AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP]Arrivée chez les curetons du Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Farfadet
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 00:46

[La grotte ben cachée derrière un buisson]


Farfa r'passe par la grotte. Ou qu'il l'est l'Joker ?! Et s'bon à nab d'Tik où qu'il est ?! Pourtant mon plan des lieux était parfait ! Impossib' de s'tromper ! Tsss. La preuve, même l'Nain Tolérant à réussi à trouver, c'est pour dire...

On lui apprend qu'y sont partis chercher des armes. Farfa sourit d'son sourire l'plus sadique. Y saît qu'le Tik a disons... d'la r'ssource en s'domaine. Encore merci l'Languedoc pour son infinie générosité.

Bon les crapouilles j'ai fait un bon p'tit r'pérage des familles, tant pis pour les moines et leur richesses. Ces bougres d'chwaliers nous bloquent l'passage. Mais comme toujours j'ai trouvé l'solution ! Hahaha ! Poutrons les dans leur camp et après on s'occupe des moinillons ! Alors on attends les derniers r'tadataires. J'leur est donné un d'mes magnifiques plan des lieux. D'vraient pas tardés à arriver. Farfadet à soudain'ment comme un gros doute quand y r'pense à ses pattes de mouche.

EN PLUS CES FAQUINS M'ONT TIRE MA GRANDE ECHELLE TOUTE NEUVE ! ALORS LA CA VA CHIER ! NAMEHO... Quelle idée d'voler un voleur aussi, c'est donner l'baton pour s'faire bastonner...

Tiens y'a ma taupinette aussi... Faudra pas qu'j'oublie d'l'égorger avant d'partir.

Bon j'y r'tourne... J'ai toujours pas r'trouvé mon chti Bob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 01:43

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]


kiwie09 a écrit:
Tout les deux virent une ombre non loin

Tu as vu ! murmura kiwi
une ombre regarde elle
s'approche
kiwi sortit son épée et prête à frapper et vit



lervia a écrit:
Lervia arrive par un chemin détourné, lui et son sens de l'orientation... il passa par les fourrées en se disant qu'avec de la chance se serait enfin la bonne direction et vit deux hombre, l'une prête à le frapper et mit la main a la garde de son épée, prêt a toutes éventualités, brigands ou non, on ne sait jamais, mais en s'avançant encore un peu, il reconnut son amie Kiwi

Hey les amis !!! c'est moi, Lervia, je viens apporter mon aide

Il fit un sourire en s'approchant de Kiwi, contant de trouver des amis de ce coté des fourrées


kiwie09 a écrit:
kiwi en voyant son ami sortit des fourrées, rangea son épée

dieu du ciel, j'ai failli de tuer, et en plus voilà que je blasphème


un fou rire lui prix, et elle regarda ses deux amis


AH ! AH ! AH ! AH ! AH ! AH !


lervia a écrit:
En voilà, un acueil, me couper en deux ne fera pas deux personnes de plus

la regarde et se mit à rire à son tour, relachant la garde de son épée et s'avançant près d'eux et les salua

J'espère ne pas t'avoir fait trop peur


Il posa ses affaires sur le sol et sourit heureux d'avoir trouver le chemin

kiwie09 a écrit:
Non, t'inquiéte pas, Oz et moi faisons le tour au cas où les brigands seraient de retour.
Bon et si nous retournons aux camp, Oz qu'en penses-tu ?


elle regarda Oz et attenda sa réponse

oz66 a écrit:
Oz était soulagé il avait pris son epée egalement, pret a toute eventualité.
-oui tu as raison kiwi retournons au campement il me semble qu il y a un blesse a allez voir aussi.


Dernière édition par Enosch le Mer 15 Oct 2008, 09:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 08:36

[Le long couloir]



Auguste a écrit:
Le blondinet courait comme il pouvait. Avec deux tonnelets sous les bras, même un enfant aurait pu le rattraper. La teutonique ne manqua pas de le faire, d'ailleurs. Mais pourquoi lui collait elle autant le haillon ? Elle avait des soupçons, même plus que cela, c'était certain.

Mais Auguste n'allait pas se laisser faire. Même si il fallait lui ouvrir le corps de la trachée jusqu'à la cheville, il le ferait avec un morceau de vase brisé.
En attendant, il allait falloir la convaincre par la manière douce qu'elle le laisse partir...


Mais lâchez moi ! Je ne suis plus esclave des bandits, ce n'est pas pour être le votre ! Allez donc leur courir après au lieu de le faire avec moi qui ne demande qu'à partir très loin de vous et d'eux. Vous pourriez même être ma mère, paix à son âme, ça ne changerait rien à moins que vous puissiez repousser le feu d'une explosion ? Briser les épées d'un claquement de doigt ? Soigner les blessés d'un geste ? Non ? Allez essayer quand même mais fichez moi la paix ! Je ne demande rien à personne, juste partir.

Le blondinet jouait très bien la victime. On aurait pu croire qu'il l'avait fait toute sa vie. C'était presque le cas. C'était lui le lochois que tout le monde croyait repentie jusqu'au jour où il partit.


Oxar

oxar a écrit:
Vous n'êtes pas mon esclave, je n'ai guère besoin d'ésclave. Vous êtes la personne que je dois conduire à la bibliothèque. Les ordres de mon supérieur ont été clairs, tous là bas, et moi voyez vous j'obéis aux ordres. Si vous êtes pas content c'est pareil. Il ya déjà beaucoup de monde à poursuivre les brigands, je le ferai après vous avoir accompagné si besoin.
Et pour votre information, je ne suis certes pas magicienne et ne peux briser les épées d'un claquement de doigt, mais je suis entraînée et armée. Ne sous estimez pas les soldats de Dieu messire dont j'ignore le nom. Allez, en route!


Elle lui maintenait le bras fermement, et ne s'en laisserait pas compter. Elle avait dit qu'elle l'escorterait à la bibliothèque, qu'il soit de bonne foi ou non elle le ferait. Elle posa son autre main sur le pommeau de son épée, prête à en découdre s'il le fallait, sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 09:06

[Le long couloir]

Makcimus. a écrit:
Il était resté discret, ne sachant que penser de l'homme. Mais les ordres étaient limpides et c'était en la bibliothèque que le blondinet devait aller.

La grande carcasse se rapprocha et saisit fermement le bras gauche du blondinet, la voix rocailleuse se fit forte .... Laisser les tonnelets sur place ici même immédiatement !!! Ensuite mon frère vous aller accompagner le Reiter Oxar et moi-même en la bibliothèque !!

Le géant Lorrain plongea son regard azur en celui de l'homme, nulle discussion n’était possible et il voulait le faire savoir.
Le regard était déterminé, les brigands étaient des fourbes et lui ne se laisserait pas abuser. La chaîne du fléau d'armes se détendit la boule lardée de pointes pendant le long de la jambe senestre de makcimus. Lui aussi était maintenant sur ses gardes et les deux teutoniques ne laissaient pas le choix. Prestement il indiqua à l'homme ou deposer les tonnelets.



Auguste a écrit:
Le blondinet n'était pas du tout patient et tout ce temps à parler était du temps perdu. La teutonique était aussi têtu que la grande sœur du brigand, ça ne servait donc à rien d'essayer de la résonner. La manière forte était donc la seule solution...

Je m'en fiche de votre supérieur ! Je veux m'en aller d'ici, moi. Entrainée ou pas, j'ai pas confiance alors lâchez moi !


Tout en parlant, Auguste réfléchissait à où il avait rangé sa dague. Dans sa poche ! Mais Auguste tenait des tonnelets, ce qui rendrait son coup de plus lent et inutile si Oxar n'était pas surprise par le fracas du bois.

Puis un autre homme arriva. Ça c'était du gaillard... Arme destructrice et regard menaçant.

Il lui ordonna de poser ses tonnelets après lui avoir saisit brutalement le bras. Le brigand était en mauvaise posture...


Je les garde ! Se sont mes objets de survie au cas où je me refais capturer. Je proposais aux brigands de me laisser en vie en échange de les aider à les charger... Et vous ne me ferez pas changer d'avis !

Voilà que le teutonique essayait de l'intimider. C'était raté pour lui. Son fils, qui arrivera peut être plus tard, est très pratiquant de ce genre de regard qui vont font comprendre qu'il vaut mieux se faire tout petit devant eux.

Allons y... Dit il à contre cœur pendant qu'il emmenait ses geôliers vers la bibliothèque. Avec beaucoup de chance, ils le relâcheront une fois qu'ils sauront comment il s'appelle...


Dernière édition par Enosch le Mer 15 Oct 2008, 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 10:31

[Cellule de Bushiro]

Dame Eloin a écrit:
[Après l'épisode du réfectoire...]

Malicia était en sécurité, aidée par ses amies, et des membres de l'ordre des Dames Blanches, si bien qu'elle avait fini par se sentir inutile dans le réfectoire. Des hospitaliers, des Dames Blanches et des guerriers sans attache maintenaient l'endroit en paix.
Elle avait donc décidé d'aller voir si sa cellule n'avait pas été investi par un quelconque brigand. Son livre des cultures de Noirlac et son recueil de prières aristotéliciennes étaient ses seules richesse, ici. Et elle y tenait plus qu'à tout au monde.
Mais soudain, alors qu'elle avait la main sur le locquet de la porte donnant sur sa cellule, une voix luy glaca le sang.


Donner message pour Bushiro, de Kallias Alciato !

Kallias... Le mari de sa cousine était donc allié à ces brigands sans foy ni loy qui ravagaient les Eglises et autres lieux de cultes ? Et luy donc, ce cousin qui l'avait tutoyée si facilement lors de leur première rencontre, était-il luy aussi adepte de pratiques aussi barbares ?
Tournant les talons, elle courut presque jusqu'à la cellule d'ou avait rugit la voix. Mais lorsqu'elle fut arrivée dans la pièce occupée par frère Bushiro, elle ne vit personne d'autre que le pauvre moine allongé à terre, et visiblement un peu amoché par le tsigane. Eloin se pencha à la fenestre, mais tout ce qu'elle vit ce fut la lune ronde et pleine, pas assez cependant pour éclairer le jardin qui s'étendait derrière les cellules. Rageuse, elle ferma la fenestre et revint au chevet du frère allongé au sol. Elle s'agenouilla après avoir rallumé la bougie qui s'était éteinte au contact du vent froid de cette nuit maudite. Elle posa une main sur son épaule, essayant de le faire revenir à luy.


Mon frère ? Mon frère, c'est moi, Eloin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 13:22

[La grotte bien cachée derrière un buisson]

Kama faisait le compte, de tous les collègues croisés dans l'abbaye, seul Auguste et l'Gros bob manquaient à l'appel. En plus ô joie, du renfort étaient arrivé et Tik avait son arsenal méridional à portée de main.

Pour finir; y'avait de quoi ripailler: sous l'effet d'elle ne savait quelle bondieusere, Cicatrice était partie guilleret cueillir du raisin avec Tik. Qu'importe, elle avait à manger et du sucré ...le monde était parfait.


Terminant sa préparation de décoctionà potentiel fortement puant, elle vit à nouveau Cicatrice débouler avec un cadeau pour elle


* décidemment...la bure l'inspire lui - il devrait faire gaffe le farfadet de pas se faire sauter dessus dans les bois!*


Et quel cadeau: le moinillon qui lui avait si gentiment ouvert les portes de l'abbaye. Qu'il était triste de le voir dans cet état ! Gnark enfin oui et non, sa donzelle fortement inassouvie avait tapé sur kama tantôt, alors qu'elle était juste à poil avec un fouet dans la cellule du cureton en formation. Pff pas de quoi fouetter une chatte un chat.

- merci Cicatrice ! lui dit elle, souriante

Pas vraiment adepte des combats sanguinolants, sa force était ailleurs, elle dit aux présents:

- je reste ici faire le planton et assurer le passage d'infos. SI vous avez des besoins en poison ou tortures, dites le moi. Je m'en charge.

Puis regardant Enosh au sol, elle se demanda si elle ne pourrait pas tester quelques perversités sur lui, histoire d'acquérir un peu d'expérience complémentaire pour ses futurs détroussages en bordure de chemin. Bouarfff elle aurait quand même préféré un Osteux, ça l'aurait plus inspiré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takab the psycogoth
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 107
Localisation : Perdu....
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 14:00

[A Ceuillir Des Baies Dans Les Bois avec un cinglé au ch'veux verts.]

L'Joker est apparement trop occupé a m'empecher de m'écrouler par terre pour répondre Non.

Commence a réfléchir a comment pourrait bien transporter touça jusqu'a la Grotte, quand, ô chance !, J'entend un bruit d'galop...


-Muahahahahaha... Aide moi a choper cuila...
Au s'cour !! L'Abbaye a été attaquée par des brigands !! chui bléssé !! Au s'cour !!


Il me semble que le bruit se rapproche, et s'accèlére... Un jeune homme légérement armée débarque sur... Une mule ! Erf... Je remet le bache sur la charrette et prend une mine douloureuse...

-Vous inquietez pas mon frère, vous serez en sécuritée avec moi... Je suis un messager de l'OST.. Vous semblez en mauvaise état... Et... Euh... Lui aussi c'est un moine l'messire avec des ch'veux verts ?
-Bah ouais tssssssss !!! L'en a pas l'air ? Et pis... Un messager d'l'armée sur un mulet ?!
-Hum... Je préfère ne pas entrer dans les détails...
-Dommage, c'm'a l'air d'une histoire marrante. Allez, zouuuuuuu...


Je suis assez proche désormais pour l'agripper par la chemise et le précipiter a terre. L'ane, mulet ou truc du genre en profite pour aller brouter un peu et j'marmone au Joker d's'occuper du messager qui n'comprend pas ce qui lui arrive.

Tout compte faim, 'reus'ment qu'c'est pas un ch'val... J'les aiment pas trop, et c'est réciproque...
J'arrive sans trop de peine a monter l'ane et a le diriger vers la charrete...


-Hep l'Joker, t'l'attache a la carriolle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 19:41

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]

L'Tranchant a écrit:
L'tranchant récoltait sur les chemins depuis quelques temps, il avait vaguement entendu parler d'une attaque vers une abbaye qui contenait du liquide et du solide. Il avait interrogé ses contacts mais seuls peu de gens étaient au courant de ce qui allait se passer, il avait donc erré un peu, d'abbaye en abbaye essayant de voir les volutes de fumées ou tout du moins des bruits de ripailles car il ne doutait pas que les méchants l'emporteraient sur les gentils.

Il errait mais ne trouvait pas ce ne fut qu'à sa cinquième abbaye, son deucentième verre de vin payé et de belles ampoules à ses pieds qu'il trouva ce qu'il cherchait. Il était passé chez l'armurier du coin pour s'équiper de nouvlles lames plus tranchantes que jamais, il avait chopé un nouvel uniforme pour se fondre dans la masse et s'était élancé sur la route...

En vue de l'abbaye, il voyait des groteux qui s'en allaient en courant vers les bosquets, quelle ne fut pas sa surprise de voir que Kamazone était avec eux. Il ne laissait pas une donzelle fuir comme ça... Il se lanç à leur poursuite d'une distance respectable quand soudain, plus rien...

Il chercha un peu partout, mais ils avaient bel et bien disparus. Soudain un éclat de voix retentit.


Il est à Kama celui-la personne d'autre y touche! COMPRIS ?
Le premier qui s'en approche il s'prend ma massue à clou dans le bide!



Derrière un buisson, il découvrir une grotte, qui semblait être le repaire des autres. il dégaina ses dagues, on ne savait jamais...

Tranquillement, il rentra dans la grotte, il sourait et lança négligemment...

-"Oui, je sais que vous m'attendiez, elle est où la vinasse? Bien le bonjorn Kamazone"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 19:48

[Conciergerie du Frère Portier]



crazypunk65 a écrit:
Crazy pour qui la nuit avait ete longue et calme entendit frapper a la porte et reconnu la voix de son ami et collegue Clelala !

Cle,mon ami ! Je suis content de te voir ici ! Enfin du renfort de Chateauroux !

Crazy l'accueillit par une accollade amicale et lui fit un resumé de la situation .

Cle,je te presente Messire Kronembourg,mon compagnon de garde et soldat de l'OST de Guyenne. L'abbaye lui doit une fiere chandelle !

Crazy les presenta et reprit son poste de surveillance.




clelala a écrit:
Bonjour Crazy, Bonjour Messire, que puis-je faire pour me rendre utile? Crazy as-tu besoin d'une aide? Puis-je me joindre à toi pour la surveillance??


crazypunk65 a écrit:
clelala a écrit:
Bonjour Crazy, Bonjour Messire, que puis-je faire pour me rendre utile? Crazy as-tu besoin d'une aide? Puis-je me joindre à toi pour la surveillance??



Tu est le bienvenu car les brigands qui ont pu fuir se sont retranchés quelque part en foret et vont certainement contre attaquer ! Ton aide est tres utile mon ami !
J'ai oui-dire par les freres qu'il y avait pas mal de passages secrets entre ici et l'exterieur et si les brigands en connaissent l'existence,on va etre au coeur de l'action mon ami ! Il va falloir ouvrir l'oeil et le bon !


Crazy alla verifier les liens du prisonnier sous sa garde et attendit la suite des evenements.



cantarella a écrit:
Cantarella qui ESSAYAIT de sauver quelques morts déjà morts, ne réussissait pas :no
C'est alors qu'elle y apprena qu'un moine serait peut être bléssé, aussitôt qu'elle est entendit ça, qu'elle fonça à la porte pour se présenter!

Elle frappa doucement à la porte puis un peu plus fort après. Une personne lui ouvrit la porte et elle se mit au garde à vous :salut: et bien sûre la poitrine bomber bien vers l'avant!:


Bonjour bonjour, je suis Cantarella de Chateauroux et je suis infirmière, on m'apprend qu'il y aurait peut être un bléssé, si vous me le permettez j'aimerais l'osculpter de plus près .

Elle sourit à la personne de la porte puis s'imagina des choses :DD



crazypunk65 a écrit:
Crazy qui se tenait pas tres loin de la porte entendit frapper et reconnu la voix de l'infirmiere de Chateauroux.

Son coeur se mit a cogner tres fort en la voyant entrer dans sa tenue ! On aurait dit un ange egaré dans un enfer !
Il se dirigea vers elle avec un grand sourire et une agreable sensation dans le bas ventre ! (Elle lui faisait cet effet a chaque fois ! )

Canta,toi ici ! Merci pour ton aide car il y a un frere blessé pres de l'entrée. Soit la bienvenue. Clelala est ici aussi .Nous sommes maintenant trois de Chato !

Crazy la regarda se diriger vers le frere blessé et se dit qu'il lui deplairais pas de se faire soigner par une infirmiere aussi............(censuré) !!!!


cantarella a écrit:
Cantarella entra dans la batisse et vit de suite Crazy qui se dirigeait vers elle, ce qui l'a rendit heureuse de voir au moins une personne qu'elle connaît.

Bonjour Crazy, oui moi ici toujours en aide aux plus démunis, je vais voir le frère bléssée et contente qu'il y est des castelroussiens avec nous! :mrgreen:

Elle partie de suite voir le bléssé, baignant dans son sang, elle l'osculpta de plus prêt comme elle le fesait si bien Laughing, prit son poul.
Déchire la chemise pour inspecter la plaie de plus prêt, et arrêtta l'hémoragie


Une plaie aussi profonde, ça ne peut être qu'une lame, mais heureux encore, monsieur peut s'en sortir si il se repose bien, la plaie est refermer c'est bon.


Melian a écrit:
Melian arriva au galop sur Amaïa. Une missive l'avait informée qu'un Franc avait été touché, aussi la médicastre avait-elle prit son matériel et s'en était-elle partie pour l'Abbaye de Noirlac.

Elle descendit de cheval et héla le portier, s'il en était encore un.


Olà est-il quelqu'un pour me guider jusqu'au campement des forces venues vous libérer ? Je suis Melian de Ventoux, médicastre de l'Ordre des Chevaliers Francs.



acar a écrit:
Un soldatesque estait venu le mander, car son espousée arrivaist, ainsi que son materiel pour examiner et approfondir si besoin, pour le frère Decnop, mal en point.

Il se pressa et arrisva, enfin
: Mon aismée, je suis ravi de vous voir icelieu, je vais vous conduire prestement à nostre frère, mais restez bien devers moi et portez l'espée, en asvant, main sur la garde...

nainainus a écrit:
Et Nainainus les laissa entrer dans l'abbaye



Chaos a écrit:
Une bourrasque de vent faisait claqué les volets mal fermés de l'abbaye berrichonne. Ce même vent guidait les pas d'une silhouette qui apparaissait au loin, entre les arbres, suivant un petit sentier de terre battu entouré d'herbe encore indompté par l'Homme.

Plus le vent soufflait, plus le bruit des volets qui claquent résonnaient, plus les pas de l'ombre approchaient de la bâtisse, plus on pouvait voir avec précision qui faisait une telle entrée sur ces terres.

L'homme, car s'en était un, était vêtu d'un haillon. On aurait pu croire que c'était tout simplement un infortuné vagabond qui venait d'un pays lointain et inconnu de tous, comme on en trouve souvent... Mais pas cette fois là. Celui ci avait un carré de terre dans un autre pays. Son allure n'était pas celle d'un faible personnage fatigué par sa longue route, près à s'écrouler et à se faire secourir. Sa démarche était celle d'un humain parfaitement sobre et en bonne santé, les jambes gênaient par un arc qu'il tenait dans sa main gauche. Le bâton en chêne qui était accroché dans son dos, lui, ne le gênait pas, ni le carquois content des flèches... Sauf peut être le poids de tout cet attirail.

Son visage était méconnaissable sous le masque de fer qu'il portait. Le Rideau de fer était néanmoins recouvert, à la zone du front, par des mèches châtains.

Mais ce que les gens ne pouvaient pas voir, c'était son regard déterminé à en découdre avec le premier qu'il verrait : brigand, Teutonique ou moine.

L'adolescent arriva finalement à l'entrée de l'abbaye Noirlac. Personne ne gardait la porte, tout le monde était parti dans le réfectoire pendant que les brigands se cachaient comme des rats dans les moindres recoins du jardin, sauf un brigand, qui jouait une comédie pitoyable que si il ne mourrait pas de la main d'un des soldats qui le regardait, il mourait de honte.

Le vent se calma quand un premier pas dépassa le seuil de la lourde porte. L'étranger était silencieux car ses pieds étaient nus, aucune semelle de chausse ne claquait sur le carrelage glacé qui faisait frissonné les jambes du très jeune homme à chaque fois qu'il faisait un pas en avant. La seule chose qui aurait pu permettre de le repérer était peut être les marques de pas au sol. Ces marques de poussière et de transpiration.

Chaos fixait de derrière son masque le long couloir qui ne semblait pas en finir. Des portes longeait tout ce dédale d'où on entendait des voix. Une qui était d'ailleurs familière. Il dit à basse voix pour lui même comme pour le croire et que ce ne soit pas un rêve :


Il est donc là...

[i]Un instant de silence s'installa dans la pièce avant que les pas légers du genèvois reprenne leur rythme en direction de l'obscurité du long couloir...


Dernière édition par Enosch le Mer 15 Oct 2008, 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 19:55

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]


1sasuke1 a écrit:
1sasuke1 voit le groupe rentrer avec une nouvelle recrue

Soldats, vous allez partir en mission.Vous devez localiser avec précision les brigands et les amocher le plus possible.Faites bien attention à vous, je vais rester au campement au cas ou ils auraient la prétention de se présenter.




acar a écrit:
Acar remercia ses frères d'arrisver ou campement se faisait, dans un bon ordre, enfin presque... Vu la presse, environnante.

Néanmoins, d'autres, surement dispersés, devaient estre attendus pour former bataillon...


Dernière édition par Enosch le Mer 15 Oct 2008, 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 22:06

[Le long couloir]


Chaos a écrit:
Chaos continuait à avancer dans l'ombre de ce labyrinthe religieux. Ses pas étaient discrets, de telle façon à ce que se soit lui qui surprenne l'ennemi et non l'inverse.

Les portes ouvrant sur les cellules où étudiaient normalement les moines se succédaient. Des portes, encore des portes. Le carrelage était toujours aussi froid, l'adolescent se retenait de claquer des dents. Les voix continuaient à se rapprocher, à se répercuter contre les murs.

Les mèches châtains se balançaient pendant que le reste du corps marchait d'un pas lent. Le sergent essaya d'évaluer combien il y avait de personne plus loin. Il y avait une voix féminine qui parlait de "soldats de Dieu" et une autre, plus rauque, masculine, qui semblait donner des ordres.
Et puis, cette troisième voix qui n'arrêtait pas de se plaindre. Cette voix qui avait l'air de crier au scandale. C'était celle du blondinet.

Chaos plaqua doucement son dos contre un des murs et avança tout en le longeant. Heureusement pour lui, il y avait des meubles et des bustes qui décoraient ce long couloir : cachettes parfaites pour sa taille mince.

Une fois que le Rebelle, comme on le surnommait à l'armée, réussit à enfin voir, non pas précisément, les acteurs de cette prise de mauvais comédien, il s'agenouilla derrière un meuble volumineux en hêtre. Sa main gauche alla chercher une flèche qu'il sortit doucement, sans bruit, avant de bander son arc.

Une fois l'arme chargée du projectile à pointe perçante, Chaos se redressa et approcha sans se cacher des croix noirs sur fond blanc, les ayant en joue.

Ils avaient le dos tourné car le brigand commençait à les pousser pour qu'ils l'amènent plus vite dans la bibliothèque. L'avait il fait exprès pour offrir un effet de surprise à son fils ou était ce un hasard ?

Quoi qu'il en soit, la flèche était pointé en leur direction. Il aurait été facile de leur envoyé une flèche dans un endroit stratégique mais le temps de rechercher, le deuxième serait déjà en train de courir sur l'archer ou pour fuir. Il allait donc falloir les garder en vie en les menaçant.
Chaos arrêta d'avancer et dit d'une voix froide, à travers une fente rectangulaire de son masque au niveau de la bouche :


Halte là. Plus un geste, plus un mot ou vous êtes planté au mur.

Une chance pour lui, il y avait tellement d'agitation dans le réfectoire que personne ne les entendrait. Chaos fixait les deux soldats teutoniques, près à leur décocher une flèche dans le visage si il le fallait.

Cet homme avec son fléau d'arme et cette femme avec son épée croyaient surement que Dieu était avec eux. C'était le moment de leur prouver que Dieu ne peut rien faire quand un fou tient la ie de quelqu'un entre ses doigts.



oxar a écrit:
"Halte là. Plus un geste, plus un mot ou vous êtes planté au mur."

Surprise, OXar regarda l'homme qui venait d'arriver sur la pointe des pieds. Il avait une allure de soldat, tiens donc. Et pourtant, c'est eux qu'ils menaçaient. Il avait dû voir leurs tuniques blanches frappées la croix noire teutone. Etait ce un traitre? Ou était il juste perdu? Les questions criblèrent son crâne. Elle se tourna doucement vers Makcimus, un peu hésitante. Tant pis, elle ne craignait plus rien maintenant.

Holà. Je ne sais pas qui vous êtes. Nous sommes Reiters de l'Ordre Teutonique et escortons ce jeune. Je vous conseille de décliner cet arc si vous n'avez rien à vous reprocher.



Elle plongea ses yeux bleu un peu gris dans ceux de Chaos. Elle avait récemment perdu l'homme qu'elle aimait, elle n'avait plus rien à perdre et pas peur de mourir. On pouvait lire une détermination sans faille dans ses yeux, un défi à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 22:16

[Dans le Bois]

Tik a écrit:
Bon, le Joker semble manquer cruel'ment d'réaction, alors j'attache du mieux qu'je peut l'ane a la carriolle et je le fait avancer a l'aide d'une carrotte provenant du réféctoire des moinillons, qui était restée dans mes bottes... (m'demandez pas comment l'a fait...!!)

Il fait nuit et j'ai la chance de ne tomber sur aucune patrouille.. Pffff.. Quels inconscients ces Soldats... Y nous croient barrés... Muahahaha...
Le chargement arrive donc complet et a bon port...

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]



Farfadet a écrit:
L'Farfa revient... seul. L'Gros Bob doit être mort, y voit qu'ça.
Bon les 2 autres que j'avais envoyé ici sont pas là nan plus. Mais c'est pas potib' d'être entouré d'boulets pareils ! La prochaine abbaye j'l'attaque tout seul ça s'ra plus simple ! L'est ben colère, tout s'qui faut pour bouffer du chwalier au p'tit dèj. Faut dire que l'jour va pas tarder à s'lever.

Farfa r'garde ceux présents. Sont pas très nombreux, pour sûr. Mais s'sont eux les plus méchants, les plus teigneux, les rageux d'l'histoire ! Pas question qu'y s'sauvent la queue entre les jambes, sans combattre. Sont pas des puceaux d'l'Ost, eux.. Même à un contre 10 vont s'battre.. Surtout qu'y espèrent attaquer là où l'ennemi les attendra l'moins, au sein même d'leur camp'ment. A tous les coups sont d'jà souls ou endormis et croient qu'y sont tous partis.


Bon les gueux ! J'sais pas pour vous mais CA VA CHIER ! Dès qu'le Tik ramène les douceurs j'propose une bonne vieille charge des familles. Les attaquer par surprise. Niark niark. On en tue l'plus potib' et après on s'évapore comme Bière dans choppe ! On s'retrouve dans not'grotte au pire, là on pourra les acceuillir comme y s'doit..

L'Farfa l'est tout excité, l'a soif de sang. Y n'attend qu'une chose, c'est que s'te faignasse d'Tik s'pointe que les choses sérieuses puissent enfin commencer.

Tik a écrit:
L'chargement arrive sans probleme a bon port...

[hrp]Pouvez laisser libre cours a vot' imagination concerant les armes qu'on trouve chez les Languedociens... è_é [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Gros Bob
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Six pieds sous terre ... Enfin, même pas ...
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 01:04

L’Gros Bob se talocha lui-même le front …

*Nan mais quel con !*

Une pensée certes un peu grossière mais assez censée et compréhensible quand on vient de se rendre compte qu’on tourne en rond depuis des lustres et qu’on se retrouve exactement à l’endroit qu’on voulait fuir …

Bah, au moins, l’était pas tout seul. Toute la joyeuse bande d’ivrognes qui avait mené l’attaque avec lui était présente, sagement regroupée comme un troupeau de choristes …

Il approcha l’air de rien en lançant d’un air innocent.

- Salut les gueux ! Ca va bien ?

C’est en avançant d’un pas nonchalant qu’il aperçu l’Tik et sa charrette de jouets. Il en extirpa aussitôt une énorme hache à double tranchants.

- Ca, ce s'ra nickel pour quand j'retrouverais l'nabot !

Dit-il d’une voix pleine d’assurance sans se rendre compte que l’Farfa était à moins de deux mètres, vêtu de sa jolie robe de bure …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 01:23

[Conciergerie du Frère Portier]


Melian a écrit:
Merci messire Nainainus.

Melian s'en fut donc pour la campement à la suite de son époux, la main à la garde de son épée au cas où.


Garde de l'OCF a écrit:
La Garde avait suivi le Chancelier.

Les hommes saluèrent brièvement la médicastre, puis se placèrent de façon à assurer la protection du couple Franc.

Direction le campement.



acar a écrit:
Acar salua l'ami qui avaist ouvert la porte à son espousée, puis ensemble, disparurent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 01:25

[Cellule de Enosch]


bridgess1961 a écrit:
Bridgess cherchait son ami Enosch.
Elle regarde partout mais ne le voit nulle part.


*je vais aller voir dans sa cellule.*

Bridg ouvre doucement la porte, il n'y a personne Eno n'est pas la.. le coeur gros d'inquiètude, elle entre puis...elle voit des fringues de femme et… une besace ! Elle ouvre et y trouve un parchemin. Elle le deroule ; il s'agit d'une carte ! Derriere le parchemin est ecrit :

« V’la la route pour nous r’joindre dans notre taupinière. Farfadet »

Dans la besace, hmmm, il y a aussi du nougat.

Bridgess se parle tout bas.

- tout ca doit être à la femme brigand que j’ai surprise.
-merci à toi, j’aime assez le nougat ça me donnera de l'énergie.


*Allez vite je dois retourner au campement montrer cette carte aux soldats ils sauront la lire là-bas et la comprendre mieux que moi je présume, de toute façon pas question de m'y rendre toute seule, quand même, je dis pas suicidaire la fille. Mais où peut donc bien être Enosch ?*

Bridge remarque qu’il y a d’autres objets dans la besace, dont un mystérieux objet oblong en fer. Prenant la besace du bout des doigts.

*pouuuahhhggg je vais aller donner ça aux soldats*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 01:29

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]



Melian a écrit:
Melian arriva et fut conduite auprès du Frère Decnop.

Eh bien mon Frère que vous arrive-t-il donc ? Quel arme vous a-t-on envoyé par le travers ?



Garde de l'OCF a écrit:
Arrivés au campement, les hommes se répartirent et prirent position aux points stratégiques.

Veilleurs attentifs et expérimentés.

Sécurité maximale.

Les autres combattants pouvaient dormir tranquilles.



bridgess1961 a écrit:
Bridg se rendit en courant au campement pour donner aux soldats sa trouvaille.

-Bonsoir puis je rencontrer votre supérieur ? j’ai une information de première priorité a lui remettre ;
un parchemin indiquant certainement le repaire des Brigands dans le royaume qui se trouvait dans la besace que l’une des leurs a laissé derrière elle.



Elle avait glissé le nougat pour elle dans sa poche discretement.

*rien à faire de la carte mais le nougat je l’ai gagné au combat*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 02:06

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Enosch a écrit:
Enosch se reveilla un peu groggy. Un sacré mal de crane derriere la tete surtout. Il regarda autour de lui et s'aperçut qu'il avait été enlevé par les Brigands. Ceux la meme etaient en grande activitée. L'un d'entre eux avait ramené des armes et les brigands surexcités autour de la charette se poussaient, se bousculaient afin d'avoir la meilleure arme possible.

*Ainsi donc ils veulent en découdre une bonne fois pour toutes*

Puis on l'installa sur un petit pupitre, on lui remit des parchemins, de l'encre, avec pour consigne de retranscrire l'histoire des brigands.

*PFFF a quoi bon ? une bonne partie d'entre eux ne savent certainement pas lire*


Cicatrice a écrit:
Cicatrice qui etait en train de mater les grosses fesses de la kama depuis un moment sortit de sa torpeur lorsqu'il reconnut la voix du Gros Bob. Il se releva et lui dit en s'approchant.
-Sacré nom d'un p'tite pucelle ecartelé, je croyais ne jamais te revoir !

Puis il se rappella qu'il avait laissé l'gros bob dans sa fuite.
-RHHA j'suis desolé je me suis battu comme un lion quand t'es tombé dans les vap' mon grrrrand mais ils etaient au moins dix quand j'ai du fuir.
Et lui murmure : tout ça c'est à cause du nabot qui a mal organisé l'attaque...
-Enfin tu es la , on va se les defonçer à la moyennageuse maintenand les neuneukonnik !

Puis il partit en direction de la charette pour voir s'il pouvait degotter un truc sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farfadet
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 03:33

[La Grotte, celle ben cachée derrière un buisson]


Farfa l'est au première loge quand la sacro-sainte charette l'arrive. Y l'essaye d'sauter d'dans mais peine perdue. D'une les trop p'tit d'deux sa robe l'entrave dans ses mouv'ments. Heureus'ment l'Nain Tolérant, solidaire comme pas deux lui fait la courte échelle. Bah oué quoi faut s'entraider ent' gens de p'tite taille. Une fois à l'intérieur c'est un Farfadet tout baveux qui en découvre l'contenu. Des boucliers flambants neufs, des épées aiguisées à souhait, des arcs d'toutes tailles, des flèches aux fers moults et variés, des haches, des fléaux, des batardes... De tout qu'y a ! Manque qu'l'espringale s'te sorte d'grosse arbalète sur roue et on est au top de l'armement moderne. Farfa à l'air ben interessé par une énorme hache mais s'rends vite compte en essayant d'la soul'ver qu'il a eu les yeux ben plus gros qu'le ventre.

Sous un bouclier trouve une arme qu'à l'air vraiment pas mal : un goupillon, manche relié par des chaînes à 3 boules cloutées. Dommage qu'il ait jamais appris à s'servir d'un truc du genre. Y prends un Braqu'mart, épée ptiote et large ainsi qu'un bouclier et les jette au Tolérant qui fait pitié avec son manche. Quitte à attaquer quelqu'un autant lui laisser d'belles entailles. Y trouve enfin s'qui cherchait dans l'effervescence d'la charette où tout l'monde fait son p'tit marché... Une hache r'ssemblant trait pour trait à la sienne, une francisque d'fort belle facture. Y s'la cale dans la ceinture d'son accoutrement. Quand soudain... Mais comment qu'il a fait pour pas l'voir plus tôt ?! Un ENOOOORME tonneau. Serait-ce possible ? Y l'ouvre, l'en reste bouche bée. De l'huile... HAHAHAHA ! Son instinct pyromane r'fait surface en une seconde. Y s'arme aussitôt d'un arc court pour les gens "normaux" et attrape un carquois blindés de flèches aux embouts inflammables.


-Ca, ce s'ra nickel pour quand j'retrouverais l'nabot !

L'Farfa s'retourne, furibond, à deux doigts d'tester l'tranchant d'sa nouvelle arme entre les yeux du Gros Bob.

NONDIDIOU ! ET MOI QUI M'FAISAIT UN SANG D'ENCRE POUR TOI !
AIDE MOI A PORTER S'TONNEAU AU LIEU D'DIRE D'LA CONNERIE !


L'Farfa saute de s't'endroit où il aurait pu passer des heures et commence à s'diriger sans bruit vers l'camp'ment d'l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 08:13

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Nain tolérant a écrit:
Le nain tolérant recu d'abord l'equipement lancé par son compagnon sur la tete Heuresement pour lui le bouclier le protégeait de l'épée...

" C'est comme ca que tu me remercie ??!!!"

mais le Farfa trouvant son bonheur comme jamais dans ce magnifique stock d'armes étant plus concentré encore qu'un constipé n'a meme pas entendu ses paroles. Il avait décidé de faire un massacre non pas pour etre glorieux mais pour montrer a Farfa qu'un grand nain pouvait faire de grande chose... il était tellement pressé qu"il sautait partout dans la grotte. Et il alla s'entrainer a manier l"epee et utiliser l'epee dans une piece vide pour ne pas éborgner ses compagnons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 08:20

[Conciergerie du Frère Portier]

crazypunk65 a écrit:
Crazy marchait dans la cour tout en reflechissant a son avenir proche,a sa cherie qui l'attendait a Chato et ne savait pas de quoi il en retournerai avec elle.
Il avait tant de fois ete "amoureux" qu'il ne croyait plus vraiment a l'amour avec un grand A.
Il leva les yeux au ciel,la nuit etait calme et noire.On voyait tres bien les etoiles si proches et si loin a la fois.
Il repensa a sa mere morte alors qu'il etait tres jeune, a sa vie de militaire chez les Anglois et comment il etait arrivé a Chateauroux.
Il etait fatigué mais content d'etre la a faire ce qu'il faisait.
Il se sentait plus utile ici que parfois au poste de police a traiter des cas d'esclavagismes et d'achats illegaux mais ca fait partie de son boulot et il adorait ca dans le fond !
Crazy reprit sa ronde et se sentit ne faire qu'un avec tous ses soldats et chevaliers present pour defendre l'abbaye.


[Cellule de Bushiro]


Bushiro a écrit:
Le moine était encore en état de choque

ça va ma sœur, ça va....

Où en est on dans l'abbaye ? Les rang fort sont arrivés ?

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]



lervia a écrit:
Lervia arriva enfin au campement, trainant toujours un peu en route, la tête a rêvasser de choses et d'autres.

Il se présenta à toutes les personnes présente qu'il ne connaissait pas encore .

Bonjour a vous, je me présente, Lervia, je suis volontaire pour vous aider à envoyez ces vauriens la où il devrait être.

Il saluat et alla déposer ses affaires près d'un arbre


oz66 a écrit:
oz s ete assoupit au campement quand il se reveilla il trouva beaucoup d activitee dans le camp
flute j avais une mission et je me suis pas reveille heuresment brid ete la elle aie formidable
oz se leva et se mit a disposition
en se rapella sa devise
sauver ou perir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 13:11

kiwie09 a écrit:
kiwi laissa des affiches dans toute l'abbaye où était écrit

Citation :
Bonsoir à tous,

Comme vous l'avez pu remarqué nous avons été attaqués par des brigands.
L'armée de l'OST et l'ordre teutonique et quelque alliés les ont repoussés.
J'ai demandé du renfort auprès de l'Ost et d'une autre abbaye par l'archevèque Childebert en personne.
Si vous souhaitez vous mettre à l'abri le temps que tout revient comment avant, vers l'abbaye de Childebert message

Bien sur ce qu'ils veulent rester le peuvent.
Des soldat patrouillent dans les couloirs de l'abbaye, et vers le camp de l'OST

Soldat kiwi




**************
Commandant du camp de l'OST sergent-chef 1sasuke1
**************

puis elle retourna au camp de l'OST


[ Le long couloir]



Makcimus. a écrit:
Bon... Le jeune homme commençait à comprendre et il s'était enfin décidé à se diriger vers la bibliothèque. Il avait insisté pour garder avec lui les tonnelets... Il n'omettrait de vérifier le contenu plus tard. En attendant, le blondinet avait les deux mains occupées et après tout cela n'était plus mal.

Pourtant, Makcimus n'était pas à l'aise... Une sensation, un frison naissant à la base de sa nuque. De son énorme paluche dextre et dans un craquement sinistre, la hampe du fléau d'armes fut serrée avec force. Il inspira profondément, gonflant la poitrine, faudrait ptetre qu'il veille à changer sa cotte de mailles. Il avait encore grossi depuis qu'il avait repris l'entraînement en compagnie de ses frères en l'Ordre Teutonique.

Bon, faut dire qu'il avait bon appétit aussi. C'est que ça creuse les exercices et le maître d'armes ne leur laissait le temps de flâner. Bref, pour l'heure il avait chaud et le surcote épais que lui avait fourni son parrain n'arrangeait rien à l'affaire. En une grimace et d'un petit mouvement de tête, il cessa un instant de s'écouter se lamenter sur lui-même en évoquant ses petits problèmes matériels. Non cela n'avait rien à voir... Il y avait autre chose...

Halte là. Plus un geste, plus un mot ou vous êtes planté au mur.

Voilà, il avait réponse à ses questions et un bref instant fut rassuré, il assura sa prise sur le jeune homme. Déjà Oxar avait commencé les présentations et ils s'étaient arrêtés de marcher. Regard circulaire... un homme en haillon, pieds nus, masque de fer dissimulant son visage. Un arc, détail important bandé et dirigé contre eux. En son dos un carquois et visiblement un bâton. Que voulait-il ? Si c'était libérer le blondinet, c'est que celui-ci devait être important à ses yeux. cela confirmerait que c'était un brigand.

Une chose était certaine, c'est qu'il n'avait jamais eu à faire au soldat d'Aristote et encore moins aux soldats teutoniques, car seul avec un arc contre deux et a cette distance... Nul doute que s'il lui venait la mauvaise idée de lâcher le dard mortel, le deuxième Soldat de dieu ferait rouler sa tête à terre l'instant suivant. Aucun des teutonique ne reculerait devant l'ennemi, était-il un ennemi ? Encore quelques instants et il n'y aurait aucun doute... Les présentations étaient faites ! Le temps... Arc bandé, combien de temps tiendrait-il la position ?

Pour l'heure la grande carcasse, assura encore d'avantage sa prise sur l'homme et assura ses appuis, la boule lardée de pointe suspendu à la chaine semblait vouloir decrire de petit cercle. Mouvement infime du poignet, pret a bondir, chercher,trouver la cible et faire office. Le chant Teutonique, fredonnant en sa tête, une complainte fut adressé au Tres Haut pour qu'il accorde la vie a ceux qui se sont écarté du droit chemin. Repentir et demande de pardon permettraient d'épargner leurs vies, quant à leurs âmes... cela serait à Lui de juger.

La réalité était là devant lui... Des hommes, avaient envahi un lieu saint, envahit une communauté qui prêche l'amour, maltraité ses clercs enseignant aux enfants du Très-Haut le message divin. Le regard de Makcimus se fit déterminé, et rien ni personne ne pourrait le faire reculer. Omniscient et omniprésent, Il était tout, en toute chose, Il voyait tout... Ainsi, il en sera de Sa volonté.
Une lueur en ses yeux voyant le comportement de sa soeur Oxar. Si fier il était d'appartenir à cette fratrie, lui permettant de vivre en compagnie de personne aussi déterminée que lui a Le servir.



Naeven a écrit:
Naeven sortit du réfectoire quand elle aperçu quatre ombres dans le couloir, arme à la main. Trois hommes et une femme apparemment. Que faire ? Avec une rapidité qui la surprit elle-même, elle se cacha dans un recoin sombre et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 15:07

[dans la grotte, toujours cachée au même endroit, c'est à dire derrière le buisson]



TIK, Heureux propriétaires d'objets Languedociens

Tik a écrit:
Du haut d'ma Mûle, j'observe triomphal'ment les hordes (Mouais..) sanguinaires d'brigands se préparer avec enthousiasme au combat, en m'disant qu'c'est grace a moi touça... Hum... Mouais bon, faut pas qu'y prennent tout non plus, j'veut qua même pouvoir revendre les épées !

- Hé ho ! Faite 'ttention 'vec touça ! Et pis vous m'rendez l'tout en bonne état hein ! Sinon c'est 100 écus d'amende ! Namého !! Niark... Et pis l'Farfa, tu prend pas tout les trucs a faire BOOM !! BOOM !! BO... Argh...Hin hin...

J'me contrôle et r'prend mon souffle, pasqu' sinon, aucune chance d'revoir mon trésor un jour... Pis j'dirige mon baudet vers la charrette a mon tour, et prend ce qu'il reste comme flèches inflammables, en plus d'un arc -Beaucoup plus grand qu'cui du Farfa-, d'une treeees longue épée en fer -pour piquer l'ane-, et d'un baton -pour attacher les carrottes-.

Après qu'tout l'monde s'soit servit, j'rattache la charrette au mûlet et j'm'y installe -sur un gros bouclier d'teutoniques, pour pas risquer d'me faire piquer...


- Allez hueeeee.... On va s'les faires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 15:49

[dans la grotte, toujours là même]

Kamazone tout à sa joie d'imaginer les potions qu'elle allait faire ingérer à Enosh, sursauta lorsqu'elle entendit une voix très familière

Citation :
-"Oui, je sais que vous m'attendiez, elle est où la vinasse? Bien le bonjorn Kamazone"

L'Tranchant...elle ne pensait pas le revoir si vite, mais au fond n'était pas étonnée. A peine voulu t'elle lui parler, qu'elle manqua se faire tailler une mini-bure par le Nain tolérant en pleine séance d'échauffement. Elle ne put répondre à son salut que par un sourire, celui qu'il lui connaissait.

Tels des énormes mouches à reflets irisés sur des déjections d' Osteux Bourguignons abeilles sur un pot de miel, les sanguinaires et imposants brigands farfouillaient dans la charette.




* arfff y'en a un qui va finir par se couper.."


Le départ était donné

Citation :
- Allez hueeeee.... On va s'les faires

Un tel lyrisme ne pourrait que rester dans les annales et servir de référence avant toute attaque digne de ce nom..Elle se promit de contraindre le moinillon Enosh à écrire ces belles paroles à l'or fin.

- je ramène celui là à notre grotte, et en passant devant le campement des gentils gentils, je lache ma décotion à odeur infâme d'oeuf pourri, proche de celle un cadavre de saoulard en décomposition. La diversion vous laissera le bénéfice de la surprise.

puis

- Le moinillon est moi, on est en bure, on passera inapercu. Ils croiront à une histoire de non respect du serment de chasteté. Puis pour motiver le ti gars à la fermer, je vais lui promettre une gâterie pour quand on sera arrivé. L'tranchant, tu me prêtes une dague au cas où mes douceurs ne l'intéressent pas?


D'une main elle met Enosh debout, elle est quand même musclée Kama, de l'autre elle attrape la dague qui lui ait envoyé, elle est quand même agile Kama..

- Bonne boucherie à tous, on se retrouve chez nous lance t'elle gaiement à ses doux compagnons massacreurs de chevaliers.

Tout en marchant, elle se demandait ce qu'il était advenu du blondinet rebelle, l'Auguste

* et mes nougats....va falloir que je retourne à Montélimar..merdum*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farfadet
Collectionneur de bourses à plein temps
Collectionneur de bourses à plein temps
avatar

Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 18:28

[Même endroit]


Ok Tik. J'vois qu'toi aussi t'veux faire BOOOOM ! Restons à côté du tonneau dans s'cas, qu'y dit en s'accrochant d'toutes ses forces à une patte d'l'âne en marche. Après une ruade et un vol plané en bonne et due forme heureus'ment amorti par un buisson pas trop épineux y grimpe tant ben qu'mal dans l'cariole. Y s'met à injectiver l'Tik qu'à l'air d'l'écouter qu'd'une oreille.

Bougres d'chwaliers. Pour sûr qu'y vont ramasser ! Sont tous plus idiots les uns qu'les autres ! Pire qu'le Gros Bob, ça c'est sûr ! Sinon z'auraient arrêtés d'être les toutous des brigands les plus vicelards que les royaumes connaissent, ces ducaillons et autres cons... Nous on s'bat plus ou moins pour not' poire, certes. Ces nigauds croient qu'y s'battent pour la "bonne" cause. HAHAHA. S'rendent même pas compte qu'y sont manipulés comme une pucelle lors d'sa première fois. Nous au moins on est libres ! Pis on dira s'qu'on voudra mais not' parole donnée vaut bien plus qu'leurs sceaux à la mort moi l'noeud. L'Farfa à des dizaines d'exemples qui trottent dans sa p'tite tête. Allons tuer ces asservis, c'est leur rendre service !

Farfa l'aurait pu continuer son monologue pendant des heures telle'ment l'est r'monté. L'aura pas l'temps d'débattre avec ceux d'en face pour leur ouvrir les yeux, ça c'est sûr. Va plutôt leur arracher... Aveugles pour aveugles, qu'y s'dit. L'a l'coup d'main en plus, s'entrainait d'jà tout jeunôt sur les escargots.

Y r'garde les brigands et dit machinal'ment
On va là-bas. Y leur montre d'son doigt crasseux.
Séparons nous. Dès qu'tout brûle ce s'ra l'moment d'les tuer jusqu'à s'que mort s'en suive, leur prouver une bonne fois pour toutes qu'Dieu n'existe pas.. S'sont des brigands motivés et armés comme des catapultes qu'y s'rapprochent plus ou moins discrèt'ment du camp'ment en p'tits groupes éparses, histoire d'les encerclés plus ou moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Jeu 16 Oct 2008, 18:46

[même endroit..toujours]

Cicatrice

Cicatrice avait enfilé une belle cote de maille ainsi qu'un casque. Il trouva une fort belle ceinture avec deux épées:
l'une au reflets bleue, l'autre aux reflets rouges. Et en plus elle faisaient bzzzeu bzzeeuuu quand on s'en servait.

*whaou trop classe!*
Il ajusta le ceinture rangea les épées dans leur fourreau, une à droite, une à gauche et se degota un bouclier.
*Hmm parfait*
Il avait gardé sa masse a cloues aussi; son arme preféré!
-Si l'histoire doit retenir un'e de nos paroles alors que ce soit....
*PPPPpppprrrroooooouuuttt!!!*
Cicatrice venait de lacher un enorme pet qui commençait à embaumer la grotte !

-Ouais le farfa !!! ALLONS ZYYYYYYYY !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]Arrivée chez les curetons du Berry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP]Arrivée chez les curetons du Berry
» les 2 lizette sont arrivées chez Gigi
» une nouvelle arrivée chez reinnette
» ma nouvelle arrivée chez reinnette
» Nouvelles arrivées chez Bédébile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: