elle force son chien à s’allonger sur le sol et lui ordonne de ne point bouger…et il reste une dernière touche pour mettre en place son scénario…Sylste se concentre, pensant à quelque chose de triste… « Une vie sans brigands et remplie de donzelles et d'hommes cul cul »

Enfin, une larme coule, peut être pas de tristesse mais plus de désespoir….
Les pas de la femme se rapproche…C’est parti !

Quels monstres !!! Mon chien….j’ai mal… Mes écus…je n’ai plus rien !!....Quelques sanglots et une prise de manche en bois, plus tard…..

La donzelle n’en revient pas…une femme ainsi seule égarée, un chien qui semble mort…et elle paressait avoir été racketté selon ses propos….

Il y a quelqu’un….S’il vous plait…aidez moi…je n’ai plus assez de vivre….je suis Aveugle !!...dit-elle la voix enrouée...

Pour faire croire au réalise de sa pièce, elle retire son capuchon, montrant la couleur acre de ses yeux…Pitié aidez moi….

La dame s’avance, et se met à parler…Maelle n’écoute rien, trop concentrée dans la préparation de l'acte final.

Une main se pose sur son épaule, et se veut réconfortante. Le visage change brusquement, effaçant comme par sadisme les larmes de tristesse. La brigande saisit au hasard la tignasse de la donzelle de sa main libre puis elle lui offre un bon coup de bâton sur le crane….

Un son creux…et un bruit sourd…l’était pas allé de main morte l’aveugle…

Pffff !!!...Ce qu’il faut pas faire j’te jure !...
.

La brigande tâte le corps, et finit par trouver la bourse….elle cherche les écus…Mais ne trouve presque rien…2 écus !!!

La gueuse !! Boudeuse, et rancunière, la femme, siffle sa bête, et reprend ses affaires, rangeant les écus dans sa sacoche…

Elle regagne son endroit propice au repos….Suivant le pas de son chien, puis elle donne la viande qui lui sert désormais à rien à son fidèle confrère ; puis elle se prélasse….rêvant de la seconde pièce qu’elle pourrait mettre en place pour demain….

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Dim 24 Mai 2009, 14:22

La nuit est tombée, pas besoin de voir pour sentir que l’air à changé, et s’est rafraichi. Le lit verdâtre devient plus froid, et dans les environs s’évaporent quelques bruits d’animaux nocturnes.
Cependant rien qui interpellent le chien, et qui nécessite donc le réveil de sa maitresse.
Sommeil profond, pour des songes bercés par le démon. Le plan de demain, devra être mis en place…

Premier rayon qui transpercent le feuillage, et une chaleur qui s’affermit sur la joue de la brigande.
L’heure de manger, comme le montre avec tant de discrétion son ventre qui gargouille…
Elle fouille dans la sacoche, et sort le reste de viande séchée qu’elle donne à son cabot, et se prend une poire pour sa pomme.

La brigande prend le temps qu’il faut pour émerger un peu et enfin, il est temps pour elle de se préparer. Elle attrape la peau contenant son eau et s’essuie le visage avant d’en boire quelques gorgées.
Un petit tour au lac pour aller se laver serait une bonne idée…Demain peut être, si la journée est bonne.

Allez, maintenant il est temps d’aller attendre les voyageurs…Bâton en main, chien en laisse, et….c’est l’attente désespérée….
Le soleil se couche…et la forme du rocher sur lequel elle a posé son fessier commence à s’imprimer sur sa chair.
La danseuse serait maligne avec le fessier plat….La femme se relève en attendant un bruit….des Pas ! Alléluia ? c’est pas ce que dise ces gens qui la gardait prisonnière quand elle était en retraite ?


[acte 1 : scène 2 : L’aveugle séductrice attaquée par le grand méchant Loup]


Une toux sèche..une voix rauque..Un homme…et apparemment c’était tout. Il fera l’affaire.

Syslte attrape la dague accrochée à sa cuisse et déchire sa jupe a moitié….le buste bien droit, les formes en avant. Les hommes lui avaient dit qu’elle était charmante, honnêtement elle n’en savait rien…
La brigande, est donc prête, son chien non loin, elle range la dague…

Elle se met au milieu du chemin, se lassant bercer par les bruits de pas qui se font plus intenses…Devrait pas être très loin.
L’artiste de rue, aurait mieux fait de faire comédienne…Elle détache la laisse de son chien, et la laisse au sol alors qu’elle met son bras dans sa gueule. Les canines du canidé ne la serrent pas, ne désirant en effet pas de blesser la seule qui la nourrit.

Grogne !..Un ordre sec, et précis et l’animal fait mine de l’attaquer…Ces années de travail avaient payés…

Ausecour !! Aidez moi !!!! Ce chien est fou !!! Ahhhhhhhh !!!! Les cris de la brigande sont stridents et puissants, et les pas de l’homme se font plus rapides.

Un bon samaritain !...qui l’eut cru…elle aurait pu tomber sur un brigande comme elle…

Il lui demande de se calmer et accourt, pour l’aider. La femme continue de faire semblant de se débattre, et laisse son chien créer le réalisme nécessaire.

Messire…j’ai mal !!!....Lâche moi sale chien !!!

La scène aurait donné des frissons à n’importe qui..surtout que des chiens errants il n’en manquait pas sur les chemins.
L’homme attrape le chien et le force à lâcher la maitresse mais il est moins naïf que prévu…Il remarque la laisse, mais aussi qu’il n’y a aucune marque de crocs et encore moins de sang…

Traitresse !! Menteuse !! Perfide !! voilà a peut près le vocabulaire de la victime.

La brigande sourit de toute ses dents, et se relève brusquement pour se jeter sur la taille de l’homme….l’Aveugle se loupe…c’était plutôt les jambes qu’elle lui a attrapé…Les deux corps basculent et un coup puissant vient se poser sur sa mâchoire….

Ahrgggg !!!......Il est temps de passer au chose sérieuse et l’assommer l’asticot ! Le coups sur l’avait laissé un goût étrange dans la bouche…Elle saignait…Ravalant son sang, elle s’occupa de l’homme. La force de la brigande était moindre, et elle fut basculée sur le dos…
Position, intéressante, alléchante…Mais pas le moment !....Un bon coup de genou dans la fierté masculine et c’est un grognement de douleur qui se fait entendre.

La sadique se relève doucement et saisit son manche avant de donner un autre coup sur l’homme pour s’assurer de son sommeil.
Elle fouille les poches…pareil…rien…2 écus…décidément que des gueux pauvres et gentils…

Blasée, déçue, écœurée, la brigande reprend son matériel, rattache le chien…et part récupérer son attirail sur l’herbe avant de terminer sa journée, en boudant….

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 25 Mai 2009, 13:23

Varden a écrit:
[Dépêchez-vous, faîtes place, ouvres les yeux et les oreilles, c'est l'acte 1 scène 2 de la pièce de la demoiselle, c'est là où j'entre en scène ! Pour le plaisir d'écrire ... Acte unique !]

[A la nuit tombée donc, chemin faisant, entre Narbonne et Béziers.]

Pressé ... Il était pressé, et au-delà de la pression qu'incombait à sa mission, il n'avait guère le temps de s'attarder sur les routes ... Oui mais voilà qui n'était pas anodin, la Loy Languedocienne l'obligeait, juste au moment de son passage, à se garder de toute nuit sur les chemins et à dormir dans les villages. Il aurait pu tenter le diable, ou la maréchaussée Languedocienne et tenter un passage rapide entre Narbonne et Béziers la veille pour atteindre Montpellier au matin mais il avait préféré rester raisonnable en dépit d'une volonté de célérité rare.

Deux raisons, à cela, la Provence l'attendait, et c'était déjà suffisant, et Vanyel était à Montpellier et il avait bien pris garde de ne pas lui dire quel jour il y serait, souhaitant en faire une surprise ...

Bref, pressé mais pas trop quand même quand il entendit des cris dignes d'une tragédie grecque à quelques pas devant lui ... La situation semblait limpide alors qu'il s'approchait à pas courus. Un chien agressant une demoiselle qui appelait au secours, un éventuel voyageur passant par là. Apparemment, il était l'éventuel voyageur ... Et si Varden s'eut été attardé, il aurait remarqué, sans doute, que la scène, à la lueur de sa lanterne, avait quelque chose de figée ... Mais, fonçant naïvement vers les deux héros de cette histoire, l'aveugle et le chien, caprice de la nuit ou précipitation, il n'en vit rien si ce n'est en tentant de faire démordre le chien en l'enserrant avec virulence ...

Alors résumons ... Une laisse, un chien plus docile que prévu, des crocs pas si croquants et un bras intact ... Que dire de plus ? Et bien, faisant preuve d'une lueur d'esprit d'une vivacité rare et d'une logique sans pareille, Varden résuma l'ensemble de sa pensée à :


Mais ... Qu'est ce que ...

Guère le temps de finir, la demoiselle dévoile plus qu'il n'en avait réellement envie au jeune homme et d'un coup mal placé ... le manque ... Et le poing bien mieux placé de Varden n'est autre que de la légitime défense ... Apparemment insuffisante pour calmer la brigande, juste le temps de croiser son regard ... translucide ...
Un moment de plus interloqué ... Et elle en profite, habilement, elle se retrouve sous lui, et avant qu'il n'ait pu finir de l'assommer, il reçoit un coup, disons, critique ... Qui eut cru qu'une aveugle serait aussi précise ... Et finissant ce qu'elle avait eu du mal à commencer, elle lui asséna un violent coup de son bâton ...

Cela devenait une habitude, deux fois en cinq jours qu'il se faisait brigander, il était vraiment maudit ... Ou alors trop naïf pour croire qu'il ne serait pas agressé par de pauvres hères tombés du côté obscur du voyage ... Bref, il commençait à connaitre les âpres réalités d'un réveil douloureux associé à une vilaine bosse sur le crâne ...

Machinalement, il fouilla ses poches et remarqua avec évidence qu'il manquait ses deux écus ... Haha ! Il avait bien fait de ne pas s'alourdir pour ce voyage, il avait déjà perdu 4 écus et deux pains et c'était bien de trop ...

Il se releva donc, et termina son voyage jusqu'à Béziers. Il se reposa toute la journée, eut le bonheur de recevoir l'argent que lui devait les mines Toulousaines, et repartit vers Montpellier ... Sans doute l'étape la plus plaisante de son périple même ssi son état physique n'était pas des meilleurs à contempler ...

Son aventure avec l'aveugle ? Finie, oubliée. Lui avait joué sa scène, régalé sa partition ...

Elle ... Continuerait sans aucun doute ..

Et pour quelques piécettes de plus ...

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'aveugle
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   Lun 25 Mai 2009, 13:25

La lèvre semblait se remettre de son coup…enfin jusqu’à ce qu’elle se mette à bailler….cet étirement vain bien gentiment lui rafraichir la mémoire et la douleur par la même occasion.

Cela faisait bien quelques jours était là, sur ce nœud a attendre des passants qui avaient les poches aussi vides que leur caboche….Pas de rivière, dans le coin ?!...Tant pis un brin de toilette s’impose.
Elle s’enfonce un peu plus dans la forêt, commence à se dévêtir et revient chercher sa gourdasse.
Son corps avait beaucoup changé..peut être trop vite d’un coup. Sa chevelure lui arrivait dans le milieu du dos, et elle s’était sensiblement affinée….la famine…un allié minceur dont on aimerait se passer.
Elle mit de l’eau dans ses mains, et lava les parties les plus importantes…On va pas non plus faire un dessin hein !

Une fois propre, elle se rhabille et se remplit l’estomac avec un bon morceau de saucisson….Le chien lui fait aussi comprendre son envie mais elle n’a que ça….bon….moitié moitié..

La journée semble ensoleillée….normal l’est dans l’sud, à que du beau temps par là bas.

La brigande savoure la chaleur, la douceur de l’herbe et l’oreiller bien moelleux qu’est devenu son chien…
Une bonne sieste après un bon repas…les jambes à moitié dénudées, reste d’une idée brillante du jour dernier.
Les rayons du soleil caressent sa peau en sa totalité, signe que les heures passent et que le soleil a bientôt finit sa course….
L’ennuie….Qui a dit que la vie de brigande était active....Faut être patient…et savoir cogner !

La brigande perd la notion du temps…et elle finit par remarquer que l’air s’est rafraichit…La nuit !

Décidément, elle aurait pu en faire des choses plutôt que de rester à attendre comme un bagnard espérant sa sentence.
Elle se rapproche du sentier, avec son chien et son épée cette fois...Maelle s’en servait que rarement.
Des pas !!!!!! enfin !!!!!La danseuse n’y croyait plus !! Il est temps de s’y atteler….

Se fondant dans l’obscurité, elle attend que l’homme ou la femme passe devant elle pour la prendre par surprise….


[acte 1 : scène 3 : Un pigeon attaqué de nuit…]


La nuit….un endroit où elle règne en maître…Les voyants se sentent perdu devant tant d’obscurité, se forçant à plisser les yeux pour mieux voir…Un moment où les animaux nocturne sont dans leur élément, et où une Aveugle partage aussi cette parfaite communion avec la noirceur.
La personne ressent la présence de la donzelle, mais il est déjà trop tard quand celle-ci se glisse dans son dos et pointe son épée contre son dos…

Que disent ces confrères déjà….ha oui !

La bourse ou la mort !

Elle sent la personne devenir compacte….immobile…tétanisé sous la menace de la lame.
Sa voix est assurée, et marquée par une pointe de cruauté, de sorte qu’il ou elle, ne doute pas de son sérieux.

L’aveugle entend juste le bruit d’une bourse qui tombe au sol, laissant des pièces titiller son ouïe avec malice…

Puis….la lame semble n’avoir plus de support..l’est passé où ?!!

Les bruits de pas s’enfoncent lourdement dans le sol…et semble bien être espacé…Non di diou ! il se taille le bougre !!! Le couard !

Un haussement d’épaule, marquant à quel point la chose ne la surprend pas, puis elle se baisse pour attraper la bourse, bien pleine cette fois..
Elle s’attèle à la tache, et compte….12 piécettes…C’est bien mieux !!

Le sommeil la gagne….les journées étaient riches en évènements mais bien ennuyeuses aussi quand même…quelle paradoxe….
On reprend sa place au pied de l’arbre et elle se laisse tomber dans les bras de Morphée…

_________________
fille de Annyah allias Alystrael et de Shinigami. (mort certainement...)Danseuse libre et indépendante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs des attaques d'une aveugle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs des attaques d'une aveugle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs des attaques d'une aveugle
» [Lumière Aveugle] Une course épique au pays du soleil
» Barolo ... dans quel ordre? ou à l'aveugle?
» La Lumière Aveugle
» Drones d'attaques VS Canons à impulsion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: