AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le bord du comptoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Maria Don Lope
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : IG : Loches, Touraine, MariaDonLope
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Mer 06 Juil 2011, 14:34

Et bien, Lo Mandra, ne connaissez vous pas les bonnes manières? demanda-t-elle avec un regard taquin. Ce sont les dames qui tendent la main, et il m'aurait plus que vous baisiez la mienne! Mais peut-être l'endroit ne se prête-t-il pas à ses galantes coutumes... On me nomme Maria, à juste titre puisqu'il s'agit de mon nom de baptême. Maria Don Lope, enchantée de faire votre connaissance. Me trompe-je en décelant un charmant accent dans votre voix, comme celui que l'on entend parfois au Val Pellice, dans le Piemont?

Elle fit un signe de main au tavernier afin de lui signifier qu'une boisson serait fort bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lo Mandra
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Quelque part dans les pyrénées
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Mer 06 Juil 2011, 21:20

Lo Mandra sourit en entendant la pichon parler, et la voyant faire signe au tavernier, il lui jeta une pièce.

Je rattrape ma goujaterie. dit-il Par contre, je ne suis nullement piémontais ! Je suis bigourdan, de nos bonnes vieilles Pyrénées.

Il contempla sa pipe éteinte et se mis en quête de la rallumer.

Mais toi, tu me pardonnera le tutoiement,mais toi, es-tu de cette région ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Don Lope
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : IG : Loches, Touraine, MariaDonLope
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Mer 06 Juil 2011, 22:45

J'accepte ce verre avec plaisir, Lo Mandra, refuser un cadeau est interdit dans ma religion... s'exclama-t-elle en imitant l'accent occitan en le nommant, tandis qu'elle suivait des yeux la pièce qui roulait vers le tavernier. Le tutoiement aussi, je l'accepte, mais prends garde si tu joues à me séduire, tu risques fort de gagner!

Elle lui sourit dans un regard furtif.

Moi je vis en Tourraine, mais je suis originaire d'un petit village au sud de Pontecorvo, dans la provincia di terra di Lavoro comme on l'apelle là bas.
Tu m'excuseras pour la confusion, si tant est qu'un fier gascon sache excuser une femme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lo Mandra
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Quelque part dans les pyrénées
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 00:11

Le fumeur de pipe ouvrit grand la bouche et rattrapa de justesse sa pipe.

Quoi ? Moi, Gascon ?

Il souffla un grand coup et attendit un petit moment. Une fois prêt à parler :

Pour vous éviter toutes emmerdes à l'avenir, sachez que tous les occitans ne sont pas Gascons, et qu'ils en ont fiers !

Il but un grand coup de bière et posa sa chope sur le comptoir, tira furieusement plusieurs bouffées de sa pipe et se retourna vers la jeune fille.

Excuse-moi, mais c'est une grave insulte pour moi. Je ne suis à aucun prix Gascon !

Lo Mandra soupira. Et caguea, pour qui allait-on le prendre maintenant ? Pour qui allait-elle le prendre ?

Vraiment désolé de m'être emporté. C'est une des rares choses qui me fout hors de moi.

Il se gratta la tête.
Je me sens couillon maintenant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Magouille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 09:56

Pendant qu'il taillait le bout de gras avec son nouvel acolyte fort sympathique, une jeune femme fit son apparition. La Magouille navait pas eu la chance de croiser une seule femme depuis sa liberation de prison, si bien que la dernière qu'il avait dû voir devait avoir dix ans de plus aujourd'hui; c'est dire si la compagnie des femmes lui avait manqué. Il profita donc de la vue en regardant la jeune femme s'avancer vers eux. Elle était plutôt belle, brune et bien proportionnée; et en plus elle sentait bon ! Il ne s'opposa donc pas à son arrivée parmi eux et laissa à Lo Mandra l'honneur de l'inviter à s'assoir.

La Magouille regarda la scène des présentations avec un sourire aux lèvres, il était rare de voir autant de politesses dans le milieu du brigandage; mais allons savoir, les moeurs avaient pû changer ! Mais chasser le naturel, il revient au galop à tel point que la demoiselle qui s'était présentée sous le nom de Maria lança une insulte incompréhensible pour La Magouille à son camarade Lo Mandra. Elle avait pris l'occitant pour un gascon, roooh la boulette ! La Magouille décida d'ouvrir la bouche pour rééquilibrer les choses.


Bonjour Maria, moi on m'appelle La Magouille... Mon collègue que vous voyez là est un type respectable -dans la mesure où un brigand est respectable bien entendu ! Prenez garde aux méchants bandits sans vergogne ni savoir vivre qui n'hésiteraient pas, si vous les appelez "Gascon", à vous casser le nez -que vous avez joli soit dit en passant. En effet, les bandits sont plus des gars-cons, que des gascons... Enfin, pour ma part !

Il sourit à la demoiselle espèrant avoir un calmé le débat avec cette blague qui était une honte pour l'humour avant de surenchérir d'une ultime phrase.

On n'appelle pas un chien "un chat" n'est-ce pas ?... Enfin bref, je ferai mieux de boire ma bière...

Il se tourna donc vers son verre pour le porter à ses lèvres,descendant sa chope cul-sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Don Lope
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : IG : Loches, Touraine, MariaDonLope
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 14:57

Les colères spontanées ont cette faculté de montrer la personnalité la plus profonde des hommes. Par ce qui les déclenche. Par ce qui les soulage. Par ce par quoi elles s'expriment. Et par ceux à qui elle sont destinées. Maria n'avait ni un don extrêmement développé pour l'étude des psychologie, ni une totale inaptitude en la matière. Elle lut donc dans cet emportement ce qui était le plus évident : l'homme devant elle était fier. Plus que fier, il était même Fier. De cette fierté qui confère aux hommes, du plus bas étage soient-ils, une noblesse plus étincelante que celle du sang.
Maria regardait Lo Mandra, interloquée, stupéfaite même par la soudaineté de cette réaction. Aussi vite qu'il fut venu, l'orage sur ses traits disparu et déjà il s'excusait.


Peste, quel caractère! Elle sourit. Je crois que c'est à mon tour de m'excuser, je ne savais pas qu'il était d'autres races d'Occitans que les Gascons. Et gonflés d'encore plus d'orgueil en prime! Chapeau bas l'ami!

C'est alors que La magouille se présenta à elle

Enchantée La Magouille! J'ai cru comprendre que le tutoiement était de rigueur, ne faisons pas exception! Il s'énerve souvent comme ça ton copain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lo Mandra
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Quelque part dans les pyrénées
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 15:55

Lo Mandra regarda la pichon avec indécision pendant qu'elle s'adressait au magouilleur d'à côté. Comment quelque chose à l'apparence si fragile pouvait-il faire preuve d'un bagout pareil ? Il tira une dernier coup sur sa pipe et en tapota le culot sur le comptoir. Une fois vide il la rangea. Un voile de tristesse passa fugacement sur ses yeux ; si cette Maria connaissait les crimes perpétrés par certains Gascons, elle ne se permettrait pas de parler ainsi d'orgueil. Mais passons, il était plus intéressant de voir comment notre magouilleur allait se débrouiller face à la donaisèla. Il finit sa chope et écouta la suite dans un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Magouille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 22:43

Lo Mandra avait été fort amical jusqu'alors et La Magouille n'était pas contre le fait de ponctuer ses discussion de petits coups de gueule. Il appréciait d'ailleurs le fumeur de pipe, il avait certainement ses principes et devait être fier de ses racines; pas de quoi en faire un cake.

Enchantée La Magouille! J'ai cru comprendre que le tutoiement était de rigueur, ne faisons pas exception! Il s'énerve souvent comme ça ton copain?

La jeune femme se déclara enchantée de faire la connaissance de l'ancien taulard... Rares étaient ceux qui prétendaient l'être ! Il la regarda de haut en bas en profitant de la vue avant de prendre la parole.

Mais moi aussi je suis enchanté, très enchanté. dit il en appuyant son regard sur Maria.

Au même titre que le tutoiement est de rigueur en ces lieux, l'énervement, les coups de poings dans les yeux et la vaisselle cassée le sont aussi; alors ne t'étonne pas trop si des fois certains bandits pètent des cables, c'est normal et ça ne fait pas du fumeur de pipe un mauvais gars.

Il ne gratta la tête tout en jetant un coup d'oeil son camarade qui rangeait à présent sa pipe, le visage assez triste. La Magouille lui donna un petit coup de coude amical.

Tu reprends une bière l'ami ? puis s'adressant à Maria Et toi, je t'offre quelque chose ma jolie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Don Lope
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : IG : Loches, Touraine, MariaDonLope
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 23:15

Jolie, je te l'accorde bien volontiers, la tienne, ça reste à voir! Quant au petit emportement de Lo Mandra, cela m'amuse plus qu'autre chose, j'aime bien titiller les gens...
M'offrir quelque chose? Bien volontiers! Des bracelets. Biens lourds, en argent bien massif. Ou des colliers. J'aime bien l'or au aussi. C'est çà, un beau pendantif en or avec un gros rubis au milieu.


En lui souriant, elle lui caressa l'épaule. Puis, penchant sa tête vers lui, ce qui avait du lui dévoilait un large décolleté, elle lui sussura :

Là je t'assure que je serai tienne sans plus d'hésitation!


Dernière édition par Maria Don Lope le Ven 08 Juil 2011, 00:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Magouille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Jeu 07 Juil 2011, 23:57

Elle était pas sauvage la Maria ! Charmante mais pas sauvage, si bien que lorsqu'elle se pencha pour lui murmurer quelques avances à l'oreille il eut une vue panoramique sur une généreuse poitrine qui lui ravit l'oeil. Il en profita pleinement avant de relever les yeux vers ceux de son interlocutrice. Ca faisait des années qu'il n'avait pas eu la chance de pouvoir admirer les formes d'une femme, chose qui lui avait grandement manquée en prison.

Sympa comme programme mais je pensais t'offrir à boire pour commencer, c'est pas aussi bien que la vue que tu m'as offert mais c'est un bon début.

Il lui fit un clin d'oeil avant de faire signe au tavernier de leur servir un verre à tous les trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Don Lope
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : IG : Loches, Touraine, MariaDonLope
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Ven 08 Juil 2011, 00:25

Passant derrière La Magouille, elle passa ses bras autour de l'homme aux cheveux grisonnants, comme le fait une femme amoureuse, en s'appuyant légèrement sur lui. Il pouvait sentir le souffle de la respiration de la jeune femme effleurer sa nuque. Alors elle se pencha, et tandis que ses longs cheveux caressait le torse découvert de l'homme elle lui glissa dans le creux de l'oreille.

La vue que je t'ai offert, comme tu dis, tu en profites en silence mon bougre. Je ne suis point catin et m'énerve facilement pour quelques propos désobligeant, et bien que je n'ai la force d'un homme, je joue de la dague comme un chat avec de la laine : avec un plaisir sans cesse renouvelé...

Puis se redressant, elle adressa à La Magouille un petit clin d'oeil. Elle prit le vert offert, le but d'une traite et l'envoya à terre au pied du tenancier, où il se brisa.

Tavernier, ta vinasse est mauvaise. Quand un rat crève dans un tonneau, ne le sert plus à tes clients.

En deux petits sauts de chat, elle était arrivée à la porte. Elle singea une révérence.

Au revoir Messieurs, au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lo Mandra
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Quelque part dans les pyrénées
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Ven 08 Juil 2011, 16:11

Lo Mandra s'était peu à peu désintéressé de la conversation, quand Maria avait commencé son cirque. Il contempla avec amusement le verre éclaté par terre avant de partir dans un grand éclat de rire. Pour qui se prenait-elle, hein ? D'un autre côté, elle pouvait sûrement le permettre. L'avenir le lui dirait bien. Le sourire aux lèvres, il la regarda faire son numéro et répondit à son salut.

Je vous salue, donaisèla. Il faudra que nous parlions affaires une de ces jours ! Vous m'avez l'air plus que compétente.

Il se retourna vers La Magouille et le salua de la main.

Je vais moi aussi te quitter. A la revoyure amic.

Il lui sourit puis s'engagea à son tour dans la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Magouille
Brigand en herbe
Brigand en herbe
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   Sam 09 Juil 2011, 10:25

Il arrivait souvent que les femmes se jouent ainsi des hommes, il était impératif pour elles de réveiller les instincts animal de la gente masculine pour espérer être plus forte qu’eux. Mais jamais on prendrait La Magouille dans un tel piège.

Maria lui murmura quelques mots dans à l’oreille qui sonnaient comme des menaces. N’appréciant que très moyennement d’être menacé, La Magouille rétorqua.


Tu n’es pas une fille de joie mais tu racoles tout comme, tu dévoiles une vue sur les parties les plus intimes de ton corps et acceptes une rémunération en échange… J’ai mal du comprendre le principe d’une catin.

La jeune femme à la généreuse poitrine jeta le verre que le brigand lui avait offert sur le sol, prétextant qu’un rat mort devait flotter dans le tonneau du vin qu’on lui avait servi. Chose assez étonnante puisqu’il était difficilement concevable pour un homme comme La Magouille qu’une femme se vantant d’être habille comme un chat n’apprécie pas le goût d’un bon rat mort… La demoiselle n’avait pas poussé la figure de style jusqu’à la rendre réaliste, ce qui était bien dommage.

Elle se dirigea ensuite tel un cabri vers la sortie avant de les saluer d’une révérence au goût ironique.


Que le vent te pousse jusqu’à la joie et la fortune, à la revoyure ! « Et s’il pouvait te pousser dans un ravin, toi et ta pelote de laine, on ne s’en porterait pas plus mal » se dit il en lui-même.

Vint le tour de Lo Mandra de quitter la salle, lui qui s’était fait assez discret sur la fin de la discussion. La Magouille le salua chaleureusement.


A bientôt l’ami, bonne route. Ce fut un plaisir de partager ces quelques verres avec toi !

Il se tourna alors vers le tavernier, toujours abasourdi par l’éclat d’un de ses verres sur le sol.

Ah ! T’inquiète tavernier, il n’est pas aussi mauvais ton vin… Mais bon, tu sais que c'est qu'une poignée de raisins à deux écus, pas un super millésime... Alors sers-moi une dernière bière plutôt !

Le languedocien sourit à l’aubergiste en songeant qu’il fallait impérativement qu’il se calme sur la boisson. Non seulement il n’avait plus l’habitude de boire et aller finir rond comme un ballon, mais surtout, il était "La Magouille"... Pas "Crésus" !

Il termina son dernier verre avant de se lever pour lui aussi se diriger vers la sortie, ça faisait un moment qu’il trainait dans les lieux et il avait besoin de prendre l’air. Il y avait surement un autre endroit dans cette foutue grotte où l’on pouvait s’amuser ou faire des affaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bord du comptoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bord du comptoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» Chat-Minou à bord
» Facebook, fac et comptoir de la mode
» Nabcast " breve de comptoir "
» [Programme TV] A bord du Charles de Gaulle
» le tableau de bord du KA 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: La Taverne-
Sauter vers: