AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP]Arrivée chez les curetons du Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 19:20

[Conciergerie du Frere Portier]
acar a écrit:
Moult chemins, moult galops, moult insquietudes...

Ils arrisvèrent enfin et prestement, descendirent de leurs monstures, les laissant enfin souffler.

L'huis, massif, fust frappé et main en cornet, Acar appella personne qui visve, pour lui ouvrir le lieu, afin de faire penestrer la soldatesque portant ganfanon de l'Ordre des Chevaliers francs, pour donner bonne protection aux frères cisterciens.

Il asttendit alors response, deversant avec ses hommes...

Kronembourg a écrit:
Kro effectuait déjà un premier tour de garde, pret à veiller toute la nuit si besoin était.
Il espérait en son for intérieur qu'un maître des lieux vienne enfin fermer les portes de l'abbaye mais il fut soulagé de les trouver encore ouvertes lorsqu'il aperçut ce qu'il pensait être une cavalerie venue à la rescousse.


Bonsoir Messires ! Pardonnez mon langage mais c'est le foutoir ici. Des brigands sont partout et rodent dans des couloirs qui me sont inconnus, ils nous échappent et ils sont forts.
Merci d'être venu aussi vite. Les plus mesquins sont Cicatrice et L'gros Bob. Les autres sont plus ou moins maîtrisés mais certains se sont enfuis et donc, peuvent revenir tant que les portes ne seront pas fermées.


Garde de l'OCF a écrit:
Il suivait de prest son maistre sur sa propre monture, veillant à d'éventuelles menaces.

Ils chevauchèrent vite, les ordres lui avaient laissé entendre que la situation était grave.

Il avait cheminé le gonfanon au poing, l'épée à la ceinture, la hache au dos.

Il mit pied à terre, serrant de prest le Chancelier, surveillant alentour.

Le Garde Franc attendait les nouveaux ordres.


acar a écrit:
Ainsi, il dict : Parbleu, ami, allez me chercher un officiant, pour qu'il nous donne autorisation de nesttoyer les lieux ou les vils se trouvent, ainsi que de nous guider pour ne point perdre trop de temps et agir prestement.

Prevenez aussi frère Neocor de nostre arrivée, ainsi que frère Roger...

Puis se tournant, il donna directives aux hommes, lourdement armés et grandement enstrainés... D'ailleurs, il n'avaist point trop besoin de parler tant ceux-là connaissaient leur affaire.

decnop a écrit:
j'ai eu du mal a vous suivre, frere Acar. Je crois que je vais changer de cheval. Celui ci devient agé et trop lent?? bon ou sont les brigands????

Kronembourg a écrit:
Le dernier qui ne s'est pas enfui se trouve ici.

Le problème, c'est que les autres vont et viennent à leur guise à cause des portes ouvertes.

acar a écrit:
Bien... Bien, merci à vous de vos bonnes informatins, n'hesitez point à nous re-situer, si les vils allaient devers vous.

Ils suivirent alors celui qui guisdait...

[Cellule de Enosch]


Cicatrice a écrit:
Cicatrice trouva finalement une porte, une cellule. Il deposa l'gros bob salement amoché sur le plumard qui avait plutot l'air d'un instrument de torture.
Il se releva et coinça la porte avec une chaise et le bureau puis revint vers le l'Gros Bob en passant devant la fenetre.Il eut un petit sursaut en voyant les soldats massé devant l'abbaye. Une claque, puis deux et le gros sursauta!


-Mon gros ou qu'il est le farfadet et les autres bordel?
Regarde,par la fenetre nos copains sont la!
On est pas dans la mouise!



Hobb a écrit:
Hobb ouvrait les cellules une après l'autre. Quand tout à coup l'une résista.

-" Ouvrez, je suis Le Bruder Teutonique Hobb. Je vais faite défoncer la porte. Si vous êtes retraitants vous n'avez rien à craindre sur la Croix que je porte sur mon habit. Si vous êtes brigands et résistez vous serez rossé"


Makcimus. a écrit:
Reprenant son souffle... La grande carcasse Lorraine regardait le Warter avec insistance. Faut dire que rare les petites lourdes en bois meme vielli avait resistées a la charge du Reiter.

Un mot un geste du Warter et la porte volerait en éclat
.


Hobb a écrit:
-"Allons y Reiter. Il doit y avoir une table qui bloque derrière."


Cicatrice a écrit:
Cicatrice enfila vite fait une robe de moine et ecrivit sur un papier:


-J'ai fait voeu de silence merci de respecter..


Puis il ouvrit la porte et donna le papier aux deux pequenots

decnop a écrit:
decnop arriva en renfort...

-Ce voeu n'existe pas icelieu. Parle mecreant,dit il en attrapant l'homme par sa bure de moine


Hobb a écrit:
Hobb prit le papier, lut.

-"Bien mon frère je vais entrer"

Tout en disant cela il écarta le moine du bras qui portait son bouclier pour essayer d'entrer dans la cellule. En faisant ce geste il plaça le moine face à Makcimus. Et vue la corpulence du Lorrain il allait être à l'ombre.

A ce moment arriva un homme. Il attrapa le moine.


Mamylou a écrit:
Je crois que dans l'action personne ne s'était aperçut de ma présence icelieu. Je suivis mes deux frères Teutonique silencieusement sans pour autant signaler ma présence. Je ne peux point vous laissez faire sans moi mes Frères je ne suis peut-être pas aussi en muscles que vous deux mais je sais fort bien manier l'épe et je vous serez surement utile, pensais-je.

- Je n'ai vu qu'un seul de ses brigands ici et je me demande s'il n'y aurait point un autre non loin.

Je regardai de tous les côtés pour voir si je n'apercevais point l'un des brigands trainant dans les parages. Mon instinct de soldat reprenait le dessus.


Cicatrice a écrit:
Cicatrice souleva sa lourde masse qu'il gardait sous son costume et l'abbattit bruyamment sur le bras du fifrelin=decnop.
*et voila un bras cassé de plus*

sachant qu'il restait peu de temps, grimpa sur la fenetre et descendit par l'echelle qui avait été placé la.

*je reviendrais** gueula t il une derniere fois avant de disparaitre dans les bois...


Hobb a écrit:
La porte vola en éclat. Hobb entra suivit des Reiter Mammylou et Makcimus. Un homme gisait sur le lii, mal en point. Probablement Gros Bob, abandonné par son sbire.

-"Il faut le ligoter."

Puis il regarda par la fenêtre, une échelle, les bois. La messe était dite.


Makcimus. a écrit:
Ca pour ligoter... Il savait faire... Les draps furent employés et le gredin étendu sur le lit ne pouvait faire le moindre mouvement. La grande carcasse se frotta son épaule droite... C'est que le bois vieilli forcément avait laissé quelques traces.


acar a écrit:
Arrivanst, il reconnust des frères teutoniques et fust soulagé de les trouver, icelieu, car grande pitié estait si personne n'estait venu au secours des bons cisterciens.

Derechef, il aisda les deux soldats, poussant lui aussi, tant qu'il pust, pendant que frère Decnop tenaist en main, ou plustot par un pan de bure, le porteur du message...

ainsi trois hommes poussanst, céans, la porte de la cellule et le quatrième ne laschait point l'homme qui estait presque ecrasé par la poussée contraire, s'exercant sur lui.

Tout cela allaist bienstot craquer... Le bois ou l'homme.

Ce qui arrisva finalement et tous se jettèrent en son dedans, ou le malvenu avais prist poudre d'escampette... Peu loin un autre, esvanoui, à mesme le sol, fust prestement ligoté.


Hobb a écrit:
-"Retournons à la conciergerie avec ce vilain butin. Je pense qu'ensuite nous pourrons finir la nuit dans une cellule. Il faudra juste faire avant un tour de l'enceinte de l'Abbaye pour éviter que d'autres échelles y subsistent."


Enosch a écrit:
Enosch qui avait eu une dure journée, ha oui ça on pouvait le dire revint à sa cellule afin de trouver enfin le repos. Mais il trouva sa porte completement defonçé et du monde etait dedans.


-Heu pardon ? on peut savoir ce qui se passe?


Hobb a écrit:
Hobb éclata de rire.

-" Désolé je ne me moque pas de vous Mais je crois que cela risque d'être long mon Frère à vous expliquer. Et soyez heureux de n'être pas venu icelieu quelques heures plus tôt. "


Enosch a écrit:
attendez je crois le reconnaitre celui la!

Il s'approcha d'un de ses tortionnaire de la journée
*hmm oui il etait a vec les autres*

Enosch dans un elan liryque lui demanda:
-Pourquoi avez vous fait ça mon frere ?

la seule reponse fut un crachat dans la figure. Enosch s'essuya.
*decidement quelle journée de dingue*
-C'est bon enlevez moi ça de ma cellulle


Makcimus. a écrit:
Makcimus inclina la tête écoutant les ordres du Wärter Hobb. Un sourire adressé a sa soeur Mamylou et les deux grosses paluches vinrent ceuillir le gredin ligoté. Nul doute que celui ci devrait repondre de ses actes. Le Reiter veillerait sur lui avec grande attention.

En cet instant son frere le retraitant Enosch entra en la piece...

Mon frere desolé pour votre porte ... Mais ce brigand avait trouvé refuge en votre cellule!!


Hobb a écrit:
Le Wärter Hobb salua plus respectueusement le Chancelier Acar et le Frère Decnop. Et il présenta les Reiter Mammylou et Makcimus. .

-" Honnoré de vous saluer Chancelier Acar, et Chevalier Decnop."

C'est à ce moment que le vilain se réveilla pour une mauvaise action.


acar a écrit:
Ainsi, ils retournèrent en la conciergerie pour questionner comme il le fallaist, l'homme, toujours esvanoui.

D'ailleurs, grand plaisir fust de le trainer, sans menagemenst...

Le retraitant, hebergé en cette cellule, estait quand à lui esbaudi par le grand vacarme regnant, mais il avaist eschappé peut estre à mort certaine si d'aventure, il n'avaist point quistté ce lieu.


Hobb a écrit:
-" Mon frère Acar, je vais laisser libre ls Teutoniques qui sont venus prêter mains fortes icelieu, ils seront dans leurs cellules."

Sur ce il salua sa Soeur et son Frère qui avait bien mérité encore une fois.[/b]


acar a écrit:
Acar salua les dignes representants de l'Ordre Teutonique, car bonne affaire fust mesnée.

Mon frère Hobb, voulez vous que nous nous occupions de lancer poursuite, contre l'homme qui à pust s'echapper et surement en pleine course, dans la forest, environnante ?


Hobb a écrit:
-"Cela serait hasardeux de nuit, Frère Acar ne trouvez vous pas? Il faudrait des chiens au moins. Je pense qu'avant tout l'Abbaye doit fermer ses portes, car Messire Kronembourg le disait bien, ce fut le problème."


decnop a écrit:
Decnop sentit son corps s'affaler sous la douleur. Le mécreant lui avait fracturé le bras d'un coup de masse

Chancelant, il essaya tant bien que mal de retenir encore le brigand, mais rien n'y fit. Vif comme l'eclair, il avait deja fui, laissant Decnop par terre, brisé...

Epsonstylus a écrit:
Oups Epson arrivait toujours en fin de bataille, trop lente cette jument... Elle chercha trace de frères, nada ! Ah si un bout de chair rose remué sur le sol. Elle s'approcha discrétement, saisissant sa ceinture comme on se sert d'un lasso. Elle bondit, mais ce n'était juste que son frère jumeau blessé.

Elle se moqua de lui :

Tu as mal tant mieux, allez faire voir ça.

Se penchant elle vit que son bras était cassé. Il avait vraiment l'air de souffrir, que les hommes sont douillets, heureusement qu'is n'enfantent pas se serait tordant pensa t-elle. Elle attendit un moment avec Decnop, lui tenant le bras en écharpe avec son foulard... Mais où donc était passé le médecin ? ...


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 08:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 19:40

[Conciergerie du Frère Portier]

crazypunk65 a écrit:
Crazy revint devant l'entrée et vit un grand nombre de soldats.
Il couru vers eux pour avoir des infos recentes.
"Bienvenue valeureux combattants ! je me presente : crazypunk65,sergent de police de Chateauroux et j'ai repondu a l'appel de mon maire pour defendre ces lieux ! J'ai trouvé une echelle sous un vitrail brisé de l'autre coté et toute fuite est impossible pour eux de ce coté car j'ai planqué l'echelle dans les bois !! si je peux vous etre utile,je suis a votre service !"
Crazy attendit en reprenant son souffle.

Hobb a écrit:
Hobb arriva à la Conciergerie.

-"Je suis le Bruder Teutonique Hobb. Je vous salue. Il y a un brigand qui s'est enfui et son complice est mal en point sur un des lits d'une cellule."

acar a écrit:
Je vous suis mon frère, et vous salue... Je remercie aussi le sergent de police pour ses informations.

Bien, allons donc...
Hobb a écrit:
-"Et que l'on ferme ces fichus portes."

crazypunk65 a écrit:
Crazy vit un chevalier tout de blanc vetu venir vers lui en tenant une vermine et qui lui dit :

-" Sergent pouvez vous vous saisir de ce brigand pour le mettre en geôle?"

Mais bien sur,Messire,c'est un plaisir pour moi de mettre ces dechets en geoles ![/quote]

Mamylou a écrit:
Alors maintenant qu'il est sous bonne garde, nous devrions tous nous reposer en prenant un verre de quelque chose. Je crois que nous l'avons mérité après ce moment de palpitation. Je trouve dommage que nous n'ayons pas pu tous les attraper cette fois le lascard qui s'est enfuit risque de ramener du renfort il nous faudra être vigilent.

Je regardai le Wärter Hobb et lui sourit. Je sorti de ma besace un bouteille de Calva que je gardais en réserve pour fêter la fin de mon séminaire mais je crois que ça sera pour une autre fois.

- Je vous en offre un peu mes Frères?

Après quelques instant je sentis que j'avais sommeil et je saluai tout le monde et regagnai ma cellule.

Hobb a écrit:
-" Aller Reiterin un petit verre alors, car j'ai surtout hate de retourner à Thorens"

Puis entendant le Sergent lui répondre.

-" Merci Sergent de votre aide, cela mettra un brigand de plus hors d'état de nuire."

crazypunk65 a écrit:
Crazy prit la vermine en charge et l'entrava convenablement pour ne pas qu'il puisse filer,puis le baillona,l'assit par terre et l'attacha a un anneau ou on avait l'habitude d'y attacher des mules.

Crazy referma la lourde porte et attendit la suite des evenements .

Kronembourg a écrit:
Kro, encore un peu sonné, restait devant la porte en cas de récidive de ceux qui avaient réussi à fuir. Il était heureux et fier d'avoir fait la connaissance de si valeureux chevaliers : C'est vrai que lui, il en était encore à ses balbutiements au sein de l'Ost alors que ces hommes, plein d'expérience, avaient rondement mené l'affaire.

Il savait aussi que l'abbaye devait beaucoup au Sergent Crazypunk65 et songea qu'il faudrait aller le remercier dès que faire se peut. Et aussi présenter ses excuses auprès des curetons pour avoir prononcé des paroles envers les brigands que jamais il n'aurait prononcé en ces lieux saints en temps normal.

Pour l'instant, il se contentait de faire des rondes comme d'autres faisaient des tour de garde, jetant un oeil mauvais vers la forêt alentour, sécurisant lui aussi les lieux, ça, il était habitué. Il attendait alors qu'un cureton arrive pour s'entretenir avec lui et le libère, ou non, de sa fonction.
Il était prêt à rester toute une quinzaine s'il le fallait.
De toute façon il s'était rendu ici dans l'objectif futur de pouvoir se faire baptiser alors il savait que d'une manière ou d'une autre, il resterait un moment en ces lieux.
La question se posait pour les galons qu'il arborait encore en tant que soldat, ignorant si les gens de l'église les tolereraient ou non.

[Le Réfectoire]


Kronembourg a écrit:
De retour dans le réfectoire, Kro trouva la femme qu'il cherchait.
Il aperçut Malicia Chiabrena, inconsciente, gisant sur le sol, et tapota sa main pour la réveiller.


Dame...Dame...Vous ne pouvez rester ainsi....Nous avons besoin de vous...


Auguste a écrit:
[Sortant de la cave à vin]

Le blondinet avait décidé de fuir. Il haïssait se prendre des ordres donc il préférait partir avec deux tonnelets sous le bras et garder sa fierté.

Marchand lentement, examinant les coins pour voir si un ennemi ne s'y cachait pas, il entendit des voix.
Le jeune brigand approcha et vu que c'était des renforts pour les curetons. Et là, la question fatidique se posa :


Je fonce dans le tas ou je la joue fine ?...

Auguste regarda lus attentivement les personnes présentes. Elles étaient armées et nombreuses... C'était risqué. Il allait donc falloir choisir la deuxième option.

Sortant de sa cachette, il commença à avancer, boitant et en gémissant comme un damné avant de dire d'une voix faible, toujours les tonnelets sous les bras :


Au secours... Les brigands... Ils m'ont attaqués...


Puis se mit à genoux et joua l'assommé, espérant que les personnes présentes n'y voient que du feu.


Kronembourg a écrit:
Tandis que Malicia Chaibrena reprenait très lentement conscience, Kro aperçut un blondinet sortir de la cave à vin et se diriger vers eux en boitant.

Le pauvre bougre semblait en avoir vu de toutes les couleurs cette nuit, certainement beaucoup plus que Kro lui-même.



Au secours... Les brigands... Ils m'ont attaqués...


Puis l'homme se mit à genoux avec ses deux tonnelets sous le bras, visiblement assommé.
Kro avança vers lui pour lui porter secours.


Ne craignez rien Sire, tous les brigands ont été mis en fuite pour le moment.

Fatigué par sa nuit de garde à l'entrée de la porte ( et aussi parce qu'au fond il n'était pas bien malin, merci la boulasse ! ) il ne trouva pas du tout suspect que le jeune homme puisse porter deux tonnelets sans motif apparent.
En fait, Kro pensait qu'il avait besoin de se donner du courage et n'y vit pas d'objection : Après une pareille nuit et assommé par les brigands, le jeune blond avait certainement droit à un petit réconfort.
Kro était un bourrin qui savait foncer dans le tas, mais pas encore un fin stratège.



Venez mon brave, l'abbaye est maintenant sous bonne garde. souhaitez-vous vous faire soigner ici ou voulez-vous que je vous escorte vers la sortie ?
Et si vous avez trop de vin...nous pourrions même trinquer ensemble à la fuite de ces vauriens
, ajouta-t-il en riant, espérant dérider le pauvre blessé bien affaibli.


Dame Eloin a écrit:
Elle avait dormi comme un bébé... N'ayant rien entendu du tumulte qui avait regné durant la nuit à l'Abbaye. Elle n'avait même pas ouï les cloches sonnant le tocsin, l'alarme, et le vacarme des hommes qui avaient investi le lieu saint.
C'est donc mortifiée et stupéfaite qu'elle vit le désolant spectacle du réfectoire mis sans dessus-dessous, des hommes en armes veillant ça et là, et surtout, Malicia à terre, soutenue par un soldat.
Elle s'avança à grands pas malgré les tiraillements de son ventre qui grossissait au fil des mois, et s'agenouilla devant Malicia, saluant l'homme d'un signe de teste.


Bonjour, je suis Eloin, oblate icelieu. Que s'est-il passé ? Est-ce qu'elle va bien ? Savez-vous si elle a perdu du sang ?


oxar a écrit:
Ne connaissant guère les lieux, OXar s'était hasardée dans les couloirs et finit par attérir dans le réfectoire. Ce qui tombait bien vu qu'il y avait visiblement encore des brigands icilieu et qu'elle avait bien envie de passer ses nerfs. Ses entrainements à l'OST languedocienne ainsi qu'à l'ordre Teutonique pourraient enfin servir. Elle entra et examina rapidement la scène: une femme à terre, un homme avec elle, un blondinet apparemment assommé... et une jeune retraitante. Bon. Commencer par les premiers secours. Elle s'avança vers les blessés et se présenta rapidement à l'homme valide:

Bonjour, je suis OXar de l'Ordre Teutonique. Les blessés sont ils conscients? Puis je me rendre utile pour les soigner? Si ce n'est pas le cas je partirai à la poursuite des brigands si vous pouvez m'indiquer par quel chemin ils sont partis.

Regardant les tonnelets du blondinet.

Tiens, il a bien du breuvage lui...

Se gratte la tête et regarde Kronembourg attendant qu'il lui réponde.


Kronembourg a écrit:
Heureux d'avoir du renfort , répondit Kronembourg, épuisé.
Soldat Kronembourg, de l'Ost de Guyenne. Arrivé ici par hasard hier pour faire une demande de baptême lorsque les brigands ont attaqué l'abbaye.

Je ne vois que des victimes de brigands parmi nous et cette dame, évanouie pour je ne sais quelle raison, ne semble pas se réveiller.
Empruntez différents couloirs, je ne puis vous guider, je ne les connais pas moi-même.


Auguste a écrit:
Le blondinet avait berné un des hommes qui étaient venu porter secours aux moines. Le brigand souriait intérieurement mais ne laissait rien paraitre sur ses lèvres qui formaient une grimace pour mieux simuler son agression.

Kronembourg avait l'air d'un gaillard combattif, la solution de l'assomé dès qu'ils seraient éloignés des autres était donc exclus. Il allait falloir jouer son rôle jusqu'au bout.

L'inconnu lui proposa une escorte. Quelle bonne idée ! Voilà un moyen de quitter cet endroit ,maintenant reprit par l'ennemi, sans encombre mais consommer sa prise... Ah ça non !
Tout en resserrant les tonnelets sous ses bras et en adoptant un air réjouit qu'Auguste répondit :


Je ne voudrais pas vous empêcher d'aller pourchasser ces malandrins... Mais je ne serais pas contre une aide pour sortir de cet endroit dont, je ne vous le cache pas, ais hâte de sortir...

Et voilà qu'une femme intervint. Le jeune brigand pesta dans sa tête. Cette comédie allait tomber à l'eau si tout le monde commençait à s'occuper de lui.

Je suis encore conscient pour ma part... Je n'ai besoin que de me faire raccompagner, je suis solide...

Il ricana mais cessa aussitôt, faisant croire qu'un violent mal de tête le prenait alors qu'en fait, c'était cette remarque sur les tonnelets qui le stressa. Rester calme. Ne pas répondre. Voilà ce qu'il fallait faire.

Je vais y aller...

Puis il commença à avancer en boitant, espérant que le sir qui lui avait proposé de l'aide le suivre. Il ne fallait pas trainer dans les parages, la femme assommée pourrait le reconnaitre.





[HRP] De retour ce soir [/HRP]


Hobb a écrit:
Hobb rejoignit la Reiterin Oxar.

-"Dominus Vobiscum Reiterin, il va falloir passer de la cave au dortoir et à la bibliothèque. Les brigands sont à l'intérieur, mais nous ne savons pas faire la différence entre eux et les brigands. Il faudrait réunir tout le monde au Réfectoire et que les Cisterciens vérifient les identités. Je propose que l'OCF avec Messire Kronembourg y fasse la sécurité et nous les Teutoniques nous circulerons dans les couloirs et autres lieux. Nous en connaissons certains, Cicatrice qui s'est enfui par exemple. Pouvez vous organiser cela Messire Kronembourg au Réfectoire avec Frère Roger?" Que ceux qui arriveront circulent autour de l'Abbaye"

Puis se tournant vers les Teutoniques.

"Je veux le Reiter Makcimus et la Reiterin Oxar à la Bibliothèque. La Reiterin Mammylou et moi iront de la cave aux cellules".

-"Si d'autres arrivent, après avoir vérifié leur identité qu'ils attendent à la Commanderie nous les enverront pour renforcer les rondes."

Hobb a écrit:
Hobb apprit que Soeur Malicia avait été blessé.
Il jeta un regard autour de lui et un homme blond qui n'arrêtait pas de geindre attirat son regard. Le Maistre d'Armes pointa son épée vers lui:


-"Vous là approchez de moi, qui êtes vous par Sa Sainteté le Pape, récitait moi le Credo en avançant cela vous remettra les idées en place."

Le Teutonique avait déjà aperçu tout le monde présent icelieu cette nuit sauf ce drôle.
Tout en parlant Hobb s'approcha de lui.


-" Qui le connaît ?"


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 08:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 19:51

[Le Réfectoire]


frère roger a écrit:
Citation :
[ Chapitre Général ]
frère roger (Recteur et abbé de Noirlac)
Bardieu (Grand Prieur & Doyen du séminaire)
Bushiro (Maître des novices & Prévôt)
Dame Eloin (Révérende mère et Prieur de Saint Bernard)
Malicia Chiabrena (Chambellan & sœur apothicaire)
neocor (Vice-Grand-Prieur & Définiteur Général)
Père Pobelcourt, Doctorgradus (Dignitaire honoraire)
Tanys (Légat)
Zabouvski (Archiviste Théologien)


[Moines & oblats]
Bardieu .................... Père - OK
Bed_le_Grand............ sans nouvelles
Bushiro .................... Père - OK
Farnor ...................... OK
Francesco de Leone ... sans nouvelles
Frère Léger ............... (PNJ de dignitaire cistercien)
frère roger ................ Mgr - OK
gracieux ...................sans nouvelles
Louisnapoleon ...........sans nouvelles
neocor ...................... Mgr - OK
Nethrandir .................sans nouvelles
payns ........................ vieux breton cistercien
Père Aaron................. S.E. - a PM
pere pierre ................ sans nouvelles
POMPS ...................... sans nouvelles
Riquepp ..................... sans nouvelles
Tanys ........................ Mgr - OK
Zabouvski .................. Mgr - OK
chris_ae OK
Hokno OK

[ Moniales et Oblates ]
cassandres ................. Sœur - Ok
Dame Eloin ................. Sœur - OK (Oblate)
friga ........................... sans nouvelles
Malicia Chiabrena......... Sœur - Ok
mila ............................ sans nouvelles

[ Groupe des Novices ]
Dame Antoren
Dame Naeven
Meyssonnier
nainainus
peterbel

le vieux roger est venu dans le réfectoire accompagné de deux jeunes clercs de la Nonciature Romaine musclé et armé de gros gourdins. Il possède l'exemplaire de la liste de tous les moines présents dans l'abbaye avec noms & surtout connait tous les cisterciens personnellement.

Tous les noms présents sur cette liste avec la mention "sans nouvelles" n'ont pu être localisés dans l'abbaye par nos soins. ils sont p-e morts dans l'attaque des brigands qui sait ?

un moment de silence

Je connais pas le blondinet p-e que le frère portier nainainus peut attester dans sa qualité de retraitant mais le doute est permis.



oxar a écrit:
"Je ne vois que des victimes de brigands parmi nous et cette dame, évanouie pour je ne sais quelle raison, ne semble pas se réveiller.
Empruntez différents couloirs, je ne puis vous guider, je ne les connais pas moi-même"

Bien, nous allons nous occuper d'elle alors.

La jeune teutonique vit arriver le frère Roger puis Hobb avec soulagement.



Pax Vobiscum, ah vous etes là mon ami, contente de vous voir. Bon si j'ai bien compris on va tous à la bibliothèque. Hobb, messire, à plus tard!

A Kronembourg:

Je vais accompagner le blondinet et je vous laisse la dame inconsciente.

Elle prit le bras du jeune homme, l'enserrant fermement mine de rien. Elle n'en avait pas l'air mais elle était très costaude, et ce jeune homme ne l'inspirait pas. Elle l'escorterait jusqu'à la bibliothèque et s'il fallait en découdre, se montrerait sans faille.
Au jeune homme:


Vous venez avec moi, nous allons a la bibliotheque. On va accompagnera à votre cellule plus tard.








Makcimus. a écrit:
La grande Carcasse inclina une nouvelle fois la tête, les ordres du Wärter hobb étaient limpide. Un sourire adressé à sa soeur Oxar, le grand gaillard se plaça juste derriere le blondinet et le Reiterin.

C'est que dans cette histoire il etait difficile de savoir qui etait qui... Le Fleau d'armes en la main, c'est que le Lorrain n'avait pour habitude de prendre des risques quant il avait a faire a des gens capable de s'en prendre au Clerc. C'est donc extremement vigilant qu'ils prirent la direction de la bibliotheque
.




[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Cicatrice a écrit:
Cicatrice courut comme un dératé à travers Bois. Déjà les voix des officiers s’estompaient.
Tout à coup le sol se déroba sous les pieds de Cicatrice et il fit une bonne grosse chute.

*Bordel de bordelum de bordel d’aristote de mes deux*
Cicatrice se releva. Par le trou d’où il venait d’arriver un rayon de lune éclairait l’endroit ou il se trouvait. Cicatrice ne put s’empêcher de songer aux mythes sur la lune, leur tortures pour les mauvais gars comme lui que racontait les cul-bénis. Puis il se reprit. Il cria un « hého » qui ne revint que quelques secondes plus tard à lui.
*Boudiou c’est que c’est grand là-dedans*
La chance était avec lui !

Il remonta se poster à l’entrée afin de voir si par hasard des brigands qui étaient tous partis en courant *comme des lopettes en mal de sodomie* n’étaient pas le coin…
L’entrée était bien cachée derrière un buisson et certainement personne ne trouverait cet endroit.


kamazone a écrit:
kamazone, suite à son entretien avevc Cicatrice dans le bureau, continua de fouiner dans la cave...toujours persuadée que se trouvait là la porte du paradis des brigands: un bon gros tas d'écus et bijoux sertis de pierrre énormes.

Dissimulée derrière les gros tonneaux et cuves, sa frêle silhouette lui permettant cette exercice, totalement impossible pour les bedonnants et saoulard divers et variés, elle tatonnait tous les murs.

Son 6° sens pour repérer sa pire allergie se mit en alerte: ça sentait l'OSTeux à plein nez. Les longues effluves de crétinité primaire qu'ils dégagaient se répandait par dessus les odeurs âcres de dégueulis de Tik. C'est vous dire ...Se rajoutait même un fumé particulier..roo un bon morveux de teutonneux aussi !

Bref, cela sentait le roussi. Les cris des retraitants et personnes venues à la rescousse des curetons raisonnaient dans toute l'abbaye.


- bon, faut sortir de la fissa..se murmura t'elle.., argghhh il va même falloir que j'abandonne mes frusques et ma besace remplie de nougat dans la piaule de l'Enosh...

*soupire de désolation intense*

Se glissant dans les recoins les plus furtifs de la cave humide, elle tombe sur un soupirail donnant sur l'arrière. Son petit gabarit lui permet de sortir, en se contorsionnant tout de même, faut l'avouer.

La voilà donc à courrir en robe de bure vers la fôret. Un rapide coup d'oeil lui permet de voir les renforts arriver, et les portes se fermer.


* va falloir allez récupérer les autres maintenant....*


Elle apercoit au loin Cicatirice, disparaissant derrière un fourré

kamazone a écrit:
Kamazone avait repéré au loin la cicatrice, fuyant lui aussi comme un Helenne en manque de douces caresses de la face lunaire (lunatique?) de son anatomie.

Elle se jette derrière lui en attendant résonner un



Citation :
-héhooooo

et s'affale lamentablement sur le sol, n'ayant pas vu les racines d'arbres éparses.


Se relèvant, histoire de garder un minimum de dignité, elle s'adresse à Cicatrice


- Nous voilà plutôt mal en point...avec un sérieux risque de grosse humiliation..


[La Cave à Vin]

Tik a écrit:
Hé ho ! Hé ho ! On bouffe les Gigolos !
Hé ho ! Hé ho ! J'ai envie d'un pruneau !


-SPLACH !!

- Hééééé !!! Sale band' d'chevres sodomisés 'vec une bure ! Z'avez fait fuir les Nains !! Naméhooooo !! Tyrants !! Tirés !! B..

J'manque d'm'étrangler en constantant qu'je suis fic'lé et entouré de drôles de Gus en armes... Beuhhh... Ou qui sont les copins ? Erf... J'mal partout et j'me sent dans un sale état... Et pis... Ha non pas encore...

-REBLUAAAAAAAARRRPPP !!!

Un trait de vomi file tout droit s'écraser sur la Môôôgnéfique armure d'un des mec présent...

Farfadet a écrit:
Farfa l'est là d'puis l'début. Faut dire qu'y rate jamais une occasion d'se souler la gueule. L'en oublies pas pour autant l'objectif premier, la machine de torture d'ses rêves. Faut dire que sa liste de gens à torturer est longue comme l'bras d'Gros Bob. D'ailleurs v'là qui s'barre chercher du canasson tsigane s'ui là. L'a pas l'temps d'le r'tenir qu'l'autre est d'jà parti. Bah.

Soudain des soldats font irruption, l'Farfa en train d'explorer l'immense cave à juste l'temps d'se cacher. D'ou il est, perché sur un tonneau y voit presque tout. Y font prisonnier l'Tik, ya même sa taupe qui lui sort un livre. Comme s'il savait lire... Farfa r'garde dans sa besace avec une idée derrière la tête. Haha ! R'trouve un gros sachet d'poudre noire. Y'en a au bàs mot 6 livres. L'a payée l'prix fort mais quand on aime on compte pas. Cette odeur d'cramoisie, ce BOOM destructeur. Pis rien d'tel pour faire diversion. Y file au fond d'la cave sautant discrèt'ment d'tonneau en tonneau. Y perce l'sachet, trace une ligne pis dépose sa bombe artisanale. L'est tout excité l'bougre. Son plan est simple. Tout faire pêter, attirer les gardes vers lui pendant que lui r'tournera libérer son poto. Ya pas à dire... il aime vraiment les boulets.

Ca va chier !!

Y sors sa fidèle mèche, frotte la pierre contre la poudre. S'en suit un bruit d'crépit'ment caractéristique alors qu'le Farfa détale comme un castor, toujours sur ses tonneaux.
Farfadet a écrit:
BOOOOOOM !!

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Cicatrice a écrit:
A ce moment un grand Boom retentit venant de l'abbaye

[Le Refectoire]


Auguste a écrit:
Tout comme la brigande qui se faufile telle une souris vers la sortie de l'abbaye, le blondinet sentait aussi que cette histoire sentait pas bon.

Voilà qu'un Teutonique avait donné l'ordre que tout le monde aille à la bibliothèque pour qu'il vérifie les identités... Ce n'était pas le fait qu'ils vérifient les identités qui gênait le brigand, il pouvait toujours donner un faux nom, mais rester plus longtemps encore dans cet endroit ne lui inspirait pas confiance.
Malheureusement, commencé à contester ces mesures de sécurité ne serait pas bon pour son rôle de victime. Pendant que les autres parlaient, le jeune brigand réfléchissait à comment se sortir de là.

Mais l'homme qui commençait à devenir un peu trop curieux pointa son arme vers le porteur des deux tonnelets et lui demanda qui il était.
S'approcher ? Il pouvait toujours aller se balancer au bout d'une corde. Le brigand n'obéissait pas aux ordres des Moutons de l'Église.

Enfin, une idée germa dans sa tête blonde. C'est en prenant une nouvelle fois l'air le plus abattu qu'il put qu'il répondit à l'homme :


Je ne suis qu'un pauvre voyageur s'étant fait capturer par ces montres... Ils m'ont obligés à venir ici mais je ne sais pas ce qu'ils voulaient faire... Je m'appelle Auguste...

Comme ci la situation n'était pas assez difficile et le réfectoire peuplé, un vieil hibou se posa avec un papier contenant les noms de tout le monde. Comment cela allait finir ?

Je ne suis pas dans votre liste, désolé...

Et voilà qu'une femme, elle aussi combattive, voulait l'escorter. Se doutait elle de la comédie ? Quoi qu'il en soit, ils tournaient tous autour de lui comme des mouches à vers autour d'une bouse de vache fraîche.

Une idée. Il lui en fallait une. Il fallait quitter cet endroit avec le butin et en un morceau, si possible.
Ne bougeant pas sous la poigne de la demoiselle, le brigand la regarda, ne la suivant pas jusqu'à la bibliothèque et lui dit :


Ne le prenez pas mal mais je me sens mal à l'aise avec les femmes... Je préfèrerais que se soit le sir qui m'accompagne.

Entre deux maux, Auguste a choisit le moindre. Il préfèrerait l'homme naïf à la femme méfiante.

Le jeune homme posa sa main sur celle de la jeune teutonique et lui retira sans geste brusque.

Et voilà qu'un autre gaillard avec un fléau se plaçait derrière lui. Mais quelle malchance... Ou mauvaise comédie.
Le blondinet n'avait plus d'idée pour se débarrassait de tout ce petit monde mais un miracle (?) se fit entendre. Une violente détonation à la cave fit sursauter tout le monde, en faisant tomber certains.
Sans hésité, le brigand s'élança droit devant lui, tonnelets sous les bras, et la sortie, contournant tout ce beau monde, en criant à tue-tête :


On va tous mourir ! Il faut fuir ! Les brigands vont nous tuer !

Et voilà comment on réussissait une sortie. Les soldats étaient trop occupé à connaitre la source de cette explosion pour courir après le fuyard qui courrait dans le long couloir.


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 08:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 22:15

[Cellule de Enosch]


L'Gros Bob a écrit:
L’Gros Bob ouvrit un œil, puis deux ... Découvrant avec anxiété cette pièce, jusque alors inconnue.
Il voulut se redresser mais prit conscience qu’il était ligoté au lit comme un vulgaire saucisson de cochon …

- Pffff … Me v’là bien moi …

Une bonne nouvelle cependant,, sa blessure ne saignait plus et semblait finalement bien moins grave qu’on aurait plus le penser.
C’est qu’un petit bidou, en plus d’être mignon, ça constitue une bonne défense. D’autant que la sienne de bedaine, l’était plutôt bien fournie en lard et graisse protectrice …

Brusquement, une idée des plus saugrenues lui effleura l’esprit.

*Et si …*

Il tâta le bas de son dos de sa main droite …

*Nan ! Sont vraiment si niais ces nigauds !*

Dans leur précipitation certainement, ou bien, trop obnubilés par son imposante masse d’arme, ses ravisseurs avaient bêtement omis de le fouiller avant de l’attacher. Son poignard était là, simplement glissé dans sa ceinture … Il ne fallut pas longtemps au Gros Bob pour se libérer …

Apres s’être accordé quelques secondes de réflexion, il se mit en action. Il attacha les draps aux pieds du lit puis poussa tout le mobilier de manière à obstruer la porte. Enfin il saisit un tabouret qu’il projeta violemment contre la fenêtre.

Il n’eut ensuite aucun mal à … Enfin si, c’est vrai … Il eut un peu de mal et dut faire face à quelques difficultés, mais parvint tout de même à s'extirper de la cellule et à, tout en s'accrochant aux draps, rejoindre le plancher des vaches.

Il s’éclipsa alors dans la forêt à peu près aussi furtivement que l’aurait fait un régiment entier de Teutons …

Pendant toute sa fuite, le reste de la journée, il ne put réfréner la petite voix qui dans sa tête sans cesse répétait …

*Finalement, il t’a bien berné le nabot … Il t’a bien berné le nabot …*


acar a écrit:
Fermant les huis des lourdes portes de bon bois, un bruist de verre se fict et tous accoururent d'ou provenaist le son, aigu.

Ainsi faict, ils constatèrent que le prisonnier avaist prist, lui aussi la poudre d'escampette... Dejà loin, surement, il n'en restait plus qu'une corde, faicte de draps.

Moult gens estaient sortis des cellules, pour en savoir plus... Sachant le temps incertain, ils devaient savoir.


Mes bons frères, enfermez vous en vos cellules, dict il, nous allons emspecher, si d'austres escorcheurs sont icelieu, toute retraite de leur part, ainsi, n'en sortez plus et n'ouvrez que si vous resconnaissez la voix, qui vous le desmande.

Faisant quart de tour, costé senestre : Garde, reusnissez nos hommes et allons chercher les felleurs, prestement...



Garde de l'OCF a écrit:
Les hommes armés avaient suivis le Chancelier, regardant les hommes briser la porte, mais n'intervenant pas.

Aucune efficacité à œuvrer à quarante contre une porte.

Ils avaient donc tenu l'arrière-garde pour éviter toute échappatoire d'un maraud de par le couloir.

Fracas, jurons, fracas, bribes de conversation.

Les deux malandrins s'étaient envolés.

Garde, reusnissez nos hommes et allons chercher les felleurs, prestement...

A vos ordres.

Le garde fit faire machine-arrière à ses Frères.

Remobilisation des hommes, reformation des rangs, arme au poing toujours.

Direction la cave, où l'affaire avait encore vile tournure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 22:18

[La Cave-La Grotte]



Cicatrice a écrit:
Cicatrice vit une petite lumière dans les ténèbres de la grotte.
*dites moi pas que c'est des pierres précieuses ça ? *
Puis la lumière se mit à grossir et un battement d'aile se fit entendre.
Cicatrice compris son erreur trop tard lorsqu'il reçu une première chauve souris dans la tète, puis d'autres, et d'autres qui comme il n'avait pas de cheveux se mirent à lui griffer son crane lisse...Un fois l'attaque passé il se releva mais une tornade de poussière lui brula les yeux...

*Non mais qu'est ce que c'est que cette morvelerie de berde.*
Il se dirigea dans l'obscurité, et marcha dix bonne minutes lorsqu'au bout surprise, il retrouva une partie de la cave, les cuves était bien défoncées, le nain était la gisant au sol avec l'autre larve son pote plein de gerbe. L’escalier qui remontait vers l’Abbaye était complètement obstrué, et il faudrait un bon mois aux moines et avec beaucoup d’aide pour pouvoir profiter a nouveau de leur cave.

Cicatrice se pencha vers le Nain
-Bien joué dugland ! Tu vas pas me croire mais je suis presque heureux de vous revoir les deux lascars !

La Cave etait à present coupé en deux...


acar a écrit:
Ainsi, le troupe lourdement armée descendict dans les caves du grand esdifice de pierre... Torchis fust improvisés et febrile lumière dosnna l'impression de voir ou les pieds se posaient.

Marchant, observant, ils asvancérent dan les méandres souterrains, quand une explosion restentit et la poussière vinst asttaquer les bronches, tel le sable d'orient, emmené par un troubillon.

Le torchis fust céans estouffée et le noir reprist le dessus...

A tatons, ils aspprochèrent de l'amas de pierres et de terres et quand la poussière retomba enfin, ils durent se rendre à l'esvidence, la cave venaist d'estre coupée en deux...

Tik a écrit:
Agité d'un rire hystérique, couvert de poussière, de vomi, de vinasse, et de détritus, j'rampe vers l'aut' bout d'la cave... Vers la Grotte ou mes complices m'avaient final'ment pas abondonnés...


Enosch a écrit:
Enosch dévala les escaliers après la terrible secousse qui avait remué toute l'Abbaye. Lorsqu'il arriva en bas il s'effondra en voyant le carnage. Quelques larmes coulèrent sur son visage. Les Brigands venaient de détruire des centaines d'années de travail acharné qu'avaient effectué ses predecesseurs.Il repensa à Frère Roger qui le matin même certainement pour lui donner une activité après la terrible crucifixion qu'il avait enduré pendant l'attaque des brigands lui avait annonçé:
frère roger a écrit:
enosh est nommé Frère Chantre & Frère Viticulteur
Enosch se releva, reprenant son courage. Oui il ne se laisserais pas abattre par cette bande de vaurien qui ne respectaient aucune valeurs!
Il s'adressa aux chevaliers présents:


-Il faudrait commencer à déblayer cette cave ? non ? . Peut être pourrions nous organiser ça ?
*Je sens qu’on en a pour un moment.*
-Peut etre faudrait établir un campement pour votre armée aussi ?



Enosch savait que jamais les moines ne viendraient a bout de cette tache sans aide.


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 00:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Lun 13 Oct 2008, 23:59

[Le Refectoire]

teia a écrit:
Teïa qui venait d'arriver à l'Abbaye cherchait le refectoire et sa soeur Chia. On lui avait dit qu''elle était blessée. Elle tenait toujours son épée bien en main, prête à pourfendre le premier bandit qu'elle croiserait.

Soudain, une explosion secoua l'Abbaye, que se passait-il encore et dans un lieu saint. Maudit soye ces brigands!

Clo cloc cloc, Teïa se campa sur ses jambes et se prépara à attaquer, un bruit venait dans sa direction.

Juste au croisement du couloir, elle vît un homme qui détalait avec deux tonneaux sous les bras.

Un moine qui va boire en attendant la fin des évènements.....pas possible!


Holà messire, pourriez-vous me dire ou se trouve le refectoire, j'ai entendu dire que des brigands avaient investi les lieux?

Teïa tout en parlant, regardait l'homme, un jeune blondinet avec un regard fuyant. Pourquoi courrait-il si vite. Apparament, il n'
était pas poursuivi. Elle le regarda mieux, il ne lui inspirait pas confiance.

Où vous rendez-vous comme ça? Il ne faut pas fuir, nous devons les aider. Passez devant je vous suis. Etant moine, vous savez bien sûr où se trouve le refectoire dit Teïa ironiquement. Elle pointait son épée vers le dos du jeune homme, juste au cas où...


oxar a écrit:
La jeune teutonique fronça les sourcils en entendant le blondinet dire qu'il préférait être escorté par un homme. Si elle avait eu le choix, elle aurait volontiers vécu dans une société purement féminine, alors entendre ce genre d'anerie... Elle allait lui rétorquer qu'il lui faudrait prendre son mal en patience lorsqu'une explosion fit trembler les murs. OXar se baissa pour ne pas être blessée. En se relevant, elle vit le jeune homme partir en détalant tandis qu'une autre jeune femme entrait. Elle se dit qu'il faudrait agir rapidement et prit Makcimus par le bras et lui fit un signe de tête, il ne fallait pas trainer. Ce jeune homme était décidément par trop suspect, sa fuite en faisait un brigand tout désigné. A makcimus:

Venez mon ami, hâtons nous, il nous faut poursuivre ce vile personnage... Vite!

A Teia

Excusez nous dame nous devons partir, nous sommes OXar et Makcimus, Reiter de l'Ordre teutonique venus capturer du brigand. Il y a des personnes blessées ici, ce serait gentil de s'en occuper.

Elle désigna de la tête la jeune femme toujours évanouie. Puis se hâta de suivre le blondinet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 00:28

[La Grotte-La Cave]


kiwie09 a écrit:
kiwi qui venait de la caserne attendit tu bruit dans les buissons, et vit une grotte, elle reconnu la voix du brigand qu'elle avait affronté jadis.

Je vais prévenir les autres et préparé la défense à l'abbaye, si je me risque seule là-bas c'est la mort assuré pensa t'elle

Elle entreprit le chemin vers l'abbaye et envoyé un pigeon au force armées





kiwie09 a écrit:
kiwi rentra dans l'abbaye et expliqua la situtation

Ils ont une cachette dans le coin, qui se trouve dérrière un buisson descendant dans une grotte.
Va falloir organisé une défense je suis sure qu'ils vont nous attaqués de nouveau.


Puis elle entreprit la défense qui commença par le campement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 00:31

[Le Réfectoire]


teia a écrit:
Teïa vit arriver deux personnes, une Dame et un Messire. Elle reconnut l'emblême de l'ordre teutonique. Elle avait déjà croisé cet ordre lors de ses missions avec les Dames Blanches.

Bonjour Dame et Messire, je suis Teïa, Apprentie dans l'Ordre des Dames bLanches. Je suis heureuse de vous rencontrer. Sont-ils nombreux?

Puis se tournant vers le blondinet:


Je vous le laissse, il avait l'air trés pressé de sortir de l'Abbaye

Citation :

Il y a des personnes blessées ici, ce serait gentil de s'en occuper.

Se tournant, elle aperçut un corps à moitié caché derrière une table. Elle la reconnut et poussa un cri.

Chiaaaaa!

Ma soeur comment vas-tu?

Elle était incontiente et n'entendait pas Teïa lui parlait. Elle voulut la soulever pour la mettre sur une table mais pas possible et personne pour l'aider.

Ouf, elle pèse, c'est vrai qu'ils sont au moins deux.

Elle attrapa un coussin qui se trouvait sur un fauteuil et lui mit sous la tête puis elle regarda sa main. Elle était en sang et des bouts de verre étaient encore fichés dedans. Elle fût heureuse d'avoir des ongles longs et elle enleva un aprés l'autre les débris. Elle chercha sa gourde, but une gorgée..... ça donne soif et vida le reste sur la main en sang.

Chia gémit sous l'effet de la douleur.

Elle coupa un morceau de l'écharpe qu'elle avait toujours à sa taille et lui entoura la main. Elle n'était pas guérisseuse mais ça irait en attendant que quelqu'un veuille bien s'occuper d'elle.

Teïa prit le temps de regarder Chia, elle avait des rougeurs ci et là, signe qu'elle avait été battue mais des coups de pieds au niveau de son ventre montrait que bébé était en bonne santé malgré l'état de sa mère.

Teïa s'asit à côté d'elle et commenca à lui parlait, il fallait qu'elle se réveille et Teïa ne savait comme faire. Claudi si tu étais là!


Malicia Chiabrena a écrit:
Chia fut réveillé par un énorme bruit dans l'abbaye. Cela la réveilla mais ne l'aida pas plus à ouvrir les yeux. Ses paupières tuméfiées, son visage ensanglantée des coups de pieds reçus au visage, elle gardait avec peine attention à son entourage en se focalisant sur les bruits et non sur les visages.

"Evanouie" disaient-ils. Non! Mais le moindre rictus lui déclenchait un malaise.

Les bruits s'accéléraient autour d'elle. Des pas qui s'éloignaient, d'autres qui s'en venaient s'arrêtant au dessus d'elle. Un brigands? Encore des coups? Elle voulut se protéger le ventre par réflexe mais la personne à ses côtés lui prit la main dans le début de son mouvement et la força à ouvrir sa paume.

"On", cet inconnu, lui souleva la tête doucement. "On" lui prit la main de nouveau. "On" y versa de l'alcool....

Elle se tortilla faiblement de douleur voulant échapper à ce mal. Puis ... "On"lui enlevait les morceaux de verre?

Qui est à côté de moi? Est-ce qu'on est venu nous sauvé? Un brigand aura t'il peut-être pris pitié d'elle? Non de cela il ne fallait pas espérer...

Elle essaya d'entrouvrir les yeux pour apercevoir la personne, mais elle ne distinguait qu'un filet d'ombre à travers ses cils. La personne enroulait maintenant ma main... Mon visage devait être si terrible à voir qu'il n'y avait rien à faire pour le sauver. Chia imaginait son visage, qu'elle n'avait jamais auparavant aimé.

Moi qui me plaignais de ma tête, voici comme Dieu me punit...

Puis l'ombre parla... Téia? Etait-ce bien Téia?


Elle risqua un geste de l'autre main pour s'accrocher à la chemise de la Bame Blanche.


Dame Eloin a écrit:
Bonjour Dame et Messire, je suis Teïa, Apprentie dans l'Ordre des Dames bLanches. Je suis heureuse de vous rencontrer. Sont-ils nombreux?

Eloin vit la jeune femme se présenter et prendre en main les soins de Malicia comme dans un songe. Elle avait beaucoup de mal à réaliser ce qu'il se passait, pourtant tout indiquait la réalité de l'attaque.
Quand Frère Roger vint donner le registre des présents à l'Abbaye à l'hospitalier, qu'un jeune essayer visiblement de fuir d'une manière suspecte, et que des bruits de course retentissaient dans les couloirs, elle dut se rendre à l'évidence. Comment avait-elle pu dormir d'un si profond sommeil, alors que ses frères étaient envahis par des hordes de barbares sanguinaires prests à tout pour un peu d'or et de vinasse ? Aristote les aurait-ils abbandonnés ? Avaient-ils grandement pêché pour estre ainsi châtiés ?

Soudain, un bruit énorme retentit dans ses oreilles, faisant trembler les murs séculaires de l'Abbaye. Si bien que la jeune oblate et future mère craignit sa fin venue, regardant autour d'elle. Finalement les brigands ne refirent pas surface, peut estre que l'explosion les avait anéantis ? Hum... Ce serait trop beau, ils avaient du se diviser en plusieurs groupes pour attaquer le plus de monde possible. Si certains avaient été neutralisés, le pire était à venir, qui sait ?
Ce vacarme luy redonna un semblant de lucidité, et elle se retourna vers la scène la plus proche d'elle-mesme. Voyant que peu s'intéressaient à la santé de Malicia, laquelle reprennait petit à petit connaissance, elle s'adressa à la dame qui la soignait d'une voix qu'elle aurait voulu moins tremblante.


Bonjour dame Téia. Je m'appelle Eloin. Puis-je vous estre utile à quelque chose ?


Alandrisse a écrit:
Elle avait talonné sa soeur aussi qu'elle avait pu, mais la Dame Blanche était partie vraiment vite. D'ombre en ombre, elle traversa l'Abbaye, un silence pesant qui la fit frissonner. Al observa tentant d'apercevoir des mouvements suspects, la main sur sa dague, elle suivit le chemin du refectoir. Elle avait couru à travers la commanderie, récupérer les nécessaire pour soigner, des onguents utiles puis avait pris son cheval pour rattraper Teïa. Nul doute que d'autres soeurs allaient venir, mais le temps pressait, Al n'avait pas pu attendre la mise en place des groupes.

Un couloir puis un autre et un bruit énorme qui fit trembler les fondations de l'Abbaye... Les brigands n'y allaient pas de main morte, quoiqu'il voulait acquérir, ils avaient l'air déterminé. Elle remit sa besace sur son épaule et poursuivit son chemin jusqu'à trouver le réfectoire. Al remarqua un petit groupe et sa soeur Teïa agenouillée. Elle accourut jusqu'à sa soeur et parla essoufflée par sa course.


J'ai fait.... aussi que ...j'ai pu, des ... soins

Elle déposa sa besace au sol et vit Chia qui commençait à se réveiller, elle était blessée, mais en vie.


teia a écrit:
Teïa vit Chia qui commencait à bouger. Elle l'avait soigné du mieux qu'elle avait pu mais pouvu qu'elle ne veuille pas une glace à son réveil.

Téia? Etait-ce bien Téia?

Oui Chia, c'est Teïa mais ne bouge pas tu es trop blessée. Elle n'arrivait pas à ouvrir les yeux, trop boursouflée, trop de meurtrissures.

Teïa s'inquiétait pour le bébé, pourvu qu'il ne veuille pas venir plus tôt que prévu. Elle n'avait pas de guérisseuse prés d'elle. Elle songea, cà lui était déjà arrivé deux fois, les femmes enceintes avaient la mauvaise habitude de venir à son auberge pour accoucher.....sans médicastre bien sûr.

Elle était perdue dans ses pensées, lorsqu'elle vit une autre dame arrivait prés d'elle. Une autre dame enceinte aussi, c'est une Abbaye ou un hôpital. Les Dames devaient venir chercher le repos en ce lieu.....

Bonjour dame Téia. Je m'appelle Eloin. Puis-je vous estre utile à quelque chose ?

Bonjour Dame, je suis heureuse de vous voir en bonne santé. Oui il va nous falloir déplacer Chia et le moine blessée au cas où les brigands reviendraient.

Elle se retourna et ....quel bonheur que tu soyes venue Alandrisse, je me sentais un peu seule. Reprends ton souffle et tu m'aideras à amener Chia et le moine que tu vois là-bas par-terre au dortoir. Ils seront mieux là-bas en cas d'une nouvelle attaque.

J'ai eu tellement peur pour Chia et son bébé que je n'ai pas réfléchie et comme d'habitude, je suis partie bille en tête et je ne vous ai pas attendue. Tu es venue seule?


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 22:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 00:32

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]

kiwie09 a écrit:



kiwi prépara le campement juste devant l'entrée de l'abbaye, l'armée avait été prévenu et les chefs étaient présent.
Les soldats avaient réparer les portes, et les dégats qu'avait caussé les brigands, les portes fonctionnaient à nouveau.
Les moines étaient enfermés dans l'abbaye avec quelques soldats à l'intérieur, puis des tours de gardes avait été mit en place.
Presque
toute l'armée de Blaye était présente, Bridgess et Enosch apportèrent
avec l'aide des officiers femmes à manger aux soldats qui se trouvaient
à l'extérieur de l'abbaye.


Mes amis pensaient vous qu'un jour celà cesse ses hostilités ? s'adressant à Enosch et Bridgess1961

[La Cave-Coté Grotte]

Farfadet a écrit:
L'Farfa y maitrise pas encore bien sa nouvelle arme. L'a un peu forcé sur la dose et s'est r'trouvé projetté à plusieurs pieds. Faut dire tout l'stock y est passé. Alors qui gît dans s'qui sembl' ben être du vomito Cicatrice l'reveille à renforts d'coups d'chausses..

Ah t'es là toi ?? T'es pas en train d'tout planifier dans ton bureau ?! Mouhaha !
Bon faut qu'j'retrouve mon ti Bob, surtout qu'j'ai perdu ma hache. Ou qu'il est l'asticot ?! Y sert machinal'ment sa rame, s'sent nu comme ver.

-Suis moi j'connais un passage! qu'y lui dit l'autre. Farfa s'fait pas prier, lui emboite le pas trébuchant sur une défection jonchant.

Ah c'est toi Tik ?! Mouarf... FAIS NOIR COMME DANS l'CUL D'UNE NONNE ICI !

[La Cave-Coté Abbaye]

bridgess1961 a écrit:
[ dans le haut des escaliers de la cave ]

Bridgess arrive ayant entendu le bruit,* il y a peut-etre des blesses dans tout ça *

Elle descendit le plus vite qu'elle pu malgre la douleur de son mollet.
Et vit Eno et en larme devant tout ce desastre.


-Eno on reviendra plus tard, viens avec nous faut planifier une offensive, je t,en conjure. faut se ressaisir.


Enosch a écrit:
Enosch se tourna vers Bridge, leurs regards avaient changés a tout les deux.
Enosch resenti qu'elle le sentait elle aussi. Depuis sa nomination ce matin, ses nouvelles responsabilité Enosch avait plaçé inconsciemment une barrière de plus entre elle et lui.


-Oui ma soeur allons aider aux campement, et ensuite il nous faudra trouver le materiel necessaire pour sortir toute cette terre de la cave.

Ils sortirent en direction du campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 01:09

[[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Farfadet a écrit:
Farfa l'arrive enfin par l'souterrain avec Cicatrice et Tik qui suit pas trop loin.

Ah t'es là Kamazone ? Bon va falloir s'dépêcher d'rameuter tout l'monde. Restons groupés doudiou ! C'est la guerre là bas ! Ca grouille de chwaliers ! Même s't'endroit n'est pas sûr. En partant j'ai entendu une mémé qu'à l'air ben au courant. Où qu'y sont tous ? Grander, Auguste, Rosa, Serra, Bob et j'en passe... Et le cousin d'machin où qu'il est ?? J'vais essayé d'aller les chercher, j'passe facil'ment inaperçu. J'essaie d'faire au plus vite. Si 'jreviens pas c'est qu'j'suis mort ou prisonnier. Euh personne aurait une arme en trop à m'donner ?



Cicatrice a écrit:
-Ouais bonne idée le nabot, et puis t'en profite pour nous ramener de la bouffe tant que t'y est! On va se faire un feu ici car on s'caille les miches si je puis dire! Et pis on se racontera peut etre des histoires hein les filles?
Puis Cicatrice retira sa bure et l'envoya sur la tete du Farfa
-s'pourra t'etre utile
Puis voyant que le nain etait vraiment ridicule dans son accoutrement trop grand il sortit son couteau, s'approcha de lui qui emit un *glurppp* avec son gosier et Cicatrice commença à retailler la bure pour l'farfa se fasse pas prendre, ce serait trop con!

-Tiens le nain fait gaffe a toi ! c'est un "lagaule"!
en lui envoyant le couteau.


Puis Cicatrice s'assit en se demandant comment qu'il allait faire pour le feu, son regard retourna sur la kama.
*finalement on est bien dans le noir avec la ptiote*


Farfadet a écrit:
D'la bouffe ?! C'est toi que j'vais bouffer l'chev'lu si tu m'redonnes un seul ordre !

L'autre lui découpe une bure... Comme si les autres moines allait pas s'demander comment ca faisait qu'y z'avaient jamais vu un d'leur frère aussi p'tit. M'enfin... Ca march'ra ptêt avec ces idiots d'chevaliers qu'y s'dit...
L'a l'air beaucoup plus interressé quand l'autre lui file une arme. L'est p'tiote mais servira, ça c'est sûr. C'est donc dans son accoutrement ridicule, une rame dans la main gauche une dague dans la droite qu'y s'met en route. Il essaye d'se repérer dans l'domaine, scrutant au loin voir s'y reconnaît pas une dégaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 02:15

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]

bridgess1961 a écrit:
[ au campement]

Bridgess arrive avec Eno,

-Kiwi je suis certaine que tout va ce règle, faut juste que les Frères et les soldats s'organisent ici, et on va bien s,en sortir.



-Faut garder espoir, le Tres- Haut va bien nous aider aussi.
-Eno tu en penses quoi toi?


Le regard remplis d,espoir Bridg regarde en esperant une reponse positive.

Enosch a écrit:
Enosch qui avait suivit Bridgess depuis la cave sans mot dire l'écouta parler avec Kiwie. Puis elle s'adressa à lui. Son regard se leva à nouveau sur elle, les yeux bleus d'Enosch grands ouverts étaient comme illuminés! Il dit d’une voix calme et douce :
-Oui ma sœur, voyez comme nous étions en détresse il y a peu et maintenant regardez (tendant les bras pour montrer le campement et les chevaliers) tous ces gens animés par la foi et l’amour, regardez comme ils ont accourus pour nous sauver de ces brigands. La seule issue possible sera la lumière, le soleil ! La lune sera chassé croyez moi ma sœur !

Puis se tournant aussi vers Kiwie.
-Des demain matin je serais à la vigne afin de commencer les vendanges tardives, malgré cette attaque nous ne pouvons plus attendre car la récolte risquerait d’etre fichu. Si certains des chevaliers pendant leur moment de repos souhaitent partager notre peine nous leur saurions gré et bien sur nos prières iraient pour eux. Mais excusez moi je dois aller me reposer à présent.
Enosch fit demi-tour et repartit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 08:16

[Cellule de Bushiro]

Pulika a écrit:
Pulika était entré... On peut dire que l'abbaye était un lieu qui lui plaisait, très animé, et l'ambiance semblait réellement conviviale. Un sourire cynique marquait ses lèvres... Kallias lui avait confié une mission bien plus précise. Il savait que l'Abbaye serait attaquée, et voulait profiter de l'occasion pour rendre une petite visite...

Le dénommé Bushiro avait eu des démêlés avec la Casa... Et il avait menacé la quiêtude de son cousin, et de l'épouse de ce dernier, Heulynn. Le message à faire passer était donc clair.

Le tsigane s'était renseigné et sur les conseils de Kallias avait établi un portrait plus ou moins ressemblant de l'homme à traquer. Il eut peu de mal à le reconnaitre, et entreprit de suivre le moine, qui s'engouffrait dans un long couloir, avant de s'enfermer dans sa cellule.

Pulika eut un faible rire, aucune porte ne pouvait résister au gitan... Il s'agenouilla devant la porte, fit cliqueter la serrure avec la pointe de son couteau. Nouveau sourire lorsqu'un déclic signala sa réussite. Il entra, menaçant, arme en main, et se dirigea vers l'homme qui rédigeait une lettre...


Gadjo Bushiro ! Pas bouger ou toi mourir !


Bushiro a écrit:
Le prêtre, surprit n'eut pas le temps de de finir sont troisième message, en espérant que deux suffise a ramené un assez grand nombre de défenseurs ....

Une personne qu'il n'avait jamais vue connaissait son nom, cela était étrange et n'avait pas l'aire de bonne augure. heureusement Bushiro était en habit cistercien typique et rien ne pouvait trahir sa fonction et son statut dans l'ordre.


Bushiro vous dites ? Il y a erreur sur la personne !

Il tenta la ruse.

Je suis même plutôt vexé qu'on puisse me confondre avec lui, je suis quand même beaucoup plus svelte ! C'est que j'entretiens ma ligne vous me vexé !

Que voulez vous a la fin ? Il n'y a pas d'argenterie ici si ce n'est ma Croix.


Pulika a écrit:
Pulika s'avançait, toujours aussi menaçant...

Bushiro vous dites ? Il y a erreur sur la personne !

Je suis même plutôt vexé qu'on puisse me confondre avec lui, je suis quand même beaucoup plus svelte ! C'est que j'entretiens ma ligne vous me vexé !

Que voulez vous a la fin ? Il n'y a pas d'argenterie ici si ce n'est ma Croix.


Un doute, et aucun moyen de vérifier si l'homme correspondait au portrait grossier que son cousin lui avait fourni... De plus, Pulika ne comprenait pas tout ce qu'avait dit le prêtre, mais il avait bien entendu le nom de la personne recherchée...

Peut-être pas toi... Mais tu connaitre gadjo Bushiro !

Il se rapprocha du prêtre, saisit le message à peine commencé et le froissa dans sa main gantée.

Donner message pour Bushiro, de Kallias Alciato !

Le Rom leva la main portant le couteau, puis l'abattit sur le visage de l'autre, sans que la lame ne le blesse. "Seulement pour te défendre" avait ordonné Kallias, qui ne souhaitait pas que le sang coule. Il flanqua néanmoins un coup de botte au curé avant de s'aventurer dans le couloir... Demi-tour aussitôt, plusieurs hommes l'occupaient et ne manqueraient pas de l'attraper. Pourtant, Pulika était un solide gaillard, mais pas un guerrier, plutôt un acrobate...

Il rit légèrement en regardant la fenêtre d'où s'étaient échappés les oiseaux à son arrivée, songea qu'on l'appelait parfois "o Cirklo", l'oiseau... Il allait falloir montrer les talents du cirque tsigane en conditions palpitantes... Pulika s'élança, et se jeta par la fenêtre pour disparaitre dans l'ombre de la nuit. Aucun bruit ne suivit cette défenestration, comme si le Rom s'était véritablement envolé.


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 08:47

[Confessionnal]

Enosch a écrit:
Enosch l'air miserable arrive et s'installe avant de dire:

-Frere meme si je ne suis pas encore officiellement baptisé j'aimerais me confesser, cela fais suite à l'attaque de brigands.

Premierement j'ai eu des pensées impurs plusieurs fois. Et je souhaitais me decharger de ça.

Deuxiemement j'ai été à deux doigt de torturer un homme dans la cave pour servir mes recherches sur les methodes d'enseignements.

Voila Frere j'attend ma sentence.


[Le Réfectoire]

Auguste a écrit:
Le blondinet fuyait, criant comme une pucelle. Il s'imaginait déjà à la sortie du monastère mais une femme apparut d'on ne sait où. Le Sans-Nom en personne en voulait au brigand, ce n'était pas possible autrement...

La femme l'arrêta dans sa course. L'assomé ? Non, il y avait trop de monde tout près. Il fallait encore jouer la comédie. Elle lui demanda où se trouver le réfectoire.


Derrière moi...

Puis elle le regarda bizarrement. Encore une mouche qui tournait autour de lui. "Je me suis lavé y a pas longtemps, pourtant" pensait il.

De l'aide ? Non, pas de ma part je pense... Et je ne suis pas moine, juste un civil.

Mais pourquoi pensait il tous qu'il était moine ? Sa cape était pourtant recouverte de vomie, étalait à terre dans un coin du réfectoire. Était ce sa tête blonde qui leur faisait penser cela ? Mystère...

La pointe de l'épée vint se poser contre le dos du jeune brigand. Encore une mauvaise position... Cette fois ci, il allait falloir user de la force.

La voix de son ancienne Mouche s'éleva et le blondinet entendit qu'elle l'insultait de "vil personnage". Ça sentait plus que le roussi. Ça sentait comme à Orléans quand le blondinet s'amusait à mettre le feu à des granges pour faire diversion.

Teia se tourna vers Auguste en disant qu'elle le leur laissait. Il n'était pas un objet. Ils pouvaient toujours courir pour l'arrêter.
Oxar se rapprochait dangereusement de lui. Là, il n'y avait plus d'autre choix que de jouer l'acte final :


Je préfère fuir comme un lâche plutôt que de mourir comme un fou ! Pardonnez ma lâcheté mais battez vous sans moi, je suis trop jeune pour mourir aujourd'hui.

Sur ces mots, le brigand reprit sa course en direction de la sortie, renversant tous les bustes, vases et autres décorations pour qu'on ne le suive pas. Enfin, le grand couloir s'ouvrait devant ses yeux. C'était une première étape avant la grande sortie et la liberté.

[Le long couloir]

Auguste a écrit:
Le blondinet courait comme ci il avait le feu au derrière. Toujours ses deux tonnelets remplis à rebord sous les bras.

Pas question qu'on le saisisse, que se soit pour l'arrêter ou le faire combattre. Combattre pour les autres... Voilà quelque chose qu'il avait fait assez de fois quand il vivait à Loches en Touraine, non loin de ce lieu. Lieutenant de police, conseiller municipal, pilier de taverne et d'autres fonctions comme conseiller ducal mais ce rôle n'avait duré qu'une heure, juste avant le départ du brigand pour Orléans où il s'est fait blessé par un royaliste.

Et si d'autres étaient non loin ? Il fallait continuer à faire le fuyard. Il fallait trouver une excuse à sa fuite. Et l'excuse était la lâcheté.


Je veux pas mourir ! Laissez moi partir ! Je suis qu'un civil !

oxar a écrit:
La jeune teutonique avait bien vu le jeune homme s'enfuir. Elle était à présent certaine qu'il s'agissait d'un brigand, son instinct le lui avait crié à l'oreille et la fuite du blondinet avec ses tonnelets l'avait confortée. Elle courut donc à la suite du jeune homme. Bien entraînée, elle n'eut aucun mal à arriver dans son dos. Elle l'apostropha en ces termes:

Hep vous! Je vous ai dit qu'on allait à la bibliothèque, on va à la bibliothèque! Et si vous avez peur de mourir sachez que je suis un soldat du Divin et que je suis bien entraînée. Venez par là je vous prie!

Elle lui saisit brutalement le bras, pas prête à desserrer son étreinte, et espérant que son frère Makcimus la suivrait tantôt.


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 11:10

[la grotte, bien cachée derrière un buisson]

Kama se retient de son mieux pour ne point s'esclaffer à la vue de l'accoutrement du Farfadet...en bure raccourci, ça vaut le détour..

Alors qu'elle le regarde s'éloigner à la recherche de la compagnie censée leur faire éviter la déculottée la plus mémorable du royaume, elle le rejoind d'un bond.



- Farfa, laisse nous de ta poudre maléfique pour qu'un allume un ti feu de camp. Juste un tantinet, je ne veux pas me retrouver de suite au paradis..

Une fois le précieux matériel récupéré, elle revient dans la grotte tout en récupérant des sarments de vigne secs par ci par là et allume un feu, délicatement, sans rien faire exploser.

Cicatrice semble concentré sur sa croupe, perdu dans ses songes lubriques.


La lumière émanant de la flamme laisse apparaître les contours de la grotte.

Au fond se trouve un nid laissé à l'abandon d'un quelconque volatile. quelques oeufs sont toujours là


-de la ripaille !! s'exclame t'elle en se précipitant pour en casser un.


Puis d'un geste jette violemment l"oeuf à l'extérieur

- arrrggghhhh un oeuf pourri !!! en crispant son visage, dégoûtée par l'odeur qui en émane.


C'est alors que ses talents les plus secrets lui reviennent à l'esprit, tout en observant les murs humide qui l'entourent.


* les poisons, ma passion*



- Du souffre, voilà ce qu'il nous faut ! et les murs en sont tapissés !


Se tournant vers cicatrice et Tik

- Vite il nous faut de la limaille de fer et un produit acide. Euuuh pour le produit acide la piquette Berrichone fera l'affaire..cherchez pas

puis elle s'active à confectionner un récipient en pierre afin de faire fondre ensemble souffre et limaille. Il n'y aura plus qu'à rajouter l'acide...l'infame odeur d'oeuf pourri qui se répandra pourra faire diversion si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 15:38

[la grotte, bien cachée derrière un buisson]


Tik a écrit:
Quel drôle d'état major... Un nain éxplosif, un balafré obssédé, une patriote Bourgignone, et un soulôt boiteux...

J'reste silencieux pedant tout s'temps, jusqu'a c'qu'on parle d'feu d'camps... FEU D'CAMPS !!!



- Mouaahahahahhahahaah !!! BOOM !!! BOOM !!! BOOM !!! BOOM !!! Muahahahahaahah !!!

Hop j'm'agrippe aux parois d'la grotte que je tente d'escalader jusqu'au plafond avec mes griffes...


-BOMBOMBOMBOMBOM !!




Cicatrice a écrit:
Cicatrice fut absolument degouté par la mixture de la Kama, ce qui lui fit passer ses envies aussi sec!
Voyant que le farfadet etait partit, il avait ressenti un coup de solitude,

*nous voila à nouveau seuls face à une armée*

puis sa main commença à trembler. Comme à l'accoutumé, chaque fois que Cicatrice se laissait aller au desespoir son double schyzophrenique refaisait surface. Cicatrice etait conscient de son probleme mais ne savait jamais ce que le deuxieme personnage en lui faisait lorsqu'il le gouvernait!

Boulgrouche, le petit garçon de 5 ans voyant la porte de l'ame de Cicatrice ouverte s'engouffra et put reprendre la main!

Avec une voix de petit garçon, Cicatrice ou plutot Boulgrouche s'adressa à la kama:


-dis! hein dis! je peux jouer avec toi car mes copains ils sont tousss partis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 16:50

Kama sursaute à la voix fluette à ses côtés, alors qu'elle manipule le soufre à l'état d'ébulition.

Citation :
-dis! hein dis! je peux jouer avec toi car mes copains ils sont tousss partis

elle se retourne, attérée. Des plans séductions à 2 écus pour lui sauter dessus, elle en a vu pas mal en taverne. Toute une bible sur l'art et la manière de se transformer en enclume en moins de temps qu'il ne le faut pour mettre toute la pression sanguine masculine en un seul organe. Mais là, le coup du mioche .. jamais vu.

Désireuse de ne pas contrarier Cicatrice du fait que n'étant que 4 pelés, ce serait pitoyable de se disputer, elle lui met une grosse tape derière la tête, et lui répond sur un ton qu'elle pense maternel


- Nan nan nan, toi tu vas rattraper ton animal domestique qui est en train de grimper partout, lui montrant d'un doigt Tik, puis vous irez ramasser du raisin, j'ai faim !

Elle accompagne ses paroles d'un sourire bienveillant, typique de ceux qu'arborent toutes ces dames qui causent de leur marmaille en Halle et Gargotte, quand ce n'est pas de leur mise bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:04

[la grotte, bien cachée derrière un buisson]




Cicatrice a écrit:
*m'man elle a été mechante avec moi*
se dit Boulgrouche...
-d'accord maman!
Il attrapa l'Tik par le col et le traina en direction de la sortie.


[ Dans les vignes]

Cicatrice a écrit:
-Promenon'nous dans les bois tant que l'loup n'y est pas...
chantait Boulgrouche le double schyzoprenique de Cicatrice.
Il trainait toujours pars le col l'TIK!
Boulgrouche s'arreta et attrapa un panier afin de commencer la ceuillette.
Il partit dans les vignes trainant l'Tik encore et encore tout en lui disant.

-Parce que tu vois ma maman elle est trop belle, alors je vais lui ramener plein de raisin et elle me fera une tarte avec!...

Cicatrice a écrit:
Cicatrice(Boulgrouche) une fois son panier remplit fit demi tour et rentra à la grotte trainant toujours le Tik derriere lui



[la grotte, bien cachée derrière un buisson]

Cicatrice a écrit:
Boulgrouche lacha Tik d'en haut du trou.
SCHPLOK...
Le corps fit un bruit mou, puis Boulgrouche sauta sur le ventre de TIK

*ouais c'est trop rigolo*

Boulgrouche courru vers sa nouvelle maman (Kamazone) et lui tendit les raisins avec un beau sourire.

-Tiens maman c'est pour toi que je les ai cueilli car t'es la plus belle maman du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:11

Le Joker
Le Joker a écrit:
Le Joker se pointa a l'endroit ou Farfa lui avait dit de venir, il arriva et vit des visages connus et déclama:

Hey salut les ptits gars ! Sortez les épées Le Joker vient d'arriver...dites ou sont les autres on est pas des masses...je veux pas dire mais avec Tik on a recemment subit un echec plus que cuisant donc pas question de perdre ce coup si.

Il s'approcha de Tik et sortit deux couteaux, un pour chaque main ah ah

Alors mon ptit Tik tu vas bien? RRRHHH j'ai fait de curton ! A table !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:13

Cicatrice
Cicatrice a écrit:
L'arrivée du type avec du rouge a levres plein le visage fit un telle peur à Boulgrouche qu'il courut se cacher au fond de l'ame de Cicatrice.

Cicatrice equarquilla les yeux regarda ses mains, il tenaiit un panier avec du raisin dedans.
*hmmm*


-Bien joué le farfa !!! c'est lui qui t'envoie? il est allé chercher des renforts? Moi c'est Cicatrice puis ton pote la il est dans un sale etat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:34

[Dans les vignes]

Enosch a écrit:
Enosch releva la tete. Il lui semblait bien avoir vu une ombre passer.
*Des Brigands dans le coin? faudrait que je signale ça à Kiwie*

Mais non personne. Personne ne viendrait l'aider apparement.

*faudrait peut etre sermonner les moines lors de la messe car ils ont tendance à un peu trop ronfler*

[ Campement et défense de l'ost à l'abbaye]


acar a écrit:
Acar, reajusta son lourd harnois de mailles puis enstra en la plus grande tenste, pour parler avec un bon frère qui devaist logiquement si trouver, donnant ainsi informations et permettant aux hommes bardés de fer, d'aller, ou il le faudraist.

Il salua les combattants ainsi que les porteurs de bure, puis alla devers un homme, qui se tenaist en le centre de la tenste...

1sasuke1 a écrit:
1sasuke1 arriva près du campement et vit quelques pesonnes spréparant leurs armes.Il s'approcha et aperçut Kiwi.

Je peux me joindre à vous?


kiwie09 a écrit:
Oui bien sur, je t'attendais, tout le renfort est le bienvenu !

kiwi lui fit un sourire de soulagement, elle était heureuse de voir que le renfort qu'elle avait demandé fut là.

Comme tu es le plus gradé, je propose de suivre tes ordres, qu'en dis tu ?


Epsonstylus a écrit:
Epson arriva juste après le chancelier Acar, avec Decnop blessé au bras.

Du renfort peut-être ?

Elle sourit.


kiwie09 a écrit:
Oui madame avec plaisir !!
Je suis contente de voir une autre femme que moi, de l'armée ici.
Comment se porte votre ami
Decnop ?

Elle aida, Decnop à s'asseoir, puis regarda sa blessure au bras
"elle n'est pas jolie cette blessure" puis elle le soigna "je pense que cela faira l'affaire"

1sasuke1 a écrit:
Très bien je veux bien prendre le commandement de cette résistance.Soldat Kiwi pouvez vous me faire un rapport de nos forces, des forces ennemies en m'indiquant ou ils sont (amies et ennemies).Cela m'aidera à prendre des dispositions...

oz66 a écrit:
oz se presenta au campement
je suis volontaire pour defendre

1sasuke1 a écrit:
Bienvenue parmi nous.Installez vous dans le campement et préparez vous.

kiwie09 a écrit:
Un brigand viens d'être vu à la vigne, d'après des souces on va être attaqué vendredi, cela dit va falloir rester sur les gardes.
Les brigands sont tous ressambler dans la grotte secréte et les alliés sont tous aux campements et les moines sont dispersés un peu partout dans le monastère.

1sasuke1 a écrit:
Merci pour le rapport soldat.

1sasuke1 a écrit:
Pouvez rester de garde cette nuit.Ouvrez l'œil.


kiwie09 a écrit:
très bien sergent-chef, je reste ici et veuillerai


Dernière édition par Enosch le Mar 14 Oct 2008, 22:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:37

[la grotte, bien cachée derrière un buisson]


Tik a écrit:
Sale état était un bien faible mot...
Avec une couche d'épines et autres échardes en plus du reste, j'était vraiment monstrueux...
Heureus'ment qu'chanter avec Boulgrouche, s'faire jetter dans un trou, et entend' rire l'Joker m'avaient un peu remis l'ésprit en place.
J'reste un moment allongé au fond d'mon trou, pis j'me releve et ressort (l'était pas si profond qu'ça f'nal'ment..) pour constater mes blessures...

La grosse coupure a la jambe, l'impact de la bouteille de verre sur ma tête, la bosse sur mon front, les multiples bleus et contorsions dûs aux chutes, saoul'ries, et aut'... Hum... J'me dirige vers la p'tite source tout au fond d'la grotte, et me débarbouille un tit peu... Au moin j'doit et' plus présentable comme ça, même si mes longs cheuveux sont t'jour pleins de débris de BOOM !


- BOOM ! BOOM ! Erf... hmhm... S'lut l'Joker... s'cuse...

L'eau est putôt froide, et chui d'nouveau quasi en état, sauf qu'je boite t'jour... Un vrai miracle !
Soudain, j'me rend compte qu'on est plutôt sous armés...


- Hum... J'planqué une charrette d'armements piquée a Montpellier pas loin, au cas ou j'm'suis dit... Ca dit quéqu'un d'v'nir les chercher 'vec moi tant qu'on attend des renforts ? Pasqu' j'm'sentirait honteux qu'des cur'tons m'les piques...

Nain tolérant a écrit:
Trouvant Farfa' en route qui lui indiqua le chemin, apres s'être perdu deux fois a causes des plans du petit nain, le Nain tolérant trouva enfin la grotte. Content de sa trouvaille il avança d'un pas rapide pour faire une surprise a ceux de la grotte. Cependant, Il trébucha.

"Ah !!!" cria-t-il en tombant

Apres l'impact qui fut plus que douloureux du fait de la chute lui faisant mal au mauvais endroit a cause de son petit sac contre lequel il s'ecrasa... Il balbutia avec le peu de souffle qui lui restait

" Et défection ... "

Puis il regarda et vit que les baies qu'il avait cueillis venaient toutes d'être écrasées sur son pantalon beige tout neuf ...




Le Joker a écrit:
'Chanté m'sieur Cicatrice, moi c'est Le Joker. En effet j'suis la en renfort, on va les dégommer ces ptits gars en toge !

Mais avant tout...mon maquillage et mes longs cheveux verts vous incommode?


Puis il se tourna vers Tik en riant:

Allons donc chercher ces armes Tik ! c'est vrai qu'on va pas aller loin avec nos jolies yeux...


Il éclata de rire sans aucune raison apparente et attendit que Tik ouvre le pas pour aller chercher les armes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamazone
Bandit international
Bandit international
avatar

Nombre de messages : 406
Localisation : Le Jardin des Délices
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:44

[la grotte, bien cachée derrière un buisson]


Rosalyne

Rosalynde a écrit:
Rosa, essoufflée, arrivait en courant, et pour courir plus vite tenait le foulard caché sous sa robe la main plaquée dessus. Les bijoux étaient volumineux. Hummm !!! Rosa adorait ça !! Au détour du buisson elle aperçut les autres, de ses mains elle s'arrangea les cheveux un peu en bataille et les lambeaux de sa robe que la bagarre avec la gueuse avait " un tant soit peu " abimée et s'approcha du groupe qui attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 21:51

-----------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par Enosch le Mer 15 Oct 2008, 08:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mar 14 Oct 2008, 23:47

[La Grotte]


Cicatrice a écrit:
Cicatrice regarda la folle au rouge à levres.
-Bien sur que non ça me derange pas ! tu fais c'que tu veux a..vec..tes.. che...veux...! J'espere que ma peau bleue te derange pas à toi ?
Puis le joker detourna le regard plus intérréssé par son ami qui parlait d'armes..
Cicatrice deçida de partir espionner un peu ce que faisaient les guguss de l''armée.
Avant il croisa la dompteuse de cur'tonne.
*hmm a plus tard ma cherie* se dit-il en passant sa langue sur ses levres

Tik a écrit:
M'sérvant du Joker comme béquilles, j'm'élance -Enfin m'élance...- Dans les Bois...


[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]


kiwie09 a écrit:
très bien sergent-chef, je reste ici et veuillerai

elle entreprit un ronde avec le sergent de la police de Blaye ?

il fait pas chaud ce soir n'est pas sergent ?

oz66 a écrit:
oui vous avez raison tenez prenez cette cape elle va vous rechauffer oz deposa sa cape sur les epaules de kiwi
vous avez moins froid ?
kiwie09 a écrit:
oui merci bien sergent, dite moi que pensez vous de l'armée pour ne pas intégrér nos rangs ?

elle le regarda puis attendit sa réponse
oz66 a écrit:
oz regarda kiwi a vrai dire je me suis jamaispose la question puis demanda a kiwi porquoi tu appartient a l rmee toi ?

[Dans les Vignes]

Cicatrice a écrit:
*Tiens mais ce serait ti pas notre taupe qui aime bien les croix!?*Une idée deja traverse le ciboulot de Cicatrice.
Ni une, Ni deux il s'approche par derriere du moine et BAOUM un coup derriere la tete. Il le charge sur son epaule et le ramene à la grotte.

*Cette fois-ci la kama va pas en revenir du petit cadeau que je vais lui faire*

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]

kiwie09 a écrit:
elle lui fit un regard fier,
en fait je voulais défendre et protéger mon prochain et surtout le roi, j'aime l'action de plus l'armée te fais voir tu pays, et tu es très respecter

oz66 a écrit:
oz frota les epaules de kiwi ca va tu n a pas froid tu aimerai un the chaud puis oz repris
tu sis pas besoin de l armee pour etre respectee mais je suis tres fier de toi d offrir tes services pour les autres


kiwie09 a écrit:
merci, oui je sais, disons que je ne voulais pas suivre la trace de mon père

puis elle s'interrompit et pensa à ce que son père avait fait, c'était un voleur, et il avait abandonné sa femme et sa fille pour suivre les routes des grands voleurs, elle avait appris qu'il était recherché un peu partout, et qu'il était devenu très connu des brigands et surtout de la police.
Elle pensait peut être qu'un jour elle l'arrêttera pour le mal qui l'avait fait, elle n'en disa pas un mot à Oz66.

[Dans le Bois]

Tik a écrit:
En m'aidant pour mieux marcher du Joker, j'sort d'la grotte ou on s'était rassemblé et me met a la r'cherche de ma planque...

Avec autant d'précautions qu'je peut faire pour pas faire d'bruits, c't'a dire aucune, j'm'engouffre dans les bois avec ma béquille maquillée.
Sans grand mal, j'retrouve la carriole, planquée dans les fourrés.


-Vala mon gros... maint'nant va falloire transporter touça... T'as un ch'val pour tirer la charrette ? -pas d'sous entendus débil steplait...-

J'suis sûr qu'y va m'répondre non, alors en attendant j'retire le bache pour réadmirer ma colléctions d'arcs, d'arbalètes, de fléaux, de masses d'armes, de flèches, et surtout d'une énorme jarre d'huile... D'quoi bruler tout une abbaye.. Muahaha... Ya même une grande hache a double tranchants d'la taille du Farfadet, et un projectile de trébuchet...
Tout ceçi frappé aux armoiries du Languedoc...

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]

oz66 a écrit:
kiwi tu es pensive tu veux m en parler tu as l air boulverse
oz alla vers la campement et ramena un tasse de the
tiens kiwi boit ca va te faire du bien parle moi ca va te faire du bien je le sent


kiwie09 a écrit:
Oh tu sais c'est le passé, c'est une histoire que j'évite de parler, merci pour le thé, disons que mon enfance est triste et je préfére me concentrer sur l'avenir que sur des choses moches.

kiwi qui ne voulait en parler changeant de sujet


En parlant de choses triste as-tu appris la mort du maire, on ne sait pas ce qui lui ai arrivé !
C'est terrible pour le village et l'armée c'était un de mes chefs, 1sasuke1 mon fiancé n'en sais pas plus c'était son témoin pour notre mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enosch
Maniaque du brigandage
Maniaque du brigandage
avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Abbaye Cistercienne de Saint-Arnvald de Noirlac
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   Mer 15 Oct 2008, 00:19

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]



Cicatrice a écrit:
héhé Cicatrice l'est bien content quand il revient à la grotte. Il laisse tomber le corps du moinillon devant la Kama.
-Tiens cadeau pour toi. Tu seras chargé de le ramener à la grotte on lui fera ecrire notre histoire, qu'dans 600 ans on se souvienne encore de nous!
Puis il se retourne vers les autres.

Il est à Kama celui-la personne d'autre y touche! COMPRIS ?
Le premier qui s'en approche il s'prend ma massue à clou dans le bide!


[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]

oz66 a écrit:
oui j a iappris ca pour notre maire c est desolant
soudain oz fais un sine avec son digt sur les levres chutttttt il y a du monde oz regarda ans la nuit

[La Grotte : bien cachée derrière un buisson]


Enosch a écrit:
Enosch face contre terre dormait comme un gros bébé

[Campement et défense de l'ost à l'abbaye]


decnop a écrit:
Decnop fut soigné assez habilement. Son bras fut mis en echarpe et en attele. Il profita alors de la nuit pour se reposer et reprendre le combat des demain.

Installé dans l'infirmerie, decnop fulminait de s'etre fait avoir comme un bleu...

Il ne voulait qu'une chose, recroiser le mécréant responsable de sa blessure et lui faire payer cherement a coups d'épées aristoteliciennes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]Arrivée chez les curetons du Berry   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]Arrivée chez les curetons du Berry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP]Arrivée chez les curetons du Berry
» les 2 lizette sont arrivées chez Gigi
» une nouvelle arrivée chez reinnette
» ma nouvelle arrivée chez reinnette
» Nouvelles arrivées chez Bédébile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: A travers les Royaumes-
Sauter vers: