AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Lun 20 Oct 2008, 07:02

La Visqueuse s’était accordé une pause pour faire un léger détour et se recueillir sur la colline où avait eu lieu la crémation des dépouilles d’Humbert et de Guillaume.

Elle se souvenait parfaitement de la touchante cérémonie pendant laquelle Lion de Juda et gens de tous horizons avaient ensemble, et sans aucun débordement, rendu un dernier hommage aux disparus.
Peu de gens dans les royaumes, pourront se vanter d’avoir inspiré autant de respect …

Elle poursuivit ensuite son périple, prenant soin d’éviter de se montrer en ville comme elle en avait l’habitude, ravie d’effectuer cette marche en cette période de fin d’été et pleinement consciente qu’aucun retour ne serait envisageable avant le printemps et le dégel.

Son prochain objectif … Un endroit près de la frontière bourguignonne, dont Akeem lui avait maintes fois vanté les mérites …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mar 21 Oct 2008, 22:56

Voilà, elle y était. Juchée exactement au même endroit que lui il y a des années, sur ce même rocher.

Bien des fois le maure lui avait parlé de ce coin. Il lui avait assuré avoir réussit au moins trois ou quatre coups de plus de 500 écus, parfois seul, parfois avec Humbert.

Il n’y a pas si longtemps, elle était déjà venu et avait tenté sa chance, avec malheureusement des résultats un peu moins convaincants …


- 16-03-2008 04:17 : Vous avez racketté Adridu31 qui possédait 16,00 écus et des objets.
4 stères de bois
1 petite échelle
1 rame


- 17-03-2008 04:19 : Vous avez racketté Sonderzeichen qui possédait 49,05 écus et des objets.
14 miches de pain
3 stères de bois
1 couteau



Peut-être aujourd’hui allait-elle parvenir à inverser la tendance …




Carnet rouge :
- 200 écus pour Leroy qui est parvenu à localiser le « Carré magique ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Jeu 23 Oct 2008, 01:00

Sa victime, quand elle l’aperçue, lui fit forte impression, allant même jusqu’à provoquer un léger sourire sur son visage angélique.

Certes, l’homme ne transportait aucun sac ni ne tirait aucune charrette mais ses vêtements flambant neufs ainsi que sa posture, le menton haut levé et le regard hautain, lui semblèrent des plus encourageant.

Elle le laissa approcher encore un peu puis bondit de son perchoir pour se retrouver juste en face de lui.
Le menaçant de son arme, elle s’écria.

- Vide tes poches le gueux ! Ou je te découpe en rondelles !

Elle vit la main tremblotante de sa victime hésiter entre obéir, ou saisir la poignée de l’épée …

- Tssst, tssst … N’y penses même pas mon ami …

Elle ne quitta pas la main des yeux et fut même légèrement déçue en la voyant finalement se diriger vers la poche pour en extraire une bourse de cuir …

Pfffff … Ce snobinard n’allait même pas daigner se défendre … Il n'y avait pas à dire. Les hommes n’étaient vraiment plus ce qu’ils étaient …

Prudemment, elle approcha encore un peu pour tâter elle-même et vérifier que le bougre n’avait rien oublié puis d’une violente poussée sur la poitrine, elle le fit reculer.

- C’est bien l’ami. T’es pas bien courageux mais t’es pas trop idiot … Retires moi ce joli mantel et tu pourras déguerpir !

L’homme ne se fit pas prier d’avantage. Il abandonna son vêtement, fit demi tour et s’éloigna en se retournant de temps à autres pour jeter vers elle des regards emplis d’inquiétude …

La Visqueuse ouvrit d’abord la bourse pour en découvrir le contenu …


- 09-09-2008 04:24 : Vous avez racketté Evan_di_cesarini qui possédait 130,92 écus.



Elle essaya ensuite le mantel qui, ma foie lui allait fort bien. Dans la poche intérieure, une dernière surprise l’attendait … Quelques papiers sans aucune valeur mais lui en apprenant d’avantage sur l’identité de sa victime …

Citation :
Evan_di_cesarini

- 1 mandat de conseiller municipal
- 1 mandat de maire adjoint
- 2 mandats maire de Annecy
- 1 mandat Juge de Savoie
- 2 mandat de conseiller ducal
- Ambassadeur en Franche Comté


L’une de ces paperasses avait même été écrite de la main de la Duchesse Niac, actuelle Duchesse de Savoie, dont visiblement, il était le filleul …




[Note HRP]

Détail amusant sur ce racket.

Tôt le matin, ce même jour, j’avais mis mon personnage en mode racket avec, comme d’habitude, les paramètres de risques au maximum.
Lors d’une seconde connexion, plus tard dans la journée, mauvaise surprise, LaVisqueuse est en prison, 2 jours.
Vous vous souvenez ? Le procès du Carré magique …

Le lendemain, connexion tardive, je suis en prison, rien ne presse. Et là … Nouvelle surprise.
Aberration amusante de l’interface (Quoi que plutôt difficile à justifier de manière RP), ma brigande, bien qu’en prison, est parvenue à dépouiller un passant, le pauvre Di_cesarini …

Mon seul regret … Ne pas avoir eu l’occasion de m’amuser avec cette situation loufoque devant un juge au cours d’un procès …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Ven 24 Oct 2008, 01:01

Certes le butin n’était pas très conséquent mais, après la prise de la veille et, vu les relations de la victime, la voleuse s’attendait à voir rappliquer ici tout un bataillon de gens d’armes.

A contre cœur, à l’aube, elle abandonna donc son rocher pour poursuivre sa route.

Demain, elle passerait une nouvelle frontière et quitterait les périlleux sentiers de montagnes pour pénétrer sur les plaines Bourguignonnes …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Dim 26 Oct 2008, 04:43

« Sauf situation exceptionnelle, on doit tenter sa chance avant chaque franchissement de frontières. »

Voilà la philosophie que lui avait inculquée son ancien maître et elle prenait généralement un malin plaisir à l’appliquer, seulement … La situation actuelle était-elle exceptionnelle ?

La Visqueuse avait marché toute la nuit, d’un bon train, faisant tout son possible pour échapper à la justice savoyarde dont elle se trouvait à présent hors de portée. Un peu plus loin, elle devrait traverser une autre frontière mais n’était par encore complètement rassurée.

Ce notable de Savoie était-il assez puissant pour, par l’intermédiaire du procureur local, lancer les troupes bourguignonnes à sa poursuite ?

Après mure réflexion, gardant en tête ses récentes erreurs au Carré magique, elle opta pour la prudence et décida de s’éloigner encore un peu …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Dim 26 Oct 2008, 18:01

Une longue journée de marche, sans embrouilles ni embuches …

Tôt le matin, sous un soleil radieux, La Visqueuse avait franchit une autre de ces étranges lignes invisibles que certains s’amusent à tracer sur les cartes, juste histoire d’isoler les peuples un peu plus les uns des autres.

Vers midi, sous un ciel alors chargé de nuages menaçants, elle avait pris le temps de contempler, au loin, la grande et belle citée lyonnaise qu’elle avait, bien évidemment, décidé de contourner pour éviter de se faire repérer.

Elle avait ensuite quitté les rives capricieuses et interminables du grand fleuve pour s’enfoncer sur un chemin, toujours aussi sinueux mais cette fois, déroulant ses fantaisies au gré des collines et des vallées.

Peu avant la nuit, elle avait eu bien de la chance en apercevant, malgré la pluie battante, cette petite cabane de berger perchée en amont du sentier.

Cette dernière constituerait un abri idéal jusqu’au petit matin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Lun 27 Oct 2008, 13:17

A son réveil, le soleil avait fait son retour et la jeune femme put enfin profiter du paysage.

Elle se rendit alors vite compte que sa cabane, non contente de lui offrir un abri remarquablement fiable, lui procurait aussi un fabuleux point d’observation sur l’un et l’autre des cotés du sentier.

La Visqueuse se sentait en grande forme … Il n’y avait qu’à s’installer confortablement et attendre.

Elle n’eut d’ailleurs pas longtemps à patienter.

Venant de l’Ouest, un voyageur, seul.

Lui non plus n’opposa aucune résistance.


- 13-09-2008 04:29 : Vous avez racketté Vormax qui possédait 0,22 écus et des objets.
1 carpe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mar 28 Oct 2008, 22:31

22 deniers et un poisson plein d’arêtes, c’est fort loin de constituer un butin honorable !

Etendue sur l’herbe aux abords de la cabane, se prélassant sous les doux rayons du soleil … La Visqueuse était en poste, âprement décidée à plumer un ou deux autres pigeons avant de s’éclipser vers le Bourbonnais.

Cette fois, les bruits vinrent de l’Est.

Elle daigna s’étirer un peu pour voir de quoi il retournait ...

A l’avant, une femme, armée, semblant éreintée par la longue marche qu’elle était en train d’accomplir.

A l’arrière, un homme, à l’allure plus déterminée.

Entre eux, un splendide percheron, tractant une énorme charrette recouverte d’une toile noire. A sa vue, les pupilles de la jeune femme se dilatèrent.

Ni une, ni deux, elle saisit ses armes et dévala la colline, sur la face opposée aux voyageurs. D’un bond, elle franchit le sentier pour disparaitre dans l’épaisse végétation bordant l’autre coté, puis, après avoir effectuer quelques pas en leur direction, elle s’immobilisa près d’un gros arbre, absolument invisible tant son corps était collé au tronc …

Après quelques minutes d’attente et de tension, les voyageurs parvinrent enfin à sa hauteur.

La femme d’abord … La Visqueuse demeura collée à l’arbre, s’efforçant de prendre de longues et silencieuses inspirations, les yeux clos, ne daignant pas même tourner la tête pour voir sa victime, se contentant d’utiliser son ouïe telle une vipère en chasse.

Le cheval ensuite, le bruit de ses sabots, celui de son souffle puissant, son odeur … Puis la charrette, les roues crissant sur la pierre … L’homme enfin, son pas lourd et régulier …

Elle lui accora encore quelques secondes, afin qu’il la dépasse totalement, puis risqua un rapide coup d’œil.

Parfait, le voyageur venait justement d’apercevoir la cabane et son attention s’en trouvait relâchée.
Elle bondit, épée en main, et frappa une première fois, un coup puissant l’arrière des jambes, aussitôt suivit d’un horrible hurlement de douleur.
Les cannes du pauvre bougre se mirent à fléchir puis cédèrent, il finit par s’écraser lourdement sur le sol.

Avec la ferme intention de l’éliminer définitivement du combat, elle porta une nouvelle attaque, en direction de sa tête cette fois, mais manqua son coup n’atteignant que l’épaule.

Bah, dans cet état, il n’était pas prés de représenter une menace. La Visqueuse pouvait à présent se concentrer sur la femme qui, après un léger moment de panique face à la brutalité de l’agression, était justement en train de se ruer sur elle en brandissant son arme …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mer 29 Oct 2008, 22:22

La Visqueuse avait eu le temps de se désaxer, ce qui lui avait permit d’interposer son bouclier et de parer l’attaque.

Elle répliqua aussitôt mais cette fois, c’est son adversaire qui fit preuve d’agilité, une première fois, puis une deuxième.

Les deux femmes marquèrent alors une pause, toute deux essoufflées, recherchant chacune, le moindre signe de faille dans le regard de l’autre ...

La Visqueuse, un sourire narquois aux lèvres, esquissa un petit signe de tête en direction du jeune homme, baignant dans une mare de son propre sang …

- Tu sais ma jolie … Il s’en tirera pas tout seul … Si tu veux sauver ton jules, t’as plutôt intérêt à rester en vie …

Les pupilles de sa rivale frémirent, à peine une demi-seconde de doute et de relâchement, un délai amplement suffisant pour faire la différence.
La lourde lame fusa et vint s’écraser sur le genou de la voyageuse déchirant tout, peau, muscle, fibre et veines sur son passage.
Un dernier coup, violemment porté du bouclier sur sa tête, mis définitivement fin au combat …

Sans perdre de temps, la voleuse rengaina son arme. Elle saisit ensuite la bride du percheron pour lui intimer l’ordre de faire demi-tour puis, après avoir jeté un dernier coup d’œil sur les deux combattants terrassés, elle s’éloigna sans ne plus jamais se retourner.

Bien plus tard, dans un endroit calme et isolé, elle put enfin faire une halte pour découvrir la nature de son butin. Elle cru s’évanouir en soulevant la toile noire, qui jusque là recouvrait la charrette …


- 14-09-2008 04:29 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Lyss et de Saton (coefficient de combat 7), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse.

- 14-09-2008 04:29 : Vous avez racketté un groupe composé de Lyss et de Saton qui possédait 3306,20 écus et des objets.

113 miches de pain
33 fruits
89 sacs de maïs
125 bouteilles de lait
26 poissons
115 morceaux de viande
136 sacs de farine
229 quintaux de pierre
22 demi-quintaux de carcasses de cochon
45 pelotes de laine
7 peaux
52 légumes
5 stères de bois
4 petites échelles
1 grande échelle
3 rames
7 manches
1 hache
139 kilos de minerai de fer
1 seau non cerclé
4 seaux
7 couteaux
5 kilos de fer brut
3 paires de chausses
14 épées
45 boucliers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Ven 31 Oct 2008, 22:09

Elle n’en croyait pas ses mirettes. Elle avait bien entendu parler, au cours de ses voyages, d’un brigand nommé « Rusé détrousseur » qui, selon la rumeur, aurait réussit, à une époque où elle même ne devait-être qu’une fillette, un larcin de 18 000 écus.
Pour être totalement franche, elle n’avait jamais accordé aucun crédit à cette histoire, la considérant comme une simple légende destinée à occuper les poivrots lors des longues soirées d’hiver …

Toute la nuit, dans sa tête, elle avait compté et recompté. Son butin était tout simplement faramineux, environ 24000 écus selon ses estimations …

De quoi remettre pas mal de chose en cause et aborder d’un œil nouveau, les principales questions existentielles …

Trouverait-elle encore assez de motivation pour parcourir les sentiers ?

Ou choisirait-elle de poser ses valises, se contentant d’une petite vie bourgeoise consistant à renouveler sans cesse sa garde robe dans l’une ou l’autre des nombreuses villes des royaumes ?

Une seule chose était sûre. Elle avait besoin de temps pour assimiler tout ça et songer à sa nouvelle situation.

Avant tout, il lui fallait mettre son magot en sécurité. Au petit matin, elle décida de rebrousser chemin et de prendre la route pour Lyon …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Sam 01 Nov 2008, 16:25

La première chose qu’elle fit, en entrant dans la citadelle, fut le bonheur d’un vieil homme qui, tout juste deux jours auparavant, avait accolé un écriteau indiquant « A Vendre » sur le mur de sa propriété. Après une visite rapide, la voleuse se l’était offerte, sans même en discuter le prix.

La demeure était située à l’intérieur des fortifications mais un peu en périphérie, dans l’un des quartiers les plus pauvres. La bâtisse avait été conçue en « L », le petit coté constituant la partie habitation, quatre pièces sur deux étages plus cave et grenier. Le grand coté lui, avait été divisé en deux parties, l’une d’elle servant de grange et d’atelier, l’autre d’écurie, le tout cerné par un haut mur d’enceinte, protégeant des regards indiscrets.

Après s’être rafraichie et avoir changé de vêtement, la jeune femme décida d’aller inspecter plus attentivement son butin et d’en trier le contenu.
C’est en arrivant aux armes, qu’elle comprit pourquoi les deux voyageurs se baladaient avec, sur eux, autant de richesses. Chacun des boucliers étaient ornés de l’emblème et des couleurs du Languedoc.

La tête de LaVisqueuse se mit à tourner.
Montpellier ! La chute du château ! Visiblement, elle venait d’en dépouiller les auteurs …

Ses intuitions furent confirmées un peu plus tard, alors qu’elle s’attardait sur l’épaisse bourse de cuir contenant les liquidités. Sur cette dernière en effet, avait été gravée une petite phrase, servant habituellement de devise à un célèbre groupe de brigands …

« Gusàs per totjorn, Libertad ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Dim 02 Nov 2008, 14:23

Ah la richesse ! Objet de tant de convoitise … Jusqu’ici, elle n’avait procuré à la jeune femme que d’horribles insomnies et d’interminables nuits blanches passées à se triturer l’esprit.

Au petit matin, elle avait décidé de camoufler l’essentiel de son butin dans sa propriété, puis, de la quitter pour prendre une chambre à l’hôtel, n’en emportant qu’une partie.
Dans une telle situation, on est jamais trop prudente ...

Elle passa le reste de la journée au marché, bradant à des prix défiants toute concurrence, ses denrées périssables pour acquérir des armes ou des outils, bien plus pratique à stocker.

Ce n’est que peu avant la tombée de la nuit, qu’elle fut interrompue par le bourgmestre, accompagné de deux gens d’armes, ce dernier lui reprochant une trop importante quantité d’achats et l’accusant de piller les ressources de la ville ...

La Visqueuse n’en croyait pas ses oreilles. Depuis quand est-ce un crime d’acheter les marchandises du marché ?

Si les marchands ne souhaitent pas vendre, que font-ils donc ici, plutôt que de rester tranquillement chez eux, au chaud, au coin de la cheminée ?

Toujours est-il que le bougre, ne l’entendait pas de cette oreille. Il lui fit remettre une convocation, pour le lendemain, au tribunal du comté.

La voleuse, furieuse, remballa ses affaires et décida de se rendre à la taverne la plus proche afin de se changer les idées …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Lun 03 Nov 2008, 15:04

D’une démarche trahissant assez nettement son agacement, elle traversa la salle sans se soucier le moins du monde des regards portés par l’assemblée, en grande majorité masculine, sur elle et, spécialement, sur le bas de son dos. Elle s’installa au coin du comptoir, un peu à l’écart des autres consommateurs puis commanda une tisane, sa boisson favorite.

Bien sur, il ne fallut pas longtemps pour que deux poivrots, desquels émanait une odeur nauséabonde insoutenable, se pointent avec leurs gros sabots ....

- Alors la p’tite dame. On est venu siffler un p’tit godet ?

L’autre renchérit plein d’une assurance malsaine.

- Qu’est ce qu’un joli brin de fille comme vous peut bien venir faire seule dans ce bouge ? Z’avez besoin d’un peu de compagnie ?

La Visqueuse les fusilla du regard.

- Allez, quoi … Fais pas ta frileuse. T’es pas ici par hasard quand même !

Habituellement, dans pareil cas, elle n’aurait pas hésité une seconde à occire les deux indélicats mais pour l’heure, elle voulait rester discrète et ne souhaitait pas faire de vagues.
Se doutant qu’un autre regard assassin ne serait pas suffisant pour se débarrasser des gêneurs, elle chercha autour d’elle une solution. C’est alors qu’elle remarqua ce type à l’autre bout du comptoir. Un type très grand et très large, une telle carrure les impressionnerait surement …
Elle s’approcha doucement, et dit d’une petite voix presque timide.

- Toute mes excuses Messire, mais, ces deux messieurs m’importunent …
Puis-je vous offrir un verre ? Votre présence freinera sans doute leurs ardeurs …


Le colosse la dévisagea, un peu surpris, puis son regard se tourna vers les deux malotrus …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Gros Bob
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Six pieds sous terre ... Enfin, même pas ...
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Lun 03 Nov 2008, 23:13

L’Gros Bob déplia sa grande carcasse, quitta son tabouret et fit quelques pas en direction des deux gus.

- Z’avez pas entendu la p’tite dame, bande de sacs à vin ?! Elle veut plus voir vos sales tronches d’rats ici ! Faites-moi l’plaisir d’aller voir ailleurs si j’y suis !

Comme on pouvait s’en douter, les deux ivrognes ne relevèrent pas le défi. Ils quittèrent aussitôt les lieux, partant sans doute à la recherche d’un autre Gros Bob, on ne sait où en ville …

Le Gros Bob regagna sa place, fier comme un paon, bombant le torse comme si il venait de terrasser un ours …

- V’là le travail ma p’tite dame. Sont pas prêts d’revenir vous enquiquiner d’nouveau …

Du revers de la main, il écarta la tisane de devant la jeune femme.

- Dites moi, z’êtes certaine qu’c’est comestible c'te saleté d’eau de bouillon ?

Elle lui avait promis un verre mais l’était éduqué l’gros Bob, l’allait pas se laisser entretenir par une dame. Il fit signe au taulier de lui apporter deux bières.

- A vot’santé m’dame ! Z’êtes pas du coin on dirait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mar 04 Nov 2008, 06:18

La jeune femme saisit son verre et s’envoya une bonne rasade.

- Non, c'est vrai. Je suis fraichement arrivée et, sans vouloir vous froisser, je dois dire que l’accueil des lyonnais n’a pas été des plus chaleureux …

L’gros Bob afficha son plus beau sourire, certes quelques peu édenté mais néanmoins radieux.

- Bah … J’ai r’ssentit exactement la même chose en débarquant dans c’foutu bled, ya deux mois. Voyez- vous, j’suis dans l’commerce et j’passe le plus clair de mon temps sur les routes …

Le commerce … Ce mot résonna dans le crâne de la jeune femme comme un appel. Bon nombre de brigands se cachaient derrière cette fonction de « Marchand ambulant » lorsqu’ils devaient évoluer en société. Elle-même utilisait fréquemment cette couverture pour justifier ses nombreux voyages ou sa présence dans telle ou telle ville.

Après tout, elle était venue dans le sud pour dénicher d’autres malfrats et sa motivation première avait bien été la quête d’aventure. Elle avait besoin de contacts et ce gros bébé était peut être, finalement, moins benêt qu’il en avait l’air.
La Visqueuse décida de pousser un peu plus loin cette conversation …

- Le commerce, oui … Eh bien … J’imagine alors que nous sommes confrères …

Clin d’œil complice à l’intention de son interlocuteur.

- Dites moi messire … Est-ce que le nom de « Gusàs » vous dit quelque chose par hasard ?

Froncement de sourcils de la part de l’homme, visiblement embarrassé par la question …

- Gusàs, oui … C’est l’nom d’un foutu groupe de traine-savates dont il ne faut mieux pas croiser la route quand on fait du commerce …

Elle avala une autre gorgée, histoire de mettre l’homme d’avantage en confiance.

- Et pensez vous qu’il soit possible de dénicher quelques uns de ces traine-savates, ici, à Lyon ?

L’gros Bob eut un léger mouvement de recul, détournant son attention, l’espace d’un instant, sur un groupe de clients dont la conversation semblait fort joyeuse. Il planta ensuite son regard dans celui de la jeune femme puis poursuivit, un ton plus bas qu’auparavant …

- Possible … Et en quoi ils vous intéressent tant ces Gusàs ?

La Visqueuse déposa la bourse de cuir, devant lui, sur le comptoir, la maxime bien en évidence …

- Il se pourrait que j’ai des informations … Un évènement important, dans la campagne, non loin d’ici, il y a deux nuits …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Gros Bob
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Six pieds sous terre ... Enfin, même pas ...
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mer 05 Nov 2008, 00:20

Les mirettes du gros Bob ne parvenaient pas à se décoller du gousset.

Qui était-elle, c’te donzelle ? Comment diable c’truc était-il arrivé entre ses mains ?

Les bruits couraient vite dans les bas fonds de la cité Lyonnaise et pas mal de gens, déjà, avaient eu vent de cette histoire …
Certains parlaient d’un vol de 50 000 écus alors que d’autres avançaient le chiffre de 250 000 … Le butin de la prise de Montpellier, selon la rumeur …

Le colosse siffla sa bière cul-sec et déplia sa grande carcasse.

- Serrallonga … Ca vous dit quequ’chose ?
Suivez-moi. J’m’en va vous conduire jusqu’à lui …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mer 05 Nov 2008, 22:16

Serrallonga … Bien sur que ce nom lui disait quelque chose ! L’un des plus grands brigands de tout le royaume …

La Visqueuse l’avait aperçu, une fois ou deux, à l’époque où tous les coupe-jarrets du monde avaient élu domicile en Helvétie. Elle ignorait jusque là, qu’il était à présent apparenté aux Gusàs.

Un peu nerveuse, ne sachant pas où cette folie la mènerait, elle suivit le gros Bob dans les méandres de la ville jusqu’à atteindre, après une courte marche, une autre taverne, dont l’entrée était encore plus austère que la précédente …

Son guide entra d’abord seul. En ressortant, à peine quelques minutes plus tard, il lui fit signe qu’elle pouvait y aller.

- Il vous attend. Au fond de la pièce à droite … Moi, je va vous attendre ici …

Ses mains étaient moites et son cœur battait la chamade. Qu’était-elle donc en train de faire ?

Bah, il était de toute façon trop tard pour réfléchir ou faire marche arrière. Elle poussa la lourde porte et se dirigea vers le fond de la pièce, à droite …

Malgré le peu de lumière, elle n’eut aucun mal à le reconnaitre. Seul à une table, il sirotait tranquillement son verre, le regard camouflé derrière l’ombre de son célèbre couvre-chef ...

Elle balbutia d’une voix à peine audible.

- Messire Serrallonga ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Jeu 06 Nov 2008, 12:03

Serra avait été prévenu qu'une personne voulait s'entretenir avec lui. Pour tout dire, il n'avait pas tout compris à ce que lui avait baragouiné L'Gros Bob. La fille assise sur ses genoux à ce moment là n'arrêtait pas de passer sa chevelure devant le visage de Serra comme pour lui rappeler qu'elle était là et que son verre était vide. A force de faire des mouvements de plus en plus insistant, arriva ce qui devait arriver. D'un geste pour faire voler ses cheveux, elle heurta le chapeau qui n'avait pas quitté le crâne de Serrallonga depuis son arrivée. -Cette coutume de quitter son couvre-chef en entrant dans une battisse l'irritait au plus haut point il faut dire.- Serra n'eut pas le temps de réfléchir plus avant sur cette question et rattrapa de justesse son chapeau avant qu'il ne touche un sol particulièrement crotté. Il lança un regard noir à la jeune fille qui se leva aussitôt comprenant que son geste venait de lui interdire toute nouvelle chope offerte.

Se retournant vers le messager, Serra demanda :

- "Bon et qu'est ce qu'elle me veut cette personne ?"
- "Bah… J'en sais rien moi. Elle m'a pas dit."
- "Génial… Tu veux que je vois une personne mais tu sais pas pourquoi c'est ça ?... Bon allez, on verra bien. Si ça tourne mal, tu entendra parler d' moi j't'assure !"


Serrallonga remercia L'Gros Bob et se leva pour s'installer dans un coin un peu plus tranquille. En passant, il attrapa une bouteille sur le comptoir et calma l'aubergiste qui allait protester en lançant plusieurs écus à son intention.

- "Mais pourquoi j'reviens encore ici moi. J'pourrais m'payer les meilleurs vins dans les endroits les plus prisés de la ville…
Serra savait bien qu'il y avait un brin de nostalgie de ce temps où il fallait compter les pièces du fond de sa bourse avant de commander.

C'est donc paisiblement assis à une table isolée que Joan Sala aperçu une jeune femme arriver.

C'était donc une femme dont L'Gros Bob avait parlé ?! Mais quel corniaud celui-là. Il aurait pu lui préciser tout de même. Bon heureusement, il avait congédié la fille de joie peu de temps avant. On ne sait jamais, les femmes et leurs réactions sont difficilement prévisibles.


- "Messire Serrallonga ?"
Joan releva un peu son couvre-chef.
- "Il se pourrait bien. Vous lui voulez quelque chose ?"
Puis, s'apercevant qu'il était un peu rude, il ajouta :
"Mais asseyez vous donc, dit-il en poussant un verre en direction de la donà. Vous prendrez bien un verre…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Sam 08 Nov 2008, 00:52

La jeune femme acquiesça d’un signe de tête, puis pris place face à son hôte.

Elle resta ensuite un moment immobile, scrutant en silence le regard froid du vieux brigand.
Un homme d’une telle envergure, c’était déjà le cas à l’époque, aurait-il pu remarquer la jeune femme insignifiante qu’elle était, au milieu de toute cette agitation en Helvétie ?
Visiblement, non …

Avant toute chose, elle posa la bourse de cuir sur la table. Cela avait fait forte impression sur le Gros Bob, certainement en serait-il de même …

- Peut être avez-vous déjà vu cet objet messire ?

Calmement, Serrallonga posa son verre puis ramassa le gousset. Apres quelques secondes d’observation, il le jeta à nouveau sur la table.

- Oui … Assurément … Je gage qu’il était bien plus lourd quand vous vous en êtes emparé !

La voleuse baissa les yeux, un peu gênée.

- Oui … Assurément …
Comment se portent vos amis ?


Apres lui avoir adressé un regard des plus noirs, il se pencha vers elle, l’air menaçant.

- Ecoutez Dame …
- Maria ! Vous n’avez qu’à m’appeler Maria …
- Ecoutez Dame … Maria. Quelle est la raison de votre présence ici exactement ?


Arff … Bonne question. Elle attrapa son verre afin de s’octroyer quelques secondes de répit …
Que faisait-elle là en effet ?
Peut être avait elle cru, naïvement, qu’en agissant de la sorte, elle pourrait impressionner ces brigands et ainsi gagner leur confiance. Il était grand temps pour elle de quitter la solitude des sentiers et d’envisager, en équipe, des actions de plus grande envergure.

Elle s’envoya une bonne rasade avant de poursuivre, l’air déterminé.

- Je me demandais simplement si, vu les sommes en jeu dans cette affaire, il serait possible de trouver un compromis satisfaisant toutes les parties concernées …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serrallonga
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
Seul maître à bord après Dieu, Oeil de Nuit et Chasseur
avatar

Nombre de messages : 2621
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Lun 10 Nov 2008, 00:25

La jeune femme qui avait pris place en face de lui marquait tour à tour une attitude gênée et audacieuse. Venir exhiber une preuve d’un larcin commis sur une amie était quelque peu effronté. Cependant, Serrallonga appréciait ce genre d’actes téméraires. C’est pour cela qu’il la laissa poursuivre et qu’il n’avait pas sorti son épée sur le champ.

- « Je me demandais simplement si, vu les sommes en jeu dans cette affaire, il serait possible de trouver un compromis satisfaisant toutes les parties concernées … »


Au moins, elle avait une bonne descente.
Trouver un compromis ? Il en voyait un. Il lui collait son arme sous la gorge et il … Pfiouuu nan. Pas très classe tout ça. Et puis il devait en parler avec son amie.


- « Un compromis vous dites ? Et bien effectivement, c’est une option. Je pense que cela évitera bien des histoires par la suite car je gage que sinon, tout ceci n’en serait pas resté là. »

La jeune femme rétorqua qu’elle avait entendu dire que dans le métier et dans ce cas de figure, l’accord se basait sur un partage en 50/50.

- « La moitié des biens et des écus ? Oui pourquoi pas. Mais je ne peux prendre la décision finale, vous comprendrez bien. Nous allons partir sur un accord de principe sur cette base de partage. Je vous recontacterai très prochainement pour vous donner la réponse définitive et faire les transactions nécessaires. »

Serra siffla son godet et attrapa la bouteille pour resservir son interlocutrice et lui-même. Il leva sa chope comme pour signifier que l’accord était accepté de son côté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mar 11 Nov 2008, 00:45

Arff, mais pourquoi avait-elle trinqué ? Rendre la moitié du butin, fallait vraiment être folle !

Pendant tout le chemin du retour du tribunal, dans l’après-midi, elle ne cessa de pester contre elle-même pour cet accord scellé la veille avec le vieux brigand.

Pendant l’audience, le procureur lui avait signifié, comme elle s’y attendait, sa mise en accusation pour achat intempestifs sur le marché.
La bonne blague …
Bien sur, elle avait joué la jeune ingénue, trop naïve pour assimiler la complexité des lois en vigueur dans ce duché. Peut être cela lui permettrait-elle d’attendrir le juge et d’ainsi, minimiser sa peine.
Toujours est-il que, le tracas du jour n’était, ni le juge, ni le proc, mais bien cet échange ou plutôt, ce remboursement, prévu plus tard dans la soirée.

Evidemment, quand le Gusàs avait contacté les deux victimes, elles avaient sauté sur l’occasion sans mégoter.
Pensez-vous, récupérer 12 000 écus de ce qu’on s’est fait dérober deux jours auparavant, un vrai cadeau de noël !
Tôt dans la matinée, Serrallonga lui avait fait parvenir un message à l’auberge, indiquant le lieu et l’horaire de la rencontre …

A contre cœur, la Visqueuse se rendit au rendez-vous. Elle restitua bien une partie du larcin mais … pas la moitié. 5500 écus environ, en monnaie et marchandises ….

Elle avait mis son butin en sureté et n’avait pas eu le temps d’en récupérer d’avantage. C’est ce qu’elle prétexta.

Elle fit savoir à Serrallonga que la suite de l’échange aurait lieu plus tard … S’appliquant à ne surtout pas donner plus de précision et à ce que ce « plus tard » reste aussi vague que possible …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Mer 12 Nov 2008, 01:51

- Pfffiouuu ! 20 000 écus ! Pas facile d’t’imaginer, toi, l’pti bout de femme, en train de dépouiller ces deux brigands soit disant chevronnés …
Mais où est-ce qu’t’as bien pu l’planquer l’magot ?


La Visqueuse adressa un sourire au gros Bob. Evidemment, sans lui répondre, le bougre en savait déjà bien assez …


Trois jours s’étaient écoulés depuis sa visite au proc’ et surtout, la transaction avec Serrallonga. Par la suite, elle n’avait eu aucune nouvelle ni de l’un, ni de l’autre et c’est finalement avec ce bon vieux Gros bob, qu’elle avait passé le plus clair de son de temp. Ce grand benêt se révélant légèrement moins idiot qu’il en avait l’air.
En fait, il disait même avoir des contacts … Des gens capables de coordonner de gros coups, de grands hommes, comme il se plaisait à dire.
Il comptait d’ailleurs bientôt les rejoindre …

Tout deux, en cette journée de pluie et de grisaille, avaient passé la journée ensemble, à discuter, réfugiés dans la chambre de la jeune femme, à l’auberge.

Concernant la soirée, en revanche, ils avaient décidé de mener la grande vie !
Ils s’invitèrent à souper dans la meilleure auberge de la capitale.
Pendant tous le repas, le rire gras et sonore de gros Bob retentit dans la salle, provocant diverses réactions de stupeur, ou de contrariété, de la part des notables habitués des lieux, et surtout il faut bien le dire, de leurs épouses …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Jeu 13 Nov 2008, 02:06

Trois nouvelles journées s’étaient écoulées, de longues journées d’automne, fraiches, humides et tristes à mourir …

Depuis, aucune nouvelles des Gusàs. Visiblement, le petit numéro de la brigande n’avait impressionné personne. Ce qui, finalement, n’était pas pour lui déplaire … De toute façon, elle avait déjà pris la décision de suivre le gros Bob, afin de voir ce que valaient ses contacts.

Du coté du tribunal en revanche, les choses avaient évoluées et le juge avait rendu son verdict dans cette sombre affaire … d’infraction aux lois du marché.
Un verdict sans surprise …


- 22-09-2008 18:11 : Vous avez été condamné à payer une amende de 50,00 écus.


La jeune femme régla l’ardoise en souriant, pensant déjà au pied de nez qu’elle réservait aux magistrats.

A la sortie de la salle d’audience, elle se rendit tout droit chez elle, dans sa nouvelle propriété, là où était camouflé le butin. Elle en soutira toute la monnaie puis retourna en ville, pour retrouver le gros Bob.

Peu de temps avant la fermeture du marché, ils s’y rendraient ensemble et feraient une véritable razzia sur tout ce qui est armes et outils. Le maire ne consulterait les registres commerciaux que le lendemain matin, et d’ici là, le magot, sous une nouvelle forme, aurait retrouvé sa place, bien au chaud.
Les deux brigands quant à eux, seraient déjà loin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVisqueuse
Malfrat
Malfrat
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Ven 14 Nov 2008, 22:59

Chapitre 3, Le clan des grands hommes.



A nouveau sur la route mais cette fois, en compagnie du Gros Bob et habitée par un tout autre état d’esprit.

Finis les attaques intensives de voyageurs. Son nouveau statut de femme richissime lui en avait, pour l’instant, ôté le goût et l’envie. Ce n’était pas pour autant qu’elle allait se fondre dans la masse sédentaire des ouvriers ou des paysans. A vrai dire, son ambition semblait avoir gonflée au même rythme que sa fortune …

Tout deux avaient quitté Lyon à la tombée de la nuit et avaient atteint l’Auvergne au petit matin. L’objectif, rejoindre les amis du gros Bob en Limousin.

Il leur restait encore une longue marche à parcourir …


Dernière édition par LaVisqueuse le Mar 09 Déc 2008, 00:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Gros Bob
Bandit de grand chemin
Bandit de grand chemin
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : Six pieds sous terre ... Enfin, même pas ...
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   Sam 15 Nov 2008, 19:08

En pleine campagne, au coin du feu, entre deux bouchées de cuisses de poulets.


- Alors comme ça, t’étais à Dijon pour la chute du château ? Faudra qu’tu m’racontes ça, un d’ces jours ...

- Oui Bob, un de ces jours … C’est une très longue histoire …


Il l’a dévisagea pendant quelques secondes, le regard amusé.

- Une p’tiote bonne femme qu’a participé au pillage historique de Dijon et qu’a réussit un des plus gros brigandages de l’histoire …
Tu sais quoi ?
J’sens qu’ils vont t’adorer mes amis !


La jeune femme fronça les sourcils.

- Tes amis ! Parlons-en de tes amis ! Je connais même pas leur noms … T’es sûr qu’ils assurent au moins ?
Je n’ai aucune envie de me taper dix jours de marche pour rencontrer une bande de branquignoles …


L’gros Bob balança le fémur du pauvre volatile par dessus son épaule.

- Pour sûr qu’ils assurent ! D'grands hommes j’te dis ! Leur chef connait tous les plus grands malfrats d'ce'te foutu contrée.
Tu verras. On va faire plein d’grandes choses tous ensembles !


Sur ce, le gros Bob saisit la broche, sur laquelle un canard était en train de griller. Il la fit tourner d’un quart de tour, afin d’en finaliser la cuisson.

Ca a du bon d'voyager avec la fille de Crésus ! Pensa t-il en se pourléchant les babines …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Pérégrinations de « La Visqueuse » …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Divers] Mes pérégrinations peinturluresques...
» [Divers] Mes pérégrinations peinturluresques...
» Les pérégrinations d'un Noutcheron...
» Allons arracher les tentacules visqueuse de ce maudit Kralamoure !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grotte des Joyeux Brigands :: La Grotte des Joyeux Brigands :: [RP] Dans les profondeurs de la grotte… :: Journal Intime-
Sauter vers: