AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] L'Journal du Tik.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tik
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Perdu !
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: [RP] L'Journal du Tik.   Sam 03 Jan 2009, 18:48

[Trois heures du matin, dans une bruyante auberge Toulousaine, la veille du nouvel an 1457..]

La soirée avait été bien remplie pour le p'tit Antoine...
Il avait participé plus tôt dans la journée avec un groupe de cambrioleurs a l'assault de la maison d'un riche propriétaire térrien, qui s'étaient enfuis avec toute sa fortune, ses objets de valeurs, ses meilleurs vins, et sa fille bien aimée...
Connaissant de longue date le propriétaire de l'endroit mal famé, ils étaient tous venus célébrer ce coup facile.. La bonne vinasse coulait a flots, les catins comme les joyeux compagnons étaient venus nombreux, et le viol colléctif puis l'égorgement de la bourgeoise en avait distrait plus d'un...

Mais il se faisait tard, et alors que les Joyeux Lurons entamaient une nouvelle danse, L'Adolescent de 16 ans s'ésquiva pour rejoindre sa chambre, la même qu'il avait loué a son retour de l'Abbaye...

Depuis la mort du Tik, l'homme qui l'avait pris a son sérvice de son vivant, il trainait toujour dans le coin... Il sentait qu'il lui réstait quelque chose a faire ici, mais il ne savait quoi... Et puis, la vie n'était vraiment pas si mauvaise ici bas...

Titubant, il pénétra sa chambre, plongée dans le noir...


-Beuhhh... L'est ou l'lit..Ahh !

Sa main avait attrapé quelque chose de metalique.. Sans réfléchire, il se jetta sur ce qu'il croyait étre le lit, pour attérir douloureusement sur une chaise qui se brisa en mille morceaux...

-Arr... Sal'tée...

Malgré son mal partout, il réussi a se relever, et a force d'éssais, il ralluma la lampe a huile qui trainait près de la porte.
Antoine se passa la main dans ses cheveux blonds soyeux, tout en constatant une égratinue sur l'avant bras.
Il avait eu de la chance... Certains clous venant de la chaise étaient longs comme une dague... Mais ce qui retint son attention le plus, malgré son état, était une planche éventrée par le choc...
En dessous, on pouvait très précisément voir un vieux livre noire, passablement grignoté par les rats...

Il s'en saisi aussitôt, et grace aux rudiments de bases que lui avait enseigné l'chef, il déchiffra plus ou moins sans problème le titre :


L'Journal du Tik.
A confier en cas de découverte au P'tit Antoine, Sara Tancredi, Alystrael, ou Briseys, de La Grotte des Joyeux Brigands.
Forte récompense en Or garantie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tik
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Perdu !
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: [RP] L'Journal du Tik.   Dim 04 Jan 2009, 17:56

Le jeune blondinet était vraiment curieux de savoir le contenu du Journal, Tik n'avait a sa connaissance jamais eu le temps de le débuter, mais sa volontée n'était pas suffisante pour garder ses yeux ouverts...
Il contourna avec soin les débris coupants de la chaise, et le trou dans le plancher, puis s'endormit en travers du lit, le journal bien sérré entre ses bras..


[Le lendemain, 14 h 30, même endroit, un mal de crâne horrible en plus..]

Antoine se réveille en sursaults... Sa tête semble sur le point d'éxploser, et son égratinure est en fait une longue et profonde coupure.
N'ayant aucune envie de finir comme l'chef, il cours a la recherche d'une douce sérveuse qui saurait s'en occuper..


[Bien plus tard.]

Le gamin est de retour.
Assis sur le lit, un grand bandage recouvrant sa bléssure, il contemple l'étrange objet... Rien sur la couverture, a part le titre et les recomandation..
Avec prudence, il l'ouvre...


[Première page.]

Le 16 Septembre 1456, un peu plus de minuit.
J'ai pas trouvé d'entrée assez originale pour la 'tite histoire que j'm'aprête a éxposer ici, alors j'vait me contenter d'présenter ce journal et d'éxposer les faits qui m'poussent a l'rédiger.

On m'appelle Tik, je suis comme on pourrait dire : "Un brigand d'éxpérience", et hier, on a pillé St Bertrand, an Armagnac.
Ce fait, pas si éxtraordinaire, m'as remonté l'moral.. Mais, n'as pas réussi a éclipser cette impression que j'allait mourire dans pas longtemps. Peut étre que c'est vraiment rien qu'une impression en réalitée, mais j'suis pas trop naif.. Bref, sans trop m'attarder la dessus, -j'y reviendrait plus tard-, je vait commencer a relater MON histoire... Héhéhé, Les gens qui m'connaissent connaissent aussi mon Ego surdimensioné...


[Seconde page, passablement délavé, toute une moitiée est éffacé..]

La prise de St Bertrand, la veille de ce jour.
Une nuit plutôt calme qui s'annonce... Une relative chaleur pour un début d'Automne... Un ciel sans nuage... Des ruelles étroites, jonchés de détritus, mais chaleureuses qua même...

C'dans c't'atmosphère qu'je marche. Tranquil'ment, capuchon rabaissé sur la tronche. J'tien mon épée d'ma main droite, et une bouteille d'Vin dans la gauche. Mon épée, celle la même ramassé sur le cadavre de l'officier d'une armée du B.A., lors de la défaite de Nihil Obstat, est en Acier. Assez longue, légér'ment rouillée, J'm'y suis attaché... 'Sorte d'porte bonheur. J'ai la drôle habitude d'm'attacher aux objets qui voyagent avec moi... La bouteille quant a elle, a été piquée dans la besace d'une certaine blondasse... S'étant rendu compte que j'était d'venu un saoulôt impuissant, elle m'as confisqué touts mon stock... Tsss... Qu'est c'qu'elles f'raient pas pour moi, les femmes... Hahahaha !

J'ai beaucoup maigrit d'puis la prise d'Montpellier... D'ja qu'j'était pas vraiment épais, chuis d'venu carrément squellétique.
les balafres d'mon visage tres brun sont encore plus visibles a présent... Quelques rides commencent a aparaitre au coin d'mes yeux... Yeux qui voient flou a plus d'cinquantes mètres -pour ca qu'j'utilise plus d'arc d'ailleur, si pratique pourtant...- Bref... Enfin, Qua même, j'ai t'jour un certain charme, c'lui des anciens Gus charmants j'supose, Même si ca fait un moment qu'j'ai pas touché d'femmes... Connait pas la raison, p'tet tout simplement pasqu' j'en trop vu, d'femmes. J'y préfere largement la compagnie d'l'alcool et d'la solitude a présent...

Bref... J'sent plus qu'j'entend une flopée d'ombres qui s'avancent dans la pénombre, autour d'moi... J'sourit.. Les amis sont pas loin...
Deux gorgées plus tard, v'la la mairie... Grande batisse lugurbe, silhouètte menacante, patati patata... Moi, ca m'éffraie pas. J'en suis pas a ma première éscarmouche. Et j'sent particulièrement bien c'coup la.
J'fait pas ça pour l'butin, mais pour aider des amis, et m'amuser un peu -les amuser aussi en fait, faut dire qu'chui super drôle... Ha..ha..-. J'ai encore toutes mes richesses de Montpellier... Faut dire qu'j'ai rien investi d'aut' que dans la vinasse...

J'rigoule doucement aux paroles du Farfadet, qui postillone pas loin sur les braies d'une bande de Gueux a l'air franchement pas marrants...


- CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGEEEEEEEEEEEEZ !!


Et zouuuuuu... Ca démarre.... Des traits qui s'abattent en sifflant sur les gardes... Des pierres qui tombent avec beacoup plus d'bruit sur le toit d'la mairie... Et les brigands qui foncent tous en même temps sur les milliciens...

J'm'en donne a coeur joie, libérant toute l'énérgie accumulée pendant ma période d'inactivitée..
.

-Bande de *censuré* !! Allez vous faire *censuré* le *censuré* chez *censuré* !! Prend ça éspéce de *censuré*, et toi ça *censuré* !! *censuré**censuré**censuré**censuré**censuré**censuré* !! *Censurééééééééééééé* !!!!

Un premier garde s'ramene... Un grand coup d'boule dans l'nez et l'voila qui évacue les sal'tée d'son nez, assis par terre... M'occupe plus d'lui, d'ja, un aut' Larbin m'saute dessus. Son bâton m'éffleure la tempe, et mon coup d'épée lui ouvre le ventre... Cette odeur vicieuse qui m'chatouille le nez m'rappelle Cahors, et la boulang'rie ou j'ai failli m'faire crever par ce cinglé... Une odeur de défection, mélé a celle du sang.. écoeurante... Un bout luisant d'tripes que tente de r'tenir l'pauv' Gus pointe son nez... J'vait d'ja r'garder ailleur, c'lui la va pas tader a mourire.

Un drôle de Gugus fonce vers nous.. J'm'apprete a l'reçevoir comme y s'doit, mais y s'contente d'nous d'mender si on a pas b'soin d'aide.. J'le r'garde encore, pensant qu'y s'trompe de coté.. Mais non. il semble bien voir qu'on est brigands. Sans perdre de temps, j'lui adresse un sourire amical et cours vers les marches de la mairie... Les Gardes, y s'y sont barricadés, vu qu'on a conquit la place... m'demande si on doit s'sérvire de Argantino comme bélier... Parait qu'c'est mauvais pour l'bois les Castors... Mais en attendant, va p'tet falloire s'met' a l'abris... Y peuvent nous balancer toutes sortes de pains rassis et d'légumes d'ou qu'y sont... Arf ! Un carreau vient d'me déchirer ma ch'mise a 50 ecus ! J'ressent une vive douleur a l'épaule, et j'vait m'plaquer cont' l'mur d'la mairie, en prenant bien soin d'éviter les fenêtres....


[Le reste est illisible.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[RP] L'Journal du Tik.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: